Fusilier

Members
  • Content Count

    20,283
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    108

Fusilier last won the day on February 25

Fusilier had the most liked content!

Community Reputation

6,188 Excellent

About Fusilier

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Pays
    Galicia

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Fusilier

    SCAF-FCAS naval :quelles spécificités ?

    @neoretro Permet-moi de te dire que tu racontes n'importe quoi. Tu balances des chiffres, 250 millions par ci , 150 avions par là , ça n'a aucun sens et tu n'en sais rien, pas plus que les chefs de projet aujourd'hui n'ont une idée précise. Ce qu'il y a de bien avec le café du commerce, c'est que l'on fait des économies, pas besoin de bureaux d'études et toussa..
  2. Fusilier

    SCAF-FCAS naval :quelles spécificités ?

    Je vous sens un tantinet pessimistes Le F35 ne va pas remplacer les Eurofighter ni les F22 , F 15 aux USA. Si les Brits agitent le chiffon rouge du Tempest ce n'est pas pour rien.
  3. C'est un autre sujet, très vaste en soi. Mais, pour le relier aux divers thèmes effleurés dans ce sujet "Tercios" qui a un peu dérivé, penser au nombre d'universités et collèges supérieurs fondées aux Amériques des le 16e siècle, ça se compte par dizaines. Par exemple l'Université San Marcos au Perou fondée vers 1550 et toujours en activité (la plus ancienne université du continent américain) et pour les faire fonctionner fallait des gens formés issus, du moins au début, des universités de la péninsule. Tout comme les guerres en Europe absorbaient des forces vives, en soldats et budgets. Les Amériques ont absorbé non seulement des soldats et aventuriers, mais aussi des lettrés, savants, artisans, "ingénieurs", administrateurs, médecins, etc... des investissements, qui finalement contribueront au déclin espagnol postérieur. Mais, l'Extremadura d'aujourd'hui ne serait pas la même sans les palais, demeures et autres monuments, et ça se compte par dizaines voir centaines, construites par les Conquistadores sur leur terre d'origine.
  4. Fusilier

    Marine Belge (composante marine)

    Donc pouvoir repérer les passages dans les glaces
  5. Fusilier

    SCAF-FCAS naval :quelles spécificités ?

    voyons si ça marche @Born to sail
  6. Fusilier

    Marine Belge (composante marine)

    Il a été pensé pour aller dans les glaces? Je dis ça à cause des deux "pigeonniers" , celui au-dessus de la passerelle et celui au-dessus de l'étrave
  7. Le Champlain débarque du matériel à Port Dauphin (Sud Est Madagascar) afin d'armer le premier sémaphore malgache. Le Champlain transportait un véhicule 4x4 , une vedette, du matériel radio. https://mg.ambafrance.org/Securite-maritime-Le-Champlain-livre-pour-le-premier-semaphore-de-Madagascar https://www.colsbleus.fr/articles/11491
  8. Fusilier

    [PATMAR & SURMAR]

