Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 30/03/2017 in all areas

  1. 15 points
    On l'a échappé belle. Imaginez la population française disant "Je suis Fillon"...
  2. 14 points
    Aucun, sinon que tout ce qui se passe autour aide à montrer à quel point le "récit" public fonctionne pour entuber les populations en temps réel, sur les petites choses comme les grandes (si on s'en aperçoit sur ce point de détail.... Par quoi d'autre est-on enfumé? Combien de trucs nous sont balancés à la minute au travers desquels on ne voit rien?): comment on prépare une opinion à la guerre, comment on l'asticote, comment on la fait réagir, comment on la retourne, comment on fait passer des décisions même si impopulaires (et dans le cas de tels conflits, impopulaires alors même que ça a fondamentalement peu d'importance: une implication lourde en Syrie, pour les USA, c'est beaucoup d'impopularité potentielle pour aucun bénéfice électoral, mais pas mal auprès de l'establishment et des grands lobbies).... Un peu moins gratuitement cynique, on peut dire aussi que c'est indicatif de la débilité du temps: "sarin" devient synonyme "d'arme chimique" comme "Hitler" devient synonyme de "mal" (comme on invoquait jadis le diable), voire que tout méchant (bien souvent juste quelqu'un avec qui on n'est pas d'accord) est un "nazi", dans le langage médiatique de notre époque.... En se foutant de la réalité complexe et nuancée et des détails dont le nombre et l'analyse sont pourtant fondamentaux pour une bonne compréhension (normal, vu qu'on dit que c'est là que se cache le diable/Hitler). Mais l'important, c'est ce qui fait vite passer ce qu'on pense être l'essence du message à la télé: chaque époque développe ses codes de langage (vocal, corporel, visuel, émotionnel...) informels et informulés, qui sont des armes à double tranchant: commodes et vendeurs, permettant des formules toutes faites, et largement comprises, une contraction du propos.... Elles trucident aussi bien souvent la compréhension, mais surtout permettent une instrumentalisation plus aisée du débat public par ceux qui savent en user. En plus, l'intérêt subsidiaire évoqué ici est de mieux savoir ce qui se passe: apparemment, si on suit les zexperts CSI du forum, toutes les armes chimiques ne sont pas égales devant le tribunal de Dieu et celui de la logistique: le sarin semble plus "maintenance heavy" et avoir des retombées plus compliquées à gérer que d'autres trucs, ce qui implique une chaîne logistique plus lourde et complexe en amont du larguage, donc qui exclue certains acteurs, et implique certaines temporalités, certaines formes de prises de décision, qui à leur tour sont de bons indices pour réfléchir et pointer des doigts, choisir sa stratégie, son timing.... Même sa base a commencé à s'émouvoir du sujet ces dernières semaines, au moins en partie: l'enquête sur ces liens, et le travail médiatique de longue haleine sur la chose, ont porté leurs fruits, et enclenché le cycle des découvertes et révélations qui amènent de plus en plus vite à d'autres découvertes et révélations (notamment via les gens "découverts" qui se mettent à l'ouvrir, comme Flynn ou Page). Ceci dit, faut pas confondre les gens comme PJ Watson avec la base de Trump: là, on est dans une niche très spécifique et idéologique de la droite radicale qui dit "on a gagné" depuis novembre, mais ne représente vraiment qu'un créneau très particulier et peu représentatif. Cette "droite Breitbart" n'est pas aussi influente qu'elle le pense et qu'elle essaie de le faire croire (suffit de voir les audiences des vidéos de Watson, de ses articles dans Breitbart, ou de Breitbart tout court): elle fait juste partie d'un cocktail plus vaste. Si ils avaient autant d'influence sur la "base" de Trump (qu'il ne faut surtout pas voir comme monolithique), Banon n'aurait jamais été rétrogradé comme il l'a été cette semaine.
  3. 10 points
    Tout fini par atterrir, c'est une loi universelle.
  4. 10 points
    Première apparition du Mig-29 M2 Egyptien durant les essais en Russie.
  5. 10 points
    J'ai quelques anecdotes que j'ai trouvé révélatrices, de la part de quelques connaissances vivant à Londres depuis un bail: l'un, notamment, cherchait à acheter (enfin, de la façon dont on peut acheter un logement à Londres) un grand appart. Il s'est soudain vu démarché par des "marchands de biens" (on va utiliser cette formule) pour des logements de prestige qui, jusqu'ici, étaient clairement des trucs vendus par lots à des grandes fortunes comme investissement (pas destinés à être occupés), soient des apparts dans des "immeubles fantômes". Londres est une de ces grandes villes où la proportion de tels locaux (habitation ou bureaux) restant vides à l'année est la plus élevée (ça peut aller jusqu'à 20% ou plus du parc immobilier, à Londres, NY, Miami, Singapour....), afin que puissent se constituer ces réserves de valeur qui vivent d'une bulle immobilière permanente (vu que la masse de ces trucs est, à l'échelle mondiale, bien plus vaste que le pool potentiel de loueurs/acheteurs) et impactent en mal l'économie et la vie des cités où elles se constituent (vu l'échelle du phénomène de nos jours). Le copain en question était étonné, mais au final pas tant que ça: quand ce genre de logement commence à être mis en vente au détail ou à la location, c'est que l'investisseur se barre. Plus étonnant encore, de ce qu'il a récolté comme info, il n'y a pas de preneur. Lui est dans la gamme de ceux qui gagnent 600 à 700 000 sterlings par an, ce qui est beaucoup, mais dans le contexte britannique, le place dans une catégorie néanmoins pas si à l'aise que ça (relativement parlant évidemment); 50% d'impôts (sans compter la taxation locale), un coût de la vie très élevé, un loyer londonien (bref, monstrueux), et à quelque distance du niveau de revenus vraiment élevés qui permet (dans les faits encore plus que dans le droit) d'échapper à tout. Il observe ce qui se passe dans sa CSP, et voit le même genre d'attentisme et de préparations à des plans B: personne n'achète de logement ou ne déménage, les affiches "à louer" connaissent une véritable explosion dans les beaux quartiers et quartiers en développement/gentrification (un fait sans doute pas aidé par la récente modification de taxation sur les petits propriétaires louant quelques logements, une classe à part entière en Angleterre jusqu'à l'an dernier), les entreprises n'investissent pas, ne recrutent pas et commencent à regarder ailleurs.... Lui est trader spécialisé sur les marchés asiatiques, et sa femme est aussi dans la finance liée à la même zone (elle en vient): pour l'instant, ça n'a jamais autant carburé pour lui, mais il sait que c'est pas pour longtemps, et leur plan B, c'est Hong Kong plus que le continent européen (ce qui ne réjouit pas madame), et c'est un plan B qui ne leur apportera aucune augmentation de niveau de vie. A côté de lui, il voit le même genre de situations: le déplacement comme seule option probable, sans gains à en attendre, sinon la seule opportunité de continuer "comme avant", autant que faire se peut. L'impression générale de ce petit échantillon humain qui a néanmoins vue sur la partie la plus opportuniste, réactive et mobile de la société britannique, c'est que personne ne croit aux opportunités en Angleterre. Vrai ou pas vrai, ou dans quelle mesure c'est vrai ou pas vrai, c'est une autre chose: mais en terme de perception et d'impression du moment, ça semble être le climat dominant.
  6. 9 points
    Ce qui nous donnera : 1) Assad part en vacances en Russie. 2) Des casques bleus turcs et saoudiens s'invitent en Syrie, les mêmes gugusses qui ont massacré des kurdes/yéménites. Sacrés casques bleus. Au moment où ils commenceront à fermer les yeux sur l'une ou l'autre exaction, on se retrouvera avec des luttes internes au sein des forces de l'ONU. Le plan foireux par excellence. Si ces casques bleus sont envoyés dans des zones politiquement compatibles, ils serviront de plastron contre les belligérants venus taper sur les populations protégées, et devront en même temps essayer de limiter les actions de guerre menées par leurs protégés. Ingérable. Littéralement les Balkans à la puissance 20. Et on sait ce qui a pu s'y passer... Dédicace à l'UCK. 3) Les élections à la proportionnelle alors même que le principe de la démocratie est rejeté par les djihadistes ? On aura pas plus vite fait de faire désigner des cheiks locaux ? Parce que c'est ce qu'il se passera. Du coup c'est la porte ouverte à des choix très radicaux de la part des administrés. 4) L'occident va encore devoir payer pour les conneries du MO, super pour les opinions publiques. Bonne chance pour faire gober ça à toutes les chancelleries en périodes d'élections. 5) Assad revient de vacances en Russie les bras chargés de souvenirs (chapka en poils d'ours, kalash en or...) pour être le président des minorités craignant à juste titre la haine des "rebelles" djihadistes. Il se retrouve logiquement à la charge de 2/3 des syriens (comme aujourd'hui quoi). Les turcs entérinent leur conquête de fait des zones turkmènes placées sous une administration fantoche pour le plus grand plaisir du sultan Herr dogan. Les kurdes se font taper sur la tronche par ces mêmes turcs mais tout le monde s'en fout car il faut "préserver la paix". Daesh n'est pas vaincu, ses dignitaires reprenant des postes dans l'administration de leurs territoires, l'esprit rempli de haine vengeresse. 6) Retour à la case départ. *** le SEUL et UNIQUE premier préalable à la paix, c'est la défaite totale, pleine, sans équivoque, et la destruction absolue des capacités de combat, y compris humaines, de l'état islamique. Il faut les écraser jusqu'au dernier sans faire de détails. Le second préalable c'est l'obtention d'une manière ou d'une autre de garanties physiques quant à la sécurité des minorités ethniques et religieuses. Assyriens. Kurdes. Chrétiens. Druzes. Yazidis. edit : et bien entendu ça n'exclu ni les sunnites et chiites modérés (il y en a encore tout plein) qui sont un peu fatigués de tout ça. Le départ d'Assad ne fera avancer ni le premier, ni le second point. Il ne constituera qu'une friandise pour les puissances djihado-compatibles que sont l'arabie saoudite, le qatar et la turquie.
