Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

MIC_A

Members
  • Posts

    1,117
  • Joined

  • Last visited

Reputation

902 Excellent

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

2,873 profile views
  1. L’intonation/diffusion me rappelle le AK Néo Zélandais, ça galvanise les troupes avant le combat !
  2. Chiche ! Ils fument quoi à la Douma ?
  3. Hum, ça se discute ! Le jour ou des pays aillant des hurluberlus à leurs têtes (on n'y échappe pas) qui pourraient se comporter comme la Russie actuelle, je me sers, je prends ce que je veux et j'atomise le premier qui viendra me taper sur les doigts, tu vois le tableau ? Des champignons à profusions pour un oui ou un non ! Surtout que ce genre d'énergumènes n'en a généralement rien à cirer de la condition humaine que ce soit chez lui ou le voisin. Ton exemple de 91 contre l'Irak était de dissuader les Irakien d'utiliser leur arsenal chimique et ça semble avoir fonctionné, de là à affirmer de ce qui se serait passé si il en avait été autrement avec la coalition engagée, je peux me tromper mais j'ai de sérieux doutes ! Dans l'actuel conflit, on est plus du tout dans ce cadre. Avec du recul et la vision des efforts de réarmements Russes depuis 20 ans beaucoup ont été axés sur la multiplicités des "couches" anti aériennes et anti missiles avec la pléthore de types d'armements dédiés, nettement plus qu'ailleurs et le développement de nouvelles armes offensives hypersoniques réduisant d'autant les distances et préavis de réactions pour la pays visé avec certainement un effet de surprise générant un chaos et laissant l'attaqué sans réactions immédiates ? Lors du déclenchement des hostilités, serait-il possible que les décideurs Russes aient eu à un moment la certitude de passer outre une possible riposte nucléaire qu'ils auraient pu intercepter pour se permettre de menacer à tout va avant de s'apercevoir que les informations distillées par leurs services de renseignements et préparation de leur état major garanties apportés sur "l'opération spéciale" et sa réussite se sont avérées fausses. Peut être un gros doute sur les "bulles" protectrices qui restent perméables sur des missiles antédiluviens/menaces d'aéronefs et autres joyeusetés sur les bases frontalière de l'Ukraine ?
  4. A l'inverse, la Russie pourtant bien pourvu en armements conventionnels plus que pléthoriques et l'affichage régulier de sa puissance militaire se permet d'envahir son voisin, de réduire des villes en cendres, de piller et faire bien pire, tout en menaçant l'Ukraine de nucléaire si jamais ils menaient une riposte de même niveau sur son propre territoire et a étendu la menace à tout interventionnisme extérieur. Paradoxal, alors que le nuke, jusqu'à présent servait à dissuader en cas d'agressions ou invasion de son territoire, utilisé de cette façon s'en est fini de "l'équilibre" trouvé depuis 57 ans ! Les pays non détenteurs de ces armes peuvent se faire du soucis ! C'est le vrais changement de posture ! le paradigme nucléaire dévoyé par le pays qui doit détenir le plus d'armes de ce type au monde, à croire qu'ils disposeraient de l'arme ultime pour se permettre autant de "légèretés diplomatiques" A partir de là, tout devient possible, si les verrous posés sur leurs utilisations "sautent les uns après les autres" car la caste au pouvoir se noie dans son endoctrinement/détermination, (valable pour tous les pays détendeurs de ces armes), le résultat probante à terme si ça se calme : Une prolifération du développement de ces armes et banalisation de leur utilisation en attendant de trouver encore plus dissuasif mais surtout faillite de la dissuasion telle qu'elle a perduré ! Un avenir incertain du monde entre les mains d'un petit nombre calculateur, sommes nous voué à disparaitre ?
  5. Etonnant, j'ai des billes en bourse à la baisse sur les matières premières depuis au moins un mois alors que ces dernières étaient jusqu'à présent en positif, pétrole compris !
  6. Bah, il joue sa partition et vise certainement la place de calife ou pas loin ! En attendant, ce mec est tout sauf fiable, dommage pour qui le suivra il est loin de faire l'unanimité et ne manque jamais une occasion de nous chier dans les bottes ! Il est beau parleur, qu'il prenne les décisions qu'il jugera bonnes pour son pays s'il en a un jour le pouvoir. Trop pris l'habitude de rejeter la faute sur les uns et les autres mais incapable de prendre leur destin en main,avec une corruption qui reste endémique. Dans la droite ligne de la décadence de ce pays qui implosera tôt ou tard, trop d'ethnies qui se détestent pour que la mayonnaise prenne. Mais qu'est-ce qu'on est allé foutre là bas pendant tout ce temps à dépenser des milliards et perdre des soldats morts pour qui et pourquoi ?
