Picdelamirand-oil

Members
  • Compteur de contenus

    5248
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    73

Picdelamirand-oil last won the day on August 13

Picdelamirand-oil had the most liked content!

Réputation sur la communauté

4245 Excellent

À propos de Picdelamirand-oil

  • Rang
    Héros
  • Date de naissance 07/18/1948

Contact Methods

  • Website URL
    http://transition.wifeo.com/curriculum-vitae.php

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Pays
    France

Visiteurs récents du profil

6153 visualisations du profil
  1. Picdelamirand-oil

    [Chine] J-10B & J-10C

    Désolé, j'ai cru que c'était récent parce que le lien était dans une page qui normalement ne contenait que des informations ayant moins de 24 h.
  2. Picdelamirand-oil

    [Chine] J-10B & J-10C

    Yu Xu, la première femme pilote de chasseur chinois J-10, est morte à l'âge de 30 ans lors d'un vol d'entraînement.
  3. Picdelamirand-oil

    USA

    C'est une traduction difficile m^me pour DeepL, ça doit vouloir dire quelque chose comme "un appel au Directeur" ou "un appel à ce niveau"
  4. Picdelamirand-oil

    Le F-35

    Sans compter qu'avec le développement des armes hypersoniques il va gagner la supériorité militaire sur les US!
  5. Picdelamirand-oil

    Le F-35

    Chut! Si Trump entend ça il va le faire.
  6. Picdelamirand-oil

    USA

    C'est vrai que si Trump m'appelait régulièrement à 2h du matin, ça commencerait à m'emmerder! ça m'est arrivé au Guatemala! quelqu'un du boulot qui ne savait pas que j'étais en vacances et qui a appelé mon portable.
  7. Picdelamirand-oil

    USA

    Trump reportedly has a 'bizarre' fascination with French President Emmanuel Macron and calls him for no reason http://www.businessinsider.fr/us/trump-has-bizarre-interest-with-macron-2018-8 Traduction Le président Donald Trump aurait un intérêt "bizarre" pour le président français Emmanuel Macron et l'appelle au hasard, ce qui laisse le dirigeant français perplexe quant aux raisons pour lesquelles Trump s'est tourné vers l'extérieur. Trump s'est vanté à maintes reprises de sa forte relation avec Macron, et le vendredi, ils ont reçu un "très bon appel téléphonique" sur toute une série de sujets, y compris "la sécurité et le commerce". La secrétaire de presse de la Maison-Blanche, Sarah Huckabee Sanders, a défendu Trump et affirmé que les dirigeants étrangers apprécient la volonté du président de " prendre leurs appels jour et nuit ". Le président Donald Trump aurait un intérêt "bizarre" pour le président français Emmanuel Macron et l'appelle au hasard, ce qui laisse le dirigeant français perplexe quant aux raisons pour lesquelles Trump s'est tourné vers l'extérieur. Un ancien responsable de la sécurité nationale a dit à Politico que Trump veut parler à Macron "constamment", l'appelant parfois sans raison particulière. "Macron serait comme : "De quoi parlons-nous ? Ce sont des gens très occupés. On ne se contente pas d'appeler pour s'enregistrer ", a déclaré le fonctionnaire. "La norme est que vous n'avez pas votre appel principal à moins que vous ne demandiez quelque chose ou que vous essayiez de récompenser un comportement, soit une carotte ou un bâton. On n'appelle pas au hasard." Un fonctionnaire de la Maison-Blanche a prétendu que Macron avait demandé la majorité des appels avec Trump. Trump s'est vanté à plusieurs reprises de sa forte relation avec Macron et, le vendredi, ils ont reçu un "très bon appel téléphonique" sur toute une série de sujets, y compris "la sécurité et le commerce". Selon Politico, Trump lutte aussi pour saisir le concept des fuseaux horaires et les aides doivent lui rappeler sur une base constante alors qu'il tente d'appeler d'autres leaders mondiaux à des heures difficiles. La Maison-Blanche a défendu l'amour apparent de Trump pour le bavardage avec ses homologues du monde entier au téléphone, disant à Politico qu'il a aidé le président à établir de "bons rapports" avec d'autres dirigeants du monde. "Le président a développé des relations solides et de bonnes relations qui sont non seulement amicales, mais qui permettent également des conversations franches avec de nombreux alliés les plus proches de l'Amérique ", a déclaré la secrétaire de presse de la Maison-Blanche, Sarah Sanders. "Il a même travaillé au téléphone avec nos concurrents, injectant de la stabilité dans les relations bilatérales qui font l'objet de controverses, mais des réajustements nécessaires pour faire passer les intérêts américains en premier. Sanders a également affirmé que les dirigeants étrangers apprécient la volonté de Trump de " prendre leurs appels jour et nuit ".
  8. Picdelamirand-oil

