Picdelamirand-oil

Members
  • Content Count

    8,056
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    157

Picdelamirand-oil last won the day on March 9

Picdelamirand-oil had the most liked content!

Community Reputation

9,623 Excellent

3 Followers

About Picdelamirand-oil

Contact Methods

  • Website URL
    http://transition.wifeo.com/curriculum-vitae.php

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

12,658 profile views
  1. Parce que j'ai été responsable du Maintien en condition opérationnel de l'ensemble des chaînes de commandement de l'armée de l'air, y compris l'ensemble des chaînes de commandement nucléaires je connais donc bien le fort de guise :http://explorationurbaine.com/fort-de-guise/ qui était le PC de la FATAC et Taverny qui est le PC des FAS.
  2. Je connais bien Taverny, il n'y a pas de tunnel.
  3. On les livre en France (contractuellement c'est à dire que ça déclenche un payement) mais ils vont au Qatar bien plus tard, on en garde en France pour tout un tas d'activités, dont les formations et certains tests des développements.
  4. Spirit AeroSystems halts production for Boeing jets indefinitely C'est ceux qui ont continué à produire des fuselages de 737 MAX et à les stocker même après l'arrêt de la production du MAX....
  5. Après avoir réfléchis à ce que l'on sait grâce à Parrikrama je vous livre mes conclusions: HAL a sans doute des ramifications très puissantes dans le MOD: c'est normal personne ne va croire que Dassault n'a pas de ramifications très puissantes dans la DGA par exemple. Donc l'antagonisme entre l'IAF et le MOD est sans doute entretenu par HAL L'entreprise américaine la plus dangereuse est donc celle qui s'est associée à HAL c'est à dire Boeing. Le F-18 est donc doublement dangereux car c'est un produit Boeing et il est candidat pour la Navy aussi. En plus Trump risque de le favoriser pour aider Boeing qui en a bien besoin.
  6. Ce qui aurait été difficile de savoir c'est toute ces tentatives US, mais vu d'un assez bon œil par le MOD, d'avoir un accord stratégique avec l'Inde et de promettre monts et merveilles pour ça. Et je pense que ça a continué après que Parrikrama ait été neutralisé. Aussi les défauts précis que l'IAF reproche aux avions US, et le très haut niveau d'estime dont le Rafale est crédité. Il nous manque aussi pour nous raconter qu'est ce qui se passe avec le Kaveri et d'une manière générale pour éclairer toutes les hésitations et les retards de l'Inde.
  7. Le nucléaire on veut que ça serve à dissuader: si tu es l'ennemi tu ne peux pas parier que quelqu'un va bloquer le système, donc la dissuasion a lieu. Par contre si ça partait de façon intempestive ça ferait quand même un peu désordre.
  8. http://www.air-defense.net/forum/topic/18761-laesa-et-ce-que-vous-savez/?do=findComment&comment=955917
  9. Picdelamirand-oil

    [Rafale]