  7. 9 points
    Bonjour à tous . Merci pour vos messages s'est très sympa . Je vais prendre le temps pour poster de nouveau . La seule chose à retenir dans tout sa , s'est qu'il ne faut pas avoir des certitudes sur tout , et que si une personne n'a pas votre point de vue sur certains points celle-ci n'en demeure pas moins une source d'informations étant donnée qu'elle le vit tout les jours au travers de son métier ( qu'on sous estime sur le moment ) même si elle peut-être maladroite parfois dans ses messages . Quand on prend le temps de parler avec par mp , on découvre qu'on s'était trompé sur cette personne . Le pb s'est que souvent personne ne le fait , tout en restant sur sa propre vision , et la on n'avance pas , on reste avec des certitudes . Ce que j'explique ne m'est pas arrivé ( sa pourrait arrivé et cela m'est arrivé il y a pas mal de temps ) mais je l'ai observé depuis pas mal de temps . Dans le domaine de la defense il n'y a pas que des anciens , il y a aussi des gens qui sont dans le domaine de la défense car s'est leur métier , d'autres qui ont un regard extérieur sans être du milieu de la defense , des jeunes , des plus vieux , des gens ayant eu une expérience dans la défense mais qui ont quitté depuis longtemps le milieu de la défense , des gens instruits , d'autres moins instruits . Enfin voilà, on passe parfois à côté de choses pour des histoires de chapelles , d'écart générationnel , de perception sur des sujets ,ou parce qu'il n'y a eu accrochage sur plusieurs messages ... Donc on ce braque . Il y a possibilité d'échanger par MP donc de pouvoir ce poser et dialoguer . Bien évidemment, on ne tombera pas forcément d'accord , mais l'idée s'est quand même de ne pas rester braquer et surtout de pouvoir échanger plus tranquillement sur le forum . Enfin voilà, le dialogue sa évite le trop plein de certitude , donc il faut dialoguer tout simplement . Le forum avec les files ont pour but d'échanger, d'apporter des arguments ( ou pas ) sur des sujets . Quand on ouvre un file et bien de facto on accepte de débattre, de voir divers infos postées , avoir des désaccords , ou tomber d'accord , ou simplement ignorer une info , etc ... Mais on aura jamais de certitudes car le monde tourne , et parfois ce qui valait avant ne tient plus , ou si il est toujours valable .Mais sa n'est pas gravé dans le marbre . Bien évidemment on aussi parfois des posts qui n'apporte rien sur un file , mais sa s'est les aléas de la vie d'un forum . Enfin voilà la vie est trop courte pour avoir des certitudes, sauf sil y a du dialogue , la on s'enrichi . Donc voilà , il ne faut pas que la colère, l'ironie , le sentiment de certitude soit de mise sur un forum , on doit juste dialoguer et apprendre, car on apprend toujours , que ce soit avec un ancien ou un jeune , ou l'inverse on apprend pas mais on peu ainsi réfléchir et ce poser des questions sur nous même et les autres de manière positive . Merci encore pour vos messages , et merci aux modos car ce n'est pas facile de gérer pour vous avec autant de diversité et de personnes différentes, donc parfois vous devez trancher en essayant de faire attention aux gens , mais cela n'est pas facile car il y aura toujours un mécontent .J'ai compris que rien n'était simple et qu'il fallait ménager les gens . Donc voilà, profiter bien du forum et dialogué , ce message vaut aussi pour moi bien évidemment . Gibbs .
  8. 9 points
    Oui d'après ce que j'ai compris les premières approches impliquaient des facettes, après à partir du B2 on a essayé des formes où le rayon de courbure n'est jamais constant. Pour le Rafale on a utilisé ce principe de façon "laxiste" (c'est une des différences entre le Rafale A et les Rafale opérationnels) c'est à dire que presque partout on a cette variation du rayon de courbure, mais quand le raccord entre deux zones où c'est appliqué est difficile eh bien on ne le fait pas et on a un "spike" donc les retours sont concentrés sur des "spikes" que l'on peut traiter avec des RAM ou SPECTRA. L'ensemble de ces "SPIKES" est un modèle de l'avion où l'on doit prendre en compte la rigidité et les évolutions. Pour un Tanker cela me parait difficile en effet de se limiter à quelques spikes.
  9. 9 points
    ah là non c'est bruyamment et en cadence ... Navantia a chié dans les braies de DCNS ... qu'ils assument, souder les tôles d'une frégate ou d'un BPE même les roumain savent faire, concevoir des systèmes de combat ou des sous-marins c'est une autre limonade, c'est le métier qui rentre mais pour le contribuable espagnol a priori çà rentre profond et sans vaseline
  10. 8 points
    le PVP fait l'objet d'un programme de retrofit pour corriger les problèmes de conception de certaines pièces mécaniques ou électriques sous-dimensionnées ou mal conçues. ça n'est que des machins à deux balles mais ça empoisonne l'utilisateur. Il faut souligner qu'il n'y a aucun souci avec les composants majeurs: moteur, boîte, ponts, direction et que blindage de l'engin est plutôt bien fait, il a déjà sauvé qq camarades en opex (et des carabiniers au Chili). Il y a eu un souci avec les plaquettes de frein et d'autres bidules genre crabot comme l'a dit un général que je ne citerai pas, "il manque 20 000 euros au prix série pour remplacer les qq pièces de bazar qui font ch... par des pièces de qualité", résultat du "on prend le moins cher" donc je pense qu'une partie du parc fait la noria avec Marolles et ça plante le taux de dispo. Mais ça n'explique pas forcément tout. je sais aussi que l'armée n'avait pas commandé assez de rechanges quand il y a trois ans un rapport avait été commandé, les torts étaient assez partagés, mais c'était il y a 3 ans...
  11. 8 points
    Il va faire quoi? Balancer 3 MdCN et 5 SCALP, et déclarer le stock épuisé et la guerre finie?
  12. 8 points
    C'est vrai mais le Sarin est un composé huileux semi persistant plus resistant aux conditions atmosphériques que certains autres composés. Ca me pose toujours un problème de voir des journalistes ou des locaux se balader dans un endroit contaminé ou soit disant contaminé au Sarin avec juste un masque à gaz (voir le reportage du Monde en 2013) alors qu'une goutte sur la peau suffit à déclencher des symptomes et que la persistance sur les débris urbains suffit à rendre la zone hostile pour des jours Après pas mal de gaz ont des effets neurotoxiques et sont moins resistants que le Sarin (cyanogène par exemple) et correspondent plus à la description généralement faite (gaz blanc qui se disperse plutot que pluie grasse) mais on peut comprendre que les ciblés non specialistes confondent les deux. Après Sarin c'est un mot magique médiatiquement parlant aussi
  13. 7 points
    Le fait d'avoir 10, 20, 40 ou 80 ans de recul n'a jamais empêché des boites de faire des conneries. Et le fait que le déroulement d'un projet soit entaché de conneries n'est pas systématiquement un obstacle à la délivrance finale d'un produit satisfaisant. En l'occurence, la segmentation du projet (foutue idée de managers) a conduit des équipes distinctes à s'intéresser à des aspect différents (équipe cellule, équipe voilure, etc.) tout en sous-estimant les contraintes de couplage. D'autant que l'avis des ingénieurs qui ont 80 ans de recul a peu de chance d'être pertinent, et d'autant moins en abordant un domaine que les ingénieurs de l'époque ne maîtrisaient pas complètement (influence des LERX, idée géniale sur le legacy Hornet, poussée à son paroxysme sur le Super-Hornet, sans en percevoir toutes les implications). Et par ailleurs, les équipes qui ont développé les YF-17 puis F-18 ont quitté, depuis longtemps, leurs boites - certains avant même la reprise par Boeing - ce qui fait que la connaissance des difficultés de ces projets ne subsiste qu'à travers des documentations, nécessairement incomplètes avec le temps. Accessoirement, si tu te fous de la cause "technico-physique" du design retenu pour résoudre certaines difficultés, je ne vois pas pourquoi on discute. Ton opinion est faite, ite missa est. Les améliorations attendues ont été produites. Les objectifs étaient ils petit-bras ? Je ne crois pas. Il semble que le Super-Hornet, s'il n'est pas un appareil parfait, remplit parfaitement les attentes de l'US Navy (pour l'USMC, c'est un autre problème). Bah ... si les emports ne sont pas bien orientés dans le lit de l'écoulement, que crois-tu qu'il va se passer lors du largage des charges ? Rappelle-moi quelle était la compétition qui a vu le F-16 gagner pour équiper l'USAF ? Il n'y avait pas une notion de "chasseur léger", chère à Pierre Sprey ? Le chasseur "moyen" (bas du spectre) qu'était le Northrop YF-17 était très certainement hors-sujet dans ce contexte. Beaucoup moins dans un contexte naval, d'où la collaboration ultérieure avec Mc Donnell Douglas pour développer le F-18. Que le F-16 soit, depuis, quasiment devenu un chasseur "moyen" montre que le concept était peut être vicié ou trop daté. Après, la conclusion t'appartient. Et si : permets aux autres d'en avoir un différent et de l'exposer aussi. Il semble surtout que les lignes de courant qui entourent les Mirage 2000 et Rafale sont nettement moins chahutées que celles du Super-Hornet, ce qui diminue sensiblement le besoin de désaxer les pylônes. Pour la voilure, non, elle ne se redresse pas pour remettre les MICA dans l'axe de la cellule. Elle est vrillée, elle reste vrillée, c'est une contrainte de conception qui favorise certains écoulements et rend un service attendu dans la stabilisation du vol. Même à grande vitesse, ils restent pointés vers le bas. Est-ce que des fournisseurs de logiciels de mécanique des fluides largement utilisés et sous la caution de chercheurs du domaine, sont des pointures suffisantes ? Si les premiers sont américains, leurs cautions sont internationales et certaines enseignent dans des grandes écoles françaises. J'ai eu la chance de fréquenter les premiers comme les seconds. Et je ne vois pas en quoi les dés seraient pipés ... Le SH est partiellement en retrait, sur le plan du dogfight, par rapport à son prédécesseur. Reste qu'il n'est pas dépourvu d'atouts : - il dispose d'une autorité en tangage nettement supérieure, avec des vitesses de mise en rotation nettement supérieures - en revanche, son taux de roulis est un peu moins bon, et très loin en dessous de celui des productions Dassault - les deux aspects précédents, provenant essentiellement des LERX agrandis, se traduisent aussi par une plus grande difficulté à sortir du domaine de vol - ce que l'on traduit parfois, abusivement, comme un domaine de vol plus restreint, mais essentiellement parce que l'on accepte une excursion bien rattrapée comme faisant partie dudit domaine. - sa motorisation est plus vive et pourrait lui permettre de mieux récupérer son énergie, mais cet avantage est contre-balancé par une surface frontale et une trainée (de portance) en nette augmentation. Le Super-Hornet n'est donc pas un dogfighter de légende - mais vu sa masse, j'aurai du mal à le considérer comme un dogfighter tout court. Mais il n'est pas dépourvu d'arguments. Et une erreur grossière serait de croire que, parce qu'il est moins bon que d'excelents dogfighters sur certains axes, il serait nécessairement inférieur sur tous. La tactique de BFM en Super-Hornet est nécessairement différente de celle à appliquer en Mirage 2000, Rafale ou même en gadget. Son prédécesseur, lui, n'était pas mauvais dans l'exercice, quoi que tu aies l'air d'en penser. Non, "bêtement", c'est une analyse personnelle de la segmentation du projet qui fait que les ingénieurs en charge d'une sous partie n'ont pas forcément perçu toutes les conséquences du travail d'une autre équipe. "Bêtement", c'est un constat d'échec du management, un peu comme quand les sections d'Airbus produites en Allemagne ne peuvent pas être raccordées électriquement à celles produites en France - et là, c'était simplement du génie mécanique et du génie électrique, on ne parle même pas vraiment d'aéronautique. Mais cela s'entend pourtant régulièrement chez des ingénieurs généralistes, des vrais, qui ne se contentent pas du "pignon, rouages, bielles et poutres". Ceux qui sont pluri-disciplinaires et qui travaillent davantage sur des couplages que sur des domaines "simples" - sans que cela ne retire de mérite aux experts mono-domaine.
