Philippe Top-Force

[Camouflage] Les véhicules

Recommended Posts

1 hour ago, Cadia said:

Les camouflages unis semblent également à la mode en Suisse pour les véhicules récents. A voir si on poursuit dans cette optique, mais je préfère ceci au camouflage 3 tons.

GMTF: http://www.militaerfahrzeuge.ch/unterkategorie_11_27_343.html

Serval: https://fr.wikipedia.org/wiki/DRA10#/media/Fichier:KSK_Fahrzeug.JPG

Même chose en Belgique, même si les nôtres sont un peu plus vert.

a-belgian-army-piranha-iiic-luc-de-jaege

6131380464_af4744c95d_b.jpg

Pareil pour l'US Army

FMCQRXODSRG2FLMMHSVUKG4RI4.jpg

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Patrick a dit :

Excellent article de synthèse.

Bon je ne suis toujours pas fan des tables basses, mais au moins il y a de la réflexion.

Dans la vidéo sur le Leclerc que j'avais posté , l'effet des "tables basses" au niveau visuel sont quasiment pas disons aussi marqué, et en mode crados ( poussière et boue) ça sera à mon avis pas mal. 

Bon je pense qu'il faudra toujours garder l'optique morceau de filet en vrac pour compléter à l'occase, mais ça me parle bien le concept qui va se mettre en place avec se nouveau camo modulaire. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
15 hours ago, Patrick said:

 

Bon je ne suis toujours pas fan des tables basses, mais au moins il y a de la réflexion.

D'un buveur de Kro:biggrin:

sinon btf claque bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur les vélo on a des pneu d'a peu pres n'importe quelle couleur ... jamais on a pensé faire des pneu "kaki" pour les véhicule militaire?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, g4lly a dit :

Sur les vélo on a des pneu d'a peu pres n'importe quelle couleur ... jamais on a pensé faire des pneu "kaki" pour les véhicule militaire?

Ah non, comme pour les rangers, y faut de beaux pneus noirs brillants pour le défilé du 14 juillet ....

Clairon

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les pneus dans la verte restent rarement propres non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
18 hours ago, Chronos said:

Les pneus dans la verte restent rarement propres non ?

Dans le désert ... il vont pas prendre la couleur du sable ... pas plus que dans la neige etc.

Dans pas mal d'armée a défaut de pneu ... ce sont les jantes qui sont peintes en kaki.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu le prix du pneu de VBCI, je ne suis pas absolument certain que sortir des pneus, jaune, vert ou blanc soit une priorité

Share this post


Link to post
Share on other sites
51 minutes ago, Fanch said:

Vu le prix du pneu de VBCI, je ne suis pas absolument certain que sortir des pneus, jaune, vert ou blanc soit une priorité

et un coup de peinture kaki sur les jante ... ca ne coute rien ...

Pareil pour les passage de roue ... ils sont noirs?!

Ça sert a rien de mettre un bariolage kikoolol sur les flanc ... si la moitié de la surface latéral est noire !!!

Hutchinson propose le Tires Shield disponible en tout un tas de couleur ... en plus de leur solution runflat par exemple. En plus ça joue le rôle de camouflage thermique.

https://www.hutchinsoninc.com/defense/tire-saver-shield/

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'armée de terre cherche une djellaba pour le Leclerc

https://forcesoperations.com/une-double-peau-pour-proteger-le-char-leclerc-de-la-chaleur/

Quote

FOB – Forces Operations Blog » Une « double peau

Et si le principe de la thermorégulation cutanée s’appliquait désormais au char Leclerc ? Dans un appel d’offres publié vendredi, la Section technique de l’armée de Terre (STAT) envisage l’évaluation d’un filet autoporté qui, telle une double peau, atténuerait l’échauffement d’un char déployé « dans des conditions de très fortes chaleurs ».

Cette nouvelle évaluation tactique (EVTA) aura pour objectif « d’évaluer la pertinence opérationnelle de l’usage d’une double peau sur le char Leclerc pour limiter l’échauffement du blindé pendant les phases de stationnement, d’attente, voire de combat afin de préserver les hommes et le matériel ».

