Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Frencho

Members
  • Posts

    230
  • Joined

  • Last visited

Reputation

285 Excellent

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

3,407 profile views
  1. Par contre Rupert Murdoch et Sky News Australia seront ravis d'avoir des sous-marins allemands qui penchent a droite Je crois que les allemands on devrait facilement les surpasser sur le marché indonésien, la France est une nation de l'Indo-Pacifique et on ne bloque pas les exportations d'armements sous l'influence de bobos bien pensants, puis on s'est frité avec les australiens, leurs rivaux, ca doit leur donner un peu de confiance qu'on les lâchera pas si ca chauffe entre les deux. Les coréens à mon avis vont rester car il s'agit de deux nations asiatiques avec des projets de defense en commun, KAI KF-21 Boramae et SSK Nagapasa, peut être il en a d'autres que je connais pas. Certes les soums Nagapasa peuvent être des bouses, mais vu que la Corée du Sud est menacée aussi par la Chine ca donne une certaine cohesion. Ensuite la Corée du Sud est prête a donner des montages financiers avantageux, puis par inertie le programme risque de continuer surtout car produit a partir du 3 par PT PAL Indonesia, ou au moins assemblé localement; ce qui donne du travail aux indonésiens et developpe leur infrastructures. Bref un peu comme nous continuons avec des daubes comme les A400M, les NH90, drone Euromale, voir le SCAF avec les allemands... Puis une grosse partie du matos des Nagasapa es allemand, j’espère qu'ils ne vont pas quand meme metre tous ses œufs dans le meme panier! Pour les navires de surface, c'est en partie parce que Naval Groupe n'offre pas de FREEM à l'export, ils cherchent des navires de plus de 5000t...
  2. D'ou vient cette information sur la volonté d'achat indonésien d'un sous marin Type 214 de l'allemand TKMS? Car je l'avais déjà bien prédit l’année dernière, la marine indonésienne veut surtout acheter des sous-marins Scorpène a Naval Group! (un peu comme j'avais bien senti le roussi avant l'heure sur le dossier de l'attack class australien). Le fil est plein d'annonces sur les negotiations d'achat de 2 scorpènes! Donc pour moi c'est genial, les australiens ils ont qu'acheter des sous-marins Type 214 seront tous construits a Kiel en plus ! je vais bien rigoler pour une fois que les allemands y sont pour du bien dans ma Schadenfreude! Puis entre temps les Indonésiens auront la version nec plus ultra des Scorpènes, Oh how the tables have turned wallabies, so much for wanting regional superiority submarine!
  3. Frencho

    [Rafale]