  14. 7 points
    A la suite de cette remarque dans le fil F-35 : Je me vois à venir défendre l'indéfendable. J'ai eu, récemment, l'occasion de discuter de l'aérodynamique et de la génèse du F/A-18 E/F/G avec des personnes raisonnablement considérées comme des "pointures" du domaine. Si la mise au point a été chaotique, c'est essentiellement du fait d'exigences contradictoires : - plus de carburant, - plus de charge utile, - structure plus robuste pour accompagner tout ça, mais aussi pour ramener plus de charges non-tirées au bercail et éviter de les larguer pour rien, - performances "comparables" à celles du legacy-hornet, avec un objectif de les tirer vers le haut pour fermer le gap avec le Tomcat - moteurs plus puissants, mais plus gros, plus lourds et nécessitant un flux d'air plus important et donc un redesign des veines d'alimentation - contraintes de furtivité, particulièrement visibles sur le traitement des entrées d'air Au final, cela a donné un avion substantiellement plus lourd, nécessitant une extension quasi-homothétique de la voilure pour augmenter sa surface de 25%. Et à la base, cette voilure est tout aussi efficace que celle du F-18 classique. Là où ça s'est gâté, c'est sur l'implantation des points d'emports, bêtement placés comme sur le legacy, alors que deux éléments de l'environnement aérodynamique avaient substantiellement changé : - la cellule est bien plus large, notamment pour toute la partie comprise des entrées d'air jusqu'aux tuyères. Les écoulements sont donc altérés - alors que la pointe avant est quasi-identique - les LERX sont très largement augmentés, pour donner plus de vivacité en tangage, mais aussi pour augmenter la stabilité de l'appareil et éliminer quelques zones au comportement vicieux du domaine de vol du F/A-18 A/B/C/D. Et là, c'est le drame ... Les lignes de courant sur la voilure sont très, très, très largement altérées par ces deux éléments. Si le changement n'est pas réellement perceptible en configuration lisse, la mise en place de pylônes parallèles au fuselage va faire prendre à ceux-ci une incidence (un dérapage, plutôt) par rapport au vent relatif. Cela se traduit par des efforts aéro-élastique supérieurs, nécessitant un renforcement structurel, posant des problèmes vibratoire et un comportement aérodynamique peu engageant lors des mises en virage (le pylône de l'intérieur du virage ayant un dérapage différents de celui de l'extérieur, donc une trainée différente et un effort tout aussi variable). L'essentiel de la solution a été d'adapter la position des pylônes aux lignes de courant. Celles-ci n'ayant pas systématiquement le même lit, selon la vitesse de l'appareil, un compromis a été fait pour couvrir la plus large plage de régimes possible. Au bout du compte, l'impression visuelle est totalement inélégante, mais l'efficacité est bien là : les charges externes sont placées dans le lit du vent relatif qu'elles sont amenées à subir. Leur trainée est alors minimale - ce qui est contre-intuitif et heurte l'observateur moyen, prouvant bien que l'oeil nu n'est pas un bon outil pour mesurer l'efficacité de phénomènes fluides ou ondulatoires. D'ailleurs, si l'on observe le développement des CFT pour la version Silent-Hornet, la silhouette extérieure de ces réservoirs nous donne un guide sur l'orientation des lignes de courant ... La voilure reste, en elle même, très saine en configuration lisse et l'essentiel des difficultés liées au chargement ont été résolues par cette réorientation des emports pour se conformer aux écoulements dont il n'avait pas été envisagé qu'ils seraient à ce point chamboulés par l'évolution de la cellule. Un peu de soufflerie, un peu (beaucoup) de CFD, quelques jolies images en couleur, et la solution a été très vite trouvée. Il n'y a pas eu beaucoup d'itérations pour arriver à une solution satisfaisante.
  15. 7 points
    Nouvelle déco solo display
  16. 7 points
    Le COS à l'oreille des gouvernants parce que c'est leur outil le plus "facilement" utilisable, sans avoir à s'emmerder de se justifier devant le parlement ou autre pendant des heures sur la pertinence ou non d'envoyer tel et tel régiment a Tizi-Ouzou. Sinon les C-130J dipose du meme mode hotel que les KC ... c'est tout l’intérêt de l'engin. Le mode hôtel c'est la mise a disposition de la puissance des moteurs non pas pour faire avancer l'avion mais juste pour produire de la puissance électrique et hydraulique qui alimentera les divers accessoires. Ici l’intérêt c'est de disposer de la pleine puissance des pompes à carburant pour faire au plus vite le plein des camions et/ou des hélicos. Ce mode de transmission qui découple complètement ou partiellement les hélices est disponible dans tout un tas d'appareil destiné a travaillé sur des aérodrome peu ou mal équipé notamment. A priori l'upgrade n'est pas dispo sur les anciens C130, c'est toute la nacelle moteur qu'il faudrait changer et probablement aussi le circuit hydraulique et électrique ... Ça permet le ravito rapide, et une seul hélice en rotation très lente donc sans soulever de poussière, avec 6 puissantes pompes camion et deux pompes avia. C'est pour ça que les utilisateurs isolés en veulent a tout prix, c'est le paradis pour les ravito fuel. Ca permet le remplissage sous pression et tout un ts de truc super sexy pour faire le plein de Trigre en quelques minutes notament. Visiblement comme dans le marine, le ravitaillement c'est LE moment de vulnérabilité extreme ... et pour réduire le risque on souhaite le faire durer le moins longtemps possible et le faire le plus discrétement possible, d'où le besoin des C-130J. Noter aussi que la motorisation permet une amélioration tres significative des performance de décollage et d'atterrissage court, du plafond et de la vitesse.
  17. 7 points
    Camp 14: Total Control Zone (Bon Week-end...) ...
  18. 7 points
  19. 7 points
    J'ai bordé ce point. Si j'étais Assad et si c'eut été le cas ... j'aurai utilisé l'ennemi intérieur voulant destabiliser le regime pour faire le jeu des terroristes ... bla bla bla. J'aurai fait un mea culpa sur le fait que j'aurai du etre plus severe avec les traitres bla bla bla. Une fausse exécution pour la forme et c'était plié. Toute la campagne d'Irak et d'Afghanistan ... tu peux écrire une annuaire. Assad y passe s'il veut bien y passer ... c'est le principe. Ce que j'ai du mal a comprendre c'est ton obsession pour cette homme, et pas du tout pour le bonheur des syriens. S'il faut laisser un assassins en liberté pour assurer le bonheurs des syriens ça ne me pose pas le moindre probleme de conscience. Au pire une fois le bonheur établi ou rétabli tu le fait a l’israélienne tu va l'assassiner et on en parle plus. Médiatiser les drames et les horreurs n'apporte de bonheur a personne ... ou plutot ne devrait apporter de bonheur a personne.
  20. 7 points
    N im-por-te-quoi... la seul chose que ton post prouve, c est qu'il y a un sérieux problème d éducation en France. Avec des personnes qui sortent du système scolaire sans aucun esprit critique ou remise en question, En ne sachant pas lire des statistiques. On les retrouves ensuite a se couvrir de ridicule sur les forum.
  21. 7 points
    Raaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhh, empechez le de faire ça ! Bon, d'un coté je comprend, c'est vrai que l'ambiance sur le forum n'est plus ce qu'elle était il y a encore peu. D'ailleurs j'invite chacun à relire rien que les posts de 2014 et 2015, et c’était bien plus convivial qu'aujourd'hui. Mais tu peux pas supprimer tes messages ! ça fait parti du patrimoine du forum, comme toi d'ailleurs !!
  22. 6 points
    Si les USA commencent à devenir une alliance trop chère, les SudCo se mettront dans l'orbite de la Chine, sur un mode de finlandisation calme qui leur profitera tout en compromettant gravement la position américaine, avec au passage, à une échéance plus ou moins longue, sans doute un certain coup pour le commerce américain dans la péninsule. D'un coup d'un seul, les USA perdront toute tête de pont continentale, un acheteur important de productions militaires (et les Coréens pourraient en plus monnayer la technologie américaine qu'ils possèdent auprès des Chinois) et un partenaire commercial majeur. Joli coup, effectivement, pour quelqu'un qui croit être en position de force parce qu'il a le plus vaste arsenal et ignore les fondamentaux du "world business". La position géographique est une ressource rare, le commerce est un business juteux. Et si elle était une puissance, elle serait un concurrent dangereux de plus pour les USA (avec des intérêts propres et définis, des ambitions et des moyens conséquents à leur service) au lieu d'être un supplétif et un acheteur; une Europe puissance ne serait plus cliente de la force militaire et du matériel militaire américains, soit une énorme perte sèche et un sujet de dépense encore plus importants vu que les USA devraient avoir des plans, des contingences et un dispositif militaire prêt à faire face à cette nouvelle menace potentielle sortie de nulle part.... Sans même une emprise sur le continent ou des relais de proximité pour avoir un dispositif capable de frapper aisément, sauf si le RU devient un pur protectorat militaire qui du coup serait cher à acheter. Les alliances, c'est plus rentable que les ennemis, de beaucoup. Encore une fois, oublier ces réalités basiques au nom de l'économie de quelques milliards revient à rapidement avoir à payer des dizaines de milliards et une situation générale plus hostile. La pire hypocrisie de cette rhétorique américaine étant, dans le cas de l'Europe ou du Golfe, que les Etats concernés payent très cher cette alliance, via leurs achats militaires et d'autres modalités (partie des frais d'entretien des troupes et matos US....). Je ne sais pas s'il y a beaucoup de diplomates américains qui croient vraiment que des Etats européens achèteraient le moindre matos youesse s'il n'y avait pas l'OTAN, mais si c'est le cas, ils se sont gourés de carrière. Et s'il y a des politiques dans le même cas, ils vont au devant de graves désillusions s'ils pensent pertinent de jouer cette carte. Si les augmentations de budgets militaires européens commencent vraiment à avoir lieu et à durer, les pays concernés vont vouloir qu'une plus grande part de ce gâteau reste chez eux, et l'industrie du continent a des chances de reprendre des couleurs, mais si là-dessus, les ricains commencent à monnayer plus cher leur alliance, à la rendre plus conditionnelle, il devient nettement plus certains que le gâteau restera à la maison et n'ira pas chez Boeing, Raytheon, BAe, Lockheed et compagnie.
  23. 6 points
    Comme c'est la dernière contribution, j'ai mis tout l'article en texte caché. Et je me permet de faire un petit commentaire. D'abord ce texte n'est qu'un commentaire qui s'appuie sur un rapport officiel du dénommé Gilmore directeur de DOT&E. Cet organisme doit conduire les tests opérationnels après que les tests de développement soient déclarés finis. Plus les tests de développement sont sommaires et plus les tests opérationnels seront difficiles et longs à réaliser. Donc il est normal que cet organisme soit critique des pratiques un peu légères qu'il constate. En gros ce texte ne m'a rien appris, mais la mise en perspective est intéressante et j'aurais été bien incapable d'exposer aussi clairement les raisons de ma desapprobation du programme F-35. Si le texte ne m'a rien appris (ou seulement marginalement) c'est pas parce que je suis omniscient, mais parce que Gilmore écrit un rapport tous les ans, et que ce rapport je saute dessus lorsqu'il est disponible. En gros le rapport de Gilmore dit ce qui ne va pas et en particulier les mauvaises nouvelles découvertes dans l'année écoulée, et le GAO produit un rapport tous les ans où il se préoccupe des conséquences financières des déconvenues trouvées par Gilmore. C'est à dire que quand un problème est résolu pour Gilmore il reste en général à rétrofitter tous les F-35 déjà produit et le GAO dit très bien mais ça va coûter tant. Les deux organismes officiels permettent de se faire une idée précise de l'état du programme qui est presque toujours en contradiction flagrante avec la narrative du JPO et de Lockheed Martin.
