Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

HK

Members
  • Posts

    3,454
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

HK last won the day on August 13 2019

HK had the most liked content!

Reputation

3,737 Excellent

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Ça me parait un peu tiré par les cheveux. Ces technos pourraient certes marcher en laboratoire ou en conditions idéales pour détecter un objet relativement proche. Ce qui pourrait être utile défensivement sur des zones bien précises (genre pour les Russes et Chinois qui voudraient sécuriser leurs approches). Mais ce n’est pas avec ça qu’un ennemi pourra détecter un SNLE au départ de Brest (par exemple), en conditions réelles où toutes les contre-mesures seront en place: les approches sont blanchies, les soums passent sur une boucle magnétique, un SNLE peut toujours mettre le turbo pour larguer un drone qui tenterait de le pister, puis se fondre dans la grande profondeur et à très petite vitesse etc.
  2. Ça fait quand même presque 1,000 F-35 Block 3F aptes au combat. Je n’ai beau pas trop aimer le F-35, c’est quand même pas mal… Ne pas oublier que le Rafale a pris ~13 ans pour passer du Rafale LF1 au F3.3 (LF1 -> F1 -> F2.1 -> F2.2 -> F3.1 -> F3.2 -> F3.3), qui régla enfin les obsolescences et amena la pleine capacité opérationnelle avec radar AESA, OSF-IT, Link 16 etc… une progression et un calendrier finalement assez similaire à ce que l’on voit du F35 Block 1A au Block 4 (qui pousse même encore plus loin).
  3. P.S. Les moteurs des Gowind 2500 ont aussi l’intérêt d’offrir un petit avantage au niveau de la conso, de l’ordre de 6-7%. (Gowind 2500: 2x MTU 20V 8000 tournant à 1,150 tr/min; Gowind 3100: 4x MTU 20V 1163 tournant à 1,300 tr/min) Auquel on peut rajouter la réduction de la conso à faible vitesse (jusqu’à 8-10nds?), grâce aux moteurs électriques des Gowind 2500.
  4. Mais avec la propulsion d’une Gowind 2500 semble-t-il. Soit 2 diesels de 10MW au lieu de 4 de 7.6MW. Ce qui libère une tranche complète et permet d’augmenter le volume de soutage gasoil, vivres etc. L’autonomie pourra alors être largement améliorée. La vitesse max serait probablement similaire à la Gowind 2500 (25-26nds) même avec un déplacement bien supérieur, grâce à la coque allongée (+9m) ce qui améliore la finesse de la coque (et aussi la tenue à la mer, tangage, passage dans la houle en Océan Indien/Pacifique etc).
  5. Voici ce que j’ai, de haut en bas: Adroit 87m 1,500t Patrouilleur océanique 92m 2,400t Gowind 2500 102m 2,700t Gowind 3100 111m 3,100t La grande différence entre une Gowind 3100 et 2500 c’est la motorisation (CODAD 4 diesels 29.6MW contre 2 diesels 20MW). Donc si on colle la motorisation d’une Gowind 2500 sur une Gowind 3100 on libère pas mal de volume et de masse dans la tranche centrale pour plus de soutage… (Les Gowind 2500 et Patrouilleur Océanique ci dessus sont un peu approximatifs, les dessins de l’Adroit et de la Gowind 3100 par contre sont tirés de docs Naval Group publiques pour campagnes export).
  6. Le hic c’est les opérations en terrain meuble ou rocailleux, où l’hélico doit rester en vol stationnaire sans mettre de poids sur les roues (même si elles sont posées au sol). Ça peut limiter les possibilités de déchargement de véhicules légers ou charges lourdes qui doivent passer par la rampe.
  7. Pour privilégier les opérations par la rampe arrière, comme sur un MV-22 ou Chinook. Les portes latérales avant n’étant utilisées que pour certaines opérations (treuillage / corde lisse / mitrailleurs de porte), ou une fois les rotors arrêtés au sol. Tout à fait possible d’inverser les rotors latéraux mais alors l’utilisation de la rampe serait très limitée.
  8. Je fais remonter ce très vieux post car je viens de lire qu’Airbus confirment qu'ils proposent la technologie Racer aux utilisateurs militaires, notamment pour le NGRC. Surprise, ils reconnaissent même que le marché civil est à la traîne par rapport au marché militaire en ce qui concerne la demande d’hélicos rapides. http://www.flightglobal.com/helicopters/airbus-helicopters-looks-to-build-future-europeran-military-rotorcraft-on-racer-foundation/158316.article Alors à quoi pourrait ressembler un Racer NGRC? Voici un ancien brevet d’Airbus qui offre quelques indices, avec un hélico de la taille d'un S-92. https://patents.google.com/patent/FR3074142A1/ J’en ai tiré un croquis approximatif (à titre illustratif bien sûr), avec une aile biplan de type Racer. En comparant au NH90, on peut imaginer un hélico un peu plus grand (+1m environ) avec une cabine pour 20-24pax. Probablement au moins 13 tonnes de masse au décollage. Le résultat est un peu plus élégant que mon dessin de 2015.
  9. Oui. Et les premiers retours semblent plutôt bons pour l’instant. https://www.flightglobal.com/helicopters/racer-accelerates-during-flight-testing-but-programme-leaders-keen-to-stay-humble/158321.article
  10. Aussi pas besoin d’un équipage de 60pax pour faire l’autobus. Même en mode patrouilleur une vingtaine ou trentaine devrait suffir. Perso j’aime bien le nouveau navire de débarquement de l’Australien Birdon pour les US Marines. https://www.navalnews.com/naval-news/2024/01/usmc-taps-birdon-group-to-develop-heavy-landing-craft/
  11. HK

