Boule75

Members
  • Content Count

    10,437
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    61

Everything posted by Boule75

  1. Pas d'accord ! Premièrement, l'écart en faveur du remain en 1975 était de l'ordre de 40 points. Il existe donc un facteur d'érosion structurel d'à peu près précisément 1% par an dans le sens opposé au vote d'avant. Secondement, on est clairement passé sur un rythme beaucoup plus frénétique dans la vie publique. Avant, le politique inconséquent devait attendre l'édition du lendemain pour dire l'inverse de la veille. Le rythme est désormais celui du tweet et il devient donc possible de se contredire beaucoup plus fréquemment ! Facteur 30 au moins (sauf en Inde). Tertiairement et en guise de conclusion provisoire, puisque 3 ans ont passé, que la pente est 30 fois plus raide et que l'écart était de 4%, on peut affirmer sans molir que l'écart, si un rérendum devait avoir lieu demain, serait de... je calcule, hein... de 96%. Voilààà ! Bonsoir !
  2. On est nettement au-delà de 500 pour le Mali avec la France seule... Au-delà : le chiffre de 30.000 parraît bien extravagant sauf s'il faut effectivement faire la guerre à la Turquie, non ? le truc significatif est que ce sont les allemands qui proposent. Ca me la coupe un peu, pour tout dire. Trump et Erdogan vont peut être finir par réussir quelque chose, quelque chose d'imprévu en plus...
  3. Ben... tu fais un reportage sur le rechargement des torpilles, sur les nouveaux systèmes rénovés et sur toutes ces familles (de dos) qui disent au-revoir à leurs marins de maris qui partent. Et puis ensuite tu fais fuiter dans un forum ou deux bien relayés vers certains comptes Twitter de joyeuse mémoire qu'en pratique il y a plusieurs quais vides. S'il faut insister un patrouilleur turc ou un navire d'exploration gazière auront des avaries de propulsion.
  4. Et si pourtant : je pensais être totalement factuel concernant la Catalogne. L'attitude politique de l'écrasante majorité des gouvernements de l'UE et de la totalité des institutions est tout simplement hostile ou totalement froide vis à vis des revendications Catalanes. Sauf à ce que tu fournisse des exemples concrets contraires, du coup, je ne vois pas ce qui te permet de soutenir ton récit : s'il était fondé, on devrait quand même voir quelqu'un applaudir Barcelone et conspuer Madrid, non ? Qui le fait ? Si personne ne le fait, n'est-ce pas tout simplement parce que ça n'a rien à voir avec le projet de fond ? Ou alors ils sont vraiment très, mais alors très, très, très machiavéliques... Ensuite, pour les panneaux "Union Européenne" qui fleurissent, l'explication est assez simple : l'UE tient à faire savoir qu'elle participe et soutient. On lui a reproché de ne pas le faire savoir, maintenant elle l'impose. Comme la première Mairie, Région ou Conseil Général, intercommunalité ou le premier Etat venu en fait. Je ne vois pas trop en quoi ça peut choquer (quand le financement est utile en tout cas).
  5. C'est suisse maintenant. Nos brillants HEC ont eu à choisir entre "fusion entre égaux" et "confusion des égos" et ont coché la mauvaise case. Problème de Power Point apparemment.
  6. Sur ce l'article d'Opex comporte quelques bêtises (rapportées par les témoins). On peut parfaitement compromettre un vieux système non-relié au réseau, s'il peut être accédé physiquement. Taillons une cote plus juste : "pas de réseau moins de problèmes".
  7. Je pense que tu confonds deux choses : l'attitude de la Justice belge vis-à-vis des demandes (judiciaires) qui viennent d'Espagne : très lente, très prudente, en clair si un belge veut se réfugier quelque part en Europe, la Belgique ça a l'air d'être une bonne planque (je précise que c'est une impression, pas une analyse, je n'en ai pas les moyens). De ce point de vue, Puidgemont est "aidé" par la Belgique. l'attitude des institutions européennes (Parlement, Conseil, Commission). Et là grosse déception pour les indépendantistes catalans : aucun soutien. A tel point d'ailleurs que leurs députés européens ont été refoulés du Parlement faute d'avoir pu/voulu accomplir les formalités nécessaires en Espagne même... Je ne sais pas trop contre quoi tu vitupères : le RU est en train de sortir de l'Europe conformément aux traités et à sa volonté propre (du moins c'est la lecture qu'ils font souverainement de leur propre référendum). Donc de quoi causes-tu ? Ce qui est verrouillé par les traités et dont Junker causait, c'est qu'une fois qu'on est entré dans l'UE, dans son marché unique, et dans l'Euro, la seule manière de sortir de l'un de ces dispositifs est de sortir de tous. Et c'est assez logique. Ca explique aussi pourquoi certain, bien que respectant la discipline, refusent de rentrer formellement dans certains dispositifs (le Danemark avec l'Euro).
