Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

capmat

Members
  • Posts

    4,053
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    11

capmat last won the day on November 17 2021

capmat had the most liked content!

Reputation

4,820 Excellent

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

10,537 profile views
  1. L'armée suisse a pour principale caractéristique qu'elle n'est pas destinée a faire la guerre, les champs de bataille suisses se déroulent dans des domaines différents du champs militaire. Cependant, il est utile de rester connecté au monde de l'industrie de défense sous peine de perdre des capteurs essentiels du monde réel. Le club F35 couvre un champs large.....et nécessite un fort volume de circulations financières.....ça, c'est bon, bon, bon !
  2. capmat

    bonjour

    Un forum c'est comme un miroir, il te renvoie l'image que tu lui présentes. C'est peut être la source de ta réticence.
  3. L'Argentine se retrouverait, via l'OTAN, une alliée du Royaume Uni dont dépendent les Falkland (ou Malvinas).... D'autre part, le détroit de Magellan deviendrait un passage "OTAN". L'Argentine et le Chili sont les meilleures passerelles pour l'accès au continent Antarctique.....mais les zones revendiquées par le Chili, par l'Argentine et par le Royaume Uni en Antarctique sont superposées, sujet de fâcheries...
  4. https://theloadstar.com/bottlenecks-and-price-hikes-as-airlines-now-avoid-iran-airspace/
  5. https://splash247.com/seoul-studies-nuclear-potential-for-ships/ L'Institut coréen de recherche sur les navires et l'ingénierie océanique (KRISO), géré par l'État, étudie le développement de technologies de base pour les navires propulsés par de petits réacteurs modulaires (SMR) et les plates-formes flottantes de production d'énergie SMR dans le cadre d'un programme de R&D de quatre ans. KRISO a déclaré hier qu'il développerait des technologies de base pour les navires propulsés par SMR, y compris une conception conceptuelle d'un navire propulsé par SMR et le développement d'un cadre pour l'analyse intégrée de la sécurité de l'énergie nucléaire des navires, ainsi que la conception de propulseurs et la conception conceptuelle de systèmes de propulsion pour les navires propulsés par SMR. De plus, KRISO concevra une plate-forme flottante de production d’électricité SMR. Les entreprises sud-coréennes s'intéressent à la propulsion nucléaire. Le plus grand constructeur naval du pays fait partie de l'Organisation maritime pour l'énergie nucléaire (NEMO), récemment créée, qui vise à aider les régulateurs nucléaires et maritimes à élaborer des normes et des règles appropriées pour le déploiement, l'exploitation et le déclassement de l'énergie nucléaire flottante.
  6. Boeing ne parvient plus a livrer sa production de B777F pour des raisons conjoncturelles https://theloadstar.com/airfreight-demand-grows-but-777f-production-logjam-hobbles-capacity/ L’incapacité de Boeing à livrer de nouveaux avions-cargos 777-200 restreint la capacité des transporteurs à répondre à la forte demande, en particulier sur le marché transpacifique. Et les conversions en cargo sont également entravées, en raison de la demande croissante de passagers. Les malheurs de Boeing se sont étendus de ses lignes 737 et 787 au segment des avions cargo 777. Elle a produit six 777-200F en mars, mais aucun n’a pu être livré et ils ont rejoint cinq autres assis dans les installations de Boeing à Everett, en attente de moteurs. Les 11 « planeurs » (comme on appelle les avions sans moteur) ne sont pas la faute de Boeing, a déclaré Stan Wraight, président et PDG de la société de conseil et de formation en aviation stratégique SASIWORLD. Ils sont le résultat des efforts du constructeur GE pour accélérer la production de moteurs, qui a été paralysée par des pénuries persistantes de main-d’œuvre et de pièces détachées. "Une révision d'un moteur prend 90 jours, mais il faut un an pour obtenir un créneau", a-t-il déclaré. Le problème a été exacerbé par le fait que les compagnies aériennes ont reporté les travaux de maintenance pendant la pandémie, alors que les réserves de trésorerie étaient faibles, a ajouté M. Wraight, ajoutant que la pression supplémentaire sur le secteur des moteurs provenait de problèmes avec les moteurs Pratt & Whitney qui devaient être remplacés. Boeing n'a livré aucun avion cargo 777 au premier trimestre, au grand dam des compagnies aériennes et des expéditeurs. La demande de fret aérien s’est remise du marasme de 2023 et a affiché une croissance à deux chiffres ces derniers mois. Les tonnes-km de fret (CTK) ont augmenté de 11 % sur un an en décembre, de 18,1 % en janvier et de 11,9 % en février, selon les statistiques de l'IATA. Pour les deux premiers mois de l'année, ils ont augmenté de 15 %, a noté Tom Crabtree, directeur général du commerce et des transports. Cette croissance a été largement tirée par l’essor du commerce électronique, notamment de l’Asie vers l’Amérique du Nord, qui est précisément le secteur où la capacité de stockage n’a pas connu la croissance à deux chiffres observée ailleurs. Les vols directs des compagnies aériennes américaines et chinoises entre leurs marchés nationaux respectifs sont encore bien inférieurs à leur niveau d'avant la pandémie, ce qui signifie que de gros gros-porteurs sont nécessaires pour fournir le transport nécessaire, a souligné M. Crabtree. "Le fait que Boeing ne livre pas cinq ou six avions [B777] en janvier est un problème", a-t-il