Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 20/12/2018 in all areas

  1. 18 points
    08:00 : je fais un bonhomme de neige. 08:10 : une féministe passe et me demande pourquoi je n'ai pas fait une bonne femme de neige. 08:15 : alors je fais aussi une bonne femme de neige 08:17 : la nounou des voisins râle parce qu'elle trouve la poitrine de la bonne femme de neige trop voluptueuse. 08:20 : le couple d'homo du quartier grommelle que ça aurait pu être deux bonshommes de neige. 08:25 : les végétariens du n°12 rouspètent à cause de la carotte qui sert de nez au bonhomme. Les légumes sont de la nourriture et ne doivent pas servir à ça 08:26 : les deux lesbiennes du quartier d'à côté me demandent pourquoi je n'ai pas plutôt construit deux femmes de neige? 08:28 : on me traite de raciste car le couple est blanc. 08:31 : les Musulmans de l'autre côté de la rue veulent que je mette un foulard à ma bonne femme de neige. 08:37: vla les gilets jaunes qui débarquent, ils menacent de tout faire fondre si je n'enfile pas un gilet jaune à tout ce beau monde. Par peur d'inonder le quartier je m'exécute. 08:39 : une cohorte désordonnée et ''bruyante'' de lycéens manifestants tente de mettre le feu à mes hommes et femmes de neige. Trop de culture accumulée, ils ne savent pas que la neige ne brûle pas. 08:40 : quelqu'un appelle la police qui vient voir ce qui se passe. 08:42 : on me dit qu'il faut que j'enlève le manche à balai que tient le bonhomme de neige car il pourrait être utilisé comme une arme mortelle. Les choses empirent quand je marmonne :ouais; surtout si vous l'avez dans le … 08:45 : l'équipe de TV locale s'amène. Ils me demandent si je connais la différence entre un bonhomme de neige et une bonne femme de neige. Je réponds :Oui, les boules. Et voilà que l’on me traite de sexiste. 08:52 : mon téléphone portable est saisi, contrôlé et je suis embarqué au commissariat 09:00: mon histoire est annoncée sur les radios. On me suspecte d'être un terroriste profitant du mauvais temps pour troubler l'ordre public. 09:10 : tout le monde pense que j'ai des complices. 09:29 : un groupe djihadiste inconnu revendique l'action.
  2. 16 points
    J'ai entendu un mec s'écrier : « Free at last ! » L'avait des cheveux orange, le mec. Oui, sans oublier les conséquences : - Il faut donc être en état d'aller au combat sans l'aide des Américains, qui pourraient ne pas l'accorder, ou la retirer. Ravitaillement en vol, logistique maritime, second porte-avions. Pour parler des priorités. - Il y a un « coup » à jouer pour la France, quand les autres Européens seront vraiment inquiets de leur prétendue « protection » par la superpuissance historique. Il y a un éditorial dans Die Welt qui semble commencer à se diriger vers le vrai souci Pas pour fondre ses atouts spécifiques dans un Machin intégré bien sûr. Mais pour prendre une place essentielle dans une structure de défense euro-centrée, garantie par des armes nucléaires françaises en double clé chez Allemands, Italiens ou Polonais Je crois que ce n'est pas encore mûr. Il faut encore que les autres Européens « cuisent » un peu. Mais ça pourrait venir Pas mal hein, de garantir la survie du pays avec sa propre dissuasion nucléaire indépendante ? Non, ne me remerciez pas. C'est tout naturel
  3. 12 points
    Point d'inquiétude. L'Europe est là... avec ses visions stratégiques étayées et ses projets de défense commune !
  4. 11 points
    A défaut de nous choper, ils ont poussé le vice jusqu'à essayer de nous faire foirer nos missions, par exemple en nous livrant les bombes au tout dernier moment pour que nos chasseurs partent "à la bourre" et ratent le créneau (ou prennent de la hauteur pour rattraper le temps perdu). Ils partaient bien à la bourre, mais rentraient aussi parmi les premiers, mission accomplie. Juste de quoi les énerver encore davantage...
