Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Chris.
 Share

Recommended Posts

Pour avianews, vous parlez de radio Gripen, devenu radio Rafale l'année dernière et subitement devenu radio F35 depuis fin juin ? :rolleyes:

La seule expertise aéronautique que je lui crédite, c'est sur les girouettes.

  • Like 1
  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

F-35: LA SUISSE A-T-ELLE LAISSÉ CROIRE À LA FRANCE QU'ELLE OPTERAIT POUR LE RAFALE?

https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/industries/f-35-la-suisse-a-t-elle-laisse-croire-a-la-france-qu-elle-opterait-pour-le-rafale_AN-202201200009.html

présentation différente mais plus complète d'un thème vu ci dessus.

Edited by Bon Plan
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, Bon Plan a dit :

F-35: LA SUISSE A-T-ELLE LAISSÉ CROIRE À LA FRANCE QU'ELLE OPTERAIT POUR LE RAFALE?

https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/industries/f-35-la-suisse-a-t-elle-laisse-croire-a-la-france-qu-elle-opterait-pour-le-rafale_AN-202201200009.html

présentation différente mais plus complète d'un thème vu ci dessus.

?????

Le titre et la partie écrite pointe sur la Suisse et la vidéo fait référence au choix de l'armée Belge !
D'ailleurs, c'est bien du BFM tv pur jus, on y apprends encore une fois que le rafale est cher très cher qui est une des raisons de sa non vente mais pas que mais étrangement pas pour le F35 avion de cinquième génération qui a été et continue d'être un gouffre à pognon à comparaison égale!
Bref, soit les invités sont de mauvaises foi, soit des incompétents notoire dans le domaine de l’aéronautique militaire ! 

Edited by MIC_A
Link to comment
Share on other sites

La méconnaissance est mère de toutes les erreurs. Ils ont pris des chiffres brut sans les remettre dans un contexte précis. C'est sur qu'en subventionnant massivement les dépassements de budget colossaux, on arrive à proposer à un prix imbattable son produit quel qu'il soit... 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Encore des commentaires toxiques envers le F35! Suisse... ;). Sympa tout de même ce feuilleton qui dure depuis tant de temps. Nos voisins ont quand-même une sacrée capacité à faire durer le suspense. Après ils vont nous dire (genre Avia news...) que l'on s'acharne et que l'on dénigre... 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, DEFA550 a dit :

Y'a pas de problèmes. Ils discutent juste des contours du contrat, c'est qu'un petit détail ! :laugh:

Quelqu'un aurait enfin lu les CGV des contrats FMS ?

Just askin'....

Edited by ftami
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

A la télévision Suisse au sujet des tests d'évaluation, les scénarios d'attaques au sol préventives font débat...  

En allemand mais avec des séquences explicites, A visionner  entre 7mn et 37mn

https://www.srf.ch/play/tv/rundschau/video/corona-ende-in-sicht-bomber-der-luefte-omikron-maus?urn=urn:srf:video:e891becb-ad6c-474a-b5c2-9e47db985585

Traduction succincte des points principaux:

 

Au-delà de la frontière tchèque, le pilote de chasse suisse vise sa cible : un poste de commandement.  Le pilote tire sa munition de précision.  Mission accomplie.  Ce ne sont pas des fantasmes.  Les employés du ministère de la défense ont conçu ces scénarios pour l’évaluation des différents  avions.  Dans la procédure d’évaluation les avions suisses devaient frapper à plusieurs centaines de km de la Suisse.  Ces scénarios étaient jusqu’à présents secrets.

(Me Amherd) : « Nous ne voulons pas bombarder Berlin », pas Berlin mais des cibles en Tchéquie et en Allemagne du sud, ce qui signifierait que le Suisse serait en guerre.  Ce sont des documents confidentiels dont SRF a pu se procurer des transcriptions qui ont servi à l’évaluation des différents chasseurs.

Le F35 (sélectionné) est conçu pour la première frappe dans une guerre.  Il remplit mieux les exigences de l’Armasuisse que le Rafale et les autres....

