Janmary

Members
  • Content Count

    971
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Everything posted by Janmary

  1. Les Afghans et Talibans de par leurs façon de vivre tirent très bien tout comme leurs homologues du FLN Algérien. La seule embuscade dont j'ai dont j'ai pu constater les dégâts désastreux en tant que jeune appelé du contingent ont montrés que cela ne c'était pas réalisé en un temps record..Et pourtant nos réactions étaient rapide en fin 1961 et début 1962. Le terrain était bien étudié, le repli bien préparé et ces combattants se mouvaient avec des marches records en une nuit. Il était dangereux de tenter de suivre une unité en repli et c'est l'aviation (des "Broussard" aux petits appareils léger) qui faisait le travail. Malheur quand "une bande" était repérée. Tout était utilisé avant le bouclage. Aviation, artillerie le cas échéant. Héliportage pour le bouclage. Puis c'était .la destruction au napalm (bidons spéciaux), rockets et canons de 20 mm et mitrailleuses. Alors, j'imagine cette embuscade à Uzbeen, sans éclairage aérien et pas d'artillerie capable de desserrer l'étau Même à une distance inférieure, les mortiers et l’aviation auraient pu frapper. Les entrainements et les ordres que nous avions à l'époque, étaient de tirer sans discontinuer sans chercher à se déplacer durant l'embuscade. Il fallait donc beaucoup de munitions ce qui n'était pas toujours le cas (pour MAT et fusils). A pieds, c'était l'armement standard (avec grenades sans fumigène ce qui m’a toujours étonné), et, en camions des mitrailleuses en plus. Pour les convois, véhicules blindés en tête (EBR et / ou half-track) et souvent un avion léger pour surveiller et communiquer avec les PC et la colonne. J'ai l'impression, comme dans beaucoup de domaine, que les leçons et les expériences se perdent avec le temps.Et les commentaires précédents démontrent les insuffisances du dispositif à Uzbeen.
  2. Il fut dit également par des informations émanant de Kaboul que les Forces Françaises faisaient partie de l'ISAF. Or, le Président à décidé d'engager des éléments de combat actif en coopération avec les Forces Américaine après son déplacement aux USA et son discourt devant la Chambre du Congres. Est-ce vrai ? Est ce en réaction à ce changement de ce type d'intervention direct ? Est-ce en réaction que cette embuscade fut menée ? Il est toujours difficile le connaitre le pourquoi !
  3. Oui, je souscris FoxZz". A une autre époque, les embuscades bien montés en Algérie, nous ont prouvés qu'il était bien difficile de s'en extirper sans l'aide de l'aviation et/ou de l'artillerie. Et les armes portables anti-chars n'équipaient pas le FLN. La théorie du complot sensée tout expliquer n'a pas de mise dans ce cas et ne correspond à rien de la réalité.
  4. Merci elannion. Je vais envoyer ce document concernant les réserves quand aux conclusions de l'auteur. J'avais hésité devant la longueur de l'explication à donner, mais une partie est déjà ecrite dans notre sujet.
