Patrick

Members
  • Compteur de contenus

    2462
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    2

Patrick last won the day on July 8 2017

Patrick had the most liked content!

Réputation sur la communauté

1363 Excellent

À propos de Patrick

  • Rang
    Vétéran

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Pays
    Galicia
  1. D'accord avec le reste, mais ça, est-ce bien certain? Les armes illégales et leur utilisation en pleine rue, avec des passants innocents touchés, c'est encore bien trop fréquent à mon goût en France, cf les règlements de comptes entre mafieux à Marseille, les excités qui tirent sur des physionomistes dans les boites de nuit, etc. Avec un ratio d'armes légalement ou illégalement possédées pourtant bien inférieur aux USA, ça ne nous empêche pas d'avoir des problèmes du même ordre. Notre seule chance étant qu'on a eu un nombre de "tueries de masse" limité. Mais le potentiel en individus et en armes est présent. D'autre part, pas sous la menace permanente d'armes à feu, oui, mais d'armes blanches? D'armes improvisées? D'armes par destination? Voire de simples coups et blessures? Là tout de suite ça étoffe les risques. Or, c'est pour contrer ce genre de risques qu'existe la culture de la self-défense avec arme à feu aux USA qui est un des piliers de la culture des armes et la raison derrière l'existence du conceal carry par exemple. En France, à part appeler la police, se cacher, fuir, ou subir, les options sont vite très limitées. A tel point que les jolis papiers expliquant comment réagir en cas d'attaque terroriste omettent volontairement le plus important quand tout semble perdu : tenter le tout pour le tout en combattant et protégeant les autres avec ce qu'on a sous la main. C'est ce qu'a fait le jeune héros de la JROTC contre le schoolshooter de Floride. Qu'aurait-il pu accomplir s'il avait été armé, avec le même courage sous le feu dont il a su faire preuve? A mon sens, la question mérite d'être posée.
  2. Énorme! "So these are space nazis of some kind?"
  3. Guerre civile en Syrie

    A 13 minutes, Pierre Servent, "les casques blancs admirables [...]". J'ai arrêté là.
  4. USA

