Scarabé

Members
  • Compteur de contenus

    2908
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    3

Scarabé last won the day on September 16

Scarabé had the most liked content!

Réputation sur la communauté

1060 Excellent

À propos de Scarabé

  • Rang
    Vétéran

Profile Information

  • Pays
    France
  1. Actualités Bâtiment multi-missions B2M PLV PLG

    Tu as surement raison en tout cas les Taiwanaises les Singapouriennes et les Saoudiennes ont toutes des 76 alors les études doivent quand même être bien avancés. Quand au 100 mm c'est fini Les Aviso seront tous RSA dans 5 ans quand au FS vu qu'elle sont sur exploiter elles ont au maximum 10 ans de potentiel .
  2. Actualités Bâtiment multi-missions B2M PLV PLG

    Je confirme 20 mm et 76 mm pour rationaliser la formation. C'est même pas dit qu'ils ne collent pas du 76 sur les Lafayette lors de leur prochaine modernisation . Déjà que les Crotales n'en ont plus pour très longtemps.
  3. Police, Gendarmerie, Pénitentiaire, Pompiers [infos only]

    Ils sont pas en stage mais en formation pas assez de place chez nous. On a fermé trop de centres de formations sous sarko Bienvenidos a Valdemero 120 élèves-gendarmes commencent une carrière prometteuse... dans une école de gendarmerie espagnole à Valdemero en Espagne. La formation initiale, conjointement dispensée par la gendarmerie nationale et la guardia civil, permettra aux élèves d'être parfaitement opérationnels en intervention professionnelle, en police judiciaire ou encore en police de la route. ... Cette période d'apprentissage s'articulera plus singulièrement autour de quatre thématiques : le contrôle des flux migratoires, la lutte contre la criminalité organisée transfrontalière et la connaissance mutuelle. Une belle coopération à retrouver ici en images et « buena suerte »
  4. [ALAT] aviation légère de l'armée de terre.

    Harmatan 2011 Bouclier du dessert 1990
  5. Véhicule léger tactique polyvalent

    Vu sur Raid Le Ministères des affaires étrangères a commandé 34 Toyota LC 200 Blindé pour les déplacements de ses diplomates en zone de crise Le Toyota Forteress 200 à quatre roues motrices, avec un châssis renforcé, bénéficie d’une grande robustesse Ce « château fort roulant » a été conçu pour résister « à tous les calibres courants d’armes de guerre et à l’explosion d’une charge équivalente à 15 kg de TNT à deux mètres. Le modèle standard peut être utilisé à des fins défensives et permet de fuir en cas de danger et d’attaque. En configuration intervention, il permet de porter l’offensive et de neutraliser les assaillants. Cette « véritable forteresse », d’où son nom, « correspond au contexte actuel », période marquée par les attentats. D’ailleurs, Centigon, qui fait travailler 160 employés, tourne à plein régime. « Les salariés travaillent en heures supplémentaires », pour répondre au carnet de commandes bien rempli. On dit merci à Monsieur le Drian.
  6. [France] Armée de l'Air

    Un nouveau radar 3D en service à Nice Mont-Agel Avec un peu de retard (il était prévu pour fin 2015), la radar 3D (à balayage tridimensionnel) Ground Master 406, de la société qui réunit Thales à l'Américain Raytheon, est en service à Nice Mont-Agel (photo Armée de l'Air). Il s'inscrit dans la vague de modernisation des moyens de la posture permanente de sûreté et de la défense aérienne du territoire. Un premier GM-406 a été mis en service en 2014 à Kourou en Guyane. Un troisième est en cours de construction au Mont-Thou à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or près de la base aérienne 942 de Lyon Mont-Verdun. Le radar niçois, qui sera inauguré le 19 octobre même s'il est opérationnel depuis juin, sera d'ailleurs entièrement géré à distance par le centre de détection et de contrôle du commandement de la défense et des opérations lyonnais (CDAOA) et se trouve relié l'Air Command and Control System de l'OTAN. Le radar GM-406 a plus de 450 km de portée et détecte des aéronefs de toute taille (drones compris) jusqu'à 30 km d'altitude. En 2018, un radar GM-403 T sera projeté en opération extérieur dédié à la protection des espaces aériens.
  7. Batellerie et engin & moyens de débarquement

    Pas seulement le Génie les utilisent aussi http://www.thinkdefence.co.uk/2011/12/uk-military-bridging-floating-equipment/
  8. Actualités Bâtiment multi-missions B2M PLV PLG

