Skw

Members
  • Content Count

    6,512
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    23

Everything posted by Skw

  1. Ils jouissent d'une certaine reconnaissance : ils sont considérés comme traîtres par une partie non négligeable des républicains...
  2. Et ce n'est pas avec ce genre d'arguments que l'on va nécessairement attirer les personnels les plus compétents...
  3. Oui. Un tel passage me pose par exemple problème :
  4. Si je citais ces différents critères, ce n'est pas pour supputer que les enseignants français seraient gagnants sur tous ces tableaux. Non, loin de là. Je voulais simplement expliquer qu'une analyse comparative qui tiendrait un peu la route au niveau européen devrait intégrer ces différents critères. J'ai donc un peu du mal à partager les conclusions. Je ne dis pas qu'elles sont fausses... mais qu'elles sont en tout cas trop peu étayées.
  5. Skw

    [Rafale]

    Le slogan employé pour la publicité Eurofighter (p. 17) est absolument génial... Ils ont réussi à faire voler l'Eurofighter ! (We make it fly !)
  6. Les données ne sont pas vraiment comparables non plus. Premièrement, les salaires ne sont pas rapportés au coût de la vie... Pas sûr (je n'en sais rien !) qu'un enseignant suisse vive mieux qu'un enseignant français avec leurs revenus respectifs : https://www.travailler-en-suisse.ch/emploi-suisse/offres-emploi-suisse/administration-secteur-public/opportunites-enseignement-suisse. On a ensuite des comparaisons sur le salaire net... sans savoir ce que touchent par exemple comme retraite/pension les enseignants, ou encore ce dont ils bénéficient comme autre avantages (mutuelle, logement, etc.). De la même manière, pas sûr que comparer le nombre d'heures d'enseignement annuel soit pertinent sachant qu'il peut en être autrement si l'on compare à l'échelle d'une carrière. Ensuite... laisser croire, en commentaires, que les enseignants français travailleraient davantage que la moyenne européenne car ils font plus d'heures d'enseignement, c'est peut-être passer un vite sur d'autres formes d'implications professionnelles. C'est d'ailleurs assez marrant quand on sait que le corps enseignant est le premier à souligner, et avec raison, la charge de travail qui peut exister en dehors du temps passé avec les élèves. Je suis pourtant de ceux qui considèrent que les enseignants français sont trop mal payés et plus largement trop mal considérés, mais ces données brutes ne veulent pas dire grand chose. Et leur interprétation me semble bien syndicale ^^
  7. J'avais un prof de collège qui nous expliquait qu'en son époque, au regard des méthodes éducatives qui prévalaient jadis, il nous aurait mis un bon coup de trique. Je ne suis pas sûr qu'il s'hasarderait à employer cette formulation de nos jours.
  8. Moi j'attends avec impatience la mise en service du Boeing 737 Max Block 4. FOC ou pas FOC ?
  9. Cela n'est pas nouveau. Et c'est assez fréquent dans la société US. Une personne peut-être licenciée au motif qu'elle ne donnerait pas une bonne image de l'entreprise, cela parfois pour des actes/positions commis sans lien avec le cadre professionnel. Je trouve cela vraiment problématique... mais ce n'est pas propre à cette invasion du capitole. Et cela incite tout de même à préserver autant que possible l'anonymat sur internet... puisque l'on a pu avoir le débat précédemment sur ce point.
