mehari

Members
  • Content Count

    2,961
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    7

mehari last won the day on June 24 2018

mehari had the most liked content!

Community Reputation

2,061 Excellent

Profile Information

  • Pays
    Belgium

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Ça peut très bien venir des tests. En plus, je ne crois pas qu'Herstal compte comme un "service essentiel" donc ils sont probablement sous lockdown...
  2. mehari

    LUFTWAFFE

    Trop tard pour ces considérations: les Britanniques prévoient déjà des Meteor sur F-35.
  3. mehari

    LUFTWAFFE

    Le principal problème que je peux voir c'est qu'ils vont devoir adapter Meteor et IRIS-T sur F/A-18E/F ou acheter des AIM-120 et AIM-9...
  4. Rien ne dit qu'on est obligé non plus de l'acheter Outre-Atlantique...
  5. M'étonnerais que tu puisse faire du guidé avec un bête 25mm. Tu peux faire du airburst cependant, ce que tu peux faire aussi avec un 25×59 ou un 40×53mm.
  6. Il faut de toute façon un viseur commandant. Si le 30×113 est trop gros, on peut envisager un ATK LW25 en 25×59mm ou un bête lance grenade de 40mm en double avec une MAG.
  7. Pourquoi absolument vouloir faire du coaxial et ne pas plutôt mettre un 30×113 en RWS?
  8. Petit truc intéressant: le Premier Amendement ne s'applique pas aux réseaux sociaux... Le Premier Amendement interdit la restriction de la liberté d'expression par le Congrès (et les institutions qui tirent leur légitimité du Congrès). Si celui-ci s'applique autant aux livres, chansons, journaux, films, etc. qu'à Internet en général, les acteurs privés (soit Twitter, Facebook, etc.) sont libres de restreindre celle-ci car il ne s'agit pas d'espace public: tout comme un éditeur peut refuser de publier un livre, Twitter peut refuser d'héberger certains contenus.
  9. Les LEVCON du Su-57 me plaisent beaucoup aussi. Je ne sais pas pourquoi on essaie pas d'en mettre sur SCAF en alternative à des canards.
  10. Je crois que ça c'est universel comme principe, pas juste français.
  11. Ah mais on a un seul Ministre de la Santé. Ok. On en a un seul en charge des réserves de masques. C'est pareil. Les autres ils font d'autres trucs (comme blâmer celui en charge des réserves de masques).
  12. @Shorr kan Bien sûr, et je ne dis pas le contraire. Ainsi, des munitions HE peuvent être utile contre des cibles terrestres et aériennes. Le problème est que pour l'instant les munitions HE de 40CT ont (outre une aérodynamique de merde) une fusée à fonctionnement unique, forçant l'emport de deux munitions différentes (contact et airburst) si on veut avoir l'entièreté des possibilités à dispositions, en plus des munitions AP dont l'emport reste nécessaire. Ceci dit, la problématique de l'artillerie et de la défense anti-aérienne dans les armées occidentales est un sujet qui me préoccupe depuis quelques semaines et j'ai décidé d'aller fouiller dans les organisations de différents pays d'Europe pour voir comment chacun gérait défense anti-aérienne et artillerie (en deux parties parce que sinon ce sera trop long pour l'éditeur). Allemagne Royaume-Uni France ¹ Ce qui représente d'ailleurs un rare usage de MLRS au niveau de la brigade dans les forces occidentales. On notera aussi l'usage de PzH2000 et M270 très lourd dans une brigade autrement assez légèrement équipée. On peut se demander si en l'occurrence l'usage de moyens plus légers tels que le CAESAR n'aurait pas été plus cohérent. Bien sûr, ce genre de chose est absent de l'inventaire allemand. Italie Espagne ² À noter cependant que le 2e Groupe du Régiment d'Artillerie de la Brigade "Pozzuolo del Friuli" est une unité à cheval utilisant des obusier de 75mm pour des usages cérémoniels. Par ailleurs, le 185e Régiment d'Artillerie Para "Folgore" n'est que doté de mortier de 120mm. ³ Apparemment pour l'instant ils sont sur 155mm tractés mais il vont acheter des HIMARS. Mais ce n'est pas de ces pays dont je voulais parler. Il s'agit ici