HK

Members
  • Content Count

    2,024
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

HK last won the day on August 13 2019

HK had the most liked content!

Community Reputation

1,038 Excellent

About HK

  • Rank
    Vétéran

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Il y a peut être d’autres solutions: - Pour l’auto-defense missile, MBDA proposent un Simbad RC en conteneur de 10 pieds - Pour l’appui feu naval, je verrais bien une version containérisé du mortier MEPAC de l’armée de terre, dont la portée de 17km avec obus guidés est pas mal Bref, faut peut-être attendre avant de tout critiquer...
  2. Le calendrier d’origine de l’arrêt technique de la Perle c’était 18 mois de travaux, avec la sortie de bassin prévue en février 2021 et un retour ops à l’automne 2021. La on parle d’une retour ops avril/mai 2023, donc un retard de 18 mois semble-t-il.
  3. Chère Madame la Ministre, nous attendons notre chèque. Très humblement, vos conseillers techniques d’Air-Defense.net. En tout cas je suis ravi. Ils annoncent un coût pour la Marine de seulement €70 millions (€50 autres millions étant pris en charge par les assurances). Et une livraison début 2023, soit un retard de maximum 12 mois 2 ans par rapport au calendrier initial. On a limité la casse...
  4. Une autre vue de l’EPC... cette fois ci avec une coque qui ressemble à celle d’une Gowind:
  5. Oui moins de 6 mois depuis le début des essais. C’est beaucoup plus rapide que le HMS Astute (21 mois avant le 1er tir de Tomahawk) et le USS Virginia (4 ans avant le 1er tir!)
  6. @BPCs Pour le plaisir des yeux, le concept Sea Striker de Naval Group... et son architecte. https://www.naval-group.com/fr/euronaval-rd-mesurer-la-performance-pour-legitimer-nos-choix-797
  7. @Picdelamirand-oil @wagdoox Le calendrier du CdG est intimement lié aux besoins de rechargement de ses réacteurs (cycle ops de 7.5 ans puis arrêt technique + rechargement des cœurs de 18+ mois). Les prochains arrêts techniques devraient avoir lieu vers 2026-27 et 2035-36. Et donc la date limite pour le retrait du CdG serait plutôt 2043 que 2041.
  8. A titre de comparaison, les Super Hornet de l’Aeronavale US vont voir leur durée de vie passer de 6,000 à 10,000 heures. Il y aura 2 étapes: un premier chantier de 12 mois pour passer de 6,000 à 7,500 heures (coût ~$10 millions par appareil) et un 2ème chantier ultérieur pour passer de 7,500 à 9,000 ou 10,000 heures.
  9. L’OPV 80 de Kership était probablement candidat pour le programme POM. En tout cas il avait plus de gueule que la solution gagnante de SOCARENAM...
  10. @Fusilier Ben disons que dixit l’article la compatibilité EM avec les brouilleurs embarqués reste à démontrer. C’est donc possible qu’il faudra faire le choix: soit on emporte un gros brouilleur, soit on tire ces leurres actifs... De même ces leurres ne seront pas compatibles avec les lance-leurres existants. Donc en attendant de confirmer la Marine préfère ne pas commander des equipments inutiles...
  11. Nouveau leurre actif déporté pour les FDI... qui explique l’absence (tant critiquée ici) de brouilleurs et de lance leurres traditionnels dans la commande initiale: https://www.navalnews.com/event-news/euronaval-2020/2020/10/euronaval-lacroix-unveils-vesta-a-new-offboard-active-decoy/
  12. HK

    Le successeur du CdG

    @xav Super! Si tu peux lui demander quel est le bilan électrique d’un catapulte EMALS, vu que c’est une des grandes zones d’ombre si c’est réaliste d’intégrer ça sur un PA non-nucléaire... :-)
  13. @Bruno L’avantage #1 du Caïman c’est ses moteurs RTM322, bien plus modernes que les vieux Makila du Caracal: +15-20% de puissance - 15% de conso D’où des performances dynamiques bien supérieures: +50% pour le taux de montée +10% en vitesse +10-20% pour le plafond en vol stationnaire +15% de rayon d’action + Meilleure sécurité en cas de perte moteur etc.
  14. Les PLG ont déjà une propulsion hybride il me semble.
  15. Plutôt qu’une corvette, moi je rêve plutôt d’un patrouilleur océanique furtif, comme le concept Sea Patrol de Naval Group. Même avec seulement un canon de 40mm ça aurait de la gueule par rapport aux navires existants (et surtout une vulnérabilité réduite pour les patrouilles au large de côtes mal famées genre Yémen).