    ST en produit déjà, c'est pour ça que le Rafale est ITAR Free https://www.st.com/en/automotive-microcontrollers/spc58ne84e7.html#quality-scroll
  10. New squadron is Rafale prize for Qatar Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite) Un nouvel escadron comme trophée Rafale pour le Qatar Publié le 7 avril 2020 L'armée de l'air émirienne du Qatar a maintenant reçu trois lots de Dassault Rafale, soit un total de 15 appareils, et le premier escadron travaille sur la nouvelle base aérienne de Tamim à Dukhan, dans l'ouest du Qatar. Jon Lake rapporte. Le Qatar a initialement signé un protocole d'accord de 6,3 milliards d'euros (6,92 milliards de dollars) couvrant la fourniture de 24 Rafale (dont six avions d'entraînement biplaces) en mai 2015, le jour de l'ouverture du salon et de la conférence internationale de Doha sur la défense maritime (DIMDEX). L'achat du Rafale fait suite aux acquisitions précédentes du Dassault Mirage F1, de l'Alpha Jet et du Mirage 2000. Le Qatar a versé un acompte pour les Rafale le 16 décembre 2015, qui aurait été financé par des banques japonaises. Douze autres Rafale ont été ajoutés à la commande initiale en décembre 2017 et le Qatar conserve une option d'achat sur 36 autres. Le premier Rafale qatari, un biplace, a effectué son premier vol de Bordeaux-Mérignac, en France, le 28 juin 2016, et le Rafale EQ, un monoplace, a décollé pour la première fois le 27 mars 2017. Ces premiers appareils ont été rapidement transférés au centre d'essais en vol de l'armée de l'air française sur la base aérienne d'Istres pour y être testés. Les Rafale du Qatar diffèrent dans le détail de ceux livrés à la France et à l'Égypte, et intègrent une nacelle d'identification laser Lockheed Martin Sniper au lieu du Thales Damocles français ou de la nouvelle nacelle Thales Talios (actuellement en cours de développement). Le Sniper vole déjà sur un avion d'essai de l'Armée de l'Air Rafale. Les Rafale qataries ont également prévu un système de désignation de cible monté sur le casque TARGO-II d'Elbit Systems. Les avions sont équipés de missiles air-air MBDA MICA à infrarouge, MICA EM et Meteor, et de missiles de croisière MBDA SCALP-EG, ainsi que d'une gamme d'armes air-sol, dont des missiles Safran AASM Hammer à guidage laser et GPS. Dans le cadre de sa mission de soutien aux exportations (soutex), l'Armée de l'air française forme 250 personnes, qui constitueront le premier escadron de Rafale qatari, dont 36 pilotes et 100 ingénieurs et techniciens. L'Armée de l'Air a mis sur pied une unité d'entraînement de Rafale qatari sous le nom d'Escadron de Chasse 4/30 à la Base Aérienne 118 Mont-de-Marsan dans le département des Landes de la région Nouvelle-Aquitaine dans le sud-ouest de la France le 1er octobre 2017. L'unité était initialement dirigée par un officier français, avant que le commandement ne soit transféré à un officier qatari en 2019. Certains membres de l'armée de l'air émirienne du Qatar ont également été formés à Rochefort et à l'Institut conjoint de formation au renseignement de Strasbourg. Le nouvel escadron de Rafale qatari a été nommé "Al Adyiyat" (d'après une sourate du Coran) lors d'une cérémonie de passation de commandement dans les locaux de Dassault à Mérignac le 6 février 2019, au cours de laquelle l'insigne de l'escadron (une tête d'étalon arabe stylisée) a également été dévoilé. Le Qatar a reçu son premier lot de cinq chasseurs Rafale le 5 mai, avec quatre monoplaces EQ et un seul entraîneur DQ à double commande volant directement vers l'île nation de BA125 Istres/Le Tubé, soutenu par un A330MRTT Phénix de l'Armée de l'Air et un Stratotanker KC-135. Les Rafale transportaient chacun trois réservoirs de carburant externes et leur arrivée a été programmée pour coïncider avec une cérémonie commémorant l'ouverture de la nouvelle base aérienne de Tamim à Dukhan. Cette cérémonie s'est déroulée en présence de l'émir Cheikh Tamim bin Hamad al-Thani et de S.E. le Dr Khalid bin Mohamed al-Attiyah, vice-premier ministre et ministre d'État aux affaires de défense, qui ont