floflo7886

Members
  • Content Count

    587
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

462 Excellent

About floflo7886

  • Rank
    Connaisseur
  • Birthday 04/09/1987

Contact Methods

  • Website URL
    http://mars-attaque.blogspot.com

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

2,569 profile views
  1. En reprenant des éléments du programme MGCS, notamment la partie mobilité, un programme est prévu pour le brechage / déminage sous blindage (et sur chenilles). Horizon 2030-35 comme pour le MGCS. Tout comme le programme MGCS comprend aussi une partie dépannage en lien.
  2. 300 kg, c'est juste pour le kit de sur protection. Pas pour les changements déjà propres à la version Ultima.
  3. Sur les panneaux de salons, ils ne préçisaient rien sur la protection. uniquement sur motorisation / tenue de route / freinage.
  4. Balancer en public ce qui est ajouté en détails en sur-protection, ce n'est pas vraiment le boulot commun de la com' d'un industriel... Déjà fait pour la version Ultima les siéges suspendues (modification hors nouveau kit).
  5. Petite bafouille faite suite aux dernières annonces sur la gouvernance de KNDS pour apporter différents éléments (autres que des calcus très théoriques de charges sur MGCS) "5 ans jour pour jour après la création de la holding KNDS, ex "Honosthor" (avec le transfert effectif des parts des actionnaires de Nexter Systems et KMW vers la holding) et alors que les débats (sans fin ?) ne manqueront pas sur la gouvernance de la structure après les annonces d'hier (nomination d’un directeur général unique et d’un président de conseil d’administration, alternance pour la nationalité du président du CA à chaque changement de DG…), quid de ce qui a été réalisé sur le plan industriel jusque là ? Et des orientations à venir ? L'intégration progressive entre les 2 assembleurs-systèmiers français et allemand se fait, notamment, autour 3 projets majeurs (sous pilotage de l’un ou l’autre), projets supports de cette intégration via l’échange d’expertise, la mobilité interne, les études R&D partagées, les formations conjointes, éventuellement un jour le transfert de charges… 1er projet : l’European - Main Battle Tank (E-MBT) avec un objectif de mise en production vers 2025, en couplant un châssis de char Leopard et une tourelle "dérivée de celle du char Leclerc", tout en garantissant l’efficacité de ce couplage. Notamment dans les phases de tir en mouvement (avec des essais de tirs en réel réalisés par le passé), via différents travaux menés notamment sur la bonne complémentarité système de combat + conduite de tir avec les éléments mécaniques en charge de la tenue de route (motorisation, suspension…). Tout cela avec un budget de R&D et d’Innovation (RDI) partagé entre les 2 industriels, pour fournir un produit réputé léger : la tourelle du Leclerc n’est pas la plus lourde du marché, sur un châssis de Leopard 2 pouvant porter bien plus, ce qui permet d’avoir de la marge en masse (et permettre l’ajout de sous-systèmes, blindage…). Les avancées de l’E-MBT, sous pilotage de KMW (au sein du département ‘Product Development Main Battle Tanks'), devaient être rendues visibles via la réalisation et la mise en avant d’un démonstrateur 2.0 montrée au salon Eurosatory 2020. Démonstrateur qui devait être montré sur le stand commun Nexter/KMW en juin 2020 (le volet marketing partagé ayant été une des avancées visibles de la holding depuis 5 ans : identité corporate, site web commun....). L’annulation du salon pour cause de la pandémie de la Covid-19 a empêché ce volet de communication publique. Destiné surtout aux pays européens (hors Allemagne et France), ce projet de char est pensé pour répondre à des besoins de marché précis, en étant disponible à court/moyen terme, comme redit très officiellement lors de la publication des résultats 2019 de KNDS (publiés en juillet 2020). E-MBT est aussi présenté comme un dérisquage pour le programme commun plus ambitieux MGCS - Main Ground Combat System, programme plus complexe de système de systèmes (nous y reviendrons ci-dessous). Un des pays publiquement intéressé par E-MBT, la Pologne, étant en contact avec la Corée du Sud (gouvernement et industriels dont Hyundai Rotem) pour l’acquisition de chars K2 (dans version "polonisée" dite K2PL), le programme E-MBT aurait été revu aux cours des derniers mois, notamment pour l’accélérer. Avec des nouvelles publiques attendues pour E-MBT maintenant au salon de l’armement MSPO de septembre 2021 en Pologne, avec potentiellement un prototype complet (au-delà du démonstrateur donc) évoqué pour début 2022. A confirmer. 2nd projet : le programme MGCS. Suite à un 1er volet d'études (dites « System Architecture Definition Study - Part 1 », et attendant le volet 2 pour début 2021), la répartition des tâches entre industriels de France et d’Allemagne (Nexter, KMW, Rheinemtall, mais aussi Safran, Thales, Hensoldt, MBDA, Arquus, Atos…) devant être terminée en théorie en fin de cette année pour le lancement de la réalisation des 14 futurs démonstrateurs dits Main Technical Demonstrators (MTD) (chacun des démonstrateurs permettant de valider certaines technologies qui seront utilisées). En parallèle, les travaux sur le cahier des charges se poursuivent, avec notamment 2 officiers français insérés dans la "Combined Project Team MGCS" à l’Office fédéral des équipements, des technologies de l'information et du soutien en service de la