Hornet62

Le Canada et sa place sur la scène internationale

Recommended Posts

L'Inde et le Canada signent un accord de coopération dans le nucléaire civil

NEW DELHI, 6 nov 2012 - - L'Inde et le Canada ont signé mardi un accord de coopération dans le nucléaire civil ouvrant la porte aux livraisons canadiennes d'uranium et autres technologies nucléaires pour la première fois en près de quarante ans, a annoncé le Premier ministre canadien Stephen Harper.

http://lexpansion.lexpress.fr/economie/l-inde-et-le-canada-signent-un-accord-de-cooperation-dans-le-nucleaire-civil_358611.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

En Amérique ce n'est pas anormal (du moins dans la zone caraïbes par exemple) de qualifier quelqu'un en fonction de la langue qu'il parle.

Ainsi les Dominicains sont des espagnols, les québecois des cheese eater surrending monckeys  français, les Barbudiens des anglais (alors que leurs ancêtres sont majoritairement irlandais  :lol:). ça qualifie plus une sphère culturelle de rattachement qu'une appartenance nationale.

Les francophones ont le malheur d'être minoritaires (Québec et autres parties du Canada francophone, Haïti, des restes éparts dans les petites Antilles, "Lousiane" (la côte de l'Alabama au Texas en fait même si la francophonie y est très faible du fait des lois répressives du début du XXe siècle). De plus ce sont des "dialectes" francophones, pas du français. Le Cajun ou le Créole Haïtien sans une solide préparation de l'oreille, nos cerveaux formatés par 200 ans d'académisme classique ont du mal à l'entendre.

C'est mal comprendre la dualité politique du Canada. À première vue, certain pense qu'il y a guerre entre Canada / Québec au niveau de l'indépendance, largement alimenté par les médias d'ici. Rappelons que seul 3 individus possèdent l'ensemble des médias au Canada et qu'ils sont propriétaire de la moitié des actifs économiques du Canada.(Desmarais 42% des actifs boursiers principalement l'ensemble des minières canadienne et des énergies fossile (dont total et Suncor Énergie) et des banques. Que celui-ci fut même identifié par Sarko comme son mentor...) Les deux autres se partageant des miettes. Le reste de l'économie hors PME est propriété américaine.

De ce fait, les médias présente à l'ensemble des Canadiens (incluant le Québec) une vision tronquer de la situation.

en commençant par le début, la situation géopolitique du Québec tant qu'il ne signera pas la constitution canadienne est la suivante: Territoire annexé par la couronne britannique, prêté au Canada pour sa gestion.

Deuxièmement, ce n'est plus les anglophones d’origines qui contestent l’émancipation du Québec. La génération x et y au Québec, de langue anglaise comme française a passé par-dessus la barrière linguistique pour réaliser que nous avons les mêmes adversaires, la domination économique sur nos vie. C'est en cela le printemps érable (je vais y revenir). Aujourd'hui, la contestation anglophone au Québec (la minorité anglophone est l'une des minorités les plus choyé au monde) ne se fait pas par les anglophones québécois d’origine, mais par des allophones d’origines et des anglophones venant d'hors Québec attisé de haine par une propagande passant en boucle périodiquement (allant de nous comparer au communiste, au fasciste/nazi, haineux, rétrograde, etc de tout ce qui peux être mal), financé par les organismes de ''diversité'' fédérale et les loges orangistes (Un genre de KKK de l'empire britannique prônant un monde blanc, anglo-saxon, protestant (WASP en anglais) et qui sont à l’origine des violences interconfessionnel en Irlande).

Pourquoi tout ces efforts? Deux raison.

1) Car le désire d’émancipations Québécois est avant tout progressiste (surtout les dernières années avec le gouvernement Harper). Anglophone et Francophone d'ici s'entende et cela est dangereux pour nos élites canadienne. Ils ont peur qu'une indépendance sois suivis d'un rejet de la domination économique Américano-canadienne. Sur cela, Québécois anglophone et francophone d’origine s'entendent à merveille.

2) Regardez simplement ce reportage. Le Canada est un pays artificiel et temps que l'attention des Canadiens peux être tourné contre notre désir d'indépendance, ils ne pensent pas à la leurs. Cependant, les Canadiens moyens en viennent à ce dire: Qu'ils la fassent et qu'on ne nous en parles plus! What Quebec Want?

http://www.dailymotion.com/video/xvawde_no-more-quebec-les-etats-desunis-du-canada_news#.UW1tH3y9KSM

Nous en venons donc au printemps érable. Malgré ce que martelaient les médias, ce n'était plus une grève étudiante mais une crise sociale. Une crise d'une population fatigué d'être traité comme du vulgaire bétail. Fatigué des scandales de corruption des élus. Les même qui gaspillaient des milliards et nous disait à tous de se serrer la ceinture. Cette crise trouve sont origine lors du mouvement Occupy / Occupons Montréal en lien avec Occupy NY. À ce moment, le liens entre anglophone et francophone fut scellé. Il ne manquais qu'un prétexte pour que la tensions, poussé à son paroxysme éclate. Ce fut la hausse des frais. La scolarité est un des facteurs culturels important au Québec. En pleine période de scandales de corruption, le gouvernement et les banques nous disait: Nous augmentons les frais de scolarité, mais nous avons une solution, les banques vous prêterons plus d'argent. Cela à marcher en 2005, mais pas deux fois. Pourquoi? Voici un exemple:

