Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Janmary

Members
  • Posts

    1,050
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Janmary last won the day on May 24 2020

Janmary had the most liked content!

Reputation

1,395 Excellent

About Janmary

  • Birthday 01/10/1942

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Location
    Touraine
  • Interests
    Supprimés par Janmary
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

3,931 profile views
  1. Juste un petit complément. La Pologne te nombre de pays de l'Est de l'Union Européenne ayant été occupés par l'URSS sont farouchement Pro-Atlantique (OTAN) et déconsidère une éventuelle armée Européenne ainsi que la France. ET ce depuis la non intervention de notre Pays en 1939 en n'intervenant pas directement sur le territoire Nazi. La France fut l'objet de toutes les "coups fourrés de la part de la Pologne dès son acceptation dans l'Union Européenne. Il y a une semaine, la future centrale nucléaire en Pologne ne sera pas Française d’après un communiqué Polonais. Il y a une nette différentiation dans les pensées et décisions des divers pays Européens.
  2. Bonjour à tous Oui, il faisait partie des intervenants et son avatar va manquer dans certains débats. Il avait pour lui de relancer souvent les débats. Mais d'autre ont été averti et nous ont quittés par décision et après avertissement. Heureux de vous revoir aussi Pascal car nous avons été en contact sur la guerre du Pacifique et j'ai toujours l'ouvrage que vous m'avez conseillé et pour cause. Merci encore pour vos mots des plus aimables. Bonne journée à tous.
  3. Merci à tous. Il est moins aisé de se remettre à l'ouvrage après une interruption relativement longue. D'autant que j'ai été surpris de la qualité de nombre de post sur le forum. Et, vis à vis de la reprise actuelle, je suis un peu pale pour remonter à niveau. Mais avec un petit effort en la passion de retour sur les sujets traités, cela devrait redémarrer. Bonne journée à tous.
  4. Bonjour à tout à chacun Merci pour vos posts chaleureux et heureux de vous revoir J'apprécie ce forum et vos débats. très pertinents. Je vais refaire surface petit à petit car j'ai été un peu secoué par les événements et l'âge est quand même présent. A plus.
  5. Bonjour à tous, amis du forum Je suis ému de votre sollicitude et votre intérêt pour les posts que nous avons échangés. Simplement, la vie à des surprises non prévues. Le Coronavirus et notre isolement...un double cancer...suivi d'un non moins traitement long et parfois un peu douloureux engendrant une grande fatigue...une hospitalisation oculaire pour terminer avec un traitement dit de confort cardiaque. C'est tout et c'est assez. Je suis passé quelques fois sur le forum mais sans écrire et uniquement pour tenter de suivre les événements. Je reconnais que j'ai du mal à me relancer. D'autant que mes ordinateurs se sont crus obligés de faire des siennes, mes voisins de m'inonder ma salle de bain...enfin tout est rentré dans l'ordre. Je vais essayer de me réintroduire doucement sur notre forum dont j'apprécie nombre d'internautes et leurs connaissances. Mes salutations à tous pour votre gentillesse et ma gratitude pour vos écrits me concernant. Janmary
  6. Reste à connaitre l'état du pourcentage d'Uranium pure de ce "cube" Les réacteurs atomique Allemand (nom de l'époque) étaient de petits réacteurs dit de "Recherche de laboratoire". Rien à voir avec le projet "Manhatan" Américain de par son ampleur en cout, recherche, nombre de scientifiques, etc.éans un projet industriel majeur. En fait, les Nazis étaient bien loin d'être sur une telle entreprise équivalente à celle des USA. Alors que les premières recherches furent Allemandes avec succès dans le domaine du nucléaire dont la théorie du neutron frappant un noyau d’Uranium provoquant la rupture du noyau en deux éléments avec un dégagement d'une grande chaleur / puissance et émettant des neutrons qui continuent le professes en multipliant les réactions , d’où le terme de fission nucléaire. Note = Mes excuses pour mon absence du forum pour des raisons hospitalières de longue durée dont je vois la fin.