Il y a 4 scénarios d’évaluation

1)      Protection de deux conférences internationales en parallèle pour faire respecter une interdiction de survol

2)      Défense aérienne avec protection de la neutralité suisse contre le passage d’une formation d’avions ennemis

3)      Reconnaissance aérienne dans l’espace aérien allemand et autrichien

4)      Et le plus explosif : Interdiction aérienne (un euphémisme pour qualifier le bombardement offensif de cibles au-delà de la frontière Suisse pour prévenir une attaque).  Un dessin illustre l’épaisseur de l’acier ou du béton d’un PC devant être détruit.  Dans ce scénario l’ennemi arrive de l’Est.  Les cibles sont à 400km de la frontière suisse

…Nous devons nous préparer à tous les scénarios les plus improbables, pas uniquement  pour les situations de tous les jours que nous connaissons, pour lesquels nous n’avons pas besoin d’avion de combat

Ces scénarios auraient été développés en 2018 ?

Dans le scénario 4, il s’agit d’une attaque préventive de la Suisse contre 4 cibles qui sont à bombarder simultanément en Allemagne du Sud et en Tchéquie dont le PC enterré et protégé par de l’acier et du béton.  Ils doivent faire face à des batteries de missiles AA mobiles.

Une autre cible serait un pont à détruire dans le Bade-Wurtemberg avec un combat aérien contre des chasseurs adverses pour repousser une attaque ennemie imminente

Une autre  cible serait la destruction d’un aéroport en Tchéquie avec des munitions de précisions  pour le rendre inutilisable pour au moins 2 jours

Une dernière cible serait la destruction d’un convoi militaire qui s'enfuit de la base bombardée

Le F35 sera aussi un avion d’attaque au sol, alors que le dernier avion d’attaque au sol Suisse (le Hawker Hunter) a quitté l’Armasuisse en 1994

...

La suite concerne la justification de ces scénarios par l'Armasuisse, qui refute l'idée qu'ils auraient été développés pour faire gagner le F35, une interrogation de politiques sur l'influence de ces scénarios d'attaques préventives dans le choix du F35 et des critiques sur le bruit du F35

Edited by Pakal
orthographe
  • Thanks 1
  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

Après l'émission voici l'article associé qui commence à faire des vagues en Suisse (alémanique)

Je me demande si Dassault, et les autres, étaient au courant de ces scénarios d'attaques au sol préventifs, qui ne semblent pas avoir fait partie de l'évaluation en vol des appareil, et qui semblent avoir été conduite avec des simulations en se basant sur les données (publiques?) des différents appareils 

https://www.srf.ch/news/schweiz/brisante-vbs-dokumente-bomben-auf-tschechien-die-kriegsszenarien-der-luftwaffe

 

Traduction par Google trad amélioré:

Une attaque contre la Suisse est imminente. Pour empêcher l'attaque, des avions de chasse suisses lourdement armés prennent leur envol. Vous devez bombarder des cibles ennemies à l'étranger : autour d'un pont et d'un aérodrome.

Ces missions de guerre fictives sont décrites dans des documents internes de l'autorité de l'armement Armasuisse. Ce sont des tâches auxquelles les constructeurs d'avions de chasse ont dû faire face lors du processus de sélection. Selon des documents, pour tester les systèmes d'armes des aviateurs et leur aptitude à la mission.

Attaques fictives contre les pays voisins
Les constructeurs d'avions de chasse devaient décrire techniquement quatre scénarios et les piloter dans le simulateur : "protection de conférence", "défense aérienne", "reconnaissance aérienne" et "cibles au sol de combat".

Les tâches contiennent des coordonnées arrondies. "SRF Investigative" les a évalués. Les deux derniers scénarios mènent à l'étranger ; vers le sud de l'Allemagne, l'Autriche et la République tchèque. Afin d'éviter la guerre, les avions de chasse doivent collecter des informations sur les cibles militaires et les attaquer de manière préventive.

La destination la plus éloignée est à 370 kilomètres de la frontière suisse en République tchèque. Là, les avions de chasse sont censés bombarder un aéroport et le convoi militaire ennemi.

