Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Crotale mistral et autre


LBP
 Share

Recommended Posts

Il y a 2 heures, Deres a dit :

Si ton véhicule finit à faire 4m ou plus de haut, cela risque de poser un certain nombre de souci. De stabilité du véhicule, de facilité à recharger sans un grue géante et de passage dans un A400M qui est à 3.85 m de hauteur.

Ou une remorque ? avec module VLS MICA ? et un griffon radar

Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, LBP a dit :

Ou une remorque ? avec module VLS MICA ? et un griffon radar

Ce ne serait pas idiot car cela permettrait d'avoir tout l'espace disponible entre les roues pour les containers missiles. A voir si le poids serait suffisant pour ne pas trop bouger lors du tir. Le souci de l'éjection des gaz vers la haut c'est que le véhicule doit encaisser le recul. A contrario, avec une éjection vers le bas, il n'y aurait pas de recul, mais ce ne serait pas possible sans protection des roues. Avec une remorque, cela laisserait de la place dans le véhicule pour les opérateurs et les capteurs. Et il y aurait la possibilité de fonctionnement avec la remorque accrochée ou non. On pourrait même simplifier le ravitaillement en amenant juste des remorques pleines sans avoir a transvaser des containers.

Edited by Deres
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Sans vouloir vendre quoi que ce soit: le MICA VL NG est donné pour 40 km de portée et a besoin d'un système radar (4D?) en phase avec ses performances. De même, son autodirecteur actif est basé sur de l'AESA et de l'IR performant. Bref, c'est coûteux pour faire de la courte portée-basse couche et sur un porteur mobile pour remplacer le Mistral 3...

Par contre, pour la succession du Crotale NG/VT1 de l'AAE c'est une capacité bien supérieure pour la défense de zone.

Le Mica VL NG n'est pas LE successeur du Mistral 3. EADS et Thales devront proposer autre chose pour l'emploi de l'Armée de Terre (sans publier l'ALAT)

Vouloir développer un "mini MICA" reviendrait à faire un nouveau missile. MBDA a un projet dans ses cartons (?):

https://images.app.goo.gl/JzrWkQk8EixcD3mE7

Edited by Kamelot
Link to comment
Share on other sites

On en revient donc à quelque chose peut-être de plus simple : booster le Mistral, passant à 15 km de portée pour un missile faisant dans les 50 kg et max 2,2m, facile d'en emporter 8, voire 12 en tourelle + un radar (les nouvelles antennes "plates" à raison de 3 à 4 par véhicule permettent d'économiser la quincaillerie de rotation en offrant 360 ° de protection). Et si l'on veut encore pousser le bouchon on prévoit deux têtes de guidage, une laser et une IR

En 2/3 ans on a la bestiole prête ...

Et même en rêvant un peu, avec 2,2 m de long, ont peut faire un Mistral VL, avec un VBCI avec facilement 16 missiles en 2 rangées de 8 prêts au tir

Je le répète pour la 15e fois, c'est le principe du Bamse suédois dérivé du RBS-70

Clairon

Edited by Clairon
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Oui, Toutes les "briques" existent. Tout dépend de l'emploi prévu et des coûts à consentir...

Seul ou mixte avec un canon à tir rapide, sur tourelle ou en silo avec quel système de détection et types d'antennes...?

À noter que le tir vertical demande un guidage "particulier" (formation trajectoire-basculement, positionnement, accrochage, etc...)

Portée, masse, dimensions, coût/efficacité...?

J'ai un bémol avec les antennes réparties: Résilience et champ libre en fonction de leurs placements, dans la "verte".

Mais il faudra bien trouver un successeur au Mistral 3 utilisable autrement que sur un véhicule blindé ou pas. Il a bien a d'autres utilisateurs...

Les deux fonctions SATCT/SACP seront-elles jointes, au risque de créer une chimère?

Les décideurs devront trancher, aussi, en fonction des crédits qui seront attribués...:blink:

Link to comment
Share on other sites

Le Mistral c'est acquisition avant le tir je pense et pas de poussée vectorielle, donc cela empêche le tir vertical et cela doit limiter la portée à celle de l'auto-directeur. Il faut nécessairement une tourelle réalisant le pointage du missile vers la cible et un mécanisme mobile découvrant son auto-directeur.

