Alexis

Members
  • Content Count

    8,296
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    113

Alexis last won the day on September 15

Alexis had the most liked content!

Community Reputation

7,542 Excellent

About Alexis

  • Rank
    Héros
  • Birthday 10/07/1969

Contact Methods

  • Website URL
    http://www.noeud-gordien.fr

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    France
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

4,108 profile views
  1. Qui est "les" ? Les êtres humains, non ? Donc des gens... comme toi et moi, en fait ? La plupart des gens de mon expérience : 1) Seraient prêts à changer des choses, voire pas mal de choses dans leur mode de vie. A une condition cependant : qu'ils soient convaincus que ça fera une vraie différence au final. Ce qui signifie bien sûr que ces changements seront collectifs, ou ne seront pas : les changements individuels "je fais ma B.A. pour la planète" ça ne va pas bien loin, il y a faut les lois et l'Etat 2) Ne sont pas prêts à diminuer leur prospérité. Sans compter que la plupart des gens aujourd'hui sont pauvres (Africains, Indiens, etc.) et voudraient plutôt l'augmenter... vraiment ! Un chemin de solution est donc possible, à ces deux conditions expresses : - Définir quelles adaptations et comment les mettre en place politiquement - Impérativement, disposer d'une source d'énergie apte à remplacer les énergies fossiles, et bien au-delà. Qui n'existe pas aujourd'hui, c'est donc que la R&D sur les pistes pour y parvenir est une urgence Je ne recommande pas la naïveté. Mais je recommande encore moins l'immobilisme...
  2. A cause du grand non-dit sur la lutte contre le réchauffement climatique : on voudrait bien conserver la même prospérité, tout en empêchant un réchauffement catastrophique. Enfin, sauf les habitants des pays pauvres. Eux, ils voudraient bien changer. Par exemple, avoir la même prospérité que dans les pays riches. Le problème bien sûr... c'est que tout ça n'est pas cohérent, à technologie constante.
  3. Tiens, une sympathique couverture du Spiegel de cette semaine Un fanatique, une tête brûlée et l'Imprévisible : Ce qu'une guerre dans le Golfe signifierait pour le Monde Bien sûr, pour être complet, il faudrait rajouter un quatrième pour la belote. Un certain Benjamin. Mais bon, s'agissant d'un journal allemand, il y a certaines choses qu'il ne peuvent pas dire. Le poids du passé comme on dit.
  4. Ah, non ! Pas de pub pour des fabricants de sexes en plastique, voyons. Pour revenir sur le sujet, Justin Trudeau répond aux critiques sur le Blackface avec un nouveau slogan de campagne "Ça te dérange ?" Littéralement : "Provoqué ?"
  5. Ireland on Craic, c'est l'équivalent irlandais du Gorafi. Exceptionnellement, ils postent un article sérieux. Avec une question qu'on ne peut manquer de se poser. Nan, sérieusement... Le reste du monde se demande comment diable les Britanniques ont réussi à conquérir la moitié de la planète
  6. Ah, la théorie des dominos Qui a servi de justification intellectuelle à la guerre du Vietnam. Et qui a amplement été prouvée lorsque, les Nord-Vietnamiens ayant pris le contrôle du Vietnam du Sud en 1975, il s'en est suivi une expansion du communisme dans toute la région : Thaïlande, Malaisie, Indonésie, Philippines, toutes sont devenues communistes dans les années suivantes Tout à fait. Notamment ce grand démocrate George W Bush et le changement de régime en Irak en 2003. Sérieux, les démocrates sont clairement impliqués aussi jusqu'au cou dans les opérations de changement de régime. Mais c'est un "aussi" ! Je ne citais l'option que pour tenter d'être complet. De toute façon, les mouvements de conversion de quelque ampleur sont imprévisibles, ils ne peuvent rentrer dans des calculs politiques. Sauf clairement à être forcés, donc insincères. Et les Israéliens juifs ont le bon sens de ne tenter d'imposer leur religion à personne. Netanyahou ne l'a pas ouvertement dit, mais il songe très fort à annexer aussi le Groënland
