Akhilleus

Moderateur
  • Compteur de contenus

    14505
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    30

Akhilleus last won the day on September 13

Akhilleus had the most liked content!

Réputation sur la communauté

2457 Excellent

À propos de Akhilleus

  • Rang
    Héros
  • Date de naissance 02/05/73

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Pays
    Macedonia
  1. Guerre & Histoire HS3 17 11 2017

    Tout a fait C'est d'ailleurs très bien expliqué dans la partie "comment ecrire une bonne uchronie" Entre l'effet papillon, l'action inattendue d'un sous fifre ou d'un troisième larbin, les macro-éléments non contrôlables (météo) etc on peut écrire des lignes directrices on ne pourra jamais envisager toutes les veines annexes de l'histoire
  2. Guerre & Histoire HS3 17 11 2017

    Pour moi l'histoire des Leclercs est la moins convaincante de toute les uchronies. Je comprend bien que le but est de montrer qu'un petit élément même très avancé techniquement ne pallie pas les insuffisances stratégiques de l'armée dans son ensemble Mais il y'a trop de flou sur le avant (comment des équipages de 40 appréhendent la techno d'engins de 2000) et l'après (l'effet stratégique de l'annihilation de 2 DB allemandes et le ralentissement nécessaire d'une partie complète du front pour se réorganiser et se préparer a affronter une super unité très mobile) Et puis ils ont poussé le bouchon. Ils auraient pu faire la même avec des AMX50 ou des BatChat 25T Pas besoin de chercher 70 ans d'écart
  3. Israël et voisinage.

    Hmmm J'allais en faire une sur "offrir" "shekel" etc mais on m'accuserait de blague antisémite
  4. Rayonnement EM

    Ce n'est donc pas une idée arrêtée et c'est l'approche qu'il est louable d'avoir en fonction des données actuelles; Donc au final on est d'accord (Remarque je suis aussi sorti un peu du cadre de l'electrosensibilité) On est un peu HS mais pas tant que cela - les modèles animaux sont par définition imparfaits donc les données expérimentales sur ces modèles sont à prendre avec du recul d'autant plus qu'il n'y a pas de procédures standardisées dans l'étude des effets des ondes comme il peut y en avoir dans le domaine de la toxicologie et génotox (et Dieu sait si ceux là ont aussi tatonnés avec des ratés type Thalidomide, Distilbène etc) - Comme dans les cas de retours épidémiologiques de pharmacoviligances et d'études d'effets en phase clinique IV, on aura une idée précise lorsqu'un nombre significatif de "patients" seront exposés pendant un temps suffisant. Ce temps suffisant dépend de l'effet recherché : aiguë, chronique, génotoxique-cancérigène pour évaluer un effet cancérigène dans la population générale il faut en principe un recul sur une génération complète (20-30 ans) d'exposition voire 1.5 générations (30-50 ans) (-sauf si cancer d'apparition rapide) Ça c'est une leçon apprise avec certain cancers rares induits par des polluants et à développement lent (ainsi en est il du cancer du nasopharynx et des formaldéhydes chez des utilisateurs particuliers) pour un effet tératogène il faut au moins une génération voire deux (30-60/70 ans) notamment pour comprendre les modifications épigéntiques (cas d'effet sur la génération N+1 voire N+2 comme dans le distilbène)
  5. Rayonnement EM

    Juste pour préciser, si les connaissances scientifiques sont là, c'est la volonté politique ou l'inertie médicale ou l'action des lobbies qui ralentie la prise en compte du risque Amiante : danger identifié en 1890 matériau interdit en France en 1997 DDT : Apparu dans les années 30, premiers doutes dans les années 60 (après les années d'usage massif), interdiction en 74 aux USA, 84 en GB Pyralènes : Apparu dans les années 20, Risque évalué dans les années 70, interdit 87 en France sang contaminé : c'est plus à l'affaire tests Abbott contre Pasteur et l'absence de directives claires du Ministère de la Santé. Sur ce coup là, juste 18 mois de perdu Pour revenir sur les ondes, l'exposition aux ondes GSM d'une proportion majeure de la population est suffisamment récente pour qu'on puisse envisager de manquer de recul sur les risques ou leur absence (2007-2008 pour les prémisses 900 Mhz si je me rappelle bien) Encore une fois, j'ai tendance à rester prudent. Pour l'instant pas de preuves formelles malgré des études de plus en plus nombreuses (mais essentiellement sur des modèles) souvent contradictoires On est encore loin d'avoir des données pour pouvoir faire des méta-analyses avec des années de big data derrière soit Donc en ce qui me concerne je ne tranche ni dans un sens ni dans l'autre. Par contre, ceux qui tranchent un peu facilement, pour moi ont des idées trop arrêtées dans un sens ou dans l'autre
  6. Le YEMEN en voie de "Somalisation"