L'armée veut pouvoir attaquer à nouveau des cibles au sol depuis les airs à l'avenir. En temps de guerre, celui-ci est destiné à soutenir les troupes au sol. Le document de stratégie "Air Defence of the Future" indique que le nouvel avion de chasse servira à attaquer des cibles au plus profond de l'espace ennemi. Le fait que des frappes préventives soient concevables devient clair avec ces scénarios internes.

Roland Beck, ancien colonel à l'état-major général et historien militaire, déclare à propos du rôle neutre de la Suisse : « À mon avis, c'est extrêmement délicat, car nous sommes perçus comme un attaquant et notre philosophie de base est : nous défendons.

Peter Hug, ancien conseiller en politique de sécurité du PS, considère les frappes préventives à l'étranger comme "bizarres". Et: "Vous n'obtiendriez jamais la majorité pour un avion de chasse dans l'électorat si vous déclariez ouvertement que vous vouliez bombarder des cibles au sol loin de la Suisse."

Frappe préventive pour la défense nationale ?
Les scénarios déclenchent différentes réactions au Palais fédéral : Pour le président du FDP Thierry Burkart, il n'y a plus de neutralité en cas de guerre : « Alors il faut mener toutes sortes de missions qui servent à protéger le pays. Cela inclut également les frappes préventives si elles peuvent être utilisées pour empêcher des frappes contre la Suisse."

La conseillère nationale PS Priska Seiler Graf, quant à elle, a « toujours eu peur que de telles idées puissent effectivement se répandre au sein du DDPS ». Elle a été choquée parce que : "Nous avons une armée de défense, pas une armée d'attaque."

Face aux recherches de "SRF Investigative", le DDPS explique que les scénarios correspondent aux quatre types d'utilisation que le nouvel avion de combat devrait couvrir selon les besoins. Mais : "Les scénarios n'ont rien à voir avec la situation sécuritaire réelle et le développement." C'est une considération purement technique des capacités. "Le but de ces scénarios fictifs était de donner aux constructeurs l'opportunité de démontrer toutes les capacités de leurs avions de chasse."

C'est aussi la raison pour laquelle le DDPS ne publie pas les scénarios : « Les scénarios comportent toujours le risque d'être mal compris. Depuis des années, le DDPS fournit des informations transparentes sur l'utilisation des avions de combat.

 

Edited by Pakal
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, Pakal a dit :

Afin d'éviter la guerre, les avions de chasse doivent collecter des informations sur les cibles militaires et les attaquer de manière préventive.

Pour éviter la guerre, on frappe ! Cela me rappelle quelques épisodes historiques... Dans l'absolu, il n'est pas illogique de penser que le pays ait besoin pour se défendre de frapper en territoire ennemi... mais cela s'appelle la guerre. Autant l'écrire noir sur blanc.

Edited by Skw
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Pakal a dit :

Après l'émission voici l'article associé qui commence à faire des vagues en Suisse (alémanique)

Je me demande si Dassault, et les autres, étaient au courant de ces scénarios d'attaques au sol préventifs, qui ne semblent pas avoir fait partie de l'évaluation en vol des appareil, et qui semblent avoir été conduite avec des simulations en se basant sur les données (publiques?) des différents appareils 

https://www.srf.ch/news/schweiz/brisante-vbs-dokumente-bomben-auf-tschechien-die-kriegsszenarien-der-luftwaffe

 

Traduction par Google trad amélioré:

Une attaque contre la Suisse est imminente. Pour empêcher l'attaque, des avions de chasse suisses lourdement armés prennent leur envol. Vous devez bombarder des cibles ennemies à l'étranger : autour d'un pont et d'un aérodrome.

Ces missions de guerre fictives sont décrites dans des documents internes de l'autorité de l'armement Armasuisse. Ce sont des tâches auxquelles les constructeurs d'avions de chasse ont dû faire face lors du processus de sélection. Selon des documents, pour tester les systèmes d'armes des aviateurs et leur aptitude à la mission.

Attaques fictives contre les pays voisins
Les constructeurs d'avions de chasse devaient décrire techniquement quatre scénarios et les piloter dans le simulateur : "protection de conférence", "défense aérienne", "reconnaissance aérienne" et "cibles au sol de combat".

