Boule75

Members
  • Compteur de contenus

    9 437
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    56

Boule75 last won the day on December 28 2018

Boule75 had the most liked content!

Réputation sur la communauté

5 643 Excellent

À propos de Boule75

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Paris
  • Pays
    France

Visiteurs récents du profil

3 579 visualisations du profil
  1. Boule75

    [Rafale]

    D'accord, mais au-delà : l'AI entrainée, figée donc, représente-t-elle un système logique homologable avec les méthodologies actuelles ? j'ai comme un doute !-) (et parler d'AI figée est intrinsèquement contradictoire, pas par rapport à la pratique mais par rapport à ce que ça devrait être ; c'est le début, comme tu dis ! )
  2. On est bien d'accord : ce n'est pas moi, précisément, qui fait l'amalgame, mais la troupe trumpienne telle qu'illustrée plus haut en direct.
  3. Boule75

    [Rafale]

    Et on trouve de la bonne doc sur ce monde là... Le monde de l'OS embarqué temps-réel, y compris compatible POSIX, a l'air passablement morcelé. La combinaison entre marché de niche, applications critiques et applications souveraines produit un résultat assez étonnant. Edit : exemple d'offre d'emploi de Thalès, a priori dans le même domaine : "Vous maitrisez parfaitement les environnements et technologies C/C++, protocoles de communication bas niveau et les OS embarqués temps réel (VxWorks, QNX, RTX, RTLinux, …)." Si les systèmes basés sur de l'apprentissage et de la logique floue (neurones, tout ça) décollent comme ils pourraient le faire, je me demande s'il n'y aura pas déclassement de cette approche hyper-formelle, totalement prédictible, sure mais super-rigide. Ca va être intéressant.
  4. Un petit truc pour commencer, par rapport aux hauts-cris dénonçant le secret du traité : la comm' sur le site de l'Elysée date du 8 janvier. J'ignore si ça y était dès cette date (et le cache Google ne m'aide pas) mais on y trouve l'intégralité du futur traité (ci-dessous). Par rapport au chapitre 2, artcile 4, je n'arrive toujours pas à déterminer si la France ultra-marine (hors Atlantique Nord) est concernée par la nouvelle clause de défense. P'têt ben qu'oui, p'têt ben qu'non. On trouve le texte du Traité sur l'Union européenne qui y est mentionné ici (entre autres).
  5. Mais non : il faut voir tout ça sous le bon angle. Voilà une huitaine de jours qu'on a droit à un égrennage de petites nouvelles relatives à l'enquête Mueller, une chaque jour presque. Il faudrait compiler mais peut être est-ce une stratégie de communication. Buzz Feed affirme quelque chose de pas tout-à-fait juste : ce n'est pas la première fois, c'est de la "presse" à rumeurs, c'est marqué dans le titre du titre (buzz a grosso modo le même sens en anglais et en français, c'est du buzzword mondialisé : (Anglicisme) Rumeur créée pour faire parler [...] (Audiovisuel) Bruit de fond, [...] (Argot) Cigarette de cannabis). Un peu comme Breibart ou Infowars en moins fasciste. En tout cas ce n'est pas La Presse, n'est-ce pas. L'enquête Mueller elle-même a communiqué par rapport aux affirmations de Buzz Feed, en signalant qu'elles étaient inexactes. Pas entièrement fausses, pas des mensonges, non : "pas exactes" est le terme utilisé... Verbatim à déguster : C'est inédit, c'est peut être la première fois que l'enquête affirme quelque chose sur le fond en dehors d'un prétoire et c'est pour inciter à la prudence par rapport à une vilaine rumeur entachant l'honorabilité de Mr. Trump : @Defiance, n'es-tu pas réjoui de cette formidable impartialité du procureur Mueller ? Bon, si ça se trouve, c'est parce que BuzzFeed a juste oublié une virgule ou mal orthographié un nom russe, mais Mueller va pouvoir s'en prévaloir
  6. Boule75

    [Rafale]

