Fusilier

Members
  • Content Count

    20,668
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    109

Fusilier last won the day on June 24

Fusilier had the most liked content!

Community Reputation

6,355 Excellent

About Fusilier

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Pays
    Galicia

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Suffit de demander ... Les bateaux de chaque catégorie de conception doivent être conçus et construits pour résister à ces paramètres en ce qui concerne la stabilité, la flottabilité et les autres exigences essentielles pertinentes énoncées dans la présente annexe et pour avoir de bonnes caractéristiques de manœuvrabilité. Exemple Centaure 850 V Pro Catégorie de conception CE maxi C Soit : "Un bateau de la catégorie de conception C est considéré comme conçu pour des vents pouvant aller jusqu’à la force 6 comprise et des vagues pouvant atteindre une hauteur significative jusqu’à 4 mètres compris" Ce n'est pas l'exemple plus extrême, les Zodiac (toujours en plaisance) sont parfois classés au-dessus pour l'équivalent Les bateaux milis échappent peut-être à cette classification (ou pas) à priori ils sont plus solides. Exemple en images En prime une séance old school, le passage de la barre de l'Etel , c'est juste à côté du terrain de jeu de l'ECOFUS, le Lines Quand tu verras un CB faire ça on en reparle
  2. Tu sais que les SRC 90 E c'est beaucoup plus léger (dans les 7 t) que les CB cités plus haut. La plupart de ceux commandés à l'époque par la Suède et encore en service ont été donnés aux services de secours . Il me semble que maintenant ils sont vendus pour des utilisations civiles. D'ailleurs, après l'affaire de l'évacuation au Yemen, on avait eu une discussion et j'avais proposé ce modèle pour l'évacuation de ressortissants. Les danois ont 2 embarqués sur l'Absalon et aussi deux hélicoptères et deux RIbs par bateau et comme tu dis c'est une affaire de doctrine Egalement 2 sur chaque Rasmussen en version SAR , modifiés pour la glace. Leurs forces spéciales lors de l'opération Atalante ( vers 2009) déployés depuis l'Absalon, ils aiment les RIBs eux aussi T'est infernal, une vraie tête de mule! T'est pas allé chercher une deux autres Je savais que tu risquais d'avoir ce genre de réaction, j'ai mis ça juste pour illustrer le passage de vague, pas pour illustrer une mer démontée.
  3. @christophe 38 Je suis en train de lire que la SNSM a adopté ou devrait adopter des systèmes SEAREKA, qui fournissent des systèmes MOB Sur le site de SEAREKA il y a ce type de système qui ressemble à ce que tu as. https://seareka.com/e-narwhal-gerer-sa-securite-en-autonomie/ Comme c'est français et adopté par la SNSM , peut-être qu'il y a des chances que cela devienne officiel chez nous. https://seareka.com/
  4. Ils font partie du COS, crois-tu que si cela avait un intérêt opérationnel, ils ne se seraient pas posé la question? Quand à savoir si le CB est adapté même en termes low cost, c'est une autre affaire. Quels pays, de qui on parle? Des concepts et des produits on en trouve plein chez les fabricants. Mais combien sont opérationnels, mis en oeuvre réellement. L'US Navy bien sur, eux ils ont de tout. Le SBS, je crois qu'a un moment donné ils avaient une sorte de cigarette (est-ce toujours le cas ?) en tout cas rien à a connaissance, qui ressemble au