Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

mehari

Members
  • Posts

    4,907
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    7

mehari last won the day on June 24 2018

mehari had the most liked content!

Reputation

3,793 Excellent

Profile Information

  • Pays
    Belgium

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Ils pensent peut-être que Rh veut continuer son aventure dans les châssis et va à terme remplacer le châssis Leo2A4 du KF-51 par un truc maison. Le -51 utilise peut-être une base KMW mais c'est pas leur base la plus récente (contrairement à l'EMBT) et il est entièrement possible qu'ils ne soient pas associé au projet.
  2. Tu es sûr que c'est celle-là? La Skystriker a l'air d'être lancée par rail.
  3. @Alzoc Le PULS (ou Lynx, c'est pareil) est prévu pour accepter des paniers de roquettes de 122mm Grad 18 roquettes/panier, 40km de portée 122mm ACCULAR 18 roquettes/panier, 35km de portée, guidées 160mm LAR-160 13 roquettes/panier, 45km de portée 160mm ACCULAR 13 roquettes/panier, 40km de portée, guidées 306mm EXTRA 4 roquettes/panier, 150km de portée, guidées Par ailleurs, il peut aussi tirer des missiles balistiques Predator Hawk de 300km de portée (2 par paniers) ou des missiles de croisière Delilah de 250km de portée (1 par panier). Donc effectivement, les paniers de 227mm ne sont pas prévus. Cependant, ça ne veut pas dire qu'ils ne sont pas compatibles. Les roquettes de 122mm en panier de 18 (appelées aussi Romach) sont utilisées autant sur PULS que sur M270 ce qui veut dire que les paniers sont aux mêmes dimensions que celles du paniers de 227 et que le dit-panier peut donc être portée par le lanceur PULS. La seule difficulté est alors de certifier la chose et, si il faut, prévoir la connectique électrique. Ça demande donc juste des modifications mineures tout en ouvrant la porte à la création de systèmes propres aux nations européennes Pod Romach sur M270:
  4. Je répond ici vu que c'est le bon fil. Si c'est effectivement la solution que je propose depuis des plombes, j'aimerais souligner que le Mistral est très long donc il faut faire gaffe à ne pas le taper contre le mat radar. Sinon, le LMM de Thales est remarquablement court pour un MANPADS et pourrait être intéressant. Pour ce qui est du nombre, il en faudrait au moins un par SGTIA, plus peut-être quelques-un pour protéger l'artillerie. Au niveau supérieur, il faudrait des éléments de niveau brigade qui soient tout aussi mobile (pour pouvoir accompagner des GTIA) mais plus en retrait (couvrir les arrières de la brigade). Le MICA est trop lourd pour ça et serait plus approprié pour le niveau divisionnaire. En dessous, il faudrait quelque chose au niveau du peloton, avec des senseurs passifs et des brouilleurs sur certains véhicules ou la mise en service de quelque chose de similaire au SMASH. On notera que les Marines semblent vouloir généraliser les brouilleurs sur leur futurs véhicules de reconnaissance.
  5. Je ne suis pas entièrement d'accord sur le coup, surtout qu'ils sont assez schizo sur leur appréciation de Kenobi (lui attribuant des qualités avant de le qualifier de foirade quelques paragraphes plus loin). Personnellement, j'ai apprécié Kenobi. Sans être indispensable, ce n'est clairement pas un échec complet, surtout sur la fin avec un Vader toujours complètement au dessus de tout ce qui se passe autour de lui (cf. Vader bloquant des frappes de sabre laser par la Force comme si de rien n'était). Le flashback entre Anakin et Obi-Wan et le duel final sont aussi des moments que j'ai beaucoup aimé. Book of Boba Fett était clairement dispensable même si deux épisodes sont importants pour Mandalorian S3. Les flashback avec les Tuskens étaient à mon sens les meilleurs moments offrant pas mal de world building au delà de "les Tuskens sont des sauvages/pillards qui vivent dans les dunes". Vision, j'ai pas encore vu mais c'est pas Canon donc on s'en fout un peu. Pas vu Tales of the Jedi et Bad Batch donc pas d'opinion. Yup, un peu comme Bracca (Jedi Fallen Order) mais plus petit il semblerait. Cependant, il y a clairement des inspirations venant du monde minier, notamment la "cloche" marquant les shifts et l'entrée du champ de ferraillage qui fait penser à l’ascenseur d'une mine. La casquette qu'ils pendant les funérailles me fait aussi penser à des couvre-chefs étudiants des pays nordiques/baltiques (mais aussi portée par les étudiants luxembourgeois à LLN pour une raison quelconque...). Nooooooooo! Mes Venators! J'attends toujours de voir des vaisseaux républicains ou séparatistes utilisés par les Rebelles. Dans le Legends, l'Alliance dispose d'au moins un destroyer classe Providence (Rebel One). Ils avaient aussi un Lucrehulk qui portait 500 X-Wing. Dans le Canon actuel, ils ont aussi un Lucrehulk mais je veux voir un Providence ou un Venator!
  6. J'étais venu dire ça. Il faut recentrer la discussion. Si j'ai bien compris, le Crotale NG actuel, tel qu'en service en France sert de système de protection fixe (base par exemple) donc si on parle d'un remplacement, on parle d'un système tout aussi fixe, pas de quelque chose devant aller se promener en première ligne. En partant là dessus, on pourrait imaginer que le MICA-VL soit effectivement un remplaçant approprié (tout comme le NASAMS ou le CAMM) mais il s'agit quand même d'un système plus lourd que le Crotale qui semble pouvoir tenir sur une unique remorque. Par ailleurs, la menace a évolué. Il ne s'agit plus seulement d'avions et d'hélicoptères mais aussi de drones de tailles variables dont les plus petits seraient difficile (ou coûteux) à engager avec de simples missiles. La question de l'intégration de brouilleurs et/ou d'un laser de moyenne puissance (~50kW?) au système doit se poser, quite à faire tenir le système sur deux vehicules/plateformes/containers. Au delà de ça, on a deux besoins tout-en-un mobiles: un premier pour faire la protection au contact d'un SGTIA et le second pour assurer la protection du périmètre d'un GTIA et d'une brigade. Dans le premier cas, il faut probablement imaginer un système capable de