Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

gustave

Members
  • Posts

    3,720
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

Everything posted by gustave

  1. On n’est plus vraiment en 1914… Déjà répondu pas mal de fois (menace aérienne dans la profondeur, tentations autonomistes, etc…).
  2. La question qu'il fallait aussi se poser c'était "qu'en pensent les gens de l'Est du pays?". J'ai posté ici il y a plusieurs semaines le lien vers une interview d'une chercheuse évoquant que cela avait été un catalyseur de la défiance envers le pouvoir dans cette zone. Mais toute cette discussion me donne un air de déja vu non?
  3. Je sais cela, néanmoins camoufler un tir de LRM de nuit me semble impossible, et nul besoin d'IR ou IL pour le voir de très loin, et avec IR ou IL un tel tir se repère à des dizaines de km (oui il faut pouvoir localiser précisément ensuite dans des délais compatibles avec le désengagement des lanceurs, mais je ne vois là encore pas de différence majeure avec le jour.)... Le seul facteur serait que la majorité des drones RU ne puisse pas voler de nuit? Et là ne resteraient que les radars de contre batterie et les drones nocturnes.
  4. J'ai du mal à comprendre pourquoi les LRM seraient moins localisables de nuit...
  5. gustave

    Le F-35

    J’adore ce genre d’affirmations: S'ils voient un jour un F-35, ce qui est hautement improbable, il ne sera jamais seul. Nous serons là dans l'espace - nous y sommes depuis un certain temps ; nous serons là avec la haute altitude, l'ISR ; nous serons là avec le B-21. Nous sommes sur le point de faire des ravages, et il n'y a rien qu'ils puissent faire.
  6. En gardant à l'esprit que ce qui est mis en avant du côté ukrainien (les frappes de précision) n'est peut-être pas représentatif de l'ensemble des forces ukrainiennes... Difficile de le savoir, d'autant que certains témoignages ukrainiens (dont on a également discuté les possibles limites) évoquent la localisation et la frappe des émissions radios ou des forces à découvert par les Russes ou encore des dépots et QG (par exemple ...)
  7. Mais celui-ci a sauvé son équipage! Si tu lisais ton propre lien tu apprendrais que justement cette 2S ne coûte presque rien à l'Etat, et bien moins que les statuts de nombre d'autres professions...
  8. Et un grand problème si un pays de l'OTAN devait s'y confronter avec la Chine sans que celle-ci ne menace nos intérêts non? Erdogan a beaucoup de défauts mais sa politique étrangère a assez bien réussi ces dernières années et ferait plutôt consensus en Turquie... Et les politiques étrangères sont bien moins soumises aux aléas des transitions de pouvoir que les politiques intérieures.
  9. Et cela ne comble pas les pertes, donc affaiblissement dans la durée. Il faut à un moment ou un autre générer des renforcements...
  10. Sauf que cela fait abstraction de la capacité "réelle" de chacun des camps à poursuivre le combat avec une espérance positive. C'est bien là le facteur clé. Si on estime avoir une probabilité élevée de mettre militairement la Russie à genoux et atteindre les objectifs ukrainiens (Crimée or not Crimée?) alors nul besoin de diplomatie en effet, si ce n'est pour préparer la capitulation russe (quel aménagement pour les wagons?). Dans le cas contraire en revanche...
  11. Il y a très peu d'armées qui ont des réserves importantes en cadres et spécialistes...
  12. Oui on peut en théorie reconstituer des forces à partir de plusieurs forces usées mais cela ne tient pas compte de la nature des pertes comme tu le dis: en général les forces de mêlée encaissent proportionnellement plus et donc plutôt que fusionner deux unités ayant perdu l'essentiel de leurs fantassins et chars mais ayant conservé leur artillerie et le soutien il est plus intéressant (et facile car durée de formation plus réduite) de reconstituer ces deux unités en leur injectant de nouveaux fantassins et tankistes. Cela illustre encore une fois le caractère déterminant de la capacité de recomplètement, la réorganisation n'étant qu'un pis aller très insuffisant, ainsi que de la préservation des spécialistes et cadres. Il vaut mieux encaisser de nombreuses pertes facilement remplaçables que moins de pertes difficilement régénérables (spécialistes, officiers...).
  13. Une force de 200 000 hommes qui encaisse 100 000 pertes sans recomplètement massif?
  14. Une certitude, l'armée russe progresse. Ce qui est difficilement compatible avec des pertes de 50% en l'absence de génération d'une ressource nouvelle massive (mobilisation), même en tenant compte du raccourcissement du front. Donc soit ils ont su générer une ressource importante, et cela se serait probablement su (par exemple ils n'ont pas désengagé leurs forces de Syrie), soit leurs pertes sont moins importantes. Par ailleurs je ne vois pas en quoi les Russes sont en dehors de leur doctrine ni en quoi c'est "le chaos total"...
  15. Rien ne dit que nous saurons reconstituer plus vite que les Russes. Par ailleurs cette "somme nulle" ne vaut que si on considère que notre armée a vocation à n'affronter que les Russes. Pour la France c'est pour le moins discutable, et très probablement faux... Le problème pour les US n'est pas ce qui leur reste mais ce qu'il leur reste par rapport à leur besoin potentiel. Je n'en ai aucune idée, mais vu les ambitions militaires US je ne suis pas certain que ce soit si large que cela. C'est probablement à modérer selon les équipements mais loin d'être indolore, avec un facteur vitesse de reconstitution versus probabilité de déclenchement du besoin qui demeure par nature largement inconnu.
  16. Personne n'inverse les rôles d'agresseur et d'agressé (et cette accusation est elle aussi lassante). Seulement refuser ne serait-ce que l'expression de toute autre posture que l'armement de l'Ukraine me semble très critiquable (ce qui ne veut pas dire "il ne faut pas armer l'Ukraine"), ne serait-ce que parce qu'à ma connaissance il n'y a pas de certitude que cela conduise à une victoire (sans même parler de ce que recouvrirait ce terme) ukrainienne. Les deux adversaires bluffent au moins en partie dans leur volonté de victoire totale, difficilement imaginable d'un côté comme de l'autre. Des propositions diplomatiques ne sont donc pas insensées par nature car elles peuvent "rencontrer" une position réelle favorable à un instant T. Reste à concilier cela avec ce qui est réellement acceptable par chacun évidemment. Extrêmement difficile, mis l'exclure par principe est pour le moins dangereux...
  17. Brillant effectivement. LM approuve!
  18. Toujours ce sens de la mesure... Donc on arme l'Ukraine sans savoir ce à quoi cela conduira et on attend en répétant que les Russes sont méchants? Et toute autre proposition est une stupidité hors sol proférée par des abrutis?
  19. Donc les projets russes sont forcément nuls ou de l'intox, et par nature les US sauraient évidemment faire mieux mais par on ne sait quelle étourderie ne l'ont pas encore fait.
  20. Ce n’est pas cela, juste que les combattants de la liberté s’avèrent après réflexion de dangereux terroristes
  21. Les UK n'annonçaient pas 30 000 pertes tout compris il y a deux jours?
×
×
  • Create New...