Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Coriace

Members
  • Posts

    3,729
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by Coriace

  1. Je suis le seul à trouver ces véhicules extrêmement massif et hauts sur pattes ? Même le Lecler ne depare pas dans cette Belle assemblée alors qu'il fait 50 tonnes. Il me semble que Serge disait que la silhouette et particulièrement la hauteur était un fondamental du véhicule militaire (l'idée étant d'avoir la plus basse)
  2. L'éditorial de Lemonde.fr du jour est une tentative assez similaire. Pas certains que ça marche pour très longtemps ceci dit.
  3. Je me suis demandé si le turboenculateur était une pièce en aéronautique et puis j'ai relu (remarque sur le sujet de LM on est bien dans ce type de turbo)
  4. Ce 'est pas plus mal. S'il avait pu manger son chapeau et relancer les réacteurs ASTRID ça aurait été un grand pas. Ce faisant il acte la permanence du nucléaire dans le mixte énergétique Français au nez et à la barbe des pastèques. Oui je sais, ça vient de Le Pen, mais c'est difficile de considerer comme réellement écologistes la horde d'EELV. Concernant le nucléaire il y a un alignement des planètes certes, mais il y a aussi une vague de fond qui, une fois n'est pas coutume, est due aux réseaux sociaux (d'ailleurs le taux d'approbation du nucléaire est bien plus haut aujourd'hui que dans les années 90). Ce n'est pas le niveau scientifique des Français qui a augmenté, on sait qu'il a chuté, mais c'est l'horizontalisation des sources d'informations. Il y a trente ans les seules choses qu'on entendait sur le nucléaire c'était Tchrtnobyl (et les phrases qui n'ont jamais été prononcées) et Greenpeace. Aujourd'hui il y a des ingénieurs (Kamin étant le plus connu) qui peuvent démonter sans la moindre difficulté et avec une grande audience les mantras antinucléaires. Et paradoxalement le fait d'avoir fait comprendre aux Français en utilisant le rapport du GIEC la problématique du réchauffement climatique, a aussi dévoilé l'escroquerie des verts Français (qui citent le rapport du GIEC comme exemple... Mais disent l'inverse de ce qu'il dit sur le nucléaire). Le prochain grand combat sera de développer dans les pays ouest Européens des opinions de passionnées sur le nucléaire. Mais l'absence de grand relais industriel, et dans le cas des allemands la fierté nationale (ils passent vraiment pour des cons, les pseudo modèles d'ecologie) risque de rendre ça compliqué.
  5. Bonjour, Je ne participerai pas à votre débat, je voulais juste soulever le point qui m'a fait réagir sur les juges communistes qui soudain ne seraient plus communistes après la chute du régime. C'est un peu comme estimer que la denazification du régime Allemand a eu lieu dès 1945. Sur le papier c'est joli et ça fait bien. Dans les faits la denazification a été considerable quand les rouages de l'état d'alors ont pris leur retraite. Ca sera pareil en Pologne, et ça sera pareil en France si un régime extrême de gauche ou de droite devait advenir. Tu ne remplaces pas tous les fonctionnaires et le contexte dans lequel ils ont été élu. Tu les purges ou tu les subit jusqu'à leur départ. (Et je ne pense pas qu'on puisse voir de purge en Europe en 2020+) . Tu ne remplacerais pas non plus la viscosité dans les nominations et les cooptations. Tu attends juste qu'ils passent et tu formes ta future classe dirigeante. C'est d'ailleurs la raison du pourquoi l'URSS à purgé ses officiers avant guerre, et pour laquelle elle a purge les élites Polonaises à Katyn. Ce qui lui permis de s'asseoir sur un pays décapité pendant l'ère au pouvoir de ce qu'elle avait de facto mis à la place de ceux qu'elle avait tué. Même chose pour la Russie elle même d'ailleurs. 