  8. -- En attendant l'AFP, et France24 à sa suite, servent la soupe à la propagande turque en reprenant fidèlement ses éléments de langage : Rien que le premier point graissé est faux puisque les kurdes n'étaient pas présents lors des négociations... Et puis mener des "missions de reconnaissance" en pleine (soit-disant) trève, c'est mignon. Navrant. -- Et pour finir, tiens, une petite nouvelle "rigolotte" en provenance de Berlin, rapportée par RFI. Comme la population d'origine turque ou turque, assez nombreuses tient absolument à ce que sa progéniture apprenne la langue du Sultan et qu'il manque des enseignants turcophones, ...
  9. Avec ou sans l'OTAN : ce qui manque c'est la volonté commune ou même de quelques uns. S'il ne fait pas de doute que l'OTAN est une forme de morphine qui fournit un argument pratique pour ne pas établir de capacités proprement européennes quand elles peuvent déjà être fournies par l'alliance ("on n'a pas besoin d'hélicoptères lourds/de ravitailleurs/d'avion de transport stratégique/d'état major intégré car en cas de besoin l'OTAN gnagnagna..."), ça ne l'interdit pas quand même et, d'ailleurs, certains membres ne se reposent pas sur l'OTAN pour tout. Certes mais les textes restent, qui fournissent de bonne bases juridiques quand même des fois que les politiques le veuillent. Introduction du Traité, où l'on verra que la Turquie est bien éloignée quand même... : Si on veut vraiment, on constate la contravention flagrante avec l'essentiel de tout ça, et raus ! Le "terrorisme" ça va deux secondes... Sortir la Turquie,de toutes façons, ça a de bonnes chances de finir comme ça, à son son initiative ou à la notre. L'Alliance est de toute façon nulle et non-avenue en ce moment avec ce pays : je n'imagine pas le moindre gouvernement qui prendrait le risque actuellement d'envoyer quelque trouffion que ce soit défendre la Turquie si d'aventure elle subissait une attaque. La Russie y travaille ardemment et y réussit bien. C'est plus une question de quand qu'un si. Donner à Poutine l'immense satisfaction de voir en prime l'OTAN dissoute, ce serait je pense un peu trop, un peu trop tôt en tout cas : attendons la prochaine présidentielle US au moins. Ca n'empêche pas et ça n'est pas contradictoire avec l'intégration nettement plus poussé des armées et de la vision stratégique européenne.
  10. Juste une remarque : ça ce sont les kurdes irakiens au pouvoir là-bas, bien liés à la Turquie par ailleurs, et ayant toujours fait preuve d'une solidarité minimale voire nulle avec ceux de Syrie, aux arrangements pécuniaires temporaires liés aux trafics près. Ne sont pas intervenus pour les yezidis, ne sont pas intervenus pour Kobané, etc, etc..
  11. Egypte à ma connaissance : toujours très fermement "tenue". Maroc : guère de nouvelles. Algérie : les manifs se poursuivent, les militaires ont décrété qu'ils y aurait une présidentielle le 12 décembre coûte que coûte. En l'absence de tout soutien international visible aux demandes populaires de réforme du régime, neutralisées par le discours immédiat sur "le parti de l'étranger" et par le résultat des précédents soutiens du même ordre, la répression se durcit. Interdiction des rassemblement non-autorisés de plus de 2 personnes et tout le toutim. Et surtout, les arrestations d'opposants se multiplient : Libé en compte 125 en taule désormais. Le Monde a produit au moins deux papiers détaillant les allers-retours des généraux en Russie, pour conseil.
  12. Ce n'est pas un super signal mais ça a le mérite de poser clairement les bases d'un débat interne : on ne peut pas sérieusement continuer avec un Parlement élu selon des modalités aussi débilitantes, un Conseil tout puissant siégeant à huis-clos, une Commission structurée en dépit du bon sens avec autant de commissaires que de pays-membres et une procédure de désignation ne procurant aucune légitimité, une zone euro avec ses chambres de compensation à l'étranger et sans vraie union bancaire, une sous-représentation délirante des pays les plus peuplés, des transferts massifs vers les états membres les moins développés régulièrement détournés (par les oligarques grecs hier, pour l'achat d'armements US demain...) et un budget croupion. Et je n'ai même pas parlé de la politique budgétaire ou environnementale, de l'impossibilité pour l'UE en tant que telle d'émettre de la dette, etc... Ca ne peut pas continuer ainsi.