  10. En fait, je me demande quelle propension de citoyens américains adhèrent à l'idée que l'élection aurait été volée parce qu'ils le pensent fermement et quel pourcentage d'entre eux considèrent qu'il faut soutenir cette idée car cela sert finalement leur cause. J'ai tendance à penser qu'un nombre non négligeable d'entre eux, et pas seulement chez les hautes personnalités républicaines, voient dans cette vue alternative la possibilité de contester un résultat qui leur déplaît, puis de se constituer en tant qu'opposition unie. Autrement dit, pas impossible qu'il y ait quelque chose de l'ordre de la mauvaise foi et du calcul politique. Et je ne suis pas sûr que cette posture plus calculatrice soit plus rassurante pour la démocratie.
  11. Soyons clairs ! Si les sénateurs et députés avaient été armés, on n'en serait jamais arrivés à cette invasion du capitole. Hein ? On n'a pas le droit de recycler les arguments de la sorte ?
  12. Es-tu sûr que ce facteur pèse tant que cela ? Je ne dis pas qu'il est inexistant. Mais j'ai plutôt l'impression que les normes et procédures (autorisation d'urbanisme, autorisation environnementale, fouilles archéologiques, etc.) prévalant à l'installation d'usines sont en fait relativement lourdes en France. Et non sans fondements d'ailleurs. Mais, là encore, on a fait le choix de règles qui n'avantagent pas les sites français face à la concurrence internationale. A noter que ces normes et procédures sont autant d'opportunités, notamment pour attaque devant tribunal administratif, pour des opposants aux projets. Autrement dit, peut-être a-t-on des populations moins enclines à accepter des usines dans leur environnement. Mais on a surtout des possibilités de recours administratifs et juridiques qui donnent une certaine latitude d'action aux opposants, qui ne sont d'ailleurs pas toujours des riverains. D'autant plus quand on connaît les lenteurs de la justice française. Par ailleurs, beaucoup de projets/procédures sont attaqués au motif du non respect de normes environnementales... bien que ceux qui déposent la plainte n'en aient pas forcément grand chose à faire de la cause environnementale. Elle est souvent plutôt le moyen que la fin.
  13. Il y en aura pour tout le monde. L'Armée de l'Air a bien plus de ressources qu'on ne le pense
  14. C'est une manière de voir, qui n'est pas fausse, mais qui peut également s'appréhender d'une autre manière. On aurait très bien pu continuer à subventionner une énergie bon-marché pour en tirer un avantage comparatif. Certains diraient au contraire qu'on a préféré s'attacher un boulet au pied.
  15. En France, la production et la consommation d'énergie primaire stagnent plus ou moins depuis 2000... http://www.afhypac.org/documents/tout-savoir/Fiche 2.2 - Situation énergétique France rev. mai 2020 ThA.pdf
  16. Oui. Je crois me rappeler que certains connaisseurs des blindés sur ce forum (Serge ?) ont pu également expliquer que l'ensemble du bloc liaison au sol était au final plus lourd sur un véhicule à roues que sur son équivalent à chenilles. Par ailleurs, un des avantages du véhicule à roues est généralement sa meilleure capacité à encaisser les souffles des mines et IED en raison d'une garde au sol supérieure et d'une forme de caisse plus protectrice.
  17. Si l'argument commercial joue certainement, les Américains ne sont probablement pas hyper emballés non plus de voir les Russes disposer d'un levier géostratégique sur les Européens, et notamment les Allemands, à travers ce gazoduc et la relative dépendance énergétique que cela peut induire. Disons que pas mal de dirigeants européens se questionnent aussi.
  18. Skw

