FATac

Members
  • Compteur de contenus

    7626
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    36

FATac last won the day on June 21

FATac had the most liked content!

Réputation sur la communauté

3277 Excellent

À propos de FATac

  • Rang
    Classiciste orthodoxe - Canal historique
  • Date de naissance January 31

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Location
    A l'ouest, complètement ...
  • Pays
    France

Visiteurs récents du profil

3997 visualisations du profil
  1. FATac

    MICA IR et Meteor

    Tiens, encore un HS auquel je ne sais pas résister ! Et bizarrement, quand on ne chicane pas, qu'on s'informe sur la procédure et qu'on la suit (servilement, je le reconnais), eh bien les obstacles bureaucratiques s'effacent et tout passe comme dans du beurre. Il y a beaucoup moins d'énergie a dépenser pour faire les choses dans les règles (fussent elles absurdes - mais les juger c'est déjà gâcher du jus) que pour les contourner/bousculer ... Quant à Louvois, il a été mené par Steria, en l'absence de tout pilotage, justement. C'est une constante de management moderne mal adaptée de la culture anglo-saxonne à notre culture franco-latine : le recours excessif à une sous-traitance sur-qualifiée en supposant que cela permet de se passer d'un encadrement ou d'une maitrise d'oeuvre du projet.
  2. FATac

    La Composante Air belge

    Je valide l'idée !!!
  3. FATac

    Avions mal-nés

    J'ai un avis différent. Trop long à développer pour ce fil, vu le matériau dont je dispose, mais ça viendra ...
  4. FATac

    Avions mal-nés

    @Kiriyama : j'ai beaucoup de mal avec ce YF-103A Cutlass II. A ma connaissance, dans les Century Series, le F-103 a été accordé à Republic, pour le XF-103 qui n'a pas donné lieu à un YF de présérie. Le réemploi étant généralement proscrit, ce YF-103 ne devrait pas exister. De plus, cette vue ressemble beaucoup à l'un des prototypes de missile Regulus II à turboréacteur et train d'atterrissage, pour le développement du projet abandonné ensuite. Le mythe veut que ce Cutlass II soit le croisement d'une cellule de Regulus II avec un cockpit de F-8 Crusader. Mais là, le pilote n'a quand même pas beaucoup de place ... Moi je veux bien, mais Chance-Vought (constructeur 100% aéronaval) + cellule de Regulus II (missile de croisière maritime) + cockpit de Crusader (avion naval), ça fait beaucoup trop marin pour fournir un appareil badgé USAF. Surtout dans les années 50-60. Je parie donc sur un fake.
  5. FATac

    le ravitailleur A330 sur les tablettes de l'Armée de l'Air

    Tout à fait. Lors du ravitaillement en flying boom, le pilote de l'avion ravitaillé n'a aucune qualification particulière et suit les indications du boomer (qui est, lui, qualifié pour piloter le boom jusqu'au contact). Le ravitaillé est demi-passif et reçoit par ce moyen et en silence radio les indications "monte", "descend", "avance" et "recule" afin de se trouver correctement positionné dans le domaine d'extension de la perche pour le contact. En probe and drogue, ce système de guidage est superflu puisque c'est le pilote ravitaillé qui est qualifié pour venir au contact. C'est lui qui pilote lui-même son approche et n'a besoin d'aucune autre indication que les repères de position qu'il acquiert lui-même. Et ce système lumineux est assez en avant du ravitailleur de manière à rester visible du cockpit du ravitaillé, même lorsque celui-ci est un gros bébé (genre Bone ou B-2).
  6. FATac

    le ravitailleur A330 sur les tablettes de l'Armée de l'Air

    Ce sont les bandes lumineuses de guidage et de signalisation. On les trouve depuis très longtemps sur les tankers :
  7. FATac

    [Rafale]

    Salaud !! (mais tellement vrai) Le fameux "on les a mangés". Sinon, le Tornado F.2, avec le radar blue circle ... Un bel avion d'aéroclub, lui aussi.
  8. FATac

    [Rafale]

    Faut-il vraiment ressortir la parabole de l'ivrogne et du réverbère ?
  9. FATac

    La Composante Air belge

    Ca, c'est extraordinaire ! Si ça représente 85 à 95 % du budget total de la défense, et que l'OTAN (enfin, son Maître) estime que l'effort belge est la moitié de ce qu'il devrait être (1% au lieu de 2%), alors il suffit de prendre le F-35 pour rentrer immédiatement dans les clous !! Qui a reproché des erreurs de calculs ou un faible niveau en math, déjà ?
  10. FATac

    La Composante Air belge

    Oui, mais le voir comme un argument fallacieux est une mauvaise vue (ou une vue de mauvais perdant). La clause était dans le RfGP, ce qui veut dire que le gvt devait s'y soumettre pour toutes les réponses entrant dans ce cadre. Il est souverain pour tout ce qui en sort. Quand on bouscule les règles du jeu, il ne faut pas s'étonner que le partenaire (ou l'adversaire) les chamboule aussi quand c'est son tour de jouer.
  11. FATac

    La Composante Air belge

    Ceux qui ont répondu au RfGP sont dans le marché. C'est peut être biaisé, mais on sait comment se déroule la procédure et les droits et obligations de chacun. Les autres (la France et Dassault) sont hors-marché. Hors-marché, rien n'oblige le gouvernement à accepter les clauses spéciales. Se placer hors marché, c'est laisser une part d'arbitraire au client/prospect. Il n'y a plus de règles, donc plus d'obligation. Il accepte et refuse ce qu'il veut. Et tant pis si c'était une contrainte nécessaire pour aller de l'avant. On n'ira pas plus loin, c'est tout.
  12. FATac

    La Composante Air belge

    Non. On apprend juste que le gouvernement belge a refusé de signer des clauses de confidentialité. Point. Ces clauses sont une contrainte, logique du point de vue du vendeur mais restreignant les libertés de l'acheteur (ou du prospect). Vu la sensibilité du dossier en politique intérieure, on peut comprendre que le gouvernement belge n'ait pas souhaité aliéner une partie de sa souveraineté pour faire une étude complète d'un dossier passé hors procédure, donc présentant un risque pour son intégrité. Dans ce contexte, les fourches caudines des clauses de confidentialité étaient, au minimum, une maladresse offrant une magnifique porte de sortie pour ce dossier. Tant pis s'il y a mieux ailleurs : rester dans la procédure permettra de respecter le consensus de l'accord de gouvernement. Moi c'est comme ça que je comprends la situation.
  13. FATac

    Questions en vrac

    F pour "France" ou pour "Formule" ? Puis le numéro de modèle ? F1 puis F2, etc. Si on prend les FR, le FR-P de présérie a précédé les FR-F1 puis FR-F2. Tout est F* chez nous : ANP, gants, vestes, ceinturons, tentes, sacs de couchage, armes, ... c'est impressionnant. Je ne m'en étais pas rendu compte jusqu'à présent.
  14. FATac

    Arrètons les conneries, coulons le PA2.

    Ce n'est pas si simple. Vu que le CdG dispose de 2 K-15, qu'est-ce qui empêcherait, conceptuellement, de loger 4 réacteurs dans un porte avion plus grand de 40 m ? Quant à la taille des enceintes de confinement, il faut quand même qu'elles rentrent dans des cigares de 10 à 12 m de diamètre alors je ne suis pas très inquiet. Ca doit pouvoir rentrer dans un gros bateau. Il n'y a qu'à voir comment ça va se passer avec le QE ou le PoW ... ils sont à propulsion conventionnelle. Ou bien du temps du CV67 (JFK) ... c'est quasiment le gabarit de ce que l'on vise. Augmenter la longueur du PA a un véritable intérêt pour gagner en vitesse à motorisation équivalente - ou gagner en puissance de propulsion pour des vitesses similaires. Une partie du surpoids de l'allongement est compensée par ce jeu sur la puissance pour atteindre les vitesses limites. Pour le tangage, par contre, je ne suis pas persuadé que la longueur ait une telle influence. Le déplacement, bien davantage - mais il est généralement augmenté par la jumboïsation ou l'allongement.
  15. FATac

    Arrètons les conneries, coulons le PA2.

    Je veux bien le croire ... J'étais à l'arsouille au moment de la controverse sur cet allongement. A l'époque, les ingénieurs en charge du projet (Pascal Leroy et Thierry Hamon) étaient consternés de la polémique, et d'autant plus que tous les essais et toutes les simulations montraient que l'appontage se passait bien dans toutes les conditions (vitesse et brin), même les plus extrêmes. C'est vraiment un pur problème de procédure, de manoeuvre sans assistance et de marges de sécurité qui a justifié cet ajout.