FATac

Members
  • Compteur de contenus

    7 776
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    37

FATac last won the day on September 30

FATac had the most liked content!

Réputation sur la communauté

3 514 Excellent

À propos de FATac

  • Rang
    Classiciste orthodoxe - Canal historique
  • Date de naissance January 31

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Location
    A l'ouest, complètement ...
  • Pays
    France

Visiteurs récents du profil

4 239 visualisations du profil
  1. FATac

    Armée de l'air Russe

    Mince ! J'avais oublié qu'en fait c'était les chinois qui faisaient tout pareil que copier les autres ! J'ai perdu mes bases, et j'aggrave mon cas.
  2. FATac

    Armée de l'air Russe

    Parce que ça leur ferait moins mal au c*l que de faire pareil que les Chinois ? \ \ \ \---------------> []
  3. FATac

    Les Frégates de Taille intermédiaire (FTi)

    J'achète ! Des manoeuvres de drill amphibie et d'aéromobilité sur les plages du Poulmic et avec la piste de Lanvéoc, moi je kiffe.
  4. FATac

    Les Frégates de Taille intermédiaire (FTi)

    Non, Fregates La Fayette - généralement FLF, pour Frégate Légère Furtive.
  5. FATac

    [Mirage F1] Refonte

    J'aime beaucoup la dernière phrase de la video : "We hope to [...] make the french proud".
  6. FATac

    F-22

    Ca confirme ce que je disais. Maintenant que ta crédibilité est perdue, tu ne risque plus de la perdre de nouveau !
  7. FATac

    F-22

    Là, c'est spécieux. S'il était exposé devant la base, c'était un pot de fleur, pas un F-15A. Et s'il a été un F-15A un jour, il a déjà été perdu le jour où il est devenu une décoration. Il ne peut pas être perdu deux fois ...
  8. FATac

    Le F-35

    Mon épouse travaille sur un produit, dans la grande distribution, dont le successeur est en développement depuis 3 ans et ne remplacera complètement le logiciel de mon épouse que d'ici 2024 selon les prévisions les plus optimistes - le chef de projet trouve 2028 plus raisonnable. D'ici là, l'ancien produit n'est pas mort, et, tout comme le nouveau qui n'est pas encore mûr, il va encore connaître 6 à 10 lois de finance susceptibles d'altérer les règles comptables, les taxes et les calculs de marges. Il va connaître 2 générations de matériel (dans son domaine, on compte une génération tous les 5 ans, les évolutions tous les 12 ou 18 mois ne sont que des améliorations de performances), et 3 versions successives du langage de développement et de la base de donnée qui l'accompagne. C'est un retour du terrain qui relativise le problème. ;-)
  9. FATac

    La Composante Air belge

    Parce que je ne suis pas un intime du F-16 et du M61, cet incident me pose plein de questions. Les munitions PGU-28 du M61 sont toujours des munitions "classiques" à percussion d'amorce. [Edit] Au temps pour moi. L'amorce M52A3B1 est à allumage électrique.[/Edit] N'est-ce pas un peu plus délicat que les munitions à amorçage électrique, comme celles que l'on retrouve sur les canons Nexter 30 ? D'un côté, la mise en sécurité du canon impose d'immobiliser (goupiller ?) le percuteur, alors que de l'autre, cela peut se faire par rupture du circuit électrique (avec éventuellement plusieurs points de rupture, dont certains consignables avec voyant). Quels sont vraiment les avantages en sécurité d'une solution et de l'autre ? Toujours sur le plan électrique, il me semblait que la mise en rotation du M61 était électrique ou hydraulique, et que même sur les modèles avec entretien de la rotation par prélèvement des gaz sur des tubes, le départ restait électrique. Même chose ... il n'y avait pas moyen de couper le circuit électrique avant les opérations de maintenance ? Ou alors, celui-ci était coupé, et seul un coup a été tiré (il suffit d'un coup pour provoquer un drame, c'est vrai). Dans ce cas, on en revient à mon interrogations initiale sur la mise en sécurité du percuteur. Et encore un peu de circuiterie ... le déclenchement du coup est il venu du cockpit - auquel cas il y a encore un aspect "commande électrique" qui est en jeu ? Ou bien est-ce plus local, à la manipulation du canon par exemple ? Et pour tous ces aspects électriques, l'avion était il sur une prise de parc ou bien avait il des ressources (batteries) embarquées ? Car je doute qu'il tournait sur APU ou GMP. Enfin, il me semblait que l'enlèvement des sécurités et leur remise en place se faisaient toujours dans une zone spéciale, proche de l'entrée en piste, sécurisée et sans ligne de visée dangereuse. En gros, à proximité des hangars et parkings, l'avion, même chargé d'armements réels, redevenait "inoffensif" ou en tout cas incapable de faire usage de ses armes. Il y aurait d'autres usages que ceux-ci ?
  10. FATac

