Philippe Top-Force

Awacs et détection d'avions

Recommended Posts

Je retiens:
2 antennes une de 2.5 mètres et une d'1 mètre.
Les industriels concernés sont Thalès et Hensoldt.
La plus grande des deux antennes est testée en ce moment sur le Fokker 100 (ABENG Avion Banc d'Essai de Nouvelle Génération) de la DGA.
Indépendant du GPS grâce à la datation précise obtenue via des horloges atomiques.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui est con c est que l OTAN semble vouloir aller  sur du E7 wedgetail...le marché risque d être restreint du coup 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, francois a dit :

Ce qui est con c est que l OTAN semble vouloir aller  sur du E7 wedgetail...

Ainsi que les anglais.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par contre le bistatisme c'est un gros coin dans les furtifs "de forme" non?

Ca veut dire aussi qu'on se garde pas mal de flexibilité sur le porteur, de l'a 330 au falcon...c'est un projet interessant, y compris au niveau europeen, qui donne de la souveraineté, ca a du sens sur un partenariat (airbus et thales peuvent se partager le gros gateau, et la france garder la possibilité de se creer des elements totalement souverains sur porteurs falcon si besoin est...sans compter de l'avance techno si les usa en restent ou ils sont.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Ben a dit :

Par contre le bistatisme c'est un gros coin dans les furtifs "de forme" non?

D'un point de vue théorique ça se discute, sur un furtif de forme les surfaces sont alignées pour ne pas réfléchir en direction de l'émetteur, mais c'est pas pour autant que ça réfléchit en direction de l'autre récepteur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, hadriel a dit :

D'un point de vue théorique ça se discute, sur un furtif de forme les surfaces sont alignées pour ne pas réfléchir en direction de l'émetteur, mais c'est pas pour autant que ça réfléchit en direction de l'autre récepteur. 

L'avantage du multi-statisme c'est que c'est difficile a brouiller ...

... puisque bombarder de la merde vers l'émetteur ... ne change rien au problème ... et que découvrir la direction du/des récepteur est de l'ordre des numéros du loto.

... en gros ça impose un brouillage tout azimut ... qui n'est ni discret ni forcément très efficace.

L'autre avantage c'est que ça complique les tactique du défenseur.

Le défenseur sait sous quel éclairage il est plus ou moins reflétant ... et c'est testé en mode mono-statique ... les tactiques qui en découle sont donc conçue contre un adversaire mono-statique.

Si tu présente ta face la moins réfléchissante - vers l'émetteur - ... a l'émetteur ... rien ne dit que cette position ne soit pas bien réfléchissante dans d'autre direction ... que que tu puisse alors déclencher une alerte.

Dernier souci ... l’incapacité de définir la portée du radar ... ne connaissant pas la position du récepteur ... qui lui peut etre pres de toi ... il y aune grosse incertitude sur la portée utile du radar ennemi et donc de la distance a laquelle il faut s'en tenir.

---

l'ennemi des furtif de forme

C'est le radar passif ... avec des "émetteurs naturels" ... ce qui le rend hautement multi-statique.

La perturbation tout azimut causé par le furtif devrait au moins lever une alerte ... même si imprécise sur la localisation. L'alerte doit suffire a concentrer des moyen d'engagement vers cette zone et de trouver l'intrus.

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, hadriel a dit :

Au prix de l'antenne, j'ai du mal à croire qu'on mette ça sur des engins non récupérables.

J'ai du mal à  imaginer que les RC lourds ne seront pas récupérables :

Un truc plus gros qu'un missile de croisière, cela ramène dans la zone des futurs Loyal Wingman de Kratos, qui pour le moment sont "runway indépendant" et seront récupérés par parachute.

C'est aussi la masse d'un EADS Baracuda qui avait un train d'atterrissage.

Edited by BPCs

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par contre pour des questions de souplesse et e praticité il sera souhaitable que les emetteurs puissent aussi recevoir, de facon qu'on puisse s'en servir de façon classique egalement (ca reviendra moins cher de faire voler un seul appareil que deux si il n'y a pas de besoin, dans le cas d'un appareil dedié recepteur, et si le recepteur est un "loyal wingman" et qu'il est abattu le systeme fonctionne toujours.