    Ce message, basé sur un article de Portail Aviation, rappelait que, du point de vue matériel, il s'agit d'une architecture PowerPc. Comme le suggère la lecture de la page wiki, on peut parier que l'OS de base est un Linux (et je parie sur un noyau standard optimisé, débarrassé de tous les pilotes inutiles, orienté temps-réel + virtualisation, et recompilé à façon). Quelle est la couche de virtualisation, et qu'est-ce qui tourne dans cette couche de virtualisation ? mystère... Il y a du choix. Sur processeurs x86, on peut faire tourner des machines virtuelles sous x86 bien sûr, mais aussi des ARM, des PowerPc je crois, pleins de trucs. Si ça se trouve c'est possible aussi sur PowerPc. Il est possible que plusieurs OS tournent au-dessus de la couche de virtualisation...
  7. Si, si : y'a les frites aussi dans la vidéo postée plus haut par @zx. Pièce journalistique fascinante d'ailleurs : la caméra a pris l'eau, le Trump fait son discours alors qu'un lustre éclaire violememt le fond juste derrière lui (et donc c'est super-moche), le cameraman fait de longs plans latéraux sur le buffet moche, dont les frites. Si je lis bien le bandeau, c'est pourtant du FoxNews, pas exactement un territoire ennemi pour la présidence en cours... De quoi faire tourner du foie à une pleine génération de retraités du Midwest.
  8. Je ne pense pas qu'il le remplace : il va y avoir deux étalons, avec de la convertibilité évidemment. Vu de moi (et essentiellement d'instinct plus que d'analyse), Bretton Woods et la part du $ dans ce système a beaucoup moins d'importance qu'elle n'en avait antérieurement, puisque les masses monétaires en jeu ont explosé. Le FMI s'intéresse aux dettes étatiques, mais les marchés de devises et les mouvements de capitaux privés ont explosé depuis. Je me demande vraiment si c'est encore aussi pertinent. Rapidement, puisque je tombe dessus : Montants et répartition des réserves déposées auprès du FMI à fin 2018 ; les fonds en € représentent le tiers des fonds en $ : pas négligeables... Discussion sur le sujet de 2007. Pas lue, mais pour mémoire !
  9. 8e message et tu en es déjà à fournir des liens sans commentaires en guise de "réponse" aux éclaircissement qui te sont demandés ? Hum... Je me suis risqué à cliquer et Slate.fr Slate.us (qui traduit ses articles en français) nous fait une colique parce que les médias US seraient remplis en Hamburgers présidentiels alors qu'il y a des choses plus importantes à observer. Ce n'est donc pas un article français... Les médias US ne sont pas obsédés par cette affaire => article largement infondé sur cette partie. Des choses plus importantes : oui. Mais répétitives aussi, et largement traitées. Les gens en sont saturés des énormités trumpiennes. C'était une distraction "légère", cette affaire de repas. Pas de quoi en faire un fromage... Et donc, pourquoi cette diatribe catastrophiste avec toutes les généralisation et tous les mots clés du "haissez-vous les uns les autres" ?
  10. Ca ne tient pas forcément bien face à l'inflation, mais c'est très tangible et rassurant. Et en plus, parfois, ça sert... Notes qu'un certain exécutif vient de changer la base de l'ISF pour taxer la propriété foncière (au-delà d'un certain seuil) nettement plus que les actions et autres parts sociales. Autre écart avec l'Allemagne : outre-Rhin, une bonne partie des retraites, si j'ai bien compris, se fait par capitalisation : fatalement, ça fait des pépettes pour investir. Je suis assez d'accord sauf pour la partie graissée : si l'€ se développe en tant que devise de réserve et de référence, à côté du $, s'il est utilisable pour acheter des avions, du pétrole, du platine, il n'a pas à proprement parler à "se référer" à la devise étalon : il devient devise étalon.
  11. Plus froidement : le Président convoque la presse pour filmer des hamburgers ; la presse vient et filme les hamburgers. C'est la presse que tu critiques : pourquoi ?
  12. Toi par exemple, non ? Mais non : la presse était conviée, à grands renforts de tambours, par le Prez lui-même. Le début de la vidéo est assez parlant d'ailleurs : longs plans sur les hamburgers (qui refroidissent), foule de journalistes, discours de Trump. Et ensuite seulement, on lâche les fauves : les footballers rentrent et mangent. Le but de Trump était de montrer qu'il travaillait en payant lui-même la bonne nourriture de vrai américain alors que ses cuisines étaient closes. La presse a bon dos. Blablabla. Allez : quel temps fait-il à St Petersbourg / chez Bannon ?
