mehari

Members
  • Content Count

    3,726
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    7

mehari last won the day on June 24 2018

mehari had the most liked content!

Community Reputation

2,677 Excellent

Profile Information

  • Pays
    Belgium

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Plus proche de la demande initiale: le prédécesseur des Hyuga, les Shirane. 7500t, radar et sonar VDS, 3 SH-60, Sea-Sparrow, ASROC, 2 127mm, 2 Phalanx, 2×3 lance-torpilles Mk46
  2. BONUS: anti-char à sous munitions guidées IR avec charges EFP. Portée 35km Excalibur: HE classique guidé GPS (laser et radar en test). Portée 40km (Increment Ia-2/Ib). Version N5 en 127mm aussi disponible pour un usage naval (48km) Vulcano: HE sous calibré guidé GPS. Portée jusqu'à 80km. Version en 127mm aussi disponibles jusqu'à 100km de portée (et 80km en ajoutant un guidage IR) Katana: HE classique guidé GPS. Portée 65km.
  3. Voilà: https://en.wikipedia.org/wiki/San_Giorgio-class_amphibious_transport_dock
  4. mehari

    L'artillerie de demain

    Ça c'est un autre problème. Je partais avant tout d'un point de vue "cas idéal". Si on doit faire du réaliste, le problème premier serait peut-être un manque d'artillerie généralisé dans les pays européens (sérieusement, qui a assez d'artillerie à part les polonais?). Justement, pour moi, l'artillerie est une arme d'appui de la cavalerie ou de l'infanterie. C'est d'ailleurs dans la définition. C'est peut-être un opinion de civil ignorant inexpérimenté mais c'est comme ça que je vois les choses. Note que je parlais d'un 105 char et de 120 mortier dans les formations Stryker, qui pourraient tout deux être remplacés par des 120 mortiers en tourelle permettant de fournir l'appui HE à l'infanterie à la fois en tir direct et indirect. Je mentionnais juste ça comme ça. Cependant, plutôt que la tourelle de BMP3, je crois que je prendrais plutôt la nouvelle tourelle Epocha. Elle a un 57mm LShO-57, une PK, 8 missiles Bulat (mini-missile aux caractéristiques encore inconnues) et 4 Kornet-EM. Le LShO-57 est intéressant parce que sa munition de base est une grosse grenade HE ou HESH de 57mm mais il peut aussi fonctionner à plus grosse pression et lancer des projectiles APFSDS-T. La tourelle Les deux missiles, l'obus HE (à gauche) et l'obus AP (en bas) Une datasheet du machin (en Russe) Je ne sais pas si je prendrais ça plutôt qu'une tourelle avec 40CT (ou même une sorte de 57CT) et MMP mais c'est certainement une perspective intéressante.
  5. mehari

    L'artillerie de demain

    Ou alors on pourrait dire qu'on s'en fout et essayer de prendre ce qui a le plus de sens. Laissons à l'artillerie les gros canons qui envoient des gros boums très loin et envoyons à l'infanterie les mortiers. Ou alors, on leur donne plus de canon pour les consoler. Ou des MLRS. Ou des canons légers (105 LG1?) pour les paras et l'artillerie de montagne? On notera qu'en Italie, le bataillon d'artillerie de la Brigade parachutiste Folgore est entièrement équipé de mortiers de 120 tandis que les brigades d'Alpini ont des FH-70 (155mm remorqués) et des M56 (105mm remorqué). Le reste est en 155mm. Certes mais je vois l'intérêt du mortier en tourelle avant tout attaché à des éléments mécanisés ou motorisés. Si il est quasiment constamment attaché dans un (S)GTIA, à quoi bon le mettre à l'artillerie par défaut? Ceci dit, je note que si aux US, ils ont certes 2 M1129 mortier 120mm par compagnie d'infanterie Stryker mais le plan original prévoyait aussi 3 M1128 MGS avec un L7 105mm par compagnie d'infanterie. Un 120mm en tourelle pourrait capable de remplir les deux fonctions (ou presque) simultanément. L'US Army est d'ailleurs en train d'étudier le NEMO. Le truc que j'ai montré étant monté sur un Typhoon VDV, ça tient la route. ^^ Est-ce qu'une tourelle NEMO sur un châssis EBRC est possible. Je sais que tu avais dit par le passé que le dimensionnement était fait très juste et qu'il n'était pas faisable d'y mettre un canon de 105mm mais est-ce qu'un mortier pourrait être une option?
  6. mehari

