Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

olivier lsb

Members
  • Posts

    2,939
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    37

Everything posted by olivier lsb

  1. Les positions du PR suscitent bien un agacement (euphémisme) chez nos partenaires Européens. Le discours est illisible et inaudible. Ca alterne entre déclarations fracassantes et exercice d'autojustification à base de "vous m'avez pas bien compris et vous cherchez inutilement la polémique". https://www.lemonde.fr/international/article/2022/12/08/les-declarations-d-emmanuel-macron-sur-la-russie-ulcerent-kiev-et-ses-allies_6153530_3210.html
  2. Les prisons Américaines sont bien dotés en hackers Russes et autres prisonniers Russes de valeurs, comme en a pu témoigner Pierrucci après son passage honteux en geôle US. Je rejoins Ciders: on échange une starlette sans importance stratégique ou politique contre un trafiquant d'armes hors jeu depuis 15 ans, qui n'a plus ni réseau ni appui. Un choix qui satisfait les besoins politiques des deux cotés et qui reflète les agendas du moment: société des minorités contre sociétés des militarismes.
  3. Ca m'étonnait aussi qu'on en ait donné car dans je ne sais plus quel billet que j'avais lu sur l'état famélique de nos stocks de tube d'artillerie, le nombre de mortiers de 120mm en service dans l'AdT n'était pas vraiment réjouissant non plus.
  4. Mortier de 120 FR Edit : mortier de fabrication française, plus vraisemblablement donnés par l'Italie.
  5. Vous allez pas me croire, mais je regardais pour la première fois une adresse télévisuelle quotidienne de VZ. J'étais curieux de savoir le contenu d'un tel bulletin de guerre quotidien. Que dire sans avoir à se répéter, prendre le risque de lasser à force de condoléances ou de manque de nouvelles militaires encourageantes à rapporter ? Bref, que pouvait-il dire d'intéressant un soir de 7 décembre, sans grande actualité marginale par rapport aux jours précédents ? Et puis à 3min45, on apprend qu'il se félicite d'une décision de la Cours de Cassation, concernant un litige entre une banque étatique Ukrainienne Oschadbank et la Russie, concernant un arbitrage pour le dédommagement des vols d'actifs ayant eu lieu à l'occasion de l'annexion de la Crimée. Les conséquences de la décision vont aboutir à des dommages et intérêts de 1,5 milliards de dollars. J'imagine que c'est typiquement le genre de somme que l'on va autoriser en prélèvement sur les actifs Russes saisis (pour rappel, environ 90 milliards de dollars de placement de la banque centrale Russe gelés en France). Pas un seul mot dans notre presse, curieux de ce silence radio total. https://en.interfax.com.ua/news/general/876957.html Une dépêche sur la question. https://www.courdecassation.fr/decision/63903c7f0f8a5205d45d7c87 Et effectivement il y a bien eu décision de Cours de cassation dans cette affaire, rendue aujourd'hui.
  6. J'ai vraiment cru que tu nous avais donné le lien de tout un journal d'info LCI, avec seulement 2 minutes de sujet Ukraine.... Mais non ! LCI, chaîne d'information en continue (et très généraliste), fait 30 min (!!) de sujet sur l'Ukraine, avec de beaux invités comme Christophe Gomart ou François Heisbourg... avec de vrais efforts de pédagogie. Et alors encore plus fort, l'hypothèse, très bien expliquée par les journalistes, selon laquelle les drones auraient été équipés d'un transpondeur Russe, ce qui expliquerait en partie l'absence de réaction de la DA Russe. Très intéressant, première fois que j'entends cette hypothèse (peut être formulée dans l'article du NYT, évoquant aussi la présence de commandos Ukr au sol près des aéroports).
