Boule75

Members
  • Compteur de contenus

    8172
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    47

Boule75 last won the day on November 15

Boule75 had the most liked content!

Réputation sur la communauté

4141 Excellent

À propos de Boule75

  • Rang
    Héros

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Paris
  • Pays
    France
  1. BPCs

    @Fusilier : snafu-solomon a pondu une râlerie lourdingue sur cet embarquement, comme quoi l'armée US (qui manquait de ressources) subventionne les armées de l'OTAN qui ne dépensent rien et que c'est honteux, etc... Il consomme trop de Fox, et les contre-arguments, pourtant rationnels (le Tonnerre va se mettre au service d'une Task Force US), n'ont pas été bien accueillis...
  2. Cyberwarfare

    Cyberwafare de proximité : pétage de DAB certainement très bien intégrés (sous Windows).
  3. Armée de l'air Polonaise

    Ne fait-il pas référence à l'exercice où un F-35 aurait organisé et dirigé le tir de missiles sol-air sans défourailler lui-même ? D'où les Patriot ou quelque chose d'approchant... Ça fait cher du système !
  4. Qui sera le quatrième client export du Rafale?

    Qui sait jusqu'où la présidence pourrait aller pour obtenir le label European aircraft ?
  5. Qui sera le quatrième client export du Rafale?

    A la limite, ça pourrait rendre les commentaires du président bulgare encore plus intéressants, s'ils sont désintéressés. Allez, quoi, tu parles bien bulgare, non ? Un ptit effort ! Plus sérieusement, en ce qui concerne la révision des dispositions concernant le travail détaché dans l'UE, Macron avait sonné la charge contre les positions initialement défendues par la Pologne depuis Sofia, où il avait été soutenu par le président bulgare.
  6. Eurofighter

    Ca devient pathologique.
  7. "il faut que ça vole"

    A mon sens ça dépend des cas, les besoins opérationnels ne sont pas uniformes : il y a des différences de besoins entre les unités en opérations et celles qui ne le sont pas, et je pense notamment aux délais tolérables d'approvisionnement en pièces onéreuses, critiques et dont le remplacement est rare. Autant on peut concevoir qu'il faille un volant de stock de ces pièces sur le Charles ou sur les bases hébergeant des unités engagées en opex, ou si on décide de passer en posture "guerre imminente", autant on peut concevoir que ces pièces là puissent n'être stockées que sur quelques sites en France et pas dans tous les ateliers, pour peu qu'on soit certains de savoir les livrer à J+1 ou J+2. C'est censé produire des économies sur les immobilisations, le stockage, renforcer les capacités de négociations face au fournisseur ("celle-là tombe bcp trop souvent en rade !"), etc... Dans tous les cas de figure, la traçabilité des pièces et leur conditionnement adapté au transport sont certainement de bonnes idées (et déjà universellement en place ?). Pourquoi pas, mais qui dit stockage réparti dit aussi stocks plus gros (si on a "tout" partout), et ça a un coût non seulement en valeur des pièces mais aussi en locaux adaptés, personnels dédiés, etc... Tout à fait d'accord. Raccourcissement des procédures, limitation des niveaux hiérarchiques et des chaînes décisionnelles, responsabilités claires, tout ça... Tu noteras que sur ce dernier point la ministre en cause. L'avantage putatif, quand même, de l'implication des fournisseurs, c'est la bonne remontée "du terrain" de la part des équipes qu'ils délèguent. Encore faut-il qu'il soit effectivement tenu compte de leurs avis et que ces mêmes équipes ne soient pas intéressées à la maximisation des coûts pour le client.
  8. Eurofighter

    Je ne pense pas que ça se pose dans ces termes : Trump est hors-jeu. C'est plutôt Macron vs. Schaüble & Co.
  9. Armée de l'air Russe

    Ca reste une question, ne pas taper, il n'y a même pas de sous-entendu : je m'interrogeais sur l'adéquation des standards de production en Russie par rapport à ceux auxquels nous sommes habitués, et exactement rien d'autre. C'est bien ici où j'ai vu une photo très étonnante d'un appareil russe dont les raccords entre fuselage et cockpit n'étaient absolument pas alignés ? Ça n'empêchait pas le vol apparemment, si ça se trouve ce n'était aucunement dangereux, mais c'est probablement considéré comme inacceptable par chez nous. (<- le probablement est aussi une forme de question). EDIT : et est-ce qu'il écope ? Est-ce considéré comme nécessaire ?
  10. Dans ce cas, y a-t-il des chances que certains candidats du PP se désistent ?
  11. "il faut que ça vole"

    On est d'accord, et d'autant plus que la nécessité d'autonomie des armées est encore probablement supérieure à l'essentiel du besoin du privé et des autres administrations en la matière. Par rapport à l'exemple décrit dans le billet, assez ancien, il y a probablement quand même plusieurs écarts qui doivent être pris en compte : on sait désormais faire des chaînes logistiques plus longues (avec des stocks plus centralisés) et très réactives ; encore faut-il organiser les déplacements entre tout ça, ne pas trop mettre ses oeufs dans le même panier, etc... idem pour les dispositifs de traçabilité : ça a quand même lourdement progressé depuis les années 70. la complexité des appareils, de leurs équipements de support et des savoirs-faire associés est certainement supérieure ce qui justifierait probablement une augmentation de la taille de l'équipe de support "basique" (le pion opérationnel minimal), par nécessité d'y rassembler plus de spécialités. Ça change éventuellement la taille pertinente du parc supporté par équipe de support. Les réseaux, les outils de partage de connaissance, de télé-diagnotiques et télé-maintenance, la meilleure qualification des techniciens changent-ils la donne dans ce domaine, produisent-ils suffisamment d'effet inverse en augmentant la polyvalence ? Sont-ils assez résilients et sûrs ?
  12. "il faut que ça vole"

    C'est bien possible, mais d'un autre côté il y a certainement de lourdes améliorations à trouver : la multiplication des contrats pour un même type de matériel et, j'imagine, le casse-tête et les atermoiements correspondants sont très probablement ubuesques ("demande à machin ce contrat là c'est pas moi !" ou "on est à la fois sur les 3 contrats, là : il y a plus de sous sur le 2e et pour le 3e le resp. fournisseur vient de changer !")... L'idée de mobiliser des specialistes de la contractualisation ne me semble pas absurdes ; s'ils visent l'efficacité et l'économie, s'entend, et pas le juridisme jusqu'au-boutiste.
  13. Atlantique 2

    Y a-t-il, dans ces avions retirés du service, des composants qui pourraient être intéressants pour la flotte d'ATL2 française ?
  14. Je n'arrive pas à me les mettre dans le crâne (faute de rien comprendre aux titres, désolé... ) : quelqu'un pour ranger, grosso-modo, les différentes listes en fonction du critère unionistes / indépendantistes représentés sur ces graphiques ? Unionistes : PP,.. soit x% Indépendantistes : CUP, JxCat,.. soit x% Beaucoup d'indécis encore, non ?
  15. Eurofighter

    Et que donne l'Eurofighter en pénétration basse altitude, finalement ? C'est quand même l'un des aspects du Tornado le plus saillant, si je ne m'abuse. J'en était resté à l'idée qu'il n'était guère orienté vers ce rôle.