  7. Touché... Oui je le savais déjà, mais disons qu'il y a des degrés dans la clownitude. Là, Johnson et ses copains se sont surpassés !
  8. Non mais les clowns ont pris le pouvoir, ou quoi ? Downing Street dit aux négociateurs de Bruxelles que ses propositions ne doivent pas être partagés avec les 27 Etats Le gouvernement britannique veut négocier avec la Commission seule, en cachant la copie aux 27 Etats membre... alors que ce sont justement eux réunis au Conseil européen qui décideront de la suite à donner à quelque proposition que ce soit ou à une nouvelle demande de report ! Johnson est en mode auto-caricature ou quoi ?
  9. Et c'est vrai aussi des autres. Voir la petite liste que j'ai écrite il y a trois posts, où tout le monde y est allé au moins une fois. En fait, la situation actuelle du point de vue religieux ne convient... qu'aux chrétiens. Qui peuvent tout à fait se rendre à Jérusalem dans l'église du Saint-Sépulcre s'ils le souhaitent, c'est un business aujourd'hui rien de plus, pas besoin de mettre la croix à la bannière. On ne va pas être obligé de recommencer une croisade tout de suite Mais sinon, personne n'est entièrement satisfait : - Les juifs n'ont pas la totalité de l'Israël antique, et ils n'ont pas de troisième Temple à la place de la mosquée d'Omar - Les musulmans n'ont pas le contrôle sur la totalité du Proche-Orient, une terre dont ils ont pris possession dès 637 leur échappe, et une partie d'entre eux vit dans la soumission forcée aux juifs
  10. Projet religieux sioniste extrémiste - en y incluant les sionistes chrétiens qui sont beaucoup plus nombreux que les juifs - basé d'ailleurs sur une idée disons "originale" de la Bible. Laquelle n'est pas un document de cadastre. Mais certes, enfoncer cette porte ouverte n'a guère de chance de convaincre les adeptes religieux - juifs ou chrétiens - du Grand Israël Je dirais même que c'est un oxymoron. Une contradiction dans les termes. Pédant, moi ? Rôoooh... C'est bien pourquoi je pense qu'il n'y aura probablement pas d'épuration ethnique des Palestiniens. - Ils ne la feront pas d'eux-mêmes, ne s'épureront pas eux-mêmes, malgré tous les efforts des "artistes" du blocus de Gaza et de la diminution continue des terres réellement accessibles aux Palestiniens en Cisjordanie en confettis de plus en plus petits et dispersés pour leur rendre la vie aussi difficile que possible - Et je ne pense pas que les Israéliens la réaliseront Je vois plutôt la situation évoluer vers des exigences palestiniennes non plus d'un Etat séparé, mais d'un Etat unitaire c'est-à-dire d'avoir tous droit de cité en Israël. Bref, le modèle Afrique du Sud de libération. Ce virage ne se fera pas nécessairement rapidement, mais avec la "solution à deux Etats" devenue une évidente fiction, il me semble qu'il se fera et la revendication changera. C'est alors qu'Israël regrettera le bon vieux temps où les Palestiniens visaient un Etat indépendant séparé. Car la population totale présente en Terre sainte soit Israël + Palestine est de l'ordre de 14 millions, sans compter la diaspora palestinienne. Parmi ces 14 millions, 6,7 millions sont juifs et 6,9 millions arabes. Former un Etat avec tout cela serait irréaliste vu les rancœurs accumulées, plus encore le manque de contacts entre les uns et les autres qui de toute évidence ne font pas société, et par-dessus le marché très dangereux pour les juifs. Après tout, il y a déjà eu un Etat au Proche-Orient spécialement pensé (d'ailleurs à Paris) pour qu'une communauté religieuse minoritaire à l'échelle régionale soit localement majoritaire et par ce biais protégée des persécutions récurrentes. Ça s'appelait le Liban, ça unissait une petite majorité de chrétiens et une très grosse minorité de musulmans, devenue plus tard une majorité, et ça a débouché sur une terrible guerre civile entre 1975 et 1990. Donc accéder à la nouvelle revendication des Palestiniens devra être refusé par Israël. Mais d'un autre côté, ils continueront d'avoir dans