Coriace

Members
  • Content Count

    3,486
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Coriace last won the day on August 21 2015

Coriace had the most liked content!

Community Reputation

547 Excellent

About Coriace

  • Rank
    Vétéran

Profile Information

  • Pays
    Norway

Recent Profile Visitors

1,806 profile views
  1. Il y a une blague Arménienne assez difficile à traduire mais je vais essayer de faire passer l'idée "comment faire pour être un voisin de la Turquie, mais ne jamais se faire attaquer par cette dernière ? Être Turc" L'Azerbaïdjan étant la seule frontière terrestre Turque / Ottomane à ne jamais avoir été attaquée Bon, n'étant pas locuteur Arménien, on me l'a racontée de la même façon donc à votre tour de ne pas rire
  2. Je pense que résumer à l'Otan est une erreur. Je suis convaincu que le rapport soumis de l'Allemagne, et donc de L'UE, à la Turquie doit plus a la présence massive de Turcs en Europe et en Allemagne qu'aux idées de l'OTAN. Apres il y a peut être un coup à trois bandes du genre :la Chine est la seule menace pour l'occident, attaquer la Chine sous l'angle des Ouïghours est facile, du coup on aime avoir la Turquie (pourtant massivement genocidaire) dans la poche. Néanmoins je suis assez convaincu que les complaintes perpétuelles vis à vis des Royhingas, des Ouïghours, ou bien des Kosovar*, et la tolérance immense envers les Turcs sont surtout une marque du "progressisme" intellectuel d'une certaine UE qui voit le musulman comme le damné de la Terre. On comprends des lors assez mal le silence vis à vis de la disparition réelle des Hindous et des Chrétiens du Pakistan, encore moins le silence vis à vis du soutiens Turcs aux crimes contre l'humanité avéré du mont Sinjar. D'ailleurs l'alignement de L'UE derrière les "démocrates" anti Bachar Al Assad, et la tolérance vis à vis de l'invasion Turque du sol Syrien est un autre point à garder en mémoire Cet humanisme à géométrie variable est un peu cru à mon sens. La disparition des Juifs et Chrétiens de leurs terres ancestrales du moyen Orient semble être actée sans grandes difficultés, par contre le destin des Musklmans d'Inde (pourtant la conquête de l'Inde est relativement récente, et nettement moins discutable que la politique de Midi tout radical fut il ) semble beaucoup préoccuper L'UE ?! Ca delegitime l'idée selon laquelle on utilise la Turquie pour emmerder la Chine, l'Inde étant un rival bien plus cohérent à cette dernière. C'est d'ailleurs pour ça que je demandais une explication rationnelle. Je ne suis pas convaincu que seule la Russophobie de certains motive toutes ces incohérences . Je pense sans ironie que certains sont vraiment convaincus que les Musulmans sont un tout uni, et qu'ils sont les opprimés de la Terre entière et qu'il faut donc tout leur passer. C'est bien entendu stupide (le premier opposant à la Turquie étant l'Égypte et derrière elle l'Arabie Saoudite, pas franchement catholiques ni l'une ni l'autre) mais je ne vois pas d'explications cohérentes autres. * je précise pour lever le doute potentiel que je parlais des Ouïghours bien avant que le sujet ne devienne à la mode, et que la dénonciation des crimes qu'ils subissent (et commettent) est tout à fait légitime et doit même être accentuée. Je ne connaïs pas assez le sujet des Rohingas pour donner un avis mais les défendre m'a l'air tout aussi légitime. Je relève simplement que la diplomatie Européenne semble avoir beaucoup plus de mal à parler des Chrétiens et autre minorités opprimées de part le monde. D'ailleurs le cas de l'Éthiopie, dans son malheur, devrait être intéressant à suivre à ce propos. @debonneguerre Bonjour, concernant le Nakhitchevan il 'n' est pas demilitarisé réellement mais, via traité, considère comme territoire souverain Turc, tout comme l'Arménie est considérée via traite comme territoire souverain Russe (aka l'armée Turque garantit la non entrée de troupes Arméniennes dans la Province, et l'armée Russe garantit le territoire Arménien reconnu contre toute entrée Turque/Azerie). Neanmoins, si c'est ta question, je ne sais pas si l'Azerbaïdjan pourrait (en respectant les traités) utiliser ce territoire pour lancer une offensive sur l'Arménie. J'en doute mais je ne sais pas.
