Benoitleg

Members
  • Content Count

    1,751
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Benoitleg last won the day on January 21 2017

Benoitleg had the most liked content!

Community Reputation

1,195 Excellent

About Benoitleg

  • Rank
    Vétéran

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

2,849 profile views
  1. "Le 23 octobre 2018, Florence Parly, ministre des Armées, annonce le début de la phase d'étude du programme de remplacement du Charles de Gaulle[9]. L'évaluation du coût de la conception et de la construction d'un premier porte-avions dans sa version nucléaire, équipements inclus, est de 225 millions d’euros par an pendant vingt ans[10].'" Wiki CdG En lisant ceci, que le gouvernement a décidé de consacrer 200 m/an ?
  2. Il existait aussi une version "réduite" du Br 941 sans doute plus facile à adapter pour un Foch : "Pour la même raison, l'étude du Br.945 fut abandonnée. Celui-ci se présentait comme une version réduite du Br.942, mais destiné à un usage militaire. Il aurait été propulsé par 2 Turmo IIID3 de 1450 cv, aurait emporté 1500 kg de fret sur 1450 km à 390 km/h. Il aurait été capable d'opérer à partir de terrains de 300 mètres même en conditions Hot & High." https://www.aviationsmilitaires.net/v2/base/view/Model/272.html Après, effectivement, quelle volonté pour l'Aéronavale ? Sinon, avec un peu de recherche, je trouve un exemple d'adaptation de l'Alizé pour du transport de fret. "Au départ cette soute était prévue pour les bouées acoustiques. Puis c'est devenu un compartiment de transport pour du petit fret." Fafa Sujet du message : Re: Breguet Alizé F-AZY lun. 14 oct. 2019 12:35 http://www.master194.com/forum/viewtopic.php?f=17&t=109601
  3. A vrai dire, il s'agit d'une proposition purement liée à la la SNIAS. Au départ, L’EMM par ordre de préférence visait le Skyhawk A4 N (moteur J52), puis le Jaguar M, le Mirage M et l'Étendard IV M. Après un trééés long débat (1965-1973...) ..... "Comparaison des coûts et des performances pour les différentes solutions : en fait, l’éventail très large considéré au début, Corsair A7, Mirage navalisé, Étendard, Alphajet navalisé, Skyhawk et Jaguar, s’est rapidement concentré sur le Jaguar M et ses dérivés Super Jaguar et Jaguar amélioré, le Super- Étendard avec moteur J52 ou Atar 8K50 et le Skyhawk. Il n’est pas possible d’énoncer de façon objective les résultats de ces études comparatives car, que ce soit sur les performances (rayon d’action) ou sur les coûts, les parties intéressées ne sont jamais parvenues à s’entendre." .... une proposition française sera retenue pour des raisons industrielles et économiques, le ministre tranchant ce débat interminable en 1973. Dassault présente une proposition forfaitaire irrésistible avec le SUE et les difficultés du Jaguar M provoquent sa disqualification auprès de l'état-major et de la Marine. Par ailleurs, l'ATAR 8K50 présente l'avantage de soutenir l'industrie et va montrer des qualités supérieures au J52: "L’Atar 8K50 est supérieur en poussée en atmosphère chaude (+ 11 % à + 15° C, + 50 % à + 30° C, + 75 % à + 40° C), d’où des marges de manœuvre supérieures pour l’avion".
  4. Au temps pour moi, des souvenir de récits de Mers el Kebir trop fantasques ; le journal de bord par le CV Collinet cité dans French Battleships 1922-1956 (Jordan, Dumas) ne le mentionne effectivement pas.
  5. Le Hood a été encadré d'assez près par le Strasbourg, ce qui a semble t'il modéré la volonté de poursuite de ce dernier.