Les tâches contiennent des coordonnées arrondies. "SRF Investigative" les a évalués. Les deux derniers scénarios mènent à l'étranger ; vers le sud de l'Allemagne, l'Autriche et la République tchèque. Afin d'éviter la guerre, les avions de chasse doivent collecter des informations sur les cibles militaires et les attaquer de manière préventive.

La destination la plus éloignée est à 370 kilomètres de la frontière suisse en République tchèque. Là, les avions de chasse sont censés bombarder un aéroport et le convoi militaire ennemi.

L'armée veut pouvoir attaquer à nouveau des cibles au sol depuis les airs à l'avenir. En temps de guerre, celui-ci est destiné à soutenir les troupes au sol. Le document de stratégie "Air Defence of the Future" indique que le nouvel avion de chasse servira à attaquer des cibles au plus profond de l'espace ennemi. Le fait que des frappes préventives soient concevables devient clair avec ces scénarios internes.

Roland Beck, ancien colonel à l'état-major général et historien militaire, déclare à propos du rôle neutre de la Suisse : « À mon avis, c'est extrêmement délicat, car nous sommes perçus comme un attaquant et notre philosophie de base est : nous défendons.

Peter Hug, ancien conseiller en politique de sécurité du PS, considère les frappes préventives à l'étranger comme "bizarres". Et: "Vous n'obtiendriez jamais la majorité pour un avion de chasse dans l'électorat si vous déclariez ouvertement que vous vouliez bombarder des cibles au sol loin de la Suisse."

Frappe préventive pour la défense nationale ?
Les scénarios déclenchent différentes réactions au Palais fédéral : Pour le président du FDP Thierry Burkart, il n'y a plus de neutralité en cas de guerre : « Alors il faut mener toutes sortes de missions qui servent à protéger le pays. Cela inclut également les frappes préventives si elles peuvent être utilisées pour empêcher des frappes contre la Suisse."

La conseillère nationale PS Priska Seiler Graf, quant à elle, a « toujours eu peur que de telles idées puissent effectivement se répandre au sein du DDPS ». Elle a été choquée parce que : "Nous avons une armée de défense, pas une armée d'attaque."

Face aux recherches de "SRF Investigative", le DDPS explique que les scénarios correspondent aux quatre types d'utilisation que le nouvel avion de combat devrait couvrir selon les besoins. Mais : "Les scénarios n'ont rien à voir avec la situation sécuritaire réelle et le développement." C'est une considération purement technique des capacités. "Le but de ces scénarios fictifs était de donner aux constructeurs l'opportunité de démontrer toutes les capacités de leurs avions de chasse."

C'est aussi la raison pour laquelle le DDPS ne publie pas les scénarios : « Les scénarios comportent toujours le risque d'être mal compris. Depuis des années, le DDPS fournit des informations transparentes sur l'utilisation des avions de combat.

 

La Suisse faire une frappe préventive?  Je n'y crois pas un seul instant.

C'est pipo bimbo cette affaire.

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Pakal a dit :

Afin d'éviter la guerre, les avions de chasse doivent collecter des informations sur les cibles militaires et les attaquer de manière préventive.

Doctrine importée des USA, tout simplement.

Link to comment
Share on other sites

Une évaluation basée sur une doctrine d'emploi calquée sur celle d'un des protagonistes ? :huh:

Je ne sais pas pourquoi mais ça me rappelle vaguement quelque-chose . . . :ph34r:

:tongue:

Edited by Obelix38
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Skw a dit :

Pour éviter la guerre, on frappe ! Cela me rappelle quelques épisodes historiques... Dans l'absolu, il n'est pas illogique de penser que le pays ait besoin pour se défendre de frapper en territoire ennemi... mais cela s'appelle la guerre. Autant l'écrire noir sur blanc.

Celà correspond surtout à une rupture de la neutralité puisqu'il s'agit clairement de mener des frappes préventives contre un ennemie attaquant de l'est ... 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,750
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Patou860
    Newest Member
    Patou860
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...