  3. Alors pour la France je ne sais pas et j'ai tendance à être d'accord avec toi. Pour la Russie par contre, je peux te parler de sources de toute première mains (les miennes ou plutôt celles de ma moitié et de sa famille). L'Arménie est quasiment intégrée de facto à l'état Russe que ce soit pour l'enseignement, pour une partie de ses fonctionnaires qui peuvent travailler indifféremment dans les deux pays. D'ailleurs l'immense majorité des "arméniens" qui rentrent actuellement en France sont des binationaux Russo Arméniens. C'est quelque chose d'extrêmement commun. En terme d'intégration le lien Russo Arménien est bien plus profond que le lien Italo Français. Après, le territoire Arménien "illegal" est encore une ânerie de Staline. Mais étant donné que les Russes ont admis la stupidité de ces décisions en récupérant la Crimee (pourtant nettement moins Russe du point de vue historique que le Karabagh n'est Arménien), je ne pense pas que ça leur pose trop de problème d'aller contre les décisions du petit père. Ceci dit, petite remarque annexe, je trouve la presse moins empressée à soutenir l'indépendance du Haut Karabagh que celle du Kosovo. Pourtant là aussi nettement moins légitime d'un point de vue historique. J'aimerais qu'on m'explique rationnellement ces différences, en dehors d'une certaine Russophobie (cf l'article de hier ou avant hier de Libération qui sans le moindre complexe liait Extrême droite et Armeno philie, je ne retrouve malheureusement pas l'article dont l' URL à probablement changé)
  4. Le quadratube de 20mm, nos voisins outre Rhin savent produire. Maintenant il faut développer un affût ou vecteur, agile et une capacité de pointage fine. C'est probablement là que réside le trouble. Virtuellement même un tout petit drone peut avoir une importance tactique, et détecter et cibler un objectif de 50cm carré au vol erratique ça ne doit pas être un sport de masse.
  5. Ça démontre quand même la sincérité des alliances. Que l'Arménie soit encore dans cette situation deguelasse malgré le soutiens formel de la Russie et de la France, alors que l'Azerbaïdjan n'est soutenu que par son pétrole et la Turquie, ça en dit assez sur certains agenda. Ce conflit est intéressant à suivre mais il fait beaucoup de peine à l'arménien en moi
  6. Tu as parfaitement raison. Et je parle de la Thrace volontairement (et pas d'Istanbul) parce que je pense que les puissances qui s'y intéressaient hier, s'y intérèssent aujourd'hui. Rappelons que la Russie n'a jamais vraiment annulée ses revendications culturelles, que la Turquie a bien des raisons (tout à fait légitime) de vouloir conserver Istanbul, ce que je dis, mais visiblement ce n'était pas clair, c'est que je pense que l'Europe devrait sécuriser cette frontière terrestre. Et qu'elle ne sera pas sécurisée tant qu'elle sera Turque. A mon sens, le seul avenir possible et viable pour les Européens ce n'est pas une Istanbul Turque ou une Constantinople Russe, mais bien une Constantinople Grecque. Je sais bien que ça semble délirant, mais si on raisonne en terme de sphères d'influence, la Thrace Orientale actuelle est un problème politique et sécuritaire pour l'Europe, un atout majeur (ambiance cheval de Troie, pour rester dans le coin) pour la Turquie, et une source d'ennui inépuisable pour les USA, même si à court terme ça peut leur être utile. Je me place volontairement dans les souliers d'un "Européen" (que je suis IRL), j'entends bien qu'un Turc, même le plus pacifiste et humaniste possible n'aurait pas le même avis. Et précisément, si on s'intérèsse au sujet avec un peu plus d'attention, on se rends compte que parmi les causes du déclenchement de la 1GM il y a effectivement la question Balkanique... Mais de quoi est la conséquence la poudrière Balkanique? La cause initiale est la destruction de l'Empire Ottoman "d'Occident", de la libération de la Grêce (menée par les Français, Russes et Anglais (!)); des indépendances Bulgares, Macédonienne, Serbe (entre autres). Continuons, si on suit ta logique jusqu'au bout, on aurait dû continuer avec des Balkans unis sous le joug Ottoman, car au