Un ingénieur sort de l'école avec entre 170k et 300k CAN$ de dette. Il trouve un emplois au publique ou au privé (peu  importe) et voie passé devant lui une arnaque (non respect des contrats, facturation frauduleuse, vice de construction...). Il a deux choix, sois il dénonce ou sois il garde le silence faisant de lui complice d'un crime par défaut. Par nature il dénoncerait, mais il à 300 000$ de dette et risque de ne plus jamais trouver d'emplois étant sur la liste noire du cartel qui contrôle la construction au Québec. En plus, il risque d'être la cible de la mafia italienne de Toronto (La police nationale à bien fait d'écraser le crime organisé Québécois pour faire de la place à leurs bon amis)

C'est en sois la crise du printemps érable. Beaucoup de gens se sont rendu compte que nos élites et leurs pantins, les prenaient pour des cons.

Pour les méthodes policières, elle ont été critiqué par l'ONU, la Biélorussie, L'Iran et la Corée du Nord... :lol:

Nous savons aujourd'hui que les opérations contre-insurrectionnelles ont été piloté par le SCRS. Les mêmes qui, selon Amnistie Canada, ont des agents qui mangent du pop-corn en regardant des gens se faire ''rappeler la mémoire'' à Guantánamo. Voici un cour résumé (très de gauche mais vrais) du printemps érable.

Au final, le statu canadien se définis ainsi: Colonie économique de Facto des US, Colonie territoriale de Jure de la couronne britannique. Juste rappeler que malgré tout les progrès canadiens en matière de souveraineté offert par Londres, un état souverain n'est pas nécessairement un état indépendant et le Canada n'est pas indépendant.

À moins d'une révolution à Ottawa qui ferais du Canada une république, le Canada et aucun canadien ne sont propriétaire de leurs terre. La couronne britannique est propriétaire de toute les terres de ses sujets.

En sois, nous voulons une République du Québec et agrandir nos échange avec l'Europe.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aurais bien une collègue canadienne anglophone qui ne seraient pas du tout d'accord avec toi et qui trouvait (comme les majorités des Canadiens anglophones) que la grève des étudiants était un caprice de pourris gâtés, vu les prix de l'enseignement très bas au Québec par rapport au reste du Canada mais bon ça alimenterait un débat aussi stérile qu'entre Wallons et Flamands.  ^-^

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, c'est malheureusement rendu à des débats stériles. C'est pour cela que je laisse l'obstination aux autres dans mon domaine politique et me concentre sur du concret.

C'est bien plaisant d'exprimé son amour national, mais si tu n'es pas capable d'arriver avec des chiffres et des données claires et simple, c'est qu'on joue avec les émotions des gens. (Dans mon cas, défier le mythe rependu par les média qu'une défense Québécoise clouerait le Québec sous les dettes)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Canada: la communauté musulmane de Toronto se défend d'être un vivier d'extrémistes

L'arrestation au Canada de deux hommes accusés de vouloir s'attaquer, en concertation avec Al-Qaïda, à un train dans la région de Toronto, a entraîné une vague d'émotion dans la communauté musulmane locale qui refuse d'apparaître comme un vivier d'extrémistes islamistes.

"Le choc a été immense dans la communauté", reconnaît Yusuf Badat, imam et directeur des affaires religieuses de la Fondation islamique de Toronto.

En même temps, cela a été un "soulagement" de savoir que les policiers ont été mis sur la piste des deux suspects grâce à un imam, poursuit Abdul-Basit Khan, l'un des dirigeants d'une mosquée du centre-ville de la capitale économique canadienne.

Le religieux en question, qui veut rester anonyme, avait alerté les autorités il y a plus d'un an car "il était inquiet des activités des individus" arrêtés lundi, explique à l'AFP Naseer Syad, son avocat. "Il a donné des informations de première main aux enquêteurs", dit-il.

Cette démarche n'est pas un cas isolé, indique Yusuf Badat: "Depuis le 11-septembre la communauté travaille très étroitement avec la Gendarmerie royale du Canada", la police fédérale.

Le mot d'ordre dans les mosquées est que "si l'on sait que quelqu'un vire vers l'extrémisme, il faut le stopper", poursuit M. Khan.

Eviter les "amalgames"

Du reste, ajoute-t-il avec un accent québécois trahissant son enfance en banlieue de Montréal, "il faut réduire le niveau d'hystérie" et éviter les "amalgames".

Car après le groupe des "18 de Toronto" qui avaient voulu faire exploser le parlement fédéral, une usine nucléaire ou encore la bourse en 2006, après les informations indiquant que l'attaque menée le 14 avril par un commando de shebab à Mogadiscio (au moins 34 morts) avait été dirigée par un ancien étudiant de l'université torontoise de York, après la mort en janvier de deux jeunes jihadistes originaires du sud de Toronto lors de la prise d'otages sur un site gazier algérien, les 350.000 musulmans de l'agglomération craignent la stigmatisation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/National/2013/04/30/004-milliards-antiterrorisme-verificateur-general-ottawa-ferguson.shtml

Mesures antiterroristes : Ottawa a perdu la trace de 3,1 milliards de dollars

Le gouvernement fédéral est incapable de dire où ont été dépensés 3,1 milliards de dollars qu'Ottawa a consacrés à la lutte antiterroriste à la suite des attentats du 11 septembre 2001.

