Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

MoX

Members
  • Posts

    1,574
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by MoX

  1. Rupture de pipe sur un gaz très exigeant en sécurité (hydrogène), ce fut l'affaire de quelques jours de mémoire, car sur la terre ferme (exemple en 2019 entre Mons et Bruxelle). Rupture en mer... il faut avoir les moyens sur zone... mais je serais surpris que cela dépasse un horizon de quelques semaines
  2. Et personnellement, j'estime que plus Poutine va nous démontrer sa capacité à prendre ce type de décisions sans contre-pouvoirs quelconque, plus il faudra continuer, par tous les moyens disponibles, à s'y opposer. Un dictateur en roue libre avec des milliers d'ogives nucléaires et vecteurs associés sous le pied ne peut en aucun cas être un partenaire/client principal/fournisseur de ressources critiques... au mieux on l'approche avec un bâton ... Cependant - besoin intrinsèque de ce type de position - Poutine va dans l'écrasante majorité des cas chercher à projeter (et à maximiser) son image de puissance. C'est le hic dans ce genre de situation, il faut avoir des observations fines et des sources généralement hors périmètre OSINT pour comprendre au mieux le statut réel. Mais jusqu'à lors, pas vu de signes concrets des élites économiques, et apathie généralisée de la population. La mobilisation change un peu la donne (notamment - dans les périphérie).
  3. Ce qui pourrait indiquer une (nouvelle) très forte pression politique d'en-haut pour "faire quelque chose" et donc des missions qui sont lancées avec un rapport bénéfice/risque probablement dégueulasse ...
  4. 300k (ou un million) soustraits à l'économie nationale, a moins qu'ils ne fussent tous des improductifs patentés (auquel cas, leur valeur militaire sera vraisemblablement très faible), cela aura un coût certain sur l'économie. Économie qui devra d'ailleurs être mise à contribution, car d'un coup, il y aura 300k (ou un million) de bonhomme en plus à nourrir, équiper, transporter...
  5. donc 6k KIA, d'un effectif de départ à ~150k, causant la destruction de "la moitié de l'armée ukrainienne". Cependant, y'aurait urgence à trouver "300k spécialistes de plus" pour ... terminer l'opération spéciale ? Ça va devenir de plus en plus difficile à cacher, y compris au russe le plus basique.
  6. Au- delà du critère annoncé de mobilisation "par spécialité", c'est une mobilisation partielle qui permettra SURTOUT une discrimination régionale dans l'optique de ménager la chèvre et le choux ... bref, les citoyens de seconde zone vont encore trinquer, avec les nouvelles lois passées hier comme clé de bras. Les localités des périphéries pauvres trop petites, trop peu denses, trop peu connectés pour causer un risque sérieux de contestation populaire vont à nouveau être mises à contribution, cette fois ci par la contrainte. Un pays merveilleux....
  7. S'en prendre à un barrage, n'est-ce pas une action assimilable à un crime de guerre ? Enfin remarquez, je crains que l'on ne soit plus à cela près ...
  8. Bonjour à tous, Sur le plan stratégique (politique), l'avancée ukrainienne produit un résultat nettement favorable : la démonstration claire que les objectifs "les plus limités" issus du narratif initial auquel le Kremlin pourrait, faute de mieux, se rattacher, sont dorénavant très probablement hors de porté d'ici à minima l'année prochaine. Soit la concrétisation d'une "guerre qui dure", où certains - notamment en Russie - ne font que perdre chaque jour. La concrétisation d'une Ukraine qui ne se bat pas en vain - très important pour la mobilisation nationale et le soutient occidental. Bref, ça sent mauvais pour Moscou, les hommes sont fatigués, le matériel s'use (pour les VKS, un facteur important est simplement le goulot d'étranglement en maintenance pour des jets réalisant en quelques semaines leur quota horaire annuel, en sus des problèmes de pilotes et d'armement moderne déjà mentionnés). In fine, en sur-sollicitant ses troupes à vocation spéciale (littéralement, les spetsnaz, mais aussi les VDV) car ce sont (s'étaient ?) grosso-modo les seuls suffisamment organisés et motivés pour se battre efficacement comme infantrie, les forces russes vont perdre une partie conséquente de leur noyau dur, écluser leur stock de munition conventionnel et de précision, et voir la destruction d'une partie non-négligeable de leur trésor de guerre froide - le parc moto-méca issu de l'URSS. C'est la Russie qui est en train de se démilitariser à cette allure. Prochaine étape, la dénazification du pouvoir russe et la reprise du Donbass ... 6 mois de guerre et les objectifs s'inversent
  9. Oui c'est difficile pour les russes, tout comme la 1ère guerre de Tchétchénie fut aussi un révélateur terrible à l'époque. Mais écrire des âneries sur la DA PaVa de ce style, ça ne fait pas sérieux. Shilka, Tunguska, ça se déploye en masse des les années 70, et c'est conçu pour engager et abattre hélicos et avions en TBA. Sur du très faible rcs/ faible vitesse, évidement ça marche nettement moins bien !