Edited by Deres
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 35 minutes, Kamelot a dit :

il faudra bien trouver un successeur au Mistral 3 utilisable autrement que sur un véhicule blindé ou pas

On en est à la version 3 du Mistral.  Une version 4 va forcément suivre vu le succès de l'engin et le nombre de lanceurs déjà vendus.

Comme tous les missiles son autodirecteur et son "cerveau" vont être miniaturisés (et peut être qu'à l'instar du MMP son AD n'aura plus besoin d'être refroidi...).  Ca permet peut être de mettre un moteur plus long donc plus de portée. Ou alors on y met un petit premier étage, brulant entre l'éjection à froid et l'étage principal, pour accroitre sa portée de 20 ou 25%

Edited by BP2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Clairon a dit :

Je le répète pour la 15e fois, c'est le principe du Bamse suédois dérivé du RBS-70

Tu t'épuises car 1000 mots ne valent pas une image :tongue:

Il ressemble beaucoup aux autres ton BAMSE. UN peu trop lourd à mon goût. Je préfère tes Mistral XL avec un p'tit bidule optique et un radar bricolé façon airmaster C si tu veux bien. Et un IFF sinon l'AdlAE va faire une crise nerveuse. Ou un bidule tournant peu encombrant et léger genre Searchmaster (parce que Giraffe ou NS xx, c'est lourd et cher)

 

Il y a 1 heure, Clairon a dit :

Et même en rêvant un peu, avec 2,2 m de long, ont peut faire un Mistral VL, avec un VBCI avec facilement 16 missiles en 2 rangées de 8 prêts au tir

Mais pourquoi du VL ?!! C'est une des choses qui rendent la système Mica trop lourd et contrariant. Une bonne vielle tourelle ferait bien l'affaire, le petit missile y gagnerait en portée, et avec une inclinaison ad hoc, elle pourrait être rechargée à la main le poids des Mistral XL qui devrait ne pas taper les 50 kgs.

Aller, on va dire que sur le chassis du Jaguar Kioske on greffe la tourelle avec 6 ou 8 Mistral et son mat de détection. Un griffon aménagé pour accueillir une ou 2 consoles et les servants se tient camouflés à quelques dizaines/centaines de mètres avec les servants bien au chaud et un peu à l'abris car le radar fera un bel appeaux à missiles. Sur le toit on rajoute en galerie 6 ou 8 Mistral pour la recharge, et le Kioske est télécommandé depuis le Griffon.

Et puis on a le nom du système : KATA 400 (Kioske Antiaérien Télécommandé A400) car il rentre dans un seul à 400M (j'ai pas vérifié mais on doit passer à 2 véhicules dans 37 tonnes et le gabarit, non? :biggrin: Bref, il doit y avoir moyen de s'éviter les 40 rotations nécessaires au Mamba et de ne laisser à nos fraises de bois comme seul protection leur casque lourd.

Une question tout de même si vous permettez : avec un Mistral XL de 15km de portée, ne va t on pas devoir lui donner une liaison de donnée pour lui garder une efficacité potable contre les objets volant rapidement ?

Edited by Hirondelle
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Tout à fait... Pour le Mistral ou son évolution, faire du tir vertical n'est pas possible et son mode d'accrochage limite sa portée.Il faudrait passer à autre chose.

Après il y a plusieurs options:

- Intelligence dans le missile (MICA, AIM-120, ...) C'est du SAMP.

- intelligence au sol (RBS23, 9M311...) On se rapproche.

- ET le tir vertical avec le SA-15 9M330 Gauntlet... (un peu lourd et encombrant), surtout pour les Parachutistes...:chirolp_iei:

Les guidages, portées et emplois sont très différents.

Un "Mistral" à "portée augmentée" ( sup. à 10 km?) demanderait la deuxième solution.