    Le F-35

    No Stealth For You!: Trump Signs Defense Bill That Blocks Transfer Of F-35s To Turkey http://www.thedrive.com/the-war-zone/22859/no-stealth-for-you-trump-signs-defense-bill-that-blocks-transfer-of-f-35s-to-turkey Traduction Pas de furtivité pour vous ! Trump signe un projet de loi de défense qui bloque le transfert des F-35 vers la Turquie. La saga F-35 entre Ankara et Washington D.C., que vous pouvez lire ici, a frappé un crescendo aujourd'hui lorsque le président Donald Trump a signé la National Defense Authorization Act (NDAA) de 2019 à Fort Drum dans le nord de l'État de New York. Le libellé du projet de loi interdit expressément la livraison d'avions de combat interarmées F-35 à la Turquie, un allié de l'OTAN et l'un des premiers partenaires internationaux du programme depuis deux décennies. La Turquie a l'intention d'acheter 100 des chasseurs furtifs, dont 30 sont déjà en commande, et a investi 1,2 milliard de dollars dans le programme jusqu'à présent. Le libellé de la loi exige un examen écrit dans les 90 jours sur les relations entre la Turquie et les États-Unis, y compris l'utilisation de la base aérienne Incirlik par les forces américaines, ainsi qu'une évaluation des risques associés à la livraison de F-35 en Turquie et d'autres plates-formes et systèmes d'armes. Il se lit en partie comme suit : Evaluation de l'impact sur les autres systèmes d'armes des Etats Unis et les plateformes opérées conjointement avec la république de Turquie pour les sujets suivants: (ii) le système de missile sol-air Patriot ; (iii) l'hélicoptère de transport lourd CH-47 Chinook ; (iv) l'hélicoptère d'attaque AH-64 ; (v) l'hélicoptère utilitaire H-60 Black Hawk ; et vi) le F-16 Fighting Falcon. Ce n'est qu'après la remise de ces documents qu'une réévaluation des restrictions peut être effectuée. Le premier F-35 turc a déjà été livré, mais il faudra un certain temps avant que les avions à réaction ne migrent vers la Turquie, car la formation des pilotes turcs de F-35 vient d'être lancée à Luke AFB en Arizona. Le secrétaire à la Défense James Mattis s'opposait au blocage du transfert au motif que la Turquie est toujours un allié stratégique régional des Etats-Unis et qu'elle augmenterait le coût du programme F-35 et perturberait potentiellement sa chaîne d'approvisionnement, entre autres facteurs. Mais la rhétorique émanant d'Ankara n'indique pas la possibilité d'une abrogation de l'embargo dans un avenir proche, car Trump et Erdogan se disputent sur le retour des chefs religieux dans les pays l'un de l'autre. Le 10 août 2018, l'administration Trump a imposé des sanctions à la Turquie pour son refus de libérer le pasteur américain Andrew Brunson, détenu dans une prison turque depuis 2016 après qu'il a été accusé d'avoir été impliqué dans l'échec du coup d'état militaire contre le président Erdogan. Erdogan affirme depuis longtemps que les États-Unis protègent Muhammed Fethullah Gülen, qui, selon le président turc, a été le cerveau de la tentative de coup d'État de 2016 contre lui, même si le religieux vit aux États-Unis. Les sanctions ont plongé l'économie de la Turquie, déjà en difficulté, avec sa monnaie, la livre, dans une chute vertigineuse. Erdogan a déclaré que la décision de l'Amérique d'imposer des sanctions est un "coup de poignard dans le dos" et son administration s'efforce de prévenir davantage de dommages économiques et de stabiliser la situation. Il a également déclaré que les " terroristes économiques " seront traités, ce qui inclut apparemment les médias qui impriment des informations négatives sur l'économie. Le changement était une rupture massive par rapport à la relation de copain Trump et Erdogan qui s'est manifestée au cours de la première année de sa présidence. Malgré la descente d'Erdogan vers la tyrannie, il fut l'un des premiers invités à la Maison Blanche après l'inauguration de Trump. Au cours de la visite qui a suivi, peu de temps après que Trump a souri et serré la main d'Erdogan dans le bureau ovale, son équipe de sécurité a battu des manifestants dans les rues de la capitale sous les yeux d'Erdogan. Et tout cela est en surplus de l'élan initial derrière la législation d'embargo sur les F-35 - que la Turquie achète des systèmes de défense aérienne S-400 de Moscou - un mouvement qui pourrait mettre en danger la nature sensible des capacités et de l'architecture de soutien des F-35. Les compensations industrielles de la Turquie