TarpTent

Members
  • Content Count

    3,198
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    17

TarpTent last won the day on September 13 2019

TarpTent had the most liked content!

Community Reputation

3,446 Excellent

About TarpTent

  • Rank
    Vétéran

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    _ oiseau migrateur
  • Interests
    Aviation, aérospatiale, nouvelles technologies et géopolitique
  • Pays
    Norway

Recent Profile Visitors

3,087 profile views
  1. En même temps, s’ils décident s’activer le mode « rangement » en plein remplissage du réservoir, c’est sûr qu’ils ont un souci de méthodologie de test... Plus sérieusement, et contrairement aux 2 fois précédentes, cet incident est quand même bizarre, puisqu’il ne naît clairement pas d’une surpression. Est-ce que c’est une fois le test achevé, en voulant vider le réservoir, qu’ils ont créé un phénomène de succion ? L’air n’aurait pas pu prendre la place ?
  2. Ces procédés ne sont ceci dit pas une nouveauté : en 2003 lors de la grosse canicule en France, on avait fait de même avec les camions réfrigérés entre autres. Ils sont juste révélateurs d’un taux de mortalité très au-dessus de la normale.
  3. < Mode sardonique : ON > Pardon mais... on en parle de la censure dans cette dictature qu’est la Chine ? Heureusement qu’aux USA, ça ne se passe pas pareil ! Au moins là-bas, les scientifiques qui dénoncent le réchauffement climatique ne sont pas virés ni leur service coupé de subventions, les militaires peuvent mettre le doigt sur un problème sanitaire sans être sanctionnés et les responsables ne sont heureusement pas démissionnés. Franchement, le Covid-19 aux USA aurait été traité bien différemment qu’en dictature chinoise ! Si on l’avait su plus tôt, c’est certain qu’on aurait bien mieux réagi : on a parfaitement raison de leur en vouloir... < mode sardonique : OFF >
  4. C’est effectivement la meilleure solution ! Extinction de masse des animaux = extinction de masse des humains = plus de tableurs à faire ! Rien que pour ce résultat, il me paraît également nécessaire et indispensable que nous appelions tous cette extinction de masse de nos voeux !
  5. En n’oubliant pas également l’impact économique potentiellement cataclysmique de telles décisions. C’est toujours plus simple de ne pas être à la place des décideurs. Ça ne signifie pas qu’il faut tout leur passer, mais en attendant, eux sont aux manettes et doivent tout assumer, les ratés de l’impréparation, la gestion du court-terme - un peu à la petite semaine, forcément - en réaction, et le long terme pour lequel absolument personne n’a la moindre idée de quand on en sortira, et dans quel état. Je dirais bien que de fait, il vaut mieux actuellement tous se serrer les coudes et être solidaires pour passer cette épreuve, et qu’à ce titre, avoir pour réflexe premier de vouloir lyncher* nos décideurs n’est pas le bon comportement à avoir... mais avec leurs récentes décisions consistants à profiter de la crise pour casser encore un peu plus certains acquis, je trouve qu’ils cherchent. Vraiment. *pas au sens propre, bien évidemment.
  6. Il y a au moins 1 point sur lequel il a à mon sens raison : on est beaucoup trop manichéen sur le sujet. Il y a aujourd’hui plus d’idéologie que de raison, et même si la situation y pousse, ça n’aide certainement pas à dégager des solutions pérennes. Comme l’autre contrainte est l’économie, elle aussi largement biaisée par une idéologie particulière, dans les 2 cas, on se retrouve à ramer à contre-courant en s’invectivant à coups de porte-voix. Un second point sur lequel il a fondamentalement raison - probable, puisqu’il peut y avoir des accélérateurs non anticipés, comme la crise sanitaire actuelle - est que cette transition énergétique prendra beaucoup de temps. Fondamentalement, parce que l’on parle bien ici d’obtenir une équivalence, à savoir maintenir une même quantité d’énergie consommée au quotidien dans le monde mais obtenue par un système de production différent. Il est bien évident qu’une situation de décroissance forte qui viendrait à s’enraciner ne nécessiterait pas le même temps de transformation, même si la durée de la transition resterait très conséquente. Il sera d’ailleurs intéressant à ce titre, en cette période de confinement où l’activité est significativement ralentie sur une durée longue, de connaître les niveaux de consommation énergétiques atteints, même chez les particuliers.
  7. On peut dire plein de choses sur eux, mais certainement pas ça : parce que même quand ils se sont mis à prendre très au sérieux le sujet, dans le même temps et encore pour 2 longues semaines, ça n’a quasiment pas été le cas dans bien d’autres pays. Quelle qu’ait été leur réaction, on l’aurait pris en pleine poire. Je rappelle qu’il ont décidé de mesures très contraignantes de confinement après 30 décès. Il a fallu en attendre 200 sur le sol français pour prendre des mesures non pas similaires mais approchantes. Quant aux américains, je veux bien qu’on me liste toutes les actions qu’ils auraient prises avant s’ils avaient été prévenus suffisamment tôt... c’est à dire avant le 25 mars, en gros ! Après, l’idéologie, les déclarations... entre eux qui ne diraient jamais toute la vérité, nous qui devenons les spécialistes pour dire tout et son contraire en même temps et les américains à la communication typée post-vérité de son président, je ne sais pas qui est le « mieux » loti. Simplement, les chinois se mettent à faire des tweets à la hauteur des déclarations américaines.
  8. TarpTent

