Mani

Members
  • Content Count

    5,428
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Mani last won the day on July 4 2019

Mani had the most liked content!

Community Reputation

376 Excellent

About Mani

  • Rank
    Héros

Profile Information

  • Pays
    India

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. China outraged after Brazil minister suggests Covid-19 is part of 'plan for world domination' (La Chine indignée après que le ministre brésilien ait suggéré que Covid-19 fasse partie du "plan de domination mondiale '') https://www.theguardian.com/world/2020/apr/07/china-outraged-after-brazil-minister-suggests-covid-19-is-part-of-plan-for-world-domination Beijing demands explanation after ‘highly racist’ tweet by Abraham Weintraub suggests it is part of a geopolitical plan. La Chine a demandé des explications au Brésil après que le ministre de l'Éducation du gouvernement d'extrême droite ait lié la pandémie de coronavirus au "plan de domination mondiale" de Pékin, dans un tweet imitant un accent chinois. Lors du dernier incident qui a tendu les liens entre les deux nations, le ministre Abraham Weintraub a insinué que la Chine était à l'origine de la crise sanitaire mondiale. "Géopolitiquement, qui sortira plus fort de cette crise mondiale?" il a écrit sur Twitter samedi. "Qui au Brésil est allié à ce plan infaillible de domination mondiale?" Dans le portugais d'origine, son tweet a remplacé la lettre «r» par un «L» majuscule - «BLazil» au lieu de «Brésil», par exemple - dans un style couramment utilisé pour se moquer d'un accent chinois. Depuis l’apparition de la pandémie, les relations entre le Brésil et la Chine ont été tendues, notamment par une série de tweets du fils du président Jair Bolsonaro, Eduardo, un législateur fédéral. Eduardo Bolsonaro a critiqué la «dictature» chinoise pour sa gestion de l'épidémie en mars. Après la crise du coronavirus, lors de futures élections, des partis nationalistes et d'extrêmes-droite à travers le monde vont désigner un ennemi commun : la Chine , son peuple et ces ressortissants ou personne d'origine chinoise comme les responsables (ce sera du racisme anti-chinois : "chinaphobie" ou "chinophobie") ! Peut-être pas, Donald Trump lui octroiera peut-être des facilités dans d'autres domaines tels que l'achat d'armement et de fournitures (pas de sanctions). Il faut attendre ! Donald trump, Jair Bolsonaro, Narendra Modi, Vladimir Poutine, ... ne sont pas tellement ennemis et chacun profitera de cette crise ou de ces intérêts (solidarité, intérêts nationaux, économiques et diplomatiques, ...).
  2. Covid-19.Hydroxychloroquine, paracétamol... L’Inde reprend ses exportations de médicaments https://www.courrierinternational.com/article/covid-19-hydroxychloroquine-paracetamol-linde-reprend-ses-exportations-de-medicaments À l’issue d’un bras de fer de trois jours avec Donald Trump, le gouvernement Modi a décidé, mardi 7 avril, de renoncer partiellement au blocus pharmaceutique décrété en mars. Donald Trump a gagné. Alors qu’il réclamait depuis trois jours à l’Inde, l’un des plus gros producteurs mondiaux de médicaments, de renoncer au blocage des exportations de certaines molécules pour lutter contre le coronavirus, menaçant même ce pays de “représailles” s’il n’obtempérait pas, le président américain a obtenu satisfaction, mardi 7 avril. Le gouvernement Modi consent “finalement” à rouvrir ses frontières au paracétamol et à l’hydroxychloroquine (utilisée contre certaines maladies auto-immunes comme la polyarthrite rhumatoïde, à ne pas confondre avec la chloroquine qui est un anti-parasitaire utilisé contre le paludisme), relate l’Hindustan Times. Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères indien a tenu à être très clair : “Nous découragerons toute autre spéculation ainsi que toute tentative de récupération politique” L’objectif est en effet de ne pas priver les Indiens eux-mêmes de ces traitements, alors que le nombre de contaminations commence tout juste à s’envoler dans le sous-continent. L’hydroxychloroquine est officiellement recommandée par le groupe de travail qui conseille le gouvernement Modi pour deux catégories de population : “Les personnels soignants asymptomatiques amenés à être en contact avec des patients contaminés”, ainsi que “les membres asymptomatiques de familles au sein desquelles des contaminations ont été confirmées en laboratoire”. L’effet de cette molécule sur le Covid-19 n’est pourtant pas du tout avéré.
  3. Courage en ces moments difficiles et je ne vaudrais pas être à ta place !
  4. China's Envoy Touts 50,000 Masks Donated To Gujarat; Netizens Not Convinced By 'publicity' (La Chine donne gratuitement 50.000 masques à l'Inde) https://www.republicworld.com/india-news/general-news/sun-weidong-tweets-about-masks-donations-to-india.html Dans cette donation chinoise de la province du Guangdong, elle concerne étrangement l'état du Gujurat du Premier indien (une façon de faire un appel du pied diplomatique à celui-ci). Mais dans les réseaux sociaux indiens : la majorité des internautes indiens se méfie de cette propagande généreuse, ils rappellent que la Chine soutient le terrorisme pakistanais, d'autres disent que ces masques sont contaminés par un autre virus chinois, ils rappellent que le coronavirus vient de Chine, retour à l'expéditeur avec le virus en prime, ... et d'autres caricaturent par des dessins humoristiques comme celui-ci : "Aujourd'hui, nous allons apprendre comment les virus sont fabriqués (la traduction ci-dessous) :
  5. Fais attention, tu serais une cible idéale, car Français ! Rappel de l'expression "Le ver est dans la pomme" qu'avait intitulé un journal américain en comparaison avec Jacques Chirac (le ver) lors de la 2ème guerre du Golfe (en totale opposition à G. D. Bush).
  6. D'autres informations révélées sur le site : https://eurasiantimes.com/india-pakistan-ties-again-on-the-edge-expect-the-unexpected-in-coming-weeks-experts/ Les forces de sécurité afghanes ont par la suite mené une opération de sécurité massive et annoncé avoir capturé le chef de l'État islamique de la province de Khorasan (ISKP) ainsi que 19 autres combattants. Abdullah Orokzai, également connu sous le nom d'Aslam Farooqi, faisait partie des personnes appréhendées par les forces de sécurité, en plus du chef de l'État islamique de la province de Khorasan (ISKP), une déclaration de l'agence de renseignement afghane, la Direction nationale de la sécurité ( NDS) a déclaré samedi. Selon des informations parues dans HindustanTimes, la Direction nationale afghane de la sécurité (NDS) a découvert les liens directs entre Farooqui et l'État islamique de la province de Khorasan avec la célèbre agence d'espionnage pakistanaise ISI. "L'ISKP n'est qu'une idée originale de l'ISI pakistanais, qui a été développé pour frapper des cibles à des fins tactiques plus larges du Pakistan et l'arrestation de terroristes est l'exploit le plus important des forces de sécurité afghanes à ce jour", a déclaré HT citant un haut responsable de la lutte contre le terrorisme. .
  7. Nuclear power plants of 7,000 MW capacity under construction in India (des centrales nucléaires d'une capacité de 7.000 MW en cours de construction en Inde) https://energy.economictimes.indiatimes.com/news/power/nuclear-power-plants-of-7000-mw-capacity-under-construction-in-india/74999671 In the current financial year, total investment by the central Public Sector Undertakings under the Department of Atomic Energy is likely to stand at Rs 14,851 crore Les centrales en construction comprennent les unités 3, 4 et 5 du projet de centrale nucléaire de Kudankulam d'une capacité de 3 000 MW et un réacteur prototype à surgénérateur