  24. 6 points
    Cet article m'a fait rire ^^ .
  25. 6 points
    J'ai écrit un nouvel article sur comment on peut prendre en photo des satellites depuis le sol: https://satelliteobservation.wordpress.com/2017/04/20/observing-satellites/ Avec un peu d'explication des limites imposées par la physique à l'imagerie, aussi bien pour prendre en photo des satellite, que quand un satellite prend en photo la Terre.
  26. 6 points
    Le "coup d'Etat" continue sur sa lancée...
  27. 6 points
    En quoi c'est une bonne nouvelle? Pourquoi c'est plus grave de manger du chien que de manger du porc ou de la vache?
  28. 6 points
    Non ce n'est pas la vraie question. Ou plus précisément, avant que cette question-là se pose, il y en aura eu tout un tas d'autres qui sont encore beaucoup plus vraies... Par exemple : - Combien de temps pour que les armées sud-coréenne et américaine prennent le contrôle d'une bande de terre suffisante en Corée du Nord afin que Séoul ne soit plus visée par l'artillerie que le régime est considéré y avoir placé en masse, et quelles seraient les conséquences sur la capitale sud-coréenne et ses 10 millions d'habitants du barrage d'artillerie qu'ils supporteraient en attendant ? - Quel pourcentage parmi plusieurs centaines de missiles balistiques nord-coréens pourrait être arrêté par des batteries antimissile américaines comptant plusieurs dizaines d'antimissiles, voire au mieux peut-être plus d'une centaine ? - Quel pourcentage parmi les missiles balistiques nord-coréens sont armés d'ogives chimiques, dont le régime est considéré disposer de 2500 à 5000 tonnes, par exemple au VX produit considéré plus dangereux encore que le sarin? - Quelles seraient les cibles de ces missiles : bases militaires américaines en Corée du Sud ? Au Japon ? Concentrations de population, si oui lesquelles ? - Quelles sont les capacités de sabotage des commandos nord-coréens sur lesquels le régime a beaucoup investi ? Ces capacités sont-elles augmentées lorsqu'on les combine à l'utilisation d'armes chimiques ? - Au fait, quelles sont exactement les capacités de la Corée du Nord dans le domaine de la guerre biologique ? - De combien d'armes nucléaires la Corée du Nord dispose-t-elle ? Suivant les hypothèses utilisées, l'analyse source ouverte la plus approfondie en 2015 les estimait entre quinze et cinquante, avec une variante moyenne à trente. - Ces armes nucléaires sont-elles dès maintenant montées sur missile balistique, ce que les autres pays nucléaires avaient déjà réussi à faire au stade où en est aujourd'hui la Corée du Nord, et si oui quelles seraient les cibles de ces missiles : bases américaines en Corée du Sud et au Japon, Guam ? - La Corée du Nord a-t-elle placée des équipes commando sous couverture aux Etats-Unis, comme elle est soupçonnée de l'avoir fait dans les années 1990, et si oui ces soldats ont-ils pour cible les centrales nucléaires américaines comme à l'époque, ou pourraient-ils disposer aussi d'armement chimique ou biologique ? Voilà quelques-unes des vraies questions que poserait une éventuelle attaque déterminée du programme nucléaire nord-coréen par les Etats-Unis, sans parler d'une invasion en bonne et due forme.
  29. 6 points
    Question intéressante. Quelques éléments de réponse : - Le 300 blackout a un gros intérêt, c'est qu'il est produit à partir d'un étui de 5.56 raccourci à 35mm, dans lequel est serti un projectile de 7.62 (.30 dixièmes ou .300 centièmes de pouce). Il est donc théoriquement plus aisé de réaliser des chargements spécifiques à l'aide de différents types de projectiles venus soit du tir civil (pointe creuse, pointe douce, demi-blindée...) soit du monde militaire (perforant, traçant, incendiaire...). Sur le papier, la munition est donc plus versatile que le 5.56. - deuxième intérêt, vu que l'étui de .300 blackout possède le même diamètre qu'un étui de 5.56, car C'EST un étui de 5.56, la tête de culasse de l'arme tirant ce projectile n'a pas à être changée. De même, la longueur étant similaire à une cartouche de 5.56x45mm, autant de balles de .300 blackout peuvent trouver place là où un nombre donné de balles de 5.56 le peuvent. Ce qui veut dire 30 balles de 7.62x35 (nomenclature OTAN du .300 blackout) dans un chargeur USGI conçu pour le 5.56x45, par exemple. - Troisième intérêt, la munition a été conçue pour garantir le fonctionnement de l'arme en tirant des projectiles subsoniques, la rendant donc très silencieuse couplée à l'utilisation d'un modérateur de son. C'est le .300 "whisper". Sur le papier, faire passer les HK416 au .300 blackout via un simple changement de canon semblait donc la solution idéale. Sauf que ! - Malheureusement, HK Germany ne propose pas (pour l'instant) de canon en .300 blackout pour le HK416, alors que cette conversion existe depuis des années ! seul HK USA proposait un kit de conversion pour le MR223/MR556. C'est d'autant plus étonnant que des rumeurs persistantes font état du fait que les SEALS auraient tué Ben Laden lui-même à l'aide de HK416 convertis en .300 whisper pour être le plus silencieux possible. - Ce n'est qu'au début du mois de mars 2017 au salon IWA de Nuremberg dédié aux loisirs de plein air, à la chasse, et à la sécurité et défense, qu'ont été officiellement annoncés un G36 et un HK416 en .300 blackout et .300 whisper, les HK237 et HK337, qui sont des armes spécifiques, donc à priori différentes du G36 (ça c'est une certitude) et du HK416 (ça l'était déjà moins). - Le multicalibre ne sera géré que par le HK433. Il fallait donc de toutes manières que le GIGN, qui était pressé, rachète des armes compatibles puisque HK a préféré opter pour de nouvelles armes plutôt que de rendre compatible le HK416 (mais peut-être ne pouvaient-ils pas pour l'une ou l'autre raison) ! - Le .300 blackout est une munition jeune, extrêmement chère quand achetée manufacturée même si son coût est réduit lorsqu'elle est fabriquée à la main à l'aide d'une presse et de simples outils, ce que ne feront certainement pas les armuriers du GIGN qui ont autre chose à faire... - Son comportement lors de l'alimentation et de l'extraction dans et depuis la chambre d'une arme automatique, avec des projectiles dont le poids peut énormément varier au vu de leur diversité, est encore assez mal connu. C'est un facteur de risque. - Peu de forces l'ont pour l'instant adopté et les RETEX sont pour ainsi dire inexistants. La 7.62x39mm offre elle : - des performances balistiques parfaitement connues et documentée depuis des décennies non seulement par les soviétiques/russes, mais aussi évidemment par les armées occidentales/l'OTAN. - de nombreux types de projectiles conçus prioritairement pour un usage militaire, aux caractéristiques offrant des certitudes sur leurs effets. Y compris pour les projectiles tirés à des vitesses subsoniques. - un prix extrêmement bas même dans le cas de productions très modernes du fait de l'amortissement des chaînes et de la taille du marché depuis maintenant 60 ans. - de très nombreux RETEX étalés là aussi sur des décennies d'utilisation opérationnelle. *** Il y avait bien d'autres options pour le GIGN s'ils recherchaient un calibre intermédiaire. Des solutions déjà testées par de nombreuses forces spéciales. 6.8x43mm SPC, .458 SOCOM, 7mm TCU... Ils ont opté pour la munition offrant le moins d'incertitudes, ayant démontré le plus de fiabilité, disponible au prix le plus bas, et offrant une variété suffisante de types de projectiles au cas où ils aient à utiliser des munitions "exotiques". Et pour aller avec, ils ont choisi une arme pourtant arrivée tardivement dans leur petite compétition interne, conçue par une entreprise ayant des décennies d'expérience avec le calibre 7.62x39, CZ ayant manufacturé plus d'un million de VZ58. Ce n'était pourtant pas gagné, le CZ805 Bren ayant eu au départ très mauvaise réputation à cause de défauts de jeunesse confinant aux handicaps irréversibles, des défauts apparemment résolus avec le CZ806 Bren 2 qui a été testé pendant près d'un an par le GIGN. Le canon court permet également une arme aux dimensions contenues, proche d'un pistolet mitrailleur, ce qui est parfait pour l'utilisation en milieu clos ou confiné. Dans ces conditions et avec cette solution disponible, aucune raison de conserver le HK416 dans l'attente d'un hypothétique calibre intermédiaire supérieur au 5.56, ni d'opter pour le .300 blackout. Si un kit de conversion en 7.62x39 ou .300 blackout dans la gamme militaire (et pas seulement civile) avait été fabriqué et vendu il y a deux ans par HK sans que ceux-ci se sentent obligés de mettre au point une sous-version spécifique du HK416, les choses auraient sans doute été un peu différentes. Les HK417 eux resteront sans doute encore en unité dans leur rôle de fusil de précision semi-automatique, si le besoin du 7.62x51 se confirme pour l'usage qu'en fait le GIGN. edit : quelques liens en vrac : Sur les HK237 et HK337 présentés début mars 2017. https://www.gunsweek.com/en/rifles/iwa/new-heckler-koch-hk433-hk237-and-hk337-assault-rifles http://www.thefirearmblog.com/blog/2017/03/01/heckler-koch-hk237-hk337-300-blackout/ Le HK416 en .300 blackout. https://www.thetruthaboutguns.com/2011/05/foghorn/hk-416-in-300-aac-blackout/
  30. 6 points
    Je ne peux pas m'empêcher de rebondir sur cette phrase qui très lourde de sens. Elle peut paraitre triviale et légère au premier abord mais est historiquement décisive dans ce qu'est la vassalisation totale de l'Europe à l'Amérique. N'oublions qu'il n y a rien de trivial car les nations sont constituées d'individus et des signes forts apparaissent bien entendu aussi sur un forum. On peut voir des signes intenses de cette vassalisation au niveau des produits de consommation: coca cola (sodas en général), jean, musique, films, ou F-35 pour les armées ... Mais ces produits s'accompagnent d'une éducation et d'un changement de rapport au monde. Quand Guy Debord dit la phrase "Nous nous sommes faits Américains", il veut bien dire que notre rapport au monde et à l'autre est celui d'un Américain. Nos matrices de pensée sont grossièrement des matrices américaines. Bien sûr nous provenons d'une lignée historique européenne avec tout ce que notre histoire comporte, conduisant ainsi à des différences et une certaine tempérance par rapport à une pensée 100% américaine, mais nous ne sommes finalement même plus capables de voir le monde autrement. La victoire américaine de 45 a été l'occasion de mettre en oeuvre le plan Marshall qui représente une goutte d'eau dans le coût global de la reconstruction. Mais cet appareillage avait une utilité beaucoup plus décisive dont la partie la plus intelligente des élites US devait avoir conscience, à savoir orienter la production, la consommation et les appareillages divers sur des normes toujours plus américaines pour l'Europe. La menace soviétique était présente, mais les élites US avaient fait preuve d'une étrange complaisance en leur laissant la moitié de