Boule75

Members
  • Compteur de contenus

    8869
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    50

Boule75 last won the day on May 11

Boule75 had the most liked content!

Réputation sur la communauté

4990 Excellent

À propos de Boule75

  • Rang
    Héros

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Paris
  • Pays
    France

Visiteurs récents du profil

3165 visualisations du profil
  1. Boule75

    La Turquie

    Et puis privés de retraite d'office, etc, etc... Arbitraire complet qui plus est : il suffit, pour tomber, d'avoir causé ou échangé avec quelqu'un qui pourrait être jugé comme lié à Gülen, dans un futur incertain, et ce à une époque l'Gülen n'était pas encore désigné ennemi de l'état. Ca a un côté fascinant. En toute bonne logique, une étape prochaine est, évidemment, la fin de l'appartenance de la Turquie à l'union douanière avec l'UE, ce qui précipitera la "clarification" des relations avec l'Europe et le rapprochement avec... avec je-ne-sais-pas-qui. Ou alors ils virent Erdogan et leur cuti.
  2. Boule75

    [Iran]

    Tu en as oublié un morceau sympa du même article, tout en bas de l'article et qui pourrait avoir des conséquences de long terme : EDIT : où il devient urgentissime de rapatrier tout ce ce qui a trait aux chambres de compensation en Euro à l'intérieur de la zone euro, en guise de mesure de souveraineté, avec des mesures de rétorsions monumentales et radicales pour qui songerait seulement à vouloir tenir ce rôle hors des juridictions des états ayant adopté la monnaie commune.
  3. Boule75

    [OTAN/NATO]

    @Arland, @gustave : n'hésitez pas à fournir des hypothèses, voire même des faits. L'argument en vertu duquel si on est puni c'est qu'on a sûrement fait une bêtise est... gentil, dira-t-on. Qu'est-ce que la France a bien pu faire pour mériter le harcèlement de son personnel diplomatique comme si on était des bêtes américains ? En plus ce n'est pas nouveau : on a déjà eu le cas d'un directeur d'alliance française accusé de pédophilie envers sa fille et qui a littéralement dû s'enfuir (2014). Ça n'a bien sûr rien à voir avec les tabassages en règle de diplomates US, qui étaient drôles.
  4. Boule75

    [OTAN/NATO]

    Ah tiens, au fait, juste pour mesurer à sa bonne valeur le niveau d'amitié/amabilité/sincérité de la Russie à l'égard de la France, une petite brêve de l'AFP relayée par le Figaro. Comme vous voyez, ces salauds de l'Otan font tout pour créer des tensions et....
  5. Boule75