  7. Ben voyons, ce qui serait inacceptable pour les Russes devrait l'être pour les autres ? Personnellement, j'en est rien à faire du logiciel Russe et de sa clique de voleurs/escrocs au pouvoir qui décident de qui et comment vivre toujours au nom de la patrie mais en réalité pour se remplir les poches sur le dos de leurs compatriotes à l’excès ! Comment le peuple Russe peut-il être aussi aveugle, qu'il regarde les biens et actifs de leurs dirigeants pour s'en convaincre pendant qu'eux tire la langue ou se font trouer la peau pour leur maintient au pouvoir ! Nous sommes dans un monde interconnecté ou tout fini par se savoir, même avec la censure d'état telle qu'érigée en Russie. Comment se fait-il que rien ne transpire chez eux alors que les hackeurs ne manquent pas pour diffuser quelques scandales; leur société serait gangréné à ce point dans toutes les couches sociale qui fait qu'une majorité restent satisfaite de cette corruption ? L'autre petit problème est que depuis maintenant quelques années, les frontières de la fédération de Russie ont une fâcheuse tendance à se déplacer et le sieur VP les intègre de facto comme son territoire. A ce rythme si on le laisse faire, il s'arrêtera ou selon toi ? L'UE considérée comme ennemie ça ne me semblait pas évident il y a peu vu les échanges dans tous les domaines, anciens pays de l'Est passés à l'Ouest depuis compris ! Ce n'est certainement pas à nous de changer le mode de vie russe mais il semble que l'interactivité crée plaisait aux Russes (du moins ceux des villes) et cette tendance à l'occidentalisation commençait peut être à inquiéter le pouvoir en place ou des comparaisons de modes de vie pouvaient faire ressortir les abus et politiques intransigeantes en place et faire naitre une envie de changer ça. Si le régime en place en Russie convient à d'autres pays qu'ils l’accueillent à bras ouvert mais je ne vois personne se bousculer au portillon et c'est plutôt l'inverse qui s'est passé ! imposer sa vision par la force ne dure pas éternellement, d'autres pays satellites en prennent conscience avec le conflit en Ukraine et il se pourrait bien que la boite de Pandore finisse par revenir dans les dents de celui qui l'a ouverte ! Qui prépare la guerre en dépensant sans compter alors que bien d'autres préoccupations prévalent, l'Europe frileuse sur les questions militaires au point de s'être prostitué via l'OTAN, les US qui disposent d'un budget démentiel à la mesure de leur économie et en jouent à volonté ?
  8. Bien d'accord jusqu'aux évènements de Crimée ou on a tardé à comprendre que ce n'était que le commencement larvé d'un conflit à venir. Depuis quatre mois les dés sont jetés et bien malin qui sera en mesure de lire les pensées/desseins de VP et de sa clique et comment ça va tourner, vu que coté armement ça augmente en puissance et porté coté Ukrainien et finira par se voir! Les dirigeants Russe on eu le temps d'y réfléchir et avaient misé sur un écrasement complet et rapide des Ukrainiens comme pour la Crimée et nous mettre devant le fait accompli. Le plan n'a pas fonctionné et l'UE s'est rebiffée comme jamais vu auparavant, cette entente possible, on pouvait y croire (pas moi depuis l'avènement de VP), maintenant ça semble raté pour longtemps sauf changements miraculeux. Faire rentrer le loup dans la bergerie UE, faudrait un vrais changement de mentalité coté russe qui ne semble comprendre que le rapport de force.
  9. Je m'étonne de cette insistance alors que l'instigateur de cette "opération spéciale" responsable de tout ce merdier et malgré les morts et destructions, continu de faire la sourde oreille et poursuit son œuvre, malgré le "canal resté ouvert et ira probablement jusqu'au bout de sa folle tentative si on le laisse faire avec un ressentiment encore plus marqué pour l'occident. Donc, on poursuit en parallèle la livraison d'armes vrais ou simulée pour certains alors qu'il serait souhaitable de faire bloc au moins en façade, vu les menaces continues de VP, c'est vraiment pas le moment de se défiler au risque plus tard de le regretter. Des pays qui souffrent de sanctions mais ne pipent pas mots, ou quand ils le font ciblent le mauvais cheval cause de tous leurs maux ou trop peur de froisser car ils mesurent leurs dépendances ? Va falloir ré apprendre la résilience et retrouver le système D, nous avons semble t-il mangé notre pain blanc à chacun de porter sa croix et faire au mieux si l'intérêt général ne peut être garantie par ceux qui prennent les décisions.
  10. Pas de problèmes économique, alors qu'elle en avait avant la guerre ? C'est pas un peu généraliste cette analyse et un gros poil biaisée ? Comme si tous les Russes vivaient à Moscou et ailleurs dans le pays ça se passe comment ? J'ai toujours entendu qu'un pays en guerre passait en économie de guerre et priorisait sa gestion en se passant du superflu pour acquerir ou fabriquer des armes pour continuer le combat. La Russie innove dans le concept et gagne du fric malgré la pertes colossale d'hommes et de matériels, sans parler des sanctions qui doivent faire très mal aux affairistes Je souhaite bonne chance aux investisseurs qui y croient, en France, certains se souviennent encore de la fiabilité Russe sur le remboursement d'emprunts d'état. Sauf à ponctionner tous les oligarques et taper dans la cagnotte à Poutine, même si s'était possible serait-ce suffisant ?