Autrement dit, il s’agira de réduire l’impact d’un rayonnement solaire élevé et continu, donc potentiellement néfaste tant pour l’équipage que l’électromécanique. Une fois installé sur le char, ce filet pourrait notamment participer à l’amélioration de la disponibilité technique opérationnelle (DTO) des chars Leclerc et dépanneurs de char Leclerc (DCL) en service, évaluée à 58% au 31 décembre 2018. Il reviendra aux techniciens de la STAT de déterminer la plus-value d’un tel système vis-à-vis du filet Barracuda déjà en service dans les Armées et lui-même doté d’une capacité de réduction de la chaleur interne du véhicule.

Afin de disposer du matériel et l’environnement nécessaires à cet EVTA, la STAT s’est naturellement tournée vers le Zayed Military Camp (Émirats arabes unis), garnison du 5e régiment de cuirassiers (5e RC) de l’armée de Terre depuis 2016. Seule unité d’outre-mer dotée de chars Leclerc XL 2, le 5e RC dispose d’un escadron blindé de 15 chars Leclerc servant de support à l’entraînement en zone désertique.

Cette seconde peau doit répondre à quatre impératifs technico-opérationnels, que sont la capacité de lutte contre la chaleur, la furtivité, l’ergonomie et la sécurité. Par « filet anti-chaleur », la STAT entend premièrement la limitation de l’élévation de la température à l’intérieur du blindé en plein soleil, dans l’idéal en dessous de 44°C. Le filet devra par ailleurs contribuer au refroidissement du moteur V8X-1500 Hyperbar. Pour diminuer les rayonnements directs et indirects, le système générera une ombre couvrant au minimum la tourelle, voire tout le char dans le meilleur des scénarios.

En deuxième lieu, l’usage du filet anti-chaleur ne doit dégrader ni la furtivité visuelle du blindé, soit la détection à l’oeil en optique de jour à 1000 m, ni la furtivité de la signature infrarouge du véhicule. Il est même souhaitable, selon la STAT, que cette double peau concoure à renforcer la discrétion visuelle et thermique du Leclerc entre autres face aux moyens optroniques des aéronefs, drones de toutes tailles y compris.

L’ergonomie du système, ensuite, doit être suffisante pour autoriser son déploiement ou sa désinstallation par deux membres d’équipage sans outils spécifiques et en cinq minutes, de jour comme de nuit. Le filet doit être élaboré de telle sorte à ce qu’il n’obstrue pas les optiques de tir VTI et VCH du blindé, de même que l’usage du canon du 120 mm et des mitrailleuse installées en coaxial et en superstructure. Bien qu’étant destiné à un usage statique, le système double peau devra permettre au char de conserver une capacité de mouvement limitée, de l’ordre d’une dizaine de mètres.

Quant au volet sécurité, celui-ci requiert un fonctionnement optimal jusqu’à une température ambiante de 70°C ainsi qu’une très haute résistance du filet à la chaleur expulsée par le manche d’échappement T4 du char, au maximum de 450°C. La double peau ne doit présenter aucun risque pour le blindé en cas d’arrachage accidentel, ni ne subir aucune détérioration en cas d’utilisation permanente durant un mois en milieu désertique.

Selon la STAT, d’autres tests pourront être réalisés par le fournisseur à Mourmelon-le-Grand sur un char Leclerc XL 2.1 du 501e régiment de chars de combat « qui, pour cette application est identique, au XL 2 ». Programme Scorpion obligé, le filet proposé devra idéalement prendre en compte les équipements supplémentaires prochainement installés sur le char Leclerc rénové (XLR). Attribuée en mars 2015 au groupe Nexter, la modernisation de 200 chars Leclerc comprend l’ajout d’un tourelleau téléopéré conçu par le Belge FN Herstal, de nouveaux kits de blindage et l’installation de la radio CONTACT et du Système d’information et de commandement SCORPION (SICS). Les 50 premiers exemplaires doivent en théorie être commandés en 2020.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Conserver une capacité de mouvement d'une dizaine de mètres" ?? Comment ça se fait que c'est si peu ? Le char ne peut pas se déplacer avec le filet alors ? C'est genre une grosse tente ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 27/02/2020 à 21:13, starpom a dit :

"Conserver une capacité de mouvement d'une dizaine de mètres" ?? Comment ça se fait que c'est si peu ? Le char ne peut pas se déplacer avec le filet alors ? C'est genre une grosse tente ?

