HK

Members
  • Compteur de contenus

    1367
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    2

HK last won the day on April 4 2015

HK had the most liked content!

Réputation sur la communauté

300 Excellent

À propos de HK

  • Rang
    Vétéran

Profile Information

  • Pays
    France
  1. L'Inde

    Et ~90-100cm de moins en retirant les lanceurs... soit une envergure de ~9.8-9.9m.
  2. L'Inde

    Quand ils disent "plug & play" je pense qu'il faut comprendre que les lanceurs en bout d'aile seraient démontés pour la durée d'un déploiement sur PA. Solution qui reste probablement acceptable si on ouvre le point trois pour MICA IR.
  3. Actualités Bâtiment multi-missions B2M PLV PLG

    Le descendant direct des Flower est l'aviso A69. Tous les deux étaient sous-dimensionnés pour faire du vrai travail océanique (même si très utiles en l'absence de toute autre solution). Ne parlons même pas d'un PLG! Pour un Flower moderne qui tienne la route, regarder plutôt du côté de l'Adroit ou à la limite son petit frère l'OPV75 (qui pour moi est trop petit).
  4. Eurocopter's X3

    Sur le démonstrateur X3 le différentiel de poids était de 700-800kg (très approximativement selon certaines données publiques). Sur le Racer qui serait largement optimisé, je compterais 300kg grand minimum. Il faut compter avec les moteurs plus puissants (RTM322), la boîte à transmission plus grosse, les ailes en carbone, une hélice en plus etc. Comme @BPCs le dit, cela peut être compensé par un décollage STOL. Mais ca ne marche pas en plein milieu de la brousse ou pour le transport sous élingue. @seb24Oui un mechanisme de débrayage au sol pour les hélices est prévu selon Airbus... probablement une demande des opérateurs.
  5. Eurocopter's X3

    En effet très adapté pour le SAR de la Marine, les MASA de l'AdlA et les Medevac de l'Alat, qui ont toutes comme point commun la vitesse et le décollage à charge partielle (où le surpoids de la solution X3 n'est donc pas un problème). Moins adapté pour les missions traditionnelles de l'ALAT et des forces spéciales, car la vitesse ne sert à rien s'il faut accompagner des hélicos de manœuvre ou se faire escorter par des Tigre. Et le surpoids est pénalisant pour un décollage avec charge maximale par températures chaudes. Bref une plus value intéressante pour certaines missions de niche.
  6. [Mirage F1] Refonte

    Il paraît qu'il y a encore un stock de F1CJ jordaniens à vendre. 27 exemplaires en bon état (environnement désertique) dont une bonne moitié en état de vol. Et beaucoup de rechanges (10 moteurs etc). Il semble qu'à un moment ils étaient destinés à reequiper l'AdlA iraquienne.
  7. Les Frégates de la Royale

    Pour respecter la livraison en fin 2023, la découpe de la première tôle doit avoir lieu début 2020 au plus tard, ce qui laisse envisager une commande au budget 2019 ou 2020. La construction des FTI devrait en effet prendre moins de temps que celle des FREMM, donc pas besoin d'une commande en 2018.
  8. ETO HILFORMA/DGA

    Mon petit doigt me dit que le H160 a été pensé des le départ pour une version "X3" future... ce qui semble etre le but du programme de développement LifeRcraft / RACER. La structure rehaussée est nécessaire pour caser les points d'attache des ailes (y compris les connections transmission) sans toucher au volume cabine, et aussi pour éviter que les helices ne touchent le rotor ou le sol.
  9. FRANCE : 5° puissance économique?

    @g4lly Comme mon pseudo l'indique, je connais une chose ou deux sur Hong Kong. Pour y avoir vécu, je t'assure qu'il n'y a plus moyen d'y avoir des sociétés écrans et qu'il faut tout déclarer aux banques, y compris le propriétaire final. A Singapour de meme. Le gouvernement français n'est pas con et c'est pour ca qu'ils ont négocié une convention fiscale avec ces pays pour régler le problème. Je ne dis pas qu'avant hein... dans les années 80-90 c'était le Far West. Mais plus maintenant. Globalement ces débats de paradis fiscaux sont un vieux truc qui n'est plus d'actualité. Avec les progrès technologiques et les avancées en régulation financière, il est bien plus difficile de planquer son argent aujourd'hui. D'ailleurs, une des raisons que les impots sur le capital baissent dans tous les pays riches c'est justement qu'on n'accepte plus que les gens cachent leur argent ailleurs comme on le faisait avant (plus ou moins tacitement), donc on élargit la base taxable mais en échange on baisse les taux. C'est plutot un progrès, niveau transparence.
  10. FRANCE : 5° puissance économique?

