Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

FATac

Members
  • Posts

    12,655
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    95

FATac last won the day on September 19 2023

FATac had the most liked content!

Reputation

15,546 Excellent

1 Follower

About FATac

  • Birthday January 31

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Location
    A l'ouest, complètement ...
  • Pays
    Slovenia

Recent Profile Visitors

15,704 profile views
  1. Tome 1 de Rei Sen Pacifique. Bonne nouvelle série d'Olivier Speltens, qui continue d'explorer la vision des perdants de la seconde guerre mondiale. A noter, dans les crédits bibliographiques, deux des excellentes publications de @pascal.
  2. Tiens, tiens. Hier, 15h45, deux Diesel venant de la mer, cap au sud en BA, ont fait un virage sur la tranche à la verticale du phare d'Antifer avant de partir, plein est. C'est impressionnant, le peu de temps où l'on peut les voir et les entendre. Le temps de réagir et de les situer, il était déjà trop pour dégainer l'appareil photo.
  3. FATac

    [Rafale]

    Du scotch ou du mastic ?? Blague à part, au boulot où l'on utilise des scotchs très fins pour certains procédés industriels, les plus fins que l'on a obtenus de 3M font 50 µm d'épaisseur, soit 5/100e de mm (et c'est vraiment très fin). Cette épaisseur correspond aussi à la marge d'erreur de notre MMT de contrôle qualité, et est en dessous de celle des scanners à main 3D que nous utilisons pour le contrôle de répétabilité.
  4. FATac

    [Rafale]

    Travailler au micron, sur des éléments soumis à des changements de température (de négatif à fortement positif), des efforts de flexion (ou de pression) importants, c'est juste pas possible. Même le 1/100e de millimètre, c'est pour juger un état de surface, pas pour un ajustement (qui va serrer) ou un raccord de panneaux (qui vont fléchir ou se chevaucher). Le 1/20e ou le 1/10e, c'est déjà très serré. Du coup, avoir 1 ou 2 mm, de jeu, ce n'est pas si choquant pour la tenue mécanique.
  5. FATac

    [Rafale]