lutter contre drones, munitions rôdeuses, avions et hélicoptères d'attaque volant à basse altitude, etc. Une combinaison canon/laser basse puissance/missiles pourrait faire l'affaire. Ici, le Mistral est envisageable mais le LMM de Thales est aussi une option tout à fait valable (et peut-être préférable car plus compact et léger). Le tout devrait être monté sur un véhicule blindé embarquant senseurs EO et radar (avec la possibilité de fonctionner passivement). Le second besoin est de lutter contre les menaces à plus haute altitude, notamment les drones MALE et les avions, ainsi que les munitions rôdeuses et les drones en général. Un missile plus lourd capable de frapper plus haut est à envisager, couplé à un laser basse puissance pour lutter contre les plus petites menaces (MR par exemple), le tout sur un véhicule blindé. L'objectif serait pour une unité de tir de protéger un GTIA tandis qu'un peloton serait capable de protéger les arrières de la brigade. Ici, il n'y a malheureusement pas d'exemples de missiles qui soit suffisamment récent pour correspondre. Le Roland aurait probablement joué ce rôle par le passé mais il est insuffisant aujourd'hui. Pareil pour la version chenillée du Rapier. Le Crotale pourrait faire l'affaire mais son mode de guidage est dépassé (et il reste un peu lourd). Dernier candidat possible, l'ADATS. Cependant, c'est un segment qui a reçu très peu d'attention au cours des dernières décennies donc ce n'est pas vraiment surprenant... Dernier point, il faut quelque chose pour protéger les légers lorsqu'ils ne sont pas montés. Contre les drones, il peut y avoir une combinaison de solutions brouilleurs et viseurs SMASH, voire même de laser monté sur fardier ou UGV (on sait qu'on peut faire des lasers très légers et compact si il faut) mais il manque un missile qui puisse réellement être portée et utilisé par un seul homme, le Mistral étant trop lourd. De nouveau, le LMM pourrait faire l'affaire mais le mode de guidage beam-riding est un peu délicat à utiliser à l'épaule. Ceci dit, il serait aussi possible de remplacer le système de guidage par de l'IIR si on veut donc à méditer.
  7. On peut déjà en mettre deux sur camion. La seule raison pour laquelle l'HIMARS en embarque 1 est une décision du commandement américain (à mon avis une question de masse soit pour le châssis soit pour le transport en C-130). Il suffit de jeter un œil au K239 pour s'en rendre compte. La vraie contrainte est posée par le système de grue du MLRS qui contraint tout autre payload au gabarit du panier de 227mm.
  8. Un truc comme ça n'est pas forcément nécessaire pour accompagner les Leclercs. Pour agir en première ligne, les canons et éventuellement des Mistrals seront plus que probablement suffisants. Avec peut-être un laser de faible puissance pour compléter la panoplie. Le plus important est que le système soit autonome, mobile et blindé. Là où ça devient nécessaire, c'est l'accompagnement des brigades. Il faut toujours quelque chose de blindé (pas parce que c'est pas en première ligne que ça ne peut pas se prendre les fragments d'un obus de 122mm ou le feu d'éléments infiltrés), autonome et mobile mais la panoplie de cibles est différentes, d'où les missiles et l'absence de canons. Ce qu'il faudrait alors, c'est plutôt quelque chose comme le Sosna-R. Un tel système peut servir à protéger les éléments arrières de la brigade et/ou couvrir être détaché à un GTIA pour complémenter les SPAAG, tout en restant en mouvement mais le but ici n'est pas tant de suivre les Leclercs que de suivre les GTIA à l'avant. Pour ce qui est du plus haut niveau, je noterai que les Néerlandais mettent en œuvre le NASAMS au niveau du peloton avec des unités de tir composé d'un élément de commandement, un élément radar, un élément opto-électronique et 3 lanceurs. Le radar AN/MPQ-64 est suffisamment léger pour être placé sur une simple remorque ou le dos d'un 4×4 donc ne compte pas forcément comme un véhicule en plus. L'élément électro-optique MSP500 prend un véhicule mais pourrait être facultatif. Il permet l'engagement passif, ce qui est aussi une capacité présente sur CAMM, même si dans ce cas, chaque lanceur CAMM peut-être doté de sa propre caméra pour ce rôle donc c'est aussi un véhicule qui disparaît. AN/MPQ-64 Sentinel: Si on prend une batterie à l'organisation similaire en MICA, on est sur 5-6 véhicules pour 12 missiles en ordre de tir. Sur CAMM, on part sur 5, peut-être 4, véhicules pour 24 missiles, voire 36 si on reprend les lanceurs initialement montrés.
  9. Le truc, c'est qu'un OPV n'a rien à faire dans une opération d'évacuation de ressortissants où des frégates voire un LPD/H sont plus appropriés. Un OPV de 2000t, c'est la classe River des britanniques. C'est pas gros, et c'est pas prévu pour le combat...
  10. Le truc c'est que la portée max d'un système est assez facile à calculer (c'est juste de la physique) mais la portée pratique dépend du type de munition, du type de cible, du contrôle de tir, etc. Les 76 des FREMM-IT et -FR ont des portées pratiques contre des cibles aériennes rapipdes bien différentes à cause de l'absence de conduite de tir radar sur l'une des deux versions (devinez laquelle...). Pour ce qui est du 40mm comme artillerie principale d'un navire de 2000t, ça ne me choque pas forcément, tant qu'on ne considère pas le dit-navire comme un combattant.
  11. Le "max" fait le gros du travail ici. Il s'agit de la portée à laquelle le canon peut tirer mais pas de celle à laquelle il peut engager. Si je me souviens bien, la portée pratique du Dardo était de 4km aussi donc je doute que le Bofors fasse beaucoup plus. Les obus HE de 40mm Bofors et 40CT ont une énergie à la bouche très similaire donc les performances en vol devrait être tout aussi similaire (sauf que l'obus CT a une aérodynamique de camion comparé au Bofors donc il a des performances balistiques bien moindre).
  12. Pour rappel, un MICA pèse 112kg tandis qu'un Crotale NG en fait juste 76. Ca fait une augmentation de la masse de 47%... Un Roland, c'est "juste" 67kg. La tourelle va être très, très lourde.
  13. mehari