l'Europe. Surement cette menace était utile car nous savons tous que l'URSS n'était absolument pas un concurrent à la domination américaine, mais plutôt une aide pour maitriser leur seul vrai concurrent : l'Europe avec en son coeur le couple franco-allemand. Aujourd'hui tout le monde défend l'alliance avec l'Angleterre et avec l'USA parce que c'est génial et qu'on est super potes et qu'on peut faire des beaux exercices avec nos Rafale, F22 et Typhoon. Mais rappelons la genèse du rapport Franco-Anglais : une contradiction historique de fond qui se solde par la défaite française lors que la première véritable guerre mondiale : la Guerre de Sept ans (1756-1763) qui est confirmée 60 ans plus tard par la fin de Napoléon. La challenger suivant à l'Empire Anglo-saxon a été l'Allemagne avec son immense puissance industrielle, mais elle a perdu par deux fois. La France et l'Allemagne ne sont pas deux alliés naturels des Anglo-saxons : ils sont deux puissances vaincues et colonisées de la manière la plus subtile qui soit : la pensée (bien sûr on peut trouver des contre-courants et des petits faits qui diraient le contraire, mais je parle du sens principal et global du flot historique; et c'est plus ou moins fait consciemment suivant les évènements). Les matrices spirituelles européennes traditionnelles ont pratiquement disparu devant la modernité de la marchandise américaine qui s'y est déversée. Pour la France on le perçoit moins car le temps a fait son oeuvre et surtout cette vassalisation n'était pas encore spirituelle mais est longtemps demeurée seulement géopolitique. Petit à petit on a pu voir une anglomanie grandissante réservée aux élites et qui commence à être observable dès la Révolution mais ne prend de la force que bien plus tard. Dans le cas de l'Allemagne il a fallu user d'un outil plus violent: la culpabilisation ad vitam aeternam. La colonisation spirituelle de masse ne débute qu'en 1945 car auparavant les conditions de faiblesse de l'Europe et de force du monde Anglo-saxon n'étaient pas réunies. Et c'est là que c'est intéressant. J'ai vu le CV de Pic et c'est un ancien (héhé). Il est donc en quelque sorte un représentant d'une "ancienne génération" (sans offense !!) qui a été moyennement absorbée par la marchandise US. Certes il en a connu une partie comme tous les baby-boomers, mais il a construit sa sensibilité sur des bases qui héritaient encore d'une "certaine idée de la France". De plus en travaillant dans l'industrie hautement concurrentielle de la Défense où les vrais rivalités se dévoilent, il a du apprendre à se méfier des Américains (comme d'ailleurs une bonne partie des anciennes élites françaises, aussi bien dans l'industrie que dans l'armée qui sont deux maillons forts d'une nation). Ainsi il voit ce que sont les Américains (en tant que Nation): des rivaux, à la rigueur des alliés ponctuels, mais certainement pas des amis car il voit la vérité des contradictions (guerre des marchés, de l'influence, rachat des entreprises vedettes en France, et surtout guerre des Forum: les Anglo-saxons ne laissent rien passer sur notre matériel, même s'il est bien souvent meilleur que le leur (suis-je trop Français sur cette fin de phrase? ^^). Je vois régulièrement sur ce forum des participants (sur la Syrie c'est assez frappant par exemple, mais le sujet F35 n'est pas mal non plus), et je ne veux offenser personne car il n y a pas d'attaque ou de critiques, qui défendent (même pas forcément défendre mais ne serait-ce que percevoir les relations internationales etc...) les intérêts US en étant eux-mêmes persuadés de défendre les intérêts français*. Leur perception américaine du monde leur fait croire que les intérêts français et américains sont les mêmes sur les grandes questions stratégiques. Mais pire encore, parfois ils croient comprendre les intérêts français sans voir qu'ils les comprennent depuis un prisme américain (raisonnement, vision, ...) et finissent donc par défendre automatiquement les US. Ils appliquent au monde une vision américaine et se retrouvent à promouvoir leur politique sans même le savoir. Il y a aussi parfois des posteurs qui dénigrent le matériel français ou nos doctrines sur aucune autre base que "oh on est des ringards donc nos matos et nos idées sont pourries", et pour qui les idées, les concepts et les matos américains sont meilleurs parce que... "ba c'est les Américains c'est forcement énorme ce qu'ils font et ils sont trop forts"... La vassalisation prend une forme aussi triviale que ça. Il n y a rien de honteux et ce n'est pas un signe de stupidité ou quoique ce soit. Quand on a été éduqué comme ça c'est normal: c'est le produit de l'Histoire et j'en ai moi-même fait l'expérience car je suis Français! Cocorico! On peut dire que je suis, dans le cadre de la matrice historique des concurrences nationales des grandes puissances, né vaincu et vassalisé héhé (bon c'est relatif, j'aurai pu naitre en Espagne ou pire encore...). Bref ce n'est pas hors sujet parce que c'est évidemment très lié à l'instrument F-35 comme arme politique. Dans tous les cas merci à Pic pour son travail car quand on essaie de voir le monde par un prisme français il n y a pas beaucoup de sujets de réjouissances, mais il est là pour nous rapporter tous les déboires du F-35, et moi en tant que Français, j'aime ça! Cocorico héhé. Peace&Love (ah merde je suis grillé). *intérêt français au sens de la matrice des intérêts français en tant que puissance autonome qui prend ce qu'elle considère être les meilleures décisions pour ses intérêts en en étant pleinement consciente (c'est de la pureté théorique on va dire).
  31. 6 points
    Rien ne dit que le machin qu'il y a en photo n'est pas tombé il y a 1 an ... et rien ne dit que ca a quelques chose a voir avoir le bombardement en question. Etonnant aussi personne ne montre les 3 autres impacts ... il y a des confusions entre le nombre de "point" de départ du gaz. Certain parle d'un spot unique celui de la rue, d'autre parle de 3 spots... Dans tout ça pas grand chose qui nous garantisse la vérité sur les faits. Pour le nombres de victime par exemple c'est assez surprenant avec un seul engin, qui a d'ailleurs l'air petit. La population n'était pas dans la rue a a priori, tout le monde était chez soi a cette heure matinale. Il a donc fallu que le gaz entre chez les gens ... en quantité suffisante et malgré tout loin du point de diffusion. Je conçois bien que la population puisse être dense dans ce village et que les vent ai pu souffler dans la pire direction qui soit ... mais 400 victimes c'est beaucoup a une heure ou les gens sont sous abri.
  32. 6 points
  33. 6 points
    La Guerre civile en Syrie nous faisait réviser notre géographie et un peu l'histoire. Maintenant c'est au tour de la chimie ...
  34. 6 points
    Certaines victimes auraient été soignées en Turquie qui a les moyens d'analyses pour retrouver les composés de dégradations et donc tracer le gaz utiisé mais encore faut il croire les rapports turcs Pour mémoire le Sarin est un semi persistant plutot volatil a effet majoritairement respiratoire inodore, incolore ( donc peu compatible avec les premiers témoignages de fumée blanche plus odeur sauf à considérer un mélange avec un autre agent) Second point, il y'a des photos qui circulent de gars en trains "d'analyser" les sites d'impact avec juste un masque à gaz, des tongs et une parie de gants Sachant que le relargage théorique du Sarin est assez prononcé (il se dit qu'une surface contaminée peut relarger des vapeurs pendant plusieurs dizaines de minutes voir plusieurs heures) ça parait un peu suicidaire De l'exterieur ça ne ressemble pas à une attaque au Sarin. Phosgène, Acide prussique, Cyanogène ou un mélange pourquoi pas Il est certain qu'il y'a eu des décès ar intoxication aigue à un composé Lequel est une autre question. Et si on demande lequel on déroule la pelote de demander quelle est la source ....
  35. 6 points
    Sinon, cette image ne correspond pas à mes opinions... mais elle m'a semblé amusante donc je partage.
  36. 6 points
    Non, c'est pour "Guidées par un rayon, ces roquettes ratent rarement !" Par contre, cela reste des roquettes ...
  37. 6 points
    Et ça signifie que seuls les projets rentables seront lancés, ou alors qu'il faudra lourdement subventionner les autres, alors même que toute l'industrie fera pression pour qu'ils ne le soient pas. Sinon, un nouveau scalp en vue pour les opposants à Trump, un scalp républicain de plus : Devin Nunes, représentant républicain de Californie qui préside le House Intelligence Committee (Comité du renseignement de la chambre basse) et fier soutien du Donald. Il est, à son poste, chargé de superviser les investigations de la Chambre sur les allégations de collusions entre certains membres de la campagne Trump et la Russie. Il avait déjà par le passé soutenu mordicus les tweets de POTUS avant de devoir se rétracter, notamment en relayant les accusations visant Obama ("il a fait écouter Trump"). Il vient de franchir une falaise à la façon du coyotte dans Bip-bip et le coyotte. Ce qui est connu publiquement : dans le cadre de cette fonction il a reçu des informations d'une mystérieuse personne (soupçonnée de faire partie de l'exécutif) dans les locaux de la Maison Blanche (alors que les parlementaires disposent de locaux dédiés à la Chambre), il a caché ces informations aux autres membres du comité, pourtant dûment assermentés et habilités ; il en a causé à la presse avant que les membres du comité ne les connaissent, pour tenter d'affermir la thèse trumpienne, avant de devoir se rétracter. Pour le dire simplement, on le soupçonne de s'entendre avec une partie des accusés pour tromper les autres juges et influencer l'opinion... Les démocrates ont déjà demandé à ce qu'il se récuse, ils viennent d'être rejoints par plusieurs républicains, conservateurs (Mc Cain, Lindsey Graham). De son côté, par ricochet le Senate Intelligence Comittee (équivalent du premier, mais au Sénat), semble vouloir travailler beaucoup plus sérieusement sur le même sujet, sujet manifestement explosif si l'exécutif en est réduit à d'aussi grossières manœuvres pour tenter de l'étouffer. Pour finir, un autre sujet de cette semaine qui n'a pas trop, me semble-t-il, été abordé ici : un gros décret ruinant une grosse partie des efforts d'Obama en faveur de l'environnement a été signé : les fonctionnaires n'ont plus le droit de prendre en compte formellement les impacts sur l'environnement quand ils évaluent une politique ou un projet, abandon des régulations visant à diminuer la consommation des bagnoles et camions, ou à contrôler le devenir des résidus miniers, etc, etc.. Ils viennent de maintenir l'usage d'un pesticide jugé nuisible par l'EPA (le super-chef de celle-ci a justifié le truc en affirmant qu'il fallait "plus étudier la science"). Disposition prévues, navrantes, gains nuls à court terme et très négatifs à long terme... Trump, quoi.