    La Composante Air belge

    J'imagine que la dépollution de l'hydrazine est déjà en cours ...
  11. FATac

    L'Inde

    A ta guise ...
  12. FATac

    L'Inde

    Sinon, dans le domaine de la fraude intellectuelle, il n'y a personne que ça choque, l'absence de "fact checking" sur la construction de l'usine prévue à Nagpur ? On nous dit que l'usine n'est toujours pas visible sur les photos satellites. On ne nous montre pas ces photos, pas plus qu'on ne nous indique de quand elles datent. Ce sont les propos de trois personnalités qui sont rapportés, sans que l'on ne nous donne trop de détail, ce qui me semble très très proche de l'argument d'autorité. Il parait qu'il y aurait un vague entrepôt et un terrain en cours de viabilisation. Soit, mais administrativement, il doit bien être possible de vérifier s'il y a "plus", non ? Si l'Inde entretient un équivalent du cadastre, si des permis sont nécessaires pour les travaux et l'aménagement, ils doivent bien laisser des traces - ou au contraire, une absence de traces en l'absence de ces éléments. L'absence de ces traces administratives serait du pain béni pour démontrer la duplicité de DRAL. Ce serait une preuve éclatante ... mais elle n'est pas présentée. Doit on comprendre qu'il existe des traces ou des demandes d'aménagement ? Dans ce cas, si les travaux n'ont pas avancés autant que souhaité, ne serait-ce pas à cause d'autres freins, exogènes, comme des difficultés administratives (un temple sacré de la grenouille-taureau est implanté à moins de 1683 m, nécessitant l'avis d'un brahmane local, diplômé en architecture pour juger des perturbations spirituelles liées aux contraintes du site industriel). La journaliste envoyée sur place s'est contentée de faire un tour à l'adresse, sans aller voir les autorités locales pour leur poser des questions ? C'est une touriste, pas une journaliste. Qu'elle rende sa carte de presse et s'achète un bob Médiapart ... Enfin, comme déjà évoqué : s'il doit y avoir une usine, il va y avoir du personnel. Leur recrutement doit laisser des traces, leur formation aussi. L'absence de recrutement doit aussi être facile à prouver si elle est réelle. Et là, on n'a rien. C'est pour plus tard ? C'est pour vendre du papier : on ne vous dit pas tout dès la première fois ? Ce n'est pas du journalisme, ça ... c'est de la scénarisation de telenovela.
  13. FATac

    A330 Beluga

    Juste un petit HS pour rebondir sur l'introduction du précédent HS : les "énormes" C-135 sont, en vrai, tout petits. J'ai été surpris la première fois que j'en ai vu : certains A-320 ou B737 sont quasiment aussi gros (toujours moins de 10% d'écart).
  14. FATac

    Awacs et détection d'avions

    Perso, j'ai toute confiance en @MeisterDorf pour manier l'ironie de manière indétectable. Et ma moquerie ne concernait que le "prix d'ami" que des grands-bretons en mauvaise passe financière pourraient essayer d'en tirer. Pour le reste, je suis sincère, pas moqueur.