Y a t'il une difference fondamentale d'ailleur entre bistatisme et multistatisme, j'entend si on a un systeme qui permet a un mobile de jouer le role de recepteur quand un awac emet, rien n'empeche d'en faire voler deux ou trois et de proceder de meme avec du coup plusieurs recepteurs? (Je ne vois pas ce qui l'empecherai mais je suis beotien dans le domaine alors...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Ben a dit :

Y a t'il une difference fondamentale d'ailleur entre bistatisme et multistatisme,

C'est la meme chose ... le bi-statique c'est le premier étage du bidule ... avec la séparation un seul émetteur un seul récepteur ... c'est assez facile a gérer aussi bien au niveau des communication que de la puissance de calcul.

Ensuite on peut ajouter autant détage qu'on veux coté émission ou réception ... et évidement ca complique rapidement l'exploitation des résultats ... il faut arriver a synchroniser tout ce petit monde ... et une grosse puissance de calcul pour analyser proprement les signaux reçu ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc mis a part la puissance de calcul necessaire, si on a ce genre de systeme, rien n'empeche de le faire fonctionner avec un recepteur, ou deux ou trois, selon le contexte et le besoin?

Un mode "classique" ou l'awac emet et recoit lui meme resterai possible?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 16/07/2019 à 01:37, P4 a dit :

Avec de telles antennes, un AEW sur base Falcon deviendrait envisageable, avec qq chose comme la version AEW du Praetor 600 d'Embraer qui a grosso modo les dimensions d'un Falcon 2000

praetor-600-aew.jpg

https://www.australiandefence.com.au/news/embraer-launches-p600-aew-platform

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est une vision long terme j'imagine, pas comme les anglais qui sont en courte pour passer sur E-7 et ferrailler leurs E-3...

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Oxcart said:

C'est une vision long terme j'imagine, pas comme les anglais qui sont en courte pour passer sur E-7 et ferrailler leurs E-3... 

C'est un engin avec des capacité assez différente des "gros" presque deux fois plus ... Sentry.

Je comprends qu'on l'envisage ... mais je vois mal comment on pourrait se passer des capacité des Sentry d'autant qu'il est constamment remis a niveau.

Il me semble que la flotte Sentry OTAN est prévue pour durer jusqu'en 2035 au moins.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, P4 a dit :

Le groupement des utilisateurs OTAN d'E-3A se sont réunis pour discuter de l'évolution de leur capacité de détéction aéroporté avancé.

Une option serait de poursuivre avec le E-7 Wedgetail de boeing.

https://www.defensenews.com/smr/a-modern-nato/2019/08/08/operators-of-natos-surveillance-plane-reveal-what-they-want-in-its-replacement/

C'est effectivement une vision pour 2035

Citation

NATO plans to spend $750 million for the final service life extension of the aircraft, which would keep it flying until 2035, said Michael Gschossmann, director of the NATO Airborne Early Warning and Control Programme Management Agency. But if it delays making a decision on a replacement for too long, it could get stuck paying for additional work on the current E-3A aircraft.

Et effectivement un Wedgetail upgradéest une option mais aussi une famille de système :

Citation

Roper thinks ABMS (Advanced Battle Management System): will involve space-based tech; traditional air-based sensors like those on the legacy JSTARS, AWACS and Reaper; attritable systems — low cost, disposable drones could fit this description — and communications links between those systems.

...

"The thing that we don't know is what can the industry base do in each one of those areas. Can we really do in space, or not so well? Can we do really well in the air, or not so well?” Roper said.

"Maybe the right solution is heavy space, light air. Maybe it's heavy air, light space, but we need someone between the program and the mission or else we'll have to prematurely pick where we are in that tradespace without a lot of information to back it up."

 

https://www.defensenews.com/2019/02/06/the-air-forces-jstars-alternative-has-a-new-architect-wait-whats-an-architect/

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, g4lly a dit :

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

E-3 Sentry (AWACS) Améliorations futures

En service depuis 1978, la flotte des E-3 est utilisée pour suivre les aéronefs, les navires et les véhicules à longue distance à l'aide d'équipements radar embarqués. Afin de mieux détecter ses objectifs, l'US Air Force met à niveau les 32 avions de sa flotte.

Le remotorisation remplacera les moteurs d'origine existants par de nouveaux moteurs. De nouveaux moteurs assureront la viabilité à long terme de la plate-forme et amélioreront le rendement énergétique, la fiabilité et la quantité et la qualité de l'énergie disponible pour les systèmes de mission embarqués. Le développement recherchera les synergies et tirera parti des efforts des autres cellules américaines basées aux États-Unis ainsi que des partenaires internationaux AWACS qui exploitent le 707 AWACS (Royaume-Uni, France et Arabie saoudite). Il faut peaufiner davantage la stratégie d'acquisition afin d'intégrer pleinement le programme dans le plan de modernisation de l'AWACS au cours de l'exercice 11 et au-delà.

