Scarabé

Members
  • Compteur de contenus

    3087
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    3

Scarabé last won the day on September 16

Scarabé had the most liked content!

Réputation sur la communauté

1203 Excellent

À propos de Scarabé

  • Rang
    Vétéran

Profile Information

  • Pays
    France

Visiteurs récents du profil

3471 visualisations du profil
  1. Actualités Bâtiment multi-missions B2M PLV PLG

    Tiens à propos de ce design de Bâtiments hydro-océanographiques sur coque de type B2M que le Maroc à choisi. Et bien à l'origine ce design était et est toujours proposé à la marine nationale pour remplacer ces 3 navires hydro que sont le Lapérouse A791, le Borda A792, et le Laplace A 793. Je rappel également que remplacer la poussière navale que sont les BSAH les BHO les CTM, les Remorqueurs portuaire c'est aussi indispensable que les Frégates les SNA etc.. Parce que sans soutien efficace notre Flotte océanique serait bloqué dans ses ports .
  2. Actualités Bâtiment multi-missions B2M PLV PLG

    On peux rajouter les Vedettes payer et jamais livré.
  3. Actualités Bâtiment multi-missions B2M PLV PLG

    7 Appareil et ils sont bon juste à voler. https://www.ccomptes.fr/sites/default/files/EzPublish/13-renouvellement-moyens-aeriens-et-navals-douane-Tome-1.pdf
  4. Actualités Bâtiment multi-missions B2M PLV PLG

    Surtout que l'ensemble du MCO de ces 3 PLG se fera à Fort de France. Par contre la Douane devait construire un DF 4 pour la zone Antilles, et je me demande si le DF4 n'aurait pas été abandonné au profil du PLG 3 ? En plus il faudrait vérifier si la douane ne va pas positionner 1/2 de ses Beachcraft en permanence sur la zone Antilles Guyane pour la SURMAR .
  5. Opération Barkhane

    Photos 13 RG en opération Barkhane les "SOUVIM". Il et les Buffalo sont au Mali
  6. Les Frégates de la Royale

    Je parle par exemple des équipes aéro qui sont souvent relevé. Des équipes de la flottille amphibie qui sur chaque missions JDC sont relevé aux milieux de la mission des renforts Fusiliers qui eux aussi sont souvent relever. Il y a aussi des postes sensibles qui demande un maximum de concertation qui peuvent être relevé en cous de mission. En 2016 à Shanghai le BPC Dixmude à renouveler les PAX de l'ALAT, des Fusiliers, de la Flottille amphibie ainsi que l'ensemble de l'équipe du SHOM et environ 5% de l'équipe pont. La relève se fait via avions de lignes. Les billets son réserver par une agence de voyage qui travail avec le MINAR. C'est le même principe que pour les gendarmes ou les pompiers quand ils partent en renfort dans les DOM.
  7. Les Frégates de la Royale

    Le 25 novembre elle était à Perth Après il me semblait quel passait par Cap Town Et en remontant elle faisait une Corymbe. Mais bon un déploiement c'est 120 jours minimum mais maintenant avec l'endurance des navires on tourne plus vers les 180 jours maximum. Avec bien souvent une relève d'une partie de l'équipage au milieu de la mission. (notamment pour la partie flottille embarqué)
  8. Au pire en 2019 on aura le CDG en mer d'Arabie qui pourra faire des raids aériens sur l'Afghanistan. Voir envoyer quelque missiles de croisières depuis une FREMM.
  9. L'ordre de bataille de l'armée de terre

    Petit point de situation des différents centres d’aguerrissement commando en métropole et outre-mer.
  10. Fini l'Afghanistan pour la France
  11. Vers une réduction des moyens militaires français en Irak et Syrie http://www.lemonde.fr/international/article/2017/12/09/vers-une-reduction-des-moyens-militaires-francais-en-irak-et-syrie_5227118_3210.html
  12. Chine

