Boule75

Members
  • Content Count

    11,392
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    64

Everything posted by Boule75

  1. Bah, même sans ça : ils viennent de bousculer un vieux monsieur qui est tombé en arrière, s'est cogné l'arrière du crâne, semble inconscient, et... saigne déjà d'une oreille au moins. Le gradé tripatouille sa radio et n'en fait rien, ignore le blessé, interdit à l'un de ses gars de le faire, et donne l'ordres d'arrêter "two guys" comme s'il ne venait pas de provoquer une commotion cérébrale. Ce sont les militaires derrière qui se penchent sur le blessé. C'est le journaliste qui conseille d'appeler l'ambulance. J'ignore quelle était la totalité du contexte, quelle était la manœuvre prévue, quels étaient leurs ordres ou ce qu'ils avaient enduré dans la journée. Apparemment pas grand chose : la vidéo nous montre des uniformes propres et pas grand monde autour, rien qui vole, peu de bruit ; au pire 15 manifestants contre 50 pax pleinement harnachés et des soldats avec des fusils d'assault... Mais c'est lamentable. Ce n'est pas celui qui pense à se pencher qui pousse l'instant d'avant, c'est son collègue de gauche.
  2. C'est vrai qu'à ce stade, une guerre de religion manquait : voilà Fox qui appelle à la croisade, ou peu s'en faut, non ?
  3. La Haye renonce apparemment à l'objectif des 2% du PIB consacrés à la défense. Nouvelles sanctions US contre NordStream 2, qui visent cette fois-ci leurs fournisseurs (dont les assureurs, demain les banquiers probablement...). Richard Grenell, ex-ambassadeur US en Allemagne, a formellement démissionné de ce poste le 3 juin. Ils vont trop loin.
  4. Justement, je m'interroge sur ce qui te fais penser que ça reprendra en septembre. Ou l'hygrométrie ? Ou le fait qu'on puisse ouvrir les fenêtres pour aérer ? Ce dernier point serait compatible avec un redémarrage de l'épidémie quand il fait très chaud dans les pays où la climatisation est répandue à l'image de ce que signale @Gaspardm.
  5. D'après Wiki, on n'a ni confirmation du décès ni nouvelles depuis fin 2016.
  6. Suggères-tu qu'un facteur saisonnier (la hausse des températures) ralentisse la propagation de l'épidémie ?
  7. Ah : encore un a remplacer par Grenel.
  8. Proposition de lecture plus optimiste : avant, on était trop désorganisés, sans assez de capacités de tests, et avec trop de cas qui se déclaraient pour pouvoir identifier des foyers de contagion. on a progressé, et donc on peut revenir vers cette approche qui permet de remonter d'un cas détecté vers les sources de celui-ci et ainsi d'accélérer la résorption du foyer. Donc c'est peut être bon signe en fait : meilleure organisation, meilleure détection, meilleure efficacité de mesures de recherche de cas probables. Si le nombre de contaminations repartait vivement à la hausse parallèlement, l'augmentation du nombre de foyers identifiés serait inquiétante ; là, au contraire, on devrait assister à une hausse du nombre de cas identifiés au sein de foyers. Cet indicateur serait intéressant à mettre en parallèle avec le nombre de cas en général, dans et hors "clusters" (pourquoi a-t-il fallu qu'ils utilisent ce terme anglais de m... ?).
  9. Oh, pour celui-là, il a battu des records ! Mais apparemment le filon a été enfin épuisé par une paire de Mirage Rafale voici quelques années.
  10. C'est vrai et faux à la fois : vrai parce que Trump n'a aucune stratégie en la matière, et généralement aucune stratégie en rien, juste des idées fixes et des impulsions (c'est une difficulté) faux parce que ça s'inscrit quand même dans un courant de réflexions, de débats et d'annonces qui dure au moins depuis Obama, avec l'idée du pivot vers le Pacifique, les envies de redéploiement en Pologne, en Géorgie, en Irak, voire en Ukraine, etc... Des chiffres avaient été produits dès 2013 sur les coûts induits par un rapatriement des troupes, et actualisés en 2018 pour ce que j'en vois. Ils sont délicats à interpréter et à former, tout simplement parce qu'on peut vouloir inclure des données ou des mécanismes plus ou moins bien définis, et souvent difficiles à quantifier. Ramstein est bien en Allemagne mais sert les troupes américaines très au-delà de l'Europe, par exemple ; faut-il donc en comptabiliser les dépenses pour la seule Allemagne ? Mais en gros, il ressort que les alliés européens couvrent par leurs contributions diverses (écoles, infrastructures, exemptions douanières) environ 1/3 des coûts (pas des surcoûts ! ) des troupes déployées sur leur sol, et certains experts estimaient que le rapatriement, de ce fait, coûterait plus cher au budget US que le maintien sur place. Pour l'Allemagne, Stars and Stripes parle de seulement 18%. Le Japon et la Corée raquent infiniment plus... Mais ce qui est fascinant, si ce n'est inattendu, à la lecture de ces divers articles est le côté strictement nombrilliste du débat : à aucun moment n'est affiché, en guise d'argument à proposer aux alliés, le gain économique qu'ils tirent de la présence des troupes US sur leur sol. Ca doit bien exister, mais je ne le trouve pas.
  11. Certains s'autorisent même à penser que les blessés avaient l'inconscience agitée. Où va le monde ?!
  12. Ah mais au contraire, au contraire mon cher ! Une autre analyse que l'on peut faire de ces deux brêves séquences filmées, c'est que l'amateurisme dramatique des policiers fautifs nuit non-seulement à l'image des forces de l'ordre en général et donc à l'objectif de long terme (qui implique en démocratie une adhésion des citoyens), mais même à leur mission immédiate, puisqu'il va falloir quand même mobiliser des moyens pour s'occuper des blessés ou faire la paperasserie, la comm' et les démarches juridiques induits. Pour le dire autrement : dans la plupart des situations, travailler sans casse, c'est travailler efficacement. Là, c'est l'échec.