  5. 11 points
    Mes fondamentaux à moi - et sur ce point, je ne suis pas prêt à les revoir - me disent que quand je casse, je paie (quoi que je casse). Donc si je casse dans le but de recevoir plus d'argent, comme je dois payer, je vais à l'encontre de mon objectif. C'est un point de cohérence interne qui m'incite à ne pas casser ou dégrader, voire à être agacé de voir d'autres le faire - et particulièrement quand ceux-ci risquent de ne pas être en mesure de payer alors que moi, malgré mes fins de mois difficile, je reste solvable aux yeux de la collectivité. Je vois aussi que il se passe beaucoup de choses en France, même si peu me concernent directement. Tout cela se passe souvent sans débordement paroxysmique. Tellement peu de ces choses me concernent qu'il aurait été logique que je rejoigne les gilets jaunes ... mais je ne l'ai pas fait parce que le mouvement manque de cohérence, ne s'inscrit pas dans ma logique qui veut qu'un système, s'il fonctionne même mal, ça se change de l'intérieur et il bouscule certaines de mes valeurs, notamment en mettant en avant des intérêts particuliers (visibles) au détriment d'un intérêt général (moins visible), notamment dans le domaine des transports. Quant au lien sur l'enrichissement personnel de Bernard Arnaud et de François Pinault, expliquant d'où vient ce bond en avant (marchés du luxe, de l'art et demande internationale soutenue), j'ai du mal à voir le lien direct avec le mouvement des gilets jaunes. Oui, l'argent est écoeurant quand il atteint des montant qui n'ont plus de réalité au quotidien. Ce n'est pas neuf. Je n'aime pas ça, mais ça ne m'empêche pas de dormir et ne me rend pas jaloux. Tu vois trop de retenue, je vois trop d'excès. On ne gagne rien à dégrader le bien commun - on y perd tous. Quand au bien privé, on ne gagne pas grand chose non plus à le saccager car, in fine, il y aura toujours un dédommagement qui pèsera sur la collectivité. Maintenant, si la violence est légitimée pour obtenir quelque chose, alors oui, c'est une vraie menace intérieure. Et dans ce cas, le mouvement des gilets jaunes est en grand danger car cela légitimerait la violence de celui qui veut que ça cesse : qu'il force les barrages, qu'il mette le feu aux voitures, aux baraques de rond-points, aux pavillons personnels ou aux entreprises employant des gilets jaunes, son action se place exactement sur le même niveau de légitimité. Je doute pourtant que les émeutiers (car ceux qui ont incendié des péages sont bien des émeutiers) soient prêts à faire face à des compatriotes disposés à exercer ce niveau de violence à leur égard. Le flic, c'est bien pour se poser en victime. Le petit patron routier ou l'agent territorial de catégorie C, poussé à bout, reflet du gilet jaune mais excédé par cette gêne supplémentaire, c'est vachement moins vendeur. J'arrête là, pour ma part, j'ai déjà trop filé le HS.
  6. 9 points
  7. 9 points
    Je ne suis pas dans le secret des dieux, mais ce qui se dit à droite et à gauche c'est que un accord serait proche d'être signé entre SAA et SDF. Voir par exemple ici : De fait, les intérêt des loyalistes (et leur mentor russe) et des SDF (soutenus par la France) sont plus ou moins alignés. La situation est gelée à Idleb mais pas question pour Damas et Moscou de laisser les turques aller plus loin dans le Nord. Les discussions déjà en cours depuis un certain temps entre Damas et les SDF seraient accélérées. Manbij passerait sous le "protectorat" des SAA, tandis que la rive est de l’Euphrate aurait un statut de région semi-autonome au sein de la Syrie. Parmi les "détails" à régler, le partage des ressources pétrolières de Deir el Zor. Une sorte de solution à l'irakienne donc. Dans ce cadre diplomatique, une intervention française pourrait se faire de manière concertée avec Damas, et donc de manière "légale"... et on serait dans un contexte de force d'interposition, pas de guerre ouverte avec la Turquie, ce qui serait plus réaliste. L'intervention française serait justifiée par la guerre contre Daesh (bien réelle). La France reviendrait de facto dans le jeu syrien, avec le soutien de tous les acteurs locaux qui ont intérêt à ce que Erdogan ne vienne pas rallumer le feu en Syrie. Si cela se fait, c'est un coup de maître !
  8. 9 points
    Que c'est beau !! C'est impressionant les séquences à 5:15 et 6:10, une idée de l'altitude des appareils?
