Skw

Members
  • Content Count

    5,577
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    22

Everything posted by Skw

  1. Cela n'est pas très étonnant. Quels sont les moyens actuellement investis pour le développement de berlines traditionnelles ? ou sinon de petites citadines ? Notamment en ce qui concerne les gains de poids ? ou encore les motorisations ? C'est très faible. Et cela est logique puisque la marge ne se fait plus sur ces modèles. J'ai quelques doutes sur les projections, mais on voit bien où se concentrent les efforts d'allègement (l'alu aux véhicules qui devraient être a priori les plus lourds et l'acier haute résistance avancé aux véhicules qui devraient être a priori les plus légers): https://www.spotlightmetal.com/latest-trends-for-aluminium-demand-in-automotive-industry-a-736213/ (l'article ne traite que du matériau employé ; il en va de même concernant les efforts en matière de design ou sinon de procédés industriels permettant ces allègements). Et si l'on prend en compte le cycle de vie du véhicule et notamment la production dans les émissions de GES, ce n'est plus le même bilan : https://www.steelsustainability.org/-/media/files/steelsustainability/impact-of-life-cycle-emissions---summary.ashx?la=en&hash=B0905670BF7F087A0842AC299E3B5413CBDBB00E Notamment : Le discours est apparemment bien rôdé chez les constructeurs automobiles... Et ils nous prennent vraiment pour des c* ! Quand je pense que les mêmes constructeurs dézinguent Tesla en expliquant, à juste titre, que ses modèles sont loin d'avoir un bilan carbone optimal si l'on prend en compte le cycle de production ainsi que les modalités de production de l'électricité alimentant la voiture. Tesla qui, en passant, revend un crédit pollution à Fiat... Résultat: c'est pas plus mal que les petites citadines apparaissent aussi lourdes et aussi émettrices de co2 au roulage... Car l'ardoise environnementale serait bien pire si on leur appliquait les procédés employés sur les plus gros véhicules.
  2. Pourtant, Guillaume le Conquérant avait pas mal aidé en Normandie.
  3. Si je comprends bien, avec ce "financement du lancement d'un démonstrateur", c'est donc l'approche allemande qui a été retenue : des financements au coup par coup et donc le risque de voir des points qui avaient été négociés être contestés d'ici peu ? Çà a l'air rudement solide...
  4. Quelque chose me dit que Trump ne verrait pas grand problème à ce qu'un juggernaut russo-ottoman se déploie sur l'Europe occidentale. Apparemment, cela ne gène pas plus que cela les européens les plus atlantistes. On notera en passant le peu de vision de certains pays est-européens. En ayant privilégié l'Oncle Sam pour se prémunir d'une agression par les Russes, ils ont d'une certaine manière œuvré pour que n'émergent une défense et une vision européennes... qui font grand défaut actuellement et qui pourraient manquer encore davantage à l'avenir.
  5. Ce matériel n'est pas nécessairement censé être employé isolément sur le champ de bataille. Ce qui peut d'ailleurs induire d'autres problèmes.
  6. Surtout, on est sans doute beaucoup à imaginer Trump en train de monnayer - ben quoi ? tant qu'à faire ! - son retrait des troupes lors de l'échange téléphonique avec Erdogan. >> The Art of the Deal: the Cynical Edition.
  7. Outre cela, c'est le manque de continuité dans la position US qui risque de laisser des traces. C'est à se demander si Trump ne respecte pas plus ses ennemis, notamment lorsqu'ils peuvent jouer les gros bras, que ses alliés... Du moins, c'est l'image qu'il donne.
  8. C'est ce qu'on appelle des piliers de pub ?
  9. De toutes manières, au Stade de France, on doit bien être capables de leur sortir sans le vouloir l'hymne arménien... avant que le speaker ne vienne s'excuser pour cette erreur auprès des supporters kurdes.
  10. Je ne pense pas avoir vu cela ailleurs. Je le mets ici : https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/grace-a-rafaut-l-autonomie-de-la-france-prend-un-peu-plus-d-epaisseur-830242.html
  11. Une autre grande différence : les gilets jaunes n'avaient pas une revendication, mais un amalgame de revendications dont il était parfois difficile de comprendre la cohérence entre elles et dont il était encore plus difficile de comprendre lesquelles pouvaient éventuellement être représentatives au sein des gilets jaunes et surtout dans l'ensemble de la population française. Ils ne proposaient d'ailleurs généralement pas de modalités permettant de financer les mesures demandées. Les manifestants hongkongais réclamaient en 2014 le retrait du projet visant à limiter la portée du suffrage universel pour l'élection du chef de l'exécutif de Hong Kong, ils s'opposèrent par la suite à l'amendement d'une loi sur l'extradition. Les plus radicaux demandent désormais l'indépendance ou du moins plus d'autonomie, ce qui semble difficilement acceptable du point de vue de Pékin. Mais les revendications sont assez claires et cohérentes entre elles.
  12. Les manifestations de 2014 ont laissé des traces dans les esprits, que ce soit au titre du traitement des manifestants par les autorités pendant la crise mais également des leaders après la crise. Suite à ces évènements, on aurait pu s'attendre à ce que les autorités jouent l'apaisement. Elles ont opté pour le durcissement. Ils auraient voulu radicaliser la population, et notamment la population étudiante, qu'ils n'y seraient par pris autrement. Les gentils protestataires démocratiques, bien qu'étant hongkongais et empreints à la base d'une culture relativement pacifique, peuvent également se radicaliser pour peu qu'on les y pousse.
  13. La question est épineuse. Il existe une note intéressante en la matière: https://www.conseil-constitutionnel.fr/nouveaux-cahiers-du-conseil-constitutionnel/l-outre-mer-l-unite-et-l-indivisibilite-de-la-republique Sinon, la France a largement œuvré pour que les textes européens reconnaissent une spécificité ultra-marine : http://publications.ut-capitole.fr/30900/1/2018 OM et solidarité.pdf
  14. Le prix nobel de la paix 2019 doit tomber d'ici quelques heures. Encore une possibilité d'infléchir la décision du comité ?
  15. J'ai pensé exactement la même chose à la lecture du titre.
  16. Pour quel contrat opérationnel ? Parce que c'est bien beau d'empiler les matériels, ce qui suppose d'ailleurs d'avoir en outre les hommes en quantité et en qualité pour les servir, mais faut-il savoir pour quels objectifs... PS : La bienvenue, en passant A voir le contexte... Mais ce pourrait alors plus être un doux cauchemar.
  17. Skw