    [EBRC/Jaguar]

    Je suppose que la reconnaissance offensive implique toute application de la force pour obtenir des informations, ce que les US appellent "fighting for information". Par exemple, on a la reconnaissance en force qui implique d'éliminer l'écran adverse pour observer le centre ou la reconnaissance par le feu impliquant l'attaque de position ennemie confirmées ou même potentielles pour voir si quelque chose réagit et en tirer des conclusions. On note que "fighting for information" implique aussi l'élimination des éléments de reconnaissance adverses, impliquant ainsi l'acquisition d'informations mais aussi le déni d'informations à l'ennemi. À contraster avec l'infiltration des lignes adverses (LRRP ou autres) ou la simple observation. C'est, à mon sens, une des missions des unités de cavalerie US (ABCT et certaines troops dans les IBCT en tout cas), de la cavalerie britannique, italienne ou espagnole, ainsi qu'une des missions de la cavalerie française (la France n'ayant pas de nuance entre la cavalerie et les forces blindées). Les allemands de leur côté semblent plus orientés sur une base passive avec leurs bataillons de reconnaissance sur Fennek mais j'ignore tout de leur doctrine (on notera que chez les allemands l'arme de reconnaissance (Heeresaufklärungstruppe) n'est pas considérée comme une arme de combat mais comme une arme de soutien opérationnel (au même titre que la logistique, les transmissions et la médecine). @Patrick Le MMP n'a pas la portée d'un Switchblade mais il ne doit pas l'avoir non plus. Ce n'est pas son rôle. C'est comme se plaindre qu'un fusil d'assaut n'offre pas les capacités d'un sniper en .408 CheyTac. Le MMP est à utiliser par les unités de contact pour engager rapidement en LOS ou NLOS. Les munitions rôdeuses brillent réellement dans un rôle hybride observation-frappe: pour fonctionner, elles doivent déjà être en l'air lorsque tu trouves l'ennemi et de préférence, plusieurs devraient être en l'air en avant de ta formation. Si tu veux une capacité d'observation et de frappe NLOS à plus petite échelle. Il vaut mieux essayer de développer un système de frappe sur image tels que celui qui a récemment été développé pour le Spike NLOS 2 (et je crois que c'est d'ailleurs le but du projet PESCO BLOS) qui permet à un élément de fournir une image de la cible à frapper au missile qui fait ensuite coller cette image à ce qu'il voit. Ici, c'est un drone qui serait le plus utile. Les petits drones sont plus simple à mettre en œuvre pour ce genre de formation mais ça resterait compliqué pour le petit équipage du Jaguar. Ici, la doctrine française vient à la rescousse vu qu'on peut se servir des VBL pour ce rôle d'observation et de guidage des missiles du Jaguar. Ainsi, en jouant l'aspect collaboratif au maximum, on a pas 2 MMP par Jaguar mais 8 MMP parés au feu par peloton. Si c'est toujours insuffisant, il reste la possibilité d'ajouter un lanceur (simple ou double) de MMP sur les RWS des futurs VBAE pour porter le tout à 12 missiles. Cependant, je suis d'accord que l'absence de rechargement sous blindage est ennuyant mais c'est aussi lié au placement du lanceur vu que quoiqu'il arrive, le chargeur du CT40 se trouve dans le chemin. Un autre agencement aurait peut-être changé les choses mais c'est trop tard maintenant (sinon, il suffisait de suivra la méthode Cockerill: des missiles exposés à l'extérieur du véhicule mais on en met deux de chaque côté).
  14. mehari