  5. Il y a le meilleur comme le pire dans cette revue à laquelle je suis abonné depuis le début. Un exemple typique est le numéro 51 d'octobre 2019 concernant les "Tigres Volants" du général Chennault (d'origine Huguenote Française)en Chine. L'auteur ("BB" que je considère comme un traducteur de deux ouvrages américain et non comme un Historien digne de ce nom) à formulé des propos personnel à l'emporte pièces. Or, je suis un passionné de l'Histoire des "Flying Tigers". Et c'est par hasard que j'ai rencontré Larry M.Pistole, un fils d'un des "Tigres Volants lors d'un meeting / training à Chicago avec mon entreprise Litton (250.000 personnes à l'époque). Très longue discussion sur le sujet. Auteur, il à écrit = The Pistorial History of the Flying Tigers By larry M.Pistole Moos Publications - Orange, Virginia Ou l'Histoire très documenté sur ces pilotes volontaires pour servir en Chine avant le second conflit mondial avec l'accord du Président Roosevelt. Par la suite , j'ai lu la plupart de nombre d’ouvrages sur la question. 1° - Entre les deux guerres ;le bombardier était considéré comme "Roi" des airs..Le chasseur était inutile contre le bombardier volant vite, haut, et armé de nombreuses mitrailleuses. (théorie de l'Italien; le général Douhet) et le chasseur n'avait pas la capacité en arme d'abattre ces bombardiers là et d'être concentré contre un assaut aérien de bombardement.. Le Capitaine Chennault de l'US Army était opposé à cette thèse. 2° - Pilote de grande classe, il estimait que plusieurs chasseurs manœuvrant en binôme ou par 4 appareils avait la puissance de feu nécessaire. Il le démontra en créant la patrouille de 4 appareils (Le "Trapèze volant") réunis par une corde au bout des ailes en se livrant à des acrobaties aérienne (comme la patrouille marocaine il y une trentaine d'année que j'ai vu lors de la fête de la Fertais-Allais). Succès lors des démonstrations publique. Colère des stratèges qui développaient une force de bombardiers (B-17 entre autre) envoyèrent cet "énergumène" dans un bureau (comme le général Mitchell du reste). Mais les chinois avait pris connaissances de ses théories et l'entourage de Chiang Kaï Chek vu ses démonstrations; Il partit en Chine comme Colonel dans l'Armée Chinoise pour prendre en main la force aérienne après avoir démissionné. 3° - Et la, il appliqua sa seconde solution. Il créa en Chine un vaste "système de guet" sur le territoire des hostilités pour suivre tout les mouvements d'avions Japonais. Les guetteurs avaient la Radio, le téléphone militaire, etc.Comme les guetteurs de la guerre du Pacifique. De ce fait, les avions Chinois pouvaient décoller avant l'arrivée des avions Japonais et en altitude plus élevée 4° - La tactique de combat devant les avions Japonais fut de ne pas engager un combat tournoyant mais de monter / piquet pour éviter l'agilité des appareils ennemis.Mais la force Chinoise étant nul en nombre et qualification, ce furent des volontaires américains "AVG" (ou "Ameican Volonter Group") qui prirent la relève avec l'accord du Président Roosevelt. Entrainement des pilotes par Chennault lui même (dont Greg "Papy" Boyington, futur As des Marines).. 5° - A la déclaration de guerre des USA, il fut nommé général de la 14° Air Force comme unité de l'US Army en Chine. Il termina en 1945 comme "Major general". Beau score de combat. Combative, cette unité remonta le moral aux USA en début de ce conflit. Or, dans notre revue en question, les archives officielles américaines ne mettaient pas Chennault en valeur et pour cause puisque l’État-major le décriait.Il avait le soutient que de Chiang Kaï Chek et du Président Roosevelt. D’où les inepties y compris sur la compagnie aérienne les "Flying Tigers Airline" plus tard de l'auteur concernant cet article. Janmary
  6. Moi non plus. Je n’ai jamais pu connaitre ne fut ce que l'ébauche de ce projet. L'Armée Nationaliste de Tchang Kaï Chek à été vaincue sur le cantinent par les forces de Mao en 1949 pour diverses raisons. Comment aurait-il pu de nouveau combattre en débarquant sur le sol Chinois ?. D'autant qu'une partie de l'Armée Chinoise s'est aguerrie de façon importante durant la guerre de Corée.