  7. Léo Péria-Peigné, chercheur à l'IFRI, passe au peigne fin le sujet des stocks dans l'armée Française dans le cadre d'une étude. Stocks militaires : une assurance-vie en haute intensité ? https://www.ifri.org/sites/default/files/atoms/files/peria-peigne_stocks_militaires_2022.pdf Avec les condamnations convenues de la RGPP, des réductions de format successives, le maquillage des stocks sous diverses appellations absconses pour éviter que des auditeurs budgétaires un peu trop tatillons ne posent trop de questions, on relève quelques passages assez intéressants et franchement pas rassurant: page 41, sur le sort des AMX-10P page 43, sur les 200 Leclercs en stockage.. Vous aviez adoré les polémiques sur les stocks FR de munitions ? Vous allez adorer qu'on semble être à deux doigts de ne plus avoir aucune pièce détachée pour le parc existant, puisque... page 43, sur les miracles que peut accomplir un peu de volonté politique (dont je n'ai jamais cessé de déplorer le manque criant, par rapport à nos objectifs affichés) Dans un chapitre dédié à "repenser la stratégie de stockage Française", l'auteur constate dans une sous-partie "conflit majeur dans un espace euro-atlantique" que le risque de revanche est bien réel Une interview de Doudaïev, qui a presque 30 ans. Marrant de voir qu'il y évoquait déjà le sort à venir de l'Ukraine et de la Biélorussie. Les parties 1 et 3 sont particulièrement visionnaires quand on se rapporte à ce qu'il se passe aujourd'hui. Et on termine sur un peu propagande taille de b***, avec un clip les (vrais) Hommes et les garçons Et une indignation publique de Lavrov, sur le scandale des toilettes mixtes Suédoises... Voilà voilà pour les valeurs politiques du régime qui nous réclame un espace sécurisé de coercition
  8. Quelqu'un aurait-il accès à ce papier ? Si même le Figaro s'y met, c'est que notre position "en même temps" est encore plus précaire que ce que je pensais. https://www.lefigaro.fr/international/ukraine-ces-gaffes-de-macron-qui-isolent-la-france-20221206
  9. Un article, assez dur, sur le torture dans la région de Kherson. Erigé en "système", le fil rouge du propos. https://www.lemonde.fr/international/article/2022/12/05/a-kherson-la-torture-erigee-en-systeme-durant-l-occupation-russe_6153000_3210.html (j'avais mis les photos à l'origine, et puis le premier post a foiré à cause de la limitation de la taille des message) partie 2 On est souvent en désaccord, mais merci à toi pour le ton cordial et bienveillant.
  10. Une contre-vérité répétée n'aboutit toujours pas à une vérité, au mieux une croyance. Qu'aurait changé l'absence d'appui à l'agitation de Kiev en 2013 ? Qui si malgré tout Ianoukouvitch avait quand même été renversé, comme çà en prenait le chemin ? Et puis c'est quoi un appui ? Une visite de Nuland ? C'est elle seule qui a créé de l'agitation et pas les 80 Ukrainiens tirés comme des lapins ? "lorsque ce gouvernement a décidé fin 2013 de renoncer à cet accord de coopération" sous la pression personnelle de VVP, qui convoque Ianoukovitch à Sotchi pour un tête à tête, quelques jours avant la signature prévue dudit accord, comme le laissait penser l'état des négociations UE/Ukraine et comme l'avait annoncé Ianoukovitch dans son programme présidentiel. Une nuance de taille. Et ce n'est pas moi qui le dit, c'est l'ancien PR F.Hollande dans le docu "chronique d'une guerre annoncée" https://www.france.tv/documentaires/politique/4177258-ukraine-chronique-d-une-guerre-annoncee.html C'est un peu gros sur la forme, instrumentalisé sur le fond et surtout manquant beaucoup d'élégance et de fond, s'agissant d'une réponse faite à @Joab Tordre le bras de Kiev mais limiter "l'exploitation de la victoire Russe au Donbass". Je reconnais que c'est typiquement réaliste, et ce n'est pas arrivé en ces termes exacts. Et donc ? Qui indemnise les pertes de chances ? Personne. Ce n'est pas parce que la Russie s'est auto-retenue de faire un malheur, supposément quand elle aurait pu le faire (allez donc savoir si c'était vraiment le cas), qu'elle aurait cumulé à aujourd'hui des points de réalismes, dépensables en pur cynisme.
  11. BTR-4 vs T-80. Des images qui datent de septembre. Une séquence toujours très emblématique de ces charges de chars tête baissée dans le dispositif adverse, sans accompagnement infanterie et qui aboutissent immanquablement à des défaites tactiques.