    [EBRC/Jaguar]

    C'est pas la différence en français entre "reconnaissance" ou "reconnaissance offensive" et "éclairage"? Les armoured cavalry squadrons US disposaient d'une batterie de M109 chacun tandis que les troops disposaient d'une paire de porteurs de mortiers. Les mortiers sont d'ailleurs restés dans les troops de cavalerie modernes. On notera aussi que pendant la seconde guerre mondiale, les pelotons de reconnaissance sur Greyhound emportaient des mortiers de 60mm (3 mortiers), ce qui se faisait par conséquent aussi dans les FFL. Les pelotons de reconnaissance blindée US des années 60 étaient de leur côté composés de 1 Jeep de QG Une section (··) de Tank avec 2 M41 Une escouade (·) d'infanterie sur APC M59 Une escouade (·) de mortier avec un mortier sous blindage M84 de 107mm Une section (··) de reconnaissance avec 4 Jeep On pourrait équiper les escadrons de MEPACs et donner une formation de guidage de mortier à certains membres des pelotons de combat mais je pense que les frappes CAESAR et autres seront laissées à du personnel spécialisé sur véhicule d'observation d'artillerie. Frontalement non mais un 105mm moderne, ça reste 560mm RHA. Si nécessaire, il reste les missiles tirés par canon ou la possibilité de caser 4 MMP sur les côtés de la tourelle (demandez à Cockerill, ils le feront). Les US, les Philippines, le Japon, l'Indonésie, la Chine et probablement quelques autres ne semblent pas vraiment d'accord... Tu peux tirer en roulant avec le bon véhicule et la bonne tourelle. Contre un char, ça dépend de la direction du véhicule et de l'équipement. Si tu as des GLATGM à disposition, tu peux tirer d'où tu veux. Je crois que les munitions rôdeuses vont peu à peu remplacer le missile surface-surface NLOS façon Brimstone ou Spike NLOS mais chercher à en installer constamment sur tous les véhicules n'est pas le meilleur plan. Les munitions rôdeuses ont probablement plus leur place au niveau du bataillon dans un peloton dédié capable de lancer, superviser, récupérer et ravitailler un nombre relativement important de munitions.
  15. mehari

    [EBRC/Jaguar]

    Le MGS n'est pas exactement le modèle du véhicule parfait. Si je me souviens bien, il y avait un fort risque de voir le véhicule se retourner si il tirait sur les côtés. Pour ce qui est de sa réserve de munitions, je n'ai jamais vu qui que ce soit s'en plaindre mais au milieu des autres problèmes, je doute que ce soit la priorité. Ceci dit, à titre de comparaison, on a les véhicules suivants B1 Centauro: 40 coups (14 en tourelle, 26 en châssis) Vextra 105: 35 (12 en tourelle, 23 en châssis) ZTQ-15: 38 Sabrah: 36 (12 en tourelle, 24 en châssis) M8 AGS: 31 AMX-10RC: 38 2S25 Sprut-SD: 40 (22 en autoloader, 18 en caisse) Avec 12 à 16 coups, le Jaguar 105 serait en sévère manque de munitions comparé à la concurrence...
×
×
  • Create New...