Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

MoX

Members
  • Posts

    1,311
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

MoX last won the day on October 19 2014

MoX had the most liked content!

Reputation

796 Excellent

About MoX

  • Birthday June 10

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Je ne vous rejoint pas sur cette analyse. Oui, il y a de l'argent européen "UE" injecté. Mais la grosse amélioration du niveau de vie vient aussi (et, à mon avis surtout) des investissement privés (= les "délocalisations" chez nous), qui se produisent de part 1) Impact positif de l'entrée dans l'espace communautaire sur un modèle exportateur (= circulation libre des marchandises depuis ce pays en rattrapage de niveau de vie) 2) Impact positif de l'entrée dans l'espace communautaire sur l'état de droit (= protection de la propriété des investisseurs) Ce sont ça aussi les effets "magiques" pour ces pays de l'entrée dans la sphère européenne ; les subventions origine UE ne sont qu'une partie de l'équation. Durant la phase de croissance russe, il y a eu évidemment des investissement étrangers réalisés, car la croissance économique forte et la croissance du niveau de revenue de la population venait contrebalancer les risques nettement plus élevés. Ces conditions ne sont plus réunies aujourd'hui en Russie. Bref, je le redis, l'Ukraine "euro-intégrée", c'est une Ukraine qui pourrait se développer économiquement et avec un citoyen lambda vivant potentiellement mieux que son voisin russe. Évidemment, le chemin serait long.
  2. AMHA, l'Ukraine reste un des derniers pays d'Europe avec une dynamique socio-économique mauvaise... un pas vers la stabilisation du pays et le renforcement de l'état de droit, aux portes de la Russie, ça serait un mauvais exemple sous les nez des serfs de Vladimir. Je pense que c'est une des craintes réelles des dirigeants russes.
  3. Question extrêmement intéressante, mais qui me permet de répondre à une autre question précédemment posée : le départ de Poutine est un événement probablement nécessaire pour régulariser la situation de la Crimée.
  4. MoX

    [Rafale]

    200 balles ils disent ? Et vu le nombre de contributeurs actifs du forum, si chacun met 2€, on doit arriver aux 200 balles non ? :) affaire réglée !
  5. Le temps joue contre les russes. A la sortie de l'hiver, le gaz n'est plus un levier aussi puissant sur les pays européens. Par contre, si un conflit doit avoir lieu - avec fracas - je ne vois pas par quel magie vont-ils maintenir l'influence qu'ils ont patiemment développée (et couteusement) dans certains pays d’Europe centrale.
  6. Triste constat, la logique de bloc est toujours la plus forte. J'imagine que les forces russes doivent "marcher sur des œufs ", pour ne pas provoquer le camp nationaliste kazakh.
  7. Autant j'aime bien le parfum de l'historique alliance franco-serbe, autant, en étant réaliste, je me pose la question : qu'en reste-t-il aujourd'hui, notamment côté Serbe ?
  8. @Picdelamirand-oil, à force de lire des rapports comptable de LM, tu finis par compter de la même façon ! ;-)
  9. J'ai l'impression d'avoir rédigé un message ... mais au final rien de posté ? Bref, désolé si je radote, mais sur ce sujet, je rejoins les grandes lignes évoquées par @Jésus plus haut, sur le comportement de la Russie vis-à-vis de son voisinage immédiat. J'ajouterai que, concernant les justifications à la con pour faire monter la pression, ces méthodes ont des précédents (à toutes les époques historiques), et plus particulièrement, des précédents occidentaux récents (pour l'ultimatum à la con impossible à remplir, Serbie / pour les WMD, l'affaire irakienne). Enfin, concernant le timing, la Russie joue sur la dépendance européene au gaz ; elle voudra pousser son avantage sur la période hivernale, Janvier / Fevrier seront tendus j'imagine, et tant que les USA font du bruit à vouloir boycotter les JO chinois, je ne pense pas que le comportement russe sera le plus gros problème "sous les projecteurs" pour la Chine..
  10. Mais de toutes façon, vu à quel point les scores sont serrés, la victoire du non ne serait que très (trop) courte. Pour cicatriser la société, cela prendra du temps et de la volonté des deux côtés.
  11. La question posée n'est pas "quel est le meilleur avion" mais plutôt, quelle est la meilleure proposition. Sur le plan technique, le F-35 vient avec de sérieux arguments, notamment en terme d'armement emporté, et de disponibilité et approvisionnement de ces armements. Si on ajoute un prix d'achat très bas avec de plus un retour industriel/offset sympa, la proposition peut être très intéressante pour le client, avec cependant les reserves que l'on peut formuler sur coût de maintenance et disponibilité/résilience. Il ne faut pas juger chaque vente de cet avion avec le regard que nous portons sur la gestation et gestion du programme, ce sont deux choses différentes. La Finlande "confirme" son placement dans l'orbite US, mais partant du F-18 et d'emports américains, ce n'est pas un grand changement de direction, juste un pas en avant. Je pense que l'analyse détaillée de cette offre pourrait davantage heurter l'égo des clients F-35 précédents, plutôt que celui des rafale-boys.
  12. MoX

    Le F-35

    Donc c'est - comment toujours - une valeur vraie à un régime de fonctionnement donné. J'imagine que sur une mission type interception, on arrive à d'autres valeurs...
  13. MoX

    Le F-35

    Je suis fort surpris par les valeurs indiquées pour la nouvelle soufflante du F-35A. -30% en consommation ??? Le F-135 était-il si mauvais que cela, ou aurions nous une percée technologique outre-atlantique dans la motorisation ? A moins que cela ne soit dans la lignée des mirobolantes promesses qui ponctuent ce programme ...
  14. Bonjour à tous, Quels éléments / sources crédibles indiquent ce "renforcement" des capacités russes à la frontière ?
×
×
  • Create New...