leurs frontières - dans les faits quoique pas en droit, la frontière d'Israël est sur le Jourdain depuis 1967 - un peuple à la fois objectivement opprimé, objectivement en colère... et qu'ils ne pourront ni convaincre de s'auto-épurer, ni convaincre de se convertir au judaïsme, ni convaincre d'accepter un statut inférieur assez parallèle à celui des Sud-Africains noirs du temps de l'apartheid, ni se décider à épurer. Bref, le problème continuera à suppurer... tout en restant insoluble. Largement plus qu'avant Et ça devrait être une évidence pour tout le monde, soit en essayant de s'imaginer soi-même à la place des Palestiniens, soit en se rapportant aux exemples historiques. Car enfin, dans la région, rien qu'à s'en tenir aux deux derniers millénaires - et il s'est passé bien des choses avant ! - on a pu voir - Deux révoltes pour l'indépendance contre le plus puissant empire du monde, chacune motivée par la religion et espérant la victoire par faveur divine en dépit du rapport de forces, chacune débouchant sur un désastre historique qui au final fut complet (1er et 2ème siècle) - Un mouvement de conquête tous azimuts, motivé par une nouvelle religion, s'emparant de Jérusalem comme cible prioritaire justifiant l'idée que la nouvelle religion a légitimité à remplacer les anciennes (7ème siècle) - Une série d'expéditions militaires motivées par la religion, afin de rétablir ou maintenir la possibilité du pèlerinage auprès du tombeau du fondateur (11ème au 13ème siècle) - Une série de guerres motivées par la religion, afin de rétablir le contrôle de Jérusalem garantissant la légitimité de la religion comme supplantant les anciennes (12ème au 13ème siècle) - Un mouvement, initialement profane mais au fil du temps de plus en plus religieux, pour fonder puis consolider un nouvel Etat, ressuscitant un pays de l'antiquité ainsi que sa langue, Etat nécessairement petit et pourtant capable de défendre son indépendance seul contre tous (20ème et 21ème siècle) - Un mouvement, initialement profane mais au fil du temps de plus en plus religieux, pour empêcher un Etat ne partageant pas la religion de se maintenir à Jérusalem en moquant la vérité de la religion (20ème et 21ème siècle) Tout cela était-il bien rationnel calculatoire épicier ? Et pourtant certains (surtout américains ?) cherchent quel est le prix au juste d'une capitulation palestinienne
  11. Voici un classique du War Nerd datant de 2007 Qui a gagné en Irak ? Tous ceux qui sont restés en dehors. Extraits : Peuvent pas. Euh... non, même les scénarios les plus pessimistes du GIEC - option on brûle du fossile sans souci du lendemain - n'envisagent pas une montée des températures aussi rapide. Pour les conséquences de la montée... là, oui, malheureusement, c'est tout à fait exact
  12. Renseignement vraiment remarquable effectivement. Cela dit, la province nord-est de l'Arabie saoudite est à la fois celle où se trouve le pétrole... et celle dont la majorité de la population est chiite. Et ils ne semblent pas avoir beaucoup de raisons de porter le pouvoir dans leur cœur. Les Houthis ont affirmé avoir été aidés par "des personnes honorables" parmi les Saoudiens. Ça peut être n'importe quoi, y compris du billard à trois bandes espérant susciter plus de dureté contre les chiites de la part de Riyad, et augmenter ainsi le soutien des chiites aux Houthis et à l'Iran. Mais il est possible aussi qu'il y ait un fond de vérité. Intéressant. Le système le plus pertinent vu l'altitude probable des drones / MdC ce sont les 3 Skyguard. La plaquette couleur du fabricant dit ça Après, on peut tout imaginer - La plaquette couleur... n'est qu'une plaquette couleur et l'arme n'est pas si performante que ça - L'arme est bonne, mais les opérateurs étaient aux fraises - L'arme est bonne, les opérateurs faisaient leur boulot, mais ils n'ont eu aucun préavis et ne pouvaient réagir en quelques dizaines de secondes seulement - L'arme est bonne, les opérateurs faisaient leur boulot, ils ont eu un préavis