Janmary

Members
  • Content Count

    854
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Janmary last won the day on May 27 2018

Janmary had the most liked content!

Community Reputation

936 Excellent

About Janmary

  • Rank
    Connaisseur
  • Birthday 01/10/1942

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Location
    Touraine
  • Interests
    Supprimés par Janmary
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

2,434 profile views
  1. C'et vrai Pierre_F. Mais je suis reté dans la question de Kiriyama sur la suite d'Enigma. Donc ma réponse limité.
  2. Oui, bonjour g4lly Ma réponse précédente est la suite de la question posée par Kiriyama concernant les développements donnés à la suite de la machine ENIGMA qui fut longtemps utilisés après le second conflit mondial avec des codes différents bien sur et une structure un peu différentes quand au nombre de rotors utilisés. Parmi les méthodes de chiffrement très difficile à percer, il y a le code VERNAM. C'est une étude mathématique, comme tous les codes de chiffrement, dans lequel le texte est une suite de bits et le la clé du chiffrement une longue suite de bits également. Bit (Wikipedia) = Le bit est l'unité la plus simple dans un système de numération, ne pouvant prendre que deux valeurs, désignées le plus souvent par les chiffres 0 et 1. Un bit ou élément binaire peut représenter aussi bien une alternative logique, exprimée par faux et vrai, qu'un chiffre du système binaire. Le mot « bit » est la contraction des mots anglais binary digit, qui signifient « chiffre binaire », avec un jeu de mot sur bit, « petit morceau ». On en doit la popularisation à Claude Shannon, qui en attribue l'invention à John Tukey1. Dans ce que tu exprimes g4lly, il s’agit effectivement de Cryptosystèmes à clefs publiques. Il y en deux essentiellement d'utilisés vraiment.= 1° - Le RSA inventés par R.Rivest, A. Shamir et L.Adleman Sa sécurité repose sur le fait , qu'à l'heure actuelle, on ne sait pas décomposer un grand entier en un produit de facteurs premiers, le temps de calcul pour y arriver dépasse le million d'année. 2° - El Gamal. Elle est basée sur la difficulté du logarithme discret. Il y a le probleme des signatures numériques, le stockage des mots de passe et l'authentification qui sont efférents aux problèmes précédents En fait, ce sont de longs développement mathématiques. La source de mon file est l'un de mes livres d'un cours = > Mathématiques à l'usage des informaticiens. > Chez Ellipses 2003 > Par Thierry Brugère et Alain Mollard. L'un des ouvrages les plus complet pour la formation lpour MASTER 1 et 2 est = > Théorie des codes - Compression, cryptage, correction. < Chez Dunod 2007. < Par plusieurs auteurs. Cordialement à vous.
  3. Oui, bien sur. Ce sont des ordinateurs de fortes puissances qui réalisent les cryptages et décryptages désormais avec des logiciels basés sur de puissants algorithmes. Pour mémoire, rappelons que le MODEM (Modulateur - Démodulateur) à pour but d'être connectés à des ensembles numérique (ou digitaux) ou ordinateurs et de traduire et émettre sur des lignes téléphoniques spécialisé 2 ou 4 fils, en Emetteur-récepteur en bade de base ou en MODEM de groupe Primaire, c'est à dire en analogique et connecté ainsi sur des rehausses divers tel que le réseau téléphonique, TRANSPAC (Transmission par paquet) ou MIC (Modulation Impulsion et Codage). Il existe une quantité de normes définissant internationalement les MODEM qui furent appelés les normes du CCITT (Comité Consultatif International Télégraphique et Téléphonique) situé à Genève. La signification du nom à changé depuis. Chaque année, la couleur des documents changent.. Ainsi, je possède les documents édités en rouge pour l'année 1985; année ou j'ai travaillé sur ces systèmes au point de soutenir mon mémoire d'Ingénieur sur de theme des transmissions de données. Cordialement à tous.
  4. Juste une information sur ce point = D’après des amis dont la fille est traductrice au Parlement Européen, les discours sont désormais traduits dans l'une des trois langues au lieu de celle de chaque pays (exemple Letton en Anglais) puis, a partir de cette dernière langue, retraduit dans la langue maternelle de chaque pays. Le but, éviter un grand nombre de traducteurs. Le résultat n'étant pas toujours à l'identique de l'original, désormais les traductions se font dans les trois langues. A charge de chaque pays de traduire éventuellement dans leurs propre langues. De fait, ce sont les trois langues prédominantes du Parlement Européen.