concept auquel tu te référés. La MM a développé la classe Cabrini pour le COMSUBIN (deux unités) Mais, ce sont plutôt des "patrouilleurs forces spéciales" (44 m, 190 t) à vocation anti terrorisme; Les Russes ? Ce n'est pas forcement leur point fort. Les Chinois? Autre, je veux dire sérieux. Il va pas t'en rester beaucoup qui pourraient avoir le besoin et les moyens d'une telle capacité. Combien de pays sont capables de larguer en mer des engins comme l'ECUME (ou l'ETRACO) et démarrer une mission à partir de là. Combien de marines disposent de SNA ou vont disposer de soums avec hangar pour véhicules sous-marins. A vrai dire je n'en sais rien, mais ça doit se compter sur la moitié ou le quart des doigts de la main gauche. NB On ne sait pas vraiment de quoi disposent les nageurs DGSE (chez nous c'est en double, voir en triple ) un ancien de chez eux parlait de traversées Corse Continent en cigarette, c'était peut être une autre époque.
  5. Pensé à la zone habituelle d'entrainement de l'EcoFus et Commandos, le Raz de Sein à environ 70 nautiques, Ouessant à 100 , et que les entraînements ne sont pas réservés à l'été ou le beau temps. De même l'assaut à la mer. Les Raids zodiac de l'Ecole, avec tous les cours mélangés, ça pouvait faire (je ne sais si c'est toujours en usage) Lorient => plages de Normandie ou Lorient => Plages des Landes (loin d'être les plus simples) ; certes pas en semi rigide juste en futura. il existe une école, civile, à Concarneau qui offre des cours de pilotage "semi rigide mauvais temps" , leur terrain de jeu c'est le Raz et Ouessant. Et c'est des coins, suffit d'un vent opposé au courant pour être bien secoué. Tu connais le dicton, naviguer en Bretagne tu peux naviguer n'importe où dans le monde. . Ca par exemple, c'est difficile à faire , voir impossible, en CB. A Priori un intercepteur devrait pouvoir. celle-ci, c'est juste pour montrer le passage de vague. je n'ai pas trouvé l'équivalent en CB (et j'aimerais bien crois-moi) Comme déjà dit, le CB comme engin amphibie pas de pb , soumis aux même règles "état de mer max" que les autres engins. C'est un engin magnifique et le voir posé comme ça, montre son adaptation comme engin amphibie. Le souci , c'est qu'il a un tirant d'eau équivalent à celui d'un semi rigide (dans les 0,8 de mémoire) avec une répartition des masses et une hauteur sur l'eau différente, ça, ça peut avoir une influence sur la stabilité. Je ne saurais me prononcer sur son profil de carène qui tend à s'aplatir vers l'arrière, à voir avec nos spécialistes, Armen et Eau tarie. Quand à l'intercepteur, ça mission est, citation texte officiel : "Les Vedettes protégées de défense maritime et portuaire (VPDMP) interviendront en complément des vecteurs nautiques déjà en service dans les unités de fusiliers marins. Elles leur permettront d’assurer efficacement leurs missions dans le cadre de la défense maritime du territoire : escorte d’unités précieuses de la marine ainsi que surveillance et intervention dans les eaux territoriales" Cela inclus le CTM dans nos eaux. "Elles pourront également servir lors d’opérations extérieures aéromaritimes" Qu'en entendent-ils par "OPEX aéromaritime", ça... "Défense du plan d'eau en opé amphibie" et/ ou opération d'interdiction maritime, deux missions qui rentrent dan le cadre des missions Fus. Autre chose...?
  6. Fusilier