    La Composante Air belge

    Ce qui me semble parfaitement incohérent, c'est que l'offre française me semble correspondre à la phrase graissée plus haut, dans le discours du moins (et bien qu'on en connaisse aucun détail). Certes, il ne s'agit pas d'un cadre institutionnel, il ne s'agit pas de commencer par la mise en place d'une l'architecture fédérale complète supplantant du jour au lendemain tous les états-majors et les structures politiques régissant les affaires de défense et de stratégie à l'échelle de l'UE ou d'un groupe pionnier : il va falloir patienter un peu probablement pour en arriver là, et faire des p*****n de propositions qui, vu de moi, sont totalement inexistantes côté belge. Non : l'approche est plus pragmatique, une espèce de bottom-up partant d'assez haut, en l'occurrence de la définition commune de besoins, puis de de projets pour répondre à ces besoins, puis d'architectures industrielles souveraines pour mener ces projets, le tout mâtiné de règles de secret au niveau requis, c'est à dire très élevé. La question posée par Paris est véritablement totalement politique : "Chère Belgique, Vous qui professez l'envie hautement louable de parvenir à une intégration européenne toujours plus étroite et affichez vouloir étendre vos ambitions en la matière au domaine stratégique et militaire, acceptez-vous concrètement de considérer les aspects hautement stratégiques de ce dossier, enjeux de souveraineté opérationnelle et technologique en tête, en prenant le train en marche sur un programme pas-dégueu - pour l'instant un peu trop franco-français - avant de contribuer, à votre échelle, à la conception et à la production du train d'après, comme l'Allemagne semble vouloir le faire et comme nous vous y invitons ? Voulez-vous continuer à faire semblant de ne rien comprendre (par exemple en chiant des ronds-de-chapeau à propos de clauses de confidentialité drastiques évidemment nécessaires appliquées en France même comme en Russie, aux USA, en Chine et chez tous les pays qui investissent sérieusement dans ces domaines) ou allez-vous enfin aligner les discours et les actes ? On est pas contre des progrès sur l'architecture institutionnelle, et d'ailleurs nous attendons toujours des retours sur les propositions allemandes (unglaublich !) sur ce sujet. En revanche, de même qu'il est impossible, pour nous, de transiger sur certains impératifs opérationnels (réactivité des chaînes de commandement et de décision, justement le point adressé par les allemands ci-dessus ; ça percole !), il est hors de question de ne pas s'entendre sur ce qu'implique la notion de souveraineté. Vous affirmez avoir envie de travailler sur l'architecture politique : ça semble un peu lointain, un peu éthéré pour ainsi dire, surtout si on n'est même pas foutus de s'entendre sur les notions de base. Pour le coup : vous voulez de l'architecture politique, on vous propose de l'architecture politique concrète : votre discours sur la non-souveraineté est irrecevable. Alors : si on causait ? Si vous voulez on fait un super-congrès à Louvain ou même à Anvers, tiens (et on arrive avec nos réseaux de comm' parce que Belgacom doit encore être infesté par le MI6)." A mon avis il y a potentiellement plus que matière sur plein de sujets : ce que l'on sait du F-35 et de son écosystème et qui n'est pas public, idem sur les programmes russes et chinois, Spectra, les données des radars, les analyses sur les systèmes de déni d'accès, sur les vulnérabilités de réseaux de communication appuyés sur les satellites, des tactiques, des mesures de furtivité, des données de maintenance, les vulnérabilités ou échecs connus ou supposés d'ALIS, les coûts réels de maintenance des F-35 néerlandais, des perfs d'armements, etc, etc, etc... Je ne prétend pas qu'on sait tout ou même qu'on voudrait partager tout ce que l'on sait, mais il y a un sacré paquet d'informations qui pourraient véritablement éclairer les belges et qui sont,de fait, confidentielles.
  6. Boule75

    [OTAN/NATO]

    Et là, la Russie est loin de l'Europe, très loin de la Chine. Bonheur des comparatifs multi-factoriels à hypothèses floues... On est d'accord : on n'a jamais été véritablement alliés avec l'URSS , et inversement, et je ne vois pas comment on pourrait être alliés de la Russie actuelle, pas avant un sacré bout de temps et de renversements de tendances et de mentalités. Bah ! Tu cites Kissinger proposant une Ukraine neutre, ai-je proposé autre-chose ? D'ailleurs, il n'y a pas si longtemps, l'Ukraine était neutre et son territoire garanti par traité. Est-ce qu'avant Maïdan la Russie ne tentait pas de refaire basculer l'Ukraine dans son giron gentil ? Si bien sûr... Tolérable pour la Roumanie, pour la Moldavie, pour la Pologne. Pas trop non... Donc ce serait bien de cesser ces jeux-jeux sur le mode "hou, vilaine l'OTAN !" et de re-regarder les actions des deux grosses connes de puissances dans le dossier, j'ai nommé la Russie et les USA, dos à dos, avec la première les doigts dans le pot de confiture jusqu'à l'épaule, la seconde tout juste les deux premières phalanges.
  7. Boule75

    [OTAN/NATO]

    Jusqu'à présent, qu'est-ce qui indique le moindre intérêt russe pour cette solution stable ?
  8. Boule75

    [Rafale]

