Search the Community

Showing results for tags 'vextra'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Site Air-defense.net
    • Remarques et idées
    • Demandes d'articles
    • Annonces importantes
  • Général
    • Divers
    • Politique etrangère / Relations internationales
    • Economie et défense
    • Evénements
    • Histoire militaire
    • Presentez vous
    • Journal Air-défense
  • Armée de Terre
    • Armées de terre nationales
    • Divers Terre
    • Actualités terre
  • Armée de l'air
    • Armées de l'air nationales
    • Divers air
    • Actualités air
  • Marine de guerre
    • Marines nationales
    • Divers marine
    • Actualités marines
  • Hélicoptères
    • Hélicoptères militaires
    • Hélicoptères Civils
  • Aviation civile et Espace
    • Aviation de ligne, d'affaire...
    • Engins spatiaux, Espace...
  • Partage d'information
    • Vidéos et Photos
    • Livres, magazines, multimédia, liens et documentation
    • Quiz identification
  • Conflits fictifs
    • Uchronies
    • Matériels: à l'épreuve du feu
    • Conflits probables
    • Wargames
  • Guerre non-conventionnelle
    • Dissuasion nucléaire
    • Divers non-conventionnel
    • militarization of space

Blogs

  • Air-defense.net blog
  • Tonton Pascal's Blog
  • Armées et Santé

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Location


Interests

Found 1 result

  1. Avant toutes choses, bonjour a tous et bonne année, cela fait pas mal de temps que je ne suis pas passé vous voir et j'espere que tout le monde va bien et profite des vacances pour ceux qui le sont. Cela fait un petit moment que je lorgne sur ce vehicule qui me parait formidable d'un points de vue, mobilité ( sont grand atout ) de sa modularité, sans parler de sont design charmeur ^^ . Je suis allez glaner ça et la des informations que je vais vous mettre ici et agrementé tout ça de photos que j'ai pu prendre sur la toile. Voici donc le Vextra, un 8x8 développé par Giat Industries (NEXTER) dans le cadre du programme VBM, devenu VBCI. Caractéristiques du Vextra : Longueur : 8,56 m Largeur : 3,36 m Hauteur : 3,45 m Poids : 24,5 t. 27 t en "ordre de combat" : 27 t. Charge utile : 6 t. Moteur : 1 Diesel V-8 SCANIA développant 600 ch Vitesse maximale : 120 km/h Distance franchissable : 800 km Boite de vitesses : 7 rapports automatiques. Transmission : en H. Essieux directeurs : 2 essieux avant. Différentiel central : piloté pour réduire le rayon de virage. Suspension oléopneumatique. Equipage : 4 hommes Armement : - 1 canon GIAT de 105 mm à âme rayée (49 obus) / - 1 tourelle Nexter de 25 mm Dragar alimentation double 25 M811 et d'une mitrailleuse coaxiale d'un calibre de 7,62 mm. L'armée française a lancé, dans les années quatre-vingt, le programme de développement d'un nouveau véhicule fondé sur les caractéristiques militaires suivantes : La mobilité stratégique d'un camion. Ce véhicule doit se déplacer rapidement (100-120 km/h), de façon autonome, sans générer de nuisances telles que bruit ou dégradation des routes. Tout ceci militait en faveur d'un véhicule à roues. L'armée française avait déjà pris cette option dès les années soixante-dix en mettant en oeuvre le char canon à roues AMX-10 RC et le Véhicule de l'Avant Blindé (VAB). La mobilité tactique d'un char. Certains de ces véhicules de la famille VBM sont destinés à accompagner les chars de bataille, notamment le Leclerc. Une mobilité tactique de haut niveau est donc indispensable. Grâce au progrès des pneumatiques qui sont à la fois plus souples et plus résistants, ceci est maintenant rendu possible avec des véhicules à roues. Pour bénéficier du spectre complet des performances de ces pneumatiques, il faut prévoir un dispositif de gonflage centralisé qui permet d'ajuster rapidement la pression aux conditions de roulement et ainsi de descendre avec des véhicules à roues jusqu'à des pressions au sol équivalentes à celles d'un char de bataille. Le volume intérieur maximal : Le volume intérieur doit également permettre au personnel embarqué de vivre à bord vingt-quatre heures ou plus en cas de menace NBC et d'être en état de combattre à tout moment. Ces contraintes impliquent un accroissement du volume intérieur de l'ordre de 50% par rapport aux véhicules précédents. Logistique simplifiée et bas prix : Cette exigence est satisfaite par l'utilisation de produits du commerce, employés principalement dans l'industrie du poids lourd, ainsi que par le concept modulaire du véhicule permettant de conserver la plus grande communauté de composants entre les différents engins de la famille. Un besoin mondial. Les réflexions de l'armée française concernant VBM ne sont pas isolées. D'autres armées ont des programmes du même type notamment l'Allemagne, avec laquelle une coopération est souhaitable mais aussi la Grande-Bretagne et le Canada. Tout ceci représente un marché mondial de l'ordre de 15 000 véhicules - si l'on excepte les États-Unis et la CEI - Pour répondre à ces besoins GIAT Industries a lancé sur fonds propres la fabrication d'un véhicule expérimental : le Vextra. Afin de respecter toutes les caractéristiques militaires exigées par l'armée française, il a fallu trouver un équilibre entre les différentes contraintes contradictoires. Ces réflexions ont conduit à un véhicule d'une hauteur d'environ deux mètres et d'une largeur de trois mètres (maximum autorisé pour le transport routier sans escorte de police). Une transmission de mouvement latérale (en H) et le fait que seules Ies roues avant soient directrices ont permis d'obtenir