  6. Autre passage par ailleurs : "Les équipements de l’Alizé, puis de l’Atlantic trop exclusivement ASM, vieillissant, il fallut les moderniser, ou les remplacer, et développer leurs capacités vis-à-vis des unités de surface. Le choix se porta sur, d’une part la transformation d’avions antisous-marins relativement anciens en appareils modernes de sûreté embarqués, et, d’autre part la construction d’une nouvelle série d’avions de patrouille maritime. Trop léger désormais pour mener à bien le pistage et la destruction de sous-marins plus performants, l’Alizé fut déchargé de ces tâches complexes mais ses capacités anti-surface et de veille électronique furent améliorées, en particulier avec le radar Iguane à compression d’impulsion. 25 appareils ainsi améliorés éclaireront la flotte jusque vers la fin des années 1990 sans assurer, pour autant, toutes les fonctions d’un AEW anti-aérien. " L'Iguane (antenne TOP et Doppler) est étudié pour détecter des périscopes et autres cibles furtives au ras des vagues, ce qui offre de bonnes capacités pour repérer tout ce qui vole au ras des vagues (CQFD Exocet et autres) et les désigner aux Crotale Edir des PA Foch et consort. Le Skyraider est une "fantaisie" de l'ADA, un autre monde que l'Aéronavale à cette époque. Les C et C2 auraient t'ils pu se poser sur un PA Foch, ca paraît incertain au vu des adaptations nécessaires du F-8, déjà à la limite. Et pour le BR. 941 face au Br. 1050, la question était sans doute financière, la marine ayant eu 42 F-8 à la place de 48, 72 SUE au lieu de 100 (par respect de l'enveloppe financière), etc, donc le développement d'un nouvel appareil en sus du Super-Etendard,..? Et petite vacherie au passage de l'auteur : "En 1972, la SNIAS, toujours prête à favoriser la conception française d’avions de combat, propose la fabrication sous licence de l’avion américain A 7, en coopération avec Vought Aeronautics Compagny, division de Link Temco Vought Corporation."
  7. @Bechar06 @ARPA Pour la fonction de guet aérien sur porte-avions (et le spectre bas du COD), le Bréguet Alizé a été modernisé au début des années 1980 (=> programmation fin des années 1970) avec le radar Thomson-CSF DRAA-10A Iguane, ce qui a peut-être limité l'intérêt pour le Br 940/941/94. L'Alizé avait aussi l'avantage d'être stockable à bord, d'être déjà payé et de disposer d'un monceau de pièces détachées disponibles pour 75 exemplaires acquis quand ~20 ex. restent en service à partir des années 1980. https://fr.wikipedia.org/wiki/Breguet_Br.1050_Alizé D'autres détails : UN DEMI-SIÈCLE D’AÉRONAUTIQUE EN FRANCE LES AVIONS MILITAIRES Ouvrage coordonné par Jacques Bonnet TOME I PARTIE V - AVIONS DE LA MARINE _________________________________ 163 CHAPITRE 11 PROGRAMMES D'AVIONS DE COMBAT DE L'AERONAUTIQUE NAVALE 1945-1991 _______________________________________________________ 165 DERNIERS PROTOTYPES EMBARQUES A HELICES ET PREMIERS PROTOTYPES EMBARQUES A REACTEURS (1947-1950) _________________165 VERSIONS MARINE DES OURAGAN, MYSTERE II ET MYSTERE IV (1950-1953) __________166 AQUILON (1952) ________________________________________________________167 AVION D’APPUI TACTIQUE ET DE CHASSE ARMEE (1953) ___________________________167 SO 4060 ET MIRAGE IV (1957) _____________________________________________168 CRUSADER (1962) ______________________________________________________169 JAGUAR (1965)_________________________________________________________170 AVION A GEOMETRIE VARIABLE FRANCO-BRITANNIQUE (1965) ______________________171 6 PROGRAMME DE REMPLACEMENT DE L’AVION A GEOMETRIE VARIABLE FRANCO-BRITANNIQUE (1967) ______________________________________________172 SUPER-Étendard 1973___________________________________________________175 OBSERVATIONS : _______________________________________________________178 CHAPITRE 12 DU SEA VENOM A L’ATLANTIQUE INTRODUCTION – HISTORIQUE _______ 181 LE BREGUET 960 « VULTUR » ET DES DERIVES (TEXTE DE BASE DE MARCEL BERJON) ____183 LE BREGUET 1050 ALIZE _________________________________________________184 "Les principales modifications par rapport au Vultur, étaient les suivantes : - propulsion par un seul turbo-propulseur à l’avant : Rolls-Royce Dart RD 20, puis RD 21, atteignant, finalement, 1950 CF sur l’arbre d’hélice, - cabine