    Je trouve l'argument de Mediapart faible. La Suisse, Singapour, Hong Kong ne sont plus des paradis fiscaux. Peut-être à une époque, mais aujourd'hui l'argent placé dans ces pays est déclaré en France et soumis à des conventions fiscales en fonction desquelles les revenus sont imposés en toute légalité, avec un suivi des résidents de chaque pays justement pour éviter l'évasion fiscale... il y a un reporting très stricte qui a été mis en place pour éviter l'utilisation de sociétés écrans. Parler de fraude au fisc est donc un peu exagéré. Je ne dis pas qu'il n'y a pas des fortunes françaises cachées par des sociétés écran aux Iles Caiman, Bahamas et autres, mais c'est une minorité (d'après les chiffres cités par l'étude) et une toute autre histoire. Bref, évitons peut-être les vielles recettes de lutte des classes la dessus.
  11. Batellerie et engin & moyens de débarquement

    Et attendant le BPC, voici le secteur prive deja a pied d'oeuvre. Je ne veux pas faire la mauvaise langue, mais niveau reactivite, y a pas photo. Appareillage samedi 9 Dechargement St-Martin dimanche 10 Dechargement St. Bart lundi 11 2eme rotation possible des mardi 12 Cargaison (1ere rotation) 150 palletes d'eau 5 groupes electrogenes et 20 moteurs electriques 2 conteneurs 40 pieds (bois), 3 conteneurs alimentaires, conteneurs pour EDF, 20 tonnes de tole Vehicules (pelles mecaniques, 2 camions bennes, 1 foreuse, camions citernes), grues etc www.lantenne.com/Irma-Ferrymar-livre-du-materiel-a-Saint-Martin-et-a-Saint-Barthelemy_a38878.html
  12. Batellerie et engin & moyens de débarquement

    @pascal C'est justement pour ça qu'un BPC arrivé très tôt serait utile, avec les moyens de plageage du bord + équipements génie prélevés en Guadeloupe ou aux forces au Sénégal. Dire qu'un BPC ne peux pas déblayer, ça sent l'excuse.
  13. Batellerie et engin & moyens de débarquement

    Même sans hélicos ou groupe AdT, on aurait du envoyer le BPC Corymbe aux Caraïbes avec quelques jours de préavis. Il aurait pu passer à l'arrivée en Guadeloupe ramasser les personnels et véhicules génie prepositiones, charger médicaments et bouteilles d'eau etc. Cela aurait été tout à fait suffisant pour répondre à l'urgence. Ensuite qu'on ait dans un deuxième temps une rotation logistique venant de métropole avec des moyens plus complets, très bien. Mais ça pourrait être un RO-RO ou un BPC. La le déploiement des forces est à la fois coûteux et tardif. On ne peut pas dire que les armées font preuve de beaucoup d'efficacité... Tout n'est pas question de moyens.
  14. Les Frégates de Taille intermédiaire (FTi)

    @Benoitleg Plus probable qu'on conservera simplement les FLF au fur et à mesure de l'arrivée des FTI qui remplaceront dans un premier temps les dernières F70 ASM. J'en avais parlé ailleurs. En fait la Marine ne s'est jamais conformée au format de 15 frégates du Livre Blanc, tournant plutôt autour de 17 frégates. Tout comme elle n'a strictement rien changé à ses zones de déploiement et son tempo opérationnel avant/après Livre Blanc. Contrairement à ce qu'elle affirme aujourd'hui à grands cris....grosso modo ça fait une décennie qu'on tourne à 17-18 frégates, 95-100 jours de mer / an, et 4 zones de déploiement permanent (Medor, Corymbe, Ocean Indien, +1 variable selon les époques, Atalante, Golfe Persique etc). Bref, ça donne l'impression que tous ces débats de format, ces livres blancs qui se succèdent sont une gigantesque perte de temps. En réalité c'est toujours la Marine qui place le curseur la ou elle le veut en en jouant sur les durées de vie de ses navires, loin des regards de nos élus qui n'y comprennent rien de toute façon (heureusement?).
  15. Notre Marine Nationale, les nouvelles, les effectifs, la composante

    Les BATLOG ne sont pas là pour le soutien des frégates mais des groupes aéronavals/amphibies. Donc pas forcement de changement même si on montait à 25 ou 30 frégates opérant indépendamment... tout dépend de la taille prévue de nos Task Forces. Faut plutôt voir les frégates supplémentaires comme un remplacement par le haut d'une partie des avisos dans un monde où les menaces en déploiement augmentent (cf. Liban, Yémen).