Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Patrick

Members
  • Posts

    12,036
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    122

Everything posted by Patrick

  1. Je comprends ce que tu veux dire, mais je pense que notre volonté de former, d'organiser, n'est sans doute pas allée assez loin. On a voulu faire confiance à la démocratie? On a eu un coup d'état, soit disant "de transition" mais bien parti pour durer. Notre incapacité à motiver les maliens à défendre leur pays est notre plus grand échec. Et nous aurons les vagues migratoires, nous aurons la perte d'influence en Afrique, nous aurons le ressentiment anti-français même chez nous dans nos propres villes (on attend encore les manifestations et slogans anti-russes à Moscou). On aura en gros absolument tout perdu. Dire "laissons les maliens se démerder", c'est insuffisant. Parce que ce sera aussi "laissons la France se démerder avec les maliens qui auront fui". Et parmi eux je ne suis même pas certain qu'on ne trouvera pas un bon paquet de putschistes anti-français! Ce ne serait pas une première... La meilleure chose qu'on pourrait faire là tout de suite, c'est aller chercher les putschistes par la peau du cul et reconstruire à marche forcée et de A à Z une administration fonctionnelle pour le Mali sans demander l'avis de personne. Casser les reins des réseaux de désinformation russes. Lancer d'énormes campagnes médiatiques pro-Barkhane qui ne soient pas coincées en 1960 et qui montrent concrètement ce qu'il se passe sur le terrain, et impliquer la société civile malienne en leur demandant ce qu'ils veulent pour leur pays une bonne fois pour toute. Quitte à nous salir les mains. Quitte à faire nous aussi appel à des SMP (françaises) qui feront le (très) sale boulot au nom d'un gouvernement issu de la société civile malienne. Quitte même à voler dans les plumes des trolls anti-français. La première chose à faire à ce propos serait d'encourager certains maliens présents sur le territoire français à aller défendre la terre de leurs ancêtres plutôt que cracher sur le pays qui les accueille. Partir en vainqueurs ayant laissé derrière nous des hommes libres et prêts à défendre leur terre, ÇA, c'est un objectif de fin de mission qui a du sens. Parce que là tout de suite, ce que je vois c'est qu'on risque de voir le retour de daesh, d'AQMI, le délitement de ce qu'il reste de la présence française en Afrique, l'implication des russes, des chinois, des turcs, et l'arrivée d'un nombre collossal de migrants, qui n'iront ni à Moscou, ni à Beijing, ni à Ankara... À ce train-là es Hesco barriers, c'est bientôt à nos frontières qu'il faudra les mettre, et pas autour du camp de Gao. Tout ce pognon dépensé, tous ces morts et blessés, pour ça?!? L'Afghanistan n'aura pas suffi? Si on suit cette logique, il n'y a pas que l'armée et le gouvernement français qui ne voulait donc pas gagner au Mali, il y a aussi un PR qui ne veut pas gagner les prochaines élections...
  2. D'où un besoin, si on décidait de lancer une filière, de lui trouver des débouchés. Des navires porte-drones pourraient dans une certaine mesure absorber ce besoin de produire pour lisser le prix de la R&D consentie. Des remorques terrestres avec rampe dédiée au lancement de drones également. Ou encore un programme d'avion spatial fortement accéléré au sol et/ou lancé sur chariot qui aurait besoin du même type de systèmes. ...Ou même, plus simplement, cet investissement serait envisageable si nous avions en projet d'avoir 2, 3, voire 4 porte-avions au lieu d'un seul (dans un monde avec un budget 3 fois plus important et collant à peu près au ratio de dépenses militaires US en €/$ par habitant, ce qui est évidememnt totalement impensable dans l'état actuel des choses...) Pour l'heure il est certain que pour seulement deux catapultes d'un seul porte-avions, le besoin n'est pas flagrant. Et si on ajoute les autres sujets (E-2 en guise d'avion radar...) alors chercher une indépendance à tout prix dans ce domaine-là semble pour le moins spécieux. ...Pour l'instant. Cependant, le problème, c'est que cette logique peut nous mener à des achats sur étagère alors qu'on pourrait fabriquer en France, innover en France, et de ce fait disposer