FATac

Members
  • Content Count

    8,396
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    40

FATac last won the day on March 1

FATac had the most liked content!

Community Reputation

4,609 Excellent

1 Follower

About FATac

  • Rank
    Classiciste orthodoxe - Canal historique
  • Birthday January 31

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Location
    A l'ouest, complètement ...
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

5,314 profile views
  1. Ben ... ça dépend ... Le SAMP/T comporte plusieurs éléments de détection (veille, poursuite, autodirecteur). Vu les portées d'activation et l'énergie en jeu à ce moment, je n'ai pas vraiment de doute sur le fait que le "furtif" soit détectable par l'AD au moment où celui-ci entre en jeu. La vraie question, alors, c'est quelles sont les capacités de veille et de poursuite face à un appareil furtif ? La désignation d'objectif peut elle accepter une piste tierce si d'autres capteurs que les radars de veille et de poursuite s'avèrent inopérants ? Quels sont les moyens d'avoir une piste consistante pour tirer ?
  2. FATac

    [Mirage F1] Refonte

    Celui dont je parlais, fin 2006, ce n'était pas un problème de centrage, mais un problème de dérapage en vol avec incidence dans une configuration hyper sensible. Le mono-bidon ventral était très limitant vis à vis des mises en virage avec incidence et le pilote n'a pas détecté le début de perte de contrôle en dérapage car il était en sous-vigilance (routine, lever tôt, etc.) et ne connaissait pas bien les limites du domaine de vol du F1 dans ces conditions. En fait, a l'issue d'un ravitaillement, pendant que tout le dispositif (un ravitailleur et 3 appareils convoyés) reprenait sa place, le pilote a fait un contrôle visuel de ses paramètres cockpit et s'est rapproché de son leader sans percevoir son mouvement. En sortant la tête du cockpit, constatant son rapprochement du leader, il a cabré pour ralentir tout en inclinant vers celui-ci pour conserver le visuel, et là, malgré son action relativement souple, il est entré en dérapage, sorti du domaine de vol et n'a jamais pu récupérer son avion. J'ai le rapport dans mes archives à la maison, mais une copie du rapport est visible ici : https://manualzz.com/doc/5197496/bead-air
  3. FATac

    [Mirage F1] Refonte

    Au temps pour moi. C'est une grande sensibilité au dérapage, et ce dès les faibles incidences, ce qui réduit fortement le domaine de vol. J'ai fait un raccourci sémantique : dérapage = composante aéro transversale = vent de travers. C'est injustifiable.
  4. FATac

    [Mirage F1] Refonte

    La banane irakienne ? Ca leur provoquait aussi de sérieuses instabilités et une sensibilité accrue au vent de travers, il me semble. Ce n'est pas sur ce type de config qu'on a perdu un F1 de retour de déploiement au Tchad, au cours d'un ravitaillement en vol avec du vent de travers au dessus du sud algérien ?
  5. FATac

    Eurofighter

    Je dois quand même rectifier une demi-contre-vérité de ce propos. L'Eurofighter est HOTAS (Hands On Throttle And Stick). La boutonnite aiguë dont soufrent le manche et la poingnée de la manette des gaz montre qu'un grand nombre de commandes essentielles y ont été rassemblées, rendant la navigation des mains dans le cockpit accessoire, essentiellement pour des fonctions annexes au contexte de l'action immédiate. Après, HOTAS, ce n'est qu'un concept. Cela peut être bien réalisé comme cela peut aussi être tout pourri. Notamment, cela peut être très incomplet si jamais il était envisagé d'avoir un mode de commande non-manuelle complémentaire (genre commande vocales, justement) ...
  6. Ouais ! C'est bourré d'hormones féminines. La preuve, quand t'en bois trop, t'es bavard, persuadé d'avoir toujours raison, tu tiens des propos incohérents, tu es incapable de conduire une voiture et tu ne peut plus pisser debout.
  7. FATac

    Questions en vrac

    Parce que c'est beaucoup plus simple pour les loger sous la coiffe. Comme elles seront orientées au moment de leur séparation, leur pointage pendant le transport n'a pas de contrainte autre que celle d'un agencement optimal.
  8. FATac

    [Rafale]

    Ouhh ! J'en ai des frissons partout !!
  9. FATac

    Le F-35

    Il a enlevé le bandeau qu'il avait sur un oeil, détaché les mains qu'il avait dans le dos et a chanté dans la radio, en diffusion générale, "Boooordeauuuux bivaaaaaalves !" sur un air de Steppenwolf. Les américains ne s'en sont jamais remis ... Depuis, ils ne sont pas capable de supporter l'idée d'une cassolette de moules accompagnées d'un Graves de Vayres.
  10. FATac

