Patrick

Members
  • Compteur de contenus

    2209
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    2

Patrick last won the day on July 8

Patrick had the most liked content!

Réputation sur la communauté

1175 Excellent

À propos de Patrick

  • Rang
    Vétéran

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Pays
    Galicia
  1. Cyberwarfare

    Déjà lu ce terme mais jusqu'ici j'avais toujours pensé qu'il s'agissait d'un outil spécifiquement utilisé par les forces armées US agrégeant les renseignements collectés depuis plusieurs sources, et permettant des prises de décision en boucle courte sur le théâtre d'opération. Du genre "à qui appartient tel téléphone qu'on vient de borner à côté de celui d'un chef taliban". Et donc que l'utilisation de cette suite d'outils sur des assets présents sur le territoire US était nécessairement du ressort d'un autre organisme, plus typé "homeland security" (à tout hasard NSA), puisque ce n'est pas le travail des SR des forces armées de faire de l'intel sur le sol US. D'ailleurs comme le mentionne l'article : Que des informations aient pu, par croisement, se retrouver dans la doc des SR US relative à des citoyens US présents sur le sol US n'est en soi pas très surprenant. Ce que démontre l'article c'est, pour essayer d'être concret, qu'un post facebook d'un redneck énervé en réponse à un apprenti taliban menaçant les US d'annihilation nucléaire par la grâce d'Allah, a pu se retrouver dans la doc relative à l'apprenti taliban en question... Je ne vois pas vraiment où est l'atteinte à la liberté d'opinion. A moins bien sûr que cela ait mécaniquement déclenché une surveillance du redneck énervé par les services opérants sur le territoire US. Là oui ce serait une autre histoire. Mais l'article ne le mentionne pas.
  2. L'Inde

    ...Incendiaire ? Percutant ? Détonant ? Soufflant ? Crépitant ? Pétaradant ?
  3. SAMP/T

    Le missile ASTER est aussi utilisé par le PAAMS pour la défense navale et concerne donc les anglais également en Europe. Sinon comme d'hab hein, Europe de la défense = escroquerie, etc etc. Tout le monde connait la chanson, pas la peine que j'en remette une couche.
  4. menaces intérieures

    Heu Kotaï tu sais pris au cas par cas certains groupes ou individus se valent amplement. Certes le volume d'actions de la part des militants d'extrême gauche toutes mouvances confondues (la loi du nombre) est supérieur, mais c'est à pondérer : les groupes les plus médiatiques ne sont pas forcément les plus violents, dans le mouvement antifa tu as un bon gros tas de petits bourgeois inoffensifs qui cherchent le frisson par exemple. Il faut trier. Ajoute à ça que souvent ils peuvent pas se blairer entre eux entre anarcho-syndicalistes, black blocks, antifas... et donc canalisent leur violence en interne... Pris au cas par cas, certains crimes crapuleux menés par des sympathisants (?) militants (?) ou groupes isolés néo-nazis, vont un peu voire carrément plus loin dans la violence, avec un phénomène de désinhibition apparu depuis quelques mois, mais ça reste des actions très localisées du fait d'individus très peu organisés ou de groupes minuscules contraints d'opérer de la sorte car subissant plus de pression. Maintenant si demain une cinquantaine d'antifas montent une opération pour aller tuer des policiers ou des personnalités à la mode action directe, la riposte et le traitement de la menace ne seront pas les mêmes...
  5. Armée de l'air Russe

    Pourtant pendant cette période Iliouchine a réussi à garder son BE pour travailler sur l'IL98 dérivé du 96. https://fr.wikipedia.org/wiki/Iliouchine_Il-96#Il-98_.28projet.29 Quant aux hydravions idem, ça fait un moment que le BE200 est proposé à l'export non ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Beriev_Be-200#Historique Et si comme tu le mentionnes le Tu160 M2 peut être en développement aujourd'hui avec un appareil de pré-série en cours de finition, c'est bien qu'un certain niveau a été conservé. L'investissement n'explique pas tout. L'argent c'est une chose, les compétences c'en est une autre. Pour les appareils embarqués, tu ne penses pas que les rumeurs de projet de nouveau porte-avions vont sans doute changer la donne de la même manière que pour le SU-57 ? (oui ça fait beaucoup de conditionnel) Que l'industrie russe ait été balayée après la chute du mur, c'est une certitude, mais en attendant s'ils avaient réellement perdu tout savoir-faire dans l'aéronautique, ces entreprises n'existeraient plus et il n'y aurait plus aucun projet en cours.
  6. L'Inde

    Oh mon dieu cette désillusion ! Sacré comique le journaliste.
  7. [Rafale Marine]

    Sacré pied de nez à l'histoire...
  8. Ici on cause MBT ....

    Le jour où tu te retrouves à devoir faire du tir direct avec un Caesar sur un MBT, tu es dans la mouise. En revanche utiliser des obus de 155mm à guidage laser pour taper du char, c'est possible en théorie si c'est ça ta question. Même si ces obus manqueront cruellement de manoeuvrabilité pour taper avec précision un char en mouvement. Le Caesar dispose déjà d'une munition anti-char dédiée à l'attaque par le toit à plusieurs dizaines de km : l'obus Bonus.
  9. [Artillerie navale]

    C'est l'idée. Bêtement, la munition est "push through", c'est juste un gros cylindre qui doit être capable d'entrer dans un sens et de sortir dans le même sens à l'autre extrémité de la chambre qui est elle aussi un gros cylindre creux. L'épaulement se fait au niveau du canon, celui-ci ayant bien entendu un diamètre inférieur à la chambre, qui fait 65mm de large. La culasse entière tourne donc à 90° (en fait deux fois à 45°) pour chambrer un obus, puis une nouvelle fois à 90° pour aligner l'obus avec le canon et le tirer, puis une nouvelle fois à 2x45° pour basculer en position de repos puis insérer un nouvel obus en poussant vers la gauche l'étui de l'obus précédent afin de l'éjecter, et ainsi de suite. Donc augmenter la cadence de tir pourrait être obtenu en améliorant la vitesse d'insertion et d'éjection des coups complets, donc la vitesse de rotation de la culasse, mais on va vite se heurter aux lois de la physique. Le mécanisme est lourd, demande de la puissance pour bouger, et il faut que l'alimentation suive, sachant que les obus de sont pas attachés par des maillons entre eux et se déplacent sur deux axes, un transversal pour être carroyés en face de l'ouverture latérale de la culasse, et un longitudinal pour y être insérés en étant poussés, avant d'être basculés dans l'alignement du canon. Le total de tout ces mouvements provoque nécessairement une diminution de la cadence de tir. Les avantages sont une diminution du volume pris par les munitions, un agencement plus aisé des munitions en tourelle ou en caisse, la possibilité d'avoir aisément une double voire triple alimentation, et une diminution de la place prise par le canon. En imaginant une version alimentée uniquement par des obus disposés en ligne comme un petit train, la cadence pourrait sans doute être bien supérieure... Mais l'encombrement serait sans commune mesure. Idem si on envisageait une sorte de carousel chargé d'amener plus rapidement les munitions en face de la culasse rotative... Mais dans ce cas pourquoi s'ennuyer avec une culasse rotative ?!? Autant utiliser une culasse basculante, comme sur le projet US de FA à munitions CT. Sauf qu'à ce moment on perdrait un des énormes avantages du CTA40 : le débattement vertical. *** Pour moi le 40CTA est une munition qui a vocation à remplacer les 40mm Bofors du point de vue de la puissance unitaire, car ce calibre est tiré en rafales courtes ou au coup par coup, et qui compense sa faible cadence par un punch supplémentaire et un encombrement réduit, idéal pour les petites plates-formes. Mais en aucun cas on n'en fera une "vraie" munition à tir rapide (800-1000 cpm) pour balancer une volée de ferraille aussi efficacement qu'un 35mm Oerlikon par exemple. Le Bofors 40mm est passé de 120 à 330 cpm du L60 au L70, en même temps que le reste des caractéristiques s'améliorait. Ici, ça me semble déjà plus compliqué. Surtout quand on réalise que le projet est né en 1985 et a donc eu tout le temps de maturer depuis... C'est un compromis qui répond avant tout à une problématique terrestre, tout en offrant beaucoup de versatilité. Au prix du volume de feu, certes. Mais avec en gain potentiel l'adaptation aisée du système à des missions différentes, dans un encombrement réduit. Donc oui, un CTA40 "rapid fire" demanderait une architecture différente. Avec éventuellement des maillons voire l'utilisation d'un barillet à la manière des DEFA 55x, en lieu et place de la culasse rotative. Mais l'encombrement ne serait pas du tout le même, annihilant l'intérêt de la munition télescopée.
  10. [Artillerie navale]

    Considérant son mécanisme à chambre rotative, la limite sera malheureusement assez vite atteinte. A moins de revoir entièrement cette partie de l'arme ainsi que son mécanisme d'approvisionnement.
  11. Ici on cause fusil

    C'était déjà le cas avec les Sig-Manurhin 540/541/543.
  12. F-18 super hornet

    L'article est... énorme ! Tout y est : la navy outrée dans un accès de pudibonderie politiquement correcte, la mère de famille (appelées "soccer-mom" aux USA) choquée qui se plaint à la télé locale, et le bon redneck mort de rire...
  13. Déjà fait, tu as oublié ? https://www.theregister.co.uk/2013/04/24/nasa_penis_mars/
  14. Le F-35

    Tout ça présage d'une affaire type F-14 iraniens bis.
  15. Exoplanètes.