un volume intérieur suffisant pour y loger un maximum de personnes ou d'équipements Afin de permettre un rayon de virage réduit (virage sur 15 mètres entre des murs), un pilotage différentiel reproduit l'effet skid steering des chenillés, qui vient s'ajouter au système des roues directrices. Vextra est un véhicule expérimental conçu pour étudier différentes solutions techniques. Sorti des ateliers moins de deux ans après le début de son développement. Vextra a été expérimenté depuis le 7 mars 1994 : il a atteint les objectifs de vitesse maximale (120 km/h), de diamètre de virage (inférieur à 15 mètres entre murs), d'accélération, de freinage et de franchissement. La France et l'Allemagne ont décidé de coopérer et les états-majors ont publié en mars 1993 des spécifications communes. En parallèle, les industriels français et allemands ont opté pour la coopération et la mise en commun de leurs expériences (GIAT Industries, Krauss-Maffei, Mercedes-Benz et Panhard). Sources : Documention GIAT Plusieurs illustrations de la maquette vextra : Témoignage J'ai eu l'honneur de faire partie de l'équipe de développement de ce véhicule dans les années quatre-vingt dix. Ce groupe était constitué en grande partie de personnages atypiques avec des caractères bien trempés et pas toujours faciles à manager. Au sein de Giat Industries Satory c'était en quelque sorte un village gaulois. Cette période de ma vie professionnelle a été sans doute la plus passionnante. Il n'y a eu qu'un exemplaire construit du VEXTRA, à l'origine il était équipé d'une tourelle Dragar 25mm et il a ensuite été modifié pour recevoir la tourelle TML 105mm. C'était vraiment un engin superbe et très performant, une sorte de Ferrari blindée, peut-être à ne pas mettre entre toutes les mains avec sa mobilité exceptionnelle. Il avait un inconvénient, c'était un cauchemar de plombier avec ses systèmes hydrauliques complexes qui avaient été développés rapidement. Ses performances étaient remarquables, particulièrement de mobilité: vitesse, passage d'obstacles et ripage. La fonction feu n'avait rien à envier au reste. Les photos publiées ici ont été prises à Mourmelon, aux EAU et à Frontevraud. Cette dernière mission avait été organisée pour les Sud Africains qui cherchaient à l'époque un système de ce type, des rencontres entre l'équipe Giat et les Sud'Af avaient eu lieu en France et en Afrique du Sud. Il est à noter que le Rooikat possède une architecture comparable au VEXTRA. Une petite anecdote sur la liaison Satory-Frontevraud. L'autorisation avait été obtenue pour circuler en convoi exceptionnel à une vitesse maxi de 80km/h. Le pilote avait eu tendance à se lâcher sur l'autoroute, nous le suivions en voiture et la vitesse avait largement dépassé 120km/h. Il avait doublé un camion dont le chauffeur avait eu du mal à comprendre qu'un char le laisse sur place, il ne voyait de sa cabine que la tourelle au moment du dépassement. Le retour s'était fait sur porte-char, une roue avant avait était cassée pendant les essais. A Mourmelon j'avais été invité à monter dans le compartiment arrière pour effectuer un petit tour, il y avait un seau en plastique à proximité du siège, je m'étais demandé pourquoi. J'avais ensuite compris après quelques minutes de roulage à grande vitesse en tout-terrain, j'avais renvoyé mon petit déjeuner dans le récipient qui était là à dessein. La suspension était trop souple et conduisait à générer une fréquence de l'ordre du hz qui est insupportable. Un nouveau réglage avait permis de palier cette caractéristique. J'aurais des tas d'autres histoires à relater. L'aventure s'est terminée et beaucoup d'acteurs, dont moi, sommes partis sur le développement du VBCI en regrettant que les connaissances acquises sur ce démonstrateur n'aient pas ou peu servi au développement de ce système. Il y avait eu un débat animé entre le DG de Giat industries et des personnes du VEXTRA au sujet des choix d'architecture. On ne refait pas l'histoire mais je reste persuadé que si les concepts avaient été repris sur le VBCI, on aurait gagné du temps et de l'argent en produisant un véhicule se démarquant de la concurrence. Je sais, je ne suis pas totalement objectif. Je tiens aussi à dire que je pense que le VBCI est le meilleur produit qu'on ait pu concevoir à partir des exigences qui ont été exprimées. C'est une belle bête que j'ai eu le privilège conduire, sur un parcours facile quand même. Les retours que j'ai obtenus d'utilisateurs, notamment en Afghanistan sont assez élogieux, ce qui prouverait qu'on a fait du bon boulot, cela fait toujours plaisir de l'entendre. Merci a keren61 Ne perdons pas de vue que le Vextra n'est qu'un démonstrateur (et non un prototype) car il aurait fallu encore du développement pour en faire un engin susceptible d'être produit en série. Ce fut le seul blindé à roues au monde à pouvoir rivaliser avec des chenillés lors des essais effectués par l'OTAN et l'armée britannique, dans des terrains détrempés. Le cahier des charges était de pouvoir "réellement" suivre le Leclerc sur quasiment tous les terrains. Le vextra équipé du canon 120 mm FER (faible effort de recul) à la STAT ( section technique de l'armée de terre ) le châssis à été modifié 2 fois : La première visant à rehausser le toit châssis pour surélever la tourelle Dragar la seconde cette fois-çi pour l'intégration de la tourelle TML105, le toit chassis découpé, un anneau de tourelle y fût adjoint afin d'accueillir la tml105, cette 2ème modification ammena le Vextra à Roanne pour que cette modif y soit effectuée.