  12. En lisant le billet de Goya sur la guerre des missiles, un rappel pas inutile vu les polémiques stériles à chaque campagne de missiles, sur l'air de "les brits ont dit que..." et "depuis le temps que les Russes n'ont plus de missile" https://lavoiedelepee.blogspot.com/2022/11/la-guerre-des-missiles-point-de.html
  13. Oui très bon fil, beaucoup de choses dites et argumentées ici sur ce fil, et parfois humblement par votre serviteur. Deux passages qui m'ont particulièrement fait écho: - Les valeurs politiques, éléments indispensables même chez les réalistes: - La volonté réciproque des parties, condition incontournable:
  14. Girkin de retour sur Telegram. Toujours d'humeur morose. Après sa tournée du front, il rapporte l'état d'apathie générale, une incompréhension des soldats et des commandants par rapport aux buts de l'OMS. Une dissonance cognitive de plus en plus dure à gérer sur les quelques rares objectifs, atteints ou affichés, de coopérer avec l'ennemi ou l'adversaire (grain initiative, exportation de pétrole sans embargo ou limite de prix etc...). Il sous-entend que la valeur tactique des soldats de l'armée est très basse du fait de cette apathie, que la construction de lignes de défense très couteuse en moyens alors que l'Ukraine ne semble pas vouloir ralentir le rythme des opérations.
  15. Article très bien documenté sur la neutralisation des mafia en Ukraines, clairement mises sous étroite surveillance par le SBU. Quelles sont leurs motivations politiques ? Leurs loyautés ? Leurs engagements dans le conflit actuel ? Beaucoup de réponses, et un envoyé spécial qui est le "Monsieur Renseignement" du Monde (Jacque Follorou). https://www.lemonde.fr/international/article/2022/12/05/ukraine-la-guerre-de-l-ombre-de-kiev-pour-neutraliser-la-mafia-prorusse_6152950_3210.html partie 2
  16. Encore faudrait-il que VVP soit réceptif à cette dialectique. Je ne crois pas qu'on est en présence d'un conflit avec une partie belligérante Russe rationnelle, qui aurait une lecture prudente de la situation. C'est bien de proposer une porte de sortie, mais encore faut-il être disposé à la saisir. Et je ne crois pas que la France ait une quelconque crédibilité pour incarner ce rôle, pas aux yeux de Moscou en tout cas: il veulent discuter avec les US. Est-ce qu'on ne paverait pas le chemin quand même ? Peut être, mais c'est un rôle ingrat qui nous affaiblit aux yeux de tous, notamment de la société civile Ukr. My 2 cents, c'est que c'est un conflit beaucoup trop émotionnel pour VVP pour prendre à ce stade des décisions sensées: vocaliser trop fort et trop souvent un discours visant à lui offrir une porte de sortie, sera interprété comme un signe de faiblesse. Au même titre que toutes les autres réactions occidentales auparavant, depuis le conflit en Géorgie. VVP tenait l'apathie et l'indifférence UE/US pour acquise, donc toute déclaration en ce sens ne fera que le conforter car venant réduire l'écart avec son schéma mental. Encore une fois, rien n'empêche les discussions de coulisse sur un autre ton, mais je trouve que face à ses motivations de guerre, il est encore loin d'être en situation psychologique de revenir à des considérations plus raisonnables. Et on peut dire tout ce qu'on veut sur ce qu'on ignore de sa psyché, c'est vrai: je me base simplement sur les actions terrain (bombardements sur les infra civils, aucune volonté de céder du terrain, crimes de guerre toujours en cours...) et sur ses décisions de politique intérieure (mobilisation).