  13. Oui, probablement. On pense évidemment au choc pétrolier et, bien après, à l'ouverture de la Chine et des "émergents" en général (qui a drainé les investissements nécessaire au déplacement des productions). Par contre refuser toute analyse sous l'optique monétaire est une erreur aussi (et ça, c'est très allemand, ou nordique en général). Quand la Suède, vers 2010 de mémoire, décide que bon, maintenant, ça suffit les déficits puisqu'on vient de retourner à la croissance, elle replonge illico dans la déflation, parfaitement en ligne avec la théorie monétaire : décision stupide, en dépit d'avertissements circonstanciés. Exactement de la même manière, on peut affirmer que les salaires devraient augmenter nettement plus en Allemagne depuis plusieurs années, ce qui provoquerait localement une inflation saine et un rééquilibrage mécanique un peu après du solde du commerce extérieur. Les retraites par répartition basées sur les salaires ne seraient pas dégradées, les recettes fiscales basées sur les impôts sur les particuliers non plus. Ils ne veulent pas, ou très timidement (début de salaire minimal, négociations très récentes) . Et ils ont tort, plutôt ils ont eu très, très tort voici 5 ans. Eux et nous et les grecs, espagnols et autres, sans parler des italiens, seraient dans un état très différent maintenant. Je ne vois pas trop où est la "régulation fordiste". Là où la banque centrale américaine a le double objectif croissance + stabilité monétaire, la BCE n'a - officiellement - que la stabilité monétaire. En pratique, au nom de cet objectif là, elle est massivement intervenue depuis 2008 pour injecter des liquidités, bien que beaucoup d'orthodoxes lui aient fait les gros yeiux. Heureusement ! Le but de l'Euro était de supprimer l'un des freins au commerce intra-européen : celui lié aux risques de changes et à la rente tirée des opérations sur devise. En prime celà renforçait le sentiment d'appartenance à un ensemble pour la population, et protégeait d'assauts spéculatifs. je ne vois pas, justement, de doctrine fordiste là-dedans. Un dernier point (et je m'avance certainement au-delà de ma zone de qualification, s'cusez) : si l'Euro est utilisé comme devise de réserve, à l'instar du $, cela signifie qu'il y a des gros paquets d'€ qui se mettent à dormir à l'étranger dans des coffres de banques centrales ou d'institutions, ou du moins qui ne sont plus négociés que sur des circuits très détachés du concret : de grosses masses qui ne servent plus à l'économie concrète. La constitution de ce volant de réserves se fait par prélèvement sur la masse de monnaie utile : la phase d'érection de l'Euro comme devise de réserve a ou aurait mécaniquement un effet dépressif à l'intérieur de la zone euro (baisse des liquidités servant l'économie concrète) qui ne peut être compensé que par une émission assez massive de monnaie. C'est du fait de ce mécanisme qu'il y aurait "beaucoup trop de $ en circulation", sans que ça ne se sente outrageusement en interne aux USA. Le corollaire est que si l'Euro devait devenir une monnaie de réserve très utilisée, devait finalement concurencer le $, il serait impératif d'augmenter la masse d'€ émis sous peine de se manger une récession monétaire. C'est ce qu'on fait les suisses ces dernières années, à leur échelle, et entre autres pour éviter que le Franc suisse n'atteignent des niveaux outrageusement stratosphériques : ils ont créé de la monnaie. Il faudrait faire pareil.
  14. Je pense, et c'est peu de le dire, que la grande majorité des français a une confiance particulièrement faible dans leurs capitaines d'industrie et banquiers. Ils ont très confortés dans ce choix par les choix passés du Medef, par exemple. Alors, du coup, la pierre, ça rassure (même si les conditions juridiques de la location sont très incertaines pour le propriétaire, vu l'état de la justice, la tronche des promoteurs immobiliers et la réputation des syndics).
  15. Oui Euh... limite en secret ? Wie bitte ? Le Président français est un peu occupé, certes, et la presse est très occupée par les vrais-gens-en-jaune, mais on a le texte à l'avance, n'est-ce pas...