  7. Nous avons les mêmes sources ! J'ai "Flottes de combat" 1952 (et 1970 entre autres). FLOTTES DE COMBAT 1952 I - Chine communiste 7 X Torpilleurs ex-Japonais livrés par l’URSS. Sans plus d’informations. 2 X Escorteurs « Chang Chen » ex-Japonais (Uji) et « Hui An » ex- « Sisaka » 6 X Canonnières pour le Yang Tsé ‘Bas fleuve) 8 X Canonnières pour le Yang Tsé (Haut fleuve) 1 X Dragueur de mines Transports = Nombre de LST, LSM, LSI, etc. vendus à la chine par les USA avant 1949 et des chalands de débarquement ex-Japonais. La Chine aurait aménage un certain nombre de jonques. Plusieurs petit sous-marin de type M livrés par l’URSS. II – Chine Nationaliste 6 X ex DE Américain (1150 et 1500 tonnes) ex DE 9, 47, 102, 103, 104, 112 3 X Escorteurs (1650 et 1200 tonnes) ex Japonais (Asuka, Tusima, Yasiro), 7 ex Japonais 81,192, 205, et 14, 118, 198, 215) et 2 ex Américain ex PCE, 5 ex Américain type PC 1 X Dragueurs de mines ex-Américain type YMS N° 204 et 10 du type AM et 2 Ex Japonais 19, 22. Canonnières ex Français Francis –Garnier et 1 ex-japonais (ex Italien) et 1 ex Japonais Patrouilleurs et Vedettes ex Américaines SC 518, 637, 648, 703, 704, 705, 722, 123, 735 et Japonais 9, 49 1 X Croiseur Tchoung King ex Britannique « Aurora » Transport, 11 LST, 8 LCM, 6 LCI, 6 LCT, plusieurs Japonais 72 et 76 (1500 tonnes). 3 X Pétroliers ex Américain (4000 à 2000 tonnes). 1 X Navire atelier ex Américain « Achilles » ex LST 455.
  8. L'article donne un aperçu du contexte. Militairement la Chine par faute de moyens maritime ne pouvait pas prendre possession de Taïwan. Le contraire est également vrai ! A cette fin, Tchang Kaï Chek aurait dû avoir le soutien de la Flotte Américaine. Avais-il les forces militaires suffisantes pour effectuer un débarquement de vive force et maintenir une zone de débarquement en exploitant une offensive en profondeur devant les Forces Chinoise ? J'ai un doute, même en 1952 -1956 !
  9. Oui, e effet Cathax, je ne puis que souscrire. D’autant que la Chine avec ses deux entités de forces Nationalistes du général Tchang Kaï Chek et Communiste de Mao Zedong ont pratiqués la guerre anti-Japonaise (1933-1945) de façon mi-guérilla et mi-conventionnelle sur le continent Chinois. Un conflit entre ses deux armées et système politique se termina en 1949 au bénéfice de Mao Zédong. La guerre de Corée (1950-1953) utilisa des ressources assez importantes de cette armée de la « Nouvelle Chine ». L’URSS assista la Chine mais au niveau aéronautique, en Corée, se sont essentiellement des Soviétiques qui pilotaient les Mig 15. En 1952, sans réel moyen amphibie, sans aviation moderne, une armée nombreuse mais pas adaptée à opérer des opérations navales même proche des cotes, il était des plus difficiles de prendre les iles Quemoy et les Matsu très bien fortifiés. Quand à Taïwan, cela était effectivement un vœu pieux. Même en 1956, c’était toujours le cas avec des dissensions Sovieto-Chinois. Votre conclusion est logique et correspond aux réalités encore valable aujourd’hui. La différence étant le surarmement Chinois dans le cadre de ses trois composantes de l'Armée, aérien, naval et terrestre avec une politique d'expansion .des limites territoriales de ses frontières maritime à la grande crainte de ses voisins du Japon, de la Corée et du......Vietnam !.
  10. Bonne question Cathax. A priori, d’après Raymond Cartier dans son HISTOIRE MONDIALE DE L’APRÈS GUERRE, Édité aux Presses de la Cité / Larousse parle de "Neutralisation" du détroit de Formose pour assumer la défense de Taïwan et assister "Les coups de main" contre la Chine Continentale. Il évoque aussi la supériorité aérienne de Taïwan. Si la supériorité aérienne en Corée (1950-1953) après la contre-offensive Alliés et le débarquement à Inchon sur le arrières Nord-Coréens, ces derniers eurent la supériorité aérienne de par le MIG 15 sur les B-29 et autre types d'avions de la coalition. La tendance se renversa par la mise des versions successives du "Sabre" américain dont furent doter par la suite les forces Chinoises de Taïwan. Je sors du cadre du sujet mais nous sommes toujours en Extrême-Orient.
  11. Les tensions autour de ces iles appartenant aux ex-Nationalistes Chinois de l'ex-Formose devenue Taïwan et situes pers du continent Chinois méritent attention. Ces iles étaient considérées comme indéfendables par la 7° flotte flotte Américaine qui patrouillait dans le détroit dit d Formose (et qui ne serait pas intervenue dans ce combat portant sur ses objectifs d’après des sources de Washington de l'époque)) et imprenable d’après les militaires de diverses armées. La Chine continentale - en effet - n'avait pas le moyens de débarquement (sauf des flottilles de sampans) pour donner l'assaut sur ces iles et encore moins sur Taïwan. J'avais suivi avec intérêt ces événements en 56 (j'avais 14 ans) comme ceux de l'intervention Britannique et Française sur Port Fouad et Port Saïd sur le canal de Suez ! Intéressant ce constat Akhilleus.
  12. Effectivement. Et le rapporteur de cette étude Michel Rocard, ex-premier Ministre. En fait, d'une part, c'est le réservoir d'hommes qui était important pour la puissance Nationale. et d'autre part, le riz et le caoutchouc venait d'Indochine, les bois d'Afrique noire, etc.etc. avec des transports maritime subventionnés par l’État. Tout le monde y retrouvait sa part, sauf au final le contribuable. Le riz fut cultivé en Camargue après la fin de l'Indochine Française et les bois importés furent d'un cout d'achat moins élevé. Évidemment, le trafic des piastres n’existait plus au grand regret de beaucoup, je pense. Sacré bonne question que je me suis posée let me pose toujours si nous n'avions pas été vaincu en 1940. > L’Indochine aurait-elle été occupée par les Japonais ? > La Grande-Bretagne à gagné cette guerre avec ses alliés mais à perdue son Empire Colonial ! Certes, elle à réussie à maintenir un Commonwealth avec un nombre de pays important, mais l'Empire n'existait plus. > Que serait devenu notre Empire colonial dans ce cas ? La révolte de Sétif en Algérie en 1945 à montré les limites de patience des colonisés. ! Et nos hommes politiques ne sont pas empressés de prendre le problème de la décolonisation à bras le corps, bien au contraire !
  13. Je souscris Fusilier, Comment ne pas être d'accord Ce sont également mes conclusions personnelle. Leclerc à compris le probleme d'emblée. Il a "Négocié" avec Ho Chii Minh qui alla à Paris pour obtenir au moins l'autonomie de son pays .i Plus de gouvernement, plus d'interlocuteurs et retour vers l'Indochine / Vietnam. La Paix perdue ! Et le Haut Commissaire en Indochine Thierry d'Argenlieu "cassa" Leclerc et le renvoyant en France. La flotte tira sur Haïphong pour un probleme assez obscure du reste et l'insurrection commença ! Je parlais de l'Histoire en général des techniques de combat de ce pays et pas spécialement le sujet sur lequel nous débattons. Je me suis mal exprimé ! Merci pour cette réponse très précise Fusilier.
  14. Oui, Kitiyama. Et c'est là un paradoxe des techniques de combat utilisées. Ce n'est pas simplement de la guérilla quoique ce terme est justifié. Il s'agit de la défense de villages par les villageois. Avec un proverbe ancestral Vietnamien. "L'autorité de l'Empereur s’arrête aux abords du village". Alors le défense contre les brigands, les hordes plus ou moins d’appartenance Chinoise, depuis des siècles, ont déterminés ces défenses, basées essentiellement sur les propriétés du bambou. Le bambou est souple et peut-être durcis par une flamme. Les applications sont = > Ainsi les barrières de protection en bambou autour des villages pour les animaux et les agresseurs de toute sorte (c'est leurs barbelés en sorte). > Le trou dissimulé avec un bambou vertical ou le pied s’empale sur celui-ci. Avec un raffinement, à savoir que les bambous sont recouvert d'excréments ou de venins de serpents ! > La herse composée de bambous acérés (commandée par le passage d'un individu qui modifie la position d'un câble au sol) qui chute d'un arbre et rattachée à ce dernier et qui vient empaler un malheureux qui est sur sa trajectoire ! Les bambous de la herse traverse littéralement l'individu se faisant prendre à ce piège bien conçu qui va de surcroit percuter un arbre pour bien rendre impossible de retirer le corps ainsi lacéré et bloqué. > Les cages de bambous utilisés comme Louis XI trop petite pour des hommes afin de les casser, mais aussi pour libérer des animaux dangereux en ouvrant la porte par des artifice divers comme le cas précédent. > Nous avons les essaims de guêpes au dessus de nos tètes. Au Vietnam c'est des "Nids" de serpents toujours déclenchés de la même manière. Nous pouvons imaginer le résultat sur une patrouille ! Effet psychologique assuré et mortelle ! Le nombre de soldats US victimes des pièges dissimulés dans le sol furent assez important Généralement le soldat avait une semelle métallique qu'il glissait dans sa chaussure pour éviter pareille mésaventure. Il y a des vieux ouvrages concernant les "Pavillons Noirs" et les combats sur le ligne frontière Chine-Vietnam du temps du général Galliéni....et même après lors des combats de Langson; Cao- bang par exemple. Il y a toujours du "raffinement" ajouté dans les combats avec les pays asiatique. Ce petit plus de mépris contre l'adversaire que ce soit les Japonais, les Chinois, les Coréens (voir ces derniers au Vietnam) ou les vietnamiens. Il y a beaucoup à dire sur les méthodes de combat dans ses pays. D'autant que le vêtement noir des paysans est le même que celui des combattants des guérillas (Vietminh et Vietcong) !
  15. Document très bien réalisé et correspondant bien aux sources multiples par ailleurs. Il y a eu intervention des Forces Chinoises au Vietnam,. Il y a eu intervention des Forces Vietnamiennes au Cambodge, etc. Au Nord Vietnam, la différence des Forces engagées ne pouvaient qu'être qu'en faveur de l'Armée Chinoise (stratégique) mais tactiquement elles furent durement engagées par l'utilisation des techniques de combat ancestrale Vietnamienne entre ces deux pays.
  16. Oui, depuis des siècles, ces deux entités ce sont fait des guerres. Et ce ne fut pas dans la tendresse. Toutes les techniques combat du petit contre un grand voisin composé de brigands, de hordes, de bandes sous l'autorité de de grands seigneurs ont été créés durant ces périodes. L'exemple qui nous revient à l'esprit, c'est l'occupation de l'Indochine en 1945 après la défaite Japonaise par les Britanniques au Sud et les Chinois au Nord en attentant le retour Français.Ve fut une nuée de parasites ou sauterelles qui mirent à sac la partie Nord. Tout fut pillé en passant par le riz jusqu' tout ce qui pouvait se transportait ! Pourtant, le pays avait été mis en coupe réglée par les Nippons. Les Français puis les Américains ont pus mesurer ces techniques de combats, quelles soit faites de guérillas, d'embuscades, de guerres souterraines, c'est à dire protections et stockage de la nourriture, des armes et explosifs, de la population, le cas échéant et des unités combattantes Vietminh ou Vietcong (Voir tunnel de "Cu Chi" prés de Saïgon ou "Ho Chi Minh ville" qui se visite aujourd'hui). Par dessus tout, les Asiatiques ont une approche psychologique de la guerre (sans parler de la doctrine communiste). Traitement des prisonniers, voir Diên Biên Phû ou le terme de clémence est synonyme de mourir à petit feu comme les prisonniers de guerre en Union Soviétique durant le second conflit mondial, avec des rations en calories inférieures à celles des camps d’internement Nazi (pas des camps de concentration quoique assez proche). Le conflit entre chine et Vietnam n'a pas échappé à la règle avec de surcroit une haine bien particulière envers "l''Autre". La torture fut employée de façon différente, c'est dire de façon psychologique par l'exercice de cette utilisation sur des prisonniers en les torturants prés des lignes ennemies pour provoquer la peur, l'angoisse ou des réactions instinctives d'aller rechercher le supplicié. Les Japonais ont utilisés cette "technique" également. Les sources ont assez importante en nombre et en qualité.