    Marine Britannique

    Oui de fait la Royal Navy fonctionne depuis un bout de temps avec 13-14 équipages de frégate. 4 sur T45, 6 sur T23 ASM et 3-4 sur T23 GP. C’est ça le vrai facteur limitant et ça se traduit en jours de mer, 1,500-1,600 jours/an. soit 110 jours par équipage en moyenne comme chez nous. La Marine Nationale est clairement au dessus avec 19 équipages de frégate. 4 sur FDA/FREMM AA, 10 sur FREMM ASM (dont 8 en double équipage), et 5 sur FLF. Soit 1,850 jours/an selon mon estimation personnelle (en appliquant 110 j/an pour les équipages simples et 80 j/an pour chaque équipage double).
  12. Ça doit dépendre de la menace sous marine. Ici visiblement on veut surtout couvrir la zone littorale des 12 nautiques et empêcher les renifleurs de trop s’approcher. Un sonar de coque semble bien adapté pour ça. Alors qu’un Captas c’est surtout fait pour la traque aux sous marins en pleine mer, notamment quand ils s’esquivent en profondeur.
  13. C’est même impressionnant le nombre de solutions dispo… il faudra faire le tri. Senseurs / Conduite de tir: Paseo XLR, Stir 1.2 Mk2 Missiles: Mistral 3, VL Mica NG, Aster 15 NG Lanceurs: Simbad RC quadruple ou sextuple (MBDA/Cegelec), LMP (Naval Group), NGDS NG (Safran), Sylver NG Artillerie: RapidFire 40mm, Strales 76mm, Narwhal 20mm avec 2x missiles Akeron MP Lasers: Helma-P Guerre électronique: nouveaux brouilleurs pour FDI, leurre deporté Vesta, fusils à brouillage etc
  14. Pour recharger les VLS des frégates il y a peut être une solution mais elle ferait certainement hurler chez la DGA: 1) Transfert des conteneurs missiles par câble ou par hélico (pas très compliqué) 2) Manutention sur roulettes (voir certains chariots porte-munitions US Navy) 3) Transfert sur roulettes par les coursives vers la plage avant: Bon faut passer les cloisons étanches mais ce n’est pas très compliqué de prévoir un jeu de roulettes supplémentaire pour ça… le plus compliqué c’est sûrement de passer les coins avec une charge longue de ~5m. Reste plus qu’à prévoir un système de bras de levage escamotable, un peu comme les systèmes de levage de mât sur voiliers, mais coulissant latéralement. Puis poulies, câbles, à l’ancienne quoi! Je ne dis pas que ça marcherait pour un MDCN, mais pour un Aster 15 ou 30 peut être que si…
  15. A voir bien sûr si le budget Grec le permet. A plus court terme, ils ont 24 vieux F-16C Blk 30 à remplacer à l’horizon 2030 (livrés vers 1988-89, ces appareils approchent donc la quarantaine). Et puis 36 F-16C Blk 50 livrés vers 1997-98, à remplacer aussi à l’horizon 2035. Plus une douzaine de Mirage 2000-5 livrés vers 2007. Concrètement c’est sur ces ~70 chasseurs que la compétition Rafale F4/F5 vs F-35 aura lieu. Puis plus tard (après 2040) il y aura le remplacement des 80 F-16V modernisés (livrés 2002-2010)… Rafale F5 ou NGF?
×
×
  • Create New...