FATac

Members
  • Content Count

    8,477
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    41

FATac last won the day on December 8 2019

FATac had the most liked content!

Community Reputation

4,817 Excellent

1 Follower

About FATac

  • Rank
    Classiciste orthodoxe - Canal historique
  • Birthday January 31

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Location
    A l'ouest, complètement ...
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

5,601 profile views
  1. Toutafé !! Pour expérimentaux qu'ils soient, le XF5, et son héritier surdimensionné, le XF9, sont des moteurs modernes, performants, et dont le principal défaut est de ne pas avoir été retenus pour équiper un avion occidental diffusé en volume.
  2. Ceci dit, les japonais sont des gens pratiques et pragmatiques, d'un haut niveau scientifique et technique, avec déjà plusieurs compagnies impliquées dans des fabrications, voire des développements de moteurs à hautes performances (MHI - Mitsubishi Heavy Industrie - ou bien IHI - Ishikawajima-Harima Heavy Industries Co., notamment). Pour ma part, je ne doute pas de leur capacité à produire un réacteur militaire à hautes performances à un horizon de moins de 10 ans.
  3. Spéciale dédicace @MeisterDorf : c'est quoi un Su-35 ? L'Indonésie n'a quand même pas commandé une version export du vieux Su-27 ? Quoi qu'il en soit, disposant de Su-27SK et de Su-30MK2, je peux comprendre un complément de flotte (ou un remplacement partiel) en Su-35S. On peut "supposer" que le gap à franchir pour passer de la certification sur un appareil vers l'autre est moins important que le passage vers un F-Teen, par exemple. Mais cela reste une négation de la différence (réelle) de génération d'un appareil à l'autre. Après, l'Indonésie a, quand même, gravement le cul entre deux chaises. Ne pas froisser le voisin chinois, tout en se défendant contre ses tendances hégémoniques (impérialistes ?) ... Et c'est vrai que dans ce contexte, il n'est pas forcément souhaitable de n'avoir que des appareils similaires à celui d'un potentiel adversaire. Donc disposer d'une alternative à la famille Flanker que les chinois sont supposer connaître et maîtriser, cela a du sens à mes yeux. Et si l'on veut être crédible avec une alternative, les avions US étant politiquement inconstants, il ne reste que les eurocanards ... Et lequel semble le plus efficace ? Le Gripen ? L'Eurofighter ?
  4. Déjà que c'est difficilement envisageable pour une équipe de la Ligue 1 Conforama ...
  5. FATac

    Achat suisse

    Le marketing pour le Viggen n'a commencé que dans la deuxième moitié des années 1970, une fois que l'appareil a éliminé ses défauts de jeunesse et augmenté ses capacités multirôle. A ma connaissance, seuls deux marchés ont été sérieusement prospectés : le remplacement des F-104, notamment au sein de l'OTAN (dit "marché du siècle"), et l'Inde. La Suisse était, alors, déjà bien engagée sur les Mirage III S et cherchait une flotte de complément. Ce sont les F-5 qui ont été retenus parce qu'ils correspondaient au besoin d'alors. Il est probable que le Viggen n'ait même pas été envisagé dans la mesure où il s'agissait d'un appareil beaucoup plus gros, plus lourd, et donc plus cher, tant à l'achat qu'à l'usage.
  6. FATac

    Le F-35

    Tiens, en passant, je rappelle que si, les grands services informatiques de l'Administration française ont choisi de traduire "Cloud" par informatique (ou stockage) nuagique (quel horrible barbarisme), la meilleure traduction à mes yeux reste "en nébuleuse". Donc, la meilleure traduction serait ainsi : ODIN (Operational Data Integrated Network) est une solution nébuleuse conçue pour fournir les données de fonctionnement et de performance des systèmes des avions en quasi temps-réel, dans un environnement dont les exigence en cyber-sécurité ont été relevées.
  7. FATac

    L'Inde

    Quand on est habitué à voir venir les F-35B, c'est sûr que le Kaveri déboule à toute berzingue ! Après, on vise généralement un appontage vers les 140 kts (vitesse aéro), de manière à pouvoir faire un bolter ... la remise des gaz servant juste à assurer le coup, il faut quand même avoir une vitesse proche de la vitesse de sustentation pour ne pas retomber en sortie de pont.
  8. Je n'ai jamais fait de vol de plus de 11h en 777, mais j'en suis toujours descendu relativement frais. Les 10 sièges de front sont bien présents, mais il ne sont pas alignés : les rangées de 3, de part et d'autres du bloc central de 4, sont placées "en épi", ce qui permet de profiter de la longueur et de réduire un peu la largeur occupée - au moins chez Air France. Au final, je n'ai pas remarqué de largeur de siège (ou d'intervalle entre sièges) inférieure à celle d'autres compagnies pour la partie "haute densité" de la cabine.
  9. FATac

    Eurofighter

    S'agissant du Typhoon, je me demande dans quelle mesure il ne respecterait pas davantage la loi des aires avec ses réservoirs conformes que sans. Si l'aire frontale augmente simultanément avec le début du réservoir et l'emplanture de l'aile, il y a de fortes chances que cette surface soit quasi constante ensuite grâce à la décroissance du volume du réservoir, sur l'arrière, en avant de l'envergure maximale et des pods de saumon d'aile. Ils seraient placés plus en arrière, je ne dis pas, mais là, ça à l'air plutôt correct, à vue de nez (très mauvais outil, pourtant, pour juger des performances aérodynamiques et de la RCS, mais seul outil disponible chez tout le monde). Après, le transsonique, quand tu sors avec les poches pleines (munitions, réservoirs supplémentaires, pods, etc.) cela devient un concept plus souvent qu'une réalité ...
  10. FATac

    Eurofighter

    Un des soucis de la mécanique des fluides, c'est que les apparences sont parfois contre-intuitives, et que l'on a souvent une opinion fondée sur ces apparences tout en négligeant d'autres aspects par ailleurs. Globalement, ce qu'il faut retenir avec les CFT (Conformal Fuel Tank - réservoirs conformes de carburant), sur le principe : Des réservoirs plaqués sur la forme de l'avion auront, la plupart du temps, une trainée moindre que des réservoirs pendulaires suspendus sous le ventre ou les ailes En principe, ces réservoirs sont dessinés pour épouser la forme de l'avion (conformes), mais aussi pour perturber le moins possible les lignes de courant et le champ de pressions. Il ne faut pas que ces réservoirs perturbent la circulation d'air qui vient baigner les gouvernes et autres accessoires (éjecteurs de leurres par exemple), pas plus qu'ils ne doivent créer des zones qui vont "aspirer" l'air ambiant et "coller" l'avion dans son fluide porteur. Leur placement est généralement plus proche du centre de gravité que celui des RPL, ce qui diminue leur moment d'inertie et permet de conserver la manoeuvrabilité. La pénalité aérodynamique est inévitable : l'avion est "plus gros", mais c'est équivalent à dessiner un avion de taille supérieure, et moins pénalisant que de doter l'avion d'appendices eux aussi pénalisants.
  11. FATac

    L'Inde

    La superficie la plus petite pourrait correspondre à une surface alaire (de 10% supérieure à celle du Rafale). La surface de 200 m² serait la surface mouillée de l'appareil. C'est la surface de sa peau. Je ne connais pas celle du Rafale en comparaison, mais un des éléments de fierté de Dassault, c'est que 70 à 75% de cette surface mouillée est réalisée en matériaux composites (ce qui contribue à la discrétion radar parait-il). La cellule (nue) du Rafale fait un peu plus de trois tonnes puisque les composites représentent 30% de sa masse avec 1 tonne de matériaux.
  12. Ne pas négliger que, dans la défense de l'Europe de l'Ouest, la Belgique est à présent un pays de 3e rideau qui ne sera une autoroute pour chars d'assaut que lorsque la Pologne puis l'Allemagne seront tombées ...
  13. Je vais jeter un pavé en direction de la mare (pas sûr qu'il tombe dedans) ... Objectivement, la Belgique a t'elle réellement besoin d'entretenir une flotte d'appareil plus nombreuse que celle de pays de taille comparable ? La République Tchèque assure sa défense avec une flotte de 14 Gripen (pour les seuls chasseurs). Elle est d'une dimension comparable à l'ensemble du Bénélux. La Hongrie, elle, le fait avec 12 Gripen, alors qu'elle est d'une surface supérieure. La Belgique n'a pas retenu le Gripen, mais le F-35 qui est sensé être mieux-disant. 34 appareils F-35 devraient pouvoir, haut la main, faire le même travail domestique que 14 Gripen, en en laissant donc 20 pour les opérations extérieures, voire une réserve ... Et pour les F-16 actuellement en déflation, je doute que leurs capacités soient si nettement en retrait de celles des Gripen. La flotte devrait donc aussi se montrer suffisante, non ? Après, il y a deux façons de voir le différentiel d'ambition opérationnelle entre la Belgique et Hongrie ou République Tchèque : Soit les ambitions tchèques et hongroises sont nettement en dessous de celles qu'elles devraient être Soit les ambitions belges sont trop importantes Je n'ai pas d'avis pertinent là dessus.
  14. FATac

    Achat suisse

    Que le choix du CF soit direct ou indirect ne change rien au fait qu'il reste issu d'une volonté du peuple. Il y a peut de chances que le parlement aille chercher des candidats qui n'ont rien, mais vraiment rien, à voir avec les tendances qui le composent. Jeter le discrédit sur le CF, c'est en rejeter la faute sur le Parlement, mais aussi sur le peuple suisse qui a choisi ce dernier (et indirectement le premier). Ce que l'on illustre avec la maxime "on a les dirigeants que l'on mérite". Je persiste, c'est un jeu dangereux, et ce n'est certainement pas le jeu démocratique - qui consiste, lui, à se ranger derrière la majorité, que l'on l'approuve ou non, au moins jusqu'aux prochaines échéances (ce qui n'empêche pas d'exprimer des désaccords). Et cela, ça nécessite de la confiance ... l'élite doit en être digne, mais les électeurs ne doivent pas, non plus, la monnayer ni la retirer au moindre désaccord.