  7. Absolument d'accord. Même si l’auteur n'est pas historien, il pourrait être physicien nucléaire ! J'ai cet ouvrage complétement insensé. Affirmation gratuite et non justifié. Par exemple, la bombe expérimentée à tel endroit....etc.les mesures ne donnent pas de signe de contamination ! Il suffit de regarder et de mesurer la contamination à Hiroshima et Nagasaki - sans parler de Regane ou de Mururoa encore aujourd'hui - pour voir que c'est de la fumisterie ! Les radio-éléments issus d'une expulsion nucléaire persiste des centaines d'année à plusieurs milliers d'années tel = le Césium 135 = 2 X 10 puissance 9 années L'iode 129 =1,5 X 10 puissance 7 années. Erc. Même nm er sur une barge des retombées auraient eu lieu sur la terre ferme ! Sans parler que la fabrication de la masse critique d'Uranium 235 nécessitait (autour de 6 kg suivant la géométrie du cœur de l'engin) d'autres types de "piles ou centrales" nucléaire que celles que possédaient les Nazis (comparez à Oak Ridge !).. Sources = 1° - Cours d’anergie atomique de l'Institut Technique Professionnel. 2° - De Tchernobyl en Tchernobyl (Chez Odile Jacob). Par Georges Charpak (Prix Nobel), Richard L.Garvin, Venance Journé.
  8. Oui, effectivement Ioki. Problème torpilles identique aux submersibles US et Nazis. 1° - Le premier point fut que le magnétisme terrestre étant important dans certaines zones terrestre , la masse magnétique du batiment ne pouvait être identifié de "façon magnétique" ertaine par le détonateur 2° - La démagnétisation" des bâtiments fut effectué (depuis l'époque du largage de mines magnétiques Nazis retrouvée dans la Tamise) et contribuèrent aux problèmes soulevés. Il faudra affiné les limites de fonctionnement desdites torpilles pour trouver une solution avec une donnée qui sera que le détonateur se situe plus vraiment dans le cône de charge mais au dessus de la torpille pour détecter la coque sous le batiment. Est-ce cette solution finale qui fut retenue, je l'ignore n'ayant pas eu accès aux documents surcle sujet précis.
  9. J'ai omis de dire qu'il y a confusion dans ce contexte. Une charge creuse (avec son chapeau en cuivre inversé) développe une température de l'ordre de plusieurs milliers de degrés en explosant (qui permet de créer un jet de milliers de degrés perforant les blindages). Une fission pour amorcer une bombe à FUSION (double isotopes d’Hydrogène) développe une température de l'ordre du MILLION de degrés permettant ladite fusion. Un bloc de matière fissile tel de l'U235 - même avec la charge critique de plusieurs kg nécessaire pour créer une fission car le terme FUSION ne s'applique pas dans ce cas - avec une double charge creuse se résumerait à créer la désintégration de cette masse en poussière radioactive dans les airs et le sol. C'était juste un petit complément informatif.
  10. Il y a confusion. 1° - La fusion consiste en la fusion de eux atomes d’Hydrogène, à savoir le deutérium et le tritium (qui n'existe peu ou pas à l'état naturel et il est utilisé l'Hélium dont la fusion donne du tritium. L'a mise à feu se réalise par une température de plusieurs millions de degrés par une bombe atomique. 2° - Pour faire détoner un bombe atomique, il faut une masse (de quelque kilos) en deux blocs qui sont projetés l'une vers l'autre ('Little Boy ou petit garçon à Hiroshima) avec de l'Uranium enrichi ) plus de 98.99 % ce qui n'était pas le cas Nazi puisque leurs installations ne permettait pas de produire une elle quantité d'Uranium enrichi. Une autre solution est le plutonium sous forme de sphère (Fat Man ou Gros Homme à Nagasaki) explosant sous la compression de ladite sphère sous 64 détonateurs répartis par exemple. Je vais acheter ce numéro. Merci Kiriyama.
  11. Effectivement, Kiriyama, l'avance technologique et dans les domaines du nucléaire, de la chimie et de la métallurgie dans les années citées sont considérable ! Dans le nucléaire, c'est le principe de la fission qui est mis en évidence par Otto Hahn qui consiste qu'un noyau ( Un atome = un noyau + des électrons en couches autour de celui-ci en nombre et couches fonction du composant considéré = voir la table des éléments périodique de Mendeleïev) d'Uranium qui se fractionne en deux éléments quand il est "bombardé " par un neutron dégageant une fantastique énergie. Et le cycle se poursuit en augmentant le processus de fission de manière incontrôlée. https://fr.wikipedia.org/wiki/Fission_nucléaire https://fr.wikipedia.org/wiki/Tableau_périodique_des_éléments Il y a diverses raisons de la non réalisation de l'arme atomique Nazie. 