Alexis

Members
  • Content Count

    9,165
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    143

Alexis last won the day on February 29

Alexis had the most liked content!

Community Reputation

9,339 Excellent

About Alexis

  • Rank
    Héros
  • Birthday 10/07/1969

Contact Methods

  • Website URL
    http://www.noeud-gordien.fr

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    France
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

5,812 profile views
  1. Perdu :-) @nemo tu vas avoir les pieds propres cette année !
  2. Cependant les auteurs de cette étude, notamment le directeur de recherche qui en fait une telle promotion, ne sont clairement pas cons ni débiles. Ce ne sont même pas des étudiants. Donc...
  3. C'est gentil de m'attendre au tournant, mais que pourrais-je dire de plus après ton intervention, et surtout la magnifique photo que tu as choisie ? Je veux dire, l'ouvrier qui soupèse un préservatif en train de subir un test d'étanchéité - ouvrier ou ouvrière d'ailleurs ? Le mystère demeurera sans doute - en matière de commentaires "créatifs" c'est un coup de maître :-) Et quand le maître a parlé, les autres lui font l'hommage du silence :-P
  4. Vois les choses en positif, tu n'as quand même pas subi la même déconvenue que la dame, là :-) ...
  5. La source de ce calcul est ce tweet DeepL propose la traduction suivante Wuhan 8 salons funéraires X6000 urnes = 48000 urnes 48.000 (6 dernières semaines) + 16.000 (2 premières semaines) = 64.000 cercueils 64.000-8.000 (décès normaux) + 3.000 (effraction, enterrement) = 59 000 décès dans les poumons de Wuhan wu 82.000 infections officielles en Chine et 50.000 à Wuhan Le ratio des deux, multiplié par 59 000 97 000 morts en Chine à cause d'un poumon armé 1,21 million d'infections réelles en Chine Le raisonnement du gazouilleur charles984681 repose sur deux hypothèses 1. Il y a eu 6 000 urnes funéraires livrées à une morgue de Wuhan la semaine passée 2. L'ensemble des 8 morgues de Wuhan ont connu une activité comparable La première hypothèse semble crédibilisée par l'article que tu as signalé. La seconde hypothèse... eh bien je n'en sais rien. Ne serait-il pas possible que certaines morgues aient cessé leur activité, par exemple pour cause de confinement pas encore tout à fait terminé ? A noter que l'agglomération de Wuhan compte 11 millions d'habitants. Le taux de mortalité est d'environ 0,8% en Chine, soit environ 88 000 décès par an pour cette agglomération. En deux mois, on pourrait donc s'attendre à environ 15 000 décès en temps normal, et un peu moins de 18 000 au total si les chiffres du gouvernement chinois sur le coronavirus à Wuhan sont sincères. Une morgue qui livre 6 000 urnes en peu de temps, c'est impressionnant, mais ça peut s'expliquer sans supposer de "grand mensonge officiel" pour peu que certaines des morgues restent fermées - par exemple, seules trois sont ouvertes - et que les urnes des personnes mortes pendant ces deux mois soient rendues aux familles sur une période assez courte - par exemple parce qu'elles viennent juste d'y être autorisées vu l'allègement du confinement. Jusqu'à plus ample informé, le scénario du "grand mensonge" me paraît plutôt fragile.
  6. Le problème est réel, mais la solution apportée n'est pas la bonne. Ce sont les colocataires qui doivent se f..... à la porte eux-mêmes, s'ils ont peur du locataire médecin. Parmi ces 80 patients, on en comptait 5 de plus de 80 ans et 5 entre 70 et 80 ans... soit 87% de moins de 70 ans. Je dis ça, je dis rien... Ce que je pense, c'est que si Raoult voulait vraiment démontrer un effet un peu convainquant du traitement qu'il préconise - même à l'arrache et sans preuve absolue dans les formes mais quelque chose qui sème le doute dans l'esprit des sceptiques - il choisirait un échantillon constitué seulement de malades de plus de 70 ans. Pas un échantillon constitué à plus de 70% de gens de moins de 60 ans. D'un autre côté, si l'objectif était d'avoir un gros impact médiatique, ça pourrait être pratique d'utiliser un échantillon particulièrement jeune, afin d'afficher un gros taux de "succès"... le genre qui apparaîtrait aussi en donnant aux jeunes malades de la poudre de perlimpinpin plutôt que la combinaison HCQ + antibiotique. Et puis s'il choisissait de tester cette combinaison sur des malades de plus de 70 ans, il prendrait le risque de donner une indication claire d'efficacité oui... mais aussi le risque de montrer que ça ne marche pas. Le comité de... quoi ? Voici la publication chinoise en question. Je remarque que la cohorte "témoin" en question incluait seulement des patients déjà hospitalisés, plutôt que des patients sélectionnés dès l'apparition des symptômes comme dans la nouvelle étude de Raoult - dont la quasi-totalité a reçu le traitement dès le jour 0 ou le jour 1 de l'apparition des symptômes. De plus, ils étaient généralement plus vieux avec un âge moyen de 56.0 (46·0–67·0) - je suppose d'après le contexte que les nombres entre parenthèses sont les valeurs de l'âge à 25% et 75% de l'effectif, mais je peux me tromper, peut-être @cracou pourra-t-il nous éclairer ? Bref, la cohorte prétendue "témoin" n'est absolument pas comparable aux 80 malades choisis par Raoult pour son deuxième essai. Là-dessus, moi j'ai une comparaison désagréable en tête. Parce que c'est quand même la deuxième fois que Raoult publie sur le HCQ une "étude" dont les résultats ont l'air très beau et les courbes très jolies, mais qui contiennent des erreurs que l'on reprocherait à un étudiant en statistiques de deuxième année - que l'on ne verra certes pas si l'on s'arrête aux jolies courbes, et certes la plupart des gens n'ont pas le temps ou l'idée d'aller plus loin. Si un agent d'assurance essayait de me vendre un contrat en apparence mirifique, mais avec des clauses en petits caractères qui invalident tous ses avantages supposés, je n'hésiterais pas à utiliser le mot arnaqueur. Quel mot convient dans le cas de Didier Raoult ?
  7. Le discours du pasteur date de ce rassemblement à Mulhouse entre les 17 et 21 février. Il est effectivement lamentable. Surtout à savoir ce que nous savons tous maintenant. Qui est aussi ce que seules certaines personnes savaient à l'époque - ou acceptaient de comprendre - et encore ce que compte tenu de ses moyens d'information et de sa responsabilité devait ou aurait du savoir le gouvernement. Comme d'ailleurs aussi l'ensemble des oppositions, qui ont certes des moyens d'information inférieurs à ceux du gouvernement mais tout de même largement suffisants et ont la même obligation de responsabilité, du moins si elles veulent crédibiliser leur ambition de remplacer le gouvernement actuel. Quant à ce que M. ou Mme Tout le monde savait dans la population française - et M. et Mme Tout le monde n'ont guère de connaissances de la fonction exponentielle, ni de possibilité de passer du temps à essayer de comprendre ce qui se passe dans un pays lointain - eh bien c'était plus limité. C'est-à-dire qu'ils dépendaient de la communication gouvernementale pour s'informer d'éventuelles menaces. Sur ce forum même d'ailleurs, les avis à cette date, et même plus tard, étaient divergents, parfois fortement divergents, sur la gravité ou l'absence de gravité de la situation Et un pasteur protestant - tout comme un prêtre catholique ou un militant de l'Union rationaliste - en termes de connaissance mathématique ou de temps pour suivre la situation chinoise, c'est M. Tout le monde. Or la communication gouvernementale vers les 17-21 février, où en était-elle ? Eh bien : - L'interdiction des rassemblements de plus de 5 000 personnes c'était le 4 mars - Le "passage en stade 2" c'était le 28 février. A cette occasion, le ministre de la Santé précisait pour la première fois « Je recommande désormais d'éviter la poignée de main. […] Ce sont les petits gestes qui font les grandes protections. » Vers le 20 février, il n'y avait donc encore aucune communication gouvernementale contre les poignées de main, ni aucune interdiction des rassemblements même au-delà de 5 000 personnes. Était-ce de la folie ? Oui. Cette folie était-elle partagée par (toutes) les oppositions ? Oui. Ce n'était pas la folie des gens ordinaires. Dont la plupart n'avaient pas les connaissances mathématiques et/ou le temps pour s'intéresser à ce qui se passe à l'autre bout du monde. Qu'ils soient par ailleurs responsable religieux, supporter de foute, touriste, voyageur de commerce, ou toute autre occupation.
  8. Tout cela est une dispute sur les mathématiques. - L'un fait remarquer que 3 n'est pas égal à 40, ni même à 20. Ce qui est difficilement contestable - L'autre objecte que 3 n'est pas égal à 0. Ce qui est tout aussi indiscutable Messieurs, savez-vous... que vous avez tous les deux raison :-) ? En Iran, le vecteur le plus massif de diffusion ce sont les élections. Ah ben bravo ! La stupidité absolue des gens est vraiment le seul et unique responsable de l'épidémie. Les élections, quelle c...erie ! Donc les évangélistes rassemblés à Mulhouse savaient qu'il y avait des malades dans leur groupe et ont serré exprès la main des malades et les ont embrassé exprès ? "De ce que tu as compris" ? T'as une source ?
  9. A côté de ça, Jérôme Salomon a annoncé hier "Nous aurons d'ici la fin de la semaine" la capacité de réaliser 29 000 tests par jour Evidemment, entre 29 000 par jour et "la totalité de la population française", il y a une distance... Mais on parle quand même de progrès rapides ? Le problème c'est qu'avec pas mal de monde à l'arrière du bus, si le chauffeur se plante, ça risque de faire pas mal de dégâts...
  10. Ça ressemblerait assez à l'effet d'un nombre de tests très augmenté. Est-ce ce qui s'est passé ? Est-ce que les contaminations accélèrent, ou est-ce que le dépistage est plus étendu ?
  11. Le tout, c'est qu'ils continuent à respecter les règles !
  12. - 9% sur le PIB, non sur la croissance du PIB. Ça veut dire un PIB égal à 91% du PIB de l'année d'avant. De la décroissance, pas une croissance moindre. Et ce n'est qu'un calcul de coin de table. Pour les raisons que je donnais, ce que j'imagine c'est une décroissance entre -10% et -5%.
  13. De combien baissera le PIB français cette année ? Bien malin qui saurait le dire. J'ai quand même été assez impressionné par la statistique suivante Lundi, lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes, Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, a déclaré que « l'industrie tourne à 25 % de ses capacités aujourd'hui ». Juste un petit calcul sur un coin de table : si on suppose un confinement durant 6 semaines et une économie tournant à 25% de ses capacités à ce moment-là, normalement sinon, on obtient une baisse de 9% du PIB. Bien sûr, le calcul est trop pessimiste parce que : - L'économie hors industrie peut très bien tourner à quand même plus que 25% de ses capacités - Il peut y avoir un effet redémarrage en fanfare au deuxième semestre Mais il est aussi trop optimiste parce que : - Le confinement pourrait durer plus que 6 semaines - Surtout, le redémarrage pourrait n'être que prudent, dépendant qu'il sera aux dernières nouvelles d'un dépistage à grande échelle dans la population - Sans compter les effets induits des troubles sur les chaines logistiques mondiales - Sans compter les effets des troubles financiers éventuels L'un dans l'autre, et à titre seulement d'ordre de grandeur, une décroissance comprise entre -5% et -10% cette année ne me paraît personnellement pas invraisemblable. ===> Qu'en pensez-vous ?
  14. Ce serait une excellente nouvelle si la France avait 20 000 plutôt que 5 000 lits de réanimation équipés de respirateurs. Ça signifierait que les cliniques privées auraient trois fois plus de lits de réanimation avec respirateurs que le secteur public. Quelque chose en moi me souffle que c'est peut-être trop beau pour être vrai. Est-ce que la disparité entre cliniques et hôpitaux est vraiment aussi énorme ? Est-ce qu'il n'y aurait pas plutôt un malentendu quelconque sur des types différents de lits, sachant que pour les malades du Covid-19 au stade critique seuls les lits équipés de respirateurs comptent ? Selon cet article du 13 mars Notre pays dispose d'un peu plus de 5.000 lits de réanimations, équipés de respirateur artificiel, et 7.000 lits de soins intensifs. S'y ajoutent les 512 lits de réanimation que les cliniques privés devront mettre à disposition dès lundi. On serait donc plutôt à 5 000 public + 500 privé = 5 500 au total. ===> Y a t il un sachant qui peut nous éclairer ? C'est pire encore. Ce couple a décider de s'appliquer une dose non de médicament mais de produit de nettoyage d'aquarium. Si. Parce qu'il y avait marqué "chloroquine" dessus. C'est-à-dire que ce produit contient du phosphate de chloroquine. Non pas de l'hydroxychloroquine, le médicament. C'est un drame. C'est aussi une candidature pertinente pour les Darwin Awards. Et aussi mauvais qu'ait pu être Trump au sujet du coronavirus, on ne peut pas le rendre responsable de ce drame : il n'a pas dit de s'automédiquer à l'hydroxychloroquine, encore moins au phosphate de chloroquine. Comme le dit très bien cette dame L'intérêt du mariage est que si l'un de vous suggère d'ingérer du nettoyant pour aquarium, l'autre dit non
  15. Une source ici. « Tout est sous contrôle en Russie », « il n’y a pas de raisons de paniquer » semblent être le mantra des médias officiels et des représentants de l’État. Malgré cela, des pharmacies et des supermarchés ont été pris d’assaut et certains citoyens ont décidé de se confiner d’eux-mêmes, exprimant des doutes face aux déclarations officielles. Le manque général de confiance envers le discours d’État, en plus de la propagation du virus à travers le monde, a semé le doute dans la société civile. Suite au tweet du Maire de Moscou, Sergey Sobyanin, le 12 mars dernier, affirmant que le département de la santé élevait son niveau d’alerte pour se préparer à réagir une épidémie saisonnière de la pneumonie extrahospitalière, les tentatives du gouvernement pour masquer le problème sont devenues bien plus apparentes. D’après le service des statistiques Rosstat, à Moscou, en janvier seulement, le nombre de cas de pneumonies a augmenté de 37 % par rapport aux années précédentes. La responsable du syndicat des médecins en Russie, Anastasia Vassileva, affirme que les médecins lui font remonter des informations indiquant que les hôpitaux sont désormais transformés en centres de traitement du Covid19, malgré une impréparation absolue, et qu’en cas de décès, il leur est demandé de ne pas mentionner le coronavirus. Et oui, la confiance des Russes dans la parole de leur gouvernement n'est pas au beau fixe, donc tout le monde ne croit pas l'histoire de la "pneumonie extra-hospitalière"... Edit Voici le tweet en question du maire de Moscou "Le système de santé de Moscou est passé à un mode de préparation plus élevé. Des lits d'hôpitaux supplémentaires ont été créés pour traiter les pneumonies extra-hospitalières. Nous renforcerons les restrictions si nécessaire. Le plus important pour nous est de maintenir une situation économique normale, le rythme du travail en ville" Si vous pensez qu'en remplaçant le mot "pneumonie extra-hospitalière" par "coronavirus", ça donne un type de message officiel qu'on entend pas mal du côté ouest du continent... eh bien, vous n'êtes pas seul à le penser !