50 ans après les purges, le système tremblait largement. Et c'est l'absence de purge qui fit d'Hitler un homme globalement méprisé par le top management de la Wehrmacht, trop issue de la traditions des Junkers prussiens. D'ailleurs il y a assez fort à parier qu'un mouvement similaire ne se déchaîne outre manche, avec une élite globalement Europeiste, contre un peuple conservateur... Avec le temps qui passe l'élite se projettera probablement plus dans un concept de Global Britain. Simplement car les élites de demain auront évolués et étudiés dans un contexte et une aspiration différente, ou L'UE ne sera plus une évidence mais simplement une potentialité. Je pourrais citer la même chose avec le mouvement Kemaliste peu à peu écarté du haut fonctionnariat Turc au profit de l'idéologie Néo Ottomane. Patience et longueur de temps. A l'inverse les Américains ont réussis à mettre à la tête des pays de l'Europe de l'ouest des élites globalement Americanisées et tout à fait différente des générations assez remarquables de l'après guerre. Si demain un gouvernement souverainisme Européen dirigeait L'UE (c'est impossible en l'état... Et ce n'est pas par hasard) il est fort probable qu'il faudrait du temps pour se dépatouiller des élites hyper mondialisées pour qui l'Europe doit avant tout être un marché. Il est néanmoins très étonnant que L'UE n'appelle pas à des référendums continentaux sur des sujets fondamentaux, qui semble lui tenir fort à cœur à propos de la Pologne. Ça lui permettrait d'asseoir sa légitimité et d'éloigner la personnification du scrutin (pour ou contre le chef de l'état). Les Britanniques eux n'ont pas hésité et ils s'y sont pourtant repris à deux fois notamment face à la viscosité Bruxelloise. Un premier sujet pourrait être "un pays qui occupe le territoire d'un pays de L'UE peut il faire acte de candidature à L'UE ?". Les traités disent que non, pourtant l'Allemagne accepte d'ouvrir les chapitres Turcs les uns après les autres. Comme quoi, l'application des traités...
  6. Oui, les 2% semblent de plus en plus, un minimum peu souhaitable. Cependant on peut aussi envisager une meilleure efficience des dépenses de la défense. Est ce que la TVA est payée sur les équipements ? À quel taux ? Est ce qu'il n'y a pas moyen sur certaines capacités non stratégiques d'acheter moins cher ailleurs en Europe et de franciser ?
  7. J'ai l'impression qu'un vent se lève (sans mauvais jeu de mots) contre les Éoliennes, y compris parmi les gens qui ne sont pas, comme beaucoup ici des souverainistes exigeant qui veulent contrôler leur production d'énergie. On leur reproche enfin leur coût, leur manque d'efficience, leur sensibilité à des technologie chinoise, et au final le manque de pragmatisme de cette politique. Si ça pouvait se traduire par un net renfort des budgets de la recherche (en général) sur les énergies (en particulier), ça serait parfait. En attendant, effectivement, en transition l'investissement dans le nucléaire semble fondamental. Peu à peu le combat médiatique est gagné, mais ça reste un sujet sensible à fort capital politique investit. Pour une fois on peut vraiment penser que les élections auront une importance réelle.
  8. La raison, concernant la Belgique est assez simple. Dassault était convaincu que les des étaient pipés, et n'a pas présenté d'offre. C'est le gouvernement qu'il l'a fait. La question plus générale est de savoir quand la Belgique a fait le choix de l'Europe depuis Maastricht, et la réponse est assez simple, jamais. Concernant la Finlande, voir la Pologne, le choix Américain est tout à fait rationnel, même si on ne prends pas à compte de potentielles pressions. Ce sont des pays qui sont a proximité immédiate d'un pays potentiellement hostile, mais contrairement à la Grèce, qui est dans la même situation, ils savent que les USA s'engageront toujours contre ce pays hostile. À mon sens une offre intéressante à la Finlande, tout comme à la Suisse ou à la Grece, aurait été de codevelopper, le successeur ou une partie des modules du successeur du Rafale. Ce sont des pays qui n'ont pas la possibilité de rigoler sur leurs défenses. Mais je ne pense pas que c'était rendu possible par les critères de l'appel d'offre.