moins, à l'époque ça filait droit. Pas de problèmes de frontières. C'est à peu près ce qu'Erdogan a déclaré d'ailleurs à une époque (il avait lié ça au Devchirmé) mais je n'ai plus la citation sous la main. TL;DR bien sur que nous allons au devant de troubles avec la Turquie (entre autres), bien sur que les décennies futures seront agitées, à mon sens et je n'ai pas prétention supérieure l'UE ferait bien de récupérer la Thrace sous son égide. Que ça soit pour en faire la nouvelle Bruxelles, une ville Grecque, Bulgare, ou Crypto Pontique, les ennuis seront toujours moindre qu'avec une Thrace Turque ou Russe. Le timing serait plutôt bon maintenant que la Turquie est isolable des Chinois (Ouighours), des Russes (Syrie + Ste Sophie), des pays arabes principaux, et des USA (plutôt occupés par la Chine et pas franchement interventionniste) et complètement dépendante de l'Europe économiquement. Un moratoire sur le retrait de Chypre Nord de l'Armée Turque et des colons Turcs arrivés depuis les 70's, n'est pas hors de portée. Refuser même d'y penser est une faute. Faire de la Thrace une zone co gérée avec l'UE, seul endroit où les entreprises Européennes pourraient s'installer; exiger une démilitarisation ET l'arrêt des politiques de repeuplement interne à la Turquie (il y a eu un mouvement volontaire de l'AKP et du MHP pour repeupler Istanbul, qui s'occidentalisait trop, avec des Turcs très défavorisés, religieux et conservateurs, pour "ré ancrer" Istanbul dans la vision Erdoganesque); limiter les investissements en Turquie à condition que. On peut imaginer des tas de choses, les mener à bout ou pas. Tenter, innover, répondre. Actuellement on joue sur les talons en ne défendant pas nos intérêts, simplement en essayant de limiter les pertes, par des compromissions. On a déjà fait ça historiquement. Ca a rapport avec une métropole Bavaroise. @Lezard-vertje ne pense pas que parler de "hordes misérables qui ne nous veulent pas du bien" peut servir ton propos. J'entends bien ce que tu veux dire, mais je peux te garantir que dans cette horde, il y a un paquet de gens bien, qui veulent simplement vivre une meilleure vie. Le problème n'est pas les individualités, mais bien la somme des individualités qu'on impose à des sociétés déjà fragilisées. Et si je devais parler de "hordes misérables qui ne nous veulent pas du bien", je m'adresserais plutôt à ceux qui veulent désarmer nos frontières et les ouvrir à tous les vents (économique et démographique). Et ces gens là sont généralement des Européens. Les même cancres qui ont fait accéder la Chine à l'OMC avec des conditions ultra favorable "car ça allait générer un élan démocratique". De Gaulle parlait de "la classe jacassante". Bonne description à mon sens
  7. Tant qu'il n'y aura pas de discussion sérieuse sur la libération de Chypre Nord et le "retour" de la Thrace Orientale dans le giron Grec; les Turcs n'auront rien à perdre à jouer la provoc'. Il faut savoir mettre une pierre dans le jardin du voisin. Les Turcs ont beau avoir génocidé les Grecs Pontique, aujourd'hui certains dirigeants Européens sont prêt à céder à leurs caprices et à "négocier"? Transposons un peu cette situation à d'autres génocides. Imagine t'on les Allemands exiger une frontière étendue à l'est car la Pologne est démographiquement limitée? Quant aux migrants en Turquie, en quoi est ce le job de l'Europe? D'après les chiffres officiels on retrouve déjà des Pakistanais, des Bangladais et des Afghans dans le top 10 des entrants en dans l'UE. Il va falloir au bout d'un moment montrer une carte aux dirigeants Européens. En quoi ces pays sont ils de notre responsabilité? En quoi la Syrie qui est sur un continent différent l'est elle? Ou alors, on part du principe que le monde entier est de la responsabilité de l'Europe? De quel droit? Il est intéressant d'avoir des chiffres en permanence. Je vais donc me permettre une disgression. L'UE c'est 5 millions de naissance et 4.8 millions de décès chaque année. Croissance naturelle 200 000 L'UE c'est une immigration (légale) de 800 000 personnes chaque année (pour note, Legal + illegal on compte 400 000 entrées juste en France) Donc 800 000 + 200 000 = 1 