    Merci il y a des détails que j'ignorais. *** Bon, ça aurait plus sa place sur le sujet criailleries, mais je tiens à signaler une belle avalanche de fake news de la part des MSM cherchant désespérément à donner de l'ampleur à un mouvement quasi-inexistant doublé d'une belle session de trollage en règle: Il y a en effet une gentille (ne paniquez pas) campagne de trollage des hashtags #onelessgun #oneless en cours. Les joyeux autistes d'où-vous-savez ayant kidnappé le hashtag en postant des photos bidons et rigolotes de leurs flingues démontés mélangés avec des trucs qui n'ont rien à voir pour faire croire à leur "destruction", donnant ainsi l'impression de l'existence d'une lame de fond de possesseurs d'armes américains résolus à se débarasser de leurs vilains fusils d'assaut. Cela a commencé quand un armurier a posé une photo de fusil de chasse dont il a coupé les canons sous une longueur de 16 pouces pour répondre à la vidéo facebook originelle du type qui a lancé le "mouvement", Scott-Dani Pappalardo. Sauf que l'armurier, lui, avait le droit de le faire, voir plus bas pour l'explication. Évidemment, ça n'a pas loupé, nos chers médias en France mais aussi dans d'autres pays du monde se sont fait rouler dans la farine en reprenant certaines de ces images... Laissant le spectateur un minimum renseigné pour le moins... Dubitatif. https://www.francebleu.fr/infos/insolite/videozap-ces-americains-pro-armes-detruisent-leur-fusil-apres-la-tuerie-de-parkland-1519325805 http://www.sudouest.fr/2018/02/21/oneless-quand-les-americains-se-filment-en-train-de-detruire-leurs-armes-4219769-4803.php *** Quelques images de trolls. La grande majorité des armes que vous voyez ici sont parfaitement fonctionnelles, leur "destruction" ayant pour certaines été photoshoppée. Seuls demeurent quelques rares exemples réels volontairement mélangés aux fakes. ...Les rares destructions volontaires réellement destructives (et dans la majorité des cas effectuées de façon illégale) d'armes à feu, comme celle ci-desous, se sont donc retrouvés mêlés à une petite avalanche de trolls destinés à se moquer du mouvement. Résultat des courses, certains comme Zerohedge se sont enfin finalement réveillés en condamnant la véritable nature du mouvement #oneless comme étant du trolling, et le danger qu'il y avait à s'émoustiller devant. https://www.zerohedge.com/news/2018-02-22/true-nature-viral-oneless-movement-and-real-danger-behind-it *** Pour être exhaustif donc, Scott-Dani Pappalardo, qui a lancé de bonne foi ce mouvement "one less gun", a réussi à manufacturer illégalement un Short Barreled Rifle (SBR) en coupant d'abord seulement le canon de son arme, le laissant à une longueur de moins de 16 pouces. Une arme qui, du coup, même si elle ne pouvait plus fonctionner de manière semi-automatique dans cet état, tombait quand même sous le coup du NFA pour lequel il faut normalement payer une tax stamp de 200$, et risquer la taule quand on se hasarde à outrepasser cette règle, ce qui pour le coup était son cas. Cette histoire de longueur de canon est la raison de l'existence des fameux "pistolets" qui sont juste des fusils sans crosse qu'il est théoriquement interdit d'épauler si on a pas payé la taxe et enregistré l'arme, une situation un peu ubuesque mais découlant du National Firearms Act. Ensuite, devant sa méprise, Pappalardo a entreprise de disquer le receveur de son AR, sauf que manque de bol, cette destruction doit normalement être réalisée au chalumeau, pas à la disqueuse, et laisser minimum deux coupures d'au moins 1/4 de pouce de large. Ce qui n'était pas le cas non plus! (suite, le forum considère mon message comme trop gros) *** Techniquement il risquerait une peine de prison pour ça si la loi était appliquée. Petite vidéo démonstrative reprenant sa vidéo originale: Evidemment ça la fout mal puisque, vu le contexte, si l'ATF lui tombe dessus, ils passeront pour de vils pro-armes. Mais si ils ne font rien ce sont les pro 2A qui vont bouffer l'ATF toute crue sur une question de droit basique, et avec raison. Effet Streisand à prévoir! Si ces gens qui face caméra réalisent ces neutralisations à la petite semaine en commettant des "felonies" n'en subissent pas les conséquences, ça va laisser des traces... On observe en effet une vraie scission au sein des gun owners américains pour l'occasion. Les plus pro 2A accusant les tireurs lambda plus favorables au gun control de ne pas connaître les lois et règles relatives à la possession d'armes. Cela pourrait nous amener à un retournement de situation complet avec des pro-armes devenant beaucoup plus prompts à vouloir faire le ménage dans leurs rangs... Avec les gens les moins investis et finalement soucieux du droit, qui sont souvent les plus sensibles aux arguments du gun control, en ligne de mire! A l'issue, il y a des chances que cela débouche sur une vraie remise en question de la responsabilité des possesseurs d'armes, avec la renaissance d'une culture plus stricte sur les règles de sécurité à respecter, sur le rapport aux armes en général, et donc un retour de la gun culture à une discipline moins accessible et plus hermétique, ce qui était le cas jusque début des années 90, avant que les médias n'usent et n'abusent de l'image du flic/soldat/vigilante américain, faisant par corolaire la promotion du flingue sous toutes ses formes. Le jeu vidéo n'ayant fait qu'amplifier le phénomène par la suite. Il se peut donc que les "gun nuts" et leurs AR15 ne soient pas les grands perdants de cette hystérie médiatique.
  5. DGSE et Services de Renseignement Européen.