  5. C'est utilisé sur les ponts ferroviaires de la SNCF en particulier et sur de nombreux autre ouvrages.. Les officiers du génie connaissent les charges à utiliser suivant la signification en fonction du "texte symbole" affiché.
  6. Il existe sur de nombreux ouvrages tels les ponts, des "niches", endroit prévus d'origine pour déposer les explosifs permettant la destruction la plus totale de l'ouvrage (du moins en France).. C'est aux sapeurs du génie de connaitre la quantité exacte de charges (en général connu par des codes symboles apposés dans lesdites niches) pour que l'ouvrage soit détruit de façon à ne plus permettre le passage de véhicules et d’effectifs en général le tablier du pont mais parfois également les piliers de soutient).
  7. J'ignorais ce rappel Ciders. D'autant que depuis 1917 /1918 et pendant la guerre du Pacifique, les Marines particulièrement lors de ce dernier conflit ont défendus leurs positions a la baïonnette et mêmee parfois avec des pelles ! (Citation Robert Leckie).
  8. Les forces américaines furent très impressionnées par les contingents étrangers, à savoir la brigade Turque et le bataillon Français sur le terrain. Ces deux entités en effet se dégagèrent de l'encerclement par les Nord-coréens et Chinois par une charge à la baïonnette. Ce fut un terrain difficile, montagneux, avec une offensive Nord-Coréenne bien montée devant des forces américaines habituées au temps de Paix depuis 1945. Mais les éléments US réussir à tenir en bas de la péninsule à Pusan. .Le débarquement d'Inchon par le général Mac-Arthur sur les arrières de l'armée du Nord (prés de Séoul) provoqua la remontée des forces de l'ONU (par la prise de décision de cet organisme qui vota l'intervention en Corée) jusqu'au fleuve Yalu séparant la Chine de la Corée du Nord. L’offensive Chinoise de prés de 300.00 hommes, ("volontaires") surpris le général Mac Arthur pourtant averti d'une offense Chinoise, utilisant les techniques de guérilla et les assauts encercla la 1° division de Marines au réservoir de Chosin. Après des combats très dur, cette division réussit à ré-embarquer et le front se situa de niveau à peu prés au 38 ° Parallèle. Le général préconisa alors une attaque atomique sur la Chine avec 64 bombes de l'ordre de 120 kilotonnes par engin soit plus de 6 fois la puissance Hiroshima ou de Nagasaki.de ce type. Il fut relevé de son commandement. La guerre faisant des ravages, des négociations furent entreprises des 1951 mais Staline, le dictateur Soviétique qui alimentait en matériel et en particulier en chasseur à réaction Mig 15 avec des pilotes de l'Armée Rouge "volontaire" sabota ces négociations (pour continuer de combattre le capitalisme semble t-il) qui ne furent reprise qu'en 1953 après son décès. La guerre se poursuivi par une guerre essentiellement "souterraine", techniques utilisées par le Vietminh, puis le vietcong par la suite. Lors de mes déplacements professionnels aux USA, je me suis entretenus avec des .anciens combattants de Corée et ce fut une mine d'informations assez extraordinaire. J'ai déjà écris quelques éléments et posts ici même, mais il est vrai qu'il faudrait un sujet sur la question tant il y a d’éléments à décrire. Trois ouvrages éventuellement à lire = 1° - La Guerre de Corée - Par Robert Leckie - Chez Robert Laffont. A participé a la guerre du Pacifique comme Marines (1° Division). A écrit également un ouvrage sur son vécu au sein de cette division durant le conflit contre le Japon. 2° - La guerre en Corée - Par Marguerite Higgins - A suivi le conflit Coréen sur le terrain. 3° - La guerre souveraine (Sous terre on se bat aussi). Par Jérôme et Laurent Triolet - Chez Perrin. Ne parle pas des conflits Souterrain en Extrême-Orient. Passionnant - entre autre - sur l’Histoire de France en ce domaine.
  9. D'autant que l'Europe et notre pays n'ont pas une politique claire en ce qui concerne le problème des terroristes de DASH / et réfugies avec le non payement partiel à la Turquie concernant des montants pour maintenir ces derniers dans des campements. D’où les menaces de laisser "filer" ces derniers. Ceci dit, le Président Turc tient à l’extension territorial comme à l'époque Ottoman, littéralement un Califat. Indiscutablement il tend vers un Islamisme pure et dure malgré que la Turquie soit membre de l'Otan et qu'elle a avec des avantages importants vis a vis de l'Europe. Ce sont les Kurdes qui vont faire les frais des objectifs Turcs et Syriens visant à les combattre ) morts. Ce n'est pas la première fois que ces deux entités prononcent des menaces en général suivi d'effets ! Nous ne pouvons par dire que l'Europe parle d'une seule voix sur des sujets aussi cruciaux que l'OTAN, la Turquie, etc.
  10. Suivant les critères indiquées, oui, certes, c'est vrai, mais.....notre pays était ravalé à peu de chose politiquement et internationalement, économiquement et industriellement. A mon avis, il faut aussi impliquer les raisons de puissance économique et industrielles, voir culturelle internationale et bien sur de jouir d'un prestige international. Nous avions déjà "l'Empire" avant le conflit de 1914-1918 (qui fut un désastre par le décès d'hommes remarquable dans tous les secteurs d'activités) Et cette période peut-être retenue, voir celle d’après ce conflit ou" l'Aura" Français International était élevé) par les critères demandées mais aussi par l'apport scientifique, culturelle qui ne fut jamais aussi haut dans notre Histoire.
  11. En matière de criminels de guerre, tel des "Joachim Peiper", sur le nombre de ces forcenés du Nazisme, force est de constater que bien peut eurent à rendre des comptes en définitif. Pour la première fois, un tribunal "International" allié jugea les hauts dignitaires du National-Socialisme, sur diverses accusations, ce qui n'est pas rien. Comment un pays tel l'Allemagne, avec sa culture, à t'il pu basculer ainsi dans une conception aussi meurtrière de rationalisation de la mort envers d'autres hêtres humains ? Je suis allé peu de temps en "Maintien de l'Ordre" en Algérie. J'ai vu des choses que j'aurais aime de pas voir. Nombre de militaires (professionnels ou appelés du contingent) sur le terrain devenait violent par la force des choses, des combats, de la peur qui s'insinue en nous, etc. Mais avec les Nazis, par l’endoctrinent contre les Juifs, Communistes, Slaves, tziganes, minorité ethnique y compris contre leurs propres ressortissants qui ne suivaient pas la "ligne", la violence était inscrite d'emblée et elle à permis un conflit et une guerre totale. Le bras séculier fut plus particulièrement la SS, bien que les autres armes ne se soient pas privés d’exercer la violence en particulier à l'Est, en Pologne et URSS. Je pense qu'il deux événements sur le front Ouest qui sont similaires aux exactions Nazis à l'Est, à savoir l’exécution de la population et la destruction d'Oradour-sur-Glane et la bataille des Ardennes. Doctrine de la guerre totale ou les états d’âmes envers la population civile n'avaient pas cours et les prisonniers de guerre exécutés (et civile en ce qui concerne cette offensive des Ardennes) au nom d'un système de suprématie de la race. Le pire, c'est que les leçons du passé ne sont pas totalement comprises par tous aujourd'hui si nous en jugeons par les résurgences Nazis en RFA, Autriche et en Grèce, entre autre.
  12. Pour l'Histoire, Joachim Peiper fut condamné à mort par un tribunal allié après la guerre pour crimes de guerre et libéré par la suite pour un problème de non respect de procédure dudit tribunal. Il fut tué, en France, dans l'attentat contre sa maison dans lequel il vivait apparemment en toute quiétude !
  13. Oui, en effet, Capitaineconan. Cet ouvrage relate le constat d'un journaliste Italien, correspondant de guerre, pendant la campagne Nazie contre l'URSS. Les témoignages décrits sont des "imageries baroques" (citation de présentation) poignants et terribles. Il y a aussi effectivement de la fiction dans cet ouvrage dans lequel l'auteur mêle son vécu et ses fantasmes ou réflexions imaginaires dans une conjecture donnée. Ce fut mon livre de "chevet" pendant un temps. Durant le procès des responsables et criminels de guerre Nazis de haut rang à Nuremberg, les témoignages confirmèrent de fait certains points de Curzio Malaparte.et bien au delà du reste ( collection Folio chez Denoël 1946. Je ne connais pas les nouvelles éditions);.
  14. Merci pour votre réponse Borisdedante. Il est vrai qu'avec l'age, j'ai du mal à écrire et surtout à me relire du fait d'une vue qui m'interdit de conduire désormais. Mes excuses donc. Ceci cit, beau Jeu de mot !
  15. Je ne comprend pas votre raillerie g4lly. Les retours des soldats Allemands de captivité, négocié par le Chancelier Adenauer, ont affirmés avoir été détenus en Sibérie et certains prés de Goulags existant. Source = Un ex-prisonnier Allemand des Soviétiques travaillant dans l'entreprise et groupe Litton à Gernlinden (prés de Munich) en RFA ou j'allais régulièrement pour des meetings et training.. Prisonnier en 1943, très jeune, il avait fait la marche à pieds jusqu'au camp en passant par Moscou, avec des taux de pertes effrayants (citation). J'apportais une précision g4lly. Si vous le désirez, je m'abstiendrais désormais de commentaires. Cordialement votre.