redessinée pour un équipage de trois, pilote, navigateur (côte à côte) et opérateur radariste, à l’arrière, - fuselage agrandi pour recevoir le radôme rétractable ventral et une soute d’armements spacieuse, - empennage agrandi pour tenir compte de la puissance augmentée du moteur, - ailes modifiées, se repliant symétriquement, - nacelles de logement du train." capacités en soute (pas mal pour le COD) " armement : - grenades ASM, torpilles L4 ou bombes lourdes en soute,..." torpille L4 : dia 0,533, long; 3.13 m, 540 kg "Les avions de la Marine nationale ont fait l’objet d’une modernisation complète de leur système d’armes entre 1979 et 1983 : nouveau radar Iguane, refonte des radiocommunications, navigation, détecteur de radar. Leur rôle ASM a été pratiquement abandonné. " LE BREGUET 1150 « ATLANTIC » ___________________________________________186 L’ATLANTIQUE II ________________________________________________________19 http://www.academie-air-espace.com/upload/doc/ressources/COMAERO 10 - Avions militaires I.pdf
  8. J'ai moi aussi l'expérience du jardinage familial assurant plus de 80 % des besoins en fruits et légumes (Pdt, carottes, tomates, légumes verts, ..., fruits frais et confitures, noix, ...écossage de petits pois et equeutage de haricot, conserves en verre préparées par dizaines à l'eau bouillante ...etc.. ) parce que mon père maitrisait la partie, voulait nous faire manger des produits sains et avait trouvé un excellent dérivatif et délassement à sa vie professionnelle trépidante. Chose qu'il a pratiqué sans grosses difficultés pendant 25 ans, mes deux grands-pères toute leur vie et que mon frère réalise toujours. Un peu de logistique, de préparation et un bon Rustica permettent de rapidement obtenir des résultats positifs et réguliers, avec la culture vivrière la plus simple qui soit pour débuter et assurer un apport calorique important, la pomme de terre. Avec 300/400 m² de pdt, on peut quasiment assurer l'apport calorique annuel d'une famille classique (4 pers.). Et la plupart des jardiniers "vivriers" que j'ai croisé (et y en a un paquet :) assurent toujours le coup en prévoyant de planter 150 % de leurs besoins réels, en cas d'aléa, ce qui fait qu'ils finissent toujours par distribuer leurs trop-plein à leurs connaissances. Dans mon esprit, la difficulté principale viendrait plus de la fourniture des jeunes pousses et plants nécessaires à ce type de culture, qui constitue la pratique la plus délicate dans ce processus. Pour le savoir-faire agricole, la population britannique est déjà urbanisée à 80 % vers 1940 (toute personne qui habite dans une agglomération de plus de 18000 h), en France vers 55% (agglomération de plus de 2000h, les 50 % sont passés en 1921), actuellement on est passé à 80 %. http://www.observationsociete.fr/population/donneesgeneralespopulation/la-part-de-la-population-vivant-en-ville-plafonne.html La situation démographique de la Grande - Bretagne. Comparaison avec celle de la France [article] sem-linkJ. Bourgeois-Pichat Population Année 1948 https://www.persee.fr/doc/pop_0032-4663_1948_num_3_4_2041 Si le gap était moins élevé en France pour revenir à une culture vivrière en 1939-40, le Grande-Bretagne est partie de beaucoup plus loin (état actuel de la France, urbanisation à 80%) pour arriver rapidement (4 ans) à un excellent taux de couverture. Les retraités propriétaires à petits revenus s'y remettent aussi et pas que pour le délassement, c'est un complément de revenu parfois essentiel, de ce que me disent ceux que j'ai croisé. pour l'exemple : https://www.notretemps.com/retraite/video-petite-retraite-jardin,i67452 Sinon, on discute et on bavasse en permanence sur les pays sous-développés avec tous leurs pauvres qui vont venir se réfugier en masse dans nos chers endroits privilégiés, mais au niveau de la France, on va vite voir arriver en premier les hollandais (17 millions de personnes...), des belges et les Dunkerquois, si les hausses promises du niveau des mers se réalisent (3 m sur un siècle) ; https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/ocean-rechauffement-climatique-montee-eaux-sera-bien-plus-elevee-rapide-prevu-78203/ Simulateur réglé à 3 m http://sboisse.free.fr/planete/simulateur-de-montee-des-oceans.php