  10. La question la plus pertinente a, je pense, déjà été posée : le volume de force d'après la définition précédente n'était déjà pas atteint, en quoi augmenter le plafond va-t-il changer chose ?
  11. Oui, vu la méthode de décompte, il y a un biais évident, sur-representant les pertes "présentables et honorables".
  12. Dans des éléments intéressants que j'ai vu passer, la voiture utilisée (mini cooper) a été mise en vente le 19/08 sur un site ukrainien, en utilisant le nom de Danil Shaban (nom de famille identique à la fille de la supposée exécutrice ukrainienne, donc potentiellement le père). Cette antériorité à l'attentat dans la mise en vente du véhicule (pas encore sorti de Russie à ce moment d'après la version russe) sans même prendre la peine de passer par un prête-nom, c'est soit d'un amateurisme confondant, soit signe de quelque chose d'autre, mais cela reste pour moi assez troublant.
  13. Ce qui n'est pas une surprise, Oryx estime à 20-30% de sous-estimation sur les pertes russes et à davantage sur les pertes ukrainiennes. Avec le régime d'attrition et le peu de mouvement actuel, il est probable que le taux de sous estimation augmente encore.
  14. Ben voilà, ils l'ont eut, leur défilé sur la Krechtchatyk ! Suffisait d'attendre un peu...
  15. Exactement, et pour le coup, les alentours de Kherson s'y prêtent nettement mieux; davantage de renseignement occidentaux aéroportés disponibles, et bases arrières en Crimée à frapper/saboter à loisir.
  16. Et oui, proposer une (deux ?) douzaine de têtes et une (deux ?) quinzaine de vecteurs (qui seraient, pour le coup, nettement plus crédible que des B-61), juste pour offrir, sous double-clé, la possibilité à nos proches voisins d'avoir une "silver bullet" à mettre sur la table si leurs intérêts vitaux sont menacés, ça peut : - Nous apporter du financement pour notre dissuasion (juste 5 à 10% ça serait déjà bien) - Offrir davantage de souplesse dans l'expression de la dissuasion car elle serait d'expressions multiples (et donc, dans certains scenarii, soulager les américains qui pourront détourner le regard et ne pas avoir besoin de menacer de leur Big Stick // soulager la France qui, si en "deuxième ligne" en terme d'intérêt, pourrait voir un autre état formuler le risque d'escalade, quand en propre, le rapport bénéfice/risque ne nous aurait pas permis d'y aller) Par contre, les risques étant : - De voir se diffuser des informations sur notre vecteur / sur notre arme, bref, sur notre dissuasion, ses conditions techniques et opérationnelles de mise en œuvre, probablement pas des choses que l'ont voudrait éventer de façon certaine. - De faire un dispositif incitant à la prolifération, on aura l'air bien malin quand d'autres auront des armes russes à double-clé chez eux ... - De mettre de la bisbille entre nous et les américains si divergence sur l'intérêt de la manœuvre Bref, pour moi il faudrait presque rester au seuil, càd, fournir les vecteurs (et idéalement faire participer aux frais de développement...) avec des alliés se préparant sérieusement à la mission de dissuasion, mais surtout ne pas être les premier à (re)mettre dans la nature des armes sous double-clé... juste être capable de le faire en réaction avec préavis très court. Mine de rien, en fournissant des Iskanders aux biélorusses, c'est potentiellement ce que les russes sont en train de faire...