    Et bein ça me renvoi à mes journées de batailles enflammées sur les forums de Eugen Systems Wargame Red Dragon face aux fanboys de l’Eurofighter Typhoon qui me sortaient des config si débiles qu’on ne pouvait pas ouvrir les trappes des trains d’atterrissage, le tout pour justifier la supériorité du foufoune face au Rafale. Mais là c’est un industriel que s'y mets ! Je me demande bien avec une telle configuration d'emport digne de jeux vidéo, vu l’absence de réservoirs largables, quel serait le temps de vol ? 15 minutes Je suis sérieux, les français veulent savoir!
  4. En théorie oui, en réalité non. Du moment que tu arrêtes de fabriquer un système d'armes complexe depuis plus d'une décennie, la perte de compétences est constante et devient irréversible au bout de deux décennies, souvent devant redémarrer de zéro avec des surcouts gigantesques. Un sous-marin est parmi les systèmes d’armes les plus complexes à concevoir et produire.; et les EUA ne fabriquent plus de sous-marins diesel depuis la classe Barbel, 1959! D’ailleurs les programmes de la USN sont d’excellents cas école. L’industrie Navale étatsunienne est incapable de concevoir des corvettes correctes, les Littoral Combat Ships Little Crappy Ships (LCS) sont un vrai fiasco. Ensuite, concernant les frégates ça fait 30 ans qu’ils en construisent plus (classe Oliver Hazard Perry) et dans l'urgence ils prennent le meilleur flotteur du marché, celui des FREMM et s’associent avec Fincantieri pour sortir de l'impasse, il leur faut un navire ASM urgemment. De fait, les européens font preuve d’une suprématie indéniable sur le segment frégates et corvettes entre Naval Group, Fincantieri, Damen, Navantia, KNDS et l’on pourrait rajouter les russes etc... C'est le même cas avec las sous-marins diesel, mais il faut rajouter aussi les japonais dans la liste des meilleurs constructeurs. Donc les EUA sont à la ramasse sur ces deux segments, ainsi piller industriellement Naval Group et Fincantieri est tout à fait previsible. Même sur le secteur destroyer et croiseur, ils stagnent entre l’échec des Zumwalts et la continuation des DDG Arleigh Burke (1988 !) Ensuite, dans une logique de piège de Thucydide avec la Chine, une guerre totale d’une telle ampleur ça m’étonnerait que les EUA pourraient produire massivement des SNA en suivant les normes de sécurité. D’où l’intérêt de SSK quasi océaniques avec une grande autonomie, construits aux USA et voire même sous licence chez des vassaux (Japon, Corée du Sud, Australie, Singapour, Turquie) s’ils manquent de capacité industrielle domestique. C’est tout à fait cohérent comme stratégie pour le EUA. Je rappelle le cas du JSF/F-35B, ils ramaient avec un projet de VTOL supersonique, donc Lockheed Martin a acheté 4 prototypes du Yakovlev Yak-141 pendant les années 90 pour en faire de la retroengéniere, ce fut pratiquement un transfert de technologie pour avoir le meilleur système VTOL, surtout un supersonique. Les EUA sont des prédateurs et ne se privent pas de profiter un max des moments de faiblesse ou idiotie des autres, et ils ont bien raison. J’espère que cette humiliation absolue fera cogiter un minimum les responsables politiques, étatiques et industriels.
  5. Les sous traitants oui, les Attack class allaient être construits localement. Ensuite Lockheed Martin, a bien besoin d'infos sur la coque pour pouvoir caser ses capteurs, ordinateurs, sonars (frontal, flanc, tracté), tubes lances torpilles, drones, leurres, soute d'armes, le câblage entre autres. Intégrer tout cela sans saccager la discretion du soum ou l'alourdir trop (S-80 plus), je crois qu'il faut des infos assez précises sur la coque. Puis des specifications précises sur la generation électrique (qui a un peu a voir avec la propulsion) pour pouvoir alimenter tout le système d'armes et refroidir les ordi et certains capteurs et autres dispositifs.
  6. En partie, mais Lockheed Martin en a également profité ainsi que tous les sous-traitants industriels australiens. Donc très grosse chance que Naval Group c’est fait piller industriellement. Apres tout l’Australie est membre des Five Eyes et avec le pivot vers le Pacifique vient de détrôner les Rosbifs comme la mascotte préférée des Ricains, les sous-traitants vont chanter. Si les USA commencent à pondre des SSK export dans une décennie, ça ne sera pas par hasard. Puis 555 millions d'euros en dédommagements, c'est à peine le prix d'une FDI...
  7. Je crains qu'il faudra bien un système de lancement vertical imperméabilisé et téléoperé comme présenté sur la vidéo du fabriquant pour les navires, car par mauvais temps, si ça tangue un tube/tripied mis en vrac sur la plateforme hélico risque d’être pas terrible, surtout comme riposte defensive avec un équipage surpris/panique/stress (10 minutes pour installer le système sur terre selon les brochures). Un système improvisé à la dernière minute comme tu le décrits serait pas mal pour les PAG ou POM en temps de guerre mais pour les PO ça serait bienvenu qu'ils soient plus armés d'origine. Idéalement pour bien utiliser des munition rôdeuses, l’autonomie et distance franchissable du VSR 700 serait bien plus appréciée que celle du Camcopter-100 de Schiebel (80km, ou 40km aller-retour grand max)
  8. Ça demande quand même assez de moyens mettre en œuvre une munition rôdeuse Switchblade depuis une plateforme navale. Ci-dessous la vidéo du système naval Switchblade 300, à peine 10km de portée 15 min d’autonomie de vol (mer territoriale = 22.2Km): https://youtu.be/7sjIhm0Ph8I (embed interdit ) 6 munitions rôdeuses par lanceur, et chaque lanceur semble prendre autant de place qu’une tourelle de Narwhal 20mm de Nexter (peut être la place d’une tourelle Nexter SlowFire 40mm si l’on prend en compte l’espace de sécurité, carré rouge/blanc) Sans oublier qu’il faut un drone d’observation pour obtenir la solution de tir initiale. Finalement on parle de micro charge explosives, donc rien à voir avec un obus de 100mm, encore moins un de 127mm. Mais avantage en precision pour la munition rôdeuse, moins de dommages collatéraux c'est intéressant pour les evacuations de ressortissants par exemple. Le Switchblade 600 commence à être plus convainquant avec ses soi-disant 40km de portée et 40 min d’autonomie de vol, mais je crois qu’ils n’offrent pas encore un système naval (mais il prendra le double d'espace sur le navire).
