Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Akhilleus

Moderateur
  • Posts

    18,705
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    73

Akhilleus last won the day on January 15

Akhilleus had the most liked content!

Reputation

10,454 Excellent

About Akhilleus

  • Birthday 02/05/1973

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Pays
    Macedonia

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Mouais La SBD, c'est 17 kg d'explosif. La M31 c'est 80-90 kg d'explosifs. Portée accrue donc mais au détriment de la puissance. Ca m'étonnerait que ca soit "plus apte" contre des cibles durcies et quand je vois les specs, je dirais plutot le contraire Bref, ce qui va être fourni aux Ukrainiens ce sont des super obus de mortier
  2. Donc le gars s'en bas comme de l'an 40 d'un pays failli assis sur un monceau de tetes nucléaires C'est qui ce Col Ancel parceque ca sent le mec qui extrapole un peu beaucoup Si on voulait vraiment la "défaite " des russes et quitte à "destabiliser" la région, c'est pas 30 pauvres MBT a livrer dans un semestre qui auraient été mis sur la table A vue de nez, ca navigue quand même pas mal en louvoyant pour justement éviter de trop pousser la Russie (par "petits" palliers aurait dit un prof de Judo, quitte à ce qu'à la fin la montagne escaladée soit haute)
  3. A démontrer La population carcérale a baissé de 8% en Russie (dans les 350 000 si on ne compte que les prisonniers condamnés, ils sont 450 000 avec les prevenus) Soit pas plus (si les chiffres couvrent la réalité des faits) de 30 000 prisonniers sortis du système et probablement pas tous passés chez Wagner (ben ouais y'en a qui sortent peine purgée) On est très loin de certains chiffres indiquant plusieurs dizaines de milliers de taulards envoyés au front (jusqu'à 100 000 lus ici ou là) Entre temps les effectifs de Wagner ont gonflés de 30 000 à 50 000 hommes ce qui est cohérent avec le chiffre au dessus En gros, ponctuellement les taulards peuvent faire de la masse (localement et à l'échelon groupe de combat) mais guère plus si on regarde bien les chiffres
  4. En tir direct et si tu frappes une surface dure (mur ou abri). Pour un usage type "artillerie de champ" c'est très bof
  5. Merci Oulà, la DM11 je l'avais oublié mais c'est pas du récent tout ca (2006 ? 2008 ? pour la mise en service)
  6. Les T62 ils repassent en usine, ils sont pas utilisés tels quels sortis du stockage. Ce sera pareil pour des M60 ou Leopard mis en parking long. C'etait le sens de ma remarque. C'est pas magique, y'a toute la mécanique à revoir
  7. C'est sur qu'un M60 qui fait le pot de fleur depuis les années 80 au milieu de nul part est opérationnel presque immédiatement Ah ben non, on me souffle dans l'oreille qu'il faut vérifier tout le circuit electrique et tout le circuit hydraulique sans parler du moteur et avant même d'envisager de les coller sur un Ro Ro pour le transport en mer (et revérification à l'arrivée) Même problème pour les Léopards 1 (si ce n'est qu'ils ont moins de trajet à faire)
  8. Pas d'obus HE (il y'a bien quelques obus cannisters en dotation pour les M1 mais qui sont fait pour agir à une distance max de 500m, pas certain que ca existe pour les Leo et le Challenger 2 n'en a pas) donc impossible de s'en servir pour comme pièce d'artillerie mobile comme le font les russes et les ukrainiens Je ne suis même pas certain que les ordis balistiques soient reglables pour du tir indirect (sur char occidental la capacité existe sur le Merkava mais il faut aussi l'entrainement qui va avec et dans les armées de l'OTAN ca n'est pas enseigné)
  9. on dirait qu'il a une cage à poules sur l'arrière de la tourelle d'ou peut etre le ratage de l'impact (plutot faible pour une charge HEAT de RPG)
