TarpTent

Members
  • Content Count

    3,515
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    20

TarpTent last won the day on September 11

TarpTent had the most liked content!

Community Reputation

4,154 Excellent

About TarpTent

  • Rank
    Vétéran

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    _ oiseau migrateur
  • Interests
    Aviation, aérospatiale, nouvelles technologies et géopolitique
  • Pays
    Norway

Recent Profile Visitors

3,425 profile views
  1. là, tu m’as perdu, @Akhilleus , je ne suis pas certain d’avoir compris ta nuance. « Le terme séropositif désigne une personne dont le sérum (composant du sang) contient des anticorps spécifiques à un agent infectieux, trahissant sa présence dans l'organisme pour déterminer la source d'une maladie. » Bref, pour moi, un séropositif a forcément été infecté à un moment donné, peu importe la charge virale, puisque le corps a réagi et a produit des anti-corps. (Ça ne signifie pas qu’il l’est toujours) Ou bien quelque chose m’échappe.
  2. C’est vrai, mais les circonstances différaient aussi, Israël était alors l’ennemi à abattre, et une forteresse armée jusqu’aux dents qu’il ne fallait pas trop aller titiller. Pour autant, elle ne pouvait pas réellement se permettre plus que ça (ce qui était déjà beaucoup). Là, on entre dans une situation différente, où Israël devient ouvertement « fréquentable », avec des objectifs géopolitiques régionaux partagés par des pays arabes, le tout fortement soutenu par l’ami américain. Et la nouvelle cible (par intérêts idéologiques mais surtout économiques et géopolitiques) est l’Iran, qui cristallise et de fait coalise contre lui. La reprise de l’enrichissement offre un nouveau prétexte à Israël puisque ça a toujours été sa ligne rouge pour justifier ses interventions. La situation aux USA favorise également une intervention en second mandat. Après tout, comme pour l’Irak, certains se disent sans doute que ça serait bien de « finir le travail », le fruit semblant suffisamment mûr. Et avec cette fois la majorité des pays arabes à l’ouest de la péninsule alignés, une intervention sur le sol iranien de 80 millions d’habitants semble un peu plus envisageable. Peut-être pas en profondeur, mais suffisamment pour s’attaquer par raids aériens aux centrales, contenir les réactions dans le Golfe arabo-persique - et surtout le détroit d’Ormuz - et les pousser à un changement de régime. Bref, qu’il s’agisse d’une menace suffisamment crédible pour qu’elle soit perçue comme telle ou d’une réelle volonté d’intervention militaire, dans tous les cas, il ne manque plus beaucoup de pièces pour que le puzzle soit complet. 2021 me parait un peu trop proche, la période 2022 - 2023 me semble bien plus à risque, tout en sachant que si l’on attend le déploiement effectif des F-35 aux UAE, la période d’intervention sera considérablement repoussée. Paradoxalement, le ralentissement économique global aide actuellement l’Iran, les besoins en hydrocarbure ss’étant significativement réduits et chaque entreprise essayant d’écouler ses stocks avant d’essayer d’aller conquérir de nouveaux territoires d’extraction. Et comme l’Iran ne vend plus rien, ce n’est pas la chasse à « ses » clients non plus qui aidera qui que ce soit actuellement. Bref, temporisation partout, et ces accords y compris militaires accroissent significativement la menace pour l’Iran. Et comme en matière d’aérien, l’Iran est notoirement à poils - sauf peut-être pour sa Défense aérienne, même si nettement psychotique et très perfectible, voir la triste histoire du liner abattu - , même un F-35 un tantinet moins furtif, ne volant pas par temps d’orage et limité à 5G ferait un excellent travail parmi le reste des appareils engagés.
  3. Quand on aura fini de disserter sur un F-35 plus ou moins furtif, on réfléchira à ce que signifie un accord Israël - EAU - Bahreïn officiel avec obtention d’un appui militaire conséquent des USA de fait, sachant que l’AS est déjà fortement militarisé par ces derniers (ainsi qu’Oman dans une moindre mesure, mais où les USA peuvent user des facilités militaires). Je dis ça... (heureusement que les USA n’arrivent pour le moment pas à étendre leurs relations avec le Turkmenistan sinon il y a un pays qui pourrait commencer à avoir de très grosses sueurs froides)
  4. La défense est bizarre. Non pas sur le fond, mais sur le fait même qu’il se défende. Alors que la stratégie Trump, et qui marche puisqu’il en use et abuse depuis 6 ans, c’est de se moquer de celui qui aura formulé une critique et le rabaisser. Il aurait traité Trump de sénile et de grabataire incapable de situer Kansas City sur une carte , il se serait montré combatif et absolument pas touché, voire même pas concerné par ces propos. Là, il apparaît simplement sur la défensive, donc non maitre du tempo. Ce genre d’argument ne doit cibler que le ventre mou des électeurs, et si c’est sur ce genre d’argument que la balance va pencher, alors il faut sérieusement qu’il remette en question sa stratégie de campagne. Sur le fond comme sur la forme.
  5. Ou alors c’est juste l’angle nécessaire pour rejoindre la formation dans un bon compromis vitesse nécessaire /consommation de kéro. Les 2 F-15 ont le temps de monter lentement, les Mirage 2000 les rejoignent à mi-altitude, les Rafale grimpent pour atteindre plus rapidement l’altitude-cible pour un regroupement optimisé en limitant le nombre de tours. Bref, ça ne dit rien des capacités réelles de chaque, même si l’impression peut sembler autre. Hypothèse qui en vaut une autre.
  6. TarpTent

