Kiriyama

Members
  • Content Count

    33,909
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    14

Kiriyama last won the day on January 26 2018

Kiriyama had the most liked content!

Community Reputation

3,215 Excellent

About Kiriyama

  • Rank
    Légende

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Pays
    Switzerland

Recent Profile Visitors

20,017 profile views
  1. Bonjour, C'est assez peu connu, mais la Suisse a été un des champs de bataille de la guerre entre Staline et Trotski et ses derniers fidèles. Après la prise de pouvoir de Staline, les trotskistes fuient à travers le monde, et l'un d'eux, Ignace Reiss, trouve refuge en Suisse. Né en 1899 à Pidvolotchysk (Autriche-Hongrie, aujourd'hui en Ukraine), il deviendra d'abord un militant socialiste avant d'entamer une carrière d'agent de renseignements sous le pseudonyme de Ludwig. Probablement déçu par la tournure prise par les événements en Russie et notamment les procès de Moscou (*), il envoie sa lettre de démission au Comité central du Parti communiste en juillet 1937 et annonce qu'il se rallie à la quatrième Internationale de Trotski. Il renvoie également à Moscou sa décoration de l'Ordre du Drapeau rouge. Le 4 septembre 1937, son corps criblé de balles est retrouvé au bord de la route de Chamblandes, près de Lausanne. La police helvétique enquêtera sur cet assassinat et identifiera plusieurs des tueurs, dont des "Russes blancs" retournés par le NKVD et qui agissaient par patrio­tisme et dans l’espoir de ren­trer un jour au pays. Pourtant, la plupart d'entre eux et d'entre elles seront ensuite éliminés à leur tour par le NKVD. (*) L'abandon de la révolution espagnole par Staline aurait aussi joué un rôle dans sa décision.
  2. Il y a peut-être des casseroles dont on ignore encore l’existence.
  3. En même temps, on le sait depuis longtemps, ce qui n'a pas empêché la stupide cupidité de nos dirigeants et "capitaine d'industrie" d'en faire fi.
  4. "Tuez-les" : le président philippin ordonne à la police d'abattre les contrevenants aux mesures de confinement contre le coronavirus A lire ici.
  5. De toute façon, le diamètre de la soute d'un Il-96 et d'un An-124 ne sont pas du tout comparables.
  6. En fait j'achète mes DSi toujours au même endroit depuis que le magazine a commencé à paraître. Le libraire prend un exemplaire juste pour moi, ça m'aurait fait mal de laisser tomber. Par contre, pour certains magazine, il est impossible de s'abonner en dehors de la France. Je ne sais pas à quoi c'est dû. Peut-être que c'est considéré comme de la presse régionale.
  7. De toute façon, il vivait déjà la moitié de l'année à l'étranger. Je ne sais pas comment il fait pour gouverner un pays où il n'est présent que la moitié du temps, mais bon.
  8. Kiriyama

    Achat suisse

    Les T1 sont quand même des standards assez dépassés. Je pensais à des Typhoon neufs et modernes, mais vendus à prix cassé, quitte à les vendre quasiment à perte.
  9. Kiriyama

    Achat suisse

    Oui, j'avais oublié d'inclure cet aspect. J'ai édité mon message.
  10. Kiriyama

    Achat suisse

    Je pense que le Rafale ne peut perdre "que" pour des raisons politiques/diplomatiques/financiers, parce que sur le papier c'est probablement le meilleur appareil en lice… et pourtant le Typhoon est un avion qui m'est très sympathique. Maintenant concernant le Typhoon justement, sachant qu'il est inférieur au Rafale (et j'aimerais savoir comment il se débrouille face à un Super Hornet), est-ce que son fabricant ne pourrait pas être tenté de le brader ? Soit le vendre quasiment à perte, soit proposer de gros offsets. Battu sur le plan technique, le vendeur peut essayer de l'emporter sur le plan financier. Ca me fait un peu penser à la Grèce quand elle a acheté des Leopard 2. Ils étaient inférieurs au Leclerc et Abrams, mais KMW a fait une offre financièrement imbattable.
  11. Kiriyama

    Achat suisse

    Par solidarité.
  12. Je les ai tous achetés depuis le 4e numéro, mais je ne les ai pas tous conservés en fait. Manque de précision. Il n'y a que les hors-série que j'achète occasionnellement, si le sujet me plait. Edit : une chose assez importante ! J'achète toujours mes magazines en librairie, pour soutenir le commerce de proximité, sauf certains introuvables où je passe par Journaux.fr. Mais je lis souvent des éditoriaux dans certains magazines, où les journalistes disent qu'il faut s'abonner pour soutenir le magazine. Mais est-ce que financièrement ça fait une différence si j'achète les magazines à l'unité en librairie au lieu de m'abonner ?