 

Edited by Kamelot
Link to comment
Share on other sites

il y a 42 minutes, Hirondelle a dit :

Il ressemble beaucoup aux autres ton BAMSE. UN peu trop lourd à mon goût. Je préfère tes Mistral XL avec un p'tit bidule optique et un radar bricolé façon airmaster C si tu veux bien. Et un IFF sinon l'AdlAE va faire une crise nerveuse. Ou un bidule tournant peu encombrant et léger genre Searchmaster (parce que Giraffe ou NS xx, c'est lourd et cher)

Les Suédois ont également développé une version de leur RBS-70 NG qui est plus légère et plus mobile. Elle nécessite toutefois un véhicule radar Giraffe 1X et un ou plusieurs véhicules lanceurs. La portée n'est pas très grande, c'est du SHORAD (altitude maximale 5 km, portée 8 km).

https://www.youtube.com/watch?v=F5Ya8BRuJtU

https://www.saab.com/newsroom/press-releases/2022/saabs-mshorad-system-successfully-demonstrated-with-live-firing

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Hirondelle a dit :

Il ressemble beaucoup aux autres ton BAMSE. UN peu trop lourd à mon goût. Je préfère tes Mistral XL avec un p'tit bidule optique et un radar bricolé façon airmaster C si tu veux bien.

Je reprends le BAMSE comme exemple pour un Super-Mistral (Mistral Gagnant) non pas pour toute sa quincaillerie, mais sa conception : c'est à la base un RBS-70 dont on a échanger la tête guideuse et à qui on a rajouté une fusée de plus dans le f.on pour porter à plus de 15 km 

spacer.png

J'imagine que faire une tourelle à 6-8 ou 12 tube du BAMSE doit être possible la bête pesant 80 kg comme son pote le Crotale, donc un Mistral Gagnant dans les 50 à 70 kg (combien cela peserait un booster lui permettant d'atteindre 15 à 20 km de portée ?) ça doit être possible ?

The missile used by the RBS 23 (=BAMSE) system is based on the RBS 70,[3] but unlike its predecessor (which is laser beam rider) it is a radar command control ACLOS missile, which means that the missile itself and the target have to be tracked by the fire control radar until impact.[4] A booster has been added also. The missile is claimed to have high acceleration and high manoeuvrability. It is equipped with a fragmentation and shaped charge warhead and with both a proximity fuse and an impact fuse.[5] Range is 20 km.[6]

Clairon

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a plusieurs besoins contradictoires dans cette affaire:

- assurer la défense contre les avions et hélicos de la première ligne d'une force terrestre

- protéger contre des missiles de croisière davantage de sites fixes que les 8 que nous permettent les SAMPT

- les deux au-dessus mais contre des munitions rodeuses et autres engins genre Sahed

Si on veut un missile qui fait les 3 il va en falloir beaucoup donc qu'il soit très peu cher. Ca exclut le MICA.

 

 

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Je n’arrive pas à trouver la fiche technique du missile Bamse. Quelqu’un aurait ça ? Pour l’instant je comprends qu’il est devenu un fox1 avec un booster au cul.

Bon, si il faut changer le mode de guidage du Mistral et/ou lui coller une liaison de donnée et un radar de guidage, on abandonne et on tronçonne un Mica NG pour le rendre plus léger, et avec l’argent de la revente au Hamas des bouts de pains de poudre, on commande un radar 3d miniaturisé à Thales.

Mais mon Mica Small, on le monte sur tourelle: il a déjà le rail…

Révélation

Et dire que le général a explicitement parlé de Mica VL… pas d’un truc pour les biffins ou les cavaliers :bloblaugh:

 

Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, hadriel said:

Il y a plusieurs besoins contradictoires dans cette affaire:

- assurer la défense contre les avions et hélicos de la première ligne d'une force terrestre

- protéger contre des missiles de croisière davantage de sites fixes que les 8 que nous permettent les SAMPT

- les deux au-dessus mais contre des munitions rodeuses et autres engins genre Sahed

Si on veut un missile qui fait les 3 il va en falloir beaucoup donc qu'il soit très peu cher. Ca exclut le MICA.