    Les ports à Sec c'est surtout le prolongement des ports sur une zone à l'intérieur des terres via une liaison ferroviaire comme celui de l'Ethiopie qui je le rappel a perdu son accès à la mer depuis la guerre perdu contre l'Érythrée. La Bolivie à aussi perdu son accès à la mer suite à la guerre contre le Chili.Et maintenant ils doivent payer des taxes au Chili pour faire transiter leur marchandises entre leur port à sec et le port maritime Chilien . Dans la plaisance il y aussi beaucoup de port à sec mais le fonctionnement est diffèrent parce que la c'est les bateaux qui sont sortie de l'eau pour être stoker au sec sur plusieurs étage (grosse économie d'entretien) . http://www.port-inland.com/ Pour certain port Maritime comme Marseille ou le Havre voir Zeebrugge les espaces de stockages sont limités et les ports ont des annexes au sec via des liaison fluvial ou ferroviaire. Par exemple les port fluviaux de Valence et Lyon sont des prolongements de stockages à sec pour le port de Marseille CMA CGM à aussi racheté à la SNCF l'espace libre de Chasse sur Rhône afin de l'aménager pour y stocker des containers via liaison fluvial. A valence par exemple il y a un hub de Sel de déneigements qui est ensuite dispatché sur toute la région Rhône alpes Auvergne; Et bien tout l'été dans se port fluvial des péniches venu de Camargue déchargent du sel pour re compléter le stock en vu de la saison d'hiver.
  13. J'adore c'est quel Amiral qui a dit ça ? Celui qui va partir à la retraite? Parce que dans la vraie vie c'est pas ça et ça n'a jamais été ça. Si je prends la zone Antilles Guyane ce sera fin 2018. 2 FS + 1 B2M + 3 PLG + 1 ERF + 1 P GM + 1 Remorqueur Côtier et on parle aussi d'un DF 4 en 2020. Pour la zone Sud Indien c'est: 2 FS + 1 B2M + 1 PLV + P Le Malin + Le futur Patrouilleur AFFMAR + 2 Remorqueurs Côtier . Nouvelle Calédonie 1 FS + 1B2M + 2 P 400 à remplacer. Tahiti. 1 FS + 1 B2M + 1 patrouilleur à remplacer (ARAGO) + P GM + 2 Remorqueurs Côtier et le DF 5 si budget . Donc si je suis l'Amiral je me retrouve avec 2 FS en excédant. Il en fait quoi ? Il les fait revenir en Métropole ? pour remplacer les avisos? Et pourquoi il a commande un 3 em PLG pour la zone Antilles Guyane ? Vu qu'il en a déjà 2
  14. Chine

    Une grosse partie des parts de CMA CGM est détenu par les chinois et CMA CGM travail avec les ports chinois depuis plus de 20ans. https://www.cma-cgm.fr/detail-news/876/cma-cgm-signera-deux-accords-economiques-majeurs-a-l-occasion-de-la-visite-officielle-du-premier-ministre-chinois-a-la-tour-cma-cgm-le-1er-juillet-prochain
  15. Chine

    Les chinois ont terminé la nouvelle ligne de chemin de fer Djibouti / Addis-Abeba. CMA CGM partenaire du projet a fiancé une partie du "dry port" de Mojo (Éthiopie). Djibouti, gare de Nagad, le 20 novembre 2017 à 13h40. Le 1er train test complet est un train dédié à l’entreprise française CMA CGM. Il s’ébranle pour un trajet de plus de 500 km à destination du "dry port" de Mojo en Éthiopie. C’est la première fois que la compagnie Ethiopian Railway Corporation (ERC) réalise ce test grandeur nature avec un train constitué de 2 locomotives électriques et de 53 wagons plateformes. A terme, si l’essai technique est concluant, ce type de train devrait être constitué de plus de 70 wagons plateformes, soit plus de 140 TEUs par voyage. A partir de janvier 2018 et la mise en place d’un service régulier, Ethiopian Shipping and Logistics Service Enterprise (ESLse) prévoit jusqu’à 3 rotations par jour pour cette destination principale. Mojo dry port est en effet le plus grand port sec éthiopien (capacité 15 000 TEUs), situé à 70 km d’Addis Abeba et connecté directement à la ligne de chemin de fer Djibouti-Addis Abeba. Commentaires de Philippe Danieau, Directeur Général CMA CGM Djibouti SA « C’est une grande satisfaction pour les équipes de CMA CGM Djibouti SA d’être la compagnie maritime retenue par le management d’ESLse pour ce 1er train test. Cela a été rendu possible grâce à l’excellente coopération en place à Djibouti et en Éthiopie entre nos équipes respectives, tant au niveau de la documentation qu’au niveau des opérations logistiques. ESLse apprécie tout particulièrement la rapidité avec laquelle nous délivrons les bons d’entrée pour pouvoir récupérer les containers sous leur responsabilité et les acheminer en Éthiopie. Depuis 2013, CMA CGM est devenue un des partenaires majeurs d’ESLse et est maintenant reconnue par les autorités éthiopiennes comme un acteur incontournable sur le corridor Djibouti-Ethiopie. A ce titre, CMA CGM a été invité à proposer des solutions par voies intérieures pour notamment répondre rapidement aux défis logistiques majeurs engendrés par la montée en puissance des parcs industriels, notamment celui d’Hawassa dans le sud du pays. »