  11. Les décisions de l'UE ont surpris dans leurs unanimités et leurs radicalités et plus encore lorsque d'autres pays par nature "plus neutres" les ont rejoint bien au delà de ce qui paraissait possible. J'ai fait parti du lot en qualité de simple citoyen mais Poutine lui devait parier sur une réaction molle car il savait l'UE trop dépendante du gaz et pétrole Russe et pourtant ! Mourir pour l'Ukraine peut être pas mais pour sa patrie son mode de vie, protéger sa famille et ses biens, certainement ! Qui dit qu'il s'arrêtera à l'Ukraine si on le laisse faire, personne est en mesure aujourd’hui de l'affirmer. Déclencher une guerre qui n'en est pas une au yeux des Russes sous de fallacieux prétextes et réduire le voisin en poussière en s'accaparant au passage de tout ce qui peut l'être et menacer ce dernier de l'atomiser si jamais il étendait le conflit sur son territoire alors que lui se permet tout, étrange façon de faire la guerre ! Dans ces conditions, vaut -il mieux attendre d'avoir l’envahisseur sur son sol ou l'avoiner chez le voisin plutôt lointain par proxy interposé? La solution trouvée semble être la deuxième et pas assez à mon goût peut importe la menace de nucléarisation surtout vis à vis de pays détenant aussi ce type d'armes similaires car à la sortie personne ne serait gagnant sur le continent mais réjouirait certainement ailleurs, d’où ma méfiance sur l'engagement "sans failles" US, surtout nucléaire ! J'ose espérer que nos dirigeants ont enfin les yeux bien ouverts sur la réalité actuelle et sur les ruines fumantes des dividendes de la paix ou on réalise à quel point on est à poil devant un pays et des dirigeants qui rêvent à nouveau de puissance hégémonique et s'y sont préparés mais peut être pas assez, l'avenir nous le dira.
  12. J'adore la nuance "capable de transporter" et quoi en sous entendu bien que j'ai ma petite idée la dessus?
  13. Qu'il se rassure, pour la hausse des prix, c'est pareil chez nous ! Comme quoi on à tous les mêmes préoccupations immédiates et à plus long terme, le remplissage du caddie au moindre coût en se limitant au strict nécessaire. Les envolées lyrique des dirigeants ne font pas toujours bon ménage avec la réalité du quotidien de l'ensemble de la population.
  14. Reste à voir la suite ! Un retour sur terre après avoir longtemps plané, avec comme point de mire les US/UK, s'ils persistent dans leurs entêtements ou si les Australiens redeviennent plus "raisonnable" et comprennent que le rêve a été négocié au prix fort diplomatiquement/commercialement/militairement. Quel sera la nouvelle tendance ?
  15. Ce que je retiens est que cette guerre est arrivée au pire moment pour les dirigeants Français avec des discours d'orientations diffusés depuis 2017 sur la dépendance de l'UE envers les US, sans échos positifs de la part de nos partenaires ! Entre la prise de fonction de la présidence du conseil de l'Europe pour six mois et les élections dans notre pays ne laissaient pas les coudées franches pour engager le pays sur une voie qui aurait possiblement nuit à la réélection (fort tropismes Russe et US) avec l'incertitude d'une remise en cause de décisions trop tranchées dans le cas ou l'opposition l'aurait emporté. Sur les appels passés à VP, c'est de la diplomatie même si elle est apparue par moment "ridicule" on verra à la sortie de ce conflit s'il était opportun de maintenir un canal "ouvert" ou pas qui semble être le ba à ba de la diplomatie ! Un certain Général en France l'avait bien compris et fait savoir en son temps sa vision du non alignement, galvaudé depuis pas ses prédécesseurs ! La volonté Française mainte fois prôné de s’émanciper des US apparait comme une utopie tant le comportement de nos "alliés" est intangible malgré les discours de Trump qui ont été mal perçus à l'époque mais sont restés sans lendemain avec la venue de Biden. Si les pays de l'Est comme le reste de l'Europe de l'Ouest se sentent plus à l'abri sous la protection US que les engagements militaires d'autre pays, ça reste leurs choix mais faudra pas venir pleurer de retours de flammes à jouer les "gros bras" quand on est plutôt chétif et compter sur le protecteur lointain qui n'interviendra que si ses intérêts coïncident ! La Grèce l'a il me semble bien compris lors de ses démêlés avec la Turquie, un vrais cas d'école ! Certains en Europe ont cru ou croient toujours pouvoir bénéficier du parapluie nucléaire Français sans contre-parties (efforts budgétaire militaire et réformes des institutions), ce que fait l'Oncle Sam qui en retire un bénéfice substantiel mais ne garanti pas pour autant son implication hors conventionnel, on le voit bien sur le désir d’escalade qui atteins ses limites ! Ce conflit aura le mérite de renverser les quilles et mettre l'Europe devant ses responsabilités car aux premières loges si la guerre devait s'étendre, on verra bien ce qu'il va en sortir ! Certains pays, genre Pologne devraient rester plus mesurés (provocations) tout en montrant leurs détermination à en découdre si VP avait des velléités de pousser trop loin ses ambitions.
×
×
  • Create New...