    La géométrie de la coque est faite pour que le navire soit soulevé par la glace et se pose à la surface afin d'éviter qu'il soit pris dans la glace et que sa coque se brise. Pour info : L' Astrolabe est classé par le bureau Veritas ICE BREAKER 5 l'ancien Astrolabe lui était ICE BREAKER 6 ICE BREAKER 1 Aucune restriction en été ; glace vieille de plusieurs années et épaisse de 3 m en hiver ; vitesse de 12 nœuds ICE BREAKER 2 Glace vieille de plusieurs années et épaisse de 3 m en été ; glace de deuxième année épaisse de 2,5 m en hiver ; vitesse de 9 nœuds ICE BREAKER 3 Glace de deuxième année et épaisse de 2,5 m en été ; glace de première année épaisse de 1,8 m en hiver ; vitesse de 7 nœuds ICE BREAKER 4 Glace de première année épaisse de 1,8 m en été et de 1,2 m en hiver ; vitesse de 5,5 nœuds ICE BREAKER 5 Glace de première année épaisse de 1,2 m en été et de 1 m en hiver ; vitesse de 5,5 nœuds ICE BREAKER 6 Glace de première année épaisse de 1 m en été et de 0,8 m en hiver ; vitesse de 4,5 nœuds ICE BREAKER 7 Glace de première année épaisse de 0,8 m en été et de 0,6 m en hiver ; vitesse de 4,5 nœuds
  9. menaces intérieures

    INFO TF1/LCI - Armes à feu dans la police : les tirs de sommation en très forte hausse, "réelle inquiétude" sur les tirs accidentels EXCLUSIF - Dans deux récentes notes confidentielles que nous nous sommes procurées, la "police des polices" recense un usage des armes à feu en nette hausse depuis le début de l’année dans les rangs policiers. Elle s’alarme aussi des 94% de tirs accidentels avec les nouveaux fusils d’assaut. Les policiers français font de plus en plus souvent usage de leurs armes. Mais pas toujours correctement. Voilà le portrait mitigé dressé par deux notes écrites les 3 et 18 juillet derniers par l’Inspection générale de la police nationale (IGPN). Cinq mois alors après la promulgation d’une nouvelle loi assouplissant les règles de la légitime défense pour les policiers, le premier constat est implacable : le nombre de tirs policiers est en nette augmentation. Au cours du 1er semestre 2017, 192 tirs ont été recensés au total. La hausse par rapport à la même période en 2016 est significative : +39%. Plus impressionnant encore, les "tirs d’intimidation ou de sommation" explosent : +89%. Des situations de légitime défense où les fonctionnaires préfèrent tirer en l’air ou vers le sol plutôt qu’en direction de leurs agresseurs (policiers encerclés, suspects armés de barres de fer, souvent cagoulés, etc.). Des tirs "justifiés et justifiables", insiste l’IGPN. Une nouvelle loi peu utilisée Les scénarios de tirs directement vers des assaillants restent stables : 19 tirs sur des "personnes dangereuses (…) armées ou apparemment armées" au premier semestre, contre 17 l’an dernier. Concrètement, les agents tirent donc sur leurs agresseurs en tout dernier recours. Les coups de feu en direction de "véhicules en mouvement" - avec souvent au volant des chauffards qui, en voulant prendre la fuite, tentent de percuter les fonctionnaires – augmentent eux aussi sans ambiguïté : +32,6%. Etonnamment, les nouveaux textes – réclamés depuis des années par une majorité de policiers – ne semblent guère liée à ces tendances. Depuis janvier, deux cas seulement d’usages d’armes à feu rentrent en effet dans ce cadre législatif plus souple. Contactés par TF1, plusieurs hauts responsables policiers rappellent en revanche la hausse très forte des agressions contre les fonctionnaires. Une "réelle inquiétude" sur les armes longues C’est le point noir du document de l’IGPN. Le nombre de tirs effectués "par imprudence" avec des armes longues (fusils d’assaut G36, pistolet mitrailleur Beretta 12SD, etc… qui équipent les équipages de "primo-intervenants" depuis les attentats sanglants de 2015) est une "réelle inquiétude". Depuis le 1er janvier, 19 tirs ont été recensés au total. 18 d’entre eux (soit 94,7%) étaient accidentels. Heureusement sans faire pour l’heure le moindre blessé. Les 'bœufs-carottes" pointent du doigt un "défaut de maîtrise d’armes plus complexes et encombrantes" : sélecteur mis en position "rafale", chargeur non retiré, culasse bloquée à cause d’un mauvais geste, etc. "Une ou plusieurs erreurs, souvent cumulées dans les procédures de mise en sécurité, sont à l’origine des coups de feu, précise la note, qui évoque aussi "une méconnaissance bien plus étendue en matière de sécurité lors de la manipulation des armes". Le constat est sans appel : "Les agents sont mal à l’aise avec ces armes". L’IGPN milite dès lors pour des stages plus longs et plus fréquents afin de mieux former les policiers à ces nouveaux (et dangereux) outils. Ces tirs accidentels à répétition nécessitent "une exigence accrue et une vigilance à renforcer". De façon plus anecdotique, les agents sont de plus en plus souvent amenés à tirer sur des animaux : + 36,1%. Un chiffre qui s’explique en grande majorité par deux phénomènes : l’apparition de plus en plus fréquente dans les villes de sangliers ou de renards à la recherche de nourriture, mais aussi l’acquisition (illégale) par des particuliers d’animaux sauvages comme des singes ou des fauves, souvent violents et incontrôlables
  10. FORCES ARMÉES EN GUYANE - HARPIE PRISE A PARTIE D’UNE PATROUILLE HARPIE En Guyane, lundi 2 octobre, dans le cadre de la mission HARPIE, une patrouille conjointe des forces armées en Guyane (FAG) et de la gendarmerie a subi une agression armée de la part d’orpailleurs illégaux, tentant de forcer le passage à un poste de contrôle fluvial, en recourant à leurs armes. Après avoir riposté, les militaires sont parvenus à maîtriser les agresseurs. Au terme de cette opération, 4 armes dont 1 pistolet automatique (toutes approvisionnées et armées), 2 pirogues de 12 mètres, 2 moteurs de 75 CV, 1 téléphone satellite, 1 motopompe et une petite quantité d’or sont saisis. Trois militaires des FAG ont été légèrement blessés au cours de cet accrochage. Cette attaque à l’encontre des forces HARPIE porte à 9 les prises à partie par armes à feu depuis le début de l’année. Ils sont fou ces Garimpeiros de tirer sur la Légion
  11. BPCs