C'est à tout le moins la conclusion à laquelle arrive le vérificateur général du Canada, Michael Ferguson, dans le rapport qu'il a déposé mardi au Parlement. Selon M. Ferguson, Ottawa est incapable de dire si ces sommes ont vraiment été utilisées à cette fin.

Entre 2001 et 2009, le gouvernement fédéral a réparti 12,9 milliards de dollars dans 35 ministères et organismes pour la mise en œuvre d'une « initiative de sécurité publique et d'antiterrorisme ».

« Les ministères et organismes ont déclaré des dépenses de 9,8 milliards de dollars sur les 12,9 milliards de dollars affectés à l'initiative de sécurité publique et d'antiterrorisme », a précisé mardi Michael Ferguson.

Dans son rapport, Michael Ferguson souligne qu'il est impossible de retrouver la trace de près du quart de ces 12,9 milliards de dollars.

« Il n'y a pas eu de surveillance d'ensemble et de rapports globaux sur les dépenses consacrées à la sécurité publique », constate le vérificateur général du Canada.

Selon lui, il est possible que certaines de ces sommes aient été redirigées vers d'autres initiatives de sécurité publique ou encore reportées et dépensées dans d'autres programmes, mais impossible pour lui d'en savoir davantage.

Par ailleurs, le vérificateur général du Canada n'a également pas réussi, faute d'informations, à déterminer comment ont été dépensés les 3 milliards de dollars consacrés à l'aide internationale entre les années 2010 et 2011.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/National/2013/04/30/002-verificateur-general-sauvetage-sos.shtml

Un manque de personnel et d'équipement met en péril les services de recherche et de sauvetage

SOS : les capacités de recherche et de sauvetage des citoyens en détresse sont minées par un manque de personnel et d'appareils, ce qui risque de menacer leur sécurité, avertit le vérificateur général du Canada.

Dans son rapport déposé mardi, il a constaté une pénurie de sauveteurs qualifiés - notamment des coordonnateurs maritimes bilingues - et un manque d'équipement opérationnel : les avions sont vieux et les hélicoptères, en nombre insuffisant.

« La pérennité des services de recherche et sauvetage dans les années à venir nous préoccupe énormément », a déclaré le vérificateur Michael Ferguson. Et bien que l'armée et la Garde côtière interviennent de manière adéquate lorsqu'une opération de sauvetage par air ou par mer est déclenchée, ils auront des problèmes à maintenir leurs opérations à l'avenir si rien n'est fait », juge-t-il.

Dans son rapport printanier, il relève ainsi que l'Aviation royale manque gravement de pilotes et d'ingénieurs de vol et que la Garde côtière peine à recruter. Cette dernière n'a pas les effectifs nécessaires pour ses activités de sauvetage et, depuis 15 ans, a des difficultés à disposer d'un nombre suffisant de coordonnateurs maritimes.

Des difficultés qui pourraient être aggravées par la fermeture annoncée pour cette année du centre de sauvetage bilingue de la ville de Québec.

Malgré les pressions du gouvernement pour procéder au transfert des activités de ce centre à Halifax et à Trenton, en Ontario, la Garde côtière a toutefois récemment fait savoir qu'elle ne procéderait pas tant qu'elle ne pourrait trouver du personnel bilingue pour répondre aux appels de détresse. Mais les difficultés de recrutement demeurent.

« Nous avons constaté que la Garde côtière canadienne n'avait pas été en mesure de recruter ni de former un nombre suffisant de coordonnateurs bilingues, ce qui avait retardé la fusion du Centre de sauvetage maritime de Québec et du centre de coordination des opérations de sauvetage de Trenton », peut-on lire dans le rapport.

M. Ferguson constate toutefois que la Garde côtière procède au renouvellement de sa flotte et qu'elle a un plan efficace pour l'entretien de ses navires.

Lacunes dans les communications

Le système d'information qui sert à gérer les activités de recherche et de sauvetage approche par contre du point où il cessera de fonctionner. Et rien n'est prévu pour le remplacer en 2015-2016, s'inquiète le vérificateur.

Il redoute des pannes qui pourraient retarder l'arrivée de secours sur les lieux d'un accident. Une telle panne est d'ailleurs survenue en 2009 et elle a déstabilisé le système. Sans compter que le système d'information a de telles limites fonctionnelles que les employés doivent utiliser des outils Internet gratuits pour avoir l'information nécessaire afin de prendre des décisions en cas d'accidents.

« Au fédéral, ils doivent régler les difficultés touchant l'équipement, les ressources humaines et la gestion de l'information. » — Michael Ferguson, vérificateur général

Par ailleurs, M. Ferguson s'est penché sur la protection des renseignements sensibles du gouvernement, surtout en matière de sécurité, lors de l'octroi de contrats à des entreprises du secteur privé. Il a notamment constaté que la Défense nationale ne possède pas de plan visant à assurer la confidentialité de ses informations protégées et classifiées.

Et même si Revenu Canada a amélioré certaines de ses activités de recouvrement des impôts impayés, elle doit faire encore mieux, considérant que le pays traîne une masse d'impôts non acquittés de 29 milliards de dollars.

Michael Ferguson déplore aussi le manque de collaboration sur le dossier autochtone. Il note que la Commission de vérité et réconciliation, mise sur pied par Ottawa, n'obtient pas l'aide du ministère des Affaires autochtones.