    Le F-35

    Ne dramatisons pas à outrance : le « situation awardness » du F-35 est tel qu’on saura bien plus vite qu’avec notre Ligne Maginot qu’on s’est fait avoir dans les grandes largeurs. Ça s’appelle le progrès, il est normal de vouloir vivre avec son temps, et le F-35 pourrait nous servir cette nouvelle expérience utilisateur sur un plateau. Joie Bonheur. Les belges sont aussi équipés d’enclumes, et vont même les mettre en commun avec les néerlandais pour se répartir la police du ciel. Cotisons-nous au niveau européen pour faire traduire le Hagakure en Flamand.
  7. Une nouvelle Patrouille constituée de 2 Rafale biplace, les Requin Mike (nom choisi en l’honneur des Raffin Mike), va être mise en oeuvre par la 4ième escadre de chasse de St Dizier. «Deux Rafale biplaces, une configuration lourde 2 ou 3 bidons comme employée en opération extérieure (OPEX), les Requin Mike ont vocation a être une patrouille opérationnelle. "L'objectif est d'illustrer visuellement tous les types de missions réalisées par les équipages Rafale au quotidien, mais tout près du sol, et sur un volume compact dans le cadre de meetings aériens" explique le lieutenant-colonel Gaëtan, commandant la 4ième Escadre de chasse* de Saint-Dizier» https://www.aerobuzz.fr/defense/requin-mike-les-missions-du-rafale-presentees-au-public/ «Les Requin Mike ne font pas partie de la composante des Ambassadeurs de l’armée de l’Air et de l’Espace. Ils seront toutefois projetés en moyenne sur quatre manifestations par an. » * «La patrouille est composée du capitaine Christian, leader des Requin Mike, évoluant au sein de l’escadron de chasse 2/4 « La Fayette » et du capitaine Julien de l’escadron de chasse 1/4 « Gascogne ». Les deux pilotes expérimentés peuvent également compter sur leurs navigateurs, le capitaine Rémi et l’aspirant Kévin. »
  8. « La société chinoise d’exploitation minière spatiale Origin Space, basée à Pékin, va mettre en orbite son tout premier robot de minage spatial. […] L’engin sera lancé grâce à une fusée chinoise de la série Longue Marche.» «Le robot NEO-1 d’Origin Space n’ira […] pas, lui-même, forer des astéroïdes. Il devrait seulement "tester ses multiples fonctions, des manœuvres orbitales à la simulation de capture d’un petit corps céleste", a détaillé le responsable de l’entreprise chinoise.» «Le robot sera mis en orbite en novembre prochain […] » «En plus de NOE-1 la Chine lancera également l’année prochaine un télescope pour identifier les cibles appropriées pour une exploitation minière.» https://www.capital.fr/entreprises-marches/la-chine-va-lancer-son-tout-premier-robot-de-minage-de-lespace-1380922?amp
  9. Jaimie Alexander en adjointe, en 2013, mais également Lady Siff dans les Thor de Marvel. J’imagine que ça l’aura fortement rapproché de son rôle dans la série Blindspot.
  10. Faut reconnaître que ça fait un moment que tu fais du gros boulot de debunkage de qualité sur ce fil, et que tu n’as pas dû ménager ta peine. Et ce n’est clairement pas fini, au vue des interventions les plus récentes. On y perdra, c’est certain, mais je te comprends parfaitement.
  11. Là, ça part quand même mal... Un « mouton » dans quel sens ? Dans le fait de croire les informations venant de Chine ? Sur ce genre d’épidémie, c’est 3 à 5 ans plus tard, quelque soit le pays, qu’on a la connaissance finale de ce qui a été. Juste parce que c’est ce qu’il faut pour avoir assez de recul et de données pour en faire une synthèse sérieuse, objective* , documentée et dont on pourra tirer les vrais enseignements. Sinon, un « mouton » dans le sens « dois-je vraiment accepter les mesures sanitaires prises en France, ce qui ferait de moi un « suiveur silencieux soumis au diktat liberticide tendance facho-autoritariste » ? Pour reprendre une phrase en vogue en ce moment : « j’crois que la question est vite répondue », quand on mélange sanitaire et défiance politique dans un cas comme le covid, c’est que l’on a déjà au départ un mode de pensée très orienté. En clair, peu importe les infos venant de Chine ou d’ailleurs, ça n’enlèvera jamais cette impression d’être un mouton, et toute information quelle qu’elle soit renforcera le sentiment d’en être un. Donc la Chine comme tous les autres pays peuvent faire et diffuser ce qu’ils veulent, ça n’a aucune espèce d’importance. *débarrassée de l’affect, du ressentiment supposé ou réel, et des jeux politiques (par définition biaisés voire carrément malsains). Si la question est juste « mouton » ou pas « mouton », prends celle que ton égo préfère et arrête de te faire des noeuds au cerveau. Ça simplifie grandement le problème et ça répond à toutes tes questions.