  17. Oui et les ukrainiens communiquent sur les "civils russes fuyant la Crimée et autres embouteillages sur le pont de Kerch". Aucune info à ma dispo qui démontrerait que le phénomène est d'ampleur, donc je pense qu'à ce stade c'est de l'agit-prop. Par contre, une vraie dégradation, une vraie inquiétude des civils en Crimée, ça serait un renversement par rapport au gain initial déjà présenté et célébré à travers toute la Russie (la sécurisation de l'alimentation en eau douce).
  18. Info fraîches : explosions entendues autour de l'aéroport militaire de Gvardeiskoe, N-NO de Simferopol. Ça commence à faire beaucoup pour une même journée...
  19. Intéressants points de vue partagés sur la nature de la Russie Poutinienne. Effectivement, dans les années 1990, l'état russe est extrêmement faible, car 1) Changement complet de paradigme économique, passage à l'économie de marché, ouverture à l'étranger, privatisation de très nombreux actifs jusqu'alors étatique 2) Structures et outils de gouvernance en grande partie neufs 3) Unité nationale toute relative, diverses républiques et peuples avec potentiellement des velléités d'indépendance. La combinaison des points 1 et 2 donnera l'apparition des oligarques comme classe "possédante". Le point 3 donnera la guerre en Tchétchénie. Quand Poutine arrive au pouvoir (via notamment, un nouveau soubresaut tchétchène), il est premièrement préoccupé par la sécurisation de son poste et sa côte de popularité (voir notamment, les archives déclassifiées de l'administration Clinton concernant le naufrage du Koursk). Il va ensuite mettre au pas les oligarques - au profit de sa popularité, de son image d'homme fort, et ... de sa fortune personnelle et de son clan. Le discours sur la grandeur de la Russie, j'en vient à penser que ce n'est pas tant une finalité, mais plutôt un moyen ; en affichant la poursuite d'un tel but, il est alors nettement plus aisé de justifier répression des voix dissidentes et sacrifices "consentis" par la population. Bref, je me demande en quoi la forme actuelle de la Russie est métastable, mélange de fonctionnement féodal et colonial sur un territoire immense et diversement peuplé, qui ne doit son existence qu'a des mesures répressives et coercitives combinées à des risques dantesques dans le contexte de militarisation extrême (et nucléaire) de ces espaces à la chute de l'URSS. Point de divorce de velour envisageable dans ces conditions.
  20. A moins de vouloir lancer une opération sous les 72h - et réellement capitaliser sur la destruction de la piste ; une piste détruite, ce n'est guère que temporaire, encore plus sans moyen anti-pistes dédiés. Bousiller les avions présents et le stock munition (si ce dernier a été fortement touché ?) c'est probablement le résultat le plus intéressant qu'ils pouvaient obtenir sur cette cible avec ces moyens.
  21. Et elle a aussi été stimulée à l'est par la création du mythe "armement allemand über-qualität" pour expliquer à l'inconscient collectif soviétique pourquoi leurs pertes ont été aussi terribles.
  22. Les conditions de négociation publiquement annoncées par différentes autorités russes cela revient à une capitulation ukrainienne... évidement, que faire d'autre si ce n'est escalader ? Tu ne prônes pas la désescalade, tu prônes la position de Moscou...
  23. Je te rejoins, soit c'est vraiment la faute à pas de chance (= cause interne, plus probablement accidentel ou très hypothétique sabotage lone wolf) sur une base des VMF, donc ça va juste soulager la flotte ukrainienne (lol). Soit c'est une frappe ukrainienne, et on pourrait donc supposer un intérêt fort à frapper cet endroit.
  24. Des les premières semaines il y a eu des frappes sur la Russie, au Tochka-U.
  25. Vu aussi des vidéos de décollage sur Telegram, dans l'ambiance enfumée. Je me pose la question du rôle de cette base dans les opérations actuelles. Probablement nettement plus que des missions air-mer et défense/surveillance côtières ...
×
×
  • Create New...