  9. Tant que ce n'est pas à Douaumont, l'honneur est sauf
  10. Les axes avec les pays Latins / Hellenistes sont en fait multiple. Lutte anti incendie, lutte Anti immigration, coopération technologique, lutte contre l'écrasement économique des pays du Nord / l'euro mark. Ceci dit je suis effectivement assez d'accord sur ton analyse, idéalement il ne faudrait pas de troupes françaises mais au plus quelques conseillers, la France ayant déjà moult implantations. Les forces locales agissant en fait simplement comme un auxiliaire (local, bien équipé et motivé) , étant donnés que leurs intérêts et ceux de la France sont concentriques. Mais ça, ça signifie une confiance totale et donc assez clairement une mise au rencard des thématique si chères à la Comission Européenne que ça soit sur... L'OTAN, l'immigration, l'économie..
  11. Très objectivement, en essayant de reprendre le logiciel réflexion de @capmat il m'avait semblé qu'il y avait un trou dans la raquette Française en Méditerranée. Pas nécessairement pour la Turquie, mais aussi pour appuyer la Grèce, l'Égypte, juguler Israël, protéger le Canal de Suez, contrôler les approches des ressources qui appartiennent à L'UE ou à des amis de la France et permettre aussi de renforcer le pont qui va de Solenzara à Al Dhafra puis en Inde, voir en Indonesie si on suit Capmat. Dans ce logiciel ce que je ne comprends pas c'est le peu d'investissement sur un Axe Casablanca / Antilles qui permets de contrôler les routes du trafic de drogue, mais aussi des routes migratoires et commerciales fondamentales, sur lesquelles L'UE ne semble pas exercer de contrôle. A fortiori depuis le Brexit. Troisième point la localisation logique d'une base militaire serait à Chypre, mais c'est peut être trop facile d'accès pour les Turcs. Néanmoins que ce soit Chypre Nord ou la Thrace / Hellespont, il y aura un conflit crucial dans ces zones là. La Crête n'étant alors pas mal située pour contrôler les deux. Mais ça signifie que l'armée Française devra vraiment prendre en épaisseur.
  12. La base d'Incilirk doit fermer, c'est l'intérêt de tout le monde, sauf des Turcs. Si le prix pour sortir la Turquie de l'OTAN et du logiciel Américain de gestion de l'Europe (oui oui), c'est ce contrat de trois milliards sur lequel nous devons nous asseoir alors faisons le et plutôt cinq fois qu'une. Malheureusement, ça ne sera pas aussi simple. Et le MHP et l'AKP continuent lentement de tisser leurs toiles à Bruxelles.
  13. A vraie dire, le seul contrat qui convaincrait tout le monde que les USA font une fleur à la France ça serait le contrat Finlandais. Pas pour une affaire de montant, mais car il est si comprehensible pour nous, le commun des mortels, que les Finlandais préfèrent un bouclier Américain à Français, qu'on mettrait forcément ce choix sur le dos d'un rabibochzge. Néanmoins, nous pensons défense. Mais on peut très bien imaginer que Biden favorise les importations de certains type fromage Français aux USA ce qui a terme ouvrirait des perspectives économiques énormes pour l'agriculture Française. Personne n'a garantis que compensation il y aurait et encore moins dans le domaine de la défense après tout.
  14. D'ailleurs je suis surpris que notre exécutif ne hausse pas un peu le ton contre ces pays qui equipent la Turquie. On a à faire à un pays qui a été au moins passif dans le génocide du Sinjar, qui conteste des ZEE Européennes, qui nie le génocide Arménien et dont la population se vante des crimes de 1926 (qui ont justement créés ces ZEE aux frontières immédiates de la Turquie). C'est pas très inclusif.ve tout ça. J'ose espérer que la très progressiste Allemagne (surtout si c'est le SPD qui passe) et les très progressistes USA seront mis devant leurs responsabilités.