    Marine Britannique

    En tout cas les perfides, cahin-caha, ils continuent leur bonhomme de chemin, après les PA, les pétroliers, maintenant les transports de solides. Pour remplacer les trois forts ? En tout cas, leur RFA, ce génial mélange de civils et militaires, c'est impressionnant, 4 tankers tout neufs , 2 Wave de 15 ans d'âge, les trois "forts" Plus les 3 Bay, l'Argus, les 4 Point et le pétrolier affrété Maersk Rapier
  7. Il y a déjà pas mal d'années, on avait parlé chez 'cols bleus et pompons rouges" Comme il y avait pas mal d'anciens de toutes spécialités , officiers compris, il y avait même des Commandos Leur avis était tranché: trop bruyant, trop visible. Alors Ponchardier... J'ai pourtant plaidé en faveur de l'engin Sur les BPC pourquoi pas. La question demeure : pour faire quoi et à la place de quoi, dans le cadre doctrinaire actuel.
  8. Fusilier

    Le successeur du CdG

    Je crois surtout que tu restes à des généralités, ce qui t'évite de poser la question : comment ça pourrait vraiment fonctionner? On ne peut s'en sortir avec une pirouette, genre :"il y a qu'à automatiser l'appontage" c'est beaucoup plus compliqué que ça, ça touche les pilotes et tout ce qui avec et autour. Si tu mets toutes les variables et les fais tourner, tu vas finir par un modèle avec une ou des escadrille(s) spécialisée(s), pilotes et avions; dont une partie du temps (beaucoup) devra être consacré à l'entretien des qualifs, forcement sous contrôle MN / AvIA tout simplement par ce que c'est la MN qui déciderait s'ils sont aptes et évidemment sous son contrôle opérationnel. ( ça va ravir l'AdA ) Alors tu risques de te poser la question qui tue: quel intérêt d'avoir un uniforme différent...?
  9. Fusilier

    Le successeur du CdG

    Je crois que tu ne te rends pas compte du niveau d'entrainement / spécialisation nécessaire. Comme déjà indiqué, les pilotes AdA en échange marine suivent un cours de navalisation. ensuite ils sont intégrés dans une flottille et entretiennent le savoir-faire le temps de l'échange. Faire l'inverse, c'est beaucoup plus simple. En supposant que tous les pilotes de l'AdA (ou une partie) suivent un stage de navalisation, ça ne sera pas le même, selon qu'ils sont confirmés ou non (plus ou moins long) Avec quel type de qualifs, les mêmes que les pilotes aéronavale, tir de exocet et toussa? Dans ce cas, ajoute du temps à la formation basique. Uniquement assaut vers la terre, comme les escadrilles des Marines sur les PA US Navy (eux ils ne font que ça et ils sont pilotes aéronavale native) Puis, il s'agirait d'entretenir ces qualifications, donc de disposer d'une plateforme et du temps en mer. C'est loin d'être simple en gestion RH, sans compter qu'ils faut des appareils navalisés (plus chers) et quel coût global pour tout ça.
  10. Fusilier