  38. 5 points
    Et surtout, les pays que tu cites ne demandent pas à ce que l'attention diplomatique européenne soit polarisée sur leurs propres préoccupations régionales. Effectivement, ces pays sont de par leur localisation moins sujets aux menaces extra-européennes... Mais quand on sait que l'on pourrait avoir besoin d'aides dans un futur proche, on tente justement de réunir à sa cause le plus d'appuis possibles. Et il semblerait que les Polonais aient très largement négligé cela. Bref, une erreur diplomatique/géostratégique assez grossière, qu'ils ont tenté de réparer par la suite en soignant tant bien que mal leurs relations avec l'Allemagne. De telles erreurs peuvent se produire, mais il ne faut pas venir se plaindre ensuite.
  39. 5 points
    C'est un peu comme de vendre des plaquettes de frein déjà usées pour que ça passe avec un disque voilé.
  40. 5 points
    (Sources: Huffington Post, TYT, Mick Mulvaney) Mick Mulvaney, élu au Congrès récemment devenu le nouveau directeur de l'Office of Management and Budget (agence établissant le budget tel que voulu par le président, qui sera confronté à la vision du Congrès), s'était fait pendant longtemps (ca va peut-être changer avec son nouveau job) une image de soi-disant pourfendeur de la dépense publique (dans les limites politiquement opportunes pour lui et son "créneau de marché"), indiquant notamment que l'OCOF (Overseas Contingency Operations Fund: la réserve pour les urgences, soit généralement le premier temps des OPEX non prévues, les besoins soudains et imprévus d'expansion d'un dispositif...) du Pentagone était essentiellement un "slush fund" (une caisse noire) pour des dépenses militaires n'entrant pas dans les limites officiellement fixées par le budget, permettant donc aux politiques de rajouter une couche de dépenses vers leurs sponsors du secteur de l'armement. Et de fait, depuis 2001, les USA ont dépensé plus de 9 trillions pour la Défense, dont 1,7 sont passés par l'OCOF, dont une bonne partie n'a en aucun cas correspondu à des dépenses liées à "l'extraordinaire" des guerres (comme qu'on disait jadis). Bref, ce budget est devenu en majorité un bon moyen d'échapper aux limites qu'on se fixe officiellement et, semble t-il, très artificiellement (compromis politique, besoin de se donner des airs d'économe vertueux/responsable....), du "hors bilan" bien commode pour renvoyer la balle à qui finance généreusement les campagnes électorales et vous garantit un job après la politique. Mais évidemment, c'était une caisse noire quand Obama était président. Maintenant que l'orange moumoutée est au pouvoir, et que Mulvaney est son prophète budgétaire, c'est une dépense utile: le budget Trump prévoit une augmentation du budget de la défense en général, et une du budget pour les OCO en particulier. C'est que ce budget est bien commode: il n'est pas soumis aux mêmes règles et contrôles que le budget "ordinaire" de la défense, il est fait pour être claqué vite, constituer une marge de manoeuvre de court terme, offrir de la souplesse.... Et facilite d'autant les renvois de balle aux copains: c'est là qu'on trouvera les pires proportions de surfacturation, les cas de favoritisme les plus criants.... On connaît le genre. Ainsi, hier, un élu californien signalait à l'attention de Mattis l'entreprise TransDigm Group, qu'il accuse de surfacturer illégalement le Pentagone en abusant d'un monopole de fait qu'elle crée volontairement, comparant au passage l'entreprise au désormais tristement célèbre "Pharma Bro" Martin Shkrelli (repreneur d'une entreprise pharma pris dans une sombre affaire de "price gouging", en mutlipliant le prix de certains médocs -dont beaucoup de vitaux- par un facteur hallucinant). Transdigm est un holding se procurant des pièces spécifiques de machinerie lourde produites par un seul fabricant ou un nombre très réduit; ils rachètent les dits fabricants et multiplient alors les prix de vente par un facteur indécent (joli business model, pour les fans du "libéralisme"), soit exactement le business model du "Pharma Bro", dans un autre domaine. Pour éviter de tomber sous le coup des dispositifs de lutte contre la prédation par les prix (part des moribondes lois antitrust aux USA), ils simulent des offres concurrentes de la part des fabricants.... Qu'ils possèdent tous. Il s'agit donc de monopoles cachés et très spécialisés dont l'élu californien susmentionné a montré quelques exemples de pratiques: par exemple, un câblage dont le prix est passé de 1,7 millions de dollars à 7,8 après le rachat par Transdigm (sans que le produit ait changé). Ou encore un "rotor de moteur" (???je traduis littéralement donc je sais pas ce que c'est.... Et m'en fous un peu) facturé 654 dollars avant rachat, et 5474 dollars après. La documentation interne de la compagnie révèle ainsi que 80% des ventes de Transdigm sont réalisés sur de telles situations monopolistiques qu'elle a créées. Autre problème d'un monopole, et encore plus quand il s'agit comme ici d'un monopole contrôlé par une entité purement financière, l'investissement dans le maintien de la qualité est réduit, si bien que les cas de problèmes avec les produits Transdigm se sont multipliés dans les dernières années (crashant, entre autres, pas mal de drones pour cause de "starters-générateurs" -???- foireux). C'est un problème d'autant plus frustrant quand on parle de pièces si spécialisées, avec si peu de clients: il s'agit de domaines exigeant beaucoup de compétence technique, avec au final une assez faible demande, ce qui rend le client -les forces US- prisonnier du petit nombre de fournisseurs, d'autant plus qu'il y a peu d'entreprises volontaires pour se lancer sur ces marchés (voire aucune). Donc peu de concurrence, et peu d'entrants potentiels. C'est encore plus encouragé par le système américain si prompt à répondre au lobbying et aux donations en tous genres, par opposition à une vraie stratégie industrielle qui demanderait des changements plus profonds. Le "predatory pricing" est surveillé et règlementé, même si très imparfaitement (dispositifs incomplets, moyens de contrôle limités, nombreuses exceptions....), mais de même, la volonté de faire respecter ces règles est faiblarde: 12 filiales de Transdigm ont évité de révéler au DoD qu'elles appartenaient à la holding, selon l'élu californien Ro Khanna, qui s'est lancé sur le sujet. Transdigm s'est refusée à tout commentaire, et son PDG a été signalé comme ayant gagné en 2016 plus de 18 millions de dollars, soit plus que ce que gagnent les PDG de Apple, Boeing ou Citigroup: on voit les avantages à ce business model prédateur, la faiblesse des incitations à la vertu ou de la dissuasion contre les mauvais comportements (déjà bancale, et en plus peu imposée). Et on ne s'étonnera pas non plus, à travers cet exemple, que si les USA dépensent 600 milliards pour leur défense, ils n'en reçoivent certainement pas pour autant, très loin de là. Le budget des OCO mentionné plus haut est le vecteur le plus favorisé pour de tels acteurs industriels qui passent ainsi encore plus facilement à travers les contrôles: le domaine des pièces détachées est un exemple particulièrement sensible où on peut profiter de telles dépenses "d'urgence", même s'il s'agit dans les faits uniquement de renouveler les stocks normaux.
  41. 5 points
    Pourquoi je sens qu'un de ces quatre, on va voir Grèce et Bulgarie commencer à ériger, de concert ou non, avec financements européens ou non, un mur (sans Trump), une vaste fortification matérialisant la frontière façon "Moyen Age plus"? Et que ce genre de trucs nous donnera vite des images pas ragoûtantes à la télé, du genre des foules de réfugiés pressées dans un no man's land entre fusils turcs et moëllons européens, dont personne ne veut, et dont les souffrances, voire la mort, feront l'objet de sordides engueulades politiques pour décider de qui c'est la faute (après que tout ait été fait pour que les caméras n'approchent pas). Avec une Turquie qui s'en servirait comme monnaie d'échange "live" (pendant que ça arrive). Parce que l'Europe peut être aussi niaise, humanitariste (ce qui n'est pas un mal), "ouverte", immigrationniste.... Qu'on veut, elle ne peut néanmoins se permettre d'être (surtout publiquement) baladée par ce genre de manoeuvres trop souvent; à un moment ou un autre, et surtout avec toute une partie du continent qui grogne sur ce sujet (des pays entiers, des majorités, de fortes minorités), la posture va se raidir, et un nouveau genre de dureté va devoir émerger (plus on le retarde, plus ce sera violent et cruel). En l'état, la Grèce pourrait avoir du mal en cas de nouvelle vague migratoire: si un flot massif n'est pas forcément un risque existentiel en tant que tel, les conséquences sociales et politiques, elle, promettent quelque chose de pas joyeux. Et ça, ça nous pend au nez peut-être cet été. Quid si Erdogan décide d'y ajouter sa merde? Quel dirigeant européen pourrait se permettre de ne pas commencer à agiter une volée de bois vert dans sa direction?
  42. 5 points
    Personnellement je pense que sa n'aurait rien changé que les troupes US partent plus tard . Tout simplement parce que la présence des troupes US ne faisaient que renforcer la détestation des US chez les irakiens sunnites et chiites . L'armée irakienne de toute façon n'aurait pas pour autant évoluer sur du mieux avec une présence US et je crois que malheureusement seul la débâcle subie a sûrement poussée l'armée à ce reprendre en main . Même si bien évidemment un soutien au niveau formation et appuis restait nécessaire après cette débâcle . On observe qu'il y avait plus "d'autonomie" au sein de cette armée une fois les US partis , certes qui n'empêcha pas la débâcle . Non la "débaasisation" totale fut une erreur , à mon avis s'est à ce moment que la déstabilisation totale de l'Irak a vraiment commencée , enfin même si tout le monde est d'accord sur le fait que l'invasion de l'Irak fut une grave erreur dès le départ. Oui fichu merdier ...
  43. 5 points
    Difficile de trop attendre d'une population complètement (mais vraiment complètement) désinformée depuis plusieurs générations, sans accès à aucune forme d'information autre que celle donnée d'en haut (sauf, de façon très limitée, via des échanges plus ou moins illicites, ce qui reste très limité en ampleur, régularité, variété et niveau de détails), endoctrinée depuis l'enfance, et vivant dans la terreur et les bons vieux principes totalitaires d'atomisation de la société et des individus (n'importe qui peut être un délateur, à qui faire confiance si on n'est pas content.... Les bonnes vieilles recettes). Qu'il y ait du mécontentement et du moutonnisme d'apparence, c'est certain, mais dans les quantités requises, avec l'intensité et la persistance requises, et surtout -le point le plus capital- avec une capacité de concertation et d'organisation? Nope. La somme des mécontentements peut être immense, voire unanime, mais si ça reste au niveau individuel ou de petits groupes humains incapables de communiquer entre eux, ne sachant pas -ou à peine- que d'autres sont là, ne pouvant se coordonner, s'organiser, se hiérarchiser, développer une stratégie, faire émerger une "volonté" collective capable d'action.... Si rien de tout cela ne peut être fait, toute cette colère n'est que théorique et à mille lieues de pouvoir faire quelque chose de concret, si bien que même si une "étincelle" quelconque survenait, elle n'aurait aucun combustible sur lequel prendre. Regarde les destinées diverses des printemps arabes, pourtant dans des sociétés qui, comparativement, sont infiniment plus ouvertes et moins totalitaires que la Corée du Nord: les seules forces qui en ont retiré quelque chose, une fois la brève période de fièvre passée, ce sont les barbus de diverses sortes (ou l'armée, en réaction), tout simplement parce qu'ils étaient les seuls groupes et méta-groupes organisés, avec des structures, des moyens, une "name recognition", des leaders de tous échelons (avec de l'expérience), des savoirs-faires, une stratégie (ou au moins une ambition et des visées à son service), des relais de pouvoir et d'attention.... C'est chiant les ensembles humains géographiquement éclatés et se comptant en dizaines de millions d'individus: on ne les bouge pas comme on remue une équipe de rugby.