    Ce qui serait top, ce serait d'avoir une photo de Rafale en vol ou au break avec le décollage de l'Ariane VI en arrière-plan. Mais je doute que ça se fasse : j'imagine que les distances de sécurité autour du pas de tir sont plus que significatives (genre >> à 15 ou 20 km) et risquent d'empêcher ce type de photex - à moins d'avoir des zooms qui écrasent vraiment, mais alors vraiment, la distance et la profondeur de champ.
  6. Concernant la fibre optique, les dernières générations de fibres supportent des rayons de courbure relativement faibles (de l'ordre de 3 à 5 cm) à débit nominal, et peuvent réduire ce rayon de moitié pour un débit garanti réduit d'autant. Le passage/chemin de câbles peut en être relativement simplifié, mais pour autant, la fixation de ceux-ci risque d'être profondément différente et de bouffer la place gagnée par ailleurs par rapport aux nappes et torons antérieurs. Si je comprends les arguments des pro-fibres sur le gain qu'elle peut apporter, notamment si son passage est iso des passages antérieurs de bus, je rejoins cependant facilement @Jarod sur les difficultés potentielles de son intégration, notamment dans un environnement complexe où il faut gérer aussi la maintenabilité (et la capacité de réparation de dommages mineurs de combat).
  7. Sans vouloir prendre part à une enième resucée d'un débat qui n'a plus lieu d'être depuis le choix effectif de l'appareil, je tiens, cependant, à souligner que cet argument particulier est, en grande partie, nul et non avenu. Les exercices ont généralement pour but de permettre de bien s'en sortir. L'objectif est, généralement, d'assurer une complète maitrise d'un sujet que l'on est censé déjà avoir en main, afin de permettre de mécaniser/automatiser les réactions sur ces aspects et baisser ainsi la charge de travail sur ces points. Il est donc heureux que les appareils s'en sortent bien : d'une part, l'exercice s'adresse probablement davantage aux cochers qu'à leurs montures, et d'autre part, les exercices ne sont pas destinés à les mettre en échec, mais plutôt à leur apprendre de leurs forces. En ce sens, un échec en exercice serait un vrai sujet de préoccupation - et conduirait, comme c'est déjà arrivé, à la remise en cause de l'organisation de celui-ci.
  8. Conclusion annexe : l'OTAN ne semble pas être une alliance militairement offensive, sinon les Leo 2 et autres Abrams M1A1 seraient déjà en train de chevaucher vers Moscou alors que les M777 auraient mis le siège de Petrograd Saint Petersbourg. Ah, non, en fait, on me souffle dans l'oreillette que les occidentaux n'ont pas de cou***es comprennent la position de dissuasion nucléaire Russe.
  9. Plutôt que de la réduire, pouvoir la choisir est un luxe de moustachus. Quoi qu'il en soit, la bienvenue à @Personne.
  10. Bah il y a déjà des NOSA pour Rafale, hein ?! Ils peuvent venir en renforcer l'effectif, après transfo sur le type.
  11. Bah... dans le sud-ouest, au moins pour la Nouvelle Aquitaine, il y a au moins trois bases de plus que je n'ai pas citées. Pour autant, le secret sur la base est un secret de polichinelle : même ATE en parlait dès il y un mois : C'est Cazaux, c'est dit directement en préambule de la vidéo. C'est donc bien un procédé journalistique pour se donner de l'importance et "crédibiliser" le papier. Perso, je trouve ça ridicule, ça ne sert pas le propos chez les plus informés - chez qui l'effet ne va pas plus loin que la poudre aux yeux.
  12. Oui, le gros plan sur l'oreille me gêne aussi : c'est une signature aussi unique qu'une empreinte digitale. Bon... après, pour savoir à qui correspond l'oreille, il faut déjà l'avoir "en base". Et puis, à terme, les pilotes en question seront connus, d'une manière ou d'une autre - et à ce moment, savoir que c'était lui, en France, n'aura plus d'importance. D'où le fait que la photo puisse être acceptée. Pipeau journalistique King Size pour se faire mousser... Des bases dans le sud-ouest, il n'y en a pas des masses, sorti de la triplette Mérignac / Cazaux / Mont de Marsan - et j'exclus volontairement Cognac. Tours n'est pas dans le sud-ouest. Mérignac, partage sa piste avec l'aéroport de Bordeaux, ce qui n'est pas idéal pour optimiser les mouvements au profit des stagiaires. Mont de Marsan a déjà une activité Rafale et CEAM soutenue. Pas forcément facile d'intégrer ces stagiaires. Cazaux, maison-mère de l'Alphajet, ancienne résidence de l'AJeTS franco-belge, a l'essentiel de son activité actuelle en plastronnage. Pas besoin d'être grand clerc pour se dire que les stagiaires ukrainiens vont régulièrement survoler Biganos dans leurs approches de la piste de la BA120 ...
  13. C'est curieux, pour un avion embarqué, la vision suisse du pont d'envol...
  14. En toute logique, ils ne seront pas "remplacés". Leur mission, dévolue essentiellement à des spécialistes de la 3e EC, seront "diluées" sur l'ensemble des escadrons, lesquels devront aussi acquérir d'autres champs de compétence. Par conséquent, tous les escadrons devraient avoir une dotation mixte mono-biplace, même si l'on peut supposer que les monoplaces pourraient être davantage mobilisés sur les missions air-air et les biplaces sur les missions dont la gestion peut nécessiter plusieurs cerveaux, dont la pénétration TBA/TTBA - TGV. On peut donc supposer que le rôle des Diesel sera majoritairement assuré par des Rafale B, mais les escadrons convertis du 2000 D au Rafale disposeront certainement d'une dotation complémentaire en Rafale C.
×
×
  • Create New...