J'étais venu dire ça. Il faut recentrer la discussion. Si j'ai bien compris, le Crotale NG actuel, tel qu'en service en France sert de système de protection fixe (base par exemple) donc si on parle d'un remplacement, on parle d'un système tout aussi fixe, pas de quelque chose devant aller se promener en première ligne.

En partant là dessus, on pourrait imaginer que le MICA-VL soit effectivement un remplaçant approprié (tout comme le NASAMS ou le CAMM) mais il s'agit quand même d'un système plus lourd que le Crotale qui semble pouvoir tenir sur une unique remorque.

Par ailleurs, la menace a évolué. Il ne s'agit plus seulement d'avions et d'hélicoptères mais aussi de drones de tailles variables dont les plus petits seraient difficile (ou coûteux) à engager avec de simples missiles. La question de l'intégration de brouilleurs et/ou d'un laser de moyenne puissance (~50kW?) au système doit se poser, quite à faire tenir le système sur deux vehicules/plateformes/containers.

 

Au delà de ça, on a deux besoins tout-en-un mobiles: un premier pour faire la protection au contact d'un SGTIA et le second pour assurer la protection du périmètre d'un GTIA et d'une brigade.

Dans le premier cas, il faut probablement imaginer un système capable de lutter contre drones, munitions rôdeuses, avions et hélicoptères d'attaque volant à basse altitude, etc. Une combinaison canon/laser basse puissance/missiles pourrait faire l'affaire. Ici, le Mistral est envisageable mais le LMM de Thales est aussi une option tout à fait valable (et peut-être préférable car plus compact et léger). Le tout devrait être monté sur un véhicule blindé embarquant senseurs EO et radar (avec la possibilité de fonctionner passivement).

Le second besoin est de lutter contre les menaces à plus haute altitude, notamment les drones MALE et les avions, ainsi que les munitions rôdeuses et les drones en général. Un missile plus lourd capable de frapper plus haut est à envisager, couplé à un laser basse puissance pour lutter contre les plus petites menaces (MR par exemple), le tout sur un véhicule blindé. L'objectif serait pour une unité de tir de protéger un GTIA tandis qu'un peloton serait capable de protéger les arrières de la brigade.

Ici, il n'y a malheureusement pas d'exemples de missiles qui soit suffisamment récent pour correspondre. Le Roland aurait probablement joué ce rôle par le passé mais il est insuffisant aujourd'hui. Pareil pour la version chenillée du Rapier. Le Crotale pourrait faire l'affaire mais son mode de guidage est dépassé (et il reste un peu lourd). Dernier candidat possible, l'ADATS.

Cependant, c'est un segment qui a reçu très peu d'attention au cours des dernières décennies donc ce n'est pas vraiment surprenant...

 

Dernier point, il faut quelque chose pour protéger les légers lorsqu'ils ne sont pas montés. Contre les drones, il peut y avoir une combinaison de solutions brouilleurs et viseurs SMASH, voire même de laser monté sur fardier ou UGV (on sait qu'on peut faire des lasers très légers et compact si il faut) mais il manque un missile qui puisse réellement être portée et utilisé par un seul homme, le Mistral étant trop lourd. De nouveau, le LMM pourrait faire l'affaire mais le mode de guidage beam-riding est un peu délicat à utiliser à l'épaule. Ceci dit, il serait aussi possible de remplacer le système de guidage par de l'IIR si on veut donc à méditer.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Citation

J'étais venu dire ça. Il faut recentrer la discussion. Si j'ai bien compris, le Crotale NG actuel, tel qu'en service en France sert de système de protection fixe (base par exemple) donc si on parle d'un remplacement, on parle d'un système tout aussi fixe, pas de quelque chose devant aller se promener en première ligne.

Oui je suis bien d'accord, il est vrai qu'on est parti dans un délire d'avoir un système d'accompagnement alors que ce n'est absolument pas le sujet du remplacement dont il est question.

