All Activity

This stream auto-updates     

  1. Past hour
  2. Galileo : contrat de 12 satellites à ThalesAleniaSpace et Airbus Par Le Figaro avec AFP Publié il y a 5 heures La Commission européenne a annoncé mercredi avoir octroyé un contrat de 12 satellites à ThalesAleniaSpace et Airbus pour 1,47 milliard d'euros, pour la prochaine génération du système Galileo de positionnement par satellites. «Les premiers satellites de cette seconde génération seront placés en orbite d'ici à la fin de 2024», a indiqué l'exécutif européen dans un communiqué. «Avec leurs nouvelles capacités sur la base de hautes technologies innovantes (...) ces satellites amélioreront la précision de Galileo», a souligné la Commission. Galileo : contrat de 12 satellites à Thales Alenia Space et Airbus AFP•20/01/2021 à 17:06 La Commission européenne a annoncé mercredi avoir octroyé un contrat de 12 satellites à Thales Alenia Space et Airbus pour 1,47 milliard d'euros, pour la prochaine génération du système Galileo de positionnement par satellites. "Les premiers satellites de cette seconde génération seront placés en orbite d'ici à la fin de 2024", indique l'exécutif européen dans un communiqué. La construction de six satellites a été attribuée à Thales Alenia Space en Italie, les autres à Airbus Defense and Space en Allemagne. A l'issue d'un appel d'offres lancé en mai 2018, les deux industriels l'ont emporté aux dépens de l'allemand OHB, qui avait remporté les contrats pour la majeure partie des satellites de la première génération de Galileo. Thales Alenia Space et Airbus ont présenté "les meilleures offres techniques et financières", justifie la Commission, qui avait délégué l'étude des offres à l'agence spatiale européenne (ESA). "Nous sommes surpris et déçus de ne pas avoir été retenus dans l'appel d'offres. De notre point de vue, nous avions soumis une offre compétitive" a réagi auprès de l'AFP un porte-parole d'OHB, selon qui "les conséquences économiques pour OHB sont limitées". Les contrats doivent être signés d'ici la fin du mois. Le commissaire européen chargé des questions spatiales Thierry Breton avait annoncé la semaine passée une accélération du calendrier, arguant de la nécessité de "projeter l'Europe dans les prochaines courses technologiques". Avec cette seconde génération, Galileo doit se maintenir "à la pointe de la technologie par rapport à la concurrence mondiale" et contribuer à l'autonomie stratégique de l'Europe, selon la Commission. Le système de positionnement par satellite est l'un des programmes phares de l'Europe dans le secteur spatial. Ses 26 satellites (30 à terme) fournissent une alternative aux systèmes américain GPS, russe Glonass ou chinois Beidou. Deux autres satellites de la première génération de Galileo doivent encore être lancés au troisième trimestre 2021, selon la Commission européenne. Galileo fournit un service de navigation et de positionnement par satellite accessible à deux milliards d'utilisateurs dans le monde. "Avec leurs nouvelles capacités sur la base de hautes technologies innovantes (...) ces satellites amélioreront la précision de Galileo", souligne la Commission. Les satellites de deuxième génération seront en effet dotés d'antennes configurables numériquement, d'une liaison permettant aux satellites de communiquer entre eux, de nouvelles horloges atomiques et d'une propulsion entièrement électrique, autant d'innovations qui doivent permettre à Galileo d'"améliorer sa précision et la robustesse de son signal".
  3. Je voudrais rebondir sur ce sujet qui n'est pas simple : parce que les avis sont en fait assez variés : Pour ma part, j'avais relevé une vidéo sur le suicide des jeunes coréens : Mais aussi noté les avantages de la discipline chinoise : Et noté que les relations hiérarchiques maître-élève traditionnelles étaient remises en question dans la modernité thaïlandaise : Donc je pense qu'il n'y a pas un système qui est bon et l'autre qui est mauvais, mais qu'il faudrait s'orienter vers une combinaison harmonieuses des deux systèmes, additionnant les avantages de l'un et de l'autre.
  4. Sur le lac Léman ça pourrait distraire.
  5. Probablement, mais dans des conditions restreintes: portée limitée, vitesse de la cible pas trop grande et cible à trajectoire constante. Je sais pas à quel point le système d'information de l'artillerie sait gérer des buts mobiles, ça se trouve ce n'est pas le cas et donc tirer sur une position prévue va être compliqué.
  6. Je sais. Tout comme un journal saoudien d’État n'est pas une source fiable pour mettre en avant la défense antiaérienne saoudienne (dont la devise est LMAO pour les initiés). Vous avez compris là où je voulais en venir. Sinon ? Des sources sur les "dizaines" de missiles interceptés depuis la rustine ?