suffisant, mais les cibles étaient trop petites pour être efficacement visées - L'arme est bonne, les opérateurs faisaient leur boulot, ils ont eu un préavis suffisant, ils pouvaient toucher les cibles, mais ils ont été dépassés par une attaque saturante bien coordonnée et n'ont pu abattre que quelques-uns des drones / MdC Les avions de détection aérienne avancée maintiennent-ils une patrouille permanente au-dessus de la région nord-est du pays ? Je ne sais pas, mais ça me paraîtrait bizarre quand même. Ce n'est pas impossible, mais cela voudrait dire user leur potentiel plus vite par exemple. En revanche... il est possible qu'ils le fassent maintenant. Sans avion de guet aérien, un drone ou MdC évoluant à 30 mètres d'altitude n'est détectable en terrain plat qu'à 28 km par un radar placé à 5 mètres du sol. Et en terrain plat, en conditions d'attaque où des pertes sont acceptables, il est possible de voler encore plus bas. Par exemple, à 15 mètres d'altitude, la distance passe à 22 km. Avec des chiffres pareils, seule la défense de point est pertinente. Donc, seulement celle du site d'Alqaïq - les 3 Skyguards. En particulier, la défense antiaérienne américaine n'est pas dans l'image. Si elles n'ont pu intervenir, les Saoudiens n'ont pas forcément voulu insister sur leur présence, ce qui aurait accentué leur embarras. Quant à tirer à la mitrailleuse, perdu pour perdu ça peut toujours être tenté. Mais en pleine nuit... les chances de toucher ne doivent pas être surestimées ! Oui, mais il n'est pas toujours possible - par exemple pour un site industriel pétrolier ça me paraît vraiment dur. Et cela veut dire aussi être obligés de consentir d'énormes frais fixes. L'adversaire potentiel a alors obligé à des investissements très lourds, diminuant d'autant la puissance militaire du défendeur. <HS ON> Cela dit, investir lourdement pour protéger des ressources rares, non seulement des petits drones, mais de toute arme jusqu'à la bombe de 2 tonnes incluse, pourrait avoir pas mal de sens. Je pense notamment à tel pays dont l'armée de l'air n'a qu'une grosse centaine de ses chasseurs les plus performants, dont chacun est extrêmement coûteux et très long à remplacer en cas de perte. Des fortifications permettant de placer chacun d'entre eux dans un hangar enterré assez bien pour résister à un impact direct de GBU-28 auraient du sens au regard de l'enjeu à protéger. S'il fallait dépenser un MOP pour chaque "coup au but" réussi contre des Rafale, on pourrait les estimer suffisamment défendus. En l'état actuel des choses, un abri blindé d'aviation ne résiste pas à un impact direct même d'une assez petite bombe. <HS OFF> C'est-à-dire que les lois saoudiennes étant ce qu'elles sont, il faut bien stocker quelque part les réserves de raki ! Tout à fait. Sans compter que les snobs, on peut les pousser à la faillite. C'est même une stratégie qui a eu un certain succès.
  13. Oui, c'est ce que je résumais en termes plus neutres. En fait, ce n'est pas de reparler de ces événements en eux-mêmes qui m'intéressait, c'est plutôt la réaction de la population russe - prenant en compte la vision des choses qu'elle avait. Reste ce point que dans ce genre de situation - une cause juste d'après ce que la population en perçoit, et cependant un risque que des puissances très sérieuses interviennent militairement - si leur dirigeant ordonne l'action... eh bien les Russes dansent sur "L'Armée Rouge est la plus forte". Je ne dis ni que c'est mauvais ni que c'est bon. Je pense juste que c'est intéressant. Oui, sauf qu'ils ont lieu plus tard le 2 mai. Mais on est d'accord, rien que les réseaux sociaux montraient à tous les russophones des exemples de ce qui pouvait se passer à Kiev à l'époque, avec des miliciens extrémistes lâchés dans les rues avec un comportement disons pouvant susciter quelques inquiétudes - pour dire les choses doucement. Elle l'avait déjà été auparavant il me semble... et bien obligé, puisque la lutte contre les Blancs n'est plus d'actualité, pas davantage que tuer le tsar, raser les églises ni mettre le feu au monde.