accueilli l'avion et les pilotes chez eux. Parmi les autres invités de marque figuraient Eric Trappier, PDG et président de Dassault, l'ambassadeur de France, Franck Gellet, le lieutenant général (pilote) Ghanem bin Shaheen al-Ghanim, chef d'état-major des forces armées qataries, le major général (pilote) Salem Hamad al-Nabet, commandant de l'armée de l'air qatarie Amiri, et le général de brigade Salim Abdullah al-Dosari, responsable du projet Rafale, qui est désormais commandant de la base aérienne de Dukhan. Un deuxième lot de Rafale (composé de deux Rafale DQ biplaces d'entraînement et de trois Rafale EQ monoplaces) a été livré le 3 juillet 2019, au départ de Bordeaux/Mérignac. Un troisième lot de Rafale, tous monoplaces, s'est envolé de Bordeaux/Mérignac vers le Qatar le 3 septembre 2019. Le transfert complet de l'Al Adyiyat au Qatar est prévu pour l'été 2020.
  11. Lors de la crise de 2008 les travaux amonts avaient été bien soutenus : il est donc intéressant de surveiller ce qui sera lancé dans la foulée de la crise "corona virus" car cela donnera une idée de ce qui était déjà dans les tuyaux.
  12. Acting secretary of the Navy resigns after calling ousted aircraft carrier captain 'stupid' Le secrétaire d'État à la Marine par intérim démissionne après avoir qualifié de "stupide" le capitaine du porte-avions évincé Par Jim Sciutto, Barbara Starr et Zachary Cohen, CNN Mise à jour 2019 GMT (0419 HKT) 7 avril 2020 Le secrétaire d'État à la Marine par intérim de Washington (CNN), Thomas Modly, a démissionné mardi, un jour après qu'une fuite audio ait révélé qu'il avait traité le commandant évincé de l'USS Theodore Roosevelt de "stupide" dans une allocution à l'équipage du navire, selon un fonctionnaire américain et un ancien haut responsable militaire. La marine et le ministère de la défense n'ont pas répondu à une demande de commentaires. Le sous-secrétaire de l'armée James McPherson a été mis sur écoute pour succéder à Modly, a déclaré un fonctionnaire américain et un responsable de la défense à CNN. McPherson est un contre-amiral à la retraite et a été l'ancien juge-avocat général de la Marine. Lundi, Modly a déclaré à l'équipage du Roosevelt que son ancien commandant, le capitaine Brett Crozier, était soit "trop naïf ou trop stupide" pour être à la tête de l'appareil, soit qu'il avait intentionnellement divulgué une note de service aux médias, dans laquelle Crozier mettait en garde contre la propagation de coronavirus à bord du porte-avions et exhortait à prendre des mesures pour sauver ses marins, selon des propos obtenus par CNN. Tard lundi soir, Modly s'est excusé dans une déclaration pour avoir qualifié Crozier de "stupide" dans ses remarques précédentes. "Laissez-moi être clair, je ne pense pas que le capitaine Brett Crozier soit naïf ni stupide. Je pense, et j'ai toujours pensé, qu'il était le contraire", a déclaré M. Modly dans sa déclaration. "Nous choisissons nos commandants de porte-avions avec beaucoup de soin. Le capitaine Crozier est intelligent et passionné. Je crois, précisément parce qu'il n'est pas naïf et stupide, qu'il a envoyé son courriel alarmant dans l'intention de le faire passer dans le domaine public afin d'attirer l'attention du public sur la situation à bord de son navire. Je m'excuse pour toute confusion que ce choix de mots a pu causer". Les remarques de Modly à l'équipage lundi matin ont incité les marins à crier de frustration. Le président Donald Trump a déclaré qu'il pourrait "s'impliquer" dans l'affaire, et le secrétaire à la défense Mark Esper a ensuite ordonné à Modly de présenter ses excuses, ont déclaré deux responsables américains à CNN. Une trahison La nouvelle de mardi survient après que des membres éminents de la commission des services armés de la Chambre des représentants aient commencé à réclamer son départ. Modly a relevé Crozier de ses fonctions à la fin de la semaine dernière après qu'un mémo que le capitaine avait écrit aux responsables de la Marine ait été divulgué à la presse. Crozier a écrit sur le défi de tenter de contenir une épidémie de