TarpTent

Members
  • Content Count

    2,792
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    17

TarpTent last won the day on September 13

TarpTent had the most liked content!

Community Reputation

2,818 Excellent

About TarpTent

  • Rank
    Vétéran

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    _ oiseau migrateur
  • Interests
    Aviation, aérospatiale, nouvelles technologies et géopolitique
  • Pays
    Norway

Recent Profile Visitors

2,573 profile views
  1. « Flying saucer-like attack helicopter to take to the sky in 2020 » http://www.globaltimes.cn/content/1166591.shtml Au-delà du titre pas très sérieux, il s’agit d’un concept actuellement exposé au 5ième China Helicopter Exposition à Tianjin. Un prototype à l’échelle de l’appareil devrait réaliser son premier vol lors de l’édition 2020 de l’Airshow China à Zhuhai. « "Whether or not this particular helicopter can become practical, such explorations are beneficial to China's technology development for future helicopters," an anonymous military expert told the Global Times on Friday. » je vous laisse lire les détails du concept dans l’article.
  2. TarpTent

    Le F-35

    Moi je pense que le radar d’un F-35 parle simplement plus nativement le norvégien des montagnes que le suisse des montagnes, c’tout. Si la Suisse acquiert le F-35, vous verrez que son radar recevra extrêmement vite cette capacité également, juste le temps pour un Général suisse de l’annoncer fièrement dans une déclaration.
  3. « Des chercheurs en lien avec l'ESA ont annoncé avoir mis au point une méthode efficace pour extraire l'oxygène présent dans le sous-sol de la Lune.» « Le processus développé mise sur l'électrolyse , soit la stimulation électrique du matériau qui induit une réaction de décomposition chimique. On plonge la régolithe dans du chlorure de calcium fondu pour le chauffer à 950 degrés, puis on fait passer un courant électrique dans le panier métallique qui contient la régolithe. L'oxygène se sépare ainsi du sel et il est possible de le stocker. À ce jour, il s'agit de la méthode offrant le meilleur rendement : 50 heures permettent d'extraire 96% de l'oxygène présent dans la matière disponible, 15H suffisent à en extraire 75%.» https://www.generation-nt.com/science-extraire-oxygene-sol-lunaire-actualite-1969407.html
  4. Ça, ce n’est pas une craillerie : Le Monde - Destitution : Trump annonce qu’il refuse de coopérer à l’enquête du Congrès « La décision du président américain plonge les Etats-Unis dans une crise constitutionnelle. La Maison Blanche a dénoncé une enquête « partisane » dans une lettre adressée par l’avocat du président à la présidente démocrate de la Chambre des représentants. » « […] Pat Cipollone [conseiller juridique de Donald Trump] a annoncé que la Maison Blanche entendait désormais s’opposer à toutes leurs requêtes, qu’il s’agisse d’auditions de témoins ou de remises de documents. » « « Le président ne peut permettre que vos procédures constitutionnellement illégitimes le détournent, lui et les autres représentants du pouvoir exécutif de leur travail pour le compte des Américains. Le président a un pays à diriger », déclare le conseiller juridique. « A la lumière des nombreuses lacunes que nous avons identifiées dans votre procédure, poursuit-il, nous espérons que vous abandonnerez ces efforts (…) et que vous vous joindrez au président pour vous concentrer sur les nombreux objectifs qui comptent pour le peuple américain. »»
  5. ils auront mis le temps... Je reste très sceptique quant à l’emploi de la méthode Agile pour l’aviation, mais peut-être qu’avec une approche moins foutraque et plus pragmatique, elle aura ses avantages. En quittant l’idéologie de la Silicon Valley pour revenir à une intégration plus ciblée au sein d’un processus industriel standard*, elle gagnera sans doute en maturité et en pertinence. L’exemple de SpaceX en matière de développements itératifs devrait aider, tant que la trajectoire globale et les attendus quantitatifs et qualitatifs de chacune des itérations sont clairement définis en amont et proprement recettés en aval. *par exemple en ne soumettant qu’une partie bien spécifique du développement de l’appareil futur à cette méthode, qui pose toujours un grand défi quand on doit rapprocher infrastructure et développements informatiques itératifs, dont les cycles d’investissements, de mise en oeuvre et de recette sont par nature fortement divergents, en plus des défis d’organisation qu’elle pose.