L'emploi de se filet de camouflage et pour un emploi statique, donc soit du défensif ou dans les phases ou l'on est en zone d'attente ou l'on doit pouvoir être aussi caché des vues de l'adversaire en arrière d'une ligne de contact, et c'est surtout dans ces moments là que ça chauffe bien, en zone d'attente ou défensive.

Le minimum de distance à parcourir, c'est sûrement juste de quoi se mettre dans une meilleure position de tir en mode urgence selon le terrain ou l'aménagement du terrain par le génie. 

D'où l'importance de pouvoir avoir aucune gêne pour les optiques et l'armement bien plus contraignant donc qu'avec un filet classique de camouflage anti chaleur qui lui limite l'observation, pas comme pour une pièce d'artillerie ou on a des filets contre la chaleur , mais la pièce elle a besoin d'avoir juste de quoi être employé, donc un secteur limité gauche-droite, sans que le pointeur soit gêné. 

On voit qu'ici ça nécessite des bras une installation de filet de camouflage et anti chaleur de se type pour une pièce d'artillerie, donc pour des blindés en attente ou défensif, ça doit pouvoir se faire aisément avec peu de monde et rester capable d'employer toute ces capacités d'observation et Bien évidemment de tir. 

 

Edited by Gibbs le Cajun
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici un petit film concernant un filet de camouflage multispectral. Il est déjà ancien (il me semble que le véhicule Tow Piranha n’est plus en service) et certainement que les technologies ont évolué, mais des informations concernant les possibilités de détection avec différents capteurs ainsi que la façon dont est fabriqué le filet me semble intéressantes.

https://www.mediathek.admin.ch/media/video/8e4efec3-b856-4add-bdbb-922b96703d11

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 2/27/2020 at 9:13 PM, starpom said:

"Conserver une capacité de mouvement d'une dizaine de mètres" ?? Comment ça se fait que c'est si peu ? Le char ne peut pas se déplacer avec le filet alors ? C'est genre une grosse tente ?

  • Soit c'est une grosse tente fixé au sol ... L'avantage c'est que l'installation ne bouge pas malgré les mouvements de la caisse ou de la tourelle ... ca masque donc les mouvement. Le souci c'est que ca bride les mouvement ... aussi bien de la caisse que de la tourelle sauf si la tente à une portée de plus de 20m de diamètre ...
  • Soit c'est une grosse tente fixé à la caisse ... ça n’obère plus la mobilité du char ... mais ca continue a limité la mobilité de la tourelle. Le souci c'est que la tente bouge quand le char bouge ... c'est moins discret.
  • Soit c'est une grosse tente fixé à la tourelle ... ici la tourelle devient libre ... mais c'est encore moins discret puisque la tente bouge lorsque la tourelle bouge ... mouvement de tourelle nécessaire a l'usage du viseur tireur notamment.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le filet Baracuda se fixe sur le véhicule et permet de se déplacer, bon si on passe en forêt dense il doit accrocher forcément. Néanmoins ne pas être vu justifie ce risque...

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, kalligator said:

Le filet Baracuda se fixe sur le véhicule et permet de se déplacer, bon si on passe en forêt dense il doit accrocher forcément. Néanmoins ne pas être vu justifie ce risque...

On ne demande pas une seconde peau ici mais bien un parasol ... l'air doit circuler librement dessous.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok j'avais pas capté le côté tente-parasol...mais je préfèrerais un camouflage mobile fixé sur le blindé

Share this post


Link to post
Share on other sites
44 minutes ago, kalligator said:

Vu la cuite qu'il fait aujourd'hui je me rallie au parasol

Ça existe pour les voitures ... mais il n'y a pas la contrainte de la tourelle ...

https://www.lanmodo.com/

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Versailles : le major Tony a inventé le nouveau camouflage de l’armée de terre

 

Baptisé «Scorpion», ce camouflage pour blindés d’un nouveau type a nécessité six ans de travail. C’est un major de la base de Satory, chargée de tester le matériel et l’armement des soldats français, qui l’a créé.

Par Thibaut Chéreau

Fini les taches marron, vertes et noires sur les carrosseries des blindés français. Après trente-trois ans de bons et loyaux services, l'armée de terre a commencé à remplacer son traditionnel camouflage trois tons par le « brun terre de France ». A la mi-décembre 2019, les premiers véhicules arborant ce camouflage baptisé « scorpion » ont commencé à être livrés aux régiments.