rapide de 500 MW au Tamil Nadu. En dehors de cela, il y a deux prochaines centrales nucléaires d'une capacité de 1 400 MW, dont la centrale nucléaire de Kakrapar au Gujarat et la centrale atomique du Rajasthan. L'Inde prévoit d'ajouter environ 20000 MW de capacité de production d'énergie nucléaire au cours de la prochaine décennie, avait déclaré en octobre 2019 K N Vyas, secrétaire du Département de l'énergie atomique et président de la Commission de réglementation de l'énergie atomique. Tension entre l'Inde et le Pakistan : 5 paramilitaires indiens tués India-Pakistan Ties Again On The Edge; Expect The Unexpected In Coming Weeks: Experts https://eurasiantimes.com/india-pakistan-ties-again-on-the-edge-expect-the-unexpected-in-coming-weeks-experts/ Dans le même temps, les liens entre l'Inde et le Pakistan, malgré la pandémie de coronavirus, sont alarmants. Plus tôt, comme l'a rapporté l'EurAsian Times, cinq soldats indiens de l'élite Para-SF ont été tués lors d'un échec d'une tentative d'infiltration dans le Jammu-et-Cachemire. Un nombre égal de militants ont également été tués. Cinq commandos Para-SF ont été tués ce week-end le long de la ligne de contrôle au Cachemire après une bagarre extraordinaire avec les terroristes qui s'étaient infiltrés en Inde, a annoncé lundi l'armée indienne. Le meurtre de commandos indiens d'élite près de la ligne de contrôle est appelé à augmenter considérablement les tensions entre l'Inde et le Pakistan, selon des experts de la défense parlant au EurAsian Times. Malgré la pandémie de coronavirus, attendez-vous à l'inattendu dans les semaines à venir - a averti l'expert.
  8. Aujourd'hui, j'ai vu mon voisin atteint d'un cancer, il m'a expliqué que la salle d'attente était vide hier et que les gens ont annulé leur rendez-vous (les 4/5 annulés) dans ce hôpital. Des médecins généralistes s'inquiètent de ne plus voir certains patients et de ne plus avoir de leurs nouvelles dont leurs santés sont très fragiles (cancers, risque d'AVC, ...). Beaucoup de personnes n'osent plus venir à l'hôpital, autre que le coronavirus, par peur d'être contaminés par les infirmiers, les aides-soignants et les médecins. Également le fait que la presse et les médias disent que les hôpitaux et les cliniques sont surchargés par le coronavirus, dès lors cela n'incitent plus des personnes atteintes de cancer ou autre problèmes graves à venir aux urgences ou à leur rendez-vous clinique.
  9. Donald Trump menace l'Inde de représailles, si cette dernière ne vient pas en aide : https://www.moneycontrol.com/news/india/coronavirus-trump-warns-of-us-retaliation-if-modi-doesnt-allow-hydroxychloroquine-export-5114291.html Coronavirus: Trump warns of US retaliation if Modi doesn’t allow hydroxychloroquine export Last week Trump said that he has sought help from PM Modi to allow the sale of Hydroxychloroquine tablets ordered by the US to treat the growing number of coronavirus patients in his country, hours after India banned its export. Par contre, a-t-il retiré ses menaces de sanctions concernant l'achat de S-400 russes vis-à-vis de l'Inde ?! Je préfère la méthode du "Win-Win" où tout le monde est gagnant. WION Exclusive: India gets request from 30 countries for hydroxychloroquine https://www.wionews.com/india-news/wion-exclusive-india-gets-request-from-30-countries-for-hydroxychloroquine-290727 From the US to Latin America to Europe, the request has come from several places which shows India's importance in the global pharma sector. Le Premier ministre indien Modi a parlé à 15 dirigeants mondiaux depuis l'épidémie, notamment la Chancelière allemande Angela Merkel, le Président français Emmanuel Macron, le président américain Donald Trump, le Président brésilien Jair Bolsonaro, le Président russe Vladimir Poutine, le Prince héritier d'Abou Dabi cheikh Mohammed Bin Zayed Al Nahyan, émir