coronavirus à bord du navire et a demandé d'urgence que les marins soient autorisés à être mis en quarantaine à terre. Modly a dit à l'équipage que Crozier devait partir, invoquant la perte de confiance et le non-respect de la chaîne de commandement. C'était une "trahison de la confiance, avec moi, avec sa chaîne de commandement", a-t-il déclaré dans des remarques qui ont été diffusées par le système de sonorisation du navire. M. Modly a également suggéré que M. Crozier avait fait exprès de divulguer le mémo ou qu'il était "trop naïf ou trop stupide" pour être aux commandes s'il ne pensait pas que le fait de l'envoyer à plus de 20 personnes n'aurait pas pour effet de le faire connaître au public. "S'il ne pensait pas, à mon avis, que cette information n'allait pas être diffusée au public, à l'époque où nous vivons, alors il était soit a) trop naïf ou trop stupide pour être commandant d'un navire comme celui-ci", a déclaré M. Modly. "L'alternative est qu'il l'a fait exprès". Au moins 230 marins à bord du Roosevelt avaient été testés positifs pour le coronavirus mardi matin, soit une augmentation de 57 cas par rapport à la veille, a déclaré un responsable de la marine américaine à CNN. Les responsables du Pentagone sont partagés sur la question de savoir si Crozier aurait dû être relevé, mais la plupart estiment que la situation a été mal gérée et qu'elle cause maintenant des problèmes supplémentaires à un moment déjà difficile. Lors d'une réunion d'information lundi, M. Trump a été interrogé sur les commentaires de M. Modly. "Je ne l'ai pas entendu exactement, j'ai entendu qu'ils l'ont entendu", a déclaré M. Trump, en référence à l'équipage de l'USS Theodore Roosevelt. "J'ai entendu qu'ils avaient fait une déclaration, si c'est bien celle-là, c'est une déclaration forte." "Les lettres n'auraient pas dû être envoyées, et elles n'auraient certainement pas dû être divulguées", a dit Trump à propos du mémo de Crozier. "J'ai entendu de très bonnes choses sur ces messieurs. Au fait, je dirai ceci à propos de ces deux messieurs. Et je vais peut-être examiner la question du point de vue de ce qui devrait être résolu, car j'entends de bonnes choses sur les deux personnes". M. Trump a ajouté qu'il "peut juste s'impliquer". Peu de temps après, Modly est passé en mode de contrôle des dommages, mais ses excuses insinuaient toujours que Crozier avait délibérément fait fuir la note lui-même. "Je crois, précisément parce qu'il n'est pas naïf et stupide, qu'il a envoyé son courriel alarmant avec l'intention de le faire passer dans le domaine public afin d'attirer l'attention du public sur la situation à bord de son navire. Je m'excuse pour la confusion que ce choix de mots a pu causer", a-t-il déclaré. Modly s'est également excusé directement auprès de M. Crozier pour "toute la peine que mes remarques ont pu causer". "(Crozier et sa famille), et toute la Marine, ont mon engagement total à continuer à aider le TR à retrouver sa pleine santé et à reprendre la mer où nous pouvons aller de l'avant au-delà de cette situation malheureuse", a-t-il déclaré. Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
  13. Les puits se détériorent lorsqu'on les arrêtent. Alors on baisse la production, mais si ça suffit pas il y en a qui paie pour qu'on évacue leur production. Le monde ne sait plus où stocker le pétrole
  14. C'est parce qu'il y a un décalage entre le pic des nouveaux cas et le pic des décès qui correspond au temps qu'il faut pour que la maladie s’aggrave et que l'issue soit fatale.
  15. Je ne sais pas ce que tu utilise comme navigateut moi j'utilise Chrome, je décris comment je fais avec ça pour vider mon cache et je pense qu'il y aura une approche semblable sur les autres navigateurs et que les utilisateurs pourront la trouver. Juste en dessous de la croix qui permet de fermer l'application (en haut à droite) il y a trois petit point qui permettent d'ouvrir un menu déroulant. Je choisis "setting" puis je vais dans "Privacy and security" et je click sur "Clear history, cookies, cache, and more" et c'est tout.