Cela entrave la création du dossier historique qui doit conserver les traces et les témoignages de tout ce qui s'est passé dans les pensionnats indiens, ainsi que leurs séquelles. La Commission tire à sa fin, et il n'y a toujours pas d'entente sur l'étendue des travaux à réaliser, sur les documents à fournir et sur la période visée par le dossier historique.

Finalement, au sujet de l'assurance-emploi, le vérificateur général croit que le ministère des Ressources humaines doit améliorer ses méthodes pour récupérer les prestations versées en trop. Le système perdrait plus de 100 millions de dollars par année en raison de fraudes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.lapresse.ca/actualites/politique-canadienne/201305/14/01-4650708-le-canada-boycottera-une-conference-sur-le-desarmement.php

Le Canada boycottera une conférence sur le désarmement

Le Canada boycottera les travaux de la conférence de l'ONU sur le désarmement pendant qu'ils seront présidés par l'Iran, a annoncé mardi Ottawa, déplorant «un grave dysfonctionnement au sein des Nations Unies».

L'Iran doit assumer la présidence tournante de la conférence, qui se tient à Genève, du 27 mai qu 23 juin.

«Cela tourne en dérision les questions touchant le désarmement ainsi que le désir sincère du monde entier de faire des progrès», a affirmé le porte-parole du ministère canadien des Affaires étrangères Rick Roth, dans un communiqué.

«En Irak, en Syrie, au Liban et ailleurs, le régime (iranien) oeuvre directement contre les objectifs mondiaux en matière de désarmement, et il porte atteinte aux principes fondamentaux» de la conférence, a-t-il ajouté.

Les États-Unis ont annoncé lundi qu'ils n'auraient pas d'ambassadeurs pour les représenter lors de la présidence de l'Iran.

Soixante-cinq États, dont l'Iran, participent à la Conférence sur le désarmement, seul forum multilatéral de la communauté internationale sur ce sujet. La présidence tournante assure l'agenda et le bon déroulement des débats.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.lapresse.ca/actualites/politique-canadienne/201301/13/01-4610939-harper-et-le-virage-religieux-de-lacdi.php

Harper et le virage religieux de l'ACDI

Tout en réduisant les fonds de nombreux organismes de coopération internationale, Ottawa subventionne de plus en plus généreusement les ONG religieuses, surtout celles qui ont pour mission de répandre la foi.

C'est ce qui ressort d'une recherche menée par François Audet, directeur de l'Observatoire canadien sur les crises et l'aide humanitaire, dont les résultats doivent être publiés ce printemps dans la Revue canadienne d'études du développement.

Son équipe de chercheurs a passé au peigne fin les déclarations de revenus de 198 ONG canadiennes de coopération internationale qui se partageaient, en 2010, une enveloppe de 366 millions de l'ACDI (Agence canadienne de développement international).

Leur conclusion: de 2005 à 2010, les subventions des ONG laïques ont augmenté de 5%, passant de 226 à 237 millions. Pendant la même période, l'enveloppe annuelle des ONG religieuses est passée de 90 à 129 millions, soit une hausse de 42%.

La part du lion de cette augmentation est allée à une douzaine d'ONG de l'Ouest canadien, qui ont reçu 50 millions en 2010, contre 29 millions cinq ans plus tôt - une hausse de 72%. Or, parallèlement à leur mission humanitaire, ces ONG se vouent ouvertement à l'évangélisation.

Des exemples? L'organisation humanitaire Africa Community Technical Services a reçu 655 000$ de l'ACDI en 2010, presque trois fois plus qu'en 2005. Sur son site web, cette ONG de Colombie-Britannique affirme mener son action «sous l'autorité des écritures» et chercher «à glorifier notre Seigneur Jésus».

«C'est très idéologique»

Le prosélytisme de Cause Canada est encore plus affirmé. «Nous prions pour que notre identification avec Jésus, notre souci de la justice et notre démonstration concrète de l'amour de Dieu [...] attirent les gens vers le Christ», lit-on sur son site internet. Cette ONG albertaine a reçu 483 000$ de l'ACDI en 2010, une augmentation de 32% comparativement à 2005.

«Ces résultats indiquent que le niveau de financement accordé aux ONG religieuses en général, et celles exerçant des activités de prosélytisme en particulier, a considérablement augmenté sous le gouvernement conservateur», affirme François Audet, professeur à l'École des sciences de la gestion de l'UQAM, dans la présentation de son article.

Selon lui, les années Harper ont été marquées par une «confessionnalisation» de la politique canadienne d'aide au développement. «Rien ne prouve que cette rupture va dans le sens de l'efficacité, c'est très idéologique. Peu à peu, on change la vocation de l'aide internationale», juge le chercheur.

Quand on lui demande de commenter l'étude, l'ACDI se contente de dire qu'elle «reçoit plus de propositions qu'elle ne peut en accepter», que les subventions sont accordées au mérite, là où les «programmes sont le plus susceptibles de donner des résultats concrets».

Pas de surprise

La recherche de François Audet n'a pas causé de grande surprise dans le réseau des ONG de coopération internationale. «Ça confirme les tendances que nous voyons se dessiner depuis quelques années, sans pouvoir mettre de chiffres dessus», dit Chantal Havard, porte-parole du Conseil canadien pour la coopération internationale.