de produits à exporter nous aussi! Pire encore, des "partenaires" peuvent profiter de ces renoncements ou de ces dédites françaises pour accéder à des capacités de production qu'ils n'avaient pas non plus avant, et qu'ils n'étaient pas plus légitimes à obtenir si on suit la logique précédemment abordée de refus du "gaspillage" via l'achat sur étagères et la segmentation aboutissant à des considérations du type "x a le droit de faire y mais pas z sinon ça fait doublon avec w" faisant ainsi naître des filières et s'achetant de l'importance sans même avoir besoin de justifier leur engagement. Se souvenir du sujet des satellites de détection français et allemands à cet égard... Avoir une telle politique industrielle en France devient de plus en plus compliqué. C'est un immense tort. Imaginons ainsi qu'un spécialiste d'un pays de l'UE dans le domaine des systèmes complexes reposant sur les supraconducteurs, remette en cause le choix français de faire appel à General Atomics pour les catapultes du PANG, au nom de l'Europe, et déclare pouvoir lui aussi fournir notre pays, qui aurait le devoir d'acheter européen! On ferait quoi? Si on voulait respecter notre logique de préférence européenne? Il faut y penser. Ça nous pend au nez. Dans la même logique, que devra-t-on abandonner demain? Refuser de faire chez nous parce que ça se fait aussi ailleurs, tout en refusant de choisir ou de maintenir ce qui est sourçable chez nous et qui pourrait se vendre ailleurs, sont les deux facettes d'une même pièce, celle d'un terrible renoncement à simplement exister. Pourtant, ce volontarisme, cette volonté de faire seul, constitue l'alpha et l'oméga de la modernisation de l'appareil militaire chinois, pour ne citer que cet exemple. Il permet aussi à un pays comme la turquie, sanctionné, belliqueux, dangereux, et appauvri, de vendre des drones désormais même à des pays de l'UE. Alors que ça ne devrait politiquement pas être possible! Comment font-ils? Et bien ils ne se posent pas la question, ils font, justement... C'est aussi con que ça. Je crois sincèrement que cet investissement R&D et ses débouchés potentiels dans les technologies associées (dont les catapultes de PA) devrait bel et bien être un sujet de débat, et non pas être considéré comme une lubie à mettre sous le tapis comme de la vieille poussière. Pour le moment, dans notre situation, il n'a pas d'intérêt. Mais à l'avenir, cela pourrait rapidement devenir le cas, et il faudra pouvoir répondre efficacement. Les solutions et les options sont nombreuses, et pourraient même passer (comme pour CFM) par une joint-venture franco-américaine qui serait très sécurisante pour les USA. ...Tu es sûr que ça va?
  3. Un Gbagbo-bis en perspective? Pourquoi pas après-tout. En même temps si nos interlocuteurs sont à chaque fois ultra-corrompus, où est l'intérêt? Le problème principal c'est qu'on s'est refusés à faire le nation building qu'on aurait dû réaliser pour éviter ce genre d'écueils. Et de même, on a pas su voir ni contrer l'influence démesurée qu'avaient les manipulations russes. Ni l'énorme impact que ces manipulations avaient auprès des populations locales.
  4. Grande charge de munitions ! De l'aménagement aérodynamique au système de guerre électronique, les performances réelles du chasseur "Rafale" sont analysées en détail ! "Vue panoramique des armes" Le contenu principal de ce programme : Au cours des deux dernières années, les Émirats arabes unis ont négocié l'achat de 50 avions de combat F-35 avec les États-Unis. Cependant, le 14 décembre 2021, les Émirats arabes unis ont notifié aux États-Unis de suspendre négociations sur l'achat d'avions de chasse F-35, et à la place signé un contrat de vente d'armes avec la France pour le chasseur Rafale. Ce programme compare le "Rafale" et le chasseur F-35 sous plusieurs aspects différents, alors restez à l'écoute. Pas encore de sous-titres disponibles, mais quand ils le seront, ne pas hésiter à traduire automatiquement vers l'anglais et vers le français pour avoir quelque chose d'à peu près correct et une bonne idée de ce qu'ils racontent. On a perdu notre résident chinois (j'espère qu'il n'a pas fini dans les geôles du PCC) qui aurait pu nous traduire tout ça.
  5. Patrick