    L'artillerie de demain

    Ça me paraît génial mais j'ai toujours du mal à comprendre comment il serait supposer s'intégrer à l'organisation française. Dans l'artillerie aurait du sens au vu de l'organisation actuelle des mortiers de 120mm mais empêcherait l'usage de la mobilité du système et la distance à laquelle l'artillerie opère rend l'usage du tir direct douteux. À l'inverse, dans la cavalerie, la mobilité serait au mieux mais un mortier est plus une arme d'appui de l'infanterie et l'artillerie serait légèrement froissée. Par ailleurs, le mortier de 120 manque d'équipements dédiés à l'élimination de la cavalerie adverse. Il existe bien des obus guidés anti-char mais à tir indirect (obus Strix) remettant donc en cause l'intérêt du tir direct (encore qu'on pourrait essayer de tirer des missiles depuis le tube?). Au niveau de l'infanterie a le plus de sens à mes yeux: au plus près des troupes qu'il est supposé appuyé permettant de mettre à leur service l'ensemble des capacités disponibles: direct, indirect, etc. Mais de nouveau, l'artillerie perd ses mortiers. On notera qu'aux US, les unités d'infanterie Stryker ont 10 mortiers de 120mm en tout, répartis entre les échelons compagnie et bataillons (2 par compagnie plus 4 au QG bataillon) avec des 60 et 81mm en double dotation. En Italie, les unités d'infanterie ont toutes un quatuor de mortiers de 120mm au niveau du bataillon (avec 3 81mm par compagnie). Cependant, avec ces réflexions, je me demande si quelque chose comme le Typhoon VDV avec un mortier de 82mm en tourelle ne mériterait pas aussi d'être investigué
  7. Je ne savais pas très bien où le mettre donc je le pose ici mais je suis tombé là dessus aujourd'hui: Apparemment, l'Eurocorps a adopté le FN Five-Seven en arme de poing pour son QG.
  8. mehari