    Achat suisse

    J'imagine que n'importe quel avion capable de faire de la police du ciel fera l'affaire. En faisant cette proposition, on vend côté allemand l'idée que la synergie puisse également se faire au niveau des équipements. Mais, dans l'absolu, est-ce qu'un F-18 ou un Rafale côté suisse empêcherait cette surveillance commune ?
  19. Cela ne veut pas dire que la manière d'appréhender ces sites/sociétés ne peut évoluer. A titre de comparaison, on a un nombre croissant de juristes et politistes américains qui considèrent que les Homeowner Associations (des copropriétés, de trois statuts distincts, mais pour certaines d'entre elles bien plus puissantes/structurantes que celles que l'on peut trouver en Europe et notamment en France) doivent être considérées comme des gouvernements locaux privés et donc soumises au respect du Bill of Rights, visant à protéger notamment les individus face aux autorités gouvernementales des différents échelons. Comment en sont-ils venus à cette conclusion ? Parce qu'ils estiment que ces organes de gestion des copropriétés, bien que privés, ont dans les faits plus de moyens que les municipalités publiques (notamment bien plus de moyens financiers), la plupart voire même l'intégralité des compétences d'une municipalité (réception d’écots pouvant s’assimiler à un impôt, production de règlements pouvant être très intrusifs dans la vie des individus, délivrance d'amende pour non respect du règlement, présence parfois de milices privées pour assurer la sécurité et le respect du règlement), une influence désormais majeure sur la gouvernance de nombreuses aires urbaines, et bien plus de latitude légale (en partant du principe que les propriétaires ont signé une clause attachée à l'acte lors de l'acquisition du bien, cela donnant force contractuel).* Sauf que l'idée qu'il y ait un réel choix pour les acquéreurs de biens immobiliers est en fait largement contestée, sachant que l'extrême majorité des biens construits ces 2 dernières décennies sur certains états et certaines agglomérations sont en fait régis par des Homeowner Associations. Autrement dit, cela remet en question l'argument des libertariens, voyant dans ces associations de copropriétaires des alternatives idéales aux autorités municipales puisque reposant sur un contrat choisi plutôt qu'un hypothétique contrat social. Tout cela pour dire que le droit et la manière d'appréhender juridiquement certains dispositifs/organisations/acteurs ne sont pas immuables. Je pense que l'on imaginait difficilement, même du côté de leurs fondateurs, le rôle et le poids des réseaux sociaux il y a seulement une dizaine d'années. * Lire par exemple sur l'essor et l'influence prise par ces HOA dans la gouvernance des espaces résidentiels américains : https://books.google.fr/books?id=oTtRG7jBB9kC&printsec=frontcover&hl=fr&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=onepage&q&f=false (désolé, l'ouvrage n'est pas disponible en intégralité)
  20. Pour moi, on est clairement sur de la censure, dans le sens où une organisation profite de son pouvoir pour limiter la parole d'un individu sur son domaine médiatique. La censure n'implique pas forcément une interdiction pure et simple. Ce peut-être une limitation : restriction du public pouvant avoir accès au contenu, restriction en termes de canaux de diffusion, etc. Un Professeur en Droit, Tim Wu, parle également de censure inversée (reverse censorship) pour évoquer toutes ces méthodes visant à inonder l'espace médiatique d'informations et trolls et ainsi priver l'accès à un autre message/contenu : https://www.theatlantic.com/politics/archive/2018/06/is-the-first-amendment-obsolete/563762/. Ce que Boule75 a pu écrire ici sur les algorithmes fait d'une certaine manière pas mal écho à cela. Sur le fond, peut-être était il d'ailleurs plus sage de brider Donald Trump. Peut-être un organisme de contrôle public, indépendant de la Maison Blanche, aurait pu décider de censurer Donald Trump sur les réseaux sociaux au regard des risques que celui-ci pouvait faire courir pour la démocratie en cette période de passation de pouvoir. Mais j'avoue dérangeant dans mon esprit de voir une organisation privée prendre un tel pouvoir sur l'arène politique et médiatique. Par ailleurs, on s'interroge beaucoup dans certains pays sur la ligne à géométrie variable des Twitter et Facebook : https://eurasiantimes.com/to-hell-with-free-speech-how-big-social-media-firms-have-silenced-donald-trump-but-are-simply-ignoring-indian-hardliners. Bref, quand il est question d'enjeu démocratique aux USA, il semble être du devoir de Twitter et Facebook de policer la situation. Mais ils s'avèrent moins regardants sur les messages extrêmes et potentiellement déstabilisants par ailleurs.
  21. Skw

    Achat suisse

    Quelques éléments concernant l'offre allemande pour l'Eurofighter
  22. Skw

    Marine allemande

    Démonstrateur laser pour la frégate Sachsen. A lire ici :
  23. Démonstrateur laser pour la frégate Sachsen.