et la participation au programme, dont la valeur totale serait d'environ 12 milliards de dollars, sont également menacées. Le Daily Sabah déclare qu'Alp Aviation, AYESAS, Kale Aviation, Kale Pratt & Whitney et Turkish Aerospace Industries produisent tous des composants pour le programme F-35. Selon certains comptes, cela pourrait prendre jusqu'à deux ans pour réassurer ces composants auprès de fabricants aux États-Unis ou dans d'autres pays clients des F-35. En outre, l'une des trois installations de maintenance de moteurs prévues en Europe pour assurer le service au niveau du dépôt pour le moteur F135 qui équipe le F-35 est située en Turquie. Les deux autres se tiendront en Norvège et aux Pays-Bas. La législation exige également une étude sur l'impact de la fin de la participation de la Turquie au programme F-35 : C) Une évaluation de la participation de la République de Turquie au programme F-35, y compris- i) une description de la participation industrielle de l'industrie turque à la fabrication et à l'assemblage du programme F-35 ; ii) une évaluation de l'outillage et autres matériaux de fabrication détenus par l'industrie turque ; et (iii) une évaluation des impacts d'un changement important dans la participation de la République de Turquie au programme F-35 et les mesures qui seraient nécessaires pour atténuer les impacts négatifs d'un tel changement sur les États-Unis et d'autres partenaires internationaux du programme. (D) Une identification des systèmes alternatifs potentiels de défense aérienne et de défense antimissile qui pourraient être achetés par le gouvernement de la République de Turquie, y compris les systèmes de défense aérienne et antimissile exploités par les États-Unis ou d'autres États membres de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN). Alors que les relations autrefois étroites entre les États-Unis et la Turquie se fracturent, la Turquie continue de se rapprocher de l'orbite de Moscou, en particulier sur le plan économique - une réalité qui est très préoccupante pour ses partenaires de l'OTAN. Au-delà de ses affinités croissantes avec la Russie, des questions F-35 et S-400, et de l'escalade de l'extradition de personnalités religieuses, de nombreuses autres questions persistent entre Washington D.C. et Ankara. Il s'agit notamment de la position de la Turquie à l'égard des Kurdes dans le nord de la Syrie, de son implication dans la guerre en cours en Syrie en général, de ses relations en voie d'évaporation avec Israël et de la répression massive d'Erdogan contre l'opposition politique et les médias, pour n'en nommer que quelques-uns. Pendant ce temps, les États-Unis dirigent toujours un site de stockage nucléaire tactique opérationnel à la base aérienne d'Incirlik, un avant-poste américain dont les avocats turcs veulent maintenant qu'on fasse une descente avec l'arrestation de certains des plus hauts responsables militaires américains dans la région. Ces exigences sont une fois de plus dues à des affirmations non fondées selon lesquelles le personnel militaire américain a joué un rôle central dans la tentative de coup d'État de juillet 2016. S'il y a effectivement des bombes nucléaires B61 encore stockées dans la base aérienne Incirlik - nous n'avons aucune indication qu'elles ont été enlevées - ce serait une politique incroyablement myope de la part du Pentagone et de l'administration Trump. Il y a près de deux ans, j'ai présenté les arguments en faveur du retrait immédiat de ces armes et, à l'époque, les relations entre les États-Unis et la Turquie n'étaient pas aussi conflictuelles qu'elles ne le sont aujourd'hui. À ce stade, la présence de ces armes à la base aérienne d'Incirlik pose un risque stratégique impensable. Il est possible que Trump et Erdogan puissent s'entendre au cours des prochaines semaines pour poursuivre le programme F-35, ce qui, de l'avis de The War Zone, serait incroyablement stupide. Mais compte tenu des enjeux actuels qui vont bien au-delà du risque d'acquisition de matériel militaire, et compte tenu des personnalités en cause, c'est très douteux. Avec tout cela à l'esprit, la Turquie semble être sur une trajectoire très accélérée, s'éloignant de l'Occident, et il est extrêmement difficile de prévoir ce que ce changement monumental signifiera exactement pour la région et pour l'alliance de l'OTAN. Nous vous tiendrons au courant de l'évolution de la saga des F-35 turcs.
  9. Picdelamirand-oil