    L'artillerie de demain

    Je doute qu'il ait les effectifs pour ça. "Double dotation", en général, ça veut dire l'un ou l'autre. Bien sûr, on est ici dans l'éventualité où un régiment d'artillerie au grand complet devait se déployer (genre guerre haute intensité) ce qui reste improbable pour l'instant (même si en théorie, c'est une hypothèse que l'Armée française se devrait de considérer). On notera que chez certains, les mortiers sont aussi à l'artillerie mais dans une batterie dédiée. L'unique bataillon d'artillerie de l'Armée Néerlandaise, le 41e, comprend 2 batteries et demi (20 pièces) de PzH2000 et une batterie de 12 pièces de mortiers de 120mm tractés. Autre modèle, les Italiens. Chaque brigade a (idéalement), 1 bataillon de cavalerie légère (1 escadron "lourd" sur Centauro 2 120mm et 2 escadron "recce" sur Freccia 30mm Recce et Lynx), 3 bataillons d'infanterie (3 compagnies de manœuvre et 1 compagnie d'appui) ou de blindés (4 compagnies de chars), 1 bataillon d'artillerie, 1 bataillon du génie et & bataillon logistique. Les compagnie d'appui de l'infanterie ont un peloton Anti-Char (sur Dardo Spike LR, Freccia Spike LR ou Lynx avec des Spike MR), un peloton de reconnaissance (sur Lynx) et un peloton mortier 120mm (4 M106, 4 Freccia 2R2M ou 4 mortiers tractés). Les bataillons d'artillerie ont 3 batteries de 155mm (6 pièces (PzH2000 ou FH70)) et une batterie Surveillance et Acquisition avec observateurs avancés, radars et drones. Total pour la brigade, 12 120mm et 18 155mm alignables simultanément.
  9. Parce que personne ne le demande. Ils seraient très content de faire tourner les bureaux, ne fut-ce que pour ces modifications mineures, si on le leur demandait. Ça peut se faire. L'A35 n'a jamais été réalisé mais les concepts existent (et ce n'est de toute façon pas compliqué à réaliser). Par ailleurs, tu ne renonces pas au soft-launch mais uniquement à ses avantages. Le soft-launch permet d'éliminer l'évacuation des gaz et les lourds blindages thermiques. gagnant ainsi en masse et compacité ainsi qu'en liberté pour la disposition des lanceurs. En utilisation un lanceur A35, tu lances toujours en soft-launch mais tu gardes les systèmes d'évacuation du hot launch. C'est pour ça qu'à la base, je recommande la réalisation de missiles à courte/moyenne portée soft-launch utilisant des VLS plus courtes et uniquement soft-launch et des missiles plus lourd (AShM, LR-SAM, LACM, etc.) lancé par hot launch. Les missiles soft-launch sont compatibles avec les cellules hot launch permettant l'interopérabilité mais sont aussi utilisables dans des VLS au plus compactes pour les navires qui en auraient besoin (PHA, FLF, etc.). Quoiqu'il arrive, coller des VLS sur le côté du hangar des FREMM est du rafistolage. Il aurait fallu d'emblée avoir 48 VLS (16 A70 et 32 A50, de préférence interopérables) et de l'espace réservé pour des CIWS.
  10. On dirait que les néerlandais ne les considèrent pas pour de l'anti-air mais seulement de l'anti-surface. Dommage, parce qu'en théorie, ils peuvent contribuer. Cependant, ça laisse toujours ouvert la question de ce qu'on va mettre sur les chasseurs de mine.
  11. Pas forcément besoin d'acheter chez Lockheed. Pour un tout petit peu plus de sous, tu pourrais développer une version soft-launch du SYLVER en reprenant juste le même lanceur (ou seulement une partie de ce lanceur (disons des blocs de deux silos) et en enlevant les évacuations des gaz. Tu fais un petit travail sur l'épaisseur pour alléger le tout vu qu'on a plus besoin du même blindage thermique et c'est bon. La seule partie compliquée, c'est l'électrique pour lui faire gérer les nouvelles tailles de VLS (2, 4, 6 ou 8 dépendant des désirs du client) et interdire le placement de cellules incompatibles (si quelqu'un est distrait). Et les cellules de ce SYLVER léger soft-launch seraient aussi compatibles avec celles des SYLVER normales. Pas de raison que ce ne le soit pas. C'est le système de combat qui doit être adapté mais le radar en lui même ne pose pas problème. L'Herakles en lui-même ne fait pas de conduite de tir. Il se contente de suivre l'attaquant et le missile défenseur. Le système de combat fait l'analyse requise et transmet les corrections au défenseur si il y a un datalink, jusqu'à ce que le défenseur soit en mesure de passer en guidage autonome. Ce serait un autre problème si on avait un missile demandant une illumination comme le SM-2 ou l'ESSM Blck 1.
  12. @Teenytoon Réponse aux deux d'un coup Ce qui est n'a pas d'importance ici. C'est ce qui est dit qui en a. Je suis parfaitement d'accord avec la déclaration du Président mais ça ne change pas le fait qu'elle n'a pas fait plaisir à certains qui continue de voir l'OTAN comme le principal bouclier contre un adversaire potentiel qui contrairement à la Turquie n'est pas dans l'OTAN. Les mots "mort cérébrale" font peur. Ils suggèrent une finalité et une irréversibilité. Ils suggèrent que les Français considèrent l'OTAN comme appartenant au passé, peu importe les plans réels du gouvernement français. "face à un blocage en ce qui concerne la Turquie" aurait été plus approprié. Le constat est le même, l'appel à agir via l'Europe est le même, mais le résultat est différent. Pour toutes ses qualités, le sens de la formule de l'actuel Président ne l'a pas toujours servi...
  13. Je n'ai pas dit le contraire. Et l'article cité précédemment dit exactement ça de la position italienne. Je me plaçais en opposition à la remarque plus brutale de B52. De nouveau, je ne dit pas le contraire mais la déclaration du Président Français sur une OTAN en état de "mort cérébrale" a fait passer le message exactement inverse. Effectivement, vu que ça veut dire la même chose.
  14. Non mais ils le feraient avec des 4×4 non blindés comme les P4 ou ce qui va les remplacer dans ce rôle (chez nous, Fox RRV et LTTV)
  15. Et tu ne vas gagner aucun support en proposant les arguments de cette façon.