Gervais L'Heureux, directeur de l'Association québécoise des organismes de coopération internationale, rappelle que de nombreux organismes, comme Alternatives ou le Centre international de solidarité ouvrière (CISO), perdent leur financement. «Pendant ce temps, on donne de l'argent à des ONG religieuses sans grande expérience en coopération internationale.»

Les conclusions de la recherche dirigée par François Audet «donnent des frissons dans le dos», dit Michèle Asselin, coordonnatrice de CISO.

Cet organisme, fondé par des centrales syndicales, vient en aide, entre autres, aux travailleurs des maquiladoras mexicaines. Il y a deux ans, l'ACDI a refusé de renouveler le financement du projet, sous prétexte que le nord du Mexique est devenu «trop dangereux», relate Mme Asselin. Elle-même lit dans cette décision une volonté d'écarter du financement fédéral les organismes voués à la défense des droits et libertés.

Mais à l'autre bout du pays, Cause Canada, qui a vu sa subvention augmenter de façon substantielle en 2010, rejette l'analyse de François Audet. La directrice Beverley Carrick nie se livrer à du prosélytisme et affirme être simplement «motivée» par sa foi.

Incertitude généralisée

Grâce aux fonds de l'ACDI, l'organisme a financé un programme d'alphabétisation et de microcrédit pour femmes au Guatemala, au Honduras et en Sierra Leone. Mais ces fonds sont actuellement épuisés et, comme d'autres ONG, Cause Canada ne sait pas ce qui l'attend d'ici au prochain «appel de propositions» de l'ACDI.

Car au-delà du virage religieux constaté par François Audet, tout le réseau de coopération internationale vit à l'heure de l'incertitude. Dans son dernier budget, le gouvernement Harper a annoncé des coupes de 8% du budget de l'ACDI pour les trois prochaines années. L'ACDI a lancé son dernier appel général de propositions au printemps 2011. Parallèlement, elle encourage de plus en plus les partenariats avec le secteur privé. Tous ces changements créent beaucoup d'inquiétude parmi les ONG de coopération internationale, qu'elles soient religieuses ou pas.

***

LES FAITS SAILLANTS DE L'ÉTUDE

Dans sa recherche, François Audet a examiné les déclarations de revenus de 198 ONG canadiennes de coopération internationale qui ont droit au statut d'organisme de charité et reçoivent des fonds de l'ACDI. Les constats:

De 2001 à 2005, sous un gouvernement libéral, l'ACDI s'est montrée plus généreuse envers les organismes laïques, qui ont vu leur enveloppe budgétaire passer de 178 à 226 millions (une augmentation de 27%), tandis que les subventions versées aux organismes religieux ont baissé de 95 à 90 millions (une baisse de 4,6%).

La tendance s'est inversée après l'arrivée au pouvoir des conservateurs de Stephen Harper, alors que les fonds des organismes religieux ont explosé de 42%, pour atteindre 129 millions. La part du lion est allée aux organisations vouées au prosélytisme, qui ont vu leur budget augmenter de 72%.

- L'enveloppe budgétaire des organismes séculiers a connu une hausse de 5%.

- L'ACDI s'est montrée particulièrement généreuse envers des ONG religieuses basées à l'ouest de l'Ontario, qui ont reçu 46 millions en 2010, plus du double des 21 millions qu'elles avaient touchés en 2005.

- Pendant ce temps, toujours dans l'Ouest, les ONG laïques ont vu leur enveloppe budgétaire passer de près de 12 millions à 14,7 millions.

- Au Québec et dans l'Est du Canada, les subventions des ONG religieuses sont passées de 16,3 à 19,5 millions, une hausse de près de 20%. Tandis que les organismes laïques, eux, ont bénéficié d'une hausse de 6%, passant de 60 à 64 millions.

L'équipe de chercheurs s'est basée sur la mission des organismes telle que la décrit leur site web pour faire la distinction entre leur nature laïque, religieuse ou prosélyte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Harper et le virage religieux de l'ACDI"

Le Canada m'inquiète .... , la corruption de ses dirigeants notamment avec les sociétés de "cracking", la dévastation des forêts, la contribution intentionnelle au réchauffement climatique pour "dégeler" le nord et exploiter ses richesses et sa conséquence : la militarisation de l'Artique, les excès du libéralisme à tout va (on l'a vu avec la révolte des étudiants l'an passé), et maintenant ces Conservateurs qui subventionnent les ONG bien pensantes ..... c'est pas très sympathique tout ça ! ça donne pas envie d'aller immigrer au Canada.

et au Quebec ? l  la population va-t-elle les supporter longtemps ces zigotos là ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vrai que depuis quelques années, les scandales s'accumulent... ce matin, je lisais que la Banque Royale du Canada se délocalisait... en Inde !

http://www.forexagone.com/blog/627-la-banque-royale-du-canada-au-cur-d-un-scandale

Et il y a quelques jours, c'était l'affaire des sénateurs fraudeurs du fisc :

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2013/05/10/006-depenses-senateurs-enquete-grc.shtml

Il ya quelque chose de pourri au royaume du canada !  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est aussi pourri voir moins qu'ailleurs c'est juste qu'on lave notre linge salle en famille :) 

Harper est surtout diabolisé au point que même les français en on peur, mais inquiété vous pas dans 2 ans on va surement changer de gouvernement .

