Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

capmat

Members
  • Posts

    3,579
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    11

Everything posted by capmat

  1. Si ce drone monte à 50 000 pieds avec des hélices, j'avoue qu'il fera mon admiration.... 50 000 pieds avec quelle charge et pendant combien de temps ?
  2. Le dernier 747-8 vient d'être produit et livré. A partir de 2027 tout les 747 qui ne sont pas du dernier model 747-8 seront hors normes anti-pollution. Les 747 ne sont plus économiquement rentables face aux 777 cargos et le seront encore moins face aux A350 cargos et futurs 777X cargos. Dans les avions passagers adaptés à la fonction cargo, le 747 est le dernier a pouvoir être chargé dans l'axe du fuselage par "le nez" c'est a dire adapté aux charges longues. Avion de "transport stratégique" suppose un chargement dans l'axe du fuselage, par rampe intégrée à l'avion et avec une charge au mètre carré de planché plus importante que celle des avions passagers adaptés cargo. Cela a pour conséquence qu'un avion de "transport stratégique" a une masse de structure pour la tonne transportée supérieure a celle d'un avion passager adapté cargo. Évidemment cette différence se retrouve sur le coût d'exploitation, ce qui veut dire que l'usage d'un avion de "transport stratégique" sur le marché civil aura son surcoût justifié seulement sur les charges "hors gabarit" en dimension et masses volumique. Donc un volume de marché limité.
  3. Tout d'abord, il me faut préciser que ce que je nomme "avion de transport stratégique" cela désigne des avions de la catégorie du C5M, de l'A124 ou du C17. Ces avions ne sont qu'une fraction de l'ensemble "transport stratégique". Quand j'évoque une exploitation mixte, civile-militaire, c'est pour résoudre une équation compliquée du fait qu'un programme "d'avion géant cargo stratégique" représente un très lourd investissement a consacrer pour un besoin quantitativement restreint si il se limite à l'usage "militaire". Même en additionnant l'usage militaire à l'usage civil, cela ne représente pas une série importante compte tenue de sa spécialisation "stratégique" a comparer a des cellules d'avions de transport de passagers adaptées a un usage purement cargo. Après, pour les autres catégories d'avions "de missions" qu'un choix soit fait ou non d'une mutualisation civile-militaire, cela entre encore dans des choix de solutions pour entrer dans des budgets contraints en proportion des besoins.
  4. Je ne prêche pas pour un model 100% privé et de plus privé au titre de qui ? Les avions de "transport stratégique", au sein des armées, sont encore aujourd'hui une exclusivité des USA pour leur conception et production......mais ces mêmes avions ne sont plus en production. Après la fin de l'URSS, un volume d'Antonov 124, conçus pour le transport stratégique, se sont trouvés sur le marché de l'affrètement pour récolter des dollars plutôt que de pourrir sur leur parking. C'était une opportunité imprévue....dont les armées occidentales ont profité, mais en pourcentage d'affrètement bien plus faible que le marché du fret civil qui répond à l'offre et la demande et génère des profits. L'argent récolté par les Antonov 124 n'a apparement pas été affecté à l'amortissement du matériel payé sur budgets de défense ni au financement des programmes suivants....... Cependant l'opportunité "A124" a mis en lumière une possibilité d'amortir en grande partie un programme extrêmement onéreux en développement et immobilisation tout en se réservant le pourcentage nécessaire d'affrètements pour les besoins stratégiques des états. Cette situation "imprévue" démontre que le modèle d'exploitation mixte d'un avion développé (en concertation) pour des besoins stratégiques, correspond aussi a des problématiques de la demande du marché commerciale.....tout le monde devrait y trouver son compte.
  5. Te souviens-tu du blocus de Berlin ?.....de la guerre du Kippour ?
  6. En Europe, le secteur du cargo aérien est en train d'être pris en main par les géants du shipping. Ces géants ont une présence mondiale et sont donc précurseurs dans la connaissance des événements a venir. Si un nouveau model de "transport stratégique" s'avère nécessaire, ce sont ces géants mondiaux qui initieront sa programmation et sa réalisation. Je ne crois pas au model d'un "transport stratégique" purement militaire condamné a attendre sur des parkings la guerre suivante.
  7. Il y a un effet d'usure naturelle qui s'accroit mécaniquement et proportionnellement à cette usure. Il faut prendre en compte les pertes en aéronefs qui s'accompagne des pertes en équipages. Ensuite pour le maintient en condition opérationnelle il faut une logistique agile en fonction des mouvements des lignes de front, cette logistique subit elle même un effet d'usure tout aussi en progression croissante. Ensuite, les sorties aériennes n'ont de sens que si elles véhiculent des munitions et là encore, nous rencontrons l'effet d'usure sur les stocks et sur l'usure de leur logistique de même que sur l'usure de la logistique de la logistique......