C'est à la Section technique de l'armée de terre (Stat), sur la base de Versailles-Satory, que la livrée a été conçue. Cette unité de 800 militaires est la seule chargée de tester le matériel et l'armement des soldats français. Avant toute livraison, chaque modèle de véhicule est ainsi passé au crible, afin de vérifier son efficacité au combat. En parallèle, la Stat se voit confier des missions plus créatives, comme le camouflage Scorpion.

Il faut dire qu'il y avait urgence. « Les capteurs électroniques sont de plus en plus performants, explique le capitaine Arnaud, officier responsable du projet. Aujourd'hui, du matériel grand public comme un drone est capable de détecter nos véhicules à plus d'un kilomètre. » Mais le camouflage trois tons souffrait surtout d'un grand défaut : ses taches noires.

« Le noir n'existe pas dans la nature, il est toujours nuancé, poursuit le capitaine Arnaud. C'est une couleur qui est très visible avec des lunettes infrarouges. »

Pour transformer l'apparence de ses milliers de véhicules, l'armée a décidé de faire confiance à l'un de ses soldats. Avec trente et un ans d'active au compteur, le major Tony semblait tout indiqué. Depuis six ans, cet architecte de formation améliore sans cesse son concept. « Au début, je me suis trouvé devant une feuille blanche. J'ai décidé de revenir aux sources en étudiant tous les camouflages utilisés depuis 1870, indique celui qui a fait la majeure partie de sa carrière dans l'artillerie. J'ai aussi fait des recherches sur ce qui est utilisé dans les autres armées du monde. »

Ne voulant pas copier ce qui se fait déjà, il se documente également sur l'optique, la perception des images par le cerveau et sur les paysages. La solution arrive d'elle-même. Pour faire disparaître des véhicules de différentes formes, la teinte correspondant au brun terre de France est la meilleure.

Désormais, la détection d'un char Leclerc sera trois fois plus longue

En plus d'être efficace, ce camouflage doit faire économiser de l'argent à l'armée. « Nous ne serons plus obligés de faire passer les véhicules en cabine de peinture en fonction de nos déploiements, confirme le capitaine Arnaud. Pour un char Leclerc, l'opération pouvait représenter jusqu'à quatre-vingts heures de travail. »

En plus du brun terre de France, les véhicules de combat comme les blindés recevront une autre invention du major Tony. « Pour améliorer le camouflage et donner une identité forte aux véhicules, j'ai eu l'idée d'apposer des formes géométriques. ». A la jumelle, ce trompe-l'oeil doit empêcher les soldats ennemis de savoir à quel véhicule ils ont affaire. Les tests menés auprès de soldats de différentes unités de l'armée le confirment : détecter un char Leclerc en camouflage scorpion prend trois fois plus de temps qu'auparavant à 1 000 m de distance.

Toujours par souci d'économie, les formes sont conçues pour pouvoir être enlevées. En moins de deux heures, elles peuvent être remplacées en fonction du terrain où évolue le véhicule. Un outil qui sera pratique en opération. « Au Mali, nous sommes amenés à passer de la forêt au désert », témoigne le capitaine Arnaud.

« Je suis fier d'apporter ma pierre à l'édifice »

Pour chaque version de son camouflage, le major Tony a peint un véhicule et l'a testé dans différents environnements dont le désert aux Emirats arabes unis. Reste maintenant à repeindre tous les véhicules et hélicoptères de l'armée de terre au gré de leur disponibilité. Les premiers véhicules neufs ornés de formes géométriques devraient être livrés en 2021. D'ici là, le major Tony continue à noircir sa planche à dessins. Son objectif ultime serait d'arriver à faire disparaître ses camarades dans le paysage. « Il y a cent ans, ce sont les artilleurs qui ont fait progresser le camouflage. Aujourd'hui, en tant qu'artilleur, je suis fier d'apporter ma pierre à l'édifice », résume le sous-officier.

20092303500197259.jpg

Source : Le Parisien

Une dédicace spéciale à @Gibbs le Cajun et ses camarades !

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,542
    Total Members
    1,550
    Most Online
    salvaggioc
    Newest Member
    salvaggioc
    Joined
  • Forum Statistics

    20,993
    Total Topics
    1,349,189
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries