Alexis

Members
  • Content Count

    7,767
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    100

Alexis last won the day on May 16

Alexis had the most liked content!

Community Reputation

6,699 Excellent

About Alexis

  • Rank
    Héros
  • Birthday 10/07/1969

Contact Methods

  • Website URL
    http://www.noeud-gordien.fr

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    France
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

3,564 profile views
  1. Ben on pourrait déjà décider les Corses. Ils se rallieraient bien vite au projet une fois qu'on aurait défini Ajaccio comme nouvelle capitale. Et puis un autre avantage, du côté de l'énergie. Une union franco-algérienne donnerait accès à une énergie peu chère et pratiquement illimitée : il suffirait de brancher des turbines sur les cercueils de Ben Bella, De Gaulle et quelques autres : au rythme où ils se retourneraient dans leurs tombes, je dis qu'on est face à des réacteurs de 1000 MW facile ! A quoi mène une discussion sur l'UE, hein ?
  2. Bon, en tout cas, les portraits officiels sont déjà prêts Je pense carrément à un plan en deux étapes... d'abord l'option de @rendbo pour l'empire continental, suite à quoi ce serait la Plus Grande France de 500 millions d'habitants qui ferait acte de candidature aux Etats-Unis comme 51ème Etat (là, Californie comme Texas sont carrément enfoncés) Après bien sûr, ayant la majorité au Congrès comme au Sénat, en plus de la présidence, il devrait être assez facile de faire appliquer un déplacement de la capitale fédérale, au hasard à Paris, ainsi bien sûr que la fin de la limite à deux mandats présidentiels. Hmmm... Emmanuel Macron en empereur président-à-vie des Etats-Unis d'Amérique et d'Europe...
  3. Matteo Macron, ou Emmanuel Salvini ? Nanmé oh, c'est que t'aurais presque des arguments, dis donc ! Cela dit, tu as oublié le principal : nous pourrions enfin nous moquer des Suisses, des Israéliens et des Islandais, bref de toutes les petites nations à l'évidence destinées à être absorbées par l'un ou l'autre empire, puisque nous aurions eu l'intelligence de prendre les devants ! Absorbées très bientôt maintenant... ... Non, vraiment bientôt ... Bon attendez un peu quoi, ça ne saurait tarder
  4. Alexis

    [BREXIT]

    L'Orage, chanté par Georges
  5. Alexis

    [BREXIT]

    Et ? ... Alors ? ... Elle est où, l'image ?
  6. Alexis

    [BREXIT]

    Mais le plus grand spécialiste du Brexit c'est Michel Barnier, qui n'est pas... Ah tu veux dire qu'il se fasse d'abord naturaliser britannique, avant de représenter son nouveau pays à la Commission ? Eh, pourquoi pas ... Plus sérieusement, dans le cas où le nouveau premier ministre britannique demanderait un report de l'échéance du 31 octobre - ce n'est pas certain, il y a Boris Johnson - je me demande quelle serait la réponse du Conseil ? « Jawohl » de la part de Berlin certes, mais les autres ? Macron en particulier ? On verra
  7. Angela : Très intéressant ! L'Europe doit progresser, je me réjouis de vos bonnes dispositions. Faisons une commission et nous verrons comment avancer. Annegret : On ne peut pas l'envoyer sur les roses, l'autre allumé ? Non mais il veut augmenter le budget commun allô quoi ! Angela : Nein, Annegret, toujours conserver les formes avec les Français. On freine en commission, on incite nos alliés en Europe à freiner encore plus, la montagne accouche d'une souris, on étend la réalisation sur dix ans, et comme ça on calme les intempestifs sans vexer personne. Regarde bien comment je fais, ce sera bientôt à toi Annegret : Quand même, il m'énerve... Et si je lui refilais une pilule empoisonnée, en faisant une proposition qu'il est sûr de refuser ? Comme ça, ce sera lui le méchant Angela : Pourquoi pas, mais il faudra te surpasser... ta dernière avec le partage du siège français au Conseil de sécurité, c'était déjà fort de café, j'ai bien rigolé ! Annegret : Attends, je cherche...
  8. Roland Hureaux - qui certes n'est pas russe - a publié en 1999 un bouquin, qui fut republié en 2008 après l'annulation du résultat du référendum sur la constitution européenne. "Les hauteurs béantes de l'Europe : La dérive idéologique de la construction européenne" Je ne l'ai pas lu, mais la référence est au classique du philosophe russe Alexandre Zinoviev "Les hauteurs béantes", qui lui faisait la critique du régime soviétique. Cela dit, même si la construction européenne a pris depuis longtemps - et je dirais avait dès ses débuts - un caractère idéologique marqué, dans le sens de simplification outrancière voire négation du réel y compris tous les dangers induits, je ne vois pas comment elle pourrait être autre chose qu'un "totalitarisme mou"... c'est-à-dire pas un totalitarisme du tout. Pour être totalitaire, encore faut-il en avoir les moyens. Staline, qui les avait, aurait sans doute demandé "L'Union européenne, combien de divisions ?" Et la réponse est zéro bien sûr. Fort heureusement, l'UE n'a pas de chars à envoyer à Londres pour protéger le Sens de l'Histoire™ qu'elle prétend représenter.
  9. Les compromis ont déjà été faits. La destination a déjà été atteinte. Le début du chemin, c'était en 1957 au début de la CEE. La destination, c'est le traité de Lisbonne, qui est non seulement impossible dans la pratique à changer car il y faudrait l'unanimité stricte, c'est même la plupart des autres pays qui ne semblent pas le souhaiter. Cela ennuie pas mal de Français, et le président de la République au premier chef qui semble penser que l'état actuel de l'UE ne saurait être stable à terme, notamment sur la question de l'euro. Mais Emmanuel Macron a du constater son échec dans les deux premières années de son mandat à convaincre les autres pays de faire évoluer l'UE, et pour commencer de faire évoluer l'Allemagne. Non que ce soit manque d'habileté de sa part, ni de conviction, ni position défavorable de la France dont l'influence auprès de Berlin est au contraire à son zénith du fait et du Brexit et de Trump qui inquiète l'Allemagne et des convictions et actions réformistes de son président. Simplement, c'est la réalité. Qu'il faut bien accepter de regarder en face, même si elle déplaît. C'est cette UE-là, ou rien. Non. Nous ne sommes obligés à rien. Nous avons le choix.
  10. Alexis

    Allemagne

    Ce qui l'attend ? Mais voyons, c'est assez évident Et oui, ça va faire mal. Mais rien de permanent quand même hein quoi sinon il sera plus difficile de recommencer Deux hypothèses : - Le statut de Parigot - Eu égard à la nature du forum, une référence de fan de la première guerre mondiale au fameux canon... C'est moi, ou le Süddeutsche Zeitung est quand même en train de surjouer l'incident façon hystérique déchaînée ? (*) Pompeo s'est conduit de manière offensante en plus d'être stupide, c'est l'évidence. De là à mettre "en ruines" une amitié politique datant de 70 ans, il y a peut-être un peu de marge, non ? (*) Quoi ? Cliché patriarcal vous dites ? Oui, mais je cours vite, le sort de @Boule75 ne sera pas le mien !
  11. Je découvre le sujet, qui date de 2016. Cela dit, c'est un choix japonais suite à un sondage parmi les visiteurs étrangers, pas une tempête Twitter sur le thème #LesJapsSontNazis ou une bêtise de ce genre. Personne n'a forcé la main des autorités japonaises. Dans la série cachez cette croix gammée que je ne saurais voir, et plus près de chez nous, visitant il y a quelques années St Louis des Invalides, où sont accrochés une série de drapeaux adverses collectionnés dans les guerres passées, je remarque une place vide. Et oui, c'était bien l'emplacement d'un drapeau pris à l'ennemi pendant la seconde guerre mondiale. Il avait été retiré suite aux protestations de visiteurs qui étaient choqués ...
  12. Alexis

    Economie et climat. CO2 or not CO2?

    Sondage 2017 dans la population française Pensez-vous que le réchauffement climatique est une réalité ? 65 % - Il est certain que c'est un problème causé principalement par l'activité humaine 25 % - On ne sait pas encore si le réchauffement climatique provient de l'activité humaine ou des rayons solaires 6 % - On n'est même pas encore sûr que le climat se réchauffe 4 % - Le réchauffement climatique n'existe pas, c'est une thèse avant tout défendue par des politiques et des scientifiques pour faire avancer leurs intérêts
  13. Dans ce style, il est difficile de dépasser certains Asiatiques ... Bon, bien sûr, Ronald McDonald avec une moustache... ce n'est pas vraiment une surprise, n'est-ce pas ? Ça fait longtemps qu'on avait deviné, à la suite des travaux fondateurs de certains spécialistes sur la notion de moustache implicite.
  14. Je ne sais pas si leur nombre augmente, je ne suis pas sûr qu'il soit si facile de l'établir. Ce qui est certain comme le disait Tancrède c'est que leur nombre est petit. Voir la "sympathique" manifestation du 9 février dernier en Hongrie, où des néo-nazis de toute l'Europe se sont donnés rendez-vous... ben ils étaient "des centaines" ! Après, voir des gens défiler y compris avec des éléments d'uniforme SS, en faisant le salut nazi et en criant "Juden raus" n'a de toute façon rien de réjouissant, même s'ils étaient seulement dix, et même si beaucoup à voir les images semblent de vrais poseurs. Mais il faut quand même mettre en relation ce nombre de "quelques centaines" avec la population du continent européen. Agités du bulbe semble être un qualificatif approprié pour la plupart de ces types qui défilaient à Budapest en février - voir photos plus haut. On ne peut exclure qu'il y en ait un certain nombre qui soient plus sérieux, donc dangereux. Ceux-là seraient évidemment discrets, pas du genre à défiler avec un maillot à l'effigie de Hitler, on ne les retrouverait pas dans les manifs. S'ils existent - ce n'est pas certain - il n'est pas exclu qu'ils commettent un jour des attentats. Ça vaut largement que les services adéquats gardent un œil dessus - ce qu'ils font certainement. Pas qu'on s'excite exagérément en effet. En l'occurrence, étant donné l'identité du politicien qui a menti en campagne électorale en prétendant projeter un "petit traité" juste pour "ce qui ne crée pas polémique", pas important du tout si bien qu'on ne le soumettrait pas à un nouveau référendum, puis une fois élu a repris le texte du traité de 2005 dont certains éléments avaient été simplement déplacés dans d'autres textes qui furent votés plus tard au niveau européen (*) - et il s'agissait bien de Sarkozy. Il faudrait plutôt parler du gouvernement d'Iznogoud par Iznogoud. Hollande et Macron se sont quant à eux contentés de croiser les doigts sur le mode "ça va bien tenir, avec un peu de chance y en a suffisamment qui ne se sont pas aperçus du coup de p... d'Iznogoud ou qui l'ont pardonné ou qui s'en f.....". (*) Voir les explications à ce sujet de Valery Giscard d'Estaing Qui te dit qu'il n'y en a pas déjà ? (NB: je ne suis pas en train de parler à titre personnel, naturellement. Je fais une remarque d'ordre général )
  15. Alexis

    Autriche

    Ah, c'était le bon temps ! Aujourd'hui, avec tous ces paradis fiscaux et virements en cryptos, c'est la mort du petit commerce et du tour de main individuel, oui !