L'AWACS Bistatic UAV Adjunct est un programme d'acquisition proposé de plus de 850 millions de dollars avec prototype au cours de l'exercice 08 et achevé en 2015. Les drones HAE (High Altitude Endurance) Dark Star/Global Hawk équipés de récepteurs bistatiques pour le radar AWACS étendront la couverture d'une seule orbite E-3 et, grâce à l'amélioration significative du rapport signal/brouillage, offriront une couverture accrue des cibles RCS basses tout en opérant dans et hors un environnement dangereux de défense aérienne. L'ajout du drone Bistatic à l'E-3 permettrait de réduire le rythme opérationnel de l'E-3 dans certains théâtres et de couvrir deux conflits régionaux majeurs avec moins de E-3. En ne transportant que le récepteur, l'interrogateur IFF et un ensemble d'émetteurs JTIDS/JCTN, les limites de poids des UAV peuvent être respectées (les systèmes de combat ID peuvent également être inclus si le poids et la taille le permettent). Le drone bistatique pourrait également servir de complément aux radars E-2, TPS-75 et autres radars air/sol. Plus important encore, le drone Bistatic est un élément clé de la transition de l'USAF de l'E-3 aux drones et à l'espace pour la mission AWACS, avec l'équipage de la mission sur le terrain. Le drone Bistatic pourra servir de récepteur en utilisant un satellite comme émetteur radar au lieu de l'E-3. Le drone bistatique est un lien commun avec une flotte E-3 réduite et l'utilisation de l'espace pour une surveillance large des  véhicules aériens LO/VLO (missiles et avions) dans l'espace de combat.

Le programme de gestion de la mission de l'équipage au sol proposé transfère la fonction de gestion de la bataille de l'AWACS au sol pour réduire la main-d'œuvre et les coûts, centralise le C2 dans les GTACS, offre de la place pour une croissance supplémentaire des capteurs E-3 et prévoit une étape de transition pour déplacer la majorité des fonctions AWACS des E-3 vers les UAV et dans l'espace dans le délai 2025. Ce programme permettra d'accroître le volume et le poids des capteurs à bord du E-3 pour des tâches de surveillance accrue sans perte de temps à la station, et de centraliser le commandement et le contrôle aux nœuds AOC/CRC dans le TACS en utilisant les données des capteurs AWACS et d'autres sources telles que les UAVs. Les données des capteurs AWACS seraient transmises par liaison descendante à l'aide de LOS et/ou SATCOM, comme c'est le cas aujourd'hui pour l'élément sol de JSTARS, mais en utilisant le GBS (AWACS Comm Upgrades) avec capacité de liaison par satellite. Seuls le technicien des communications, le technicien du radar aéroporté et l'équipage de conduite restent à bord du E-3) et les économies de formation pour l'USAF. Le concept de coût comprend quatre stations au sol (CONUS, CONUS de secours et deux stations de théâtre déployables). Sur une flotte de 33 appareils, seulement 27 E-3 sont convertis en une configuration de plate-forme de capteurs. Le coût total d'acquisition est de 1,52 milliard de dollars.

L'OTAN s'apprête à moderniser son système aéroporté de détection lointaine et de contrôle (AWACS) avec de nouveaux systèmes de pont d'envol et d'avionique, a déclaré l'entrepreneur américain Boeing dans un communiqué du 12 mars 2015. "Ces améliorations dotent l'OTAN d'une flotte AWACS qui permettra à l'OTAN d'économiser du temps et du carburant, tout en réduisant les coûts opérationnels grâce à la réduction de la taille de l'équipage de conduite ", a déclaré Jon Hunsberger, directeur du programme AWACS de Boeing.

La modernisation s'inscrit dans le cadre d'un programme de modernisation de l'OTAN et de l'US Air Force qui devrait être achevé en 2016 en vertu d'un contrat de 394 millions de dollars de la Force aérienne. Boeing modernisera également 13 AWACS supplémentaires de l'OTAN dans le cadre d'un programme de 257 millions de dollars qui doit être achevé d'ici 2018.

Le deuxième lot de ces avions modernisés a été livré à l'armée de l'air française en mai 2015.