    <comme rappelé pas de vidéos explicitement gores ici>
  7. Rayonnement EM

    Pour les exemples ils ne manquent pas Effectivement tabac, amiante, mais auss HIV (sang contaminé), Composés aromatiques volatiles, DDT, pyralène, mercure, radioactivité (nuage/frontière toussa) et j'en passe Pour les ondes, comme je disais ça mériterait d'etre confirmé ou infirmé mais le simple fait que l'on déconseille de dormir avec un mobile allumé à proximité de la tete pour les enfants et les adolescents signale un doute raisonnable et légitime quant à l'effet à long terme Pour le HS/PE m'est avis que tu mélanges un peu tout Les définitions académiques sont pourtant claires : toxicité = effet toxique hors dose thérapeutique/physiologique soit chronique soit aiguë Effet indésirable = effet non voulu/délétère à dose thérapeutique/physiologique ton exemple du vaccin chez les nourrissons rentre dans le second cas ton exemple du manque d'eau ne rentre ni dans l'un ni dans l'autre L'excès d'eau est par définition un phénomène toxique Quant à l'exemple des PE il ne rentre pas dans le cadre de la toxicité puisqu'on parle de doses de niveau physiologique (même si infinitésimales). Pas le cas des métaux lourds qui eux ont une dose toxique relative au poids Encore une fois 1 fentogramme d'un hormomimétique administré à un temps T lors du développement embryonnaire peut avoir un effet délétère par dérégulation de l'embryogénèse quand la même hormone est indispensable à la même dose (voir une dose supérieure) deux semaine plus tard pour une mise en place correcte des organes Tout le problème étant justement une absence de toxicité tissulaire ou cellulaire mais un développement anormal (organisation des organes et tissus) de l'individu Sans parler des effets épigénétiques qui sont également des processus non liés à la toxicité ni aigue ni chronique
  8. Rayonnement EM

    Hum Je ne suis pas d'accord avec ton approche des PE. Le souci n'est pas la dose mais le moment au cours du developpement embryonnaire ou elle est administrée et c'est bien là que la règle de Paracelse n'est plus valide A la même dose certains PE ne vont rien faire à un foetus de 4 mois et foutre en l'air le developpement d'organes chez un foetus de 3 mois. Et pour montrer à quel point c'est vicieux certains PE a une dose D sont indispensables à un temps précoce (quelques jours de developpement) mais cette même dose fout en l'air tout le système une semaine plus tard On peut donc avoir un effet sur le developpement à un temps précoce ou tardif indépendemment des doses (sauf si charge massive) et c'est là que le aradigme de Paracelse n'est plu d'actualité On ne parle d'ailleurs quasi jamais de toxicité (sauf par facilité sémantique) pour les PE mais d'effets hormonomimétiques. Sauf à des doses industrielles ou abérantes il n'ya ni toxicité aigue, ni toxicité chronique mais tératogénicité/perturbation du developpement embryonnaire Idem avec les molécules qui modifient l'épigénétique comme le Distilbène au point qu'on ades effets à une génération N+2 Ce que je dis c'est que on a pris l'habitude de jouer avec des futurs scandales sanitaires qui eclatent 30-50-80 ans plus tard en faisant les innocents (on ne savait pas) Les exemples sont légions Etant donné que les exemples sont légion, avant d'invalidéer le risque lié aux ondes ou pas, il serait peut etre utile de faire des études plus poussées plutot que de balayer d'une main cette possibilité ou de s'y accrocher sur un mode conspirationniste
  9. Rayonnement EM

