ARPA

Members
  • Compteur de contenus

    7 726
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    1

ARPA last won the day on May 6 2016

ARPA had the most liked content!

Réputation sur la communauté

855 Excellent

À propos de ARPA

  • Rang
    Héros

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Pays
    France

Visiteurs récents du profil

2 745 visualisations du profil
  1. ARPA

    Armée de l'Air Géorgienne

    Euh à sa place. C'est juste qu'on voit le radar de dos et du bas par rapport à d'habitude donc on voit moins bien le petit rectangle, mais il est toujours au dessus de radar primaire. Je le vois depuis mon smartphone, donc je comprends pas trop le problème. Pour revenir à la Géorgie, j'avoue que je suis sceptique sur l'utilisation d'un radar de forte puissance aussi prêt du sol pour la DCA. Un chasseurs (ou un missile) en TBA doit pouvoir rester assez longtemps sous le faisceau radar. Un GM200, moins puissant mais plus haut doit être plus performant. Ou alors c'est vraiment pour détecter des furtifs à haute altitude et à portée de tir des missiles courtes/moyenne portée qu'on vend avec le radar.
  2. ARPA

    Qui sera le quatrième client export du Rafale?

    Vu qu'ils viennent de retirer leur candidature à l'OIF, je les verai plus réduire leurs exportations de pétrole donc augmenter le prix que commander des Rafale...
  3. ARPA

    le ravitailleur A330 sur les tablettes de l'Armée de l'Air

    En apparence d'après air&couscous, pour les MRTT (français) ce n'est pas possible (a l'heure actuelle en tout cas)
  4. ARPA

    La Composante Air belge

    Ça dépend aussi de ce qu'on demande à l'avion d'entraînement. Avec le Rafale facile à piloter, on (la France) insiste sur le système d'armes. Les américains et les anglais insistent plutôt sur le pilotage pure. À croire que leurs avions sont plus compliqué à piloter... Bon ce n'est pas forcément la seule explication...
  5. ARPA

    Les patrouille acrobatiques

    Il faudrait une (grosse) décision politique. Et une fois que ce sera fait, il faudra que l'aeronavale puisse fournir 1, 2 ou 3 pilotes (et des mécaniciens) tous les ans et il faudra aussi faire un roulement pour le leader. Je ne suis même pas sûr que ça intéresse la marine. Sinon par "accident" un pilote de l'aeronavale pourrait avoir l'opportunité de faire un échange dans l'armée de l'air puis d'intégrer la PAF... mais c'est presque aussi improbable qu'un pilote étranger.
  6. ARPA

    Awacs et détection d'avions

    En pratique, c'est plutôt le contraire. Quand les japonais ont voulu s'équiper d'AWACS, la production était réservé à l'USAF Boeing n'étant pas capable d'augmenter sa cadence de production pour l'export. Les japonais se sont donc rabattu sur les E2C. C'est seulement 20 ans plus tard, quand les E2C ont commencé à être vieux que les 767 ont été choisis.
  7. ARPA

    Awacs et détection d'avions

    Bah remplacer 7 radar par 6, logiquement ça doit faire des économies. La France a (fortement) modernisé assez récemment ses E3F, ce n'est peut-être pas le cas des anglais qui devaient donc choisir entre une modernisation très coûteuse et un remplacement pas forcement plus cher. Ce qui est dommage, c'est qu'il n'y ait pas eu de concertation européenne pour le remplacement des AWACS. Si les anglais optent pour des avions américains, ça veut dire que le marché européen sera probablement insuffisant pour justifier le développement d'une nouvelle version.
  8. ARPA

    Bulgarie : Armée de l'air

    A priori, la France n'a pas fait de propositions pour le renouvellement des avions de combat bulgare. http://www.opex360.com/2018/10/01/force-aerienne-bulgare-ne-remplacera-mig-29-rafale/ J'ai du mal à interpréter le texte, mais la Bulgarie aurait le choix entre des Typhoon d'occasion ou des F16/F18/Gripen neuf. J'ai l'impression que les américains proposent soit une "arnaque" (en cachant une partie des coûts pour rester dans le budget) soit une vente à perte (ce qui reste possible avec les FMS pour équiper un pays en première ligne face à la Russie)
  9. ARPA

    le ravitailleur A330 sur les tablettes de l'Armée de l'Air

    Mais vous savez lire ? j'avais écrit : Moi non plus, mais tant qu'on ne voit pas un A400M se ravitailler sur un A330MRTT équipé du BOOM (donc sur une des nacelles extérieures) Couper une citation pour faire une remarque sur ce qui vient d'être coupé, c'est désagréable. Dis autrement, l'A330MRTT n'est pas uniquement un Mâle, il est aussi partiellement Femelle. Pour répondre à mon commentaire, il fallait rappeler que pour un ravitaillement depuis les nacelles extérieures l'A400M se trouverait trop proche de la queue de l'A330.
  10. ARPA

    le ravitailleur A330 sur les tablettes de l'Armée de l'Air

    En fait, vu qu'on n'a que 4 E3F (et les MRTT) qui utiliseront les BOOM, on pourrait très bien ne pas avoir tous nos ravitailleurs équipés du BOOM. Bon, objectivement pour l'A400M, ils ne vont pas souvent avoir besoin de se ravitailler. D'ailleurs s'ils avaient vraiment besoin de se ravitailler en vol, peut-être qu'Airbus aurait favorisé l'usage du BOOM. Moi non plus, mais tant qu'on ne voit pas un A400M se ravitailler sur un A330MRTT équipé du BOOM (donc sur une des nacelles extérieures) on pourra toujours douter. Vu qu'on risque de presque jamais se servir de la capacité de ravitaillement en vol des A400M (on s'en est déjà servi ?), on va probablement attendre longtemps.
  11. ARPA

    le ravitailleur A330 sur les tablettes de l'Armée de l'Air

    Je n'ai pas lu l'article d'A&C, mais ça m'étonnerait qu'on ne puisse pas utiliser nos A330 pour ravitailler nos A400M. Je présume qu'il faudra les "adapter" en remplaçant le BOOM par un panier classique (comme pour nos KC135), mais même si c'est une option qui ne servira pas souvent ce serait vraiment dommage de se passer de cette capacité. Si un jour on doit assurer un ravitaillement massif à plus de 5 000 km, le ravitaillement en vol (et à partir d'A330) risque d'être presque indispensable. Avec le ravitaillement en vol, l'A400M peut offrir de véritable performance stratégique (un groupe d'A400M accompagné par un A330MRTT peut voler avec la charge utile maximale et avec une autonomie suffisante)
  12. ARPA

    le ravitailleur A330 sur les tablettes de l'Armée de l'Air

    Euh... L'A400M est doté du même type de perche que les Rafale ou mirage 2000. L'A400M devrait donc pouvoir se ravitailler sur un phénix autant qu'un avion de combat. C'est juste qu'il va devoir se passer du BOOM et se contenter d'un système de ravitaillement assez lent. S'il faut faire un demi plein (25 tonnes) l'A400M mettra presque 20 minutes alors qu'un E3F se contentera de 7 minutes pour la même quantité. D'ailleurs si on cherche, on peut trouver des photos de simulation de ravitaillement entre un A330 (anglais) et un A400M.
  13. ARPA

    L'Inde

    Vu la version officielle... je doute qu'on le sache un jour.
  14. ARPA

    [Rafale]

    En pratique, il y avait quand même des ravitailleurs de disponible. Le Rafale nounou permettait juste à la patrouille d'avoir assez d'autonomie pour tenir entre 2 ravitaillement. D'ailleurs ce serait à vérifier, mais je crois que les Rafale nounou servaient aussi d'escorte pour les SEM. La patrouille Rafale F1 / SEM arrivait à avoir une autonomie correcte et offrir un minimum de polyvalence.
  15. ARPA

    [Rafale]

    Du point de vue furtivité, rien ne garantit que ce soit plus performants que des larguables. En fait, la seule chose qu'on "sait", c'est qu'un Rafale en configuration lourde (voir très lourde) ne sera pas significativement moins maniable avec ses 2 bidons dorsaux. Si on veut vraiment voir le gain apporté par les CFT, il faudrait l'étudier pour les différentes configurations. En air-air, la possibilité de passer en lisse doit être préféré à un gain minime. En air-sol, ça permet d'avoir un point lourd de plus de disponibles. Techniquement c'est intéressant, mais opérationnellement, on risque d'avoir une mission trop complexe ou un avion trop lourd. Il y a évidemment des cas particuliers ou ce serait utile (la mission nounou de la marine par exemple), mais quand on peut avoir des ravitailleurs, je doute que ce soit une priorité.