  12. La réflexion de Arland va quand même plus loin que ta remarque : le fait est que depuis quelques années, les USA perdent de plus en plus de crédit en tant que partenaire fiable et amical, et de fait, un mouvement de fond de défiance et de mise en place de mesures défensives / correctrices se fait jour. Ça ne se fait pas en 6 mois, ça n’est pas toujours basé sur des déclarations publiques, mais que ce soit côte Russie, Europe, Inde ou autre, chacun petit à petit prend la mesure de ce nouveau paradigme et oriente forcément ses choix et actions à long terme en conséquence. Comme la dépendance au Dollar, les accords internationaux, la stratégie dans le digital et autre. Donc le « bah... Voilà... » , c’est de la courte vue et du compte d’apothicaire, en gros. On ne compte effectivement plus le nombre de résolutions adoptées à l’ONU qui n’ont pas été suivies d’effets. Elle a au moins le mérite d’être un lieu de réunion et de concertation, son rôle n’est absolument pas coercitif. Pour le reste, d’accord pour agir, mais le résultat des élections est dans 2 moins. On a tergiversé 4 ans pour mettre en place notre système d’échange avec l’Iran sensé contourner les sanctions américaines et il n’est toujours pas opérationnel : donc à 2 mois près, ç ne change plus rien, ton chiot est largement devenu adulte entre temps. C’est dėjà trop tard.
  13. Quelques nouvelles des Starships : - SN7-1 est sur son pas de tir sacrificiel, il devrait exploser en début de cette semaine (test de mise en pression du réservoir jusqu’à rupture) - SN8 a tous les éléments de structure assemblés, SpaceX est maintenant en train d’ajouter les éléments aérodynamiques mobiles. Un premier test de tir statique de ses 3 Raptor aura lieu après l’explosion du SN7-1, et si ces 2 événements sont concluants, alors le test à 60 000 pieds devrait être directement effectué. - SN9, frère jumeau du SN8, est en cours d’assemblage de sa structure, et bénéficiera directement des retours de test des SN7-1 et SN8. Le train d’atterrissage a été installé la semaine dernière. - SN10 : certains éléments d’infrastructures et le dôme ont été fabriqués et commencent à être stockés en-dehors de la tente d’assemblage. Avec celui-ci, SpaceX disposera de 3 fusées « taille réelle » par rapport à la cible. - Des éléments d’infrastructure pour SN11 jusqu’à 13 ont déjà été fabriqués à partir du mois dernier et sont stockés à Boca Chica en attendant leur utilisation. Bref, Elon Musk avait souhaité un taux de production élevé permettant de rapides itérations, il est dans les clous. Le destin des SN5 et SN6 n’est pas encore connu, ils ont été mis dans un hangar de protection. Personnellement, je pense qu’ils vont être désossés, certains matériaux récupérés et d’autres éléments « ouverts » / scannés pour étudier les effets du vol qu’ils ont effectué. Je me pose notamment cette question pour les 2 Raptor, qui auront au final été très peu sollicité. https://www.nasaspaceflight.com/2020/09/starship-family-new-test-phase/
  14. S’ils ont ce niveau de graphiques en Réalité Virtuelle, je veux bien voir ça (... encore faut-il les croire...). Parce que pour le moment, à part par des pixels qui nous ramènent des années en arrière (la faute au matos), je n’ai pas été spécialement impressionné.
  15. Il n’y a à peu près rien qui correspond, à part le cockpit peut-être... sauf qu’il n’est pas représenté. Forme des ailes, espacement entre les réacteurs, éléments de furtivité réacteurs... les photos d’engins volants (non prouvés à ma connaissance, mais ce n’est pas là l’important) montrent des bords d’attaque externe à l’angle nettement moins aiguë, en plus d’apparaître nettement plus larges. Bref, s’il y a un lien de parenté, il doit être dans le courant de pensée de l’époque et actuel en vogue chez les ingénieurs, mais pas au-delà.