Donc oui, remplacer le Crotale de l'armée de l'air pour la  protection des bases contre un MICA VL c'est clairement une bonne chose (surtout si on se dote de 12 batterie MICA VL (ce dont je doute)

 

Mais ça ne résout pas notre affaire sur un Roland façon 2020 pour accompagner les unités :ph34r:

Link to comment
Share on other sites

Ne serait-il pas utile de séparer le radar du reste, vu son rôle d'appeau à missiles ? On le claque sur un 4x4 avec des panneaux fixes pour la rusticité, on l'utilise le radar en veille à la fois pour la surveillance terrestre et aérienne, et on prévoit la liaison de données discrète avec un ou plusieurs porteur de missiles et - si nécessaire - avec un "PC dédié". Bref : un plot radar multifonction de l'avant intégré au système Scorpion.

Et pour les effecteurs : si on les oriente intelligemment dès leur départ, les roquettes guidées de TDA ne pourraient-elles pas servir contre toute une panoplie de drones et hélicoptères lents, à courte portée ? Je ne sais pas si elles ont un type air-bust, mais si c'est léger, pas trop cher et assez précis, ne pourrait-on pas les considérer comme de mini-missiles utiles et polyvalents ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Boule75 a dit :

On le claque sur un 4x4 avec des panneaux fixes pour la rusticité, on l'utilise le radar en veille à la fois pour la surveillance terrestre et aérienne, et on prévoit la liaison de données discrète avec un ou plusieurs porteur de missiles et - si nécessaire - avec un "PC dédié".

Mais  vouloir séparer le radar du reste revient à avoir 2 véhicules pour avoir un seul système fonctionnel. Cela veut donc dire doubler le parc de véhicules (bon 1/4 en plus si on le fait en réseau type Crotale) ou en termes plus français diviser le nombre de système opérationnel par 1/4 (par économie) qui serait en plus tous (théorie du 1 radar pour 3 lanceurs) extrêmement dépendant de 1 seul véhicule pour être un tant soit peu efficace. Cela à d'ailleurs cantonné les dits Crotale à des rôles de défense de point type aéroport (comme durant Op Epervier je crois) alors que le Roland lui pouvait faire de l'accompagnement (bien qu'il avait un VTT armé d'une M45 cuvé 2GM en case de problème missile ou infanterie surprise)

L'intérêt d'un système d'accompagnement c'est qu'il se suffit à lui-même. Donc le véhicule doit contenir à la fois les moyens de veille, d'acquisition et de tir voir d'auto-défense.

Quant à l'idée des roquettes (elles existent, c'est l'Aculeus MM) autant coller un CTA 40 avec un obus HE à fusée prox. Vo plus élevée, balistique plus plate, dispersion moindre, coût par coup à priori moins cher, polyvalence plus grande, mais portée en faveur de la roquette ( 5000m contre 4000 pour le CTA 40 avec obus AA

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Pourquoi ne pas partir sur un châssis Leclerc/MGCS à la façon du TOR M1/M2? La mobilité stratégique serait sûrement compromise (masse et hauteur) mais l'engin pourrait suivre au niveau tactique, voire tirer en roulant.

Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, Banzinou said:

Mais ça ne résout pas notre affaire sur un Roland façon 2020 pour accompagner les unités :ph34r:

Y a t il un besoin et si oui quel est il?

Les Mistral accompagnent les unités déjà.

Ensuite quel est la menace et qu'elle est la doctrine.

A terme on devrait avoir un engin laser dans le MGCS...

Est ce que le besoin d'une missile spécifiquement sol air, plus gros que le Mistral, et tiré en roulant s'impose ?

Franchement a part pour du CRAM je ne vois pas trop trop. La partie basse du CRAM peut être le rôle des laser.

La partie haute des Aster.

Reste un entre deux ... Pour des portée de plus de quelques kilomètres a un grosse dizaine de kilomètres, contre des menaces pas super agressive. Rapide mais pas super manoeuvrante par exemple.