    Achat suisse

    D'autant plus qu'une chaussée neuve, moderne, fait 7 m de large, de base, à quoi on ajoute une dimension de sécurité de 7 m de part et d'autres, dégagée de tout obstacle agressif (poteaux, arbres, etc.) à la signalisation (fusible) près. Donc l'envergure du Rafale passe, et la voie du train aussi. Je ne vois pas pourquoi certains s'embêtent à vouloir une autoroute toutes options pour une capacité qu'ils décrivent comme rustique.
  11. FATac

    Achat suisse

    Pour être franc, non je ne le sais pas ; et si je le savais, je crois que l'information serait frappée d'un niveau de confidentialité dont je ne sais pas s'il en permettrait la diffusion. Ensuite, pourquoi seule l'AdlA serait fondée à faire ces essais ? Cela ne relèverait il pas, plutôt, de la DGA (EV) ? Ou même du constructeur ? Enfin, il faut s'entendre sur la notion de "piste sommaire". Du sable, du gazon, de la latérite ? Ou bien simplement un enrobé bitumineux (avec ou sans sous-couche bétonnée) rectiligne, plus ou moins plat, avec une résistance suffisante pour les camions de pompiers (12 t par essieux) ? Et cerise sur le gâteau : dans le dernier cas, est-ce que les essais ont vraiment besoin "d'aller dans la verte" pour être être valides ? Un marquage temporaire ou des sondes de mesure sur la piste d'un terrain "normal" permettent de qualifier la capacité en toute discrétion, sans sortir de chez soi. C'est une capacité qui repose davantage sur une forme d'organisation que sur les pures capacités de l'appareil. Tous les appareils modernes en sont (plus ou moins) capables. Après, toutes les forces n'ont pas nécessairement les moyens à déployer hors des emprises de leurs bases pour y arriver efficacement.
  12. FATac

    Achat suisse

    Oui ... à peu de choses près, le C est un Frankenplane mélangeant une partie du B avec une partie du M. Cellule et train d'atterrissage renforcés dans le but d'encaisser les efforts liés au catapultage d'une part, et à l'appontage d'autre part (poser direct, sans arrondi, avec freinage par brins d'arrêt). Choses que le C est déjà capable de faire. Si les suisses n'envisagent pas de doter leurs pistes sommaires de catapultes et de brins d'arrêts (c'est tout de suite moins sommaire), et si les pilotes continuent à se poser normalement avec un arrondi, sans se prendre pour des matelots, alors il n'y a rien qui nécessite le M et le C est nativement capable des mêmes "exploits" que le Gripen. Oui, mais à terre, la version Marine du Rafale n'offre pas spécialement beaucoup d'avantages. Elle présente même des éléments qui pourraient être rangés parmi les inconvénients (mineurs) : une assiette plus prononcée qui réduit marginalement la visibilité au roulage, et surtout un surpoids lié aux différents renforts. Le SH est d'ailleurs affecté de la même tare (au sens poids supplémentaire), ce que le Hornet subissait aussi d'ailleurs. Un peu de poids "mort" qu'il aura fallu "trainer" pendant toute la carrière opérationnelle de l'appareil ... Et le M n'existe pas encore en biplace, ce qui réduit l'intérêt de la version hors du contexte d'une aéronavale.
  13. FATac

    Achat suisse

    Pour entrainer les marins. Meringen est plus accessible que Kandahar ...
  14. FATac

    Achat suisse

    Un tronçon rectiligne de 600 m d'autoroute, à proximité d'une aire de repos où les servitudes seraient déployées en mode "camping", ça compte comme "piste improvisée" ? Parce que sur ce point, je n'ai aucun doute quant à la possibilité de le faire ... Ca fait quand même un ticket d'entrée très, très, très élevé, surtout pour agresser ce pays qui se trouve "enclavé" aux milieux de pays qui ne lui sont pas farouchement hostiles pour le moment. Et ça m'étonnerait qu'ils basculent tous simultanément du "côté obscur" - bien que la Suisse, elle, puisse le faire à elle toute seule pour provoquer un tel renversement d'alliances informelles. Donc, même sans coopération militaire profonde avec les voisins, même sans accord de défense, je doute qu'un tel engagement se fasse sans éveiller l'attention et alerter les moyens de réaction des pays du voisinage. Clairement, si la Suisse tombe de cette manière, d'autres seront tombés bien avant - et la défense suisse aura envisagé une autre forme de résistance - pas nécessairement avec les moyens aériens. Je n'en disconviens pas.