  6. En passant : « Tail number » Indian Rafale jets carry the RB series of tail numbers, named after current IAF chief RKS Bhadauria. » A force de le répéter, ça va finir par devenir vrai.
  7. Un Odieux Connard, toujours aussi excellent
  8. J’aime bien quand sur un forum comme AD, on sait prendre du recul et ne pas tomber dans l’exagération ni la surenchère. Ça nous change des commentaires sous les articles du Monde, du Figaro de Marianne et même de Télérama, n’est-ce-pas. Bref, selon moi, la position turque est limpide, celle des USA aussi, tout comme les positions européennes : la Turquie va aller faire un peu de « nettoyage », les USA vont froncer les sourcils et tempêter mais certainement pas agir militairement directement (au-delà d’une simple zone d’exclusion aérienne, en tout cas), et la France entre autres n’interviendra pas directement*. Seule la Syrie peut réellement s’interposer, avec l’ours endormi à ses côtés (et qui restera endormi d’ailleurs, cette posture l’arrangeant bien dans la situation présente). Et si la Syrie doit intervenir, alors un accord politique devra être trouvé entre les kurdes et elle, afin que le territoire soit à nouveau intègre. Or pour le moment, cet accord n’existe pas même si El Assad a déjà largement ouvert la porte (officiellement du moins). J’avais écrit il y a pas mal de temps sur ce forum qu’une fois de plus, les kurdes seraient lâchés en rase-campagne par les alliés quoi qu’on en dise, la « realpolitik » ayant cours ici comme dans toute autre partie du globe, et le maintien économique et géopolitique de la Turquie dans le clan « allié » prévaudrait largement sur le reste. C’est en train d’arriver, la Turquie pouvant tout à fait de son point de vue - avec beaucoup de cynisme et d’hypocrisie en prime, mais c’est le jeu - justifier la chose, sans que la Syrie ait d’énormes moyens de s’y opposer. Sans aide extérieure en tout cas. Il s’agit d’une partie du territoire syrien qui peut être considérée essentielle à la Turquie, stratégiquement parlant, et nécessairement un objectif opportuniste comme pouvait l’être Afrin plus à l’ouest. La vallée verdoyante remonte plein nord et en quasi ligne droite depuis Raqqa jusqu’à Tel Abyad côté syrien, avec Akçakale à moins de 2 kms de l’autre côté de la frontière, en Turquie. Mouvement kurde ou pas, n’importe quel militaire serait particulièrement vigilant a minima, voire aurait des idées de grignoter un peu de terrain si la possibilité se faisait jour. Il suffit ensuite d’observer toute la zone de Pekmezli à Ceylanpinar pour comprendre qu’elle pourrait largement attirer les convoitises kurdes, dans l’autre sens. Un peu de prévention pour éviter dans les 5 à 10 ans des soucis serait tout aussi défendable, d’un point de vue militaire et de préservation de l´intégrité du territoire turc. Enfin, tant que la Syrie n’a pas réglé ses problèmes, la Turquie a toute latitude pour avancer ses pions et mettre ensuite la Syrie devant le fait accompli. Si les USA se couchent et que la Russie ne réagit pas plus que ça, la Turquie bénéficie peut-être de quelques semaines/mois de liberté pour renforcer ses positions et pouvoir ainsi négocier certains bouts de territoire à son avantage. Pendant que les USA font n’importe quoi en jouant les girouettes - mais entre nous, il y a un moment que les kurdes ont été lâchés, sinon les turcs ne se seraient pas sentis pousser des ailes - , la Turquie applique la même méthode que les israéliens, voilà tout. La seule différence, c’est que les kurdes ont du répondant, et se battent pour une cause, ce qui fait que la Turquie n’a quasiment aucune chance de pouvoir stabiliser la zone. Mais qui ne tente rien... et puis une bonne grosse DMZ serait déjà ça de gagné pour Erdogan. Enfin pour rappel et pour mémoire, Erdogan a toujours considéré que la CIA au moins - avec ou non l’aval du gouvernement US - avait aidé Gülen à fomenter son coup d’état. Le soutien US aux kurdes en Syrie à ses frontières ne doit certainement pas lui plaire non plus, de fait, et il n’y a pas de raison qu’il laisse béante une telle porte d’entrée pour créer à terme des troubles dans son pays. De même qu’il ne doit pas voir d’un très bon oeil se structurer un territoire kurde autonome à ses frontières, encore moins dans la continuité de celui existant en Irak (Paranoïa ou pas, ça ne change pas grand chose au final). Bref, la position turque est loin d’être la plus difficile à comprendre. Qu’après, sur différents plans, nous puissions en avoir une vision différente, ça me semble normal (et même être une bonne chose, de mon point de vue). De là à ce que ça change quoi que ce soit... * pour ce qui est de nos relations et soutiens durant la guerre « civile » en Syrie, je ne suis pas certain que l’on ait vraiment des leçons d'élégance et de décence à donner, soit dit en passant...
  9. Vous en pensez ce que vous voulez, je poste ça ici : Pour traduction des 2 tweets : « Comme je l’ai clairement affirmé auparavant, et juste pour réitérer [mes propos] , si la Turquie fait quoi que ce soit que, dans ma grande et incomparable sagesse, je considère comme étant hors-limites, je vais totalement détruire et rayer de la carte l’économie de la Turquie (je l’ai fait avant !). Ils doivent, avec l’Europe et d’autres, surveiller... » « ... les combattants de l’ISIS capturés et leurs familles. Les US ont fait bien plus que quiconque aurait pu en attendre, en incluant la capture de 100% du Califat ISIS. Il est maintenant temps pour les autres dans la région, dont certains en excellente santé, de protéger leur propre territoire. LES USA SONT GRANDS ! » EDIT : ZX en a posté un bout avec son article du Figaro dans le post précédent. Ça fait un peu doublon du coup, mais j’ajoute la seconde partie des tweets, donc ce n’est pas inutile.
  10. Certes, mais ça n’y parle pas de bombe nucléaire... Encore une fois, c’est l’exemple parfait d’une projection fantasmée.
  11. Je ne comprends toujours pas cette fixation sur « la bombe ». Et je vais même paraître plus choquant, mais pour moi c’est d’abord et avant tout un fantasme des occidentaux. Je le comprends d’autant moins que sur l’un des fils au moins (Iran ou Israël), les moyens nécessaires à la destruction d’Israël ont clairement été décrits (je le sais, j’ai posté l’interview du Chef du Hezbollah, Nasrallah, qui en parlait en long en large et en travers) et qu’il n’y a absolument nul besoin de « La Bombe » pour cela, et qu’elle n’est même pas abordée. Par contre, nous on en parle en boucle, parce que c’est la Grande Menace (c’est comme avec les russes : tant qu’on se répète en boucle que ce sont les grands méchants, on continue de s’auto-persuader, peu importe si cela est avéré ou non). Et on en parle parce qu’Israël a décidé de faire une fixation dessus pour des raisons aussi bien militaires (afin d’obtenir des budgets en entretenir la notion de Nation menacée) que de géopolitique et de politique interne (Netanyahu aime ça), entrainant par là-même les USA à sa suite. Mais accuser l’Iran d’avoir la rage ne la rend pas pour autant coupable, même si tout le monde a décidé d’enquiller derrière les israéliens. Histoire de ne pas me faire directement traiter de naïf ou de bisounours*, sachant que je vous (c’est un vous large et englobant) prends dans ce message pour des obnubilés, voire des obsédés, reprenons l’historique du nucléaire iranien. (et qui dit nucléaire iranien ne dit pas nécessairement bombe nucléaire, même si ce raccourci-là est ancré chez beaucoup, un peu comme un réflexe de Pavlov. Ça ne le rend pas plus exact pour autant). http://www.lefigaro.fr/international/le-nucleaire-et-l-iran-une-histoire-longue-et-mouvementee-20190627 * vous allez le faire quand même, mais ce n’est pas bien grave.
  12. « L’Arabie saoudite et l’Iran se disent prêts au dialogue Le premier ministre irakien joue les intermédiaires entre Riyad et Téhéran. Le président iranien a, lui, remercié Emmanuel Macron pour ses efforts de médiation entre Téhéran et Washington. » « L’Arabie saoudite aurait donné son feu vert au premier ministre irakien, Adel Abdel-Mehdi, pour organiser une rencontre avec l’Iran, un premier pas vers une désescalade dans la région. Selon Middle East Eye, le site basé à Londres qui cite un responsable du bureau du premier ministre irakien, Adel Abdel-Mehdi a entamé une médiation entre Riyad et Téhéran qui pourrait déboucher sur des réunions entre les responsables des deux pays pour tenter de parvenir à un accord, en particulier sur le Yémen. » «À Téhéran, le président du Parlement, Ali Larijani, a salué cette apparente volonté d’apaisement. « Nous nous félicitons que Mohamed ben Salmane se déclare disposé à résoudre les problèmes par la négociation », a-t-il affirmé, mardi 1er octobre, dans une interview à Al Jazeera. La République islamique, a-t-il ajouté, conseille aux rebelles Houthistes d’accepter « tout cessez-le-feu » avec l’Arabie saoudite. » https://www.la-croix.com/Monde/Moyen-Orient/LArabie-saoudite-lIran-disent-prets-dialogue-2019-10-02-1201051537 Finalement, d’une part, cela semble prendre la même direction que la Corée du Nord, quand la Corée du Sud a décidé de se passer des USA pour commencer à se rabibocher avec la Corée du Nord et ainsi éviter que les bisbilles USA / Corée du Nord ne partent vraiment trop loin ; d’autre part, si l’AS et l’Iran trouvaient ensemble une solution dans le conflit yéménite notamment, Trump pourrait clamer que l’un des objectifs de ses sanctions a été atteint - et entièrement grâce à lui en plus - , celui de limiter l’influence « néfaste » de l’Iran dans la région. Peu importe d’ailleurs que cela soit vrai ou non, ou même que cette notion n’inclurait plus plus la Syrie, l’Irak ou Israël, cela offrirait à Monsieur-Je-Ferais-Un-Excellent-Prix-Nobel-de-la-Paix un prétexte tout trouvé pour lever certaines sanctions (notamment celle empêchant d’autres pays dont l’Inde d’acheter à nouveau du pétrole iranien. Il y a peu de chances que les sanctions visant les individus ou les gardiens de la Révolution soient levées, par contre) A noter que les dernières propositions de Macron pour un nouvel accord sur le nucléaire iranien reçoivent un écho positif de la part des iraniens, même si ces derniers n’apprécient pas certaines tournures de phrases qu’ils trouvent inappropriées et inexactes. Les iraniens refusent par ailleurs toute discussion bilatérale avec les USA tant que les sanctions ne sont pas remises en question (c’est ce qui a fait capoter la médiation Macron en marge de l’ONU, Rohani refusant de prendre l’appel de Trump pour cette raison), et veulent que ce nouvel accord soit négocié par les 6. « Donald Trump a appelé à l’heure prévue mais Hassan Rohani a fait dire au président français qu’il ne prendrait pas l’appel. Pas question de dialogue direct sans garantie d’une levée, au moins partielle, des sanctions. » D’ici là « Téhéran a annoncé qu’il réduirait un peu plus ses engagements, début novembre, si les efforts des Européens ne portent aucun fruit. « La réduction des engagements doit continuer jusqu’à ce que nous atteignions le résultat voulu », a déclaré, mercredi 2 octobre, le guide suprême Ali Khamenei. »
  13. En fait, laisser de côté les sanctions n’obligerait pas nécessairement Trump à réintégrer l’accord. Il pourrait par exemple les lever « temporairement afin de favoriser la recherche d’une solution diplomatique dans les tensions actuelles entre l’Arabie Saoudite et l’Iran, et afin de diminuer les menaces qui pèsent actuellement sur l’approvisionnement en pétrole ». En parallèle bien évidemment, il « se réservera le droit de réactiver ces sanctions tant qu’un nouvel accord, plus avantageux pour les USA, n’aura pas été signé ». Apres ça, plus qu’a faire en sorte que la situation soit oubliée, comme avec la Corée du Nord, et le monde sera sauvé... jusqu’aux prochaines élections américaines.