    [Rafale]

    Il s'est passé la même chez nous avec le Rafale. Et pourtant en avoir perdu si peu était déjà exceptionnel par rapport à avant. Je crois que le principal aspect de ces histoires c'est que vu le prix des machines et la rareté des pilotes aptes à en tirer le meilleur, on accepte plus le même niveau d'attrition qu'avant.
  6. Patrick

    Le F-35

    Certes. Il n'y a plus qu'à espérer que les leçons aient été retenues pour le NGAD.
  7. Patrick

    Le F-35

    Voilà. Surtout que la cellule c'est peut-être 25% du prix. Simplement ce qui me gêne à titre personnel c'est qu'ils n'aient dans ce cas pas fait 3 cellules réellement différentes et dédiées pour chaque usage sur lesquelles gréer ces sous-systèmes communs. Sauf que ça aurait abouti à un F-3X, un F-3Y, et un F-3Z, (ou 5, 6, 7, ou 3, 4, 5, comme vous préférez) et que LM aurait pu perdre le marché global pour les trois versions, vu qu'il y avait à l'époque plusieurs avionneurs aux USA qui touchaient leur bille en furtivité.
  8. Rien que pour le plaisir de lui confisquer sa drogue, oui!
  9. ...Pendant ce temps (navré si déjà posté ailleurs): http://www.opex360.com/2022/01/25/lallemagne-bloque-un-don-de-vieux-obusiers-d30-de-conception-sovietique-a-lukraine/ L’Allemagne bloque un don de vieux obusiers D30 de conception soviétique à l’Ukraine PAR LAURENT LAGNEAU · 25 JANVIER 2022 Fin décembre, l’Estonie – membre de l’Otan – fit part de son intention de céder à l’Ukraine des missiles anti-char Javelin et 42 obusiers D30 [H63] qu’elle avait acquis auprès de la Finlande en 2009. « Grâce à l’expérience des Ukrainiens, nous avons également une idée plus précise de ce à quoi ressemble un conflit ou une bataille avec la Russie », avait alors justifié Peeter Kuimet, le responsable de la cooopération internationale au ministère estonien de la Défense. Seulement, pour que de tels transferts d’armements puissent se faire, il faut obtenir préalablement l’autorisation des pays qui les ont vendues. Les missiles Javelin étant de facture américaine, Washington ne fit aucune difficulté. En revanche, le cas des obusiers D30 pose problème. À l’origine, ces pièces d’artilleries de 122 mm avaient été déployées par l’Union soviétique en République démocratique allemande [RDA]. Puis elles furent récupérées par la Bundeswehr après la réunification, en 1990, avant d’être revendues à la Finlande. Aussi, pour les transférer aux forces ukraniennes, Tallinn doit donc avoir le feu vert de… Berlin. Or, pour le gouvernement allemand, il n’est pas question de le donner pour le moment. « Le principe régissant les exportations d’armes est toujours le même – qu’elles viennent directement d’Allemagne ou de pays tiers – et aucune autorisation n’a été délivrée à ce stade », a expliqué un porte-parole du ministère allemand de la Défense, la semaine passée. Et cela vaut au gouvernement du chancelier Olaf Scholz d’être taxé de « complaisance » à l’égard de la Russie, à l’heure où celle-ci accentue sa pression militaire sur l’Ukraine tout en exigeant des garanties « juridiques » sur sa sécurité auprès des États-Unis et de l’Otan. Tel est le point de vue de Varsovie. « J’observe avec inquiétude la situation en Ukraine et les réactions de nos voisins allemands face à la menace russe », a déclaré, ce 25 janvier, Mateusz Morawiecki, le Premier ministre polonais. « Une grande déception est, entre autres, que l’Allemagne refuse son consentement pour la fourniture d’armes de l’Estonie à un État qui se prépare à se défendre contre un agresseur », a-t-il ajouté. À Tallinn, on dit encore espérer l’autorisation de l’Allemagne pour envoyer les obusiers D-30 en Ukraine qui, a fait valoir Kalle Laanet, le ministre estonien de la Défense, « maintient aujourd’hui la ligne de front séparant l’Europe du conflit militaire avec la Russie ». Aussi, a-t-il continué, il est « important de soutenir » Kiev « de toutes les manières possibles ». ...Aujourd'hui des obusiers ex-soviétiques, demain des pièces détachées pour chars Leopard 2?
  10. ...Ou alors poutine prend les séparatistes pro-russes en Ukraine et dans les pays baltes et les envoie coloniser ladite Sibérie pour empêcher les chinois de s'y installer? Ça a bien marché à l'époque tsariste et stalinienne...
  11. Patrick

    Eurofighter

    Exactement. Je parie sur un essoufflement et un "circulez y'a rien à voir". Le Koweit va pas se condamner lui-même "regardez! on est corrompus! ohlala on est vraiment pas gentils! et c'est méchant d'être pas gentil!" Au mieux le consortium EF (enfin surtout les italiens de Leonardo dans le cas présent qui sont prime contractor dans la fourniture des EF koweitis) vont se prendre une énorme soufflante et ça finira avec un arrangement à l'amiable et le paiement de compensations. Ça m'ennuierait presque que ce soit eux qui subissent, parce qu'ils n'ont probablement pas grand-chose à voir avec les campagnes de fake news contre le Rafale en Inde et ailleurs. *** Le vrai vole quand même mieux, soyons honnêtes. C'est au décollage que ça merde, piste pas suffisamment plate, rebonds, sustentation douteuse, pas assez de portance, là l'engin heurte le sol, et ça a dû endommager quelque chose qui l'a rendu peu contrôlable (la verrière saute et c'est généralement en-dessous qu'on met le peu d'électronique qu'il y a dans un modèle, servocommandes, récepteur...) C'est peut-être pour ça que le modéliste tente une chandelle pour mettre l'engin hors de danger en cas d'oscillations répétées en attendant que ça se calme. Mauvaise idée. Si je me mets à la place du modéliste, moi aussi je serais triste. Ça peut coûter cher ou demander beaucoup de travail ces petits engins.
  12. Heu, tu es sûr qu'il ne s'est rien passé 20 ans plus tôt? Parce qu'elle est là, la vraie raison du divorce.
  13. Patrick

    Eurofighter

    The authorities thanked an unnamed whistleblower for helping the government obtain information about the misuse of funds and said efforts to collect and examine evidence continue. Edwy? Un commentaire?
  14. Oui tu illustres bien le fait qu'une dissuasion nucléaire ne vaut rien sans dissuasion conventionnelle forte permettant une gradation de la riposte ou même simplement la protection de la composante. Sauf qu'avant d'avoir autant de puissance de feu en conventionnel qu'avec notre arsenal nucléaire, il va falloir du temps et des moyens. On a quand même deux fois plus de têtes nucléaires au total que... de missiles antinavires. Par exemple. Et ceux-ci ne sont plus de première jeunesse. Il faut de la masse et des munitions. Juste, rappelons qu'avec désormais seulement 102-12-12 = 80 Rafale dans l'AAE à terme une fois les grecs et croates livrés, dont 20 pour la dissuasion, on a plus de "gras" à sacrifier. Les marins passraient presque pour être bien lottis en comparaison. C'est encore et toujous une armée échantillonnaire. Le pire étant que les efforts à fournir, grâce à la robotisation, à l'automatisation, à la communalisation des armes, ne seraient sans doute pas si dingues que cela.
  15. Patrick

    Eurofighter

    Efectivement. Il est possible qu'à terme le GaN coûte moins cher que le GaAs. Dans un tel contexte, on ne va pas rester sur du GaAs. Un espoir: récupérer les ECRS mk2 produits et les stocker pour les installer sur les premiers Tempest quand ils voleront. Ils stockent déjà bien les 500+ canon de CTA40 qu'ils ont reçus alors que l'AJAX est dans les choux et la modernisation du Warrior en suspens, et que donc ils n'ont aucune plate-forme sur laquelle les installer...
  16. Média turc, crédibilité = zéro. Les "infos" données on les connaît déjà, c'est du pur bullshit. Après, à la lecture de ce tweet, je me prends à rêver que les allemands rejoignent en tant que de sous-traitants les turcs de TAI sur le T-FX. ...Ou s'aligner et essayer de refaire copain copain avec Poutine. Ça a presque marché la première fois.
  17. Un siège au CS de l'ONU, une assurance-vie contre tout un tas de margoulins pour qui nous sommes un modèle civilisationnel à abattre, un débouché de choix pour tout un tas de développements hautement technologiques dans tous les domaines = ...4 pauvres milliards par an. C'est les soldes mesdames et messieurs. Profitez. Allez, on ne fera pas de commentaires, on a dit "pas de politique". ...Ah si, un seul: après général 2S, si c'est pour sortir des trucs aussi lunaires, j'aurais vraisemblablement AUSSI pu faire membre éminent du club le siècle ou candidat à la PR... Si dans 50 ans existe des armes plus puissantes avec un préavis plus court, alors en effet elle ne sera plus pertinente. Qui dit que de telles armes n'existeront pas? Il y a un proverbe qui dit "c'est pas en améliorant la bougie qu'on a inventé l'ampoule". Bon déjà c'est faux parce qu'une ampoule c'est le même principe qu'une bougie même si chimiquement et techniquement ça ne s'exprime pas pareil, mais surtout, c'est pas en abandonnant la bougie en disant "c'est ok l'ampoule arrive bientôt!" qu'on a eu de la continuité dans la fourniture de lumière! Et d'ailleurs aujourd'hui encore, quand les plombs sautent et que les batteries des lampes électriques sont à plat, on est bien contents d'avoir chez soi des bougies et une boite d'allumettes... Rien ne dit que ce sera le cas. Rien ne dit qu'on ne pourra pas modifier ces systèmes avec de nouvelles propulsions. Rien ne dit qu'on aura pas développé des systèmes permettant de dilluer l'émission d'anti-neutrinos sur la détection desquels est supposée reposer toute la logique conduisant à interdire l'emploi des SNLE. Je ne crois pas. J'ai tout lu et même commencé à commenter (je m'abstiendrai de poster ce commentaire malgré tout parce que ses remarques sont un empilage de sophismes et que perdre du temps à débattre de ces points est parfaitement futile). Il me semble simplement être dans une espèce de déni et de recherche d'un coupable permettant de gratter de quoi acheter des nouveaux képis à la troupe ou Dieu sait quel autre poste de dépense ultra-important, parce que c'est bien connu que ja-mais la régulière n'a gaspillé son budget dans des machins hors-de-prix et inutiles...
  18. J'aurais pu faire général 2S si c'est pour sortir un empilement de trucs aussi lunaires... Et aux chinois qui sont occupés à monter à plus de 1000 têtes en ce moment, et ce n'est qu'un début.
  19. Patrick

    Espagne

    Note pour l'AAE: ne pas envoyer de Mirage 2000 en Bulgarie.
  20. J'aurais dit le nouveau Reynaud! "nous vaincrons (le covid) parce que nous sommes les plus forts"... tout ça tout ça. Pour te détendre, un tube d'époque que j'aime beaucoup:
  21. Je lis le forum depuis 2005 environs, j'ai très peu posté pendant très longtemps. Mais vers 2010-2011 il y a eu inflation du nombre de posts de la part de tout le monde et j'ai suivi le mouvement. Un peu trop sans doute.
  22. À commencer par une paire de Meteors en points latéraux arrière de fuselage. Et en poursuivant avec une paire de leurres tractés israéliens X-Guard sous point 3, comme dans l'IAF. Et j'ai pas vu de nacelle de désignation non plus. Mais peut-être que là ça ferait vraiment trop? Ça rajouterait facilement 750kg tout ça. Ah, un point sur lequel ton avis serait éclairant: on est d'accord que le tremplin est moins traumatisant que la catapulte pour le Rafale M? Mais s'il fallait établir un facteur entre les deux, comment pourrait-on quantifier cet écart? Et quel impact sur le nombre d'heures de vol envisageable pour le Rafale M depuis ces PA indiens à ski jump? (conso' des indices de fatigue, impact des décollages et des appontages, etc). Ça peut faire un bon argument.
  23. Petit aparté pas totalement HS: Zvezda TV est tenue par le ministère de la défense russe. C'est une chaîne de propagande nationaliste. Je partage tes observations sur le dynamisme et le vecteur de propagande. C'est un outil efficace. On serait très inspirés, en ce qui concerne leurs émissions sur le matériel militaire, de produire le même type de contenu (les trucs complètement débiles en moins, bien évidemment, et il y en a un paquet dans les émissions de Zvezda et les machins russes en général, mais ce n'est pas le sujet) : plus technique que ce qu'on voit d'ordinaire, montrant l'envers du décor, et produisant des démonstrations un peu musclées. Il y a le gisement en personnes spécialisées et compétentes pour cela en France. On pourrait même se permettre une absence totale de langue de bois à ce sujet si la chaîne en question était directement, comme en Russie, tenue par une JV entre le MINARM et ses partenaires (industriels, surtout français, mais aussi étrangers pourquoi pas, avec une obligation de non-politisation. Ça nous permettrait en plus de casser un certain nombre de dynamiques potentiellement contre-productives et notamment la tentation de nos concurrents étrangers aussi bien industriels que politiques, de nous casser trop fortement les roustons... sauf à admettre que leurs industriels dont nous utilisons le matériel sont des incompétents/menteurs/voleurs etc). En gros ça permettrait de bomber le torse sans donner le sentiment qu'on fait dans l'arrogance. Au lieu de ça la com' en France, mal institutionnalisée, donne encore dans l'amateurisme avec d'un côté des "influenceurs" débiles, et de l'autre des entreprises et services étatiques qui font dans la plaquette commerciale ou le documentaire hermétique réservé aux spécialistes. Et entre les deux les émissions qui cassent du sucre sur le dos de l'armée (pas toujours sans raison d'ailleurs...) Fin de l'aparté.
×
×
  • Create New...