  10. Bah si ton groupe de combat est encerclé et coupé de ses arrière, la reddition en 20 minutes est tout a fait envisageable. Ce qui ne veut pas dire que tous les 10 000 formés en GB se sont rendu en 20 min Par ailleurs, (comme pour les russes je dirais) la ténacité ukrainienne a été assez variable en fonction des opérations même si en ce moment elle est dure autour de Bakhmut (mais elle a rompu assez vite du coté de Severodonetsk ..... comme les russes ont rompu du coté de Karkyiv) Des comptes rendus lu ici ou là, la tenue au feu dépend en premier de la réputation des unités assise sur un certain degré d'entrainement, (VDV et Wagner chez les russes, 1er DB ukrainienne et éléments para/marine/Azov), les capacités à s'appuyer sur des éléments en dur qu'il s'agisse de points de fortification ou des appuis feu lourds niveau brigade et de l'efficience de la chaine de commandement Du coup il n'ya pas de généralité à faire, une unité d'élite peut se faire déliter assez vite dans des conditions défavorables (comme les Marines russes je ne sais plus dans quel patelin) mais elle sera toujours plus tenace - en moyenne- que des unités nouvellement envoyées au feu
  11. On ne déplace pas un F16 par la route (sauf à avoir un appareil en pièces détachées à l'arrivée et pas de celles qu'on peut remonter comme un mécano); c'est pas un Mig21 (oui avec un Mig21 on peut le faire mais l'avion est plus petit et plus robuste)
  12. On est d'accord, le vivier de fond d'un conflit de cette ampleur ne sera pas limitant (dans un premier temps, si ca dure plusieurs années, on en rediscute) Ce qui sera limitant c'est la capacité de turn over (formation des nouveaux soldats, mise au repos et capitalisation sur l'expérience) Mais un des 2 protagoniste voit aussi ses capacités industrielles s'effondrer au fur et à mesure et ce qui sera determinant c'est l'apport extérieur, sa durée, son intensité et sa constance On est dans un paradigme de "guerre totale" avec tout ce que ca sous entend au niveau industriel, social et militaire
  13. On parle beaucoup de 700 000 russes qui ont esquivé la mobilisation. Quelqu'un parle de 1 million d'Ukrainiens qui travaillaient en Russie avant guerre (m'étonnerait que tous soient rentrés pour faire le coup de feu) mais aussi du 1,5 million qui travaillait en Pologne Et de probablement un certain nombre qui ne se sent pas aller tirer et se faire tirer dessus et qui sont partis vers l'Ouest Dont evidemment on a pas le chiffre puisque il vaut mieux se faire des gorges chaudes de ce qui se passe de l'autre coté du No Man's Land Bref, c'est encore une discussion de comptoir, il reste visiblement suffisamment de troupes pour activer les armes de part et d'autre -pour l'instant-
  14. On en a déjà discuté 100 x mais vu que la majorité des pertes de chars sont faites par les appuis indirects ou les mines et que les combat chars contre chars sont limités, du T62 ou même du T55 pour faire de l'appui feu y compris indirect -majorité des usages des MBT sur le terrain- (qui est aussi effectué avec des MT-12 des années 50) au lieu de T90 ca changera pas le braquet du conflit Je serais les russes je concentrerais ce qu'il reste de MBT modernes dans des unités de choc et dispatcherait les vielleries en nombre en appui des unités méca quitte à former un régiment indépendant supplémentaire par brigade/division de fusmoto d'ailleurs je continue de me poser la question mais nos chars occidentaux, eux, sont fait pour faire essentiellement du combat antichar et pas de l'appui à l'infanterie Je ne sais pas comment les ukrainiens vont les intégrer dans ce schéma à moins là aussi de les concentrer en poings blindés de rupture
  15. Et une fois que tout le matériel moderne sera planté, restera les vieilles trapanelles. C'est déjà le cas avec des YPR et M113 d'ailleurs
×
×
  • Create New...