Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

capmat

Members
  • Posts

    3,484
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    11

capmat last won the day on November 17 2021

capmat had the most liked content!

Reputation

3,888 Excellent

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

7,922 profile views
  1. Avec le temps de formation et la structuration nécessaire du dispositif opérant, ce serait prêt pour le temps du deuxième successeur du Tsar Poutine
  2. On ne rêve pas, on bavarde Qu'aurions nous a donner.......tout de suite ?
  3. L'Ukraine est une case de l'échiquier. Quand un pion bouge, il faut reconsidérer les possibilités nouvelles des coups suivants.....c'est une situation dynamique. Tes affirmations peuvent avoir une apparence de réalité mais à très court terme. Evidemment, faire coïncider les espaces de temps de la dynamique des enjeux avec les cycles de réalisation d'un contrat du type Rafale, cela parait iréaliste........mais tout évolue. Sur la ligne des fronts la question qui se pose déjà c'est le Rafale...ou quoi d'autre ? Et on revient toujours sur la même rengaine qui est le (ou les) "quoi d'autre"........ou le Rafale. Les "quoi d'autre" étant soumis aux mêmes problématiques de délai de réalisation que les contrats Rafale..........avec une petite nuance concernant les réserves potentielles d'avions d'occasion (ou de stock d'armes et de munitions) des "quoi d'autre" des USA.
  4. Euh.......ce qui est possiblement exact un jour peut être exactement le contraire le lendemain......le mode affirmatif me semble inopportun, voir imprudent.
  5. Nous sommes dans une phase transitoire de recomposition de nos capacités d'actions....on ne peut pas avoir tout en cohérence et tout en même temps.
  6. http://www.gcmap.com/mapui?P=waw-icn Il faut regarder le monde..........vu de Washington.......là ou se prennent les décisions concernant l'attitude a tenir face au bloc des pouvoirs verticaux de l'île monde. (Fédération de Russie-Chine....Corée du Nord) Pologne : entre l'Allemagne, ancienne puissance de "l'axe" et la Biélorussie............... interland entre la communauté européenne et la Fédération de Russie, Corée du Sud: entre le Japon, ancienne puissance de "l'axe" et la Corée du Nord..........interland entre la zone d'influence des USA en Asie et la Chine-Fédération de Russie.
  7. Le cas du Hawkeyes est trop spécifique. Le Hawkeyes restera le Hawkeyes jusqu'a sa relève par un drone. Eventuellement une mutualisation du porteur avec un ravitailleur embarqué........mais ça dépasse largement le champs de mes compétences, donc j'ai pas d'avis sur ces points. En ce qui concerne un type d'avion commun pour les missions de patrouilleur maritime et AWACS, ça me semble probablement compatible........ L'A321XLR serait probablement un bon candidat....ou un mix A320-A321XLR. Les ATR me semblent hors sujet. Quelque soit l'avion "idéal", il restera la question d'une maitrise d'oeuvre solide, c'est a dire avec des délais et devis tenus en respectant les performances contractuelles......
  8. C'est exactement ce que je vois arriver avec un multi partage des "vecteurs annexes" avec d'autres types de système de mission.
  9. Tout a fait d'accord avec ton point de vue.....mais pour "la masse critique" je pense au futur.........qui commence aujourd'hui.
  10. Yes Sir ! Incontestablement, le noyau centrale de la lutte anti sous marine en France c'est Thales. Sur les avions de combat, Dassault est le maître de la grande couture pour la France. Sur les avions de missions, c'est plutôt le rôle d'assembleur qui domine : on assemble un produit final à base de Falcon et d'éléments de missions....le tout incontestablement d'excellente facture.....reste a réussir l'assemblage. A ce qu'il me semble, c'est que pour durer, Dassault doit améliorer sa masse critique en renforçant sa gamme de produits. Concernant le PATMAR à base de Falcon 10X, ce n'est pas tant à l'avion en tant que tel auquel je pense mais plutôt à l'outil industriel engendré par cet avion.
  11. Je l'ai déjà précisé : pour moi, une solution PATMAR à base d'Airbus me convient. Mais il faut peut-être regarder un peu plus vers l'avenir. Je ne vois pas Airbus en danger compte tenu de son éclatant succès dans les avions civils sur l'ensemble de la planète. Par contre, l'exceptionnel potentiel de connaissances et d'expériences qui gravite autour du maître d'oeuvre Dassault doit être préservé et renforcé. Si nous perdons l'acquit "Dassault", c'est la rivière sans retour......vers le déclin.
  12. Quand il y a passage de frontière, le plan de vol est obligatoire.
  13. C'est bien vu ! Mais parler de "marché" concernant le monde de "la défense" ne me semble pas adapté. Peut être faudrait-il privilégier le potentiel de compétences et d'expériences de "l'offrant" vis a vis du potentiel d'autonomie des "demandeurs" ? Peut on parler de "marché" quand celui ci est de toute façon captif des USA, comme nous le constatons en Europe...et ailleurs ? Il faut donc disposer d'un potentiel de connaissances et d'expériences reconnus pour pouvoir affirmer être en mesure de remonter le courant de soumission "du marché". Dassault est un des rares a pouvoir prétendre disposer de ce potentiel. D'ou ma conviction qu'il faut encourager le développement d'une division des avions de missions au sein de Dassault pour ne pas perdre ce capital d'expériences et de connaissances mais plutôt continuer de le développer et le renforcer pour le maintient de notre capacité de souveraineté.
  14. Il y a une dérive dans les causes du problème, prolongée naturellement par une dérive dans les commentaires médiatiques. Au départ, vraisemblablement, un détenteur d'une licence de pilote privé. La moyenne annuelle d'heures de vol des détenteurs de ce type de licence tourne probablement autour de 17 heures......(c'est peut être pire) Location d'un avion à un pilote privé qui se trouve être une "personnalité de haut rang" du monde politique....et donc avec une haute influence sur beaucoup de dossiers. Je suppose que l'entité de location de l'avion dispose d'un contrôle de l'expérience récente dans le pilotage et de la navigation du candidat à la location. A mon humble avis "la faille" de cette histoire se situe à ce niveau.....et tout découle de cette faille. En soit, l'incident n'est pas "grave", il n'y a pas mort homme.....mais la faille pourrait continuer de s'élargir.....et c'est au niveau du contrôle périodique des connaissances et de l'expérience récente qu'il faut réagir.......mais je ne suis pas une autorité de l'aviation civile suisse. C'est a eux d'évaluer le "problème" et de prendre les mesures qui semblent s'imposer.
×
×
  • Create New...