Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

gustave

Members
  • Posts

    3,727
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

gustave last won the day on April 19 2014

gustave had the most liked content!

Reputation

2,600 Excellent

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

8,913 profile views
  1. Podcast cité sur les armes hypersoniques, très intéressant point de situation et remise en perspective même si les capacités de guidage final notamment ne sont que peu évoquées. Je cite, même si "c'est un peu gros": « force est de constater que les Russes sont extrêmement en avance (sur les superstatoréacteurs) » ou encore « la Russie est sur le point avec beaucoup d’avance sur les estimations » de mettre en service le premier missile à superstatoréacteur (le Tsirkon) après « plusieurs essais qui ont été des succès » confirmés par les observations occidentales (« on n’est pas dans la réthorique »)… https://chartable.com/podcasts/le-collimateur/episodes/118692555-les-armes-hypersoniques-des-outils-revolutionnaires-spoiler-non
  2. Un article sur la transformation de l’armée de terre ukrainienne. A noter que l’auteur souligne la similarité des appuis englobés dans les unités blindées et mécanisées ukrainiennes et russes, notamment d’artillerie, contrairement à ce qu’en dit Goya par exemple mais aussi la synthèse entre modèles OTAN (échelons subalternes dont sous-officiers et officiers subalternes) et russe (complexe reconnaissance frappe, artillerie, masse de véhicules peu modernes). https://www.areion24.news/2022/07/05/forces-terrestres-ukrainiennes-du-declin-a-la-resurgence/2/
  3. Exact, mettons que notre BITD gagne autant qu'elle perde. Cependant notre capacité militaire ne fait que perdre des capacités, et ce phénomène est notamment permis puis favorisé par le fameux "un engagement ne se fera qu'en coalition (sous-entendu OTAN)".
  4. Pour être précis notre BITD se réduit à mesure de notre intégration à l'OTAN, car celle-ci propose de façon très tentante pour des budgets toujours insuffisants de pallier des abandons capacitaires nationaux qui s'étendent de plus en plus...
  5. Ce n'est pas cela, la journaliste expliquait avoir entendu de plusieurs officiers ukrainiens des reproches concernant la conduite de la guerre (l'entrisme?) par le politique. C'est toutefois assez classique en temps de guerre et pas forcément un schisme non plus.
  6. Pas que des pro Russes. J’avais entendu une journaliste de Radio France rapporter ce même phénomène après des entretiens avec des militaires ukrainiens.
  7. On n’est plus vraiment en 1914… Déjà répondu pas mal de fois (menace aérienne dans la profondeur, tentations autonomistes, etc…).
  8. La question qu'il fallait aussi se poser c'était "qu'en pensent les gens de l'Est du pays?". J'ai posté ici il y a plusieurs semaines le lien vers une interview d'une chercheuse évoquant que cela avait été un catalyseur de la défiance envers le pouvoir dans cette zone. Mais toute cette discussion me donne un air de déja vu non?
  9. Je sais cela, néanmoins camoufler un tir de LRM de nuit me semble impossible, et nul besoin d'IR ou IL pour le voir de très loin, et avec IR ou IL un tel tir se repère à des dizaines de km (oui il faut pouvoir localiser précisément ensuite dans des délais compatibles avec le désengagement des lanceurs, mais je ne vois là encore pas de différence majeure avec le jour.)... Le seul facteur serait que la majorité des drones RU ne puisse pas voler de nuit? Et là ne resteraient que les radars de contre batterie et les drones nocturnes.
  10. J'ai du mal à comprendre pourquoi les LRM seraient moins localisables de nuit...
  11. gustave

    Le F-35

    J’adore ce genre d’affirmations: S'ils voient un jour un F-35, ce qui est hautement improbable, il ne sera jamais seul. Nous serons là dans l'espace - nous y sommes depuis un certain temps ; nous serons là avec la haute altitude, l'ISR ; nous serons là avec le B-21. Nous sommes sur le point de faire des ravages, et il n'y a rien qu'ils puissent faire.
  12. En gardant à l'esprit que ce qui est mis en avant du côté ukrainien (les frappes de précision) n'est peut-être pas représentatif de l'ensemble des forces ukrainiennes... Difficile de le savoir, d'autant que certains témoignages ukrainiens (dont on a également discuté les possibles limites) évoquent la localisation et la frappe des émissions radios ou des forces à découvert par les Russes ou encore des dépots et QG (par exemple ...)
  13. Mais celui-ci a sauvé son équipage! Si tu lisais ton propre lien tu apprendrais que justement cette 2S ne coûte presque rien à l'Etat, et bien moins que les statuts de nombre d'autres professions...
×
×
  • Create New...