Dans un effort pour moderniser ses avions d'alerte avancée et de contrôle (AWAC) aéroportés, l'US Air Force s'apprêtait à dépenser 60 millions de dollars à la mi-2015 pour moderniser sa flotte E-3 Sentry. Cette installation opérationnelle marque une étape importante pour le programme AWACS ", a déclaré Nick Grudziecki, directeur adjoint du programme, dans un communiqué. "Et ce n'est que le premier d'une longue série."

Ce jalon fait référence à l'installation du système AN/UPX-40 par les bureaux du programme Next Generation Identification Friend or Foe (NGIFF). "L'UPX-40 améliore considérablement la détection des signaux faibles ou des cibles de manœuvre à portée maximale et améliore la détection des cibles à toutes les portées ", a ajouté Grudziecki.

Les dispositions pour la mise à niveau ont commencé en 2008, après que l'Agence de sécurité nationale a émis un mandat pour s'assurer que l'avion reste efficace. Telephonics Corp. développant le matériel depuis 2012, la Force aérienne recevra sa première mise à niveau cette année.

"Le rôle de l'E-3 est d'assurer la surveillance aéroportée et les fonctions de commandement, de contrôle et de communication pour les forces tactiques et de défense aérienne ", a déclaré le lieutenant-colonel Chris Williams. "L'interrogateur est une pièce d'équipement indispensable à l'AWACS pour répondre aux besoins de la mission." "Avec l'installation réussie du premier système UPX-40, nous sommes sur le point d'équiper la flotte." La Force aérienne s'attendait à ce que les 32 aéronefs soient mis à niveau d'ici 2020.

Au cours de l'essai de la Vision unifiée 2016 (UV16), le Groupe interarmées de l'OTAN sur les capacités en matière de RIS (JCGISR) a fourni la première preuve de concept pour une fédération de capacités de traitement, d'exploitation et de diffusion (PED).6 Il a permis aux unités PED géographiquement dispersées de partager le fardeau que représentent l'exploitation des données ISR et la diffusion du renseignement à tous les niveaux du commandement, à la bonne personne, en temps voulu, sous le bon format, et ce à la bonne date.

Deuxièmement, l'UV16 a facilité l'examen et l'optimisation de l'interaction J2 (Intelligence) et J3 (Opérations) pour améliorer la prise de décision opérationnelle et le ciblage de soutien. Plus important encore, l'essai a fourni une démonstration inaugurale de l'interopérabilité du commandement, du contrôle et de l'EISR (C2ISR) entre la Force aéroportée de détection lointaine et de contrôle (NAEW&C) de l'OTAN E-3A et l'AGS OTAN. Le Warrior Preparation Center (WPC), situé à Einsiedlerhof, en Allemagne, a servi de nœud d'essai central et de centre d'opérations aériennes fictive (AOC) dans l'environnement Live, Virtual, and Constructive (LVC). Le simulateur du Centre de formation aux missions (MTC) E-3A a fonctionné à Geilenkirchen (Allemagne), tandis que l'AGS a participé à partir du banc d'essai des capacités AGS de l'OTAN (NACT), La Haye (Pays-Bas).

Programme final de prolongation de la durée de vie (FLEP)

La flotte des AWACS vieillit et devra bientôt faire face au programme final de prolongation de la durée de vie (FLEP), qui coûtera environ 1 milliard de dollars à l'alliance pour prolonger la durée de vie des avions espions jusqu'en 2035. Les efforts actuels de modernisation de l'AWACS fourniront la capacité de commandement et de contrôle multidomaines (MDC2) nécessaire pour relever les défis des environnements opérationnels futurs. Les opérations multidomaines sont l'exploitation d'avantages asymétriques dans de multiples domaines (air, terre, mer, sous-surface, espace et cyberespace) pour atteindre la liberté d'action requise par la mission.

En tant qu'atout tactique aéroporté BMC2 clé de l'OTAN, les E-3A sont la plate-forme logique pour les futures opérations du MDC2. Ils sont particulièrement qualifiés pour participer à des opérations multi-domaines, car ils sont déjà engagés dans des opérations aériennes, terrestres et de surface BMC2. La prochaine évolution de l'E-3A élargira ses capacités dans le domaine spatial et améliorera bon nombre de ses capacités aériennes, terrestres et de surface existantes, afin de fournir la capacité technique nécessaire à un MDC2 efficace en 2025 et au-delà.

