Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Skw

Members
  • Content Count

    7,267
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    27

Skw last won the day on June 18

Skw had the most liked content!

Community Reputation

7,500 Excellent

About Skw

  • Rank
    Héros

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

4,698 profile views
  1. La militarisation ne veut pas forcément dire volonté de guerre armée. Il y a la conviction que sans une certaine dissuasion, les décideurs chinois grignoteront tout ce qui sera mou. Pas dit d'ailleurs que la militarisation préviendra ce risque indéfiniment.
  2. C'est une manière d'avouer que des éléments ont bel et bien été cachés, contrairement à ce que ce même monsieur annonçait quelques jours plus tôt :
  3. A voir quelles seront les suites, mais je me demande si l'on n'envisage pas chez Naval Group d'intenter une action en justice pour atteinte à la réputation. Plus ou moins l'équivalent de l'atteinte à l'image selon la common law. Parce qu'il est généralement très mal vu pour un soumissionnaire, notamment en vue de futurs appels d'offres, de trainer devant les tribunaux l'émetteur d'un précédent appel d'offres. Mais, étant donné les circonstances, je me dis que cela doit tout de même trotter dans la tête. On doit actuellement peser le pour et le contre.
  4. Sûrement la proposition faite d'une commande publique européenne réservée est-elle pertinente. En revanche, je ne sois pas sûr que cet évènement marque la fin du grand export. Le marché de l'armement est particulièrement segmenté. Et si certains ont cru un instant pouvoir revenir en force dans le giron plus atlantiste, cet évènement nous pousse à revenir sur notre ligne plus historique, à savoir traiter avec des forces non alignées. Et je ne suis d'ailleurs pas sûr, en lien avec la discussion sur la place de la France dans un monde de blocs, que tant de pays que cela trouveront un intérêt à re
  5. Pas dit qu'ils n'étaient pas au courant. Je pense même l'inverse. Mais sans doute attendaient-ils, sans même espérer un changement de posture, une opération de déminage côté australien, voire américain. Avec pourquoi pas des compensations. Ou du moins, une communication intense et solide visant à expliquer le revirement australien... en lieu et place de la communication qui visait à torpiller naval group plutôt que d'admettre que l'appel d'offres émis en amont ne satisfaisait fondamentalement pas les attentes australiennes.
  6. Biden était connu pour ses couacs oraux à l'échelle nationale. J'ai l'impression qu'il le sera pour sa frivolité au niveau international, ou autrement dit son incapacité à attacher de l'importance à des aspects pouvant paraître futiles mais étant pourtant tout à fait essentiels.
  7. On connaissait la communication non-violente. Désormais, la non-communication violente. Je devrais proposer des formations en la matière aux entreprises !
  8. Honnêtement, les Chinois n'avaient pas attendu pour mettre la pression sur les Australiens. D'une certaine manière, ils l'ont cherché.
  9. On peut imaginer que les Américains ou Britanniques proposeront des compensations économiques sur le territoire en l'échange de l'acquisition des Astute ou Virginia. Cela a peut-être déjà été plus ou moins fixé dans le cadre de l'accord. En revanche, peu probable effectivement que le secteur de la construction navale stricto sensu gagnera autant dans le deal que ce qu'il en aurait été avec le Barracuda.
  10. Ils ne nous avaient pas plus ou moins fait la même du temps de l'Indochine ?
  11. Ca veut peut-être surtout dire que les USA ont intérêt à un monde de blocs ou du moins de front commun pour asseoir leur domination sur les vassaux. L'Administration Biden semble vouloir rééditer sur le Pacifique ce qui avait jadis si bien fonctionné en Atlantique Nord face à l'URSS.
  12. Très intéressant. Ce qui est croustillant également - l'information serait à vérifier- mais c'est la sélection de Naval Group dans le cadre de l'appel d'offres en raison de son expertise dans la propulsion nucléaire et de la capacité à pouvoir passer au besoin les sous-marins acquis sur une propulsion nucléaire. ... alors pourtant que le sous-marin officiellement ciblé était à propulsion conventionnelle ! Quand certains osent nous expliquer, ici sur ce forum, que les décisions se font en matière d'armement sur le strict contenu des appels d'offres... En l'occurrence, peut-être le meilleur arg
  13. Ces décideurs cherchaient-ils des alternatives ou entérinaient-ils déjà une alternative ? J'opterais plutôt pour la seconde option, du moins dès lors que Joe Biden fut élu. Parce que j'imagine que les échanges entre Biden et Morrisson, puis leurs administrations respectives, ne datent pas d'hier. Sans doute ont-ils même débuté avant que Joe Biden ne fût officiellement investi. Et je pense donc qu'une bonne partie de la communication australienne depuis quelques mois visait à discréditer le programme pour lequel était contracté Naval Group, voire même à torpiller le programme. Autrement
  14. Ben oui, mais justement. On peut observer la taille dans l'absolu et tu auras raison de ce point de vue. L'avion n'est pas si petit, surtout si l'on considère la surface alaire. Mais on peut aussi aussi l'apprécier au regard de l'emploi et des caractéristiques de l'avion. On aurait pu imaginer un avion légèrement plus volumineux, cela afin d'avoir une soute un peu plus conséquente. Parce que l'on a ici une rapport volume embarqué sur volume avion qui doit être assez dégueulasse. Mais j'imagine que les concepteurs voulaient justement préserver à tout prix la furtivité (puisque c'est sa seule ga
×
×
  • Create New...