du Qatar Cheikh Tamim Bin Hamad al Thani, Premier ministre espagnol Pedro Sanchez Perez-Castejon, Prince héritier saoudien Mohammed Ben Salman. L'un des principaux objectifs de la conversation est d'élaborer une stratégie globale pour faire face à la crise. Pm Modi Gets Request From 30 Countries For Medical Supply https://indiandefencenews.info/narendra-modi-gets-request-from-30-country-for-medical-supply/ 30 countries have requested India for hydroxychloroquine, an anti-malarial medicine to fight Coronavirus. World leaders from several countries have personally requested with Prime Minister Narendra Modi to release the ordered medicines. Le Président américain a déclaré: «J'ai appelé le Premier ministre indien Modi… ils fabriquent de grandes quantités d'hydroxychloroquine, très grandes quantités franchement. Et j'ai dit, ils avaient une retenue, ils ont 1,5 milliard de personnes, et j'ai dit, j'apprécierais qu'ils débloquent les montants que nous avons commandés et qu'ils y réfléchissent sérieusement. L'Inde en fait beaucoup. » Le président du Brésil a tweeté: «Ce samedi, en contact avec le Premier ministre indien, @narendramodi, j'ai demandé un soutien dans la continuité de l'approvisionnement en intrants pharmaceutiques pour la production d'hydroxychloroquine. Nous n'épargnerons aucun effort pour sauver des vies. » COVID-19: Saarc nations among 30 asking India to remove export ban on key drug (la Saarc demande à l'Inde de lever l’interdiction d'exporter le médicament clé) : https://economictimes.indiatimes.com/news/international/world-news/covid-19-saarc-nations-among-30-asking-india-to-remove-export-ban-on-key-drug/articleshow/75016370.cms India, which is one of the largest producers of the drug that is used to treat malaria and knee pains, exports around $50 million of the medicine annually.
  10. Il y a quelques jours, un député indien a accusé la Chine d'être responsable de cette attaque biologique contre les démocraties. Par ailleurs, des industriels songent à relocaliser leurs productions en Europe (E.U.) ou proche de l'Europe et de quitter la Chine progressivement. Il y a pas mal d'articles journaux et de reportage TV sur la relocalisation en ce moment. Je pense que ce sera difficile, car l’appétit du gain et la main-d’œuvre bon marché sont des facteurs non négligeables. Et que finalement, c'est le pognon qui l'emportera au détriment des intérêts nationaux et sécuritaires (business is business). En ce moment, l'Allemagne fait appel à des travailleurs saisonniers des pays de l'Est malgré le coronavirus. Cela me fait penser cyniquement qu'il vaut mieux sacrifier des étrangers que des habitants nationaux.
  11. Le chef de l'ISKP, Aslam Farooqui (Pakistanais), qui est le commanditaire de l'attaque de Kaboul à Gurudwara, a été arrêté avec 20 autres personnes. https://zeenews.india.com/india/iskp-chief-who-plotted-kabul-gurudwara-attack-arrested-with-20-others-2273991.html Kabul: Leader of Islamic State Khorasan Province (ISKP) Aslam Farooqui along with 20 others were on Saturday (April 4) arrested by on Saturday (April 4) on charges of planning the March 25 Kabul Gurdwara attack. The ISKP had claimed responsibility for the attack, which killed 27 Sikhs, on the gurdwara at the Shor Bazaar area in the Afghan capital. Il aurait mieux fallu le tuer ainsi que les autres ! Car je crains que les Talibans et l'ISI pakistanais essayent de le libérer par une opération spéciale ou prendre des gens en otage pour demander sa libération.