  17. Bien sur que non, et c'est pas ce que je dis. C'est par comparaison avec les précédentes attaques, on a tous en mémoire ici les explosions des frappes sur Kiev, partagées le jour même et à une époque ou l'Ukr était bien moins dotée en moyens AA que maintenant. J'aimerais pouvoir raisonner dans le théorique et l'absolu, on ne peut faire que de l'empirique et les nombreuses attaques par MdC le permettent malheureusement. Un rapport du conflict armament project
  18. J'aime bien les tribunes de Vauban, mais celle-ci en particulier relève quand même de l'exercice spécieux, avec l'illustration d'une approche si typiquement Française de thèse / antithèse / synthèse. Il faut célébrer une victoire (tactique) sans oublier la longue liste des défaites passées. D'abord donc, crier victoire par KO et capitulation Allemande. Outre le vocabulaire martial quelque peu maladroit par ses références historiques, qui trahit un sentiment d'euphorie mal placé, on est pas spécialement convaincu par les développements récents qui justifieraient selon les auteurs, non pas une défaite mais carrément une "capitulation". Le passage sur l'exportation, en première partie de tribune, en est un exemple tout à fait caricatural: "Troisièmement, l'exportation. Le ministre assure que « notre capacité à exporter cet avion vers nos partenaires, notamment dans l'Indopacifique, est une donnée d'entrée connue de l'Allemagne et de l'Espagne, sur laquelle nous ne reviendrons pas ». Cette affirmation qui est une claque à directe à Mme Neumann, la croisée anti-française de la campagne anti-exportation, semble confirmer là aussi une capitulation allemande amorcée dans les discours de Mme Lambrecht (le 12 septembre) et du Chancelier Scholz (le 16 septembre) d'autant plus remarquable qu'elle est la décision d'une coalition décidée à conduire une politique restrictive sur l'exportation d'armement." Personne ne voit l'entourloupe venir ? "claque" et "capitulation" que l'on conjugue avec "discours" pour démontrer l'ampleur de cette défaite stratégique: suis-je le seul à trouver çà un peu léger ? Un peu plus loin, on en vient à citer la longue litanie des menaces très concrètes pour les années à venir, basées sur des exemples très réels du passé récent et qui démontrent sans ambiguïté qu'on a eu en pratique la "claque" un peu légère et la "capitulation" plutôt facile: "Néanmoins, compte tenu des trahisons allemandes (dans le spatial et l'avion de patrouille maritime) et de ses cavaliers seuls (Tigre MkIII, défense sol-air) et de l'instabilité de la coalition, voire de la scène politique allemande, un revirement allemand est toujours possible : c'est pourquoi la vigilance dans la durée s'impose. L'Allemagne n'a pas renoncé de gaieté de cœur à trois de ses revendications. A l'avenir, elle pourrait être tentée de reprendre ce qu'elle a concédé." Mais finalement de tout çà, on s'en fiche non ? Puisqu'on vous dit depuis début qu'on a plein de discours de Scholz et Lambrecht pour nous couvrir sur les exportations ? Oui certes, on l'a dit, mais enfin.... "qu'en sera-t-il du ministère de l'Économie qui est chargé de rédiger la future loi sur l'exportation ? Que feront les Verts, déjà secoués d'avoir dû avaliser des exportations vers l'Égypte, l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis (EAU), au nom, - déjà - de la coopération européenne ? Que fera Mme Neumann, elle qui a si soigneusement ciblé la France dans toutes ses attaques ? On a peine à croire qu'ils accepteront ce que M. Scholz leur demande, c'est-à-dire d'être enfin réalistes et non plus idéalistes. Comment le ministre des Armées français qui s'est engagé sur ce point très imprudemment dans une lettre rendue publique, pourrait-il garantir à l'industrie française l'exportabilité totale du futur avion de combat dans les décennies à venir sans un nouvel accord Debré-Schmidt, voté cette fois par le Bundestag ?" En effet, on peine à y croire à cette capitulation... Thèse & antithèse, quand tu nous tiens.
  19. Rajoutons que l'Eglise Orthodoxe Russe est une organisation supplétive des différents services de renseignements Russes. Pas pour rien que Kirill est un ancien du KGB, que Moscou a financé à grand renforts de moyens la coupole de Paris https://www.letemps.ch/monde/paris-lespionnage-russe-coupoles Autre source: https://www.radiofrance.fr/franceculture/a-paris-une-nouvelle-cathedrale-pas-tres-orthodoxe-7156292 Sur les liens en son temps avec le KGB (pas de raison de penser que les choses aient changé depuis) https://demokratizatsiya.pub/archives/01-4_armes.pdf “[The Ponomarev Commission discovered] that the chain of command for controlling the church ran directly from the Politburo through the CPSU Central Committee Department of Agitation and Propaganda, to the . . . Council on Religious Affairs, and finally to the KGB. ."