    Notez que qu'il semble prévue l'adoption, par la MN, de drones "MALE" qui viendraient compléter le dispositif PATMAR SURMAR.
  9. Ajoute l'expulsion des juifs en 1492, qui par la place qu'ils occupent dans le système économique ( artisans, banquiers, commerçants, médecins, etc) va signifier une perte significative, même si un certain nombre se convertit et reste. Idem avec l'expulsion des morisques (musulmans convertis à christianisme) même si là, l'importance réelle (le nombre d'expulsés) semble discutée. Sachant que la grande masse des musulmans d'Espagne c'était des mulaidis, c'est-à-dire des hispano-romains et des wisigoths convertis à l'islam. De ces convers à l'Islam dans la vallée de l'Ebre , on trouve les Banu Qasi (goths ) dans la zone de Tudela et Zaragoza, les Banu Sabrit et Banu Amrús, vers Huesca et Barbastro.
  10. C'est vrai que les guerres coûtent très cher et entraînent un cercle d'endettement de la couronne. Mais, ce n'est pas l'explication principale à l'appauvrissement. Ce sont plutôt les hauts salaires et les prix, qui font émigrer les activités, ou plutôt qui disqualifient vis à vis des productions étrangères. C'est une économie de rente, à la façon de la rente pétrolière, qui s'installe avec l'or des Amériques. Puis ceux enrichis aux Indes, investissent dans le somptuaire, palais, terres... Maladie d'une société ou l'hidalguisme est prégnant. A cette époque l'Espagne est un pays où l'on migre depuis la France, du massif central en particulier, on part y travailler afin d'amasser un pécule pendant quelques années avant de se marier. L'Espagne à cette époque c'est la mode vestimentaire, la langue, etc... Pour le reste, certaines choses me paraissent discutables. Le Tercio n'est pas qu'une machine de guerre en rase campagne, il est parfaitement adapté à l'assaut de fortifications (c'est un des héritages de la guerre de Grénade) il sait aussi faire face à la guerrilla, voir conduire des action de cette nature et/ou "commando" Il est possible qu'il y ait une certaine ossification de la pensée militaire espagnole, quoiqu'il y a des nombreux écrits au XVI et XVII. Je pense que tôt ou tard la centralisation de l'Etat français aurait pris le dessus sur l’archaïsme médiéval de la couronne espagnole. Pareil avec le développement de la proto bourgeoisie / capitalisme aux pays bas, les anglais en mer , pour ne pas parler des ottomans, ça faisait beaucoup pour un pays pas si peuplé et pas toujours bien administré
  11. Voir la réponse du gouvernement, qui me parait très sensée
  12. @Tancrède Après recherche j'ai trouvé une étude assez exhaustive. J'ai lu rapidement en diagonale, si j'ai bien compris , ça commence vers 1660 à partir des tercios provinciaux, puis ça s'est étendu rapidement à l'ensemble. Il note qu'avant cette date, des la fin du XVI il était de coutume de fournir aux nouveaux arrivants des vêtements dits de munition (les vêtements brun-marron plus haut cités) puis au début du 17e un semblant d'uniforme. Il semble que la règle à partir de 1660 était un uniforme par Tercio, qu'il soit provincial ou viejo
  13. Il s'agit des Tercios régionaux. Pour le reste de l'armée (tercios viejos et toussa) qui dépend plus directement du Roi, je n'ai pas d'info. Mais je vais chercher. C'est aussi significatif de la structure "administrative" des Royaumes d'Espagne qui restent régis, à l'époque, par des fueros particuliers. Note qu'à une époque le tercio classique de 3000 h pouvait comporter une subdivision à 2 bataillons.
  14. Dans ces années là, les Tercios provinciaux ont des uniformes. Chaque tercio provincial (Aragon, Valence, Catalogne, Medina Sidonai, etc) ont chacun une couleur. Le Tercio d'Aragon est en bleu afin de rappeler le premier étendard royal aragonais (bleu avec une croix blanche en senestre) dit du roi de Pampelune. Cet uniforme bleu est adopté en Aragon aux Cortes en 1677 (sur proposition du bras noble) deux tercios qui sont formés pour combattre en Catalogne (Roussillon) pour une durée de 20 ans, chacun de 750 hommes (c'est davantage un bataillon qu'un Tercio) ce sont obligatoirement des volontaires because Fueros Aragon fournit le trousseau (uniforme, bas, chapeau, chaussures, etc) l'épée et la solde, le Roi fournit l'armement, mousquets, chevaux, etc... Les Cortes d'Aragon comportent quatre bras , le noble , en fait les titrés (seigneurs, barons, comtes etc.. ) 1 d'infanzones (hidalgos et infanzones) l'église le quatrième ce sont les villes, bourgs , communautés de villages.
  15. En effet pas d'uniforme, le niveau d'équipement dépendant des moyens (famille) ou de l'ancienneté (avec la solde on s'équipe) Ainsi, un "bisogno" (nouveau) pouvait passer, avec l’ancienneté, de la "pica seca" (non protégés) aux premières files de corseletes qui portaient les protections. Pour se reconnaître au combat, ils portaient sur la poitrine soit la Croix de Saint André (ou de Bourgogne) soit un foulard rouge au bras. Je ne sais pas à partir de quelle époque exactement le Roi, afin de pallier à un certain dépouillement des nouveaux (ils n'étaient pas tous riches) fournissait des effets, la chemise par exemple, de couleur "brun - marron" (de la laine non traitée) ce qui avait un effet d'uniformité, même si ce n'était pas l'objectif au départ.