capmat

Members
  • Content Count

    1,282
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

capmat last won the day on October 27 2018

capmat had the most liked content!

Community Reputation

749 Excellent

About capmat

  • Rank
    Vétéran

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

1,775 profile views
  1. Tel que tu décris "l'Etat Fort" je suppose que tu fais allusion à la nécessité d'un pouvoir vertical. En Afrique, la liste des chefs d'état assassinés par "leurs gardes du corps" est déjà bien longue.... Arrivé au pouvoir, le premier souci d'un chef d'état Africain est de veiller a limer les crocs de son armée afin qu'elle ne soit utilisée en priorité a le renverser. Cette même armée n'aura pas la cohésion nécessaire pour s'opposer avec succès a la première bande de "terroristes" qui viendra la dépouiller de ses armements au prix du massacre de ceux qui résistent. Alors, pactiser avec le diable ? ....on voit bien que la tentation existe au niveau de certains pouvoirs et cela est une surenchère vers la faiblesse.
  2. Les richesses sont dans et sur le sol. Pour mettre ces richesses en valeur, il faut des investissements. Les investisseurs ne viennent qu'avec l'assurance d'une stabilité. La stabilité s'obtient par l'asphyxie progressive des mécanismes de prédation. Comme tu le signale, la prédation est issue pour une part des structures de souveraineté. La réaction contre la prédation souveraine se finance par d'autres prédations auquel s'ajoute une surenchère de violences. La forme exponentiel du mécanisme engendre l'émigration avec bien sûr la "justification" du refuge politique. Cette énergie migratoire est captée par des mécanismes de prédation dont l'intérêt est d'amplifier le phénomène pour en accroitre la rentabilité. C'est à la racine géographique du mécanisme qu'il faut défendre la stabilisation avant que la contagion "déstabilisante" ne sature les capacités d'absorption "Européennes". Il me semble que c'est ce que nous avons commencé a faire avec "Serval" prolongé de "Barkhane". C'est une opération de longue haleine. Mais il faut savoir en observer les fruits : depuis 2013, une puissante progression du développement des ports Africains est nettement visible. Il faut maintenant que cette progression remonte à l'intérieur des terres.
  3. Il y a dans ton énoncé une monumentale erreur : .... "vont pousser une partie de la population africaine à migrer au nord, vers les richesses." Les richesses sont en Afrique. Si on prend l'exemple du "Congo Démocratique", il y a dans son sol tout les composants du tableau de Mendeleïev. Ce qui attire les populations vers l'Europe c'est la maturité de son organisation sociale.
  4. capmat

    Achat suisse

    Si cela pouvait orienter le choix des suisses, la manoeuvre serait plutôt habile....
  5. capmat