    @Brian McNewbie Je suis globalement d'accord avec ton post si ce n'est un seul bémol On réfléchit encore en terme Paracelsien (la dose fait le poison) y compris pour les ondes Or on sait que chez certaines personnes, à certains moments de la vie, en association avec certaines conditions ou pathologies ou via un effet synergique ce n'est plus vrai (voir le cas des perturbateurs endocriniens) De même on sait que certaines longueurs d'ondes perturbent la perméabilité membranaire ce qui pourrait (note le conditionnel) faciliter le passage de toxiques métaboliques, exogènes ou pathogènes via la barrière hématoencéphalique qui est censée être étanche On sait aussi que certaines longueurs d'ondes provoquent du stress cellulaire (émission de radicaux libres, protéines chaperones, etc) Beaucoup de questions, peu de réponses claires comme dans toute étude portant sur le cancer ou les ressentis de patients qui sont assez subjectifs et variables d'une personne à une autre (pour s'en convaincre voir la notation sur l'echelle de la douleur du même accident entre deux personnes) Toujours est il qu'on sature l'environnement d'éléments toujours plus nombreux, avec toujours plus de longueurs d'ondes variables. Vue la population exposée, vue la variabilité individuelle, vue la variabilité génétique m'étonnerais pas qu'il y ait des cas avérés. Ils vont etre difficile à prouver cela dit, d'autant plus que comme on est en face d'un pb de santé publique versus gros sous, on sait comment ça marche dans les commissions d'évaluation (voir les pesticides, les CAV, les phtalates etc)
  10. Dans le cas d'une réaction de subsistance/survie à une catastrophe globale je pense au contraire qu'il n'en aura rien à faire et ne sera probablement même pas au courant (les réseaux d'information ayant sauté et les compteurs Geiger étant limités en nombre) Sur, il va bouffer du tritium et autres cochoncetés et développer des tumeurs avant 50 ans mais il ne se posera pas la question de savoir si son potager ou sa cueillette de champignons est bouffable ou pas. C'est de toute façon l'immédiateté qui prime pour les fonctions de bases (eau/nourriture/abri)
  11. Que tu dis Si nos centrales entrent en fusion (y compris avec les systèmes de sécurité automatiques) les survivants vont luire en vert dans le noir mais pas partout Encore une fois le paysan du plateau anatolien va s'en contrefiche puissance 1000 En gros à moins d'une catastrophe planétaire majeure (type planetary killer) il restera toujours des communautés humaines pour repartir Par contre la civilisation actuelle on peut faire une croix dessus
  12. Oui donc c'est bien ce que je pensais, tu es autocentré Dans le cas d'un effondrement global (qui est le sujet de ce thread) se limiter à la France est comment dire .... hors sujet Donc je crois qu'on peut clore la discussion
  13. Et moi depuis le début je te parle du reste de l'europe voir du monde. C'est pourtant clairement explicité dans mes posts
  14. Tu serais pas du genre à couper les cheveux en quatre pour avoir raison, non ? La recup c'est de la recup, effectivement il faut un prétabli réutilisable ca nécessite qu'il y'ait eu des produits manufacturés avant le temps T de l'hypothétique catastrophe Oups justement nous sommes dans une société ou il y'a plein de "déchets" potentiellement utiles Accessoirement, pas de joints en caoutchoux, fermeture avec des couvercles alu réutilisés Pour le bois j'ai déja expliqué que je suis d'accord si le nombre de personnes "nécessiteuses" augmente. Seulement, à par un mouvement massif de population survivant des villes vers les campagnes, les coins les plus isolés resteront isolés Pour des villes du même genre jette donc un oeil aux coordonnées GPS : 41°42'11.02" N 22°51'28.01" E 40° 32' 12.865" N 33° 35' 18.2" E 42°22'24.59" N 45°37'32.99" E 40.181038, 58.411217. 47°39'22.03" N 24°32'23.57" E Et ke pourrais multiplier à l'envie Ce sont des zones isolés/très isolés, tu crois quoi, que tout le monde a accès à une ville majeure en quelques minutes de route Je réitère, tout le monde n'a pas l'infrastructure de l'Europe de l'Ouest Mais même tu as des coins avec une densité de population ridicule aux USA ou au Canada où dans certain coins, les gens vivent de façon encore significative de peche-chasse ou d'un potager même si ils ont la TV par cable
  15. Je pense que tu n'as pas notion de comment ça se déroule bocaux en verre ? recup depuis des années, toujours les même (à part la casse) Poele en fonte ? Pareil, il doit avoir 3 fois mon age Le bois ? Y'en a des centaines de km alentour Alors oui c'est un ensemble rural (un gros bourg et une dizaines de villages voire hamaux ) de 8000 habitants en tout avec la première ville d'importance à 2 heures de route Oui si ils passaient à plus ce serait compliqué je n'ai pas dit le contraire Mais des régions comme cela y'en a en pagaille ailleurs qu'en France. Tout est un problème de densité de population On n'est ni le centre du monde ni l'exemple universel et tout le monde n'a pas la densité et l'empreinte au sol de ¨Paris, NY ou Pekin