    Le successeur du CdG

    Il faut surtout imaginer l'appontage en conditions dégradées; ce sont des choses qui arrivent en guerre... Les pilotes AdA en échange dans la Marine, suivent un cours de navalisation aux US. Comment ça se passe, deux filières formation initiale pour les pilotes aéronavale, soit "full us" soit moitié en France et moitié aux US, Ils sont native. navalisés. Les pilotes AdA, qui sont en principe des pilotes confirmés, suivent un cours de navalisation adapté, dit accéléré Pour tout savoir : https://www.chassemeridian.com/
  11. tu vois bien que ce sont des essais techniques, qu'ils "galèrent" pour monter le moteur à bord ( j'ai eu peur pour l'antenne) qu'ils cherchent comment sortir de l'eau le zodiac et l'amarrer. Ils essaient de voir comment leur approche tactique, par zod, peut s'adapter à l'engin. Que ce soit "laborieux" ce n'est pas anormal si c'est un essai. Tiens compte que ça se passe dans une eau abritée sans un ride, imagine la même opération rien qu'avec une un 1m de mer. Mais, il y a des solutions à tout, il existe des potences pour sortir les moteurs des annexes beaucoup de bateaux de plaisance en sont équipés. Soyons clairs, j'adore cet engin, et si c'était moi l'Amiral on aurait des CB 90 Je n'ai jamais lu autre chose que des éloges à propos du CB 90 https://www.royalnavy.mod.uk/news-and-latest-activity/news/2013/february/20/130220-royal-marines-host-swedish-counterparts Et je suis d'accord à 100 % avec cet article sur les potentialités de l'engin http://ukarmedforcescommentary.blogspot.com/2011/05/royal-marines-cb90-and-future-patrol.html Mais, les essais se passaient en 2011 et de nos jours à Faslane les RM mettent toujours en oeuvre des Archer class (qui datent de 2009) ci-dessous le le HMS raider. Nôtre intercepteur Fus est loin d'être ridicule à côté, voir il est plus rapide et plus armé. A mon avis, les RM ont d'autres chats à fouetter en ce moment, avec la mise en place du commando d'intervention maritime, qui est la priorité actuelle dans beaucoup de marines. Mais, ils n'auraient aucun mal à intégrer le CB dans leur ménagerie si diverse, surtout qu'ils sont adeptes des randonnées nordiques. Quand à l'US Navy, si elle a essayé et même acheté des CB 90 (6 exemp) elle s'est tournée pour armer sa protection défense (coastal riverine) vers les 34 pies (10 m) comme ci-dessous Pour les actions plus au large, ils ont adopté le MARK VI qui est beaucoup plus grand , 26 m 72 tonnes. Les 6 exemplaires de CB sont toujours en ligne, plutôt utilisés en eaux tranquilles (Golfe) ou en rivière. A dire vrai on n'en sait rien. Chaque navire est prévu pour un état de mer max = catégorie de navigation. Le fait est que des photos de semi rigides dans des mers formées tu vas en trouver; j'ai cherché l'équivalent pour le CB et pas trouvé, ça existe peut-être... A minima il y a de quoi mettre un point d'interrogation. Quand à la deuxième partie de ta phrase, il va de soi, que si l'on considère ces navires comme des amphibies, il n'y a pas de raison de leur demander une ténue à la mer supérieure à celle demandée à la batellerie habituelle. Cependant, dans le cas de figure d'une mise à l'eau / transit en mer formée et une action en eau abritée (bras de mer abrité, rade, baie, calanque, anse, estuaire, fjord etc) il est tout à fait possible qu'un semi rigide transite en mer formée et retrouve des conditions de tir plus maniables. NB les US ont d'autres bateaux comme les MARK V utilisés pour les opérations spéciales, avecc mise à l'eau du zod facile
  12. Plutôt du classique. Largage et ramassage des zods, un peu laborieux, . largage et ramassage de palmeurs. Ce sont des essais techniques, pas vraiment un cadre opérationnel. Et tout cas, quelle gueule ce CB 90 et sur les canaux des fjords c'est un régal. J'y pense, les RM et les KM ont des semi rigides "blindés" ou armés qui servent à l'appui feu / protection d'une force de débarquement; voir à un raid tir contre terre. C'est sur que ça le CB peut le faire, au bémol près de l'état de mer max,
  13. @P4 Les EDOP servent à faire ça entre autres. C'es beaucoup plus compliqué à faire depuis un CB , sans parler du décollage sur alerte, c'est pour ça que les EDOP NG sont hors bord et non en moteur intégré comme les premiers EDOP Pour les nouveaux intercepteurs faudra voir à l'usage, ils sont prévus pour l'abordage, sur les bords et à l'avant, mais plutôt pour aborder des gros bateaux.
  14. Les activités sont certes peu médiatisées, mais il a des démonstrations et y compris des procédures "sécrètes" .Jamais entendu parler du Tigre sur frégate, ou lu quelque chose d'approchant dans un papier de journaliste; vois pas comment en 12 ans on n'aurait pas eu un écho, ça ne serais-ce que sur le mode "une source bien informée à laisse entendre." sans parler que je ne vois pas l'ALAT ne pas se vanter de cette capacité... La vérité c'est qu''on n'en sait rien et qu'il est tout possible que cela ce soit arrêté en 2007.
  15. Navalisé, navalisé... tu vas vite en besogne. Pourquoi, à ton avis, les hélicoptères navalises ont des crochets, des systèmes de pliage des queues, etc... Ce qui ne me semble pas le cas du Tigre. Si l'on appelle "navalisé" la capacité d'apponter sur pont plat, tous les hélicoptères le sont à ce compte là. Différence entre un TTH standard et un TTH navalisé à l'italienne... Mais, peu importe, en 12 ans as tu entendu parler d'un deuxième appontage de Tigre sur frégate? (c'est difficile à cacher...) Par ce que avec un seul appontage sous l'égide de la DGA ou du GAMSTAT je ne sais quoi, ça parait un peu léger pour envisager une utilisation opérationnelle.Une chose est apponter sur pont plat, comme les hélicoptères que tu cites, et une autre sur frégate. Donc la question est, est-ce acté, par des procédures, entraînements, qualifications ou juste une hypothétique possibilité. Sur les LCS, t'est sur que les CH-53K sont prévus? Que je sache ils sont armés de Seahawket drones. Les LCS sont prévus pour la projection de FS, dans le cas d'espèce des SEAls. Il me semble qu'ils sont montés plutôt en seahawk voir en seahawk modifié (furtif) même s'ils peuvent utiliser plein d'autres. Quand bien même ça serait des CH-53, ça serait des appareils Navy, susceptibles d'être modifiés pour; vois pas la Navy s'amuser à prendre le risque, procéduriers comme ils sont.