herciv

Members
  • Compteur de contenus

    965
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    1

herciv last won the day on September 20

herciv had the most liked content!

Réputation sur la communauté

309 Excellent

À propos de herciv

Profile Information

  • Pays
    France
  1. La Composante Air belge

    Tu serais sympa de ne pas parler au pluriel. Parce que moi je me plaçais uniquement sur le plan politique en soulignant la difficulté accrue pour le gouvernement belge de choisir ke f-35 après le discour de macron d'aujourd'hui. Parce que globalement je ne sousestime absolument pas l'appoert du Benelux sur la construction europeenne.
  2. La Composante Air belge

    Il y a beaucoup de propositions concretes dont celle d'une europe de la defense hors Otan. et surtout autonome. A mon avis c'est le mot important sur la defense.
  3. La Composante Air belge

    J'attend juste de voir si les allemand vont temporiser ou adherer.
  4. La Composante Air belge

    Macron prpose ni plus ni moins que de mettre le turbo sur le projet europeen a tous les pays qui ont suffisamment de gnac pour. Le Benelux etant en general en avance sur ces sujets il est probable qu'il adhere mais le choix du f-35 serait un mauvais signal.
  5. La Composante Air belge

    Du projet Europeen. Et apres un tel discour le choix du f-35 par la Belgique serait un mauvais signal.
  6. La Composante Air belge

    Ben en tous cas il prend les devants et appel les autres a le suivre. On verra si il est suivi.
  7. La Composante Air belge

    Certe et heureusement. Mais là je parle en terme de consequence politique. Il va falloir attendre les choix politiques autour de la coalition allemande. Mais il se pourrait bien que le choix de lm provoque deux effets kiss cool.
  8. La Composante Air belge

    En tous cas ils ont attendu les elections allemandes et les consequence politiques notamment en france et en allemagne . Maitenant dire oui a lm se sera se prononcer contre Macron Ils peuvent le faire,cest sûr mais les consequence polutiques seront beaucoup plus lourde qu'avant ce discour.
  9. La Composante Air belge

    Macron souhaite une capacite autonome de l'Europe de la défense. Ca passse par une independance industrielle.
  10. Le F-35

    Je viens de tomber sur un document très éclairant concernant la décision sur les 108 F-35. Il date de février 2017 et abordait déjà la question du retrofit ou pas. 1 - les 108 concernent bien tous les block 2B et les block3i 2 - l'upgrade de ces 108 est dimensionnée en temps et ne me semble pas si lourde : Concerning the introduction of Block 3F software, the Air Force will have approximately 108 aircraft in either a Block 2B or 3i configuration that will eventually need to be retrofitted with software and/or hardware upgrades. Approximately twenty-six of these aircraft will require a software-only upgrade. This process will take approximately three days per aircraft to load and thoroughly test the new software. Nineteen aircraft will require new signal processor cards in addition to the software modification. These new cards take minimal time to install and test so the average retrofit time remains approximately three days. Eighteen aircraft will require installation of a newer Helmet Mounted Display System in addition to the signal processor cards and software. The hardware installation will take approximately fifteen days to install and check out. The remaining forty-five aircraft will require significant hardware modifications in the form of a Tech Refresh 2 modification. This modification consists of twenty-six major components and takes approximately thirty days per aircraft to install and checkout. The Air Force is working with the Joint Program Office on a detailed retrofit plan to efficiently and smartly upgrade the existing fleet to the Block 3F configuration. 3 - Je pensais que cet upgrade était ajourné pour des raisons de budget ou pour des raisons techniques. En fait ce serait surtout pour des raisons de risque de nouveau glissement du calendrier. L'IOT&E semble être une date crucial pour le JPO. Any delay at this point will further delay our ability to enter into Initial Operational Test and Evaluation or IOT&E. This IOT&E period is where we will fully wring out the aircraft with our best test pilots employing the F-35 in complex scenarios against the most realistic threat simulations we can create. Although we would like to start this IOT&E phase as soon as possible, we do not want to rush the program to an arbitrary end that delivers an aircraft that isn’t fully developed and tested. 4- le MDF (Mission Data File) et le JSE (joint simulated environment) semblent être le point focal de tous les efforts du JPO et de LM là encore pour atteindre l'IOT&E In addition to ensuring the procurement of the promised Block 3F capabilities, the areas of greatest concern are Mission Data Files, modification of our IOT&E fleet and the Joint Simulated Environment. The Mission Data Files describe the sensed environment to the aircraft so that it can determine how it should respond. While the Operational Flight Program of the aircraft will not change until the next software release, the Mission Data File is tailored to specific Areas of Responsibility and specific threat systems. These files will change as the threat changes. Currently, Mission Data File production capacity and rapid reprogramming ability is limited for emerging threats. Next, the Air Force fleet of Operational Test aircraft requires modification to the final Block 3F hardware configuration. These modifications are behind schedule with availability of the full fleet of twenty-three aircraft projected in mid-2018. The Air Force is working with the Joint Program Office to accelerate this schedule. Finally, the Joint Simulated Environment is the system where we’ll train to employ this complex aircraft. The Joint Simulated Environment is almost as complex as the aircraft itself. It will use the actual Operational Flight Plan as well as the Mission Data Files just mentioned. It will provide a very realistic representation of what the aircraft can do against real-world threats and real-world targets. Unfortunately, the Joint Simulated Environment is also behind schedule with an earliest projected ready-to-use date of mid-2018 and a fully accredited simulator available around the start of 2019. Again, we’re working with the Joint Program Office to do whatever we can to accelerate this Schedule. 5 - Apparemment il n'y aurait pas d'accélération des acquisitions tant que cette IOT&E n'est pas acquise afin de ne pas retarder le block4 ni augmenter les coûts. Accelerating the procurement rate prior to the development of Block 4 would add overall cost to the program. If we were to procure at higher than planned rates inside the FYDP, the Air Force would have to retrofit aircraft already delivered to the fleet with Block 4 hardware and software modifications. 6 - Pour ceux qui affrontent les aficionados du F-35 une phrase à retenir : apparemment ni les block2B, ni les 3i ni les 3F ne sont considérés comme 5ème génération. C'est pas une surprise mais ressemble à un aveu. Once Block 4 delivers near the end of the FYDP, we should examine the option of accelerating the F-35A program above the current procurement rate to meet the 5th Generation requirements necessary to balance the Air Force ability to fulfill national security objectives. http://docs.house.gov/meetings/AS/AS25/20170216/105552/HHRG-115-AS25-Wstate-HarrisJ-20170216.pdf 7 - le block 4 se focalisera sur une démarche appelée tech refresh3 centrée sur le hardware. The follow-on modernization, effort for the F-35A centers on the Block 4 upgrade currently in the early stages of planning. Block 4 will bring increased capability beginning in fiscal year 2021 and approximately every two years thereafter. Block 4 is geared toward meeting the estimated threat in the 2025 timeframe and beyond. Capability improvements will include integration of additional weapons and upgrades to the electronic warfare system, datalink systems, and radar. The Air Force is placing great importance on the hardware upgrade planned as Technical Refresh 3. Technical Refresh 3 will add an improved integrated core processor, an improved panoramic cockpit display, a more capable aircraft memory system as well as other classified hardware changes.
  11. Le F-35