Bundeswehr (BAAINBw) à Coblence (Allemagne), structure homologue, équivalente du moins partiellement, de la Direction Générale de l’Armement (DGA) française Comme évoqué récemment par le bien informé FOB, des pays pourraient être intégrés comme partenaires supplémentaires, en plus du noyau franco-allemand. Il est évoqué, avec insistance, un statut encore à confirmer "d'observateur" qui sera accordé prochainement aux Pays-Bas, avec des discussions très avancées en ce sens 3ème projet : les Munitions. Un projet d’intégration sous une direction française, pour exploiter les marchés des produits artillerie et chars de KMW, via la qualification notamment de la munition de 120 mm du char Leclerc dans le canon du Leopard 2 d’ici mi 2021 ou la qualification de certaines munitions Nexter de 155mm sur l'automoteur PZH 2000 attendue prochainement. KMW n’ayant pas une offre dans le domaine munitions dans son catalogue de produits, et devant donc se fournir chez d’autres partenaires pour ses produits. Un avantage comparatif de Nexter car détenant par contre en propre ce segment de marché (avec l'équipementier Nexter Munitions). Enfin, en plus de ces projets pensés initialement, d’autres projets ad hoc ont été plus récemment conduits, comme supports de l'intégration en devenir de la holding. Sans compter d'autres en soute (à munitions évidemment...) non encore révélés. C’est le cas de l’intégration de la tourelle T40 (armement produit par CTA International, joint-venture BAE Systems et Nexter Systems) sur blindé Boxer (commercialisé par ARTEC GmbH, Jjoint-venture KMW et Rheinmetall MAN Military Vehicles) pour un prospect à l’export en Grande Bretagne. Ou l’intégration de la tourelle téléopérée ARX 25 (avec le canon 25M811 de 25 mm) de Nexter sur le véhicule blindé amphibie APVT (Amphibious Protected Vehicle Tracked) de KMW, un démonstrateur dévoilé en 2018 au salon Eurosatory, en même temps que l’E-MBT. Ainsi au-delà de la gouvernance (mandats des uns et des autres, personnalités des uns et des autres...) ou de la composition actionnariale (qui, en l'état, « demeure strictement paritaire », avec conservation de « l’action spécifique » de la France au capital de Nexter), regarder les réalisations industrielles (rythme, ampleur, avancées...), du moins certaines connues, doit sans permettre d'avoir une vue un peu plus complète du sujet. Et dépasser les calculs, assez théoriques, semble-t-il, de pourcentages de charges sur certains programmes. Une vue du chemin parcouru dans cette première phase "où les deux filiales ont appris à se connaître et ont commencé à construire" et du chemin encore à parcourir pour la phase « d'intégration et de développement suivante » grâce à cette gestion espérée comme « plus efficace et plus cohérente » des entreprises de KNDS pour « l’exploitation optimale de leur potentiel et de leurs synergies »... A suivre donc". Les analyses développées ici n'engagent que leur auteur.
  6. En parlant de haute intensité : L'exercice de niveau division autour de la haute intensité s’appellera donc "Exercice Orion" Prévu en 2023 dans le Nord-Est de la France, comme une 1ère pour un tel niveau depuis un bon paquet d'années... les anciens EMF faisaient cela en simulé de tels niveaux généralement Dans le Projet 10 de la "Vision stratégique. Supériorité opérationnelle 2030" du CEMAT : "une manœuvre multi-milieux dans le cadre d’un conflit majeur" Avec déploiement massif en réel de matériels majeurs et de structures de commandement (sous la houlette de la 3ème Division), permettant de remettre la brigade au cœur du déploiement, la division comme intégrateur des effets interarmes-interarmées, et de faire effort sur les soutiens Avec des échéances intermédiaires que sont l'exercice Warfighter 21 au Texas (USA) en Avril 2021 (10 jours/10 nuits), /s direction de l'US Army’s III Corps avec la 1st Armored Division (US) et la 3rd Division (UK), ou avec la 1st Division (UK) dans le cadre de la Combined Joint Expeditionary Force (CJEF) Un exercice non mené à un tel niveau depuis un paquet de décennies. Les plus anciens se rappelleront des manœuvres "Moineau Hardi", "Damoclès", ou "Fartel" dans les années 80/90 : https://mars-attaque.blogspot.com/2020/05/operations-motos-dhier-1er-ri-12.html?fbclid=IwAR3QpVWPR61rc_qBQvIbOV1JgKkW-pdAXOcC_ZyiY_Ij_C5PTRDxsR0c_Ow (ou Champagne 89 avec la 7 ème DB/ 15 ème DI / 12/14 ème DLB avec nos collègues allemands, Exercices des années 80 du niveau 3* corp d’armée HURTEBISE, CREVECOEUR)
  7. J'essaye d'en savoir plus. A première vue, il y aura du Griffon et du Serval en OA. Le Serval emportant moins de capteurs et en intégrant moins.
  8. Et dans la suite des versions en cours de réflexion / développement : Griffon GM 60 et Griffon VOA
  9. floflo7886

    [VBMR light] 4x4

    Avec précision (mais non indiquée dans l'article), pas impossible que les paras (légionnaires ou non) combattent en Griffon, mais cela ne sera pas leurs véhicules de dotation, ni celui qui aura les infrastructures de soutien prévus dans les régiments de la BP.
  10. Les derniers chiffres qui datent d'il y a 2 semaines sont d'une perception de l'ordre de 80% de HK416 dans les compagnies de combat (avec les OPEX en full HK416 depuis 1 an, et MCD un peu plus récemment). Dernières livraisons attendues pour 2021, normalement. (plus globalement, article à venir sur le blog à propos du 2e REP, normalement lundi, si pas d'actu qui vient percuter la date).