Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

MoX

Members
  • Posts

    1,556
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

MoX last won the day on October 19 2014

MoX had the most liked content!

Reputation

1,442 Excellent

About MoX

  • Birthday June 10

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Intéressants points de vue partagés sur la nature de la Russie Poutinienne. Effectivement, dans les années 1990, l'état russe est extrêmement faible, car 1) Changement complet de paradigme économique, passage à l'économie de marché, ouverture à l'étranger, privatisation de très nombreux actifs jusqu'alors étatique 2) Structures et outils de gouvernance en grande partie neufs 3) Unité nationale toute relative, diverses républiques et peuples avec potentiellement des velléités d'indépendance. La combinaison des points 1 et 2 donnera l'apparition des oligarques comme classe "possédante". Le point 3 donnera la guerre en Tchétchénie. Quand Poutine arrive au pouvoir (via notamment, un nouveau soubresaut tchétchène), il est premièrement préoccupé par la sécurisation de son poste et sa côte de popularité (voir notamment, les archives déclassifiées de l'administration Clinton concernant le naufrage du Koursk). Il va ensuite mettre au pas les oligarques - au profit de sa popularité, de son image d'homme fort, et ... de sa fortune personnelle et de son clan. Le discours sur la grandeur de la Russie, j'en vient à penser que ce n'est pas tant une finalité, mais plutôt un moyen ; en affichant la poursuite d'un tel but, il est alors nettement plus aisé de justifier répression des voix dissidentes et sacrifices "consentis" par la population. Bref, je me demande en quoi la forme actuelle de la Russie est métastable, mélange de fonctionnement féodal et colonial sur un territoire immense et diversement peuplé, qui ne doit son existence qu'a des mesures répressives et coercitives combinées à des risques dantesques dans le contexte de militarisation extrême (et nucléaire) de ces espaces à la chute de l'URSS. Point de divorce de velour envisageable dans ces conditions.
  2. A moins de vouloir lancer une opération sous les 72h - et réellement capitaliser sur la destruction de la piste ; une piste détruite, ce n'est guère que temporaire, encore plus sans moyen anti-pistes dédiés. Bousiller les avions présents et le stock munition (si ce dernier a été fortement touché ?) c'est probablement le résultat le plus intéressant qu'ils pouvaient obtenir sur cette cible avec ces moyens.
  3. Et elle a aussi été stimulée à l'est par la création du mythe "armement allemand über-qualität" pour expliquer à l'inconscient collectif soviétique pourquoi leurs pertes ont été aussi terribles.
  4. Les conditions de négociation publiquement annoncées par différentes autorités russes cela revient à une capitulation ukrainienne... évidement, que faire d'autre si ce n'est escalader ? Tu ne prônes pas la désescalade, tu prônes la position de Moscou...
  5. Je te rejoins, soit c'est vraiment la faute à pas de chance (= cause interne, plus probablement accidentel ou très hypothétique sabotage lone wolf) sur une base des VMF, donc ça va juste soulager la flotte ukrainienne (lol). Soit c'est une frappe ukrainienne, et on pourrait donc supposer un intérêt fort à frapper cet endroit.
  6. Des les premières semaines il y a eu des frappes sur la Russie, au Tochka-U.
  7. Vu aussi des vidéos de décollage sur Telegram, dans l'ambiance enfumée. Je me pose la question du rôle de cette base dans les opérations actuelles. Probablement nettement plus que des missions air-mer et défense/surveillance côtières ...
  8. J'imagine que par "assaut repoussé", il faut comprendre un minimum de bonhommes et matos étendus/perdus, et non un "putain il est 17h, le village est pas pris, on remballe les gaules sinon on va être en retard à la pointeuse et le chef va gueuler sur notre quota d'heures sup' " Le distinguo essentiel c'est, s'agit-il vraiment d'assaut à chaque fois, ou juste d'accrochage d'unités de reco sur les lignes de défense ? Sur les pertes potentielles, la différence est considérable. Entre un assaut chair à canon LDNR ou un accrochage de reco "pro" type spetsnaz/GRU...
  9. Clairement, dans le management d'un collectif, c'est un point toujours très sensible. Mieux payé pour rester à l'arrière - si c'est vrai, ou même simplement perçu comme tel, c'est clairement pas bon pour l'esprit de corps. Après, comme je le signalais au dessus, la contractualisation de conscrits en cours de service est une pratique déjà observée, donc à mon avis, fort possible que le potentiel disponible et motivé ait déjà été utilisé.
  10. Si ma mémoire est bonne, j'ai déjà lu à différentes occasions des cas de contractualisation durant le service initial. Après, c'est une contractualisation dans l'armée russe, pas dans les forces de wagner. Mais pour ce qui est de l'armée Russe, je pense donc qu'une passerelle existe déjà, et en conséquence, que le potentiel est probablement limité.
  11. Le motorola 68000, processeur de ma Ti-89 :) les années lycée ...
  12. Par le compte Twitter qui nous a sorti le bilan dithyrambique du CAESAR... gardons la tête froide...
  13. L'adage dit pourtant que l'on ne sort de l'ambiguïté qu'à ses dépends, quelle urgence voient-ils à Washington à donner des marques aussi visibles de réassurance à Taipei ?
  14. Message hallucinant de Dmitri Medvedev, je vous partage une com' russe ci-dessous, pas le temps de faire plus pour le moment.
  15. Ça bouge à nouveau entre Serbie et Kosovo... forte agitation liée à la future application d'une loi des autorités kosovardes. Timing intéressant pour faire monter la pression...
×
×
  • Create New...