  17. En théorie, c'est sur. En pratique avec "l'espace vital" cher à Hitler vers l'Est, ce furent deux régimes conscient que la guerre allait arriver et surtout tres opposés puisque ce fut une guerre totale et une guerre d'extermination.. Staline s'y préparait avec une industrie de guerre dans l'Oural. "Le socialisme , c'est l'électrification" (Staline). De ce fait, il avait fait construire de grands barrages hydroélectrique avec des turbine...américaine ! C'est à la fin du conflit que les Nazis eurent l'idée de détruire ces barrages, désormais bien trop loin avec peu d'appareils appropriés. en 1945 (J'ai posté sur ce sujet). En fait, le pacte de non-agression était un un jeu de dupe. Staline espérant que les pays occidentaux se feraient la guerre après la Pologne et Hitler avait besoin de temps et de ne pas avoir de souci militaire à l'Est pendant sa campagne à l'Ouest. Staline eut du temps, mais peu en fait.
  18. C'est partiellement inexact Fanch. Il y eu coopération de fait pour tester avions et chars Allemand en URSS. Longtemps des vols aériens ont été effectués entre des sites Soviétique et Allemands pour desservir ses différents lieux. Ces avions passaient au dessus de la future "Tanière du Loup" d'Hitler en Prusse Orientale. Quelques avions "auraient été livrés par ailleurs. passaient au dessus de la future "Tanière du Loup" d'Hitler en Prusse Orientale. Je ne connais pas de livres spécifiques, mais certains ouvrages en font mention (Histoire de la Seconde guerre mondiale portant sur le conflit avec l'URSS) ) ainsi que des émissions spécifiques cinématographique concernant le conflit URSS-Nazisme. C'est Hitler qui à mis fin à ces échanges de "Bon procédé" établis par la république de Weimar pour se démarquer des contraintes de l'armistice et du "Diktat" de Versailles.
  19. Plusieurs ouvrages disponibles. Vu sur Internet = Femmes dans un ciel de guerre - Sorcières la nuit furies le jour Par Marine Gay – Chez Albin Michel - Janvier 2018. Cet ouvrage est un vibrant hommage rendu aux aviatrices russes de la Seconde Guerre mondiale, des jeunes filles qui avaient alors entre 17 et 25 ans. On les a surnommées les Sorcières de la nuit, les Diablesses, les Faucons, les Furies, parfois même les Sœurs... Sous le commandement de Marina Raskova, trois régiments d'aviation ont été constitués pour combattre aux côtés d'unités masculines. C'est un récit authentique, passionnant de vaillance, de dépassement de soi et de sensibilité féminine emportée dans une... Les Combattantes - Les aviatrices Soviétique contre les as de la Luftwaffe Par Liouoba Vinogradova - octobre 2016 Également , du même auteur = Les tireuses d'élite de l'Armée Rouge
  20. Oui, sujet peu connu les femmes au combat en Union Soviétique. Les tireurs d'élites,les partisanes ont été d'un courage remarquable. Les Sorcières de la Nuit furent bien souvent mal récompensées de leurs courages. Moteurs au ralentis ou coupés, certaines se sont écrasées et faite prisonnières. En conformité des ordres de Staline, les prisonniers Soviétiques (y compris les femmes pilotes) furent envoyés au Goulag lors de leurs libérations. des camps Nazis. Ce sont des années plus tard qu'un Président à réhabilité leurs courages.Pour la population, ce furent des "femmes à soldats" d'autant que Staline interdit toute activités aéronautique aux femmes priées de rester à la maison après le conflit.! Il faut lire les mémoires d'une de ces femmes !. Actuellement sur les chaines de télévision "Toute l'Histoire" et "Histoire" sont relatés nombre de documentaires sur la seconde guerre mondiale, la campagne d'URSS et sur ces femmes courageuses. Il y a également le document "Histoire de l'Aviation" '"Par Costelle, disponible en DVD ) dont une partie st consacrée avec imagerie d'époque aux "Sorcières de la Nuit".