  9. ANL 110kg, reste 30kg pour la boule optronique et/ou autres capteurs, ça devrait être dans les clous.
  10. Le VSR 700 n'est pas sensé porter une charge utile de 250kg? C'est pour cela que je croyais que porter du ANL était possible, pour le MU90, je viens de verifier et c'est pas réaliste avec une masse de 317kg.
  11. En effet, faut pas prendre mes rêves les plus humides comme référence , mais oui BPCs a raison, un camcopter S-100 est le plus probable. Et vu qu’on n’a pas de missiles Martlet, ça sera sans aucun armement. Cependant je me rappelle bien d’avoir lu que la plateforme hélico des PO est supposée pouvoir accommoder un H160M de temps en temps si l'on utilise l'espace modulaire pour cela (les crises donnent toujours 2 semaines de préavis). Donc on pourrait bien caser un VSR 700 de façon permanente, pour des raisons de sous on ne le fera pas.
  12. Aie ! Si même la DGA se met à faire de villains anglicismes… Rénové ou revalorisé SVP ! Probablement un des objectifs secrets des accords de Lancaster House de 2010, perdre du temps avec des cooperation bancales pour des armes qui existent que sur papier et surtout subvert to proper English mannerisms the froggie's defense sector
  13. A condition que le Nexter SlowFire 40mm compte avec un radar en bande Ku intégré dans la tourelle en plus d'un VRAI radar de conduite de tir sur le toit de la passerelle, suivant les pas du 76mm Strales/DARDO de Otobreda. Sinon je vois mal comment on peut intercepter des missiles anti-navires, meme ceux qui foncent doucement mach 0.6 a mach 0.9 (genre KH-35/55, Exocet/Harpoon, Sea Skua/ANL uniquement avec du guidage optronique et le radar de veille pour la solution de tir, peut être avec beaucoup de bol, des marins exceptionnels et une météo parfaite. Si l'ennemi coordonne l'attaque missile avec des drones qui viennent troller le radar de veille, ca va être complique obtenir un solution de tir non (Scénario Moskva)? Mais apart cette remarque, je te rejoins dans ta réflexion, un Nexter SlowFire 40mm "Stralisé" avec du Mistral 3 et un petit hangar permanent pour abriter un VSR 700 serait parfait pour ses missions (le VSR pourrait porter une torpille MU90 ou un missile ANL).
  14. https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/cion_def/l15b5054_rapport-information Eh savoir que la FREMM Normandie perd ses brouilleurs Nettuno 4100... Et que les FDI "Premier Rang" ne comptent pas d'origine avec des brouilleurs non plus... C'est rassurant. Quelques réflexions : Depuis un moment je me demandais si s’était mieux de passer à des Aster NG avec le double de portée, voire plus ou le plutôt passer en Hypersonique gardant une portée similaire de 30km a 120+km. J'ai l'impression que ça serait bien mieux de passer à l'hypersonique, vu que je doute que l'on compte avec des capteurs assez performants pour exploiter une portée au-delà de 30km en autodéfense avec des radars perchés au mieux 32 mètres au-dessus du niveau de la mer, puis nous comptons avec qu’un seul hélicoptère par navire alors que autres DD ou frégates en portent 2 afin de garantir un relais, même en capteurs déportés nous sommes en manque. Mais est-ce qu’en hypersonique l’Aster 15 serait assez manœuvrant pour intercepter un missile supersonique ? Intéressant le tir de d'interception de Mistral simulé, quel résultat? Depuis le Moskva j'ai quand meme en doute sur les ancients systèmes de défense de point/proximité genre Mistral, canons 76mm Strales et surtout vieux Phalanx/AL-630, est ce que ça ferait but sur des missiles qui évoluent en haut supersonique du gabarit (2 à 3 tonnes) des P-800 Oniks/SS-N-26 Strobile et Kalibr/SS-N-27 Sizzler ? Concernant les brouilleurs, je connais mal ces missiles russes, comptent-ils avec un mode de poursuite radar qui se verrouille sur les brouilleurs afin de contrer ces derniers (home on jam) ? Cela expliquerait peut-être la perte d’une FREMM dans cet exercice. Si c’est le cas, accélérer le projet de drones leurres/brouilleurs actif déportes Lacroix Vesta pour contrer les missiles qui prennent pour cible les brouilleurs serait une bonne piste.
  15. Déjà une portugaise qui s'appelle Conchita ça m'interpelle. C'est un prénom hispanophone pas lusophone, première alerte. Ensuite relancer les Mirage 2000 avec un M88 de 9t.... je ne vois vraiment pas l'intérêt d’acheter neuf un zinc avec une signature radar des années 70 en 2030-40 même pour les pays latinos et africains. La version entrée de gamme pour les pays désargentés sera du Rafale PESA de L’AdAE d'occasion, que l'on pourrait remplacer par des nouvelles cellules F4.2, suffit d’un peu d’ambition et volonté. C'est le moment pour Dassault de passer a cadence 3 quitte à fabriquer des queues blanches, la France ferait bien de commander une bonne cinquantaine de Rafales afin de remplacer des futures ventes d’occasion. Et pour les pays vraiment misérables, restent les M2000-9 d’occasion des EAU d’ici 10-15 ans, par exemple la Colombie veut bien acheter des F-16 Danois Block 15 totalement rincés… Et vu le jugement de la Haye en faveur du Nicaragua concernant la ZEE de San Andres, hors le Président Colombien Ivan Duque dans un discours ce matin refuse de reconnaitre ce jugement, ils vont être pressés. (HS: peut-être on va réussir à vendre des Gowind aux Colombiens maintenant). Tout ça pour dire que ça part en sucette un peu partout dans le monde en ce moment, et les zones de conflits ne vont qu’augmenter ainsi que les demandes d'armements, donc on a une opportunité pour placer nos Rafales d’occasion. Imaginez en février si seulement on disposait de, disons 36 Rafale queues blanches 4.2 ready en stock afin de fournir immédiatement des Rafales PESA d’occasion issus du parc de L’AdAE aux pays apeurés de l’Europe de l’est qui voulaient refourguer leurs MIG-29 aux Ukrainiens…Gagnant gagnant pour la France et Dassault !
×
×
  • Create New...