Depuis 2014, l'Agence de gestion du programme de la Force aéroportée de détection lointaine et de contrôle de l'OTAN (NAPMA) a géré l'élaboration du Programme final de prolongation de la durée de vie (FLEP) pour combler ces lacunes. La phase d'ingénierie, de fabrication et de développement devrait commencer en 2019, où la NAPMA travaillera avec des entrepreneurs américains et européens pour fournir une plate-forme modernisée, en réseau, sécurisée et multi-domaines de gestion de bataille et de commandement et de contrôle qui servira jusqu'à la mise en service d'une nouvelle plate-forme. Le FLEP se penchera sur six grands domaines afin d'améliorer les capacités MDC2 de l'E-3A. Ces domaines comprennent :

Liaisons de données tactiques (TDL). Le FLEP remplacera le terminal existant par un terminal moderne, conforme à la cryptographie, capable d'offrir un système de multiréseau simultané et d'ajouter une capacité IP au-delà de la ligne de visée grâce à l'encapsulation du protocole C du Joint Range Extension Applications Protocol.7 Cette capacité permettra non seulement d'atténuer les contraintes de capacité des réseaux actuels de liaisons tactiques numériques actuelles, mais également d'adapter les futures formes de signaux pour un meilleur échange et une meilleure sécurité des informations et de la communication, et pour une meilleure connaissance situationnelle. Alléger les contraintes de capacité de l'environnement actuel des réseaux de données est une condition préalable à la quantité de données qui peuvent être collectées par les capteurs et plates-formes de 5ème génération.

Communications sécurisées. Pour répondre aux mandats externes, les unités de cryptographie de la voix, des données et du TDL seront remplacées par des unités modernisées afin d'assurer la sécurité des communications et l'interopérabilité avec les partenaires de l'OTAN.

Réseaux aériens. L'antenne SATCOM large bande installée dans le cadre du projet CNS/ATM sera modifiée afin d'augmenter la capacité de transmission de données en continu à 2 Mbps, une augmentation massive par rapport à la capacité actuelle. Cela favorisera l'intégration de capacités avancées de partage de l'information et permettra de traiter les " grandes données " (p. ex., les données de capteurs hors bord) nécessaires pour appuyer les opérations après 2025.

Anti-Jam Communications. Les radios VHF et UHF actuelles seront remplacées par des radios modernes, sécurisables et anti-brouillage pour établir et maintenir les communications avec les forces aériennes, terrestres et de surface dans des environnements électromagnétiques contestés.

Détection passive. Le système de mesures de surveillance électronique fera l'objet d'une mise à niveau indispensable de la capacité de traitement afin de permettre l'identification plus rapide des émetteurs et la réduction des émetteurs inconnus. La capacité de fournir une identification plus rapide et plus précise des menaces potentielles permettra au E-3A de mettre de l'ordre dans le chaos dans la lutte de l'avenir.

Système de mission. En raison du nombre d'améliorations apportées dans le cadre du FLEP et des progrès de la technologie informatique depuis la dernière mise à niveau, le système informatique de la mission recevra du nouveau matériel et une modification importante de l'architecture logicielle. Les nouvelles caractéristiques et capacités allégeront les contraintes de capacité et de traitement de la technologie informatique existante, qui est mal équipée pour traiter les énormes quantités de données fournies par les capteurs organiques et inorganiques.

Plus particulièrement, les E-3A continueront de fournir une identification précise et opportune des cibles aériennes et de surface et seront en mesure de détecter, de suivre et d'identifier les cibles au sol et les émetteurs grâce à la capacité de traiter les indications des cibles mobiles au sol (GMTI) hors bord. La capacité de détecter, de suivre et d'identifier les mouvements de l'ennemi dans les airs, sur terre et en surface et de communiquer ces menaces au-delà de la ligne de visée permettra une meilleure connaissance de la situation et une prise de décision rapide aux niveaux tactique et opérationnel, ce qui permettra aux forces de réaliser l'intention du commandant. De plus, la capacité de réseautage aéroporté améliorée fournit la largeur de bande nécessaire pour traiter les " données volumineuses " afin d'assurer une action rapide et décisive.

 

Edited by Picdelamirand-oil
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,402
    Total Members
    1,178
    Most Online
    Hannibal Lektor
    Newest Member
    Hannibal Lektor
    Joined
  • Forum Statistics

    20,690
    Total Topics
    1,244,363
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries