Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Janmary

Members
  • Posts

    1,370
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

Janmary last won the day on April 29

Janmary had the most liked content!

Reputation

2,162 Excellent

About Janmary

  • Birthday 01/10/1942

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Touraine
  • Interests
    Supprimé par Janmary.
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

5,991 profile views
  1. Merci de ta réponse. Non, je suis électronicien de formation après un service militaire (guerre d'Algérie) qui avait stoppé mes études. J'ai donc réalisé près de 15 ans de cours cumulés pour suivre un cours d'électronique, puis numérique (qui me permis de travailler au sein des expérimentations nucléaires du Pacifique sur un système en numérique en 1968/1972), puis de programmeur informatique et enfin d'ingénieur. Ceci pendant 16 années dans un grand groupe de télécom (CIT-Alcatel) comme technicien, puis 12 années dans un groupe de la défense américain en tant qu'ingénieur, cadre dit supérieur (Groupe Litton Industries). J'ai aussi et donc suivis de très nombreux stages de par ces entreprises et de déplacements professionnels dans le monde. Les deux stages qui m'ont "touchés" de par mes passions, sont les développements techniques et scientifiques sur l'évolution des matériels militaires à l'ex école du génie maritime (INSTA aujourd'hui) et à l'entreprise SERCEL concernant les systèmes de navigation, TACAN (VOR + DME) et le TORAN (Faisceaux hyperbolique). SERCEL à conçu et fabriquait le TORAN (Usage civil et militaire et exporté) et participait à plusieurs fabrication d'éléments d'entreprises autre dont le TACAN. Au sol, le TACAN émet des impulsions, les unes permettant la détermination de l'azimut et les autres en réponse aux impulsions aux réponses d'interrogations envoyés par l'émetteur de bord. C'est évidemment l'homogénéité d'un seul system VOR + DME qui reste appréciable. J'ignore si ce système est encore employé. Mais il y a des systèmes qui furent longtemps utilisés du fait d'exister malgré des systèmes nouveaux du fait des couts, du bon fonctionnement sans soucis, etc. Je joins ci-dessous un site de Wikipedia de résumé simple. https://storage.ivao.fr/so_public/Documentation/NAV/NAV_TACAN_529524.pdf Le TORAN n'est pas développé sur WIKIPEDIA. J'ai toujours les documents sur ce stage dédié au TORAN. Je peux, si tu le désires, écrire un condensé du système. C'est à connaitre du fait que les faisceaux hyperboliques sont compensés par définition dans ce système, contrairement aux systèmes antérieurs, tel le DECCA et autres, ou il fallait un émetteur en charge d'émettre des impulsions de synchro aux autres stations émettrices. Bien à toi. Janmary
  2. C'est vrai collectionneur. je suis dans le même cas. Boule7B5 à dit = Le grand retour de la HF Utilisée depuis plus d’un siècle, la haute fréquence « permet d’avoir des communications à très longue distance grâce à la réfraction des ondes sur les couches ionosphériques ». Elle est donc le complément idéal d’un réseau satellitaire souverain limité. Mais entre sa complexité d’emploi, son faible débit, une propagation des ondes influencée par la météo et la généralisation des satellites, la HF est un temps passée au second plan. Elle réalise aujourd’hui son « comme back », estime le groupe français. « C’est quelque chose qui correspond à un vrai besoin militaire exprimé depuis la Guerre froide et est validé par le retour d’expérience du conflit en Ukraine », note le général Bernard Barrera. Pour ce retraité des armées françaises devenu conseiller défense Terre de Thales, l’une de conclusions de la guerre de haute intensité, « c’est qu’elle requière de disposer de toute la gamme des moyens opératifs et tactiques ». Cette HF, « tout le monde a finalement recommencé à s’y intéresser », complète un représentant de Thales SIX GTS. En quelques décennies, l’innovation a permis de simplifier l’usage tout en augmentant les débits. Son empreinte matérielle est par ailleurs réduite au minimum, contrairement à un réseau satellitaire limité et couvrant mal certaines régions du globe. Ce retour s’accompagne néanmoins d’un impératif : celui de se prémunir des agressions adverses, autre RETEX majeur du théâtre ukrainien. C’est ici que la HF XL se démarque. [...] Dans ce cadre, de transmission dite "Troposphérique" grâce à la réfection des ondes sur les couches ionosphérique, nous ne pouvons plus parler réellement d'antennes mais de stations qui posent, du reste, bien des souci. Entre autre, éventuelle disparition des ondes porteuses, de la "directivité" émission réception, etc. Les réglages des émissions se font par plusieurs procédés dont la directivité géographique (cas de la liaison Tahiti-France / France-Tahiti dans les années 60/70) entre autres. Pour complément au sujet, je joins ci-dessous le cas d'une station hertzienne militaire. https://fr.wikipedia.org/wiki/Station_hertzienne_militaire_de_Pierre-sur-Haute Beau sujet.
  3. Bonjour Personne Soit le bienvenu sur le forum. J'avais suivi un stage de formation sur le TACAN (Tactical Air Navigation) au sein de l'entreprise Sercel qui avait élaboré ce système utilisé employé à Mururoa pour les avions de transport (et autres) en provenance de Papeete -Faaa ou de Hao qui était la base avancée des expérimentations nucléaire du Pacifique. Il y a longtemps aussi. J'ai toujours ces cours qui m'ont passionnés du fait de la navigation par systèmes hyperboliques synchronisés (comme le DECCA, le LORAN, etc.etc.). Au plaisir de se croiser et de débattre. Janmary
  4. Oui, Coriace. A priori, les otages étaient détenus dans des familles dans deux immeubles différents mais assez proche.
  5. Ce qui est malheureux, Wallaby, c'est que le système s'adapte qu'aux seuls volontaires. C'est néanmoins une avancée que je ne connaissais pas. Plus de 400.000 jeunes décrochent du système éducatif sans formations ni diplômes pour l'ensemble des systèmes éducatifs Français. Dans les cas ci-avant exposés, il n'empêche pas la dualité entre les communautés ethniquement différentes et de statuts sociaux globalement différents qui provoquent jalousie, humiliation, puis conflit avant explosion. Il s'agit de la généralisation d'un système à réaliser ou tous les jeunes gens (jeunes filles) mineur(e)s pourraient être suivis dans ce nouveau cadre. Sinon, les situations actuelles vont perdurer. Merci pour votre post. Une note en cette période d'élection, en France, un peu hors de notre sujet = Des candidats proposent une immigration contrôlée d'un besoin de 450.000 personnes. C'est sensiblement le nombre de décrochage scolaire dont une partie n'auront pas accès au travail. Encore faut-il que ces migrants ou immigrants parlent de préférence le Français, possède toujours de préférence un métier pour un accès rapide à un emploi. Ce qui est très loin d'être le cas. Pourtant certains arrivent à trouver une place avec des revenus très faibles. Or, en Nouvelle Calédonie, globalement il y a un tiers de Caldoche, un tiers de Kanak et un tiers de différentes ethnies. Il est intéressant de constater les évolutions sociales, des inégalités et de population. https://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/nouvelle-caledonie-quatre-indicateurs-des-fractures-de-la-population-2095580
  6. J'avais posté il y a peu de temps sur la Polynésie ou je suis resté deux années étalées sur quatre ans (4 X 6 mois). Le problème lors des expérimentations nucléaires fut de travaux énormes de mise en valeur pour ces besoins de construction du port de Papeete, de l'aéroport, des hôpitaux, de routes, de sites tel "Mahina" pour le CEA-DAM (Commissariat à l'Energie Atomique - Division des Applications Militaires), Arué pour la Légion, le "Taoné" pour le support civil et militaire, etc. Des pistes furent créés dans les atolls. Après qui, plus rien. Aujourd'hui c'est la désolation. la culture de la drogue est courante. Abandonné. Plus d'investissement. La misère est arrivée après l'abondance et une vie qui apparaissait sans nuages. Je suppose qu'en Nouvelle Calédonie le problème est sensiblement identique ou le nickel était l'élément moteur de la richesse et qu'il le n'est plus. Le problème qui apparait aujourd'hui sont des jeunes déscolarisés et qui assistent - comme en métropole - a une différence de richesses entre ces jeunes et le reste de la population. Jeunes issus des banlieues et de l'immigration en France et des "Européens" pour les deux autres entités. Laisser la jeunesse en dérive est un crime en soit. Il y a des possibilités de les encadrer, de les former à des taches utiles dans le cadre de leurs pays (même avec des sucettes d'encouragement tels des petits montants financiers) tel des travaux écologiques, , à un service militaire dont l'absence contribue à la dérive de cette jeunesse abandonnée. En Polynésie, avec la fin du service militaire que les jeunes accomplissaient en métropole, dans les territoires et départements d'outre mer, ce fut le commencement de la perte de la notion du civisme et du repli sur leurs origines. Ce fut net. Je ne crois pas à des grosses émeutes dans cette configuration. Ils sont dans le désespoir et les indépendantistes utilisent l'ONU et d'autres pays pour accéder à une indépendance. La France pourvoit à la configuration du budget financier de la Polynésie de façon net. Le pire c'est que ce sont les élus qui sont dans ce mouvement indépendantiste et dont certains font monter les enchères. L'indépendance les conduira à ce qui se passe à Haïti, je n'en doute pas. Si, si, si ces entités sont des territoires Français, alors il nous faut faire un effort pour les maintenir en vie. D'une part, avoir des investissements économiques et, d'autre part, prendre en main la jeunesse. L'Amérique à su réaliser cela à Hawaï dont j'ai vu une partie suite à une panne d'avion d'UTA qui était la compagnie de l'époque. Ces investissements ne seront pas plus lourd que toutes les sommes dépensées par l'Etat en largesse d'aide à de nombreux pays à l'international ou dans notre pays même ou la maitrise de nos comptes financiers ne sont pas un modèle de rigueur. C'est un problème politique. Nous adorons donner des leçons à autrui mais n'appliquons pas à nous mêmes ces mêmes concepts. Mais ceci est un autre problème. Pour que nos département et territoires d'outre mer en soit arrivés à demander leurs indépendances, c'est que les problèmes sont graves et qu'ils n'ont pas été résolus. Nous le savons. Nous le savions. La réalité est de constater que la Nouvelle Calédonie et l'Etat restent sur des situations figés. Continuons ainsi, nous connaissons la suite. Janmary
  7. Intéressant ! Je suis né pendant la guerre (10 / 01 / 1942) et j'ai lu, très jeune (j'avais 14 ans), les revues Science-et-Vie d'avant, pendant et d'après guerre pour les articles scientifiques, techniques et ses nombreuses publications concernant les stratégies, tactiques et matériels de ce conflit tout à fait nouveau (RADAR, système de navigation hyperbolique, porte-avions, la stratégie des destructions ferroviaires, Combats de porte-avions, le suivi des conflits durant la seconde guerre mondiale, etc. etc.). J'ai donc lu, dans la suite, Pierre Clostermann et son grand cirque et ses autres ouvrages (Feux du ciel, appui feu sur l'Oued Hallaïl sur l'Algérie, une sacrée guerre, etc.). Puis l'Histoire des conflits eux mêmes. La guerre du Pacifique, en Chine, en Birmanie, en Europe, etc.). Par le suite, après l'Algérie (1962), je me suis passionné pour les guerres révolutionnaires et asymétriques. J'ai plus de 200 livres sur ces questions et des séries de revues sur l'Histoire y compris ceux des Grands Capitaines ayant influencés ces conflits. Pour la filmographie, comme les internautes précédents, je me suis passionné pour les séries télévisées historiques, de l'aviation, etc. tel les têtes brulées comme celles préalablement citées. Aujourd'hui, je continue avec les émissions historiques télévisuelles et Internet....et notre forum. Bref, je suis un "mordu" de l'Histoire. Janmary
  8. Oui, et qui plus est, ils devaient être ravitaillés en mer par des pétroliers, augmentant ainsi la flotte de logistique d'accompagnement de ces porte-avions.
  9. Tout comme il y a des Britanniques aux îles Anglo-normandes.....occupées par les Nazis durant le second conflit mondial. Nous ne sommes pas en guerre pour autant avec la perfide Albion.
  10. Oui, Pol, au final, je pense que c'est l'explication la plus rationnelle.
  11. Oui, g4lly. Je souscris. Le Royaume hachémite de Jordanie à encore du souci à se faire. Les Israéliens depuis longtemps pense à ce pays pour "évacuer" la population Palestinienne. Pendant un temps, il y avait 80% de cette population en Jordanie. Bien à vous.
  12. Nous pouvons reprendre le "cri des combattants" de la seconde guerre mondiale alors submergé par les agressions Nazie et Japonaise. Trop peu, trop tard. Nous avions des Mirages en stock en France. En Argentine également qui sont stockés ainsi que dans l'un des pays du Golf. Depuis deux années de guerre, nous aurions eu le temps de former des équipages. Au moins, pour une mission. Porteurs et lanceurs de missiles à longues distances. En complément de ceux tirés à terre avec toutes les possibilités de contre-batteries. Bien à vous.
  13. En effet Pol. Mais je ne comprend pas que l'armée Israélienne n'à pas commencé son offensive par cette frontière au lieu de commencer par Gaza. Ils ont découverts des tunnels en quantité dont l'un permet de faire passer des véhicules. Ils auraient ainsi "étanchéisés" cette frontière et permis d'assumer le blocage de la bande de Gaza. Il sont pourtant maitre en matière de guérillas. C'est à dire que durant 8 mois, des armes et munitions, de la logistique diverse ont pu transiter par ces tunnels et que les membres du Hamas ont pu fuir ci besoin par ce chemin. Cela à l'air d'étonner nombre de spécialistes également, entre autres des anciens militaires devenus consultants sur certaines chaines de télévision. Votre lien est intéressant.
  14. Depuis ma prime jeunesse, je suis passionné par les conflits, puis par l'aspect politico-militaire des événements. Depuis de 14 ans, au collège technique (à mon époque, il y avait OU le Lycée OU le collège technique avec concours dans les deux cas), nous parlions guerres et mes petits camarades m'avait surnommé d'un pseudo connu lors de la guerre de 1956 entre Israël et les pays Arabes. Je ne veut pas vous faire pouffer de rire, alors abstention. Car le sujet est grave quand même. Pendant de très longues années, Israël avait la cote en France. Les chansons à la télévision (Rika Zaraï) et les danses folkloriques au niveau des colonies de vacances. Le matériel militaire était Français, tel que les chars AMX 13, les avions Vautours biréacteurs, etc.etc. Sans parler du Professeur Perrin et le nucléaire dans l'aide apportée à "ce petit pays". C'est le général de Gaulle, Président de la République, qui lors d'une déclaration célèbre en novembre 1967 (Les Juifs....Un peuple sur de lui même et dominateur....) renversa le contexte. Puis, il y eu Camps David, les accords d'Oslo, etc. La majorité des gens, ici, en France, pensait à un double Etat. Israélien et Palestinien. Ce fut aussi ma façon de voir pendant longtemps. g4lly vient de poser une question fondamentale au problème, alors que rendbo pense que la création d'un Etat Palestinien est sur les rails. Mes premiers doutes (je l'ais déjà écris ici même) est un déplacement professionnel en Israël près de la frontière Jordanienne, près du Jourdain sur l'installation d'une station de télégraphie dite "harmonique". La Légion Jordanienne de l'autre coté de cette frontière, visiblement n'avait pas l'air d'apprécier leurs voisins. Le courant (sans jeu de mots) ne passait pas entre Israéliens et nous mêmes, venus installer notre système. J'ai eu mes premiers doutes sur deux Etats dans ces territoires. Le seul point positif fut le passage en Jordanie d'un groupe de la "Légion Arabe" sur des chameaux. Le tout magnifique de décorations de cet ensemble qui fut créé par Glub Pacha. Pour moi, qui lit avec intérêt vos posts, il y a eu un événement qui à bouleversé la donne. Le Hezbollah avec le Liban, certes, mais surtout le Hamas, victorieux des élections Palestiniennes en son temps. En fait, comme Hitler prenant le pouvoir en Allemagne légalement, et, ou ce même peuple Allemand s'est donné des chaines à lui même, le peuple Palestinien s'est enchainé lui même au Hamas. Les 140 pays et récemment la Norvège, l'Irlande et l'Espagne qui ont reconnus un "Etat Palestinien", partent du principe de résoudre ces problèmes par la création d'un Etat Palestinien. En principe, rien à dire. Sauf que.... 1° - Sauf que Israël n'en veut pas sous aucun prétexte. C'est leur terre, disent t-ils. Alors comment un accord pourrait-il (se concrétiser sans doute éventuellement par des accords plus ou moins sincères) mais dont la réalisation ne se fera pas, dans la pratique, au final. A moins que des mesures coercitives soient mises en place ? 2° - Israël accepte. Les miracles existent de par la volonté du peuple. Admettons. Cet Etat serait Palestinien serait créé avec la tutelle....du Hamas. La certitude, serait un conflit, cette fois, de grande ampleur entre ces deux Etats dont le but serait de faire disparaitre l'autre. En ce cas, nous pourrions parler de génocide. 3° - A ce stade, l'Iran qui veut la disparation de l'Etat Hébreux avec son armement nucléaire en développement et ses missiles en cours d'élaboration, serait-il intervenant dans le conflit ? D'autant, que les missiles en question seraient également prévus pour les occidentaux, d'après certaines sources. Donc, démêler toutes ces implications est un sacré challenge et la création d'un Etat Palestinien n'est pas pour demain. La reconnaissance actuel par nombre de pays d'une entité Palestinienne (pour reprendre une expression entendue) est un coup de fusil à un coup. Et maintenant ? Ces pays n'ont plus de potentialités de s'exprimer ou de proposer du fait qu'Israël les exclus "de leurs vues", alors même qu'ils auraient put jouer un rôle plus actif dans un cadre collégial de propositions à l'ONU ou par sanctions économiques. C'était un avis de plus sur des points de ce vaste sujet que beaucoup d'entre vous débattent et commentent. Bien à vous tous. Janmary
×
×
  • Create New...