simplement d'exemples. Le pays dont je veux parler, bien qu'en Europe n'est d'ailleurs pas en Europe de l'Ouest. Il s'agit de la Pologne. La Pologne possède à l'heure actuelle 3 division "et demi" (je m'expliquerai sur le "et demi" plus tard). Chaque division suit la même organisation: 1 bataillon de commandement 3 brigades 1 bataillon de commandement 1 compagnie de reconnaissance 3 bataillons de manœuvre 1 groupe (bataillon) d'artillerie 1 groupe anti-aérien 1 compagnie de sapeurs ou 1 bataillon du génie (1 brigade par division est dotée d'un bataillon tandis que les deux autres ont des compagnies) 1 bataillon logistique 1 régiment d'artillerie 1 batterie (compagnie) de commandement 4 groupes d'artillerie 1 compagnie de sapeurs 1 bataillon logistique 1 régiment anti-aérien 1 batterie de commandement 4 groupes anti-aériens⁴ 1 bataillon logistique Comme on peut le voir, chaque brigade polonaise est dotée de sa propre artillerie et artillerie anti-aérienne équivalent un bataillon tandis que chaque division polonaise est dotée d'un régiment d'artillerie et un régiment d'artillerie anti-aérienne comprenant chacun l'équivalent de 4 bataillons. J'avais mentionné un "et demi" car une division polonaise, la 18e, n'est doté que de 2 brigades (bien qu'une soit apparemment en cours de formation) ne possède ni artillerie divisionnaire ni artillerie anti-aérienne divisionnaire. L'artillerie de brigade peut être constitué de 2S1 Goździk de 122mm (SPH tracté qui sera remplacé par le Krab de 155) ou de SpGH DANA de 152mm (SPH à roue qui doit être remplacé par le Kryl (une copie de l'ATMOS 2000 en 155)). La défense anti-aérienne de son côté est constitué soit de ZSU-23-4MP Biała (SPAAG chenillé équipé de 4 canons de 23mm et de 4 MANPADS Grom), soit de ZUR-23-2 Hibneryt (ZSU-23-2 de 23mm sur camion accompagné de missiles Grom) soit de ZUR-23-2kg Jodek-G (ZSU-23-2 de 23mm tracté accompagné de missiles Grom). Du côté divisionnaire, l'artillerie se compose d'un à deux groupe canon équipés en 2S1 ou SpGH DANA, d'un à deux groupe roquettes équipés en dérivés du Grad de 122mm (à noter que la Pologne a récemment acheté des HIMARS) et, dans le cas de la 16e Division, d'un groupe anti-tank équipé de missiles Konkurs. L'artillerie anti-aérienne quand à elle se compose d'un groupe à courte portée (sur Grom ou Hibneryt) et de groupes Kub et Osa (de nouveau à noter, la Pologne a acheté des MIM-104 mais je ne sais pas où ils vont aller). Si tout ceci est complètement obsolète (23mm, missiles basés sur l'Igla 9K38, Osa et Kub, BM-21 Grad, 2S1 122mm, etc.), la forme est là: il s'agit d'une organisation de brigade et de division dotée d'une artillerie standard et anti-aérienne organique et pléthorique. Si il fallait moderniser tout ça, je créerais probablement des SPAAG sur tourelle Biho 2 à base de 40CT et de MISTRAL (ou idéalement de missiles plus gros comme un Rapier ou un Crotale modernisés) sur VBCI ou châssis tracté, des systèmes plus léger comme le 30×113+Mistral+Sherpa (ou analogue) que j'ai discuté plus haut et des systèmes tractés basés sur le mix 40CT-missile prévu sur VBCI pour les brigades et des CAMM et CAMM-ER pour les divisions (les SAMP/T et autres trucs anti-balistiques haut du spectre vont à l'Armée de l'Air). Côté artillerie, la plupart des brigades seraient équipés en CAESAR ou (pour les brigades lourdes) en SPH sur châssis chenillé (on verra ce qui sort du MGCS) et pour les brigades légères (montagne, para), un mix de CAESAR et d'un "mini-CAESAR" utilisant le LG1 de 105mm façon Hawkeye. Le côté divisionnaire recevrait alors d'autres CAESAR (ou des canons de 155mm tractés M777) et un MLRS modulable tirant des roquettes larges (comme les M31 GMLRS ou GMLRS-ER de 227mm) ainsi que des plus petites roquettes (disons 160mm comme les LAR-160) et des missiles balistiques comme le PrSM (de nouveau, on verra ce qui sortira du MGCS). ⁴ À noter que le 15e Régiment Anti-Aérien, 16e Division n'opère que 3 groupes anti-aériens. Merci. C'était choucroute ce midi
