Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

TarpTent

Members
  • Posts

    4,422
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    21

Everything posted by TarpTent

  1. L’explication technique : - la barge bouge énormément et compense en temps réel les vagues autour d’elle pour toujours être la plus stable possible à l’arrivée de la Falcon9 et s’assurer que cette dernière arrive bien au milieu de la cible. - la Falcon9 remettant en route ses réacteurs très tardivement et très fortement, cela génère pour la plateforme un surcroît brusque de perturbation de l’eau autour d’elle qu’elle doit donc compenser sèchement, tout en garantissant le centrage du Falcon9. - le flux vidéo est lui transmis au satellite via une antenne positionnée sur la barge et tournée vers lui. Cela nécessite un ciblage précis et une plateforme d’émission la plus stable possible. - à l’atterrissage de la Falcon9, l’antenne satellite de la plateforme ne peut pas se réorienter suffisamment rapidement en accord avec les mouvements de stabilisation de la barge pour assurer le bon ciblage du satellite et donc la continuité de son flux vidéo. D’où coupure systématique. Pour imager la chose : prends un pointeur laser et vise le centre d’une cible. Demande à quelqu’un de te secouer un peu pendant que tu tentes de maintenir le point du laser dans ta cible. Le pointeur, c’est l’antenne sur la plateforme mobile, le coeur de ta cible, c’est le satellite qui voit passer ton rayon partout autour de lui sans jamais être touché. Je propose que le système d’envoi du flux vidéo sur les plateformes de SpaceX soit rebaptisé « Stormtrooper » . SpaceX est d’ailleurs en train de tester l’adaptation de Starlink sur ses plateformes, en préparation d’une offre « mobile » de sa solution (pour bateaux, avions et camions dans un premier temps).
  2. S’il y a bien une chose que DA ne peut se permettre, c’est de lâcher la proie pour l’ombre. Ils ne l’ont pas fait quand l’Inde faisait miroiter un énorme contrat tout en jouant sur le fait que Dassault n’avait aucun client export. Avec l’Egypte signée puis le Qatar bruyamment en passe de l’être, l’Inde est tombée comme par hasard dans l’escarcelle de Dassault sans grosse exigence de créneau et à vitesse accélérée cette fois. Ici à mon avis, c’est pareil : le 1er qui signe gagne, les suivants négocient les slots et tout le monde fait de son mieux pour tenir les engagements dans la mesure de ce qui a été négocié.
  3. Bien sûr que non. Je n’étais simplement pas parti du principe que le gros du bataillon serait constitué de pilotes retraités de l’AEE, c’est tout. Il y a pas mal d’autres pays exploitant le Mirage 2000. Et puis à un moment, tout ce qui entre dans le cadre d’une société privée ne peut pas être contrôlé de la même façon qu’une armée d’un pays, qu’il s’agisse évidemment des acteurs principaux mais également des administratifs, de la chaîne logistique, des décideurs, etc. Bref, mon interrogation était surtout liée à nos besoins d’exercices et tactiques avancés. Pour faire le nombre lors d’exercices « simples » courants ou d’envergure, ces sociétés ont sans aucun doute un rôle à jouer, et le fait qu’ils puissent aligner des appareils performants est un plus pour l’ensemble des acteurs.
  4. Pas nécessairement, et même plutôt non en fait, selon moi. Non pas sur les caractéristiques techniques, mais bien pour des notions géopolitiques. Choisir un F-15 ou un F-35, c’est réaffirmer un alignement sur la politique américaine dans la région. À l’inverse, le Rafale dénote un choix médian, d’appareil performant mais sans alignement presqu’aveugle. Le même choix a été fait par le Qatar, qui est le seul pays dans le coin à avoir soutenu un règlement diplomatique de la question iranienne (et a été mis au ban pendant quelque temps à cause de cela). Le message des EAU resterait sérieux, avec des appareils performants donc à ne jamais sous-estimer. Mais la sensation de menace pour l’Iran due à un quasi-encerclement par des pays fortement influencés par les USA ne serait pas aussi prégnante. La réponse serait sans doute « pas grand chose ». Par manque de moyens d’abord : ils sont fortement dépendants des pays acheteurs en matière de pétrole, et ne sont plus seuls en tête dans leur capacité de production. À ce titre, ils n’ont plus les mêmes moyens d’influer sur les prises de position géopolitiques même si leur poids reste très significatif. Par manque de soutien ensuite : si l’AS a autant pris d’essor sous le gouvernement Trump, c’est parce que ce dernier a donné un blanc-seing à une opération conjointe Israélo-saoudienne face à l’Iran, et que cette dernière s’est finie en eau de boudin malgré l’enthousiasme de MBS… ça, c’était juste avant qu’il se fasse méchamment plomber une de ses raffineries (l’affaire Khashoggi a bien aidé aussi à faire sombrer MBS sur la scène internationale). Depuis, le nouvellement élu Biden a clairement signifié à l’AS qu’elle ne faisait plus partie de ses pièces maîtresses sur place - MBS désavoué, et la situation au Yémen finissant de rendre le Royaume toujours moins sexy aux USA et obligeant les politiciens américains à retirer leurs doigts pour ne pas se cramer sur la scène intérieure - . Bref, les AS sont dans le phase profil bas et avalement de couleuvres, d’autant qu’ils ont encore très fortement besoin du soutien militaire des USA - maintenance de leur matériel militaire, renseignement toujours très actif au Yémen, défense anti-missiles des villes et centres de production saoudiens, etc. - , et ce d’autant plus que leur rapprochement maintenant officiel avec Israël leur enlève ce moyen de pression qu’ils avaient il y a encore quelques années. Aujourd’hui, ils ne peuvent simplement pas se permettre de faire montre d’une quelconque mauvaise humeur (autre que de façade, j’entends).
  5. Ah, si l’AEE connaît les pilotes en question et que ce sont des anciens de la maison, évidemment que le paradigme est un peu différent.
  6. Tu as tout mon soutien également. J’attends même ton avis (et ta souffrance qui transparaîtra forcément) pour n’avoir absolument aucun regret de n’avoir finalement pas voulu ne serait-ce que démarrer le visionnage de cette série. Et je m’excuse par avance de t’utiliser comme bouclier humain en la matière
  7. Ça pour le coup, je ne me souviens pas que c’était mieux dans les livres Mais autant relire les bouquins dans ce cas, qui étaient excellents, si ça part comme ça. De toutes façons, à de très rares exceptions près, j’ai systématiquement préféré le livre ou la nouvelle d’origine à son adaptation cinématographique ou télévisuelle. Donc sans doute que je vais radoter si je m’exprime encore en ce sens.
  8. LM débute l’assemblage final du X-59 QueSST - pour "Quiet Supersonic Transport" - , qui pour rappel est une plateforme d’essai commandée par la NASA afin d’étudier les possibilités d’atténuer fortement le bang supersonique :
  9. J’imagine qu’il doit quand même y avoir quelques réserves au sein des états-major sur le fait d’avoir des sociétés privées à même de participer à des entraînements tactiques avancés et à être témoin des capacités dynamiques « réelles» des appareils en service. Parce qu’on amène rarement un Mirage 2000 pour faire de l’interception d’ULM… sauf dans les meetings aériens de l’Armée de l’Air d’antan, évidemment.
  10. Ça vaut autant que les sources françaises annonçant la victoire du Rafale en Suisse 1 semaine avant l’annonce officielle*… Bref, on oublie les effets d’annonce et les pseudo-news, et quand ça sera vraiment signé, on s’en félicitera. Avant, c’est juste du fantasme. *rien de plus efficace qu’une bonne douche froide contre un coup de chaud
  11. Amazon Prime vient de mettre à disposition 3 épisodes sur les 6 que comptera la saison 1 de la série « La Roue du Temps ». On doit avoir peur en avance ou bien certains ayant regardé les épisodes sont plutôt rassurés quant à la direction prise ? (j’ai trop vomi avec Foundation, je préfère passer mon tour pour celle-ci si elle fait le même effet)
  12. C’était attendu, E. Musk annonce que le vol orbital du Starship aura lieu au mieux courant janvier, et probablement début février, lors d’un point de situation sur le Programme Starship réalisé hier. Il a par ailleurs précisé que l’ensemble des infrastructures nécessaires au lancement seront finies ce mois de novembre, et des tests menés en décembre. => avec un peu de chance, on aura peut-être un tir statique du Booster 4 équipé de tous ses Raptors, avec en prime déluge d’eau sur son pas de tir orbital (on peut toujours rêver). Le conditionnel reste largement de rigueur, la FAA n’ayant toujours pas terminé son enquête d’impact environnemental* des infrastructures orbitales de SpaceX à Boca Chica. *et donc encore moins rendu ses conclusions. Par ailleurs, à terme, le booster (pas nécessairement le 4) passera des 29 Raptor actuels à 33, pour 7700 tonnes de poussée environ au total (soit environ 2,3 fois la puissance de Saturn V) Si un anglophone veut m’aider à confirmer ce que dit Musk à partir de 10:42 : je comprends qu’il parle d’une option de développement du Starship qu’il aimerait développer (ou qu’il est en train d’étudier ? C’est là que j’ai un doute), consistant en le convertir en un très grand télescope dont la lentille serait aussi grande que pour ceux réalisés sur Terre (cette déclaration fait suite au fait que tout au long du process pour faire de l’humanité une espèce multiplanétaire, il considère que le chemin sera pavé de découvertes scientifiques).
  13. L’information sera sans doute reprise partout notamment sur youtube et twitter, et si possible de travers, donc voici le tweet initial d’E. Musk concernant le futur du Raptor : En clair : - Raptor II est/sera une version améliorée et épurée du Raptor actuel (ça, on le savait déjà) - E. Musk considère maintenant qu’une refonte complète sera cependant nécessaire pour avoir un véritable réacteur permettant la colonisation multiplanétaires - ce nouveau réacteur ne s’appellera pas Raptor. Ce qu’il faut retenir : - E. Musk n’indique nullement que les recherches sont déjà en cours pour ce nouveau réacteur. Aucune information sur la maturité du sujet au sein de SpaceX, Juste que selon lui, le Raptor même en version améliorée ne permettra pas d’atteindre les objectifs qu’il s’est fixé et ne représente donc à ce titre qu’une solution intermédiaire.
  14. Iran, implication dans les événements libanais, comment contrer l’influence turquo-qatari en Europe (via les mosquées et associations islamistes), cours du pétrole et sécurisation des approvisionnements, évolution de l’AS par rapport au climat et promotion du modèle industriel français pour l’accompagner (trop tard pour le nucléaire civil mais encore jouable pour d’autres moyens de production), appel de fonds pour développer en partenariat de nouvelles techno (spatial par exemple) voire favoriser le développement de filiaires universitaires spécifiques, projets de transports et d’infrastructures d’envergure, partages d’informations de renseignement sur des personnes identifiées comme « sensibles » et certaines associations ou mouvances aux idées extrêmes posant problème et à France et mettant l’AS en difficulté, etc. Je ne sais pas, mais je me dis quand même que si 2 présidents n’ont qu’un sujet « na-vionnns ! » à adresser, c’est qu’il y a un vrai problème de relations entre les 2 pays… Ça, c’est du vrai pessimisme ! « On est dans la m… mélasse, et il n’y en aura peut même pas pour tout le monde». le cours du pétrole étant ce qu’il est et la sixième extinction de masse établie en cours, il peut y avoir à terme un vrai marché pour du goudron et des plumes. Marché de luxe, de niche, de confort, mais vrai business à grosses marges à terme !
  15. Pour pousser les américains à avancer sur la vente de F-35 aux EAU. Vus les événements passés, aucune raison de ne pas considérer le Rafale comme un lièvre (même si on ne sera jamais contre une bonne surprise).
  16. Premier tir statique du SN20 équipé de ses 6 Raptors. Un premier allumage a eu lieu à 11h07, avant le vrai tir statique qui lui s’est déroulé à 12h06. Vidéo présentant le tir sous tous les angles, avec aussi du slow motion et de l’infrarouge. Quelques tuiles qui tombent encore, aussi, juste pour le fun. Et l’on attend toujours celui de Booster 4….
  17. S’ils vont au même rythme que pour développer leur Blue Glen et leur solution de tourisme à peine spatial, il y a le temps de voir venir…
  18. Tout comme ils ont une grosse base turque et une base militaire (informelle) française, et des chasseurs français, US et anglo-allemands, des transporteurs américains et des ravitailleurs français. Bref, ils ne sont pas réellement dépendants d’un seul pays, ils ont multiplié les alliances pour acheter les soutiens divers et variés. Ce qui leur laisse une certaine liberté de choix. Par ailleurs, lors des récentes bisbilles avec l’AS, le Qatar n’a reçu absolument aucun soutien US, même pas diplomatique, bien au contraire. En clair, ce sont les US qui ont besoin du Qatar de par sa position géographique essentielle, mais pas nécessairement l’inverse. Le Rafale s’est bien vendu auprès de pays ayant une certaine indépendance actuelle vis-à-vis des USA. Egypte, Inde, Qatar, tous ne sont pas des alliés obséquieux des États-Unis. Est-ce que ça en fait un critère essentiel ? Probablement pas, mais ça peut peut-être aider à prendre du recul au regard des performances réelles, des conditions de maintien en exploitation et des évolutions - techniques ou diplomatiques - .
  19. Note liminaire : ce n’est PAS une proposition de SpaceX ! Des chercheurs ont étudié la possibilité de transformer un Starship en habitat permanent pour la Lune : Le summary est disponible ci-après, ainsi qu’un lien google drive vers le pdf complet : https://starship1.onuniverse.com/
  20. 1er tir statique réalisé pour le SN20, avec même un tweet de SpaceX sur le sujet : Ça devient presque aussi banal qu’un tir statique de Falcon9, c’est dire si l’on devient difficile. Sur la troisième vidéo, on voit par contre encore quelques tuiles tomber. Inévitable sans doute, mais ça devrait logiquement en agacer certains chez SpaceX.
  21. Avec toutes les étapes précédentes passées avec succès, il ne leur faudra a priori pas longtemps pour réussir une mise en orbite.
  22. Une autre vue sur la Tour de Lancement avec le bras de ravitaillement et la pince qui lui sont attachés, ainsi que le Pad Orbital A au 1er plan.
  23. Non mais c’est cool. Les badges, c’est comme les bons points : avec 10 bons points, tu as droit à une petite image ; avec 10 petites images tu obtiens 1 grande image, etc. Bref, on est revenu avec ces nouveaux systèmes mettant des « rewards » partout au principe des « récompenses », façon sortie de bac à sable. Mais ça n’est pas spécifique à AD.net ni même la volonté propre de ce site, ça se généralise sur le moindre forum ou la moindre application de smartphone. C’est la tendance du moment.
×
×
  • Create New...