Wallaby

Members
  • Content Count

    12,058
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    36

Wallaby last won the day on April 21

Wallaby had the most liked content!

Community Reputation

7,427 Excellent

About Wallaby

  • Rank
    Héros

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

5,893 profile views
  1. Une nouvelle série Netflix sud-coréenne fait un carton au Japon : https://www.japantimes.co.jp/news/2020/07/04/national/media-national/crash-landing-on-you-netflix/ Ce qui fait que "Crash Landing" génère non seulement des hommages enthousiastes de la part de fans et des articles de magazines, mais aussi des analyses scientifiques, c'est son concept de base. Yoon Se-ri (Son Ye-jin), héritière d'un conglomérat sud-coréen, fait du parapente et est déviée par le vent en Corée du Nord, où elle atterrit dans un arbre et est découverte par Ri Jeong-hyeok (Hyun Bin), un beau capitaine de l'armée et le rejeton d'une puissante famille politique. La journaliste Renge Jibu, écrivant dans l'Asahi Shimbun, admet qu'au début elle pensait qu'il y avait quelque chose d'inconvenant à mettre en place une œuvre de divertissement en Corée du Nord. Le drame ne fait qu'évoquer les souffrances des Nord-Coréens en matière de droits de l'homme et n'indique pas les rancœurs féroces que beaucoup éprouvent à l'égard de la Corée du Sud et de l'Occident à la suite du carnage de la guerre de Corée. Mais les difficultés quotidiennes, comme les fréquentes coupures de courant et les pénuries de fournitures médicales, sont soigneusement, parfois de façon comique, intégrées à l'intrigue et, plus important encore, si les auteurs se moquent gentiment d'un groupe de soldats nord-coréens comme des ploucs lorsqu'ils s'infiltrent à Séoul, ils ne les regardent jamais de haut.
  2. https://www.faz.net/aktuell/wirtschaft/merkel-das-tragen-von-masken-bleibt-unverzichtbar-16848352.html (6 juillet 2020) La chancelière allemande Angela Merkel (CDU) rejette catégoriquement la suppression de l'obligation de porter un masque dans les magasins en raison du coronavirus. "Partout où la distance minimale ne peut être garantie dans la vie publique, les masques sont un moyen important et, du point de vue actuel, toujours indispensable", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Steffen Seibert, lundi à Berlin. Cela est nécessaire "pour maintenir le nombre d'infections à un faible niveau et pour protéger nos semblables et nous-mêmes". "Donc : que ce soit dans le bus, le métro ou dans les magasins de détail, il doit rester le devoir de porter des masques". Selon M. Seibert, cela est particulièrement important en cette période de vacances d'été. "Même les régions qui auraient pu avoir un nombre de cas très faible reçoivent maintenant des afflux d'autres parties du pays." Il faut se féliciter de cette nouvelle mobilité. "Mais elle doit aller de pair avec le respect des règles qui nous ont si bien servi dans la lutte contre cette pandémie ces derniers mois, à savoir la distance, les règles d'hygiène et, le cas échéant, les masques obligatoires. Harry Glawe (CDU), ministre de l'économie du Mecklembourg-Poméranie occidentale, avait lancé le débat sur la fin prochaine de l'obligation de porter le masque dans les commerces, induite par le corona. Le ministre de l'économie de Basse-Saxe, Bernd Althusmann (CDU), avait lui aussi préconisé un assouplissement. La Bavière, le Schleswig-Holstein, le Brandebourg et Hambourg se sont toutefois prononcés dimanche contre la suppression rapide de l'obligation de porter un masque dans les magasins.
  3. À un niveau très général, voilà ce que qu'écrivait Aldous Huxley sur l'écologie dans Le Meilleur des Mondes (1932) : Il n’y a pas si longtemps (voilà un siècle environ), on avait conditionné les Gammas, les Deltas, voire les Epsilons, à aimer les fleurs – les fleurs en particulier et la nature sauvage en général. Le but visé, c’était de faire naître en eux le désir d’aller à la campagne chaque fois que l’occasion s’en présentait, et de les obliger ainsi à consommer du transport. — Et ne consommaient-ils pas de transport ? demanda l’étudiant. — Si, et même en assez grande quantité, répondit le D.I.C., mais rien de plus. Les