    A 10 contre 1! Bon après, rien ne dit qu'il ne s'agisse pas d'un gros honeypot des familles pour ferrer du couillon. Surtout que cette affaire survient longtemps après celle des FS US en Syrie. Donc signifie retex, ou prise de conscience, a minima. Ce d'autant plus que, sur la sécurité des smartphones, la DGSE donne des conférences pour les cadres des entreprises françaises stratégiques, dans des réunions assez "select" d'où rien ne filtre ni ne sort. Une connaissance a eu l'occasion d'y participer, et c'était d'un autre niveau que "Oui-Oui et Bécassine installent un antivirus".
  6. Oui ça commençait pas super, et finalement c'est un documentaire assez conçis mais bien fichu. Bel exercice.
  7. Portée radar

    Le RDY du -5 noté avec une portée de 8 nautiques contre des cibles de 0,1m². Le RBE2 du Rafale (a priori PESA) noté à 11 nautiques contre le même type de cible. Soit respectivement 14,8 et 20,3 km. Crédible? Du coup je me demande pour l'AESA.
  8. La Composante Air belge

    Pour être d'une mauvaise foi abyssale et outrancière, je dirais qu'une fois qu'on a acheté des F-35, l'argent, c'est dans la tête.
  9. La Composante Air belge

    SEULES ET UNIQUES options pour que cette idée soit possible : 1. que la Belgique dispose d'une capacité de projection en propre. On sait que le Rafale peut décoller d'une rampe/tremplin. La France a fabriqué des porte-aéronefs Mistral qui constituent une base de travail solide pour une version alourdie/musclée dotée d'une rampe. A la manière des porte-aéronefs italiens et espagnols mettant en œuvre des Harriers et bientôt F-35B pour les italiens, cela permettrait à la marine belge de disposer de cette capacité sans avoir à investir dans un CATOBAR. 2. que le(s) futur(s) PA français soient "européens" et fonctionnent selon un principe de mise en pool avec d'autres marines. On sait encore faire des PA, du moins on a pas encore perdu les compétences pour. Ce serait un symbole fort doublé d'un coup d'éclat et triplé d'une logique de fait accompli de façon à la fois bien plus élégante (ou pernicieuse pour les anti) que les MRTT mis en pool par exemple pour amener à l'Europe de la défense. Ça permettrait de disposer de plus d'avions à bord et de donner le "la" en matière de politique militaire expéditionnaire, le PA en étant le symbole par excellence. 3. que l'aviation belge, au lieu d'être adossée à la défense aérienne néerlandaise comme c'est prévu avec le contrat F-35, le soit avec l'armée de l'air française. Mais là je ne me hasarderai pas à débrouiller le mic-mac que représenterait une telle solution politiquement, surtout avec les américains derrière. A moins d'une partition de la Belgique cela semble en effet totalement ubuesque. Et une partition de la Belgique, c'est la fin de l'Europe. Déjà que tout le monde se chie dessus avec le Brexit et a (au début de la crise du moins) eu du mal à rire jaune avec le spectacle grand-guignolesque offert par la Catalogne... Bref, le député a sans doute mal compris, ou alors il a rien compris au shmilblik. Ce qui est fort possible.
  10. Guerre civile en Syrie

    ...mais s'est contentée de se déclarer "préoccupée" quand les turcs ont fait de même, avant de se faire rabrouer pour crime de lèse-sultanat par le ministre turc délégué à la cuisson des kebabs ou un truc du genre. Mon dieu, si on voulait VRAIMENT calmer le jeu en Syrie ça fait au moins 6 ans qu'on aurait cassé les pieds de la terre entière pour l'envoi d'une mission multinationale de maintient de la paix impliquant toutes les parties, comme on le faisait de façon coutumière dans les années 90 et 2000. La politique étrangère française en Syrie en une formule : "boire la coupe jusqu'à la lie!" Et je ne suis même pas persuadé que le jeu en vaille la chandelle. En tout cas économiquement, c'est mal barré. Les chinois empochent des contrats de reconstruction en comptant les points. Parfois je me demande si on aurait pas mieux fait d'aller en Iraq avec le reste de la meute en 2003... Ça aurait simplifié la suite.
  11. Allemagne

    ...Et ce seul fait devrait en faire réfléchir certains à l'aulne du lancement de "grands projets européens structurants". Mais c'est pas le sujet.
  12. Programme Scorpion : la compétition est lancée

    Un peu lourd pour du léger sans doute, et un peu cher pour faire la masse. Après, pour des missions spécifiques, pourquoi pas, mais ajouter un véhicule de plus dans une trame qui en comptera déjà beaucoup trop n'est pas forcément une idée fameuse. Cela dit j'adore le CRAB, et j'aurai bien aimé le voir équiper notre armée. Tout comme j'adorais le Vextra. On sait ce qu'il advint...
  13. Missilerie de combat terrestre

    Gibbs, tu oublies de mentionner que Nexter a acquis le munitionnaire belge Mecar, qui a dans son catalogue (intégré à celui de Nexter munitions) des grenades à fusil. http://www.nexter-group.fr/en/subsidiaries/mecar Cliquer sur "catalogue", il y a un .pdf de 43Mo à télécharger. Pages 177 à 183 pour les grenades à fusil de Mecar. L'APAV40 F1 n'est plus produite depuis un moment a priori. Pour la F2 je ne sais pas si elle l'est encore. Pour l'AC-58, c'était Luchaire (d'où le surnom de "grenade Luchaire"). Mais pour l'APAV40? Sans doute la même chose (avant la reprise par GIAT puisque ça a pas mal bougé niveau sites industriels à ce niveau jusqu'à il y a moins de 15 ans, voir https://www.usinenouvelle.com/article/giat-industries-renforce-luchaire.N42185 à ce sujet), mais impossible de trouver des sources concordantes à ce propos. Si qui que ce soit à une quelconque information, je suis preneur. Sur l'AC58, tirable avec une cartouche feuillette depuis un manchon au standard OTAN, pour non seulement le futur "MAS 5.56" (comprendre le Famas) mais aussi le MAS 49/56 (et probablement aussi le MAS 36/51) en 7.5x54 et 7.62x51 OTAN, elle a été présentée en 1977! Lire ce lien : http://fr.1001mags.com/parution/gazette-des-armes/numero-52-septembre-1977/page-42-43-texte-integral Chose amusante, j'ignorais qu'à l'origine l'AC58 était tirable avec une munition conventionnelle de 5.56, si l'article ne contient pas d'erreur à ce sujet: Chose encore plus amusante, une image trouvée sur tirmaillyforum (la référence en .fr pour le tir sportif) nous apprend que lors de la compétition AIF en 2015, des AC58 ont été utilisées pour valider la capacité GàF sur les concurrents, ici le Scar L, équipé d'une alidade de visée montée sur le rail latéral. A ce niveau c'est presque du test destructif! http://www.tirmaillyforum.com/mildot/viewtopic.php?p=2003485#p2003485 *** De même, puisqu'on parlait du LRAC89 quelques messages plus haut, l'article de la gazette des armes de septembre 1977, reproduit sur le lien cité plus haut (http://fr.1001mags.com/parution/gazette-des-armes/numero-52-septembre-1977/page-42-43-texte-integral) en parle également:
  14. US Air Force

    Pourtant le B1 était réputé être l'asset le moins cher pour le CAS en Afghanistan et Syrie du fait de sa capacité en munitions et de son loitering time. Quant au B2, de vieilles illustrations comparaient le coût de systèmes "legacy" impliquant des dizaines d'avions, chasseurs, bombardiers, ravitailleurs, avions de guerre électronique etc, pour frapper un certain nombre de cibles, à celui d'un seul B2 réputé pouvoir effectuer seul la même mission. Le différentiel était là aussi à l'avantage du B2. Peut-être était-ce trop optimiste et pas vérifié, en tout cas l'avion a semble-t-il toujours été utilisé de façon autonome (et pour une bonne raison, pas de chasseur furtif disposant du range suffisant pour l'accompagner, ce qui devrait être partiellement réglé grâce au F-35 dans le cas du B-21). Il me semble assez improbable dans ce contexte que les B2 soient envoyés à la casse, même d'ici 15 ans. Le programme a coûté trop cher. Ou alors le système est trop largement compromis et connu des adversaires potentiels, Chine et Russie, ce qui obère sa survivabilité. Les B-1 et B-2 feraient-ils vraiment doublon une fois le B-21 en service? Le B-21 étant à la fois moins rapide que le B-1, et disposant de moins d'emport que le B-2. Je parie sur le maintient en petit nombre d'un des deux, aux côtés du B-52 rénové et du B-21.
  15. Air quiz

    Kawasaki K-100