Ils ont besoin d'une petite pause, ça fait un moment qui sont la.  La militarisation de l’arctique c'est clairement pas notre idée c'est le reste du monde qui nous y oblige en ne voulant plus y reconnaitre notre souveraineté et avec les Russes qui sont pas du genre à faire dans la dentelle...

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai beau être un athée convaincu je vois pas en quoi donner de l'argent à des associations religieuses à quelque chose de scandaleux, en plus elles participent aussi aux activités humanitaires. Et puis au fond en quoi cela nous regarde à qui ils donnent leur argent, ce n'est pas comme si ils finançaient des groupes activistes opposé à la France ou autre pays démocratique.

Autant on peut être inquiété par leur politique écologique et leur dumping sociale (tiens, elle fait penser à Allemagne) car elle touche aussi notre pays indirectement, mais au delà cela c'est des questions purement intérieur. La militarisation* n'est pas une absurdité en soit quand on sait que l'avenir fera que la Russie posera des problèmes.

* En France ont a plutôt tendance à démilitariser aux détriment de nos possessions extérieur, et cela ne va pas sans poser de problème dans l'avenir. Tout en savant que si un problème survienne, nous ne pouvons compter que sur nous même ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai beau être un athée convaincu je vois pas en quoi donner de l'argent à des associations religieuses à quelque chose de scandaleux, en plus elles participent aussi aux activités humanitaires. Et puis au fond en quoi cela nous regarde à qui ils donnent leur argent, ce n'est pas comme si ils finançaient des groupes activistes opposé à la France ou autre pays démocratique.

Je suis aussi un athée convaincu surtout quand on voit ce qu'ont fait (et font encore) les associations religieuses et évangélistes américaines en afrique : choix des malades aidés en fonction de leurs respect d'une charte religieuse incluant par exemple la non-utilisation du préservatif (remplacé par l'abstinence !), l'hétérosexualité ou la présence obligatoire à des cours de religion, refus de l'avortement même si la mère est en danger de mort, fonds détournés pour lutter contre la laïcité, fonds détournés pour soutenir des candidats politiques, propagande sur le pouvoir de la prière sur les guérisons (et autres aneries non scientifique), etc... il y a des dérives sectaires lourdes voire de quasi-croisades missionnaires (financées sous couvert d'humanitaire) qui peuvent destabilisés des régions entières en favorisant le communautarisme.

Je précise que les mêmes dérives concernent les ONG islamiques et "l'assistance psychologique" offert par la Scientologie (tout un programme !). 

Mélanger fonds publics, religion et humanitaire, c'est pas bon. La santé n'a pas de dieu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

le problème des associations humanitaires "religieuses" de ce type c'est l'endoctrinement. elles ne donnent rien sans rien au fine. Encore ce serait de vrais religieux en soutane pourquoi pas - au moins on sait où on met les pieds. Les religieux en civil par contre c'est un peu sournois...... et puis on a pas besoin de mettre Dieu au milieu pour aider son prochain !

Quand à l'histoire de la militarisation forcée de l'Artique, c'est se moquer du Monde. Le Canada avait signé le protocole de Tokyo sur l'emmission des gaz à effet de serre avant de revenir sur sa signature et maintenant c'est le premier pollueur de la planète par tête d'habitant où pas loin s'en faut. En tout cas il est est un gros contributeur au réchaufffement climatique et a été un peu precurseur pour la mise en oeuvre de l'extraction du gaz de schiste....

D'exemple en matière environnementale, le Canada est devenu un contre exemple pour le plus grand profit des extracteur de gaz, des bucherons qui coupent n'importe quoi, des sociétés minières... qui font des grands profit, arrrosent au passage à coup d'enveloppes les decideurs ... Après le Canada n'a plus d'argent pour ses étudiants, les services publics sont privatisés.... tout fou le camp comme dans l'Europe !

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ AlexandreVBCI,

Vous vous attendez à quoi au juste ?! Même pour moi ce genre de chose est logique ... des missionnaires ne vont prospecter gratuitement pour des gens qui ne veulent pas de leur message. Il est tout à fait normal qu'une organisation de missionnaire demandent des garanties au gens qu'ils aident, après tout l'humanitaire n'est qu'une histoire d'argent. Il faut pas non plus grossir un trait pour oublier les aspect plus positif de la chose, car si elles ont du succès c'est bien parce qu'il y a aussi de réelle avantage à être avec eux. Bref, c'est comme si vous reprochez aux mouvements féministes de ne penser qu'à la cause de la femme.

Si la France appliqué les mêmes principes avec OIF, je suis sur que le français serait une langue bien plus importante dans les instances mondiale, et ainsi défendre avec plus de facilité notre point de vue.

@ Lezard-vert,

Pour beaucoup de religieux la foi est justement là pour aider les gens, vous pouvez pas savoir le nombre de fois que mes proche ou les séries américaines m'ont bassiné avec genre de propos. J'en suis arrivé à un stade ou si les gens y trouvent leur réponse alors tant mieux pour eux ...

L'Arctique est probablement l'un des gros problème territoriale que va connaitre le Canada (et par effet de ricochet le monde occidental dans son ensemble). Il n'est donc pas à exclure que des escarmouche fassent leur apparition dans cette partie du monde, d'ailleurs lors de la Guerre Froide les deux principales puissances se sont échangées quelques amabilités. Donc non on ne se moque pas de nous, il y a une réalité géopolitico-stratégique dans la militarisation de cette région.