primevères et les paysages, fit-il observer, ont un défaut grave : ils sont gratuits. L’amour de la nature ne fournit de travail à nulle usine. On décida d’abolir l’amour de la nature, du moins parmi les basses classes, d’abolir l’amour de la nature, mais non point la tendance à consommer du transport. Car il était essentiel, bien entendu, qu’on continuât à aller à la campagne, même si l’on avait cela en horreur. Le problème consistait à trouver à la consommation du transport une raison économiquement mieux fondée qu’une simple affection pour les primevères et les paysages. Elle fut dûment découverte. – Nous conditionnons les masses à détester la campagne, dit le Directeur pour conclure, mais simultanément nous les conditionnons à raffoler de tous les sports en plein air. En même temps, nous faisons le nécessaire pour que tous les sports de plein air entraînent l’emploi d’appareils compliqués. De sorte qu’on consomme des articles manufacturés, aussi bien que du transport.
  4. https://www.natura-sciences.com/environnement/croissance-decouplage-pib898.html (6 octobre 2015) Ce texte sur le découplage pousse le bouchon encore plus loin. Il ne s'agit pas du seul CO2 mais des atteintes environnementales en tout genre, biodiversité, artificialisation des sols et tutti quanti... La conclusion suggérée par cet article, c'est que ce qu'il faudrait n'est pas pas un découplage, mais bel et bien un couplage... négatif. Il faudrait que pour chaque point de PIB de gagné, on obtienne un gain environnemental, un peu comme si plus le PIB augmente, plus on supprime de routes, de maisons et de béton, et plus on laisse la forêt vierge repousser à la place. Ou encore, à chaque point de PIB créé, on crée tant de d'hectares de biosphère supplémentaires sur la planète mars. A ce quatrième niveau, un découplage absolu signifierait qu’une économie en croissance conduirait à la création de capital naturel : l’économie restaurerait l’environnement ! C’est l’idée d’une « économie positive » qui se heurte inéluctablement à la difficile réconciliation du temps biologique et du temps économique.
  5. La nouvelle route de la Soie, alias "yidaï yilou" (une ceinture une route), c'est tout à fait de l'exportation de modèle. On pourrait dire que la Chine ne l'impose pas mais le propose. Mais dès qu'un gouvernement signe, c'est accepté. Par exemple l'Italie a signé, et cela vaut acceptation du modèle chinois. On peut voir où mène cette route de la Soie au Pakistan qui est à un stade plus avancé : - - - - - - "Une ceinture, une route", ce n'est pas "trois ceintures, quatre routes". Le principe d"une seule Chine" ce n'est pas le principe de "trois Chines". Et comme le résume Jean-François Billeter, citant Étienne de la Boétie : ils sont "fasciné et, pour ainsi dire, ensorcelé par le seul nom d’un" : http://salon-litteraire.linternaute.com/fr/essai-litteraire/review/1796673-contre-francois-jullien-charge-de-jean-francois-billeter On a vu où a mené la "campagne des Cent fleurs" de 1957. La Chine a un problème avec le pluriel. D'ailleurs, dans la grammaire de la langue chinoise, il n'y en a pas.
  6. Dans le genre, Raphaël Enthoven sur France Culture : souvent très intéressant, notamment quand il parle d'Albert Camus, mais l'intonation mérite certainement la médaille de "la France intellectuelle supérieure".
  7. J'avais mal compris. À la fin (21:49) lorsqu'il dit "il n'y a pas d'aéroport de toute façon", c'est pour dire que les aéroports sont fermés pour cause de coronavirus, et qu'il ne risque pas de rentrer en France tant que cette situation durera. À propos du Vanuatu, je rappelle mon tout premier post dans ce fil :
  8. C'est une idée qui est quelquefois évoquée en utilisant l'hydrogène à la place du carbone et l'eau à la place du CO2 : électricité + H20 --> H2 (carburant) --> H2O + électricité Pour l'instant le rendement n'est pas bon : https://www.usinenouvelle.com/article/le-stockage-par-production-d-hydrogene-solution-aux-intermittences-saisonnieres-des-energies-renouvelables.N869320 (27 juillet 2019) Le faible rendement énergétique de cette solution de stockage est un autre enjeu majeur de cette filière. Une grande partie des technologies en circulation aujourd’hui offre un rendement compris entre 40% et 55% (Ineris - Etude comparative des règlementations, guides et normes concernant les électrolyseurs et le stockage d’hydrogène), contre un rendement proche de 100% pour les batteries lithium-ion.
