Skw

Members
  • Content Count

    5,884
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    22

Skw last won the day on October 10 2019

Skw had the most liked content!

Community Reputation

4,633 Excellent

About Skw

  • Rank
    Héros

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

2,816 profile views
  1. Elle nous aura coûté cher la campagne anti-tabagisme 2020... mais je dois lui reconnaître une certaine efficacité.
  2. J'imagine que c'est une moyenne par classe d'âge. Sur cette tranche d'âge, tu en as encore pas mal d'individus qui sont en formation, à des coûts pour la société - et bien que l'on fasse de plus en plus portés la charge par les clients de ces formations - absolument faramineux. Soit dit en passant, si la société paye, c'est qu'elle compte bien y gagner en retour ! Sans compter les taux de chômage particulièrement importants que l'on a sur cette tranche d'âge dans nombre de pays de l'OCDE. Es-tu sûr pour le lien de causalité ? Est-ce parce que l'on a des enfants que l'on va chercher des gains de productivité ? Ou est ce parce que l'on est mieux installé financièrement et plus posé que l'on se permet d'avoir des enfants ? Ou est-ce parce que l'homme est en mesure de supporter une famille économiquement que la femme le sélectionne spécifiquement pour en fonder une ? C'est moins politiquement woke, mais ce n'est pas tout à fait impossible comme hypothèse. Autrement dit, avaient-ils établi dans l'étude de simples liens de corrélations ? Ou avaient-ils été jusqu'à démontrer des liens de causalité ? Edit : Je viens de découvrir que l'expression "politiquement woke" existe déjà. Je n'ai donc rien inventé. C'est Obama qui l'emploie :
  3. En fait, c'est un peu plus compliqué que cela. Est-ce que ce sont des travaux que personne ne souhaite faire dans l'absolu ? des travaux que personne ne souhaite faire aux conditions données ? des travaux que personne ne souhaite faire au regard des coûts de subsistance (logements, alimentation, électricité, eau, chauffage, impôts, etc.) que doit supporter l'employé et variant en fonction du lieu de résidence ? des travaux que personne ne souhaite faire car le marché de l'emploi fait que l'employé local est en position de force et qu'il va vers des postes/branches plus attrayants, des travaux pour lesquels on ne forme plus localement car cela coûte trop cher et que l'on préfère profiter de la formation étrangère ? Mais, c'est évident : il y a des personnes/populations courageuses.
  4. Au regard des milliards injectés à la pelle par la puissance étatique pour payer tels salaires, pour sauver tels secteurs, etc... et de la dette que l'on adresse aux générations futures, on fait effectivement de beaux assistés. Mais je peux proposer des thérapies de groupe par visio à ceux pour qui cela fait mal de l'apprendre
  5. Tout à fait. Énormément de Polonais, voire d'Ukrainiens, auprès des personnes âgées, que ce soit à leur domicile (il y a des boîtes spécialisées qui font venir des employées - car ce sont presque toujours des femmes - est-européennes, généralement pour des périodes de 6 à 12 semaines, au domicile des personnes âgées, avec notamment tout un système de transport et de rotation des personnels) ou dans les hôpitaux et maisons de retraite. Cela dit, si les Allemands augmentent les salaires, il n'est pas impossible qu'ils parviennent à conserver/attirer la main d'oeuvre. Ce sont des revenus importants pour certains foyers est-européens.
  6. Une nouvelle phase de l'épidémie en Allemagne selon le Prof. Christian Drosten, virologue allemand :
  7. Cela ne passerait sûrement pas auprès de la CNIL... D'une part parce que la résidence ne serait pas considérée comme une échelle assez englobante pour établir que les données soient vraiment anonymisées, d'autre part parce qu'il serait vraisemblablement possible dans certaines zones un peu moins denses en données de retracer le parcours de certains individus.
  8. Gérant mieux la crise ou étant - que ce soit pour des raisons culturelles, matérielles, organisationnelles - mieux préparés à celle-ci ? Parce que ce sont deux choses bien différentes. Et j'aurais tendance à rajouter, des chiffres comparables ! Même là-dessus, cela risque d'être difficile ou du moins plus compliqué qu'imaginé. Car on a aussi observé une réduction des nombres de morts sur certaines origines de décès : moins d'accidents de la route, moins de pollution atmosphérique, etc.
  9. Il y en aurait bien un troisième : c'est un régime qui a l'habitude de prendre quelques latitudes avec les chiffres. Ce n'est d'ailleurs pas le seul, mais disons qu'ils se sont fait une certaine réputation en la matière. La confiance ne se déclame pas ; elle se gagne. A-t-on sinon le droit d'avoir une posture sceptique ? Tu auras d'ailleurs noté que pas mal de gens se demandent, et avec raison, comment interpréter les chiffres donnés par les autorités françaises et ce qu'ils recouvrent vraiment. On s'aperçoit, au niveau européen, que les chiffres indiqués par les différents états - y compris pour les morts - sont loin d'être établis de la même manière. Des pommes et des oranges...
  10. Skw

    Le F-35

    @Picdelamirand-oil Toujours est-il que cela en dit peut-être un peu sur la manière que les Américains pouvaient/peuvent avoir de considérer leurs alliés Européens. Certains ont pu défendre à plusieurs reprises que le F-35 avait pour but premier de détruire l'industrie aéronautique européenne. Cela donne aussi l'impression - et peut-être surtout - que les Américains ont laissé de côté l'idée que leurs partenaires puissent avoir à mener des guerres de leur côté. L'appellation "Joint Strike Fighter" était peut-être plus parlante que certains ne le pensent. Ce serait très intéressant de creuser - un vrai travail d'historien - pour voir jusqu'à quel point le cadre OTAN a joué sur la définition de l'avion, des missions qu'il aurait à remplir, de sa chaîne logistique, etc. Quelques éléments en ce sens :
  11. Skw

    Le F-35

    J'avais bien cela à l'esprit. Mais je ne voulais pas rouvrir de polémiques sujets ;)
  12. Skw

    Le F-35

    Si j'ai bien compris, avion conçu pour l'attaque en masse/essaim, et donc plutôt dans une optique de supériorité numérique, alors que les questions de disponibilité ou encore de coûts tendent à limiter/handicaper cette doctrine quantitative.
  13. Du côté des services de secours/sanitaires de la Ville de Zürich, on est assez largement en phase avec ta lecture. A noter, pour comprendre l'article partiellement traduit et reproduit ci-dessous, que la Suisse a opté pour un confinement assez lâche, ou semi-confinement, permettant la poursuite de certaines activités économiques et censé ne pas trop dégrader la situation économique. Traduction automatiques (avec quelques corrections lorsque nécessaires) :
  14. Il faudrait également étudier dans quelle mesure cette évolution du ratio soignants/non-soignants ne cache pas une externalisation de certaines tâches administratives/logistiques côté allemand. J'émets cette hypothèse tout en reconnaissant que l'efficacité/incapacité d'une institution à remplir ses missions s'explique parfois bien plus par l'arrière-boutique (ce que les anglophones appellent le back-office) que par les services/personnels en charge de remplir les missions de manière plus directe.