    Sur le fond je ne peux que comprendre ton commentaire. Mais cette histoire de formation n'est qu'une manière de régler un symptôme plus important : que la concurrency ne peut pas être appliquée advitam sur 108 avions les plus anciens. les block2 et peut-être les 3i. D'autre part concernant la formation des pilotes il faudra donc qu'ils soient transformer sur des standards, sans le fameux système de combat, qui n'atteindront jamais ceux qui seront opérationnels. De mon point de vue quand ce programme aura enfin trouvé son rythme il y aura d'autre F-35 qui serviront vraiment à la formation. Les "108" serviront de parking Queens. Cette histoire de formation est juste un cache misère.
  12. Le F-35

    Pardon. C'est corrigé.
  13. Le F-35

    Les australiens font le dos rond concernant les deux f-35A block 3i qu'ils ont déjà en espérant qu'ils ne servent pas à la formation Given those aircraft so far delivered to Australia are essentially the same specification, the Royal Australian Air Force must now either find the money to fix those F-35s it already has — or accept a smaller than expected fighting force than expected. Exactly how much additional delay these fixes place on the F-35 program is also an issue. The RAAF has already had to buy a handful of F/A-18 Super Hornets to maintain its capabilities while it waits. It had hoped the F-35A would begin to enter limited service in July 2019, with full operational capability by 2023. http://www.news.com.au/technology/innovation/australias-f35a-stealth-fighters-may-cost-millions-to-bring-up-to-a-fighting-standard/news-story/7a28b881ff92cc27ed5fd88f2480f512
  14. Le F-35