  44. 5 points
    Tu vois , je crois que tu juges un peu vite tout le monde ... le problème s'est qu'au vu de ta posture tu as toi aussi choisi un camp ... De facto selon le point de vue de ceux qui soutienne l'autre camps tu serais toi aussi un complotiste ... Il y a le facteur A ( guerre contre la rébellion ) , le facteur B (guerre contre le régime ). Les choses seraient simple si la confrontation entre A et B était la seule . De facto on pourrait plus aisément " choisir" un camp selon nos sentiments et l'idée qu'il y a un camp pour la démocratie ( enfin dans la vision occidentale ) et un camp qui soutien le régime , en sachant que le régime a aussi le soutien d'une partie de la population , ce qui complique la donne ... Le PB s'est qu'il y a le facteur C ( les groupes islamistes rebelles et DAESH ) ... On pourra disserter tant qu'on veut ... Tout le monde aura essayer de les utiliser ou manipuler en pensant s'en debarassé par la même occasion ... que ce soit les US en Afghanistan, le régime des Assad ...Les turcs aussi ... Les saoudiens et quataris eux s'en servent , pour diffuser le wahhabisme et depuis très longtemps ... Ce mal qui vient pourrir la tête des jeunes musulmans ou de ceux qu'ils convertissent dans nombre de pays occidentaux, ou du Moyen-Orient. Ils essaient de casser l'Islam pratiqué en Bosnie ( je les ai vu en ex yougo les "volontaires islamiques" ) ... Même si il y a divers courant nous avons du faire face aux islamistes algérien du GIA ... Pour ce faire les saoudiens and co ont profité de leurs alliés occidentaux qui a avaient un litige avec le regime Assad depuis les années 80 , en les trompant ... Car tu oublis que les saoudiens and co ont leur propre projet ... Je suis même persuadé que si le regime de Assad aurait choisi d'avoir de très bonne relations avec les saoudiens cela n'aurai posé aucun problème, les saoudiens n'auraient jamais eu de pb avec le type de régime qui est en place ... bien évidemment ce n'est qu'une supposition , le contexte n'étant pas la ...mais nous sommes nous même proche de pays qui n'ont pas notre vision de la democratie ... Enfin bref on a observé quoi dans cette guerre civile ? Une rébellion qui a vu les groupes islamistes soutenu très rapidement par les saoudiens and co prendre une prépondérance ... Les saoudiens and co et les turcs ont lâché DAESH une fois qu'ils n'en avaient plus besoin , les groupes rebelles islamistes étant suffisamment fort au sein d'une rébellion qui n'avait plus de démocratique que le nom , hormis les kurdes et leurs alliés ...en sachant que les kurdes ne sont pas tout blanc ... Quand on a commencé à voir des vidéos de ce que faisaient les rebelles islamistes de al nosrah , il y a eu une grosse gêne pour les saoudiens and co vis à vis des alliés occidentaux ... Donc les saoudiens ont fait changé le nom de al nosrah avec un nom qui ce noyé bien dans la masse des autres groupes rebelles ... Sans oublié ces gus qui ont été formé par les US , des gus que les saoudiens and co avaient sois-disant " triés" et sélectionnés ... des gus qui sont passé directement chez les islamistes une fois formé ... On comprend que les US aient compris qu'ils s'étaient fait bien avoir par les amis saoudiens and co ... On comprend mieux la réaction de Obama vis à vis des saoudiens ... ou de Israël ...Pour d'autres raisons ... La chose ennuyeuse s'est que l'administration Obama n'avait pas vraiment envie de ce mêlé de cette guerre en Syrie ... Et cela posé problème à la France qui pensait bénéficier de la puissance US pour régler le contentieux avec le regime Assad ... D'ailleurs Obama a eut cette réflexion , celle que les petits alliés des USA ( France , GB , saoudiens and co ) joué pour leurs propres intérêts, que ce soit en Libye puis en Syrie ... Donc je dirais qu'il y a eu un gros rappel à l'ordre en direction des petits alliés des USA ... Donc abandon des frappes contre la Syrie après l'affaire des attaques chimiques ...La France qui était en pointe pour cette affaire s'est retrouvée toute seule ...US et GB ne suivant pas ... Oui la GB avait apparemment aussi eu le sentiment qu'ils avaient été trompé par la France dans l'affaire lybienne ... Pour les accords sur le nucléaire iranien on a observer que cela a énormément ennuyer les saoudiens and co et Israël , idem pour la France . Bien évidemment il est assez logique de craindre que cet accord sur le nucléaire iranien voit ceux-ci en profiter , mais ces accords étaient loin d'être une forme de naïveté de l'administration Obama car ceux-ci impliqué beaucoup de choses , CAD que les iraniens avaient le devoir de tenir leur parole , et si ils ne jouaient pas le jeu de facto ils ce mettaient dans une position ou rien n'empêcher les US de réagir de différentes manières , avec un embargo très violent puis option militaire . Donc les iraniens ce sont eux même fait coincé avec ces accords , car un accord signé et non respecté du point de vue international s'est de facto ce mettre tout le monde à dos ...Et cela de manière encore plus sûre contrairement à avant . Donc Obama avait aussi réussi une chose , séparé les problèmes pour les traiter chacun de leur côté , donc en étant plus parasité par les problèmes des israéliens vs Iran au travers du soutien au Hezbollah au Liban ou celui des palestiniens. Pour les saoudiens idem . Donc Obama a surtout rappelé à tous que la puissance s'était elle la patronne . On oubli un peu vite que la politique des administrations Bush ont aussi servi sur un plateau l'Irak à l'Iran ... On oubli aussi l'embargo qui a tué des centaines de milliers d' irakiens et surtout des enfants ( la on a pas eu droit à des photos chocs ...) ... En sachant que s'est surtout les chiites du pays qui en on subie les conséquences ... Saddam Hussein ayant d'abord privilégié les sunnites question distribution de la nourriture et des médicaments . Et la la communauté internationale dont la France n'a pas eu de regret ou versé une larme pour les irakiens ...Comme si les embargos faisaient tomber les régimes de type dictateur ... Les exemples sont nombreux dans le monde ... nombre de régimes étant toujours au pouvoir malgré les embargos ... Donc entre 1991 et 2003 on a laissé mûrir un ressentit de colère dans les esprits des chiites ... N'oublions pas non plus l'appel de Bush père qui demandait aux chiites irakien de ce révolter contre Saddam Hussein en 1991 ... Alors entre la haine contre les US , la haine contre les sunnites ...De facto quand les US décident d'envahir l'Irak en secouant une fiole aux nations unies ...Il était évident que le système démocratique à l'occidentale aurait du mal à être une réalité ... Les chiites étant les plus nombreux de facto le résultat des différentes élections en Irak verraient les chiites toujours choisir un chiite ... Oui les republicains ont beau critiquer Obama de s'être trop tôt retiré d'Irak , de toute façon au vu du merdier qui était en place sa n'aurait fait que prendre plus d'ampleur avec des troupes US encore présente, et l'EI serait quand même monté en puissance ... Oui le régime syrien a aussi laissé les islamistes syrien allé en Irak , pensant s'en debarassé tout en emmerdant les US ...Sauf que la aussi mauvaise stratégie ... N'oublions pas que la politique des faucons US de l'encerclement de l'Iran avait aussi pour but d'isoler la Syrie et l'Iran ... La guerre en Afghanistan ayant aussi eu l'intérêt de pouvoir s'installé à côté de l'Iran ... Oui il y a bien eu le 11 septembre et de facto il etait logique de réagir , mais était-il nécessaire de s'installer en Afghanistan ? L'action des bombardements et des FS avaient suffi à virer les talibans , pour la suite il fallait juste laissé les Afghans ce démerder , un peu d'aide au niveau argent et armes suffisait ... Car n'oublions pas l'histoire de l'Afghanistan, aucune puissance étrangère n'a put rester dans le pays ... que ce soit les anglais , les soviétiques, et les occidentaux malgré les bonnes intentions ... Si les US ont renvoyé du monde ... mais bon ... Quand je vois qu'un officier après le retrait US du pays ( ils avaient juste laissé un minimum de monde ) écrit que l'Afghanistan était un truc ingérable ... Sans déconner la effectivement ont peu ce poser des questions ... Mais bon n'oublions pas que les US avaient avant 2001 étaient taper la discussion avec les talibans pour le passage d'un oléoduc ... Donc voilà ... Bien évidemment l'Iran et la Syrie ne sont pas non plus exempt en termes de comportements faisant dans le détail au niveau influence , jeux troubles, brutalités , déstabilisation chez les voisins ...Mais quoi que l'on puisse en pensé ces pays ont le soutien de leurs populations pour une majorité en Iran , et par contre pour la Syrie il y a eu division au sein du pays . Cela aurait été simple si on avait d'un côté des sunnites et de l'autres des chiites ... Mais non , on observe d'un côté des sunnites parti en rébellion , et pour certains une envie d'une démocratie , et d'autres nombreux avec une vision religieuse sans concession , les kurdes qui veulent plus d'autonomie , donc des objectifs largement différents ... De l'autre côté on voit le soutien des minorités , alaouites , chiites , chrétiens , etc ....mais aussi de nombreux sunnites . Bien évidemment parmi ces gens il y a ceux qui n'aiment pas spécialement le regime Assad , mais la on est dans l'optique du moins pire ... En face on quand même les groupes rebelles islamistes qui ont pris de l'ampleur sur les autres groupes rebelles qui une fois au pouvoir n'auront pas de pitié sur tout ce qui n'est pas sunnite , et pour les sunnites resté avec le régime la s'était double peine ... on pourrait même dire que hormis les kurdes et leurs alliés , il n'y a plus beaucoup de démocrates ... De toute façon ne soyons pas dupe , quand on observe ce qui s'est passé en Egypte , on a sous-estimé les islamistes qui ont eu un soutien important auprès de la population égyptienne, puisqu'ils ont été élus démocratiquement ... Oui grosse surprise sur ce coup la ... Au final les islamistes ce sont fait virer du pouvoir ... Après avoir voulu appliquer de nouvelles règles qui étaient anti démocrate mais très adaptée à un pays régi par la religion ... Donc après avoir était evincé du pouvoir , on observe que ceux qui avaient voté islamistes voient l'idée de démocratie être une tromperie ... Ben oui si on ce positionne sur leur point de vue , la démocratie n'était que le moyen d'accéder au pouvoir pour mettre en place un pays regi par l'Islam sans passé par la force et la violence... Et non un système qui pourrait permettre de changer de gouvernement à l'issu d'un mandat . Quand on observe le Liban , on observe que la cohabitation en mode démocratique des différentes cultures , religion est très fragile après une longue guerre civile , la guerre avec Israël. On observe le rapprochement des chrétiens et des chiites , certains sunnite, et cela grâce à ce sentiment d'identité nationale , même si il faut prendre en compte une méfiance vis à vis du Hezbollah pour certains libanais . Bien évidemment la Syrie et l'Iran a énormément jouer un jeu au Liban , mais n'oublions pas que les saoudiens aussi ... l'installation des islamistes sunnite à Tripoli n'étant pas anodine ... la le pouvoir libanais a quand même réagi et a donc décidé de nettoyer ce nids d'islamistes . Il y avait un contrat d'armes pour le Liban payé par les saoudiens qui sera annulé , enfin les armes et munitions seront bien acheter mais iront directement chez les saoudiens . Donc au final malgré une guerre avec Israël, les pb avec les islamistes sunnite , les attentats contre des personnalités libanaise ( on pense que s'est la Syrie ou l'Iran ) on on observe que le Liban malgré sa fragilité peut malgré tout avoir une unité nationale. Oui n'oublions pas les puissances étrangère comme la Russie et l'Iran qui essaient d'avoir de l'influence dans cette guerre , avec d'un côté des russes qui savent que le départ de Assad est une solution , que la Syrie ne pourra récupérer tout le territoire , d'ailleurs on oubli un peu vite que quand bien même la Russie a ses propres intérêts , celle-ci avait une proposition pour le départ de Assad , le pb s'est que les occidentaux ce sont fait piéger par les saoudiens and co , de facto un départ de Assad pouvait être compliqué si on attendait trop longtemps , car au vu de l'optique islamiste qui prenait une ampleur au sein de la rébellion , de facto on s'eloigné d'une solution qui verrait la possibilité de faire cohabiter une majorité sunnite avec les minorités . Le PB s'est que les occidentaux étaient persuadé de faire tomber le régime syrien par la force ... Au final on a joué la mauvaise carte ... et le régime est toujours en place ... les rebelles islamistes soutenu par les saoudiens and co sont en force ( ce qui va compliquer la donne pour une future évolution vers un système démocratique de cohabitation entre minorités et les sunnites ) ... et malgré tout les rebelles ont perdu encore du terrain ... Les russes ont compris que le régime ne pourrait pas récupérer toute la Syrie , et qu'il était plus logique de ce contenter de la Syrie utile . On a l'Iran qui elle refuse que la Syrie soit réduite, sa vision étant d'avoir un arc chiite face à l'arc sunnite des saoudiens , donc un saillant sunnite dans l'arc chiite impossible à accepter. Au sein du régime syrien, il y a le régime, les anciens qui ne veulent pas céder un pouce de terrain , refusé tout lien ou toute discussion avec les US , tout comme ils refusent l'optique russe en ce qui concerne l'avenir de la Syrie . Dans tout sa , il y a aussi le problème DAESH , qui s'étale entre la Syrie et l'Irak ... Donc on a vu le régime syrien , les russes , l'Iran , les occidentaux avoir le même but , détruire DAESH . Les saoudiens and co , les turcs coincé ont lâché DAESH qui n'avait plus d'utilité mais ils ont leur propre groupe qui sont des annexes de al qaïda ... Donc il y a peu , on a vu un changement de politique au niveau des occidentaux en ce qui concerne le régime syrien .On peu donc ce poser des questions ... Tout ce temps ou l'on nous a dit qu'il fallait que le régime syrien quitte le pouvoir , qu'il ne pouvait pas y avoir d'autres solutions ... Et la tout a changé ... Alors tout ces morts de part et d'autres pour rien ? Pourtant il y a peu on était en train de jouer sur la corde sensible avec Alep , les victimes civiles , les casques blancs ... Alep qui étaient assiégée ...enfin une petite partie de la ville ( parce que les médias donner l'impression que s'était toute la ville ... ) . Au final ve morceau est tombé , et du point comparatif , les pertes collatéral n'étaient pas pire que celle occasionné durant la bataille de Falloujah avec les US ...bataille qui avait durée moins longtemps ... Comme quoi il est aisé de jouer qur la corde sensible , mais si demain la France devrait reprendre une ville ou une partie d'une ville , je pense qu'il y aurait fatalement du collatéral ... N'oublions pas que dans ce contexte de guerre civile , mince est la frontière entre le civil et le combattants rebelles ... Au final , les médias sont vite passé à autres choses après la chute de cette partie de la ville de Alep ... certains médias occidentaux ont quand même voulu en savoir plus et la ... On s aperçoit que nombres de civils étaient pris en otage par les rebelles ... que ceux-ci planqué des dépôts de munitions et d'armes au milieu des civils , près des hôpitaux ou autre lieu public ... soit pour ce cacher , soit pour ce dire que sa pouvait protéger mais la ... il y avait quand même de gros doute ... Le régime et les russes frapperaient quand même ( comme les US dans la bataille de Fallujah ...) ... Donc de facto cela jouerais en leur faveur mediatiquement ... On a aussi observer que les rebelles ne partageaient pas la nourriture avec la population , que celle-ci servait de bouclier ... enfin la partie qui n'avait pas choisi de camps , tout simplement parce que cette partie de la population avait d'autres préoccupations , celle de nourrir leur famille , les protégé des combats entre les deux adversaires ... Donc au final , tout cela a mis en avant que si les rebelles islamistes auraient les moyens du régime ...Ce serait aussi très violent ... Donc au vu de tout sa ... Je pense qu'il faut avoir des preuves concrète avant d'avoir des certitudes tel que les tiennes ... Surtout dans ce bordel qu'est devenu cette partie du monde ... J'ais fait un post mettant en avant le problème qu'il y avait de savoir ce qui s'est exactement passé avec ce bombardement , et quand bien même que des experts réputés puissent être sur et certain de ce qui s'est passé ... Donc tu vois le post de Pierre_F que je cite ci-dessous apporte des nuances très intéressante , car il y a des doutes qui apportent de très bonnes questions . Quand des pays occidentaux on aidé l'Irak dans la guerre contre l'Iran et cela malgré le fait que Saddam Hussein était un dictateur sanglant , l'emploi d'armes chimiques n'a pas choquer grand monde ...Cela n'exonère pas ceux qui ont employé des armes chimique en Syrie , que ce soit le régime ou les islamistes, car n'oublions pas que ceux-ci en Irak voulaient les utiliser ... Des reportages montrant les kurdes découvrir des stocks de produit chimique planqué un peu partout ( et pas forcément dans de grands entrepôts ) , certes certains produits étant la pour la fabrication des IED , mais pas que puisque des masques à gaz aussi étaient présents dans ces entrepôts ... Si cette menace n'existe pas , je me demande bien pourquoi les artilleurs US et français qui appui l'armée irakienne sont tous équipé de sacoche de transport pour masque à gaz ... Il suffit de regarder les photos et vidéos des artilleurs US et français présent en Irak pour s'en rendre compte ... Quand les US combattaient les islamistes a Fallujah, ou dans d'autres villes d'Irak après l'invasion en 2003 , ceux-ci n'avaient pas de sacoche avec masque à gaz sur eux ... Donc on prend en compte sérieusement la menace chimique qui serait aux mains de DAESH au niveau des militaires US et français présent en Irak ... Alors oui on peu ce poser des questions sur ce qui s'est passé il y a quelques jours , et reli mon post ou je compare avec un lien de l'armée de l'air française, en fait un cours sur la menace chimique et le lien ou cet expert sur le point donne son avis ... Donc soyons prudent avant d'avoir des certitudes ... Si je fais le point , il y a un nombres de photos d'enfants morts dans cette région du monde depuis les années 80/90 qui n'ont jamais étaient montré ...Qu'on a pas eu de réaction pour faire cesser des situations. Alors je me dis que pour l'instant tout n'est pas tout blanc d'un côté et tout noir de l'autre côté .... Moi il n'y a que la destruction de DAESH ou de groupes d'islamistes radicaux qui est une priorité en terme d'ordre de menace direct pour la France , et peu m'importe qui va lacher ou tirer une bombe , un missile , une balle pour ce faire ... Donc voilà mon ressentit sur tout ce bordel dans cette partie du monde ... Si ... j'oubliais , quand on veut faire une guerre ( à tord ou à raison s'est pas le fond du sujet ) on l'a fait sois-même sans passé par des intermédiaires ... Qui ont leur propres calendriers ... Je ne suis ni un fan boy de Assad , ni un fan boy de Poutine , ni un fan boy de l'Iran , ni un Fan boy des USA ( sauf pour la vision qu'avait Obama sur ce bordel ) , ni un fan boy de la politique étrangère de la France dans cette partie du monde . Maintenant si tu trouves que je fais parti des complotistes ... S'est très intéressant car cela apporte divers hypothèses, comme quoi rien est facile pour avoir un avis tranché . Sans oublier la possibilité de stock "sauvages " de produit chimique servant à la fabrication des IED ou d'armes chimiques caché chez les civils ( pro rebelles islamistes ou non pro , donc subissant les rebelles islamistes ) et qui aurait été touché par les frappes de l'aviation du régime. Cette guerre s'est le triomphe du gris sur le blanc et le noir ... Malheureusement ...
  45. 5 points
    Frappes en #Syrie: Hollande souhaite prolonger l'initiative américaine, dites moi, je suis en plein cauchemar la?
  46. 5 points
    Objection votre honneur, le coup de blues de Maitre Gibbs serait plutôt un dommage collatéral de la guerre civile en Syrie, page 1082 (enfin, ça semble être la goute d'eau qui...). Ce qu'il nous faudrait, c'est un bon truc pour lui remonter le moral, genre une vidéo d'Houthis en guenilles arrivant aux portes de Ryad apres avoir mis en déroute x divisions blindés saoudiennes.
  47. 5 points
    Personnellement, ce que je trouve fabuleux dans cette histoire de bombardement au gaz est qu'il y a quelque jours, des voix occidentales ont admis que l'objectif n'était plus de faire partir Bachar. Et brutalement, emploi d'arme chimique, affirmation péremptoire que c'est la faute du gouvernement et surtout message martelé de toute part que c'est son ordre quasi-direct (des israéliens et des américains). Et je vous passe la représentante à l'ONU exhibant des photos d'enfants morts à l'assemblée générale qui rappelle de tristes souvenirs de manipulations simplistes. Le plus amusant est le retournement de veste de Trump, comme quoi la pression politique intérieure intenses qu'il subit aux USA le pousse à lâcher du lest à l'extérieur. Je viens de voir le site de Bellingcat sur cette attaque chimique. C'est quand même fabuleux de faire un article de plusieurs pages entièrement basé sur des témoignages de rebelles et de djihadistes sur place, ou sous leur contrôle, (avec des contradictions d'ailleurs) puis dans le paragraphe final exposer en vitesse la version russe en précisant très explicitement que les russes sont de toute façon des menteurs pathologiques ... Je ne vous raconte pas l'enquête à charge ...
  48. 5 points
    Je t'ai banni jusqu'à demain midi ... le temps de la réflexion.
  49. 5 points
    Oui, ce serait très dommage, surtout que ses messages contiennent plein d'informations utiles.
  50. 5 points
    Il y a juste que quand tu coopère avec des Allemands, ceux ci pillent le savoir faire de leur partenaires et sont malhonnête sur les quantités qu'ils achèteront pour récupérer un maximum de travail. Comme ça fait 2 ou 3 fois qu'on s'est fait avoir, on a plus envie de recommencer.