    Le Tonnerre est à quai à Fort de France. Après un passage par la Dominique, où il a servi de base pour héliporter des vivres, le BPC Tonnerre est en Martinique afin de renouveler les moyens humains et logistiques à destination de la reconstruction de Saint-Martin. Comme je vous en avez parler plus haut , sur cette photo on voit bien qu'il n'a qu'un seul propulseur d'étrave
  12. Actualités Bâtiment multi-missions B2M PLV PLG

    Une rafale de 12.7 en principe ça calme par contre les pirates somaliens ont des RPG et quand tu es sur un pétrolier ravitailleur de 30 ans on a pas trop envi de se prendre une roquette dans une cuve pleine . Les somaliens sont drogués à mort et ils attaquent tous ce qui flotte. Fond pas la différence entre militaire et civile. http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2010-04-22/les-pirates-somaliens-attaquent-a-nouveau-la-somme-le-navire/1648/0/447145 L'Astrobale à longer les cotes somaliennes lors de son transit vers la Réunion et plusieurs fois les 12.7 on failli cracher du plomb.
  13. Missilerie de combat terrestre

    TDA dans le cadre du programme scorpion travail à l'intégration de la roquette RIGL sur drone patrolleur avec 2 bitubes Telson 2 sous chaque ailes. Pas entendu parler d'une intégration d'un Telson sur PLFS http://www.tda-armements.com/fr/content/roquette-à-induction-guidée-laser-rigl
  14. Actualités Bâtiment multi-missions B2M PLV PLG

    L 'Astrobale est armée comme tout les navires de la MN Photos des 2 x12.7 mm des postes de défenses arrières On en trouve aussi une sur l'avant sans compter les Famas et le reste dans la soute à munitions.
  15. Batellerie et engin & moyens de débarquement

    Comme l’Aventure II des TAAF avec des moteurs électrique pour les eaux froides. Parce que les moteurs diesel des CTM n'aiment pas trop le froid. L’Aventure II est un chaland, bateau à fond plat de 40 tonnes, 18 mètres de long, 5 mètres et 60 centimètres de large et d’un emport de 30 tonnes sur le pont, servant au débarquement du matériel lors des OP logistiques et à la dépose des scientifiques sur toutes les îles du golfe de l’archipel des Kerguelen. Voir vidéo http://www.taaf.fr/L-Aventure-II