  21. A lire sur le sujet = Les cages de la Kempetaï - Les Français sous la terreur Japonaise - Indochine, mars-aout 1945 Par Guillaume Zeller Éditions Taillandier 2019 N’oublions pas le sacrifice de nos compatriote et militaires lors du coup de force Japonais. Officiers Français enterrés jusqu'au cous avec une herse passant sur leurs tètes après avoir assistés aux viols de leurs femmes et filles par exemple (à Langson je crois me rappeler). Habitant Bordeaux, mes parents ont avons connus un viticulteur du nom de Cron. Son périple est unique. Fait prisonnier, il eut la tête coupée au sabre comme ses camarades. Lors de son exécution, il se laissa tomber en avant et le sabre entama une partie du cou. Plus tard, la tète basse, incapable de redresser cette dernière, il parcouru des heures de trajets et fut récupéré par des villageois. Sa blessure était impressionnante. Un film a la télévision portant sue ces éventements (La guerre d'Indochine) parle également de ces éventements. Il y a beaucoup à dire sur le comportement Nippon en Chine, e Birmanie, dans le Pacifique. La "Voie du guerrier" (Le Budisho ou l'Art de se battre et de mourir par le Seppuku appelé Hara-Kiri par les Américains)) n'explique pas tout.J'ai beaucoup écrit sur ce sujet dans un autre forum. J'ai étudié le Bushido en pratiquant l'Aïki-do qui est surtout le propre de l'Aïki-Kaï fondamental au japon) Nous pourrions en parler car il s'agit de la Culture japonaise encensé par le militarisme Japonais durant 1931-1945.
  22. Pour confirmer les propos de Fusilier, à savoir = "Les seuls soldats qui veulent vraiment se battre sont les Américains, les Britanniques et les Français." Les Américains confirment avec les mêmes propos les opérations entre Porte-avions engagés ou les Forces Spéciales de notre pays.. En Afghanistan, le Sénat Américain avait fait état de la combativité des F.S Françaises engagés dans les opérations dans ce pays. En Algérie, la Légion Etrangere était appelé simplement "La légion" avec tout ce que comportait ce terme en matière de combativité et d'efficacité. Généralement, il était satisfaisant de savoir qu'une unité était cantonné prés de notre position.
  23. Je dois reconnaitre Fusilier - vue d'une entreprise de la défense américaine - que cette opération fut magistralement menée. tant sur le concept stratégique que sur les opérations aérienne menées sur les communications / transmissions Irakienne, RADAR / missiles anti-aérien, combat air / air puis air / sol par la suite, etc. La dernière opération magistrale menée par les USA - a mon avis - est celle exécutée par le général Mac' Arthur à Inchon, sur les arrières Nord-Coréens (au dessous de la capitale Séoul) qui mis fin à l’offensive Nord-Coréenne et permis la reconquête de la Corée du Sud et la montée vers le fleuve Yalu....avec d'autres conséquences. Nous avions une carte de la région pour suivre les envenimements à venir, dans notre entreprise, et certains d'entre nous étaient des anciens militaires. Tous, nous avons op tés pour le crochet derrière le front Irakien et considérés - à tord - que le débarquement viendrait après ! Un livre sur les anecdotes plus ou moins drôle ou inquiétant concernant ce conflit devrait être écrit ! Je cite par exemple des pilotes Italiens venus dans notre bureau avec ds Lires (Monnaie Italienne) acheter des jumelles de visions nocturnes,. Ou encire les hélicoptères Français chargés de l’Offensive anti-chars avec un canon de 20 mm "pouvant percer le haut de la tourelle" . Un blindage de protection avait été installé pour les pilotes. Dieu merci; les américains se chargèrent de l’opération. Lors d'une invitation à la base d'Orange pour monter des Lasers sur hélicoptères afin de détecter avec les jumelles de vision nocturne, la nuit, les lignes haute-tensions par scintillements visuel, l'ingénieur et médecin de la base nous raconta l'histoire . Devant les pilotes, au retour de l'opération, il avait pris un fusil et tiré sur le blindage en question (démonté bien sur) sensé arrêter les balles. Les balles traversèrent allégrement le blindage en question. La réaction des pilotes ne nous fut pas communiqué. Ceci dit, les américains aveint été impressionnés par la Légion Étrangère de la Division Daguet et de cette même division en disant "La Légion et la France ont été avec nous". Que dire de plus ?