  15. L'armée Grecque, bien que généralement bien équipée est quand même en train de faire un sacré bond qualitatif.
  16. C'est de plus en plus ridicule. S'il veut faire chier les Suisses, qu'il réinstalle les contrôles aux frontières et fasse passer des migrants en fraude. Le Rafale ne se vendra pas mieux mais au moins il les dérangera vraiment. Et sinon plus largement, qu'il remette en cause son agenda Atlzntiste plutôt que de taper sur les Suisses et les Australiens.
  17. Ca va plus loin que ça. La propulsion nuke des SNA va aussi de pair avec la propulsion nuke des SNLE (qui là, est incontestablement supérieure). Il vaut mieux avoir à former un parc de 10 équipages (x2) qu'un parc de 8. Et le développement d'infrastructure de maintenance se justifie d'autant plus que vous avez de réacteurs. Ce qui n'est pas une préoccupation Australienne
  18. La position de l'Australie est tout à fait compréhensible. Quand on a pour choix d'avoir pour allié le paillasson des USA (et du Qatar, et de l'Allemagne, et de n'importe quel pays qui exige quoique ce soit), ou les USA, forcément, tu choisis le second. Je dois avouer que quand j'ai lu l'actualité ça m'a fait sourire, non pas pour le destin de naval group (déjà cocufié par les Italiens en Indonésie, ça commence à se voir), mais pour le mondialisé si cher à notre classe dirigeante. Cheveux orange est parti, et avec lui toute velléité d'autonomie Européenne. C'est d'autant plus risible que la France a des intérêts bien plus important dans le Pacifique Sud que le Royaume Uni, et que le destin de l'Australie est lié à celui de la Nouvelle Calédonie et de la Polynésie. Mais il y a un nihilisme profond dans la pensée politique Française, un souhait de mort total. Et qui voudrait s'allier avec ce genre de pays ? C'est pourtant malheureux, il y a un espace politique, cher à De Gaulle entre la conception Chinoise et la conception Américaine. Une voie pour les vrais non alignés, un homme politique intelligent comme Macron pourrait le saisir. Mais je crains que son logiciel soit tellement atlantiste qu'il ne soit même pas en état de le percevoir.
  19. Le but des Américains n'est pas de "vendre le plus de F-35 possible". C'est de demeurer la plus grande puissance du monde. Et d'écraser toute lecture Européenne du monde. Et dans cet agenda ils veulent (entre autre) être les seuls capables de produire des armes de pointe en Occident.... Pour rendre l'occident tout entier leur obligé. Et donc leur otage. C'est dingue. Ça ne fait qu'une vie humaine que les USA sont la plus grande puissance du monde (depuis 1945) et certains ont l'air d'admettre que ça a toujours été le cas. Et que c'est parfaitement normal. Las. A l'heure où le monde entier se devassalise, commence à produire seul, développe ses champions, il n'y a que les attardés Européens pour se dire "soyons juste des clients". Je ne vise pas particulièrement la Suisse ni particulièrement le F-35. Mais voir ces hordes de pachas endettés se jeter sur Amazon, Google ou Facebook, sans avoir même l'idée de créer un concurrent Européen ça me flingue. C'est la première fois depuis qu'on connaît l'existence de civilisations extra Européennes qu'on essaie pas de développer et d'Europeaniser les nouveautés. Même Alexandre l'avait compris. On devient le meilleur en digerant les innovations des autres. Pas en les achetant comme des gogos en espérant que le prix ce sera celui du catalogue. On dit souvent "il y a toujours une armée dans un pays, la sienne ou celle du pays voisin", mais c'est aussi vrai pour l'industrie de pointe. Et de la même façon qu'avec l'armée, la souveraineté est toujours celle de son propriétaire. Pas celle du client ou de l'envahis. Enfin rassurés toi Fafa, vu nos gogos à nous, les avions non Américains en Europe ça sera finis dans les 50 ans sauf miracle.