    LUFTWAFFE

    C’était bien tenté. Evidemment, ça n’a pas marché. Ce n’est pas de ton fait, c’est juste que certains doivent avoir la peur qu’en abandonnant ce fil pour basculer sur un autre plus adapté, ils soient moins entendus et que leur opinion d’incommensurable importance ne soit plus suivie par les autres à l’opinion tout autant d’incommensurable importance (même si contraire). Mais on continue de croire en un sursaut, malgré tout (comme la Luftwaffe avec ses Typhoons* :p ). * celle-là était facile, pour recoller gaillardement au sujet de ce fil, en l’absence de toute subtilité.
  9. J’aime bien combien la moindre information devient actuellement la foire aux jugements de valeur et à la surinterprétation de tout et n’importe quoi (d’ailleurs, je radote, j’ai déjà dû employer à peu près les mêmes termes dans mon post sur un certain Didier Raoult.). Il est bien certain que reprendre une entreprise fermée, avec l’ensemble de ses salariés, une direction entière à remettre en place, sans aucun doute des contraintes juridiques pas piquées des vers (l’outil de production doit sans doute continuer d’appartenir à ses anciens propriétaires, tout comme les locaux), et j’en passe et j’en oublie, tout le monde sait que ça se fait au claquement de doigt et en 4 jours chrono. Quant à l’opportunité de la faire, tout le monde SAIT qu’il le faut, bien évidemment. On redevient un peu sérieux ou bien on continue de déblatérer du n’importe quoi ?
  10. Cas particulier se retrouvant dans la lumière du fait de l’épidémie en cours : « une usine d’oxygène fermée par un fonds spéculatif demande sa nationalisation» «Le 26 novembre 2018, face aux 136 salariés installés dans le réfectoire, un responsable […] du groupe britannique Luxfer Holding PLC, détenu par des fonds tels Fidelity ou encore BlackRock, a annoncé la fermeture définitive du site […]. La production s’est arrêtée en mai 2019.» « Avec 22 millions de chiffre d’affaires et un bénéfice d’un million d’euros en 2018, en progression de 55 % par rapport à l’année précédente, cette mise à mort est difficile à accepter pour les salariés.» «Luxfer de Gerzat, qui fabriquait quelque 220.000 bouteilles par an, près de 950 bouteilles par jour ouvré, fournissait l’Europe et la Russie, mais aussi l’Asie de l’Est, l’Afrique du Nord, l’Afrique du Sud, l’Australie, le Japon… La moitié de cette production était destinée à l’oxygène médical, 40 % pour équiper les pompiers d’appareils respiratoires isolants et 10 % pour l’industrie.» «Les salariés de l’usine Luxfer Gas Cylinders de Gerzat (dans la banlieue nord de Clermont-Ferrand) demandent la nationalisation « totale et définitive » de leur outil de travail et la reprise immédiate de la production afin de pouvoir satisfaire les demandes liées à la crise sanitaire en cours.» https://m.reporterre.net/Coronavirus-une-usine-d-oxygene-fermee-par-un-fonds-speculatif-demande-sa-nationalisation Les salariés se sont opposés à la destruction de l’usine entre fin janvier 2020 et le 19 mars, date de début du confinement. Bref, l’outil de production est toujours là, et prêt à être redémarré. Il y a même eu une pétition sur Change.org en faveur de la nationalisation, qui a obtenu 110000 signatures.
  11. TarpTent