Pour l'environnement encore une fois qu'est qu'on peu y faire ? C'est une chose que seul les canadiens peuvent intervenir et non des pays étrangers ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

La religion est l'aspect qui je déteste le plus chez les conservateurs . Faut arrêtez d'encourager les schizo ...

Quand à l'histoire de la militarisation forcée de l'Artique, c'est se moquer du Monde. Le Canada avait signé le protocole de Tokyo sur l'emmission des gaz à effet de serre avant de revenir sur sa signature et maintenant c'est le premier pollueur de la planète par tête d'habitant où pas loin s'en faut. En tout cas il est est un gros contributeur au réchaufffement climatique et a été un peu precurseur pour la mise en oeuvre de l'extraction du gaz de schiste....

 

Ce moquer du monde ? c'est le monde qui ce moquait du Canada avant que les conservateurs prennent le pouvoir. On passait notre temps à donner des leçons aux autres bien à l’abri en Amérique, un peu facile non ? Maintenant au moins on est une vraie puissance moyenne qui sait ou sont ses intérêts et pas juste des bisounours hypocrites.  Tout le monde nous aimaient, tout le monde aime les gidounes ...

Même les USA conteste notre souveraineté sur le passage du nord alors si on ce donne pas un  rapport de force dans la région ça va devenir un passage international et tout le monde va pouvoir polluer sans gêne. Les Russes vont exploiter les ressources à notre place et ils savent même pas ce que c'est l'écologie . Pour ce qui est de notre contribution au réchauffement faut être capable de s'assumer c'est quoi notre part ? 10%, 30%, 80% ? peut importe c'est la même chose, il n'y pas eu de réchauffement dernièrement  =D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand l'état subventionne une organisation évangéliste humanitaire, il subventionne un culte.  C'est aussi admissible en France que de rétablir la monarchie. laicité mon amour.

Au dela de ça c'est surtout une forme de clientélisme. Des fond public donné a des organismes politiquement proche du gouvernement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est en effet des organisation évangéliste qui sont financé. Harper à retirer tout les fonds qui allaient aux ONG pro-palestinienne pour les refiler à ses missionnaires qui combattent la ''menace islamique'' en Afrique. Retirer les fond pour des organismes qui distribue des contraceptif pour les donner a ceux qui distribue des bibles. Fermer des écoles pour fille africaine pour les remplacer par des écoles ou l'on enseigne que la terre est plate, que l'homme à côtoyé les dinosaures et que dieux reviendra pour ''nous sauver''.

Pour le réchauffement, il n'existe pas. En tout cas c'est le maître-mots du gouvernement dans ce domaine. Les fonctionnaire sont littéralement censuré et les membres des organisations environnementales sont fiché dans le ''potentiellement terroriste''. Cela s'applique aussi pour des organisations comme amnistie internationale.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La diabolisation à outrance c'est pas mal non plus. Je pourrais citer des tas d'associations protestantes (excusez moi, je suis un schizo comme dirait une personne brillante ci dessus) qui aident en Afrique et dans divers pays (Roumanie, Brésil) des gens sans aucune distinction de foi, la seule chose qui est exigée c'est un traitement équitable des garçons et des filles (cette ONG participe à la construction et au financement des écoles et des puits notamment pour le cas de l'Afrique ou au désenclavement des favelas au Brésil... Ou alors à l'assistance d'un orphelinat catholique (!!!) en Roumanie.

C'est une association qui fait partie d'un réseau d'association qui n'ont jamais cachés le fait d'être composées de protestants en grande majorité bien qu'il y ai aussi des athées et même des agnostiques  :oops:. alors si on vous écoutait, ça serait des salopards qui lutteraient contre la contraception. Bah tiens. Les amalgames ont la vie dure.

En passant, on peut bien critiquer le fait d'augmenter les aides aux associations religieuses mais on a aucun indicateur sur la nocivité de ces assocs. Donc la présomption d'innocence n'existe pas? Après que les Canadiens fassent erreur en pensant que les évangiles sont un de leurs arguments futurs en géopolitique, on peut en débattre. Mais mettre au piloris les croyants sans aucune distinction ça passe moins. Surtout de la part de gens qui se présentent comme intelligents et ouverts.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ thibaut,

Quand l'état subventionne une organisation évangéliste humanitaire, il subventionne un culte.  C'est aussi admissible en France que de rétablir la monarchie. laicité mon amour.

Et puis la laïcité "anglo-saxon" n'a rien n'a voir avec la laïcité sous entendu par les français, dans le cas des premiers nous sommes plus proche de la sécularisation. C'est autre chose que se connait laïcité française qui est tant qu'à plus radicale dans son approche de la question, car préférant ne reconnaître aucune religion. Je signale qu'en même à certain que le sécularisme est une chose qui existe dans tout les pays d'Europe comme Allemagne, Espagne, Belgique, Autriche etc ... c'est d'ailleurs pour cela qu'il y a une polémique sur le fait que l'UE reconnaissent dans la constitution les racines chrétiennes de l'Europe

Share this post


Link to post
Share on other sites

...Bref, c'est comme si vous reprochez aux mouvements féministes de ne penser qu'à la cause de la femme.