000 000 Ce qui signifie que 80% de la Croissance démographique de l'UE (800 000 / 1 000 000) est issue de l'immigration (LEGALE), et ça tombe sous le sens, elle n'est pas équirépartie entre les pays de l'UE. Bien entendu, si vous retranchez le nombre de gens qui émigrent de l'UE vers des pays non UE vous pouvez contrebalancer la croissance naturelle, mais je n'ai pas de chiffre à ce sujet. La situation semble donc intenable à moyen terme. Sauf à considérer que la Libanisation de la société soit souhaitable. Mais c'est peu connaître le Liban, ou peu aimer la société en question. Bref, les frontières de l'Europe doivent être protégées et souveraine, et il est inimaginable d'avoir des frontières terrestre avec un état ennemi de facto, ( https://francais.rt.com/international/35378-erdogan-turcs-vivant-europe-faites-pas-trois-cinq-enfants-avenir ). Quand le vecteur principal d'influence de cet ennemi est précisément cette frontière terrestre. A partir de ce moment là, il est tout à fait possible de négocier avec la Turquie une extension de sa ZEE, c'est même complètement légitime, mais il est inimaginable de ne pas demander un agenda pour la Thrace et Chypre. Dans le cas inverse, on enrichit juste un pays qui a génocidé des Grecs (et Arméniens, et Zoroastriens) par le passé, qui le nie et le relativise encore, et on lui facilite la vie alors qu'il est ouvertement hostile. Il est notable que c'est bel et bien encore une fois lui qui ramène le sujet des migrants sur la table comme une menace. Menace à laquelle il faut parer. C'est aussi ça gouverner. J'imagine que le cas de la Thrace peut sembler délirant en 2020; mais j'en mets ma main à couper, le sujet re-deviendra fondamental rapidement. Petit historique : Le propriétaire à venir de la Thrace : fut un casus Belli lors de la guerre de Crimée, disputé lors de la première guerre Balkanique, il fut discuté en 1919 (Constantinople devait être donnée aux Russes en cas de guerre contre les Empires Centraux (https://www.britannica.com/event/Constantinople-Agreement). On peut se rendre compte que c'était un sujet très important qui fut mis de côté quand la Turquie fut amoindrie et l'Europe incontestablement supérieure dans tous les domaines à la Sublime Porte. Tout en étant divisée. Désormais, alors que la diplomatie de l'UE s'étiole (c'est aussi un effet des relations Sino Américaine, mais ça semblerait HS sur ce topic) et que l'AKP entre dans une fuite en avant Nationaliste, il semble impossible que la Thrace ne soit pas contestée. Du moins par des gens qui auraient une volonté de défendre une idée Européenne. Désolé du HS partiel
  8. Bon, j'ai eu la traduction et ça change un petit peu (l'analyse Grecque): - les allemands souhaitent que les îles soient demilitarisées - l'ambassadeur (allemand) ne comprends pas les critiques car "L'UE va condamner la Turquie" mais l'Allemagne s'est opposée à cette condamnation jusqu'au bout (je ne sais pas si la dernière partie est de mon ami ou dans l'article) - Pompéo à sourit quand on a parlé de demilitarisation et les USA proposent eux de demilitariser toute la côte Ionienne (côté Grecs et Turcs) et donc notamment autour d'Izmir - Les Grecs répondent que la seule solution viable est de respecter le "traité de Paris" et de désarmer tout le Dodecanese (côté Grec ET Turc)
  9. J'ai un ami Grec à qui je vais demander une traduction un peu plus complète des que possible. Effectivement j'ai l'impression que la froideur de l'ambassadeur Allemand s'est traduite (légitimement à mon sens) par l'impression qu'ils soutenaient de facto le plan Américain et qu'ils étaient au mieux neutres dans ce conflit. On est très loin des déclarations de Twitter et j'ai donc bien fait de vérifier avec vous . Je reviens si j'ai plus d'infos
  10. Je suis tombé plus ou moins sur les même. Il faudrait trouver un Grecophone pour confirmer. À noter que l'Allemagne demanderait en même temps aux Turcs de démanteler "leur armée basée à Izmir"? C'est grand guignolesque mais je ne suis pas capable de dire si c'est faux ou réel