    Le F-35

    Tout est bon, dans le cochon ! C’est pareil avec le F-35 : On peut tellement se faire d’argent sur le sujet (de la part de LM bien sûr, mais également pour tous les autres fournisseurs, les consultants et profs en tous genres ET les médias) qu’il serait vraiment dommage de se priver. Et puis c’est une tête de gondole tellement fabuleuse... certains vont beaucoup pleurer leur vache a lait quand il sera définitivement enterré. Mais rassurez-vous, il y aura de quoi en faire de l’analyse post-mortem pendant les 40 années suivantes au moins, entre articles, études de cas et livres... Le F-104 est resté célèbre sous son sobriquet de « faiseur de veuves« , je vote pour que le F-35 soit « Le faiseur de blé » (ou « L’aéronef aux 1000 prototypes », voire « Le multiplicateur des pépins », c’est selon.)
  12. Décidément, ce fil est propice aux prises de têtes inutiles et HS, ces derniers temps :D Que les USA soient un grande nation technologique, c’est un fait. Qu’elle soit capable d’exploits comme de se planter dans les grandes largeurs, c’est aussi un fait. - Est-ce que ses réussites passées en font ad vitam eternam la meilleure en tout ? Je ne pense pas. - Est-ce que ses récents échecs cuisants signifient qu’elle est devenue un nation technologique de seconde zone partout ? Certainement pas non plus. - Est-ce qu’une entreprise technologique française ne peut pas faire mieux que des entreprises américaines ? Bien sûr que si. Après, au cas par cas, c’est nécessairement une analyse comparative qui se déroule dans un cadre temporel précis, peu importe l’avant, et même l’après, chaque nouvelle technologie ayant son lot de défis qu’une entreprise, en dépit de ses précédents succès et de sa force de r&d n’arrive pas toujours à relever. (exemple en cours : Intel, leader sur le marché des processeurs, galère à maîtriser les gravures en 7 et 5 nm, et s’est fait dépasser par ses challengers sur ce point.) Bref... on revient au sujet de l’Inde ?
  13. < Mode Troll : On > J’ai hâte de voir les poissons d’avril, demain. Parce qu’avec toutes les fausses informations qui traînent et les pseudo-experts qui se révèlent tous azimuts sur ce sujet, même The Onion et Le Gorafi pourraient obtenir leurs galons de journaux sérieux voire précurseurs ! Franchement, j’ai hâte. < Mode Troll : Off >
  14. Faisant suite à un appel d’offres datant de 2019 pour le transport de fret à destination de la future station lunaire, SpaceX a été retenu pour cette desserte, sur sa propostion d’une capsule Dragon XL actuellement cours de développement. « Dans le cadre de ce contrat, SpaceX devra proposer une capacité de transport de plus ou moins 5 tonnes dont au moins 3,4 tonnes dans un compartiment pressurisé et jusqu'à 1 tonne dans une partie non pressurisée. Il doit être également capable d'évacuer autant de déchets qu'il en emporte.». L’annonce d’éventuels (et probables) autres fournisseurs n’a pas encore été faite. Cette desserte n’aura pas lieu avant 2025 a minima, la date de mise en service de ladite station ayant été repoussée au-delà de 2024. https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/exploration-lunaire-cest-spacex-fera-livraisons-future-station-spatiale-lunaire-nasa-75954/
  15. Non mais... < triple facepalm !> « Nouveau record battu pour Star Citizen qui a désormais un budget totalement pharaonique. En effet le studio Cloud Imperium vient de recevoir 17,25 millions de dollars supplémentaires de la part de différents investisseurs privés.» «Le jeu en lui même, le fameux Star Citizen a reçu en tout à ce jour la somme pharaonique de 338,25 millions de dollars […]» « […] l'attente est grande aussi bien du coté de la communauté que des détracteurs qui cherchent à savoir s'il s'agit bien là d'un jeu vidéo à part entière, ou bien... d'une pyramide de Ponzi vidéoludique.« http://www.gameblog.fr/news/89527-star-citizen-cloud-imperium-recoit-encore-17-25-millions-de-