  13. On est aussi face à un problème de coût. Combien va coûter le fait d'équiper chaque VCI avec un radar? Cependant, si les APS hardkills se popularisent suffisamment pour justifier l'équipement des VCI avec ceux-ci, on peut imaginer que le radar du système AA face doublon avec celui de l'APS. Par ailleurs, on a aussi le problème des munitions. En mettant de côté le VBCI et son 25mm et imaginant un VCI équipé de 40mmCT, on est pour l'instant confronté à un canon aux performances potentiellement excellentes mais qui souffre d'un obus HE très peu aérodynamique et surtout limité à un seul type de fusée par obus: contact ou airburst (chronométrique à mon avis) or la plupart des canons de ce type n'auront qu'une double alimentation dont un des canaux est déjà occupé par les munitions AP. La création d'un obus HE mieux profilé et disposant d'une fusée multifonction (chronométrée, impact et/ou proximité) comme ce qu'on trouve sur Bofors 40mm Mk4 pourrait être intéressant. Globalement, remplacer l'obus des HE 40CT par celui du 40mm Bofors devrait être relativement facile... Enfin, il faut aussi se poser la question des unités dépourvues de VCI. C'est bien beau de transformer les unités de cavalerie ou d'infanterie motorisée en porc-épic mais ça laisse les unités d'infanterie motorisée ou d'infanterie légère à nu. Enfin, il y a la question de la défense à portée un peu plus large. Du canon anti-aérien partout, c'est bien beau mais en France en tout cas, la défense anti-aérienne est limitée à un seul régiment le 54e. C'est peu. Je ferai un peu plus tard un post sur une armée de l'OTAN qui lésine un peu moins tant sur ses unités de défense anti-aérienne que sur son artillerie. Mais là je vais manger.
  14. Ça marche pour les points fixes mais c'est pas exactement très mobile...
  15. Pas de radar sur le Sherpa et le 12.7 n'est pas à mon sens là pour la défense anti-aérienne mais pour l'autoprotection du véhicule. Il y a un système sur JLTV (que j'ai montré ci-dessus) avec 30×113, 4 Coyote Block 2, une conduite de tir optronique (globalement, le viseur) et un radar. Cependant, ce dernier, produit par Raytheon, est le KuRFS en bande Ku. Si c'est très bien pour le contrôle de tir et éventuellement la détection d'UAS à très courte portée, ça l'est moins pour de la veille à plus longue portée (disons 20km). À l'inverse, le Stryker IM-SHORAD sera équipé de radar MHR de chez Leonardo. Ils offrent les capacités de veille que je recherche mais sont en bande S, ce qui n'est pas approprié pour la conduite de tir. En gros, je cherche un radar en bande X relativement léger capable de faire de la veille jusqu'à environ 20km et de la conduite de tir. Le seul exemple que j'ai en tête serait le Giraffe 1X mais il est un peu lourd et overkill. Ceci dit je suppose que l'ELM-2026B de chez IAI pourrait faire l'affaire. Mon but est de créer une plateforme anti-aérienne relativement légère et bon marché, autonome et utilisable tant contre les cibles conventionnelles que les UAS (d'où le mix 30×113 - Mistral) qui puisse servir de supplément aux systèmes plus lourd et plus cher que seraient des "vrais" SPAAG sur 8×8 ou chenillés avec 35mm KDG ou 40CT, radar de conduite de tir, radar de veille et missiles anti-aérien d'une gamme potentiellement au dessus de celle du Mistral (comme un Rapier ou un Crotale modernisé). Ici, ce système ferait en comparaison l'économie d'un radar (en utilisant le même pour la veille et la conduite de tir), d'un canon (en utilisant un canon de 30×113 plus léger), de tungstène (en utilisant des munitions HE à double fusée (de contact et chronométrique programmable) plutôt que des A3B/AHEAD), d'une tourelle plus légère (parce que ne devant pas gérer la masse de plusieurs radars, de missiles plus lourd et d'un canon plus lourd et à plus fort recul) et d'un véhicule moins cher (un 4×4 (ou 6×6) peu voire pas blindé plutôt qu'un châssis 8×8 façon Boxer/VBCI ou chenillé façon Leopard 1 ou GM-352).