  24. Je peux répondre à ces deux interrogations par le fait que je travaillais dans un groupe de la défense américain à cette époque (Bureau Français du Groupe Litton de 1983 à 1995) et que nous avons été sollicités pour des interventions rapide de livraisons de matériels aux Forces Françaises engagées auprès de nos Alliés. Pour répondre à LEZARD-VERT, nous avons eu deux soucis important durant notre engagement dans le contexte de la guerre du Golf. A savoir que l’Armée Française n’avait pas de matériels GPS pour les unités à terre et de GPS et de lunette de Vision nocturne pour les avions du type « Jaguar ». 1° - En ce qui concerne le GPS et de Vision nocturne, les appareils « Jaguar » ne possédant pas ce type d’appareillage permettant de voler la nuit, donc de ne pas pouvoir participer aux missions communes interalliées de nuit. Le problème était double. Manque d’investissement et problème technique. Le premier problème fut réglé par l’achat par les familles de pilotes et autres « rampants » des GPS pour les appareils « Jaguar ». Le second problème était plus grave. Des distorsions au niveau des achats aux Etats-Unis des tubes électronique d’amplification (des photons de lumière de la Jumelle) n’étaient pas en adéquation avec les caractéristiques techniques demandées et exigées. En terme clair, ces tubes étaient obsolètes et étaient « au rebut » aux USA par le constructeur, c’est à dire non conforme pour des applications militaires. Elles éteignent commercialisées pour les applications civiles telle la chasse, le gardiennage, etc. Le problème était le prix, bas, dans le cas présenté. Nous, groupe Litton, commercialisions des tubes et lunettes de marque AIRTRON (Division des Hyperfréquence et d’Optique électronique) dont les prix étaient en adéquation avec la qualité du matériel demandé. il y avait donc une complaisance - et une arnaque il fait le reconnaitre financière – pour les acquisitions de ce type de matériel pour l’Armée Française qui se plaignait du non-fonctionnement de ce matériel par ailleurs. Une enquête interne fut lancée. Etant parfaitement informé du marché et des dysfonctionnements, un membre de notre entreprise informa les services officiels, puis, dans un article dans la revue Science-et-Vie du N° 882 de Mars 1991 écrit sous le pseudonyme du rédacteur du rédacteur en chef (Germain) « Pourquoi les Jaguar Français ne voit pas la nuit », démonta le mécanisme d’achat et de réception technique du matériel par la complaisance de quelques personnes qui acceptaient des tubes mis « au rebut » aux USA. La réaction fut immédiate et le Ministre des Armées fit diligenter une enquête et l’ordre revint vite avec des sanctions appropriées. Mais la « Guerre du Golf » était terminée Nous avons été amenés à travaillés avec la Gendarmerie, la Police (Prêt de jumelles, tests, essais), etc. (Voir la revue « Cible » N° 156 de Mars 1983) ou un membre de notre entreprise assiste et effectue des tests de tirs avec une lunette de vision nocturne sur fusil. 2° - Pour répondre au questionnement de KIRIYAMA, oui, dans notre entreprise nous pensions que tout cela allait mal se passer avec une Armée Irakienne dite la 4° au monde. C’est quelques temps plus tard, que nous avons appris par les États-Unis, qu’en fait pour les Forces Armées US, le tournant fut la rupture du front Irakien pas la force de choc blindée US avec les chars Abraham qui avaient contournés les Irakiens dans le désert (d’où nécessité de GPS). Cela ce résuma à plus d’une heure de combat. La préparation aérienne avait été totale et le faux débarquement des Forces Navales US avait engendré une erreur d’appréciation chez les Irakiens.
  25. La chienne "Blondi" de Hitler fut empoisonnée par son Maitre avant qu'il ne se suicide. Mème un animal a intérêt de faire le bon choix de son maitre. Avec un taré qui ne pense qu'a tout détruire et à tuer, la vie est courte.