ARPA

Members
  • Compteur de contenus

    6879
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    1

ARPA last won the day on May 6 2016

ARPA had the most liked content!

Réputation sur la communauté

479 Excellent

À propos de ARPA

  • Rang
    Héros

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Pays
    France

Visiteurs récents du profil

1689 visualisations du profil
  1. Avions mal-nés

    Techniquement avec ses 9 réacteurs, le Balzac était vraiment très complexe. Pour une marine l'achat de PA catobar et d'avions classiques risque d'être préféré. Pour une aviation terrestre, une piste un peu plus loin sera préférable.
  2. Qui sera le quatrième client export du Rafale?

    Les allemands risquent de conserver une unique escadrille de tornado le plus longtemps possible pour garder un vecteur nucléaire.
  3. Les moyens aériens de lutte contre les incendies

    L'avantage d'un avion plus petit, c'est aussi qu'on osera le sortir plus souvent. Même si le feu n'est pas assez important pour justifier le déploiement d'un Canadair, il pourrait l'être pour un Air Tractor. Maintenant il faudrait voir pour les feu de très grande ampleur. Des fois on voit plusieurs canadair sur le même feu, mais si on déploie deux fois plus d'avions, il risque d'y avoir des embouteillages. Mais malheureusement, je crois que ce qui freine le développement d'une flotte d'amphibie léger, c'est aussi la formation des pilotes donc le coût/la disponibilité d'une centaine de pilotes de plus.
  4. Les moyens aériens de lutte contre les incendies

    Il y avait quoi comme alternative ? Les CL-415 sont toujours produit ? Je croyais que bombardier avait arrêté de faire des amphibies. Maintenant, je ne serais pas contre quelques Beriev, mais politiquement je en suis pas sur que ça passe. Bon, les américains ont des kit pour convertir des C130 en avion bombardier d'eau, ce serait peut-être possible de faire de même pour nos C130 ou A400M. Mais il faudra ensuite trouver un moyen pour facturer les heures de vols à l'intérieur.
  5. [A-400 M] le défi stratégique européen

    C'était du transport de fret mais avec une procédure de chargement assez spécifique et qui demandait une certaine préparation de l'avion. Quand c'est un hercule français, les équipages se font briefer par leurs collègues (du même escadron vu qu'il n'y en a qu'un seul en France) qui ont déjà effectué le chargement les années précédentes. Avec une unité étrangère, c'est plus difficile de leur donner un coup de fil "informel" pour leur rappeler de bien faire leur boulot. Bon avec l'A400M, ça devrait être plus simple. La charge "exotique" qui frise la capacité maximale du C130 ne va devenir qu'une charge presque "classique" pour l'A400M.
  6. Avion de combat Franco Allemand

    Je trouve même que c'est difficile de leur reprocher ça. C'est vrai, mais on peut aussi voir dans l'autre sens. Il fallait qu'un des participants accepte d'augmenter "artificiellement" son nombre d'avions pour que le programme puisse être lancé. Le participant en question a ensuite du payer beaucoup plus cher le développement que les autres. On peut se dire que c'est du "vol" du point de vue du partage industriel, mais on peut aussi se dire que l'Allemagne paye un développement pour les besoins des autres pays partenaires.
  7. [A-400 M] le défi stratégique européen

    C130 belge et pas du tout francophone, ce qui pose quelques problèmes quand on a besoin de collaborer.
  8. Eurofighter

    Ça faisait partie du cahier des charges initial du typhon / EJ200 ... Puis le typhoon a pris du poids et l'EJ200 a oublié cette demande (allemande ?) pour pouvoir être assez puissant.
  9. Dissuasion nucléaire française...

    Notre nombre de SNLE a été fixé à 4 parce qu'il répond à nos "juste" besoins, pas parce qu'on a pas les moyens de s'en payer plus. Si on peut actuellement se poser la question, il faut se rappeler que pour la classe précédente, on les a retiré du service entre 19 et 27 ans de carrières donc certains auraient pu durer un peu plus longtemps.
  10. Eurofighter

    En fait, c'est même pas sur. L'Allemagne n'a des besoins air-sol que relativement limité. Un Typhoon au dernier standard pourrait presque suffire, sinon une nouvelle modernisation du Tornado serait peut-être suffisante. Et d'ailleurs si on cherche à moderniser donc remotoriser le Tornado, on va très vite penser au M88. Et dans le pire des cas, si l'Allemagne n'a pas d'avions air-sol, ça ne va pas changer grand chose à sa politique ou à ses capacité militaires.
  11. [Rafale Marine]

    J'ai l'impression que c'est un faux problème. La plupart des équipements spécifiques au Rafale M doivent être produit par le même équipementier qui s'occupe des Rafale B/C, les mêmes ouvriers et probablement les même machines outils doivent passer des versions terrestres à la version navale. A mon avis, tant que les Rafale (B, C ou M) continuent d'être produits, ça veut dire que les autres pourront être produit si on le décide.
  12. Eurofighter

    Et on peut décréter européen un truc qui est anglo-italo-germano-espagnol ? Et il sera toujours européen s'il est aussi assemblé en Arabie Saoudite ? Si un truc européen doit voir la participation des 26 ou 27 participants, on ne va rien pouvoir déclarer d'européen.
  13. FCAS SCAF et connexes (NGWS, drone FCAS - DP etc.)

    Le problème c'est qu'on a déjà un retex des allemands ou ils ont jeté un appareil pour éviter de froisser l'EF. Ils ont quand même retiré du service le Mig29 le jour de la mise en service du Typhoon et bien avant de retirer leur phantom ben plus vieux.
  14. Mers El Kébir

    A ce moment, la France venait se signer un armistice avec ses ennemis. On était donc à l’abri d'une attaque allemande ou italienne. Quand aux anglais, c'était nos alliés, ils ne pouvaient pas nous attaquer. Vu ce contexte, il était "logique" de tout laisser au port le moins menaçant possible et si on rajoute la crise économique qui allait arriver, il était aussi logique d'économiser notre matériel et donc de préférer mettre nos navires à quai plutôt qu'en train de faire des ronds au large.
  15. [Rafale Marine]

    Si on plie au niveau du second point lourd, on peut gagner presque 5 m. Sur d'autres avions, on a des charges militaires après la pliure de l'aile donc il reste envisageable d'utiliser tous les points d'emport. Maintenant si on parle d'une aile NG, ça va peut-être tout changer. Non, c'est juste que si on peut démonter une aile, ça veut dire qu'on pourrait en installer une autre conçue pour. Si on se décide à développer des ailes NG qui devront (au moins dans un premier temps) utiliser des fuselages de première génération, ça veut dire qu'on pourrait aussi le faire en retrofit. En fait il me parait beaucoup plus simple ou propre de changer d'aile que de prendre une aile déjà construite et rajouter une articulation. C'est juste que c'est plus simple de le faire lors du développement que 20 ans plus tard. En fait si l'aile NG a dans son cahier des charges d'être en deux versions, ce sera possible alors que je conçois tout à fait qu'il soit trop tard pour rajouter une articulation sans modifier toute l'aile actuelle. On parle de quel PA ? J'ai l'impression que le CdG a été conçu en même temps que le Rafale et sauf preuve du contraire les 2 BE ont assez peu discuté entre eux. D'ailleurs le CdG est prévu pour combien d'aéronefs ? 30 ou 40 ? Maintenant, je ne crois pas qu'on ait de la place à gaspiller sur un PA donc ce sera toujours ça de gagné même si on ne s'en sert pas pour augmenter le nombre de rafale. De toute façon si on développe une nouvelle voilure et qu'on retrofit une grosse partie de nos Rafale M, on va se retrouver avec des avions "remis" à neuf et modernisé (une aile conçu 20 ans plus tard) donc qui vont voir leur durée de vie fortement augmentée et être cohérente avec le prochain PA. Pour notre prochain PA, si on a des ailes repliables, on va demander une surface de parking et des hangars nettement plus petit pour le même nombre d'avions. C'est juste que si on développe une aile NG, on va y gagner 20 à 30 ans de progrès technologique. Je ne sais pas ce qu'elle apportera, mais on ne peut pas dire que ça ne sert à rien. Le marché indien avec leur rafale M stobar pourrait nécessiter de petites modifications structurelles et il s'avère que ces modifications sont quasiment prévues pour un prochain standard. Vu qu'il ne s'agit que d'avancer la date du développement, ça reste envisageable.