Idéalement c'est une sorte d'iron dôme qu'il faudrait...  Idéalement en VLS dans un porteur tout terrain missilier ... Accompagné du même véhicule version engagement - radar+console tireur -.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Cyrano500 a dit :

Mais  vouloir séparer le radar du reste revient à avoir 2 véhicules pour avoir un seul système fonctionnel. Cela veut donc dire doubler le parc de véhicules (bon 1/4 en plus si on le fait en réseau type Crotale) ou en termes plus français diviser le nombre de système opérationnel par 1/4 (par économie) qui serait en plus tous (théorie du 1 radar pour 3 lanceurs) extrêmement dépendant de 1 seul véhicule pour être un tant soit peu efficace. Cela à d'ailleurs cantonné les dits Crotale à des rôles de défense de point type aéroport (comme durant Op Epervier je crois) alors que le Roland lui pouvait faire de l'accompagnement (bien qu'il avait un VTT armé d'une M45 cuvé 2GM en case de problème missile ou infanterie surprise)

L'intérêt d'un système d'accompagnement c'est qu'il se suffit à lui-même. Donc le véhicule doit contenir à la fois les moyens de veille, d'acquisition et de tir voir d'auto-défense.

Quant à l'idée des roquettes (elles existent, c'est l'Aculeus MM) autant coller un CTA 40 avec un obus HE à fusée prox. Vo plus élevée, balistique plus plate, dispersion moindre, coût par coup à priori moins cher, polyvalence plus grande, mais portée en faveur de la roquette ( 5000m contre 4000 pour le CTA 40 avec obus AA

J'entends bien tout ça, mais il me semble qu'on doit penser "système" plus que pièce unique et s'appuyer sur des capacités en réseau.

Par ailleurs, tu auras noté que le véhicule-radar était conçu comme assurant des missions relevant à la fois du sol-air comme du sol-sol : ce n'est pas uniquement "deux véhicules au lieu d'un", c'est un véhicule dédié à la veille / désignation, polyvalent (dérivé de Murin ou des petits radars à face prévus sur les hélicos) mais explicitement vulnérable.

Ce pourrait être une remorque-drone qu'on saurait séparer/ré-accoupler rapidement au reste pour mitiger la vulnérabilité qu'il induit en se signalant dans le spectre électro-magnétique (on a vu des ébauches de ce genre derrière les Crab, pas pour le radar mais pas pour le radar). S'il ne porte pas de missiles et ne fait pas tourner son radar, il n'a pas besoin d'être posé sur pieds pendant son fonctionnement, il pourrait fonctionner en marche. En mode statique de veille, à l'écart du reste, si le terrain s'y prête, il pourrait être pré-programmé pour dégager sur une trajectoire de fuite pré-définie s'il identifie qu'il va être touché (extinction du radar puis "bond".
Si le réseau est suffisamment bien foutu, on pourrait imaginer que plusieurs dispositifs de ce type se conjuguent sur les groupes tactiques les plus gros, s'éteignent, se déplacent, s'activent à tour de rôle, et que leurs pistes se renforcent avec dédoublonnage (où l'on revient sur les discussions similaires autour du Rafale, du F-35, etc... voire sur le multi-statisme à terme).

Pour l'utilisation de roquettes vs. CTA40, tu as probablement raison mais si on se prépare à la haute-intensité, à des menaces répétées, il ne faut pas que le bouclier coûte un bras et soit basé sur des missiles très chers : on ne saura pas en avoir en quantité. Donc CTA40, Aculeus, bitubes de 20 ou 25mm, laser : tout me va pour la courte-portée, l'important c'est que tout ça puisse être assemblé, relié, coordonné et qu'on puisse en user souvent sans consommer 10 millions d'€ à chaque tir. Il faut éviter le syndrome du "meilleur système" unique pour aller explicitement vers des assemblages de systèmes, modulables, adaptables, basés sur des séries longues et économiques qu'on puisse produire et consommer en nombre.
Pour les radars : utiliser les mêmes "plaques" AESA, interchangeables (même connectique et protocoles au moins), pour la remorque-drone-piquet-radar, pour le radar de désignation au-dessus de la batterie de Crotale-NG2, sous le ballon captif, sous le H-160...
Et concevoir des logiciels qui s'adaptent aux capteurs / effecteurs à disposition, des réseaux qui agrègent et permettent d'assembler tout ça du sol au plafond, définir des standards et des "briques".