  7. Ça dépend ce qui est nécessaire... et quel budget le Maroc veut y mettre. Mais un système qui fonctionne H24 à 100 %, c'est un rêve humide. Péter du drone kamikaze, ça ne demande pas du Patriot. Abattre du Su-30 égaré ? Ça peut se concevoir. Mais entre les missiles russes, européens, chinois, israéliens, indiens, biélorusses... il y a largement de quoi faire en gamme, prix et opérationnalité pour aller claquer des sommes folles sur des Patriot. Sauf si on veut graisser des pattes à Washington.
  8. Dans les années 1980, la vision anglo-saxonne du libéralisme économique et de l'anticommunisme attirait les opposants polonais. Cependant, nous sommes déjà plusieurs décennies plus tard… https://next.gazeta.pl/next/7,151003,26029192,radek-sikorski-nie-kocham-juz-thatcher-nie-cytuje-reagana.html#a=350&c=160&s=BoxNewsLink “Je n'aime plus Thatcher, je ne cite pas Reagan. Mais je ne dis certainement pas "j'étais stupide". Reagan et Thatcher ont aidé à libérer le monde du communisme, et ils ont à juste titre des monuments pour cela. C'était donc une étape nécessaire. En outre, le libéralisme de cette époque résultait de la réaction à l'interventionnisme excessif des pays occidentaux dans les années 1970, qui a dévasté l'économie. Mme Thatcher était opposée au syndicaliste M. Scargill, qui a pris de l'argent à Kadhafi et pensait que le charbon devait être alimenté jusqu'au dernier atome, quel qu'en soit le coût. L'Occident à cette époque avait aussi la forme du socialisme et ce système a fait faillite.” “Je regarde avec horreur ce qui est arrivé aux États-Unis. Ce pays était autrefois un modèle de démocratie libérale. Et aujourd'hui, le Congrès américain n'est plus un arbitre du bien public, les entreprises en ont pris le contrôle et les lois sont souvent adoptées sous les diktats des plus grandes entreprises et des citoyens les plus riches. Pour devenir membre du Congrès, vous devez collecter au moins sept millions de dollars pour la campagne. Et donc tous les deux ans! Si l'on ajoute à cela l'accès très inégal des gens à l'éducation et aux soins de santé, l'Amérique devient lentement un anti-modèle pour les libéraux. Reagan avait un dicton selon lequel les mots les plus dangereux de la langue anglaise étaient: "Je suis un représentant du gouvernement et je viens pour aider." Je le pensais aussi et répétai ces pensées dorées de Reagan. Et aujourd'hui, je vois que la réussite économique, la vraie qui crée un bien-être durable et pas seulement une richesse injuste pour une poignée, dépend de la qualité des institutions publiques, d'une justice juste et accessible, de fonctionnaires qui appliquent la réglementation avec compétence, de la surveillance financière. qui empêche les pyramides et la fraude.”
  9. https://www.usinenouvelle.com/article/ni-retard-ni-surcouts-naval-group-defend-sa-gestion-du-mega-contrat-des-sous-marins-australiens.N1051204
  10. La Marine va faire joujou avec des liaison troposphériques, pour pallier au satellite quand il n'est pas disponible (en zone arctique par exemple): https://www.defense.gouv.fr/aid/actualites/developper-pour-la-marine-nationale-des-transmissions-hautes-frequences-discretes-sur-longues-distances C'est une liaison à sens unique France-> navire, avec un débit extrêmement faible (11 à 27kbps). Une présentation avec plus de détails: https://www.pole-mer-bretagne-atlantique.com/images/201210_eBD_ORION_Presentation_DRMcast_TDF.pdf
  11. Today
  12. Il y a déjà eu des actes symboliques, ça n'a pas fait avancer les choses d'un iota.
  13. Nn si le Maroc désire un systeme anti aerien obligatoirement, selon vous quel est le meilleur ? Dc qui ne coute pas cher, efficace, qui n'a jamais failli au combat et qui ne pompe pas de personnel et du budget.