  11. J'ai lu sur Twitter que l'Allemagne appelait la Grèce à demilitariser ses îles proche de la Turquie. Non pas que l'information soit très surprenante, venant de ce pays constant dans son travail de sape, mais on a quelque chose d'officiel ? Après recherche les sources sont Turques, citant un journal Grec (ESTIA) qui citerait l'ambassadeur d'Allemagne en Grèce ?!?
  12. Y a t'il un sujet qui discute de la "technologisation" des armées à travers le temps ? Je pense surtout à un sujet qui montrerait ce qu'on a voulu faire ingérer au Combattant, ce qui en est ressorti, ce qui est resté à l'usage, et ce qui a été vite oublié (ou qui a pu connaître une utilisation différente de ce qui était prévu). En un mot comme en cent, le fantassin de base à t'il tant évolué depuis qu'il était poilu ? Si oui, est ce par la technologie qu'il emporté ou par d'elle imposée par les autres vecteurs ?
  13. Il y a un autre aspect que je vois sur les portes. Dans le cadre de mon job j'ai déjà eu à opérer dans des conditions climatiques assez dégradées et la aussi la portière traditionnelle est top. En général on commence par utiliser la portière coulissante (plus facile pour débarquer chargé, on inspecté des pipe line). Au bout de deux semaines tout le monde laisse les coulissant à la maison. La raison ? Une porte à gond peut servir à protéger l'habitacle au moins partiellement dans les petites tempêtes de sable, les pluies latérales. Tandis que les porte coulissantes ? Tout l'habitacle est pleins de sable ou d'eau. Les personnels qui ne sont pas en tenus, la sellerie etc, fusillés par les éléments Et s'il y a du matériel un peu sensible à bord c'est encore plus mort. Du coup autant en condition urbaine je vois tout à fait, autant, quand on sort un peu des chantiers battus ? Après peut être que l'AdT prévoit que les conflits du futur auront lieux plutôt en Europe Urbaine qu'en Afrique désertique
  14. La défense Européenne, avec les Allemands? Pour lutter contre les Turcs? C'est une blague? L'OTAN a une réflexion stratégique vis à vis de la Turquie, qui s'exprime en jeu à sommes. L'Allemagne subit de facto une colonisation Turque, et ne voulant pas avoir les loups gris sur le dos, elle ne s'opposera jamais à son quasi Suzerain. Soit dit en passant, notre brave presse Française, (respectable car très mondialiste et sans frontieriste) faisait un bel article, sans sourire, sur les loups gris du MHP en France dernièrement. C'est dire ce que la réalité doit être de l'autre côté du Rhin. Il est donc une fausse bonne idée de parler de "défense Européenne" quand certains pays sont de facto soumis à des pays étrangers. Il faut une défense souveraine, qu'elle soit Française, Européenne, Otanienne, ou quoiqu'est ce. Ce n'est pas la "taille" ou "l'ampleur" de cette défense qui compte. C'est sa souveraineté. Comme disait l'Ancien, peu importe que mon verre soit à moitié vide, tant que c'est MON verre. Et c'est là qu'on tape dans le profond, ou les termes habituels et galvaudés de "réindustrialisation" "politique Européenne" "Europe de la défense" échouent. Pour avoir ça, il faut avoir une intention et un avenir commun. Pas être des vaincus, volontairement sortis de l'Histoire. L'Union Européenne de la Défense n'a aucun avenir, car l'UE n'est ni une réelle Union (et c'est dommage), et l'Europeanité de la Commission Européenne est au mieux discutable. C'est ce qui explique comment de petits pays, parfois lamentable, comme la Turquie peuvent tenir tête à un continent dont ils dépendent en tout. La minuscule Tunisie elle même se permets de ne pas récuperer ses illégaux arrêtés en Europe. Et l'UE est incapable de sanctionner ce pays qui dépends pourtant directement de ses subsides. Et qui ne représente rien en terme de marché. Alors, donner des blindés et des Rafale à cette UE, et elle les utilisera probablement pour la "fête nationale", et surement pas pour la défense d'une Union qu'elle n'est pas, et d'une Europe qu'elle méprise. Et puis, bien entendu, c'est pour rire que je parlais de Rafale. Car elle importera ça aussi.
  15. Et il n'y a aucune possibilité d'augmentation du format de l'armée de l'air / Marine ? On vit dans un monde de tensions, les robinets sont ouverts en ce moment. Ça aurait du sens, mais est ce tant hors de nos moyens politiques et économiques ?