Les AESA pourraient servir à l'établissement de liaisons directionnelles également. On pourrait également vouloir pouvoir s'appuyer sur les réseaux (civils) de 5g si les bandes de fréquence utilisées sont compatibles et les antennes suffisamment versatiles. Du coup ça permettra de faire de la guerre électronique avec tout ça...

Bon ! Tisane... :sleep:

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Citation

Y a t il un besoin et si oui quel est il?

Il y avait un besoin, et la réalité nous le rappelle, parce que si tout le monde nous sort "Il faut nous préparer à un conflit de haute intensité", ça veut dire ce que ça veut dire

La problématique s'est posée début 2020, entre temps, deux guerres ont éclaté à moins 3000 km de nos frontières, avec de nouvelles formes de menaces et des menaces connues depuis la Guerre Froide.

 

Le Mistral ont en a déjà parlé au dessus, mais il faut qu'il soit monté sur des véhicules pour suivre la manœuvre, si on doit déposer la matos et déployer le trépied etc... ta menace elle a déjà disparu.

Tirer en roulant, pourquoi pas mais c'est pas le coeur du sujet je pense, si le véhicule doit s'arrêter 10 secondes pour tirer je pense pas que ça pose un problème fondamental même si tirer en mouvement serait un plus je suppose

Link to comment
Share on other sites

"Le vers est dans le fruit" ... Cf. le titre de  @LBP  ce fil qui mélange Crotal et Mistral et autre ( Roland ... ) ...  Ne serait il pas temps de séparer ce fil en 2 au moins 

- Armée de TERRE et MOBILITE  => Protection anti - Air ( Drones, Hélicoptères, avions ... )  ...

Or ll existe déjà :

un fil anti-drone  LAD

- un fil Défense Sol Air armée de terre

- Armée de l'AIR  et PROTECTION plutôt FIXE  anti -air  ( Drones Male et Hale, Hélicoptères mais surtout avions et anti missiles )

Changer le titre du présent fil en explicitant  "Défense Sol Air  courte portée en protection plutôt fixe" 

Sachant que le fil "SAMP/T, Twister et autres Sol Air Moyenne/Longue portée"  aborde franchement l'anti-missile

- Marine - s et protection anti-aérienne 

Le fil actuel "Missilerie navale" @Philippe Top-Force  mélange allègrement les dimensions offensives et défensives ... A re-structurer aussi

Messieurs les MODO-s j'en appelle à vos capacités de structuration 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, Bechar06 a dit :

"Le vers est dans le fruit" ... Cf. le titre de  @LBP  ce fil qui mélange Crotal et Mistral et autre ( Roland ... ) ...  Ne serait il pas temps de séparer ce fil en 2 au moins 

- Armée de TERRE et MOBILITE  => Protection anti - Air ( Drones, Hélicoptères, avions ... )  ...

Or ll existe déjà :

un fil anti-drone  LAD

- un fil Défense Sol Air armée de terre

- Armée de l'AIR  et PROTECTION plutôt FIXE  anti -air  ( Drones Male et Hale, Hélicoptères mais surtout avions et anti missiles )

Changer le titre du présent fil en explicitant  "Défense Sol Air  courte portée en protection plutôt fixe" 

Sachant que le fil "SAMP/T, Twister et autres Sol Air Moyenne/Longue portée"  aborde franchement l'anti-missile

- Marine - s et protection anti-aérienne 

Le fil actuel "Missilerie navale" @Philippe Top-Force  mélange allègrement les dimensions offensives et défensives ... A re-structurer aussi

Messieurs les MODO-s j'en appelle à vos capacités de structuration 

Oui un fil MOBILITE (Défense Sol Air armée de terre)

Avec déjà un exemple

Eurosatory-2022-lambition-renouvele%CC%8

https://www.forcesoperations.com/eurosatory-2022-lambition-renouvelee-de-nexter-dans-la-defense-sol-air-basse-couche/

Et un nouveau sujet

 

Edited by LBP
Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 changed the title to Crotale mistral et autre
  • Rob1 featured and unfeatured this topic
  • Rob1 featured and unfeatured this topic
  • Rob1 unpinned this topic

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,965
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...