  20. Tant que la Thrace ne sera pas Grecque / Bulgare, que Chypre Nord ne sera pas Chypriote, que Kars ne sera pas à nouveau Arménienne, et qu'Antioche ne sera pas Syrienne, la Turquie sera forcément un fauteur de guerre. Et par extension, L'UE n'aura pas la moindre crédibilité. Car elle ne saura pas contrôler ses frontières, elle ne saura pas protéger un de ses membres sous occupation et elle sera forcée de discuter voir de payer l'autre, car elle est si faible qu'elle ne peut pas le traiter comme il faudrait. Pourtant nos aïeux ont montrés la voie. https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Guerre_d'indépendance_grecque#:~:text=Le 25 mars 1821 %2C les,le 1er janvier 1822 . Vue la panade actuelle des Américains il serait plus que jamais temps d'exiger l'exclusion de l'OTAN de cette Turquie.
  21. Et pourquoi pas l'occident ? Qui me semble bâtis sur des fondations beaucoup moins solide que celles que s'efforcent de construire les élites Chinoises. Nous a force de rajouter des baraques de brics et de brocs idéologiques et démographiques sans vraiment retaper la fondation, ça commence quand même à tanguer. Le contexte actuel est idéal pour un président Français au sens Gaullien du terme qui saurait jouer entre Chinois Américains et Indiens. Mais la situation économique et démographique du pays est si cataclismique que même le Grand Charles qui reviendrait de Colombey n'y pourrait pas grand chose.
  22. Coriace

    [Rafale]

    Je crains que dans l'histoire, ça soit plutôt celui qui accepte le postulat que nos dirigeants sont compétents et défendent les intérêts de la France qui est sur JeuxVidéo.COM. C'est "évident". Il me semble d'ailleurs que le SCAF ou Maastricht demontraient deja assez bien que nos chers dirigeants ne voient pas vraiment l'intérêt des Français comme une priorité. La naïveté des institutions françaises vis à vis des backdoor me semblait un autre bel éclairage. Ta prose me rappelle un peu ceux qui expliquaient doctement qu'en faisant entrer la Chine dans l'OMC on en ferait une démocratie. Ce qui est bien dommage c'est que ceux qui tenaient cette argumentation, qu'ils sachent ou non qu'elle était fausse n'ont jamais eu à assumer. Par contre la classe moyenne Occidentale elle, elle n'a pas finis de payer. Il me semble le souvenir que Vladimir Vetrov avait entre autre été trahis par un de nos brillants politiciens qui avait bêtement montré à la presse un document Sovietique pour justifier des expulsions de diplomate, document qui avait permis d'accélérer la traque. Là encore, ça n'a pas eu de conséquence pour lui. Et ça sera aussi elle qui paiera si l'ennemi le plus évident de l'Europe et donc de la France connaît sur le bout des doigts ses appareils.
  23. Prions pour qu'il n'y ai pas de guerres avant longtemps. Ça devient ridicule. 10 000 milliards de PIB par an, et c'est pas foutu de mettre plus de 5 millions pour un programme de blindés. À se demander si certains de nos braves dirigeants ne prennent pas notre avenir pour un match truqué de Tennis en troisième division Thaïlandaise
  24. Si le client veut 64 avions et les faire voler dix heures par an, tu lui donnes 64 avions. Il connaît mieux son besoin que toi.
  25. C'est en fait l'inverse. C'est la théorie de l'avion absent. L'immense majorité des organisations criminelles ne trouvent pas ces failles, mais on ne connaît que celles qui réussissent. Et celles qui réussissent, réussissent car elles ont trouvés les failles. Ce qui doit nous emmener à penser que, comme le dit l'article, il vaut mieux limiter le nombres d'organisations criminelles, et peu à peu tuer leur business, plutôt que chercher à les décapiter. Car elles céderont la place à de multiples organisations qui seront forcées d'innover pour survivre. Et fatalement certains y parviendront.
×
×
  • Create New...