...

Bah justement on leur reproche.

Demander l'égalité et en même temps ne penser qu'a leur poire, c'est un peu antinomique  :P

Mais effectivement ça n'a rien avoir avec le Canada  O0

Ce qui se passe dans ce pays est choquant car les politiques ont atteint un degré de copinage et de corruption assez impressionnant.

Je suis l'actualité avec des amis sur place et ils me disent que la situation ne leur plaie pas du tout en ce moment (surtout pour les québécois ou c'est un peu eux contre le reste du pays actuellement).

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/National/2012/03/22/001-developpement-paix-budget-reduction-acdi-priorites.shtml

Récemment, l'ONG a été critique de compagnies minières canadiennes en matière d'environnement. « Il semble que l'intérêt des pauvres dans les pays en développement n'était pas la priorité », estime Giglio Brunelli.

L'organisation américaine Wycliffe Bible Translators, basée à Calgary, recevra notamment du financement de l'ACDI. Plusieurs se demandent en coulisse si la traduction de la Bible constitue une priorité en matière de développement international.

Même son de cloche à Ottawa chez ce spécialiste de l'aide canadienne et coauteur du livre The Charity of Nations, Ian Smillie. « On voit une peur réelle, du genre soviétique. Les ONG sont terrifiées à l'idée de perdre leur financement », indique-t-il.

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/National/2013/01/14/001-aide-etrangere-ong-religieux.shtml

Outre le fait que les organisations à caractère religieux touchent plus d'argent d'Ottawa, les résultats de l'étude menée par l'Observatoire ont aussi démontré que les investissements fédéraux en matière d'aide étrangère se déplacent de plus en plus vers l'ouest du pays.

« Ce qu'on constate en parallèle, c'est que la plupart de ces organisations-là [ONG qui touchent de l'aide fédérale] sont situées dans le centre et dans l'Ouest canadien, contrairement aux organisations francophones, plus laïques, qui sont davantage situées dans l'est du Canada », précise François Audet.

« C'est un changement de cap dans la mesure où nous étions habitués dans les années 1980 et 1990 à une laïcisation de l'aide humanitaire internationale. (...) Ce qu'on peut se demander, c'est quels intérêts ça sert et pourquoi le gouvernement favorise-t-il ces organisations-là », se demande François Audet.

Selon lui, la question de l'utilisation des subventions fédérales par les ONG à caractère religieux se pose, car on en sait peu sur la nature des projets retenus et les destinataires de cette aide . « On a tout le débat sur l'avortement, sur la santé maternelle, le conflit israélo-palestinien est un phénomène aussi très important », précise François Audet. Il rappelle, par exemple, qu'Ottawa a supprimé le financement des organisations qui viennent en aide aux populations palestiniennes tandis qu'il a augmenté celui des ONG qui appuient et viennent en aide aux Israéliens.

http://www.vigile.net/Des-sous-pour-la-parole-de-Dieu

http://www.ledevoir.com/politique/canada/288401/des-sous-pour-la-parole-de-dieu-mais-pas-pour-les-femmes

Alors que le gouvernement conservateur a coupé les vivres à plus de 12 groupes de femmes, les libéraux s’étonnent que des groupes religieux aient touché, eux, des fonds de l’Agence canadienne de développement international (ACDI). Ottawa a en effet versé plus de 800 000 $ à deux organisations, une formant des porteurs de la parole de Jésus, l’autre veillant à la traduction de la Bible dans différents dialectes.

La révélation hier qu’au moins 12 groupes de femmes ont vu leur financement d’Ottawa aboli a créé bien des remous, autant à la Chambre des communes qu’à l’Assemblée nationale. Les partis d’opposition à Ottawa étaient outrés devant ce qu’ils considèrent comme une technique d’intimidation pour faire taire les voix dissidentes au pays.

« Doit-on comprendre que dorénavant la politique du gouvernement conservateur à l’égard des femmes c’est : "Femme ta gueule" ? », a lancé la députée bloquiste Nicole Demers. Elle faisait référence au fameux « Shut the fuck up ! » de la sénatrice conservatrice Nancy Ruth, lancé lundi aux femmes critiquant l’initiative en santé maternelle de Stephen Harper.

Ainsi, en novembre dernier, le groupe Chakam School of the Bible, de la Saskatchewan, a touché une subvention de 357 146 $ sur trois ans. Le projet, indique l’ACDI, vise à améliorer la sécurité physique et économique des réfugiés de 15 à 28 ans rapatriés au sud du Soudan. Chakam, une sorte d’école alternative de théologie, clame sur son site que le retour du Christ Sauveur est « imminent ». « Par conséquent, la pression est grande de former un nombre suffisant de "travailleurs de la moisson" pour répandre la bonne nouvelle dans le monde entier. » Il a été impossible hier de parler au directeur de l’école pour comprendre le lien entre cette mission et le projet au Soudan.

http://www.uqam.ca/entrevues/entrevue.php?id=1235

http://exruefrontenac.com/nouvelles-generales/politiquefederale/36484-harper-religion-lhumanitaire

http://www.louisechabot.ca/stephen-harper-sous-influence-religieuse/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,405
    Total Members
    1,405
    Most Online
    Polanski
    Newest Member
    Polanski
    Joined
  • Forum Statistics

    20,692
    Total Topics
    1,244,703
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries