ARPA

Members
  • Compteur de contenus

    7 793
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    1

ARPA last won the day on May 6 2016

ARPA had the most liked content!

Réputation sur la communauté

884 Excellent

À propos de ARPA

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Pays
    France

Visiteurs récents du profil

2 846 visualisations du profil
  1. ARPA

    l'Airbus A 330 MRTT

    Servira jamais, c'est un peu trop définitif. Par contre la capacité de ravitaillement en vol de l'A400M risque de ne servir que très rarement, voire exceptionnellement. D'ailleurs si on voulait vraiment généraliser la pratique du ravitaillement en vol de l'A400M, Airbus aurait probablement favorisé un réceptacle plutôt qu'une perche. Si on veut ravitailler un A400M avec 20 ou 30 tonnes de carburants, ce sera vraiment long. La solution de la perche est vraiment une capacité d'appoint, réservé à certains pilotes confirmé et encourage l'auto ravitaillement donc sur un avion du même type. Quand on voit que l'autonomie reste très correcte (5 heures ? ) même à pleine charge, l'intérêt du ravitaillement en vol est très relatif. Ou sur Rafale M nounou... mais même si on a des photos de SEM ravitaillant des F14 ou de KC135 ravitaillant des C5 ou des 747, j'ai du mal avec le principe du petit qui ravitaille le gros. C'est une capacité qu'on n'a jamais eu, on n'a pas eu le temps de s'y habituer. Quand on demande à un pilote de planifier une mission en limite de charge utile et d'autonomie, la solution naturelle est plus une escale qu'un ravitaillement en vol.
  2. ARPA

    l'Airbus A 330 MRTT

    Pour les C160, c'est juste qu'ils sont trop lents. Actuellement, ils ne se ravitaillent que sur d'autres C160. On pourra toujours les ravitailler sur d'autres A400M. Sinon il restera la possibilité d'utiliser les A330MRTT de nos alliés qui n'ont pas de boom.
  3. ARPA

    La Composante Air belge

    C'est qu'il n'était pas américain ? Je sors avant que les modos n'arrivent...
  4. Je ne vois pas en quoi c'est incompatible avec le char lourd. Il y a assez d'espace pour emporter aussi des missiles et des drones. Pour le tir courbe, il suffit que ce soit "prévu" et on pourrait avoir un 120 mm (ou 140 ?) avec une portée assez importante. Ce serait nettement moins que les CAESAR optimisés pour, mais bien plus que des 40 mm.
  5. La question qui se posera est aussi le nombre de char qu'on veut. Si on se contente de 100 ou 200, on va avoir du mal à maintenir une ligne ouverte sur 40 ans. Avec une si petite production annuelle, on aura aussi du mal à gagner des marchés export. S'il nous faut 10 ans pour livrer 100 chars, on risque de ne même pas répondre à certains appels d'offres. Si on en veut beaucoup plus ce sera plus facile. S'il y a plusieurs variantes qui utilisent le même châssis ça permet d'augmenter une partie de la production donc de faciliter le maintien de la chaîne de production. En fait l'alternative serait presque de pouvoir produire par à coup. On produit 50 char en 2 ans, on suspend la production de char pendant 10 ans puis on recommence à produire en 3 ou 4 ans une centaine de char avant de suspendre la production pour plusieurs années. Mais il faudrait trouver le moyen de maintenir les compétences et le matériel pour produire du char lourd. Il faudrait que ce soit un char "facile" à assembler et avec des pièces détachées qu'on produirait aussi pour d'autres équipements. J'ai de gros doutes sur le principe du char surblindable. En pratique on risque de tout le temps vouloir la version lourde. Éventuellement on peut vouloir une version "légère" pour qu'elle soit aérotransportable avec le surblindage qui arrive ensuite. Mais le Leclerc répond déjà quasiment à cette contrainte si on considère qu'on peut faire un voyage avec le châssis et l'autre avec la tourelle. Si on est dans l'optique de s'en servir pour des OPEX, voire pire dans des OPEX africaines, on va vouloir une autonomie et une fiabilité vraiment importante. Les distances sur Barkhane sont bien plus importantes que juste en Europe.
  6. ARPA

    Qui sera le quatrième client export du Rafale?

    De mon point de vue, on a raté 2 contrats marocains. Le second avec un complément et une modernisation des F16 aurait très bien pu être remplacé par du Rafale. Si je me souviens bien, dans le fil Taïwan. Quoique avec les hors sujet le fil Inde reste possible. ("Logique" si on vend des Rafale indiens à Taïwan et les mirage taïwanais à l'Inde)
  7. ARPA

    Des nouvelles de la Royal Air Force

    Et même les mécaniciens. C'est ce qui se faisait. En fait en cas de besoin une escadrille complète de la RAF (avion et personnel) pouvait être déployée sur un PA plutôt que sur une base avancée. La logique de ne mutualiser que le matériel a moins d'avantage et plus de contraintes (ce n'est pas la même chose de se partager les missions que de se partager le matériel)
  8. ARPA

    Slovaquie : Armée de l'air

    Cela pourrait finir par annuler les F16V et lancer un appel d'offres ? Je n'y crois pas une seconde et d'après l'article d'OPEX il s'agit surtout d'un prétexte pour la politique intérieure, mais ce serait une belle revanche si on arrivait à faire remplacer ces F16V par des Rafale. On aurait peut-être intérêt à proposer une offre à base de Rafale dans le budget prévu. Un peu de politique commerciale agressive ne doit pas faire de mal.
  9. ARPA

    Des nouvelles de la Royal Air Force

    Un STOVL, c'est comme un hélicoptère, opérer depuis une plateforme de plus de 200m, c'est normal même si elle bouge un peu. Par contre pour un pilote de l'armée de l'air, ce n'est pas du tout normal de passer d'une piste de 2 km à une piste de 200 m. Euh... si tu le vois comme ça, oui c'est possible. Mais pour le surge, ce sera vraiment ponctuel vu que le nombre de pilotes de change pas. On pourrait passer de 30 à 50 Rafale embarqués, mais si c'est pour rester à 45 pilotes, le gain opérationnel va être très réduit. À l'échelle européenne, oui les espagnols ou les Suisses pourraient nous prêter des F18 pour opérer depuis le CdG, mais... il n'y aura personne pour les piloter.
  10. ARPA

    Des nouvelles de la Royal Air Force

    Tous les pilotes de STOVL savent se poser verticalement donc apponter, mais seulement les pilotes de la marine savent apponter leur CATOBAR. C'est pour ça que l'armée de l'air n'a pas de Rafale M, elle ne saurait pas s'en servir sur PA.
  11. ARPA

    FCAS SCAF et connexes (NGWS, drone FCAS - DP etc.)

    Pour l'instant ce qu'on a qui ressemble le plus à un UCAV peut être perdu suite à une "perte de liaison" ou un brouillage au milieu de nulle part ... Je suis assez pessimiste sur les capacités réelles des UCAV en conflit de haute intensité, haute technologie...
  12. Je suis pas loin de penser que les PA STOVL sont juste une arnaque. Après l'annulation des CVA, ils se sont retrouvés sans PA mais avec toute la flotte d'escorte. Leurs PA STOVL et harrier étaient la seule solution d'avoir un minimum de capacité. Ensuite pour des raisons politiques ou industrielles, ils ont refusé de participer au Rafale M ou Sea Typhoon. Ils ont donc du choisir entre F35C et F35B. Théoriquement d'après le constructeur, ces 2 avions ont quasiment les mêmes performances. Le STOVL a l'avantage théorique de pouvoir se poser partout, ça permet de pouvoir "embarquer" ceux de la RAF ou pour les missions avec ravitaillement en vol d'attendre que le réservoir soit vide pour faire le plein vu que le VTOL est toujours au dessus d'une piste de secours. Pour la marine, c'est 2 arguments compense une autonomie un peu plus réduite. Mais il faudra attendre de voir ce que donne le F35B. Si sa charge utile et son autonomie restent suffisantes, le PA STOVL pourrait être une bonne idée. Surtout si le F35B arrive à avoir une disponibilité correcte et qu'il reste capable de se poser partout. Personnellement je suis assez pessimiste sur les capacités du F35 en général et j'ai peur que le F35B soit encore pire avec des capacités VTOL juste théorique et l'impossibilité d'opérer ailleurs que depuis une base aérienne ou un PA.
  13. ARPA

    TAIWAN Air Force .

    Pour la modernisation des -5, je ne suis pas sûr qu'elle soit très significative. On ne peut pas proposer de nouveaux radar véritablement plus performant ni même de nouveaux réacteur. Malheureusement les 2000 sont condamnés à ne plus être au top de la technologie. Une version avec RBE2 me parait trop complexe pour un marché trop réduit pour être envisageable. Sinon on en aurait entendu parlé en alternative des modernisations de nos 2000D et des 2000 indiens.
  14. Moi c'est le jour ou les anglais arriveront à déployer leur PA ailleurs que dans la Manche et qu'ils effectueront plus d'une cinquantaine de sorties opérationnelles plusieurs jours d'affilée que j'admettrai qu'ils ne se sont pas fait arnaquer sur le prix de leurs PA...
  15. Le choix du STOVL permet (théoriquement) d'utiliser des avions "terrestres". On se retrouve donc capable de remplir l'intégralité des PA en cas de besoin. À l'origine les anglais voulaient 150 F-35B (principalement sur le budget RAF) donc largement de quoi en déployer 72 voir plus s'il y a d'autres navires.