Boule75

Members
  • Content Count

    10,493
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    61

Boule75 last won the day on October 20

Boule75 had the most liked content!

Community Reputation

6,785 Excellent

About Boule75

  • Rank
    Héros

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Paris
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

4,594 profile views
  1. Ils n'ont pas besoin d'une menace : ils ont besoin d'assez de propagande pour faciliter la corruption des élus, des influenceurs de tous poils et des circuits administratifs du Pentagone. La fabrication ou la déformation d'un ennemi est l'un des leviers de la propagande. Euh.. Tu as vu passer des annonces de retrait des FS françaises en Syrie et Irak, toi ?
  2. "Saisie d'importantes ressources"... Il va quand même falloir trouver une autre photo, coco ! Bon sinon : repérer un groupe, saisir le point d'eau, les inviter à se rendre par des tirs de sommation...
  3. Ca coute combien, 6 Patrolers armés ?
  4. Je pense urgent de prendre en compte le Groenland et de renouer avec l'Islande, aussi...
  5. Tu penses qu'il vont se couper d'Internet aussi ? Là, j'ai vraiment peine à le croire !
  6. On achète aux suisses de quoi tirer une non-rafale précise ; et ils nous achètent précisément de quoi tirer par Rafale. Plouf. --->
  7. Si, pour une bonne partie d'entre eux et pour une bonne partie des faits : toute la série des pressions sur les diplomates, la décision de rétention de l'aide puis son déblocage. Là, je crois que tu lis mal la manoeuvre. Pelosi ne voulait pas de cette procédure, elle sait qu'elle n'a pour l'instant aucune chance d'aboutir, mais n'a finalement plus eu le choix : la coupe était effectivement pleine, la manoeuvre finalement encore plus grossière que l'ingérence russe de la fois d'avant ou du Brexit, et les parlementaire démocrates risquaient de ne la plus suivre. Maintenant que c'est lancé, elle n'est pas outrageusement pressée. Pourquoi veux-tu lancer les trucs en urgence ? Ce qui est en procés, du point de vue poilitique, ce n'est pas seulement Trump, mais son parti aussi. Ca va prendre un peu de temps à infuser Euh... ne viens-tu pas de prétendre l'inverse au paragraphe d'avant ? ("une procédure avant tout politique"). En prenant son temps, justement, la procédure devient éventuellement didactique, plus proche du juridique et plus solide. Je suis d'accord avec toi sur le risque de précédent. Mais ça marche dans les deux sens : en l'occurrence, Trump enchaîne les premières et crée des précédents à toute vitesse. Là, c'est peut être un de trop. Boaf ! Pour exiger la fabrication de preuves impliquant un rival politique de la part d'un gouvernement étranger aux abois ? Hum ??? Quand, où ?
  8. Bof. Les preuves sont juste là, étalées au grand jour et par le principal suspect lui-même, corroborées par des éléments factuels et des témoins disant tous la même chose, des transcriptions accablantes mêmes partielles. Résumé absolument factuel : Trump cherchait des saloperies sur les démocrates et Biden en premier. Il pensait que l'Ukraine fournissait en bon terreau pour en trouver. pour décider le nouveau pouvoir ukrainien à trouver, donc des saloperies, Trump et Giuliani ont décidé de retenir l'aide financière votée par le Congrès US tant qu'aucune enquête n'était déclenchée et publiquement annoncée en Ukraine*. et puis ils ont causé, Giuliani surtout, qui a arrangé des rendez-vous discrets. Comme ça ne venait pas, il a fait virer des diplomates de carrière pour que ceux qui restaient poussent mieux dans son sens. Puis Trump a appelé formellement (la fameuse transcription) en parlant de tout ça et demandant "une faveur". En clair : "trouvez-moi quelque chose, quitte à l'inventer !" C'est tellement gros que le personnel fidèle à Trump tente de planquer la transcription de la conversation. L'alerte est donnée. Deux jours après l'aide est débloquée par ce que c'est vraiment trop énorme. La transcription est rendue publique par décision de Trump lui-même. Le blocage puis le déblocage de l'aide n'est pas contesté par la défense, la transcription non-plus, les rendez-vous non-plus. Qu'est-ce que vous voulez de plus ? des aveux en plusieurs exemplaires ? ah. ah. C'est du chantage me semble-t-il (encore que la victime première soit un pays entier !). Nancy Pelosi parle ce soir de corruption ; le terme présente l'avantage de figurer tel quel dans la listes de choses formellement interdites au Président et justifiant son éventuel impeachment. * sur plusieurs axes 1) Biden fils, pour 2) mouiller Biden père, et/ou 3) sur les courriels soit-disant planqués par Hillary Clinton voici 4 ou 5 ans maintenant et/ou 4) sur le piratage du parti Démocrate qui, selon certaines thèses, aurait été ourdi par les démocrates eux-mêmes pour impliquer les russes pour impliquer Trump. Pêche à l'aveugle. Pour donner dans le moins factuel : du vent du début à la fin.
  9. Et la prétention du privé à vouloir tout obtenir gratuitement pour l'exploiter expuis garder pour sois, en l'absence de tout contrôle démocratique ou - ne rêvons pas - juridique, serait plus vertueuse ? Open data, open data ! Les données intéresseront bien sûr les assureurs, mais aussi demain les écoles, employeurs, bailleurs, avocats, mafieux, etc... Manquerait plus que je recrute un client mal-portant !
  10. On a des voisins formidables : truquent les élections, introduisent la "loi" islamique, ne glandent rien mais causent, et re-causent !
  11. Il faut arrêter de propager les fausses nouvelles, cher @zx : la France a beaucoup aidé la Grèce durant son monstrueux trou d'air. D'une part en convaincant l'Allemagne de ne pas l'abandonner en rase campagne, d'autre part en imposant des annulations de créances aux banques, enfin en garantissant et en prêtant directement pour permettre un allongement important des échéances de la dette. Au final, est-ce qu'on y perd ? Peut être pas mais on s'en fout si la Grêce y gagne, ce qui a certainement été le cas. Bref : encore une rengaine propagandiste de m... Et là, on voit à quoi - et à qui - elle peut servir, et reservir.
  12. Oh tu ne peux pas parler de ça ! C'est une invention de presse de gauche ! Il va falloir ouvrir un fil "criailleries britiches" ! D'ailleurs, à ce propos, et certainement sans aucun rapport, le parti travailliste a annoncé aujourd'hui que ses sites de campagne avaient été victimes d'attaques informatiques sophistiquées ces derniers jours. Toute ressemblance avec des situations antérieures analogues est probablement fortuite.
  13. Boule75

    [Rafale]

    Utiliser des Typhoons comme pigeons d'argile, c'est riche !
  14. S'ils ne comprennent rien à ce qui figure à l'écran, aux libellés des boutons ou des menus, le vocabulaire des cadres n'y est pour rien. On peut grossir le texte à la lecture... Bon, d'accord : mauvaise réponse. A vue de nez (et surtout à vue de sources aux premières loges dans les CFA de la profession), ce serait plutôt le premier quartille, non ?