  9. 9 points
    je comprends, mais, je voulais aussi (surtout) parler de nos concitoyens qui se mettent dans la merde en cedant à la societé de consommation (pour exister) et qui n'ont plus assez de thunes à la fin du mois.... je te parle (aussi) de nos concitoyens qui pensent faire des affaires en achetant sur amazon ou sur alibaba... "nos emplettes sont nos emplois", disaient les cocos il y a 30 ans... A force d'aller exploiter les petits asiatiques pour leur faire fabriquer des trucs à pacher, pour acheter ................... pacher et avoir le sentiment de faire des affaires, on fait crever nos voisins, nos amis, notre famille qui perdent leur emploi. A revendiquer des augmentations, on oublie que cette derniere se fera sur le prix de l'objet que l'on fabrique, le rendant encore plus difficile à vendre face à la concurrence moins chere... Comme me disait, il y a 6 ans un moniteur de plongée qui augmentait ses tarifs de 20% d'un coup (sans rien modifier de la prestation), je veux gagner 2 000 euros par mois. Je lui ai fait remarquer que j'ai mis plus de 20 ans pour les franchir et que j'ai passé des concours et que j'ai subi la mobilité pour aller là où je devais prendre mes galons. Lui avait 30 ans et ne regardait que le chiffre en bas du bulletin de salaire et pas le contentement du client (un client content peut etre un client qui revient ; un client mécontent, c'est un client de perdu). En résumé, nous avons tous une part de responsabilité dans cette crise et nous l'avons d'autant que tout le monde réclame des efforts, mais personne ou peu de monde est pret à en faire.
  10. 8 points
    J'aime assez les réponses des internautes lui rappelant qu'il a passé son année à jouer au golf, et qu'il n'était donc pas trop tard pour commencer à bosser
  11. 8 points
    Pleins de petites infos intéressantes sur l avancement Lien nexter CFDT
  12. 8 points
    Tss. On fait appel à la flotte vénitienne, pardi !
  13. 7 points
    Leur conclusion a été, pour faire face aux appareils furtifs et au vu des performances de CAPTOR, de renforcer les tests ophtalmologiques préalables à l'embauche des pilotes. :-P
  14. 7 points
    Non, c'est assez factuel: les Kurdes lourdement appuyés par les occidentaux sont en train de réduire les derniers pans du califat de Daesh en tant que proto état, après bien des difficultés, et Erdogan annonce alors le déclenchement d'une attaque. Déja envisagée depuis bien longtemps, celle-ci n'a absolument aucune nécessité d'être conduite urgemment si ce n'est pour préserver le dernier carré de Daesh et/ou empêcher les Kurdes syriens d'annoncer avoir réduit ce dernier carré. En tous les cas je ne vois absolument pas pourquoi cette soudaine urgence, mais peut-être quelqu’un a-t-il une explication rationnelle qui m'aurait échappée?
  15. 7 points
    Ce que je peux te dire c'est que les F15 portaient pleins de bidons et étaient pilotés par des stagiaires.
  16. 7 points
    Pour aller dans le sens de Boule75, j'ajouterais que c'est moins une question de principe que de degré: commémorer une victoire, et les sacrifices et efforts réalisés pour l'obtenir, est une nécessité pour une communauté nationale qui entend en rester une. La mémoire est importante, vitale même, et c'est un travail qu'on ne fait plus, ou à peine superficiellement en France, accroissant ainsi l'atomisation de la société par ailleurs boostée par quantité d'autres causes et facteurs multiplicateurs. Mais tout comme il est néfaste d'en faire trop peu, il est dangereux d'en faire trop, et ce qui inquiète certaines personnes ici (et ailleurs), dans cette occurrence, c'est l'aspect obsessionnel que la chose semble avoir développé en Russie, sans doute en partie comme instrument du pouvoir. Comme mentionné plus haut, on parle du degré auquel le phénomène tend à être poussé, le même genre de gradation qui fait qu'une substance, selon le dosage, devient un poison. L'hyper-nationalisme des nations européennes pré-1914, qui plus est orienté vers une auto-glorification quasi religieuse et/ou une hostilité ciblée sur d'autres nations (typiquement le revanchisme français, poussé à l'extrême), est un exemple typique du franchissement de la ligne (difficilement déterminable précisément, évidemment) qui fait passer du culte nécessaire à un certain degré de fanatisme collectif dangereux. Maintenant, est-ce que la chose "prend" réellement en Russie, au-delà d'un sentiment collectif accru qui est bien nécessaire pour tenir cette nation ensemble et réparer des blessures passées? C'est un autre débat. Parce qu'à côté de telles pressions et gesticulations de la part de divers