    Le F-35

    Je pensais à l'Italie qui n'est pas satisfaite des retours industriels qu'elle a eu et qui pourrait conditionner l'achat des F-35 prévus à des retours supplémentaires.
  10. Picdelamirand-oil

    Le F-35

    Non c'est une interdiction temporaire de 90 jours, le temps que l'on rédige un rapport sur les conséquences pour la production du F-35 de l'annulation de toutes les activités prévues en Turquie et leurs affectation ailleurs (il y a des candidats!)
  11. Picdelamirand-oil

    Armée de l'air Russe

    Et il a un grade?
  12. Picdelamirand-oil

    Avion de combat Franco Allemand

    Non la seule contrainte que je vois pour qu'ils puissent appliquer notre doctrine, c'est qu'ils leur faudra demander une B-61 ITAR free.
  13. Picdelamirand-oil

    Armée de l'Air du QATAR

    C'est très simple il y a une règle en France qui doit être suivie par tous les matériels classés "Stratégique". Le Rafale dans sa configuration lui permettant de délivrer l'arme nucléaire est bien entendu classé "Stratégique" Cette règle est la suivante: La DGA établie une liste de composants autorisés. Les industriels doivent utiliser les composants autorisés pour développer leur matériel. Un industriel peut demander à ce qu'on rajoute un composant à cette liste si de son point de vue cela s'avère nécessaire. Une commission de la DGA se réunit alors pour autoriser ou pas l'ajout du composant à la liste. Cette liste ne comporte pas de composants américains, même ceux qui sont ITAR free, sauf si ils sont très courant et qu'on peut les substituer facilement de plusieurs manières. Par exemple il peut y avoir des vis ordinaires en aluminium, Américaines, mais peut-être pas des vis en titane. Si toutefois quelqu'un demande l'utilisation d'un composant américain qui n'a pas d'équivalent ailleurs, la DGA autorise en général ce composant pour une utilisation prototype et lance le développement d'un composant équivalent Français pour une utilisation série, quelqu'en soit le coût. Donc le Rafale est ITAR Free, les MICA sont ITAR Free, l'ASMP est ITAR free et d'une manière générale les seuls emports qui peuvent ne pas être ITAR Free sont ceux qui ont été développé en coopération, parceque l'usage de la liste des composants autorisés se fait chaque fois que c'est possible, par habitude et précaution, même pour développer des systèmes non stratégiques.
  14. Picdelamirand-oil

    Armée de l'Air du QATAR

    Non la donne a été changée avant cette déclaration: l'information sur la réaction des USA relative à l'ITAR a été connue dès le 16 Février 2018 https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/rafale-en-egypte-les-etats-unis-bloquent-768856.html Et la déclaration de Trappier est du 9 Mars 2018.
  15. Picdelamirand-oil

    Armée de l'air des E.A.U

    1000 h pour une longue durée de vie, c'est pas beaucoup.