1° - Beaucoup de chercheurs étaient Juifs. 2° - Hitler avait promulgué une Loi que tout développement de quoi que ce soit devait se réaliser en moins de 6 mois. 3° - Une erreur d'appréciation des dirigeants Nazis (dont Albert Speer) qui avait conscience de la faiblesse de l’Industrie Nazie face aux USA, GB et URSS confondus. 4 - Les Nazies développent des bombes à charge radioactives (matière très radioactive) explosant par le biais d'explosif conventionnel et contaminant de vaste zone dont New-York. Les plans furent retrouvés et ce type de bombes vraisemblablement testés. 5- Par contre, ile ne purent fabriqués aucun engin nucléaire (bombe atomique) et ils en furent loin (en tout, tant sur l’anergie utile utile à posséder, que sur une très grosse centrale nucléaire (tel Oak Ridge aux USA) pour provoquer et contrôler les fissions que sur la quantité de matière fissile purifié à un haut degré). Sur les lieux des prétendus tests atomique, aucune contamination résiduel n'a été enregistré ! Note = La majorité des renseignements sur le sujet sont ceux des scientifiques et divers membres de généraux Nazis réunis à Londres dans un hôtel bourré de micros qui....enregistraient les conversations de ces éminentes personnes ! Beau sujet !
  12. Effectivement. Les SAS se sont illustrés après la 2° guerre entre le Brunaï (encore appartenant à la Malaisie) et Bornéo avec l'indépendance accordé à ce pays peu après le second conflit mondial. Infiltrations, renseignements, embuscades et attaques de camps de base sur le territoire de Bornéo pour contrer le guérilla venant de ce pays. Soutien par hélicoptères. Cela à suffit, avec le temps et un changement de Président Indonésien, plus ouvert sur l'occident à signer un accord de fin d'hostilité. Les missions au Vietnam étaient du même ordre semble t-il avec la recherche et la "destruction" des collaborateurs Viet-cong et Nord-Vietnamiens.
  13. Les empierres batailles, oui, certainement. Mais cela changea assez vite. La création du corps des éclaireurs, les renseignements auprès des populations (comme toute guerre civile que ce soit la guerre civile Espagnole avec Franco ou l'occupation de certains pays) permirent le "suivi" des armées adverses.. Après quoi, cette guerre fut quand même une guerre quasi-professionnelle avec une logistique basée sur le transport ferroviaire, l’observation par ballons, la guerre de tranchées avec protection par réseaux de barbelés, première mitrailleuses expérimentées;l'artillerie assez efficace contre les charges de cavalerie , etc.etc.et aussi se servir ("fourrager" fut le terme employé) sur la population ce qui n'était pas nouveau en matière militaire !
  14. Les Britanniques qui ont créés les SAS (Spécial Air Service) dû au colonel David Stirling en Libye furent des unités d'élites militaire au service civil et militaire de leur pays Durant la guerre 42-45, nous avons eu nos régiments SAS dont celui du colonel Bourgoin parachuté en Bretagne. Ils sont allés jusqu'en Allemagne. Après guerre, ils redonnent naissance aux régiments parachutistes en France. A titre personnel, je pense que celle appellation SAS auraient dû perdurer en France car bien de nos compatriotes sont morts en service dans ces régiments. Les Australiens qui sont dans un pays gigantesque et difficile à y travailler et étant eux mêmes très sportifs et dur à la tache ont des régiments d'excellence. https://fr.wikipedia.org/wiki/Special_Air_Service
  15. Ce qui était faux. Le Président avait prétendu faire une opération pick-up ce qui était mensonger. 1° Son nom ne figurer pas dans les registres des opérations spéciales et pick-up. 2° - Le Group Captain (colonel) Hugh Verity qui fut Sqadron Leader du Squadrin N°161 (qui opérait ces liaisons) à démenti cette information. Malgré la Légion d'Honneur reçu des mains du Président. Les archives Britannique ne fait pas mention d ce transport du Président. 3° Nous volions la nuit... Par Hugh Verity aux éditions Vario 1978 (et 1999-2004 pour l'édition Française) Les atterissages secrets de la RAF en France 1940-44 4° - Lysander...."L'avion qui partait de Londres" Par Jean-Michel Legrand aux Éditions Vario
×
×
  • Create New...