    Un article de Dan grazier dâté de hier obtenu via SNAFU. J'en reproduit une traduction Google brut. http://nationalinterest.org/blog/the-buzz/the-us-congress-trying-give-the-f-35-pass-all-its-problems-22423 La facture d'autorisation de défense de 700 milliards de dollars pour 2018 contient un certain nombre de dispositions susceptibles d'accroître le risque de dépassement de coûts pour le programme F-35 Joint Strike Fighter et de saper la capacité des fonctionnaires et du Congrès du Pentagone à évaluer l'adéquation au combat d'une nouvelle arme systèmes à l'avenir. L'un des débats centraux pour le programme F-35 est de savoir s'il sera plus capable de combat que les systèmes qu'il remplaçait. Le plus controversé de ces affirmations a été que le F-35 serait un remplacement de soutien aérien acceptable pour l'A-10, auquel même les fonctionnaires de la Force aérienne se sont réveillés. Les responsables de la Force aérienne se sont engagés à faire un survol entre l'A-10 et le F-35, et le Congrès a codifié le critère de la loi comme condition pour la retraite des A-10. Mais maintenant, une disposition contenue dans la version de la Loi sur l'autorisation de la défense nationale pourrait être compromise par d'autres tests comparatifs contre les systèmes existants. Comme nous l'avons expliqué dans une lettre aux comités des services armés, la langue pourrait restreindre de manière inappropriée la capacité du Directeur de l'évaluation opérationnelle et de l'évaluation d'évaluer l'efficacité du combat de nouveaux systèmes en interdisant de nouveaux tests qui comparent les systèmes existants par rapport aux nouveaux. Au lieu de cela, DOT & E ne pouvait comparer que de nouveaux systèmes à leurs prédécesseurs "si ces éléments ou composants existent et que des données pertinentes sont disponibles sans nécessiter de tests supplémentaires". Pour le programme F-35, cela signifie que l'armée de l'air pourrait sauter la mouche complètement, car cela nécessiterait de nouveaux tests. Dans l'ensemble du Ministère, cela représenterait un obstacle significatif pour déterminer si les militaires et les contribuables obtiennent de l'argent pour leur argent. En l'absence de tests comparatifs réels de nouveaux systèmes, qui sont presque toujours beaucoup plus coûteux que les systèmes existants, il sera difficile, sinon impossible, de savoir s'il existe un gain réel de capacités par rapport aux systèmes existants et, dans l'affirmative, si ce gain est vaut le coût supplémentaire et des charges logistiques et d'entretien supplémentaires. Les deux versions de la Loi sur l'autorisation de la Défense nationale autorisent un bloc d'achat de 440 F-35 par le biais d'un processus de passation de marchés appelé «Quantité de commande économique», même si les avions sont en cours d'élaboration et les essais nécessaires pour prouver qu'ils sont opérationnellement efficaces ne sera pas terminé pendant des années. Jusqu'à ce que les tests soient effectués, tous les Américains obtiendront pour leur argent, c'est un tas de pièces pour un prototype non prouvé. Le département de la Défense dispose d'une variété d'outils à acheter en vrac, avec différents niveaux de contrôle des coûts. Comme nous l'avons déjà écrit, l'achat de F-35 par une quantité normale d'ordre économique plutôt que par une acquisition pluriannuelle aurait permis au ministère d'éviter les exigences légales établies pour les marchés pluriannuels afin de démontrer qu'ils réalisaient des économies de coûts. Effectivement, la langue proposée par le département aurait été un chèque en blanc. Au lieu de cela, les projets de loi de la Chambre et du Sénat incluaient un minimum de contrainte à la quantité d'ordre économique en le modifiant avec l'obligation pour le ministère d'obtenir une certification indépendante des économies de coûts et un risque minimal de changements de conception majeurs. Le problème, bien sûr, c'est que même le Pentagone admet que les coûts pour le programme augmentent, pas vers le bas. Le programme est également entré dans son stade de développement et de test le plus complexe, en particulier lorsqu'il s'agit de logiciels essentiels pour que ces avions soient efficaces dans le combat, ce qui impliquera probablement des réparations coûteuses. Les gestionnaires de programme cachent également des informations clés sur la sécurité des F-35, comme John Donnelly de CQ l'a révélé cette semaine. En octobre 2015, Donnelly a signalé que les sièges d'éjection de l'avion posaient «un risque accru de coup de fouet fatal lors d'une éjection d'urgence» aux pilotes. Ce risque a été augmenté d'un lourd casque de 600 000 $, ce qui pourrait présenter un «risque de graves blessures au cou». Les responsables du programme ont assuré le public en mai que ces problèmes ont été abordés. Mais Donnelly a récemment découvert un rapport de sécurité interne de la Force aérienne qui a révélé que les sièges d'éjection posent toujours un risque «grave» de décès. Bien que le programme indique qu'il a déjà abordé le problème, jusqu'à présent, il semble être en train de réduire les obstacles en supprimant les tests - ce qui ne coûterait que quelques millions de dollars - et ne pas répondre aux préoccupations de sécurité soulevées par le DOT & E au sujet de la canopée. Auparavant, nous étions préoccupés par le fait que la concurrence dans le programme - la précipitation vers la production avant que le développement et le test ne soit terminé - créerait des "orphelins concurrents". Ce sont des avions achetés au prix total qui serait trop coûteux à réparer pour les rendre capables de combattre . Stephen Trimble à Flight Global rapporte que les poulets peuvent être rentrés à la maison car le bureau du programme considère que les mises à jour des avions ont été achetées au début du programme, ce qui a donné lieu à 108 orphelins de concurrence. Il est clair que le programme F-35 nécessite plus de supervision pour les adultes. Nous espérons que les comités augmenteront la surveillance de ces problèmes afin de s'assurer que les avions sont efficaces, sûrs et abordables. Les hommes et les femmes qui les menacent ne font rien de moins. Cette histoire est apparue au projet sur la surveillance gouvernementale
  15. Le F-35

    Je me demandais quand il allait sortir un truc sur le technologisme après un exemple aussi flagrant que 108 avions non combat ready .