  14. Profil d'attaque en TBA qui expose l'avion porteur la guerre du Golfe l'a montré ... l'armement stand off a depuis longtemps pris le relais
  15. Nicht ! Sans le 76, tu te moques Sans l’Herakles, sans les asters, sans sonar remorqué, sans TLT...
  16. Le National Interest est une source anglophone , d'obedience russe, regardez leur ligne editoriale vs allez comprendre bizzarement il ne font jamais d article sur les desastres des systemes anti aerien russe face a des drones turcs ou israeliens Russian Interest
  17. Il a oublié un truc : [1] https://en.wikipedia.org/wiki/Fort_Trump C'est intéressant de voir que Sikorski dit maintenant en public ce que nous ne savions jusqu'ici que par des écoutes volées : Cela n'explique toujours pas ce qu'il fait à être marié à Anne Applebaum. Décidément, l'amour a ses raisons que la raison de connaît point.
  18. Je me suis permis de répondre sur l'article de The War Zone, c'était un peu abusé de relayer cette info (et comme souligné par un autre commentaire qui plus est sans contacter Naval Group). En creusant un peu, je suis tombé sur ces 2 articles de ASPI (Australian Strategy Policy Institute), pas eu le temps de tout lire à fond et je ne sais pas la "valeur"/pertinence de cet institut mais la description de l'augmentation du coût parait assez cohérente, si de "plus instruit" peuvent confirmer (j'en ai peut être raté) : - Présentation des coûts en "out-turned dollar" dans les acquisitions australienne ce qui tend à mélanger choux et carottes et à faire mécaniquement augmenter le coût plus on s'éloigne de la date d'affectation du contrat. - Demande de la marine australienne d'une garantie d'avoir toujours le meilleur sous-marin possible vs menaces de la région cause potentielle d'augmentation de coût après affectation Perso, je pensais aussi au matériel US qui ne doit pas peser qu'un peu dans le coût final, mais je ne suis pas suffisamment calé pour chercher l'info. https://www.aspistrategist.org.au/has-the-cost-of-australias-future-submarines-gone-up-part-1/ https://www.aspistrategist.org.au/has-the-cost-of-australias-future-submarines-gone-up-part-2/ Je les relirais plus posément ce WE.
  19. Je suis vraiment pas affûté sur ces trucs : c'est de la chirurgie esthétique pour sûr? Pas juste une combo de mauvais maquillage et d'éclairage qui lui donne un air... Plastique? Pour Gal Gadot, c'est à mon sens pas tellement la "performance" (c'est pas une actrice terrible, et elle a aucune ampleur de registre) qu'elle-même: elle a de la présence et un sourire ravageur et communicatif, et ça passe violemment bien à l'écran. Pour une raison ou une autre, on en a quelque chose à foutre quand elle est là.
  20. Ah bah ça va alors. Ton RETEX c'est deux articles sur la même date qui se basent sur un reportage d'une chaîne saoudienne. Chez moi, on appelle ça de la roupie de sansonnet. Sinon, je regarde la page et je trouve ça : https://nationalinterest.org/blog/buzz/patriot-missile-problems-it-looks-americas-missile-defense-didnt-work-against-iran-136192 Il a l'air bien ce RETEX aussi.
  21. Il fait son boulot ...... Les Echos de janvier 2020 « Malgré les rumeurs qui évoquent que la vente des sous-marins français à l'Australie est menacée » https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/opinion-sous-marins-pour-laustralie-les-industriels-francais-en-ordre-de-bataille-1166008
  22. On est parfaitement d’accord. Personnellement, je ressortirais juste la performance de Gal Gadot - étonnamment juste, et qui en dehors des scènes WTF transmet une vraie émotion, de mon point de vue - et Pedro Pascal, encore plus pour ce dernier compte-tenu du matériau avec lequel il a dû composer. Quant à Chris Pine... faut vraiment qu’il arrête la chirurgie esthétique (en fait non, c’est déjà trop tard). Encore un peu et il pourra jouer les doublures de Mickey Rourke.
  23. Expertise ? N'exagérons pas, je n'ai tiré qu'au FAMAS et les cibles ne bougeaient pas. Acheter du Patriot en s'abritant derrière la menace du drone kamikaze, c'est assez intéressant. Un peu comme si je demandais au Père Noël un T-64 surblindé pour emm**der la petite vieille qui habite en face de chez moi et me donne de fausses informations sur le jour de sortie des poubelles. Accessoirement, le Patriot a échoué en Irak, il a échoué en Arabie Saoudite, il coûte une blinde et il pompe du personnel compétent et des budgets. Oui, il a connu la guerre... mais le fusil Lebel en a connu plus. Acheter du Patriot, c'est comme acheter du F-35. C'est tenter de s'acheter un ami. Pas un bon système d'armes. Pour faire de l'air-sol face à quelques dizaines d'avions de combat, on peut miser sur plus fin et moins cher. Pour casser le Polisario... erf. Le T-64 serait plus approprié.
  1. Load more activity