  9. L’Égypte produit 60 à 70 % de sa nourriture selon les années (soit de quoi nourrir 60 à 70 millions d’habitants tout de même) et son gouvernement cherche à la développer de toutes les manières, en réquisitionnant le moindre oasis, en recréant le "Second Nil" (Bahr Youssouf) pour alimenter le Moeris et le Fayoum, etc... Toutes mes excuses si ma plume peut être assez vive, mais les menaces d'Armageddon sans solution me lassent assez vite. Et ce n"est pas par scepticisme, j'ai dans mon environnement familial un professionnel de la protection de l'environnement. Il m'édifie depuis plusieurs décennies sur les ravages occasionnés par la civilisation industrielle, mais dans un esprit de lutte bien opposé au médiato-catastrophisme d'un Yves Cochet, pour citer un exemple. Sinon, pour les plus graves menaces pesant sur les hommes, est-ce la pire ? Au cours du Dryas récent (période glaciaire vers -12000), l'humanité a failli y passer aussi suite à un impact cosmique, avec des cultures matérielles qui ont disparu intégralement et des extinctions massive de faune. Sans parler du goulet d'étranglement génétique vers -200 000, où ce qui ressemble à une épidémie radicale a failli éradiquer les humains archaïques. Il y a des égyptiens qui survivent très bien à la Norvège et ses hivers. Ils font comme les Norvégiens, au chaud pendant l'hiver. Et quand j'évoque des gros efforts d'adaptation, ça ne résume évidemment pas à aller chercher une ombrelle au Lidl du coin. Pour les sujets évoqués, je remarque que très justement depuis quelques années la végétalisation urbaine devient très à la mode dans beaucoup de projets, qu'un certain nombre d'agriculteurs commencent à changer de son de cloche (on en est déjà aux projets de pois chiches sur des centaines d'hectare dans le Nord-Pas de-Calais pour réduire drastiquement les besoins en eau) Pour la forêt des Landes, elle a déjà brulé massivement dans les années 1950 quand la première génération de plantations (1850) assez anarchique arrivée à maturité a brulé sans aucune possibilité de contrôle. Depuis, les nouvelles plantations ont été réalisées avec des dispositifs de pare-feu et toute une sécurisation prévue d'origine. C'est encore aujourd'hui, même si la tradition se perd en région parisienne mais perdure toujours un peu partout ailleurs. Statistiquement, 1.5 millions de foyers ont acheté des plants de pomme de terre (légume de base pour la consommation alimentaire) en France soit quelque 3 à 4 millions de personnes et 6 millions des plants de tomates, soit quelque chose comme 10-15 millions de personnes. On est un peu au delà de l'anecdotique. 2018 https://www.valhor.fr/etudes-statistiques/etudes-de-marche-et-dopinion/infographies-fruitiers-et-plantes-potageres/ Et 30 % des ménages déclarent acheter des plantes de potager et près de 75 % pour les végétaux d'ornement. 2019 https://fr.statista.com/statistiques/856471/menages-acheteurs-vegetaux-par-type-france/ Ce qui indique bien que la pratique du jardinage reste très implantée dans la population, même si l'on est évidemment loin de l'auto-suffisance alimentaire. Mais des exemples historiques montrent bien que nécessité faisant loi, des populations entières peu habituées à l'auto-production s'y mettent très vite, comme en 1939 les britannique lancés dans l'urbanisation massive depuis 1800 : On bêche pour la victoire au Royaume-Uni "C’est le cas du Royaume-Uni pendant la Seconde Guerre Mondiale. A l’époque, le pays dépend largement des importations pour ses besoins alimentaires : il produit moins d’un tiers de la nourriture consommée, avec 20 millions de tonnes de nourriture importée par an. Quand la guerre éclate, les attaques ennemies sur la marine marchande font planer la menace d’une pénurie alimentaire. En conséquence, le nombre de jardins partagés augmente rapidement pour atteindre 1,4 million de parcelles. Comme les œufs sont rationnés à 1 par personne et par semaine et que la viande se fait rare, les habitants commencent à élever des poules et des lapins dans leurs jardins. Le Ministère de l’Alimentation va même jusqu’à réquisitionner des parcs de la capitale pour que les Londoniens y fassent pousser leur alimentation ! Affiche de la "Women's Land Army" Rapidement, la campagne est un succès et en 1943, les jardins familiaux et partagés produisent plus d’un million de tonnes de nourriture. En 1945, c’est 75 % de la nourriture consommée dans le pays y a poussé ! En parallèle, une “Women’s Land Army” est créée pour prêter renfort aux agriculteurs du pays et remplacer les ouvriers agricoles partis au front. 80,000 femmes vont ainsi aux champs!" https://culturesetcompagnies.fr/2019/07/30/et-si-les-legumes-etaient-la-solution/ Et les français ont fait exactement la même chose en 1940-44 avec le rationnement imposé par l'occupant, la ration alimentaire disponible en commerce passant de 2000 à 1300 (!! :/) calories en en 6 mois, le solde étant récolté par tous les moyens possible (jardinage, rutabaga -Beurk!-, batteries de lapin, poullailer, etc..) http://memoiredeguerre.free.fr/ph-doc/vie-quotidienne/vie-quotidienne.htm
  10. Qu'on s’en sorte sans conséquence, c'est effectivement illusoire. Mais hurler en permanence "Apocalypse, Apocalypse !! en courant en tous sens comme un poulet sans tête n'est pas non plus la solution. Certains pays comme l’Égypte vivent des canicules estivales à 45/50° degrés chaque année sans difficulté (ce que je confirme par expérience personnelle, même si ce n'est pas du tout agréable), ce qui semble indiquer qu'un très grand effort d'adaptation peut permettre à des pays très populeux et agricoles de continuer à vivre dans ces conditions. Les conséquences ne seront évidement pas les mêmes pour des pays déjà très chauds (Egypte justement) où des pays actuellement tempérés comme la France. on envisage même pour le sud de la Chine qu'il devienne mortel de sortir en plein air en août, à cause du taux d'humidité allié à la chaleur (humidité à 100 % et chaleur supérieur à 36.5°).
  11. Il y a eu des épisodes extrêmement brutaux de réchauffement à la fin de la dernière glaciation : L'Impulsion 1a (vers -12500) voit une hausse de +5° en quelques années ( un siècle ?) et une montée des eaux en dizaines de mm par an (ou dizaines de mètres par siècle !!). https://fr.wikipedia.org/wiki/Meltwater_pulse_1A
  12. Benoitleg

    Le successeur du CdG

    Le coût est assez équivalent à un SNLE, 2.5 Mds Eu pour un classe Triomphant contre 3Mds Eu pour le CDG, un peu plus cher au global mais un peu moins à la tonne (14000/42500 t). Il y a surtout un consensus sur les SNLE (arme de défense) qui paraît moins évident sur un PA (moyen d'attaque). Cela a permis d' avoir 4 classe Triomphant (~ 10 Mds Eu) mais pas deux classes Richelieu (1er nom du CDG ) au budget global moindre (~ 6 mds Eu).
  13. Le gouvernement russe y tient et veut faire perdurer un savoir-faire aéronaval ?
  14. Climat : une mauvaise nouvelle de 6000 ans 12 décembre 2019 par huet "Les modèles de climat qui nous promettent le changement climatique le plus fort ont raison. C’est la conclusion d’une équipe de chercheurs de Corée du Sud et des Etats-Unis dans un article (1) paru hier dans la revue Sciences Advances. Une conclusion venue… du nord et du passé." https://www.lemonde.fr/blog/huet/2019/12/12/climat-une-mauvaise-nouvelle-de-6000-ans/
  15. En bon froggies, je ne peux qu'approuver . Je sais, je sors ==>