pôles de pouvoir (dont apparemment la religion), on peut voir une jeunesse russe qui n'est pas plus historiquement consciente que son homologue occidentale, très axée sur son avenir, s'essayant à l'hédonisme dans la mesure de ses moyens, très connectée à internet et, dans l'absolu, pas franchement terrifiante malgré le type d'images que les médias occidentaux aiment à publier (genre les rassemblements des "jeunesses poutiennes" qui sont pour l'immense majorité des "moments" sans lendemains, comme un ashtag en 3D, un petit moment d'enthousiasme plus qu'une profession de foi), voire même volontiers frondeuse comme les manifs pré-électorales des 2 dernières années l'ont montré. En bref, c 'est pas parce que certaines politiques du "haut" poussent à l'hyper nationalisme que le produit final (le niveau de sentiment national dans la population, sur une échelle graduée allant de 0 -"rien à battre du pays"- à 10 -"je donnerai avec le sourire mon premier né à la Rodina") est à l'avenant: je soupçonne que l'on ne verra comme résultat qu'un certain niveau de patriotisme, avec une minorité réellement nationaliste (dont une partie agressive), mais qui ne sera choquant à nos yeux d'occidentaux que parce que nous avont complètement perdu toute trace de sentiment d'appartenance collective et de motivation nationale qui atteigne un niveau significatif (et utile). La même chose peut-être pointée dans la réaction de nos médias à certains comportements en Europe de l'est, dernièrement en Pologne, où les commémorations de l'indépendance ont donné lieu à un déballage franchement méprisable des dits médias, assimilant les Polonais défilant dans les rues avec leurs drapeaux à des nazis (alors que, dans ces marées de couleurs rouges et blanches, la manière de repérer les vrais extrêmistes était de spotter les quelques drapeaux verts dans la masse: ce sont leurs couleurs).
  17. 7 points
  18. 7 points
    « Un assistant a dit que bien que Trump avait déjà vu la lettre de démission quand il a félicité Mattis, le président n'a simplement pas compris combien était percutant le rejet de sa stratégie que Mattis avait publié. » Cryptage niveau militaire, époque fin 2018, pas cassé pendant plusieurs jours.
  19. 7 points
    Dans la catégorie, "on à l'impression de revivre les années 30", cela me fait penser à la démission du général Faucher en septembre 1938 lorsque on a lâché nos alliés Tchécoslovaques dans l'affaire des Sudètes, laissant l'Allemagne annexer les Sudètes puis rapidement mettre sous protectorat le reste de la Bohème avec la bénédiction de Mussolini. Il était la aussi question d'honneur, de lâcheté, et de lâchage d'un allié avec lequel on avait combattu "épaule contre épaule" (depuis la fin de la première guerre mondiale pour les Tchèques). Alors que la France soutenu la création de cette jeune nation, notamment en l'armant et la conseillant lorsque elle a du se battre contre ses voisins à sa naissance, et qu'elle avait des accords de défense en bonne due forme avec ce pays. Moi, je suis fier que l'on soit pour l'instant du coté de l'honneur dans cette affaire. Je sais, c'est très français et c'est pas très pragmatique, mais on moins on peut encore se regarder dans le glace le matin pour le moment.
  20. 7 points
    Tant que c'est une ambassade et pas un consulat...
  21. 7 points
    Traduit avec www.DeepL.com/Translator Trump trahit tout le monde. Les Israéliens, les Kurdes, les Européens État : 20.12.2018 | Temps de lecture : 2 minutes D'Alan Posener Le ministre fédéral des Affaires étrangères a critiqué la décision américaine de retirer ses troupes de Syrie. "Il y a un risque que cette décision nuise à la lutte contre les SI et compromette les succès obtenus ", explique Maas sur Twitter. Source : MONDE/Kevin Knauer Le retrait annoncé des troupes américaines de Syrie est un signal terrible. Vous ne pouvez plus compter sur les États-Unis. Sur un coup de tête, l'Iran et la Russie sont ouverts au public. Certains théoriciens de la conspiration croient que Donald Trump est entre les mains du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou pour la politique étrangère. Voir le transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem. Voir la dénonciation de l'accord nucléaire avec l'Iran. Aujourd'hui, le président américain a prouvé que Benjamin Netanyahou n'a aucune influence sur lui. Le retrait des troupes américaines de Syrie est une gifle pour Israël. Non seulement Netanyahou a été pris au dépourvu, mais aussi toute l'équipe de politique étrangère et de sécurité du président. Ce n'est que le 3 décembre que l'ambassadeur spécial de Trump