    Achat suisse

    En même temps, les Allemands avaient mis la même pression. Les Américains, davantage encore, à hauteur de leur puissance. La seule alternative aurait été suédoise...
  18. Plus proche, tu as l'Egypte... qui n'est clairement pas amie avec la Turquie. Frères musulmans toussa... et frictions navales fréquentes autour de Chypre. Cela dit, pas sûr que les Egyptiens soient vraiment plus partants pour s'impliquer de la sorte. PS : impressionnant à quel point l'on peut se faire des ennemis dans cette partie du globe...
  19. Ouaip... Quand j'ai appris la news, je me suis immédiatement demandé dans quelle mesure une telle position ne pourrait pas avoir au final des conséquences sur les ventes en occident. Car les joueurs sont de plus en plus des majeurs étant à même d'intégrer ce genre de considérations, d'autant plus avec l'importance prise par les forums et communautés de joueurs, dans leurs choix d'achat.
  20. Effectivement. Des frappes à distance seraient imaginables... mais c'est alors entrer dans un engrenage que personne ne contrôle vraiment. On ne serait pas à l'abri de se faire taper des navires civils ou autres équipements à travers le globe. Cela nous coûterait cher, de même qu'aux Turcs bien évidemment, pendant que les membres de l'amicale otanienne continueraient à couler leurs après-midi autour d'une tasse de thé... à moins que les Grecs se décident à aller dans le tas... Edit : Il y aurait vraisemblablement des morts en quantité et il n'est pas du tout sûr que l'opinion publique française soit prête à ce sacrifice de soldats ou même de civils français... quand bien même en leur expliquant que les Kurdes ont d'une certaine manière servi nos intérêts.
  21. On se demande bien pourquoi on s'est impliqués dans leur Guerre d'Indépendance. Les Américains ne nous avaient pas beaucoup aidés à Azincourt.
  22. Il y a néanmoins cet extrait (bien qu'à la formulation googletranslatienne) : "Le nombre de combattants et leur capacité à survivre et à faire des pertes ont un impact significatif sur la prévention des crises ainsi que sur la crédibilité et les performances du système de défense finlandais. La qualité ne peut pas être remplacée par la quantité ni par la qualité, mais les deux sont nécessaires pour gagner en crédibilité." >> Autrement dit, il ne faudra pas pousser le bouchon trop loin. Et cela laisse penser qu'il faut être en mesure, à défaut de pouvoir offrir 64 appareils, d'assurer un taux de disponibilité élevé. C'est ainsi que j'interprète ce passage.
  23. Je mise sur une Angela Merkel déclarant qu'elle ouvre grand les portes aux migrants britanniques qui franchiront la manche par centaines de milliers. L'avantage est que le dépaysement sera limité pour ces nouveaux migrants. Ils retrouveront dans les entreprises et les commerces les polonais qu'ils ont boutés de leur île.
  24. On s'engueule bien, entre français, hein ? Ce serait dommage de voir cette fraternité se perdre dans une union européenne sans âme.