  9. Je note que ce texte date de 2016, et je rappelle la critique de cette notion de découplage carbone faite ici :
  10. https://www.lenouvelespritpublic.fr/badas/98 (7 juin 2020) Témoignage (audio, 30 minutes) d'un naturaliste français vivant au Vanuatu. Formé de 80 îles où l'on parle 130 langues, sans aéroport, ce pays n'est pas intégré à la mondialisation, il ne subit pas les crises économiques mondiales et n'a pas un seul cas de coronavirus. Il possède une communauté chinoise ancienne. Les Chinois investissent, construisent des infrastructures et endettent le pays. L'influence diplomatique chinoise s'accroît, celle de l'Australie diminue. La vente de passeports aux Chinois principalement, est la première source de revenus du pays, paradis fiscal.
  11. https://www.lenouvelespritpublic.fr/badas/100 (21 juin 2020) Témoignage d'un Français résidant à San Francisco (audio, 30 minutes).
  12. https://www.spiegel.de/politik/ausland/peter-steudtner-gericht-in-der-tuerkei-spricht-deutschen-menschenrechtler-frei-a-03ec0d77-6e1b-4b94-8223-c95c919ef3e7 (3 juillet 2020) Le militant allemand des droits de l'homme Peter Steudtner a été acquitté des accusations de terrorisme en Turquie. Son collègue suédois Ali Gharavi a également été acquitté, selon le tribunal d'Istanbul vendredi, d'après l'agence de presse dpa et Amnesty International. Cependant, Taner Kilic, président honoraire de l'organisation des droits de l'homme Amnesty International en Turquie, a été condamné à six ans et trois mois de prison pour appartenance à une organisation terroriste. Il en va de même pour l'ancienne directrice turque d'Amnesty, Idil Eser, comme l'a annoncé Amnesty International. Trois des onze accusés ont été condamnés pour soutien au terrorisme. Outre Steudtner et Gharavi, cinq autres militants des droits de l'homme ont été acquittés.
  13. Quelques otages au pluriel ? Je pense bien sûr au pasteur Andrew Brunson, mais qui d'autre ?
  14. https://www.scmp.com/news/world/americas/article/3091757/earlier-signs-coronavirus-sewage-samples-brazil (3 juillet 2020) Des chercheurs au Brésil affirment avoir détecté le coronavirus qui cause le Covid-19 dans des eaux usées prélevées en novembre [le 27 novembre 2019, à Florianopolis]. Cette conclusion intervient quelques jours après que des scientifiques espagnols aient trouvé le virus dans des échantillons d'eaux usées prélevés en mars 2019, et vient s'ajouter aux indications selon lesquelles le virus s'est répandu tranquillement avant que l'alarme ne soit donnée en Chine fin décembre. "[Le virus] s'est répandu au sein de la communauté pendant plusieurs mois avant que les premiers cas ne soient signalés par les autorités régionales, nationales ou panaméricaines", a déclaré Gislaine Fongaro, de l'Université fédérale de Santa Catarina, dans un document non soumis à l'examen des pairs, publié lundi sur le serveur de préimpression medRxiv.org. https://www.leparisien.fr/societe/des-traces-du-coronavirus-retrouvees-en-mars-2019-dans-les-eaux-usees-de-barcelone-27-06-2020-8342982.php (27 juin 2020) Des virologues espagnols ont découvert des traces du nouveau coronavirus dans des échantillons d'eaux usées de Barcelone, collectées en mars 2019, a indiqué vendredi l'Université de Barcelone, rapporte Reuters dans une dépêche. Il convient toutefois de rester prudent, cette étude n'ayant été, pour l'heure, publiée dans aucune revue scientifique.
  15. https://www.lopinion.fr/edition/international/ferule-pekin-hong-kong-n-est-plus-hong-kong-219507 (1er juillet 2020) Microscopique et miraculeux territoire, sorte de havre de libertés dans un environnement hostile, Hong Kong n’est désormais plus Hong Kong. Quatre crimes passibles d’enfermement à vie sont devenus les quatre murs de sa nouvelle prison. Sécession, subversion, terrorisme et collusion pourront être pourchassés dans l’arbitraire le plus total. Les procès à huis clos seront autorisés, comme la détention sans possibilité de recours à un avocat.