    LUFTWAFFE

    La Luftwaffe a une base d'entrainement pour ses Tornado à Goose Bay dans le Labrador au Canada. Dans la dureté climatique et l'apparence le Nord Canada et le Nord Russie sont semblables. Le choix du F18 "dernier carat" pourrait signifier une mutualisation des outils périphériques a l'exploitation de ces appareils avec les canadiens si leur choix va dans ce sens.
  6. Si on veut établir une comparaison écologique entre divers modes de transports il faut acter que l'avion est omni directionnel (sur 360°) avec un besoin d'infrastructures minimal : pas besoin de ponts ni de tunnels et pas besoin de couvrir des milliers d'hectares de terre qui ne produiront plus un grain de blé, et amputer des forêts pour établir des routes ou des voies ferrés, et possibilité de franchir les mers. De même, les trajets avions sont les plus proches possibles de la ligne droite entre deux espaces a relier, il n'y a donc pratiquement pas de déchet sur trajectoire. Ensuite, les passagers pour affaires des avions de ligne dépendent économiquement des décisions des passagers des avions d'affaires plus statistiquement au sommet de la hiérarchie. (British Airways dit que statistiquement un vol d'avion d'affaires remplit trois vols de 747) Il arrive que du "personnel" se déplace en avion d'affaires quand le besoin a résoudre ne peut être satisfait par les avions de ligne.
  7. L'attaque a eu lieu a cinq heure du matin... pour intervenir, il faut être informé de l'attaque.... c'est probablement au niveau du dispositif d'alerte et de transmission qu'une faille se situe. La base aéroportuaire de N'Djamena et le Lac Tchad sont proches.
  8. Le monde de l'aviation d'affaires est devenu très vaste et très diversifié. Pour définir ce qu'on appelle "aviation d'affaires", le dénominateur commun pourrait être tout ce qui regroupe les vols non planifiés. Il y a un premier aspect dont il faut avoir conscience, c'est qu'on ne met pas dans le ciel un avion sans respecter un nombre important de conditions. Pour l'aviation de ligne, les vols sont planifiés et font l'objet d'accords entre les états qu'ils desservent en y ajoutant les états qu'ils survolent. Ces accords supposent un temps d'anticipation qui peut durer plusieurs mois. Pour l'aviation d'affaires qui concerne des vols non planifiés ce temps d'anticipation peut être compressé a une heure voir moins dans le cas de vols spéciaux qui englobent des vols sanitaires, de transports d'organes ou autres cas spéciaux. Dans la réalité, le délai de mise en vol après expression du besoin est rarement inférieure a deux heures tout simplement parce que l'équipage, le ou les passagers ou l'équipe spécialisée a transporter ou le fret en urgence, ont besoin d'un délai pour converger vers l'aéroport et l'avion. Les vols spécialisés urgents sont généralement pratiqués par des entreprises commerciales qui ont donc l'impératif d'équilibrer leur bilan, ce qui impose un plan de charge le mieux lissé possible au cours des douze mois de l'année. Donc ces entreprises commerciales doivent couvrir avec les mêmes avions une game de produits la plus diversifiée possible. Bien entendu les destinations concernées pour ces produits ne sont limitées que par la performance des avions et les contraintes réglementaires de gestion d'équipages, en dehors de ces limites la destination peut concerner le monde entier. Ensuite, viens la game purement affaires ou la rentabilité du vol est seulement conditionné par le niveau d'enjeux du déplacement. La, l'avion ou la flotte d'avions est au service des intérêts d'une entreprise. Au prix du vol, il faut substituer une autre notion qui est "le coût du temps utile sur la destination". Les personnes investies de hautes responsabilités ont un agenda très tendu, il existe des services de plusieurs personnes dont le rôle est de gérer l'agenda du "responsable" en évaluant les priorités, le niveau de maturité des dossiers a traiter, les niveaux de discrétion (donc de sécurité des personnes et des affaires a traiter) a ménager sur l'enchainement des déplacements et éventuellement prévoir les créneaux de temps suivants pour finaliser une affaire plus compliquée que prévue qui n'a pas pu être bouclée sur un précédent déplacement.....etc... Tout vol est soumis a plan de vol. Pour les vols planifiés (aviation de ligne) il s'agit de plan de vol répétitif selon le programme établi. Pour les vols non planifiés, il s'agit d'un plan de vol circonstancié avec autorisation de vol préalable si exigé par un ou plusieurs états survolés. Ces plans de vols sont introduits dans une base de donnée mondiale afin de ménager la compatibilité des créneaux d'espaces disponibles pour le passage des vols concernés. C'est a partir de cette base de donnée que peuvent être détectés les vols "intrus". Une carte du ciel et de ses usagés pour un lieu, une date et un horaire défini peut être établie et mise a jour en permanence a partir de cette base de donnée. Je suppose que c'est a partir de cette possibilité que les frégates de défense aériennes discriminent les vols suspects.
  9. Absolument ! Le choix d'un avion de combat est structurant pour plusieurs dizaines d'année. L'avion n'est qu'un maillon d'une longue chaine de moyens et procède d'engagements stratégiques étroits avec le fournisseur.
  10. Arpa veut aller un peu trop vite. L'intérêt premier me semblerait être une desserte plus aisée de Clipperton par un moyen plus rapide que le navire, sans oublier que l'accostage de Clipperton est compliqué par une barrière de corail, qui restreint l'accès aux plages par flotteurs de petite taille et faible tirant d'eau. Est-ce que l'idée d'accès de A400M sur Clipperton serait complètement déconnante ? Pas évidemment si l'objectif se justifie par une convergence d'intérêts. Durant la seconde guerre mondiale les USA ont installé une piste pour avion sur Clipperton et y ont positionné un stock de munition. Le commandant Cousteau a plusieurs fois fait atterrir son Catalina sur la piste de Clipperton. (video sur you tube). De la a envisager une escale de transit vers la Polynésie, ce n'est pas interdit, mais il y aurait une longue progressivité si le besoin s'avérait justifié.
  11. Les riverains de "la Mer de Chine" qui sont en train de se faire dévorer leur ZEE par la Chine sont le Viet Nam, les Philippines, la Malaisie et l'Indonésie. L'addition de leurs populations totalise 410 millions d'habitants. Si ils achètent du matériel de défense Américain, cela ressemble a l'évidence un parti-pris ouvertement contre la Chine. Si ils achètent du matériel de défense issue d'un pays Européen, le choix parait plus neutre mais n'en reste pas moins crédible si il s'agit d'un matériel de qualité... L'huile de palme dans le contexte de tensions régionales émergentes est a situer en considération secondaire.
  12. Orthodromie (trajet le plus court) Papeete-Paris : 15 712 Km Orthodromie Paris-Nouméa : 16 679 km Les vols vers L'Est ont généralement les vents favorables.
  13. Les Pays Bas disposent de six îles dans les Caraïbes dont Saint Martin partagée avec la France. Mais la "pépite" est l'île de Curaçao, avec plusieurs ports naturels dont le Port de Willemstad avec raffinerie géante, le premier chantier naval d'Amérique centrale (Damen) et une logistique adaptée aux travaux off shore et pose de cables sous-marins. Willemstade est le relais gouvernemental auprès de autres îles des Pays Bas dans les Caraïbes. Sur le trajet Pays Bas-Curaçao les sous marins a propulsion classique disposent d'un "relai de poste" dans l'île de Terceira aux Açores avec la Base Aérienne OTAN de Lajes a proximité.
  14. Merci g4lly Un futur PATMAR Européen tiendra compte des RETEX du P-8 avec ses évolutions successives....
  15. Il suffis d'attendre, l'annonce concernant le nouveau Falcon est prévue pour cette année...peut être pour Farnborough...