déclaré. Les goulets d'étranglement en matière de capacité se manifestent au niveau des prix : les tarifs du fret aérien de la Chine vers l'Amérique du Nord et l'Europe sont bien supérieurs aux niveaux habituels en dehors des périodes de pointe, a observé Freightos dans sa mise à jour hebdomadaire d'hier. La situation est quelque peu ironique, à la lumière des décisions de transporteurs comme Air Canada, LATAM et Cargojet d'annuler leurs commandes de 777 avions cargo, et du retrait des cargos des flottes de FedEx et d'Amazon. Ces dernières semaines, le nombre de cargos 767 cloués au sol a considérablement augmenté, mais ils ne sont pas viables pour les opérations transpacifiques, a expliqué M. Wraight. Et il n’y a aucun espoir que les 777 convertis apportent un soulagement au marché à court terme. Le marché dynamique du voyage pousse les compagnies aériennes à se ruer sur les avions, ce qui a poussé les valeurs résiduelles de ceux qui pourraient être convertis en configuration tout-cargo dans la stratosphère et a laissé les spécialistes de la conversion et leurs clients sans matière première. Les sociétés de location d’avions ont perdu tout intérêt pour les conversions. Dans le segment des 737-800, les compagnies sont désormais tentées de retirer les moteurs des candidats à la conversion et de les louer aux transporteurs de passagers, a noté M. Crabtree. Et dans le domaine des 777, la demande d’avions de passagers a été intensifiée par les retards dans la production du 777X par Boeing, tandis que la production du 777-300 s’est arrêtée il y a quelque temps. Le plus jeune 777-300ER en service a été construit il y a plus de deux ans, a souligné M. Crabtree.
  7. ll est vraisemblable que les USA réduiront progressivement leur participation majoritaire dans l'OTAN, jusqu'au jour ou la proportion de leur participation ne pourra plus justifier leur ascendant sur le commandement. D'ici à ce point de bascule, il faut organiser un tuîlage vers des capacités de substitution en scénarie progressifs. Dans cette sage démarche, je ne vois pas de perte de souveraineté, bien au contraire.
  8. Rien n'est tranché, tout reste en demi teinte. Ce n'est pas la France qui a fait une croix sur le Mali, c'est une junte issue d'un coup d'état qui se prévaut de la voie du Mali pour débrancher la France.....l'histoire est cyclique. L'Algérie a vue sa candidature pour les BRICS rejetée par ses "plus chers alliés" apparents. Les jeux restent très ouverts.
  9. Bien sûr que ça nous concerne !!!!! Les Émirats arabes unis ont obtenu la concession du nouveau port de Dakar.......en remontant la côte Atlantique vers le Nord, les concessions pour les ports de Nouakchott (Mauritanie), Dakhla (Sahara occidental-Maroc) restent a affirmer.....(éventuellement aussi le port de Nouadhibou en Mauritanie) Entre Dakar et Agadir, la côte africaine est la plus riche du monde en réserve halieutique. Les pêches espagnoles et françaises sont très puissamment impliquées sur les côtes africaine en Atlantique et en Océan Indien. Entre Lagos au Nigéria et le Maroc, un gazoduc immergé longeant la côte est en construction. Initialement, ce gazoduc devait rejoindre directement l'Algérie a partir du Nigeria en traversant le Sahel.....finalement le Hub Gazier pour desservir l'Europe via l'Espagne sera au Maroc.... Le nouveau port de Dakhla en construction est supposé offrir aux pays du Sahel un accès vers l'Atlantique, en passant par l'Ouest plutôt que par le Sud. Seuls le Maroc, l'Espagne et la France disposent d'une côte maritime en Atlantic et en Méditerranée. Le Maroc et l'Espagne (un peu le Royaume Uni) sont les riverains du détroit de Gibraltar. Il ne faut pas oublier les réseaux de câbles fibre optique sous marins qui entourent l'Afrique, desservant chaque pays riverains et dont les connexions européennes aboutissent majoritairement à Marseille.... Ne pas oublier que le Maroc sera un jour client de sous marins.
  10. Que savons nous de la perception que la Pologne a d'elle même en tant que puissance maritime ? Est-ce que la puissance maritime polonaise se projettera hors de la Mer Baltique avec ses sous marins ? En cas de projection de la marine polonaise hors de la Mer Baltique, quels seront ses alliés proches pour lui prêter assistance et lui fournir des bases d'appui couvrant les surfaces maritimes ciblées par la Pologne ? Bien sûr, il y a l'OTAN.....mais les soumissionnaires pour fournir des sous marins sont des concurrents membres de l'OTAN. Appartenir à l'Otan n'est probablement pas un critère suffisant pour être choisi comme fournisseur de sous marins pour la Pologne. Un allié pouvant collaborer sur la plus grande surface maritime couverte apporterait évidement un supplément d'avantages déterminant.
  11. Ocea complète son porte feuille de clients régionaux, le voisin du Guyana, le Surinam a déjà acquit trois patrouilleurs auprès d'Ocea : https://www.meretmarine.com/fr/defense/ocea-acheve-un-patrouilleur-pour-le-surinam
  12. La sous question c'est : des armements pour se défendre de qui ?................ou pour participer à quelle coalition ?
  13. Il me semble que l'éventuel choix d'armement de la Serbie dépend surtout de considérations géopolitiques. La Serbie se trouve de plus en plus encapsulé dans l'UE et dans l'OTAN. Et il y a un pays européen dont le catalogue d'armements performants est le plus complet parmi tout les autres.
  14. Ce qui détermine le choix du profile de navire, c'est à quoi ils vont servir ?
×
×
  • Create New...