  13. Au moins ont-ils supprimé le communiqué sur page de l'ambassade...
  14. Et dans l'autre scène, celle du grand vieux Monsieur qui rend le casque et finit par saigner de l'oreille à terre, c'est le gradé (et un sbire) qui bousculent, pas le gars directement devant le vieux, ce gars-là s'inquiète du blessé qui vient de tomber et se voit intimer l'ordre de ne pas l'aider par son (connard de) supérieur. La fin de la vidéo les montre en train d'arrêter un jeune type dont on ne sait rien si ce n'est que personne ne courre, qu'aucun objet de vole, que ça ne ressemble pas du tout à une émeute. Il nous manque la scène dans la longueur et en champ large pour mieux juger, mais sur cette séquence-là, avec ces éléments-là, ça craint.
  15. Mais c'est pourtant simple ! C'est le nombre de soldats américains qui travaillaient pour l'OMS, là ! Pour Trump, tout est personnel, l'avis de ses généraux ou de ses subbordonnén'a aucune importance. Il a dû se sentir offensé par le refus public de Merkel à propos du G7, et d'autant plus qu'il avait "offert" d'héberger le somet dans un Trump-qquechose. En outre ça cadre avec les menaces récentes de Grenel comme quoi "l'Allemagne n'avait pas fini de subir des pressions avec son départ" (la citation n'est exacte que sur le fond). Que ça transmette un signal de fond exécrable pour les autres alliés qui comptent sur le stationnement de troupes US lui importe peu : la Corée du Sud en est probablement déjà à se demander comment lui refiler des backshih et l'honorer. Et puis ça soulage après le rangement du bunker. Edit : il faudrait aussi regarder si un têtard de Fox News ou de l'autre télé encore plus "trumpienne" n'a pas suggéré l'idée voici 10 jours.
  16. Ce terme exclusivement féminin me gène, il-e est suspect-e !
  17. Trump ordonne le retrait de 9500 hommes d'Allemagne dès septembre ; suivant la manière de compter, c'est entre 1/5e et 2/5e de l'effectif US dans le pays. (comme c'est dans le fil d'actualité continu du Guardian et que je ne sais pas fournir de lien pérenne, voici l'extrait complet :
  18. Et allez... Qui demande ça ? Représentatif de quel millionième de la population ? Franchement...
  19. Spacido ? Si ça permet effectivement de réduire considérablement la taille des salves, à efficacité constante, en limitant au passage l'usure des tubes et le train logistique, ça pourrait expliquer le différentiel de coût. Au passage, et bien que ce ne soit probablement pas le bon fil, je me demande si quelqu'un a regardé si, en guise d'arme anti-drône, on ne pourrait pas concevoir un système à base d'obus de mortier de 60 (c'est bien ça, le calibre des petits obusiers mortiers ?) dotés d'ailerons rétractables pour guidage terminal, non propulsés et gouvernés par un capteur optique et/ou IR et libérant des billes d'acier ? Couplé à une caméra de veille grand angle et forte résolution, ça tirerait vers le haut sur les cibles lentes. Un gros fusil à pompe quoi... Avec le même capteur, on pourrait en mettre sur du 120 pour les drones plus gros/plus haut, voir les hélicos. Voilà, c'était mon délire d'avant douche...
  20. [purement spéculatif] D'ici à ce qu'ils aient été trahis par les Wagner-boys jouant double jeu...
  21. Aurais-tu un verset sur le sujet, au delà de ceux qui utilisent le terme de Maître pour désigner le patron ?
  22. Tu noteras que ça recoupe les résultats des études de l'activisme russe sur les réseaux sociaux qui ont été faites après l'élection présidentielle de 2016, par des commissions parlementaires appuyés par des universitaires et Facebook/Twitter : sans rentrer dans le débat sur l'impact réel de cet activisme, à mon sens impossible à quantifier, leur conclusion était certes qu'il y avait eu tentative d'influencer l'élection, mais que l'objectif général était la montée des tensions et de la défiance envers le gouvernement et entre les "communautés", qu'il s'agissait surtout de propager la discorde plus que de favoriser directement un candidat ou l'autre. Évidemment, à mon sens, ça en favorise l'un plus que l'autre, mais, plus que le soutien direct à l'une des parties, la tactique de base, c'est "l'huile sur le feu". Avaient été explicitement relevés, par exemple, des appui (retweet par réseaux de bots, pubs, pseudo-journalisme, etc...) à des groupes vindicatifs de "défense" des noirs. Le pari du Donald est que ça poussera encore plus d'anti-antifa vers les urnes que d'habitude.
  23. Et pourquoi ce médecin t'avait-il prescrit ce test au juste ?
  24. Au moment où l'intervention militaire est déclenchée, il n'y a plus même de semblant d'union depuis plusieurs semaines : la troupe tire dans la foule, etc... Pas encore de massacres systématiques je crois, mais pas loin. Notes bien que ça aurait produit plus ou moins exactement le même merdier qu'actuellement, avec guère entre factions au sol mâtinée de soutiens extérieurs... Ne pas oublier le bug magistral de l'après guerre, quand l'assemblée nationale islamiste sortante refuse de reconnaître le résultat des urnes, qui lui déplaît, et où pas mal de monde se couche... Ca, je ne pense pas qu'on y soit pour grand chose. Heu ben ça dépend des fois. Cahotic Good vs. Loyal Evil, ça se discute.