  13. C'est bien joué mais l'extension pourrait être accordée pour un mois, juste pour le contrarier. L'amendement passé ce matin - soumis par un conservateur opposé au brexit dur - visait à s'assurer que tous les textes afférents à l'accord allaient être effectivement votés : le député en question n'ayant aucune confiance dans BoJo et sa clique, craignait que ces textes nétant pas validés, le RU ne se retrouve de fait dehors sans accord au 31 octobre. Ambiance ! -- Pour les chambres de compensation en Euro, j'ai souvenir que leur déménagement vers l'intérieur de la zone Euro était acquis, et que seul un délai supplémentaire avait été accordé. Vu le cirque toujours en cours et ce qu'il va falloir surveiller comme micmacs entre les deux Irlande, il est vraiment capital d'ôter ce moyen de pression aux anglais. Pour le coup c'est stratégique, nettement plus que l'autorité bancaire à mon sens.
  14. Oh ce n'est pas qu'une affaire de statistiques : c'est simplement complexe et donc à la fois mal expliqué et très caricaturé dans le débat public. Quand tu vois le nombre de gens qui redoutent de "passer dans la tranche du dessus" de l'impôt sur le revenu parce qu'ils sont persuadés qu'ils y perdraient de l'argent, c'est bien compliqué de distinguer le taux de prélèvements obligatoires général (effectivement record) et tous le fatras incompréhensible de taxes et redevances et cotisations. J'en profite pour saluer les zigotos du Ministère des Finances qui ont cru malin de produire une pleine page A4 de calculs comptables totalement incompréhensibles pour expliquer pourquoi on se voyait restituer des sous lors de la dernière "baisse d'impôt". Enfin je crois, parce que c'était tellement obscur qu'au final j'ignore si mes impôts ont baissé ou si on m'en avait trop prélevé, et pourquoi... Rarement vu un tel fiasco de comm'. Bande d'ânes.
  15. Mouais, enfin... Pour sûr dame Gabard, connue ici parce q'ex-pilote membre des de la national guard de Hawai, n'a pas l'air beaucoup aidée dans sa campagne. Elle peut tout à fait être effectivement aidée par quelque russe et ne pas le chercher. Ils sont juste en train de la rendre folle : "afraid of the threat I pose", même du haut de 2% d'intentions de vote aux primaires, ça n'est pas une formulation bien maline...
  16. Détrompez-moi : ça ressemble bien à une attaque polie mais dure, non ? Ca sent l'authentique ras-le-bol des lêches-bottes et l'appel au renforcement du "pillier européen" de l'OTAN, avec ou sans l'OTAN en fait.
  17. Ah ça dépend : quand tu signes, tu convoques les médias et les commentateurs te trouvent gentils. Et puis ensuite tu ne ratifies jamais et personne ne le sait. Comme en plus, si tu es suffisamment gros, personne n'ira t'imposer le respect de tes obligations, autant signer ! Sur ce c'est navrant : même si ces histoires de traités ont toujours été d'une application fragile, on passe véritablement dans un mode "jungle et doigt d'honneur" généralisé, ça empire.
  18. T'es vraiment débile @kotai : les saoudiens n'ont pas de Leclerc...
  19. @g4lly : ça doit être un sacré foutoir, et d'autant plus que la discipline n'est probablement pas le fort des supplétifs des turcs.
  20. Au-delà de ça, à vue de nez et bien que l'impact en soit inégal, diffus et (très) insuffisant, tout ce qui a trait à l'environnement serait encore beaucoup moins pris en compte en général si l'Europe ne s'y était collée.
  21. Complètement barré... (origine Fox News) https://twitter.com/trish_regan/status/1184559361638748161 La lettre serait authentique d'après "plusieurs sources" à la Maison Blanche ; des doutes sur la date. Pour une raison qui m'échappe, Trump écrit ses courriers diplomatique lui-même ; imaginez-vous secrétaire là-dedans...
  22. Quelle couche, mais quelle couche immense de crasse mentale ! Je ne pensais pouvoir dire ça un jour mais... je plains Mike Pence. Ou pas d'ailleurs.
  23. Encore un entretien diplomatique de Poutine dont on n'aura pas la transcription ! Pfff...