    Le parc de l'AdlA ?
  9. Boule75

    La Composante Air belge

    D'abord je propose de ne pas trop surréagir à un article du Standaard qu'on a pas ni entier, ni même partiellement traduit. Ce ne serait quand même pas la première fois qu'un journal sérieux se serait fait refiler de l'information baisée ou frelatée par besoin d'influer, du style "voyons voir si Macron ne va pas péter un câble pour rien et se tirer une balle dans le pied, urk, urk, urk". Je rappelle que les déclarations du Ministre sont contradictoires avec 1. "je veux pas étudier le dossier français et ne l'ai as fait " et 2. "j'ai étudié, j'ai des questions, ils refusent de répondre". Ca fleure bon le prétexte moisi. Du calme, les enfants ! Question, d'ailleurs : quelles étaient les engagements de confidentialité donnés par la partie belge dans le cadre du Rfgp ? S'il n'y en avait pas, ou s'il n'étaient pas crédibles compte tenu de nos informations (le droit n'a aucun d'intérêt passé un certain niveau de secret), on a au passage une très forte motivation pour ne pas participer. Cette question est un enjeu pour l'Europe, un enjeu industriel. Personnellement, je trouve particulièrement déprimant que quelqu'un comme toi, particulièrement versé tout de même dans ces affaires, favorable même à l'idée d'acquérir le Rafale, semble refuser de considérer l'idée de souveraineté industrielle et technologique. Ca m'troue.
  10. Boule75

    [OTAN/NATO]

    Ah là, pardonnes moi, mais je ne suis pas d'accord. La Russie n'a pas été bonne alliée. Elle a fini pas se manger toute la magnitude de la férocité de la Wechmacht à partir de 42 (et ils ont souffert, ont été héroïques, okokok), mais avant, tonton Staline donnait tranquillement ordre à tout ce qu'il comptait d'affidés à l'Ouest de saboter l'effort de guerre. Que cet ordre ait été suivi ou pas est HS, la Russie d'alors n'était pas une "bonne alliée". Et après-guerre, l'objectif était de mettre la main sur le max de pays possible, qurels qu'en soient les moyens, et ça a été sale(tm). La Russie a formidablement travaillé à faire l'épouvantail toute seule, etc... Je veux bien plein de trucs, mais pas d'angélisme avec la Russie, par pitié. Il vaut mieux être en paix avec les deux, de très loin. Ben, on regarde la télé russe parfois, et on constate qu'aux fins de consommation intérieure, ils ont des messages cons comme des balais. On ne les force pas, pourtant. Alors ?? Question de compétence et de surface : pas de différence avec les oligarques russes ou les hiérarques du PCC. Je n'en mettrai absolument pas ma main au feu, tellement pas que je parierais assez volontiers le contraire : la Russie ne renonce pas à l'Ukraine (sinon elle aurait intérêt à sa stabilité) et j'éviterais également toute certitude quant à la Hongrie, aux pays baltes, à la Roumanie, à la Bulgarie, etc...
  11. Boule75

    [OTAN/NATO]

    Pas la même taille, pas le même niveau, pas la même position, pas la même magnitude en somme. Un vrai jeu de pyromane protégé par deux océans. Pour le coup ça ne doit pas être celui de l'OTAN (pour tenter de recoller au sujet).
  12. Boule75

    [OTAN/NATO]

    La lisibilité s'arrête à la question d'après : que fait-on de l'Iran ? Sans rire...
  13. Boule75

    [OTAN/NATO]

    Ils sont surtout dans l'hyper-gabegie poussée par l'hubris à crédit, désormais à très grande échelle, et totalement incapables de selulement énoncer des objectifs diplomatiques qui viseraient à éviter des scénarios militaires. C'est tellement plus sexy, le militaire. Manquerait plus qu'on passe un accord avec l'Iran !
  14. Boule75

    [OTAN/NATO]

    Il y a ça et le côté "poursuite voire relance de la course aux armements" et "interventionnisme unilatéral pour faire chier les russes et les iraniens", auquel la plupart des alliés européens ne souscrivent pas, à juste titre. Le passage de 2 à 4% de part de PIB des dépenses militaires, c'est aussi ça, c'est aussi affligeant que la disponibilité des zincs allemands, mais dans l'autre sens.