  12. Donald Trump demande de l'aide à l'Inde concernant l'hydroxychloroquine : Donald Trump Requests PM Modi To Release Anti-Malarial Drug To Fight COVID-19 https://www.ndtv.com/india-news/donald-trump-requested-pm-modi-to-release-us-order-of-hydroxychloroquine-stockpile-2206295 Coronavirus: "India makes a lot of it. They need a lot too for their billion-plus people. The hydroxychloroquine, the anti-malaria drug will be released through the Strategic National Stockpile for treatment," Donald Trump said. https://www.ndtv.com/video/news/news/donald-trump-requests-pm-modi-to-release-anti-malarial-drug-to-fight-covid-19-544753?t=61 Le Premier ministre Narendra Modi a déclaré sur Twitter: "Nous avons eu une longue conversation téléphonique avec le Président @realDonaldTrump. Nous avons eu une bonne discussion et avons convenu de déployer toute la force du partenariat indo-américain pour lutter contre COVID-19." Le Secrétaire d'État américain Michael Pompeo a eu des entretiens avec le Ministre des Affaires extérieures S Jaishankar sur l'importance d'une coopération étroite et continue entre les États-Unis et l'Inde pour lutter contre le coronavirus en renforçant les chaînes d'approvisionnement pharmaceutique mondiales.
  13. Ceci est marrant : Pakistani & Turkish soldiers near the indian border could be another headache for New-Delhi ? https://eurasiantimes.com/pakistani-turkish-soldiers-near-the-indian-border-could-be-another-headache-for-new-delhi/ Erdogan veut défier l'Inde ... ça date du 29 février 2020 l'article. Un autre article (7 mars 2020) : https://thediplomat.com/2020/03/indias-quiet-responses-against-turkeys-diplomatic-offensive/ Turkey is also one of the few countries (along with Malaysia and China) that supports Pakistan at the Financial Action Task Force (FATF), allowing Pakistan to escape being placed on FATF blacklist for terror funding. La Turquie avec la Chine et la Malaisie soutiennent le Pakistan au sein du Groupe d'action financière (GAFI) permettant au Pakistan d'échapper à son inscription sur la liste noire du GAFI pour le financement du terrorisme. Prime Minister Narendra Modi responded by holding meetings with the president of Cyprus and prime ministers of Armenia and Greece on the sidelines of the UNGA. All of these states have various disputes with Turkey. Le Premier ministre Narendra Modi a répondu en tenant des réunions avec le Président de Chypre, les Premiers ministres de l'Arménie et de la Grèce en marge de l'Assemblée générale des Nations Unies. Tous ces États ont divers différends avec la Turquie. Recently when Erdogan again raised the issue of Kashmir during his visit to Pakistan, India responded by issuing a strong demarche to Turkey’s envoy to India, stating that Turkey should not interfere in India’s internal matters. (Pas d'ingérence intérieure en Inde) Parfois, je me demande si on ne devrait pas aider et armer les Kurdes, ils sont de langue "Indo-européen" par rapport aux Turques (venant de Mongolie et d'Asie centrale) qui soutiennent les djihadistes, terroristes, intégristes, font du chantage avec l'OTAN et l'E.U.
  14. Comment ça se fait que le dépistage ne soit pas gratuit voire obligatoire ?! Car, pour certaines personnes en difficulté financière, ça ne doit pas tellement les inciter à se présenter.
  15. Ne sois pas trop condescendant, sardonique, suffisant, ... Une fois la crise terminée, on verra des pays agir autrement ! Certes, la Chine a donné une leçon aux démocraties de sa gestion autoritaire vis-à-vis de son peuple pour contrer une épidémie et de faire de la propagande nationaliste de charité aux pays faibles et démunis (pays en voie de développement + certains pays de l'E.U.) pour avoir leur soutien diplomatique à l'ONU voire d'expansionnisme à travers le monde (économique et territorial). Il y a toujours des dommages collatéraux, ... L''E.U. et d'autres pays à travers le monde dépendent trop de la Chine qui a ruiné leurs économies locales en achetant chinois ou délocaliser en Chine. Maintenant, ils vont réfléchir autrement après la crise ! Comme disent certains experts : "on ferme sa gueule diplomatiquement, car on a besoin de leur aide de façon urgente et après on verra !"