  20. Ca confine au troll de comptoir cette remarque. Les Brittons ont toujours employé des expressions vagues du style "are running out / are running low", avec une conjugaison en présent continue pour indiquer que le processus de "manquer" de missiles est en cours (donc pas - encore - terminé). Ils n'ont jamais dit que les Russes n'avaient plus de stock. On est dans une situation verre moitié plein / moitié vide. Qu'on soit d'accord ou pas, on n'a pas de meilleure estimation connue et les chiffres donnés font vraiment pas déconnant: l'effort d'estimation par famille de missiles, avec l'estimation de la production depuis le début de la guerre, mérite d'être salué. Ca se corrobore même avec des témoignages comme quoi des missiles fabriqués en aout 2022 ont été identifiés, par les marquages retrouvés dans les débris. Donc pour rappel, les estimations UKR: Quant aux tirs d'aujourd'hui, ça peut gloser sur les interceptions, mais on a vu plus de vidéos d'engins tirés en l'air que de ceux qui ont atteint leurs objectifs au sol. En fait aucune vidéo (pour l'instant). Pas de bilan de victimes civiles non plus, contrairement aux précédentes attaques. Première photo de l'aéroport touché.
  21. Je vois deux problèmes méthodologiques à la position du PR : - En relation internationale, toute vérité n'est pas forcement bonne à dire. Ce n'est pas parce que vous avez raison dans l'absolu d'une situation, qu'il faut absolument le dire, au risque de provoquer une réaction adverse qui rendra votre Vérité ou Justesse de la position, complètement caducs. Les processus sont itératifs: l'acte d'expression public d'une position participe autant à la construction de votre position, que le fond de celle-ci. - en 2003, Chirac prend une position radicale : il ne fait pas dans le "en même temps", il ne ménage pas la chèvre et le choux. Dans le conflit actuel, très rares sont les pays qui peuvent avoir une vraie position de ligne de crête, et chaque fois qu'on l'a observé, c'était en raison d'un contexte spécial ou d'une puissante main geostrategique vis à vis de la Russie : Chine, Turquie, Israël. Nous n'avons rien de tout ça en France vis à vis de la Russie, et on aurait intérêt pour notre position et influence, à sortir dune ambiguïté néfaste, qui ne correspond même pas nos valeurs et idéaux. C'est vrai ta remarque sur ce fil, je vais donc rationnellement retourner ton raisonnement. La Russie n'a toujours pas intégré qu'elle est durablement voisine de l'Europe et qu'à ce titre, il va falloir qu'elle continue à vivre avec des pays voisins indépendants... Sauf à génocider l'Ukraine. Oh wait a second... (et non je ne crois pas réellement qu'un génocide est en cours. Beaucoup de crimes de guerre par contre).
  22. De source Ukrainienne, entre 50 et 100 morts Russes par jour, sur le front de Bakhmout. Une estimation qui paraitrait presque "raisonnable". https://www.lemonde.fr/international/live/2022/12/05/guerre-en-ukraine-en-direct-la-russie-perd-entre-50-et-100-soldats-par-jour-dans-la-bataille-de-bakhmout-estime-kiev_6152966_3210.html Une attaque aurait eu lieu sur l'aéroport d'Engels, en Russie, où sont basés des Tu-95 L'équipage abattu avec le dernier KA-52 était abondamment décoré Scène de rue assez surréaliste, Svatove. Beaucoup de courage chez cette femme. Et apparemment, il y aurait eu aussi une explosion à l'aéroport de Ryazan.
  23. Quelqu'un aurait-il accès à cet article ? https://www.lefigaro.fr/international/a-kherson-comment-les-russes-avaient-planifie-le-rapt-des-enfants-20221201
  24. ben.... c'est pourtant évident: c'est un journaliste d'opération militaire spéciale. Et ses collègues tout aussi normaux, ils sont spécialisés en propagande pour talk show.
  25. BMP-2 sur une mine, évacuation des soldats dans l'ordre et le calme.
×
×
  • Create New...