  14. Leçon de choses, comme on dit. Pas parce que ça vient de sortir, mais je suis tombé dessus et je le trouve intéressant et révélateur. Nous sommes le 15 mars 2014 à Moscou. C'est-à-dire la veille du référendum d'autodétermination de la Crimée qui mènera à son rattachement à la Fédération de Russie, quelques semaines après le renversement du président ukrainien par le mouvement Maidan. Concert "Pour toi, Mère Patrie", par le groupe de rock Lyube, avec la chorale Alexandrov des forces armées russes. Voici une version rock du chant soviétique L'Armée Rouge est la plus forte, datant à l'origine de la guerre civile, mais avec texte modernisé plus rassembleur. Et avec des images aussi, derrière les chanteurs. Les paroles chantées en version originale sont ici. Et voici une version française Quelques réflexions perso 1) La salle réagit très bien. Les jeunes filles apprécient et dansent en rythme. Or, les vidéos derrière les chanteurs, ce sont des images de l'armée lors du défilé du 9 mai ou en manœuvres. J'ai du mal à imaginer l'équivalent en France. Je veux dire, une Marseillaise en concert aucun problème, mais c'est l'hymne du pays. Quant à une version rock du Chant du Départ, avec images du 14 juillet en grand et aussi des Leclerc et des Rafale qui tirent... je pense que les réactions de la salle seraient plus distantes, beaucoup penseraient "ils en font trop" voire peut-être seraient choqués 2) Evidemment, ce n'est pas un hasard, ce concert à cette date ! Les Russes savent [je veux dire que c'est la version qu'ont la majorité, correcte ou pas, ce n'est pas le sujet ici] d'une part qu'un coup d'Etat a renversé le président élu ukrainien, d'autre part que les nationalistes ukrainiens ont menacé la Crimée dont le parlement, protégé par des soldats russes, a voté l'organisation d'un référendum pour éventuel rattachement à la Russie, dont il y a tout lieu de croire qu'il aura un résultat positif. Enfin, ils savent que les Etats-Unis, les Européens et l'OTAN émettent condamnation sur condamnation. La possibilité d'une intervention militaire otanienne peut apparaître distante, elle n'est cependant pas tout à fait exclue. Le message du chant est sans ambiguïté aucune. Si l'on rappelle aux Russes que leur pays a la capacité militaire de défendre le bon droit [même remarque : c'est la version que croit la majorité, correcte ou pas] car son armée "est la plus forte", à un moment où la question peut encore se poser d'éventuelles conséquences militaires, la réaction est de danser sur la musique. J'imagine assez difficilement ça en France (quoique ? il faudrait imaginer un scénario équivalent du point de vue français... allez savoir) 3) La version est modernisée comme déjà dit... aseptisée... plus consensuelle comme on dit... eh oui, les Russes aussi ont leur version du politiquement correct Ben oui, parce que dans la V.O. de ce chant de la guerre civile, qui commence par ces mots "Armée blanche et baron noir nous préparent le retour du trône du tsar", ce n'est pas la Mère patrie qui appelle au combat, mais bien le Conseil militaire révolutionnaire ! Et surtout, dans le dernier couplet, il n'est pas tellement question de "bâtir la paix" avec "Foi et Vérité". Ah non, pas trop en fait... Eh oui... c'est qu'il s'agit de marxisme, parties "travaux pratiques" On note, comment dire, une certaine évolution des paroles en Russie contemporaine , avec un régime disons un peu plus démonstrativement chrétien que celui de l'époque. Sincère ou pas, c'est à voir, mais enfin la persécution antichrétienne on ne fait plus trop à Moscou en ce moment, c'est le moins qu'on puisse dire. Ce qui peut être résumé ainsi
  15. Quelque chose me dit que les Cadets de Saumur n'étaient pas motivés par la peur. Et notre situation collective, malgré les dangers évidents, est tout de même très très loin d'être aussi désespérée que la leur. La peur n'est pas un bon levier pour l'action, c'est clair...