en Syrie, James Jeffrey, a formulé trois conditions pour le retrait américain : la défaite finale de l'Etat islamique, le retrait de toutes les forces iraniennes et une solution politique à la crise. Mais le SI n'est pas vaincu. Le retrait des troupes américaines ouvre la voie à de nouveaux mouvements de troupes et d'armes iraniennes vers l'Ouest. Et puisque les seuls alliés sérieux des Etats-Unis en Syrie - les Kurdes - ont été trahis, la "solution politique" sera que le dictateur syrien Bachar al-Assad fasse de son pays un protectorat russo-iranien. Quelle paix les États-Unis peuvent-ils garantir ? Mais les dégâts vont bien au-delà de la Syrie. Qui devrait encore compter sur les États-Unis lorsque des alliés de longue date comme les Kurdes sont sacrifiés du jour au lendemain ? Quelle paix les États-Unis peuvent-ils garantir ? Quel agresseur pour effrayer ? On aimerait croire qu'il y a une méthode derrière cette folie, même si c'est seulement que le président était dans la poche de Vladimir Poutine. Au moins, il serait prévisible. Apparemment, cependant, il était frustré que le Congrès ne veuille pas financer la construction de son mur, alors il cherchait quelque chose qui lui donnerait l'air fort à sa base. Proclamez la victoire sur le SI et ramenez les soldats à la maison pour Noël : Cela pourrait fonctionner à court terme. Mais c'est une invitation à tous les ennemis de l'Occident à profiter de la faiblesse de volonté et de concentration de cette dilettante. Les prochaines provocations de Poutine et des Iraniens sont probablement déjà au stade de la planification. Israël pourra se défendre. L'Europe est dans une situation plus difficile. Rarement le danger de donner le pouvoir aux grandes gueules populistes n'a été aussi clairement démontré.
  22. 7 points
    Les inoxydables sont bien additivés en chrome et nickel donc plus onéreux , en outre sont trop ductiles , trop mou , avec coeff d’allongement de de 40/50% alors qu’il en faudrait deux fois moins . Les aciers de coque mili doivent supporter des déformations combat, mais faut pas non plus que çà rentre comme dans du beurre. Les aciers inoxydables sont malgré tout exposés à divers type de corrosions aussi "vicieuses" les unes que les autres ; corrosions inter-granulaires , sous contraintes , piqûres ……….etc qui ne les prédisposent pas comme acier de coque
  23. 6 points
    Je vous souhaite une très belle année 2019, à vous et vos proches, familles & amis. Une année pleine de réussite, en santé et de bons moments partagés. Je n'oublie pas nos troupes engagées tant en France qu'en Afrique ou Asie pour préserver des valeurs, une paix ou la rétablir. Merci pour toutes les informations diffusées depuis des années et je me réjouis de tout ce que vous m'apprendrez en 2019 ! ...et encore des ventes de Rafale...on y croit !
  24. 6 points
    Non ... mais j'avais entendu parler d'essai d'une méthode d'interception avec des Matra 530 sur des cible au delà de 65000 pieds. Ça avait l'air d'un calvaire. combi strato ... plus une combi par de dessus pour pas que la combi strato accroche des truc dans la cabine... une fusée liquide carburant comburant réglable a deux débits. Il fallait décoller et monter a 36000 pieds avec le réacteurs ... se diriger vers la cible guidé par le contrôleur jusqu’à point d'accélération pré-calculé ... puis accélérer jusqu'à M1.6 ... faire une ressource a 40° ... allumer le moteur fusée ... et puis gouverner - avec très peu d'autorité - pour ne pas dépasser les limites M2.15 et 75000 pieds. Prier pour que le contrôleur ait bien fait le job ... attendre que le radar attrape quelque chose ... tirer le missile ... et planer gentiment jusqu’à retrouver les couche ou on a de manœuvrabilité ... puis trouver un endroit pour se poser avec les quelques litre de kero qu'il reste lol. Visiblement le casque de la combi ne bouge pas ... la combi se gonfle avec la baisse de pressurisation ... et le pilote pilote a taton car il ne voit pas ses commande ... Ces mission n'ont pas duré ... trop compliqué ... trop risqué ... on a rapidement demandé aux constructeur des missiles capable de combler le différentiel d'altitude et de vitesse par eux même, ce qui n'a a priori pas trop tardé.
  25. 6 points
    @Coriace : il faudra peut être reprendre Chypre et effectivement laminer les réseaux d'influence ou de conquête turque en Europe. Pour le reste, l'idée qu'il faudrait être "Islamophobes, homophobes, sexiste, raciste" et autre pour être vraiment européen est juste répugnante en plus d'être un non-sens : vas donc en Turquie, eh ! Edit : j'imagine que l'idée c'est Moscou, bien sûr...