  8. Il ne faut pas perdre de vue que CMA CGM a son siège social à Marseille et qu'il exploite des terminaux conteneurs et automobiles (avec l'intégration de GEFCO) dans les Ports de Marseille-ville et de Fos-sur-Mer. (l'entité "Port de Marseille" regroupe Marseille, Port de Bouc et Fos-sur-Mer) Les déchets de la ville de Marseille sont "traités" sur le port de Fos-sur-Mer avec une liaison ferroviaire dédiée entre Marseille et Fos. Il faut donc trouver une transformation utile pour ces déchets (en dehors de les brûler). J'attire votre attention sur le phénomène de ville état.....comme Singapour et Hong Kong : imaginez le volume de déchets !!! ......ces villes états sont aussi et avant tout des ports et dans ces cas la notion de biogaz me semble adaptée. Il en va de même pour les zones a forte densité de population. Concernant les nouveaux navires a mettre en service vers la Martinique et la Guadeloupe, il faudra aménager les tirants d'eau, les longueurs de quai mais aussi les surfaces d'entreposage pour traiter les transbordements, puisqu'il s'agit d'un axe majeur pour le développement économique de ces îles.... Tant que nous y sommes, il est intéressant de noter que sur ces îles le port et l'aéroport sont co-localisés et que ces deux types d'infrastructures ont un effet stimulant réciproque.......avec à venir des sources d'énergie complémentaire.
  9. Le biogaz....il faut le produire....et mettre en place ses structures de distribution....c'est le fond du sujet.
  10. Il n'y a pas d'exemple HS, il y a, selon les époques, des problèmes a résoudre. La première question qui se pose : est-ce que le transport aérien stratégique est encore nécessaire de nos jours ? Qu'est-ce que les avions cargos civils ne sont pas en mesure de satisfaire pour des besoins militaires ? La question vient sur le tapis a cause de la disparition visible et prévisible des Antonov 124 que plusieurs armées affrétaient pour combler leurs manques de matériels adaptés. Les C5 et C17 ne sont plus produits. Evidemment il reste encore du temps pour arriver en fin de potentiel des C5M et C17. Mais compte tenu du temps nécessaire pour définir et développer un nouveau programme, il est temps de s'y intéresser dès maintenant.
  11. J'ai cité "Manta" car il s'agissait de projeter rapidement des moyens vers N'Jaména pour peser contre une pénétration des "troupes" du Colonel Kadhafi au Nord du Tchad. N'Jaména est un bon exemple de difficultés logistiques pour l'époque : éloigné d'une côte maritime et donc d'un port,...... et l'aéroport de N'Jaména avait ses infrastructures en état insuffisant pour une monté en puissance proportionnée à la menace. Le point critique a résoudre était l'état de la réserve de carburant, pas uniquement pour les avions mais pour tout véhicule en général. Il fallait résoudre les conditions logistiques de la logistique !!!!!!!! De plus la piste de l'aéroport était trop étroite pour accueillir des gros quadriréacteurs..... Au début de "Manta", il a fallu transporter le carburant nécessaire à l'opération par avion.......le prix du litre de carburant rendu sur place a été exorbitant. Pour acheminer du carburant par la route à partir du port de Douala, il a fallu d'abord restaurer le bac flottant pour traverser le fleuve "Chari' (il n'y avait pas encore de pont) et les camions qui partaient de Douala arrivaient à moitié vide a N'Jaména car les chauffeurs de camion subissaient des assauts des populations le long de la route pour obtenir du carburant.... Voila un véritable exemple de problème de logistique a résoudre pour une intervention en "urgence".
  12. C'est une question d'époque Anecdotique oui : c'est a dire un grand volume projeté en urgence vers un point devenu chaud intempestivement. Si ce point est en plus éloigné d'un port, il reste a souhaiter qu'il ne soit pas trop éloigné d'un aéroport...un vrai, avec réserve de carburant et grand parking. Tu te souviens peut être de l'opération "Manta" ?
  13. Nicaragua, membre de l'alliance Bolivarienne incluant le Vénézuela, Cuba, l'Equateur et la Bolivie........ Il y avait eu une énorme arnaque concernant un projet de "Canal du Nicaragua" à grand gabarit pour supplanter le Canal de Panama Notre Jean Luc national avait, dans son programme présidentiel précédent, la proposition de rejoindre l'alliance Bolivarienne au titre de notre présence continentale en Amérique du Sud par la Guyane...et les Antilles. Bien sûr, dans l'alliance Bolivarienne, il est hors de question de gifler un homme (si il n'est pas un opposant politique), c'est une alliance avec des valeurs !
  14. AB, je suppose qu'il s'agit d'Airbus, dispose de la première génération des Bélouga (5) avec encore du potentiel après l'introduction en service de la nouvelle génération "XL". Il y a évidemment un intérêt majeur pour Airbus de s'intéresser au marché du fret pour prendre une part significative des avions cargos où Boeing est largement dominant. Airbus vient de proposer en version cargo son best seller A350 qui sera disponible en sortie de chaîne à partir de mi 2025. Beaucoup d'avions ont été mis "en stand by" durant la pandémie, leur retour en service ne se produit qu'en partie du fait de la faillite économique, due au covid, de beaucoup de compagnies aériennes. Il y a en ce moment une forte demande de transformation d'avions passagers en avions cargos du fait de cette opportunité d'avions disponibles avec encore beaucoup de potentiel. Cette demande concerne plus précisément la série des A320, A321 et A330......assurant a Airbus un fond de commerce appréciable dans le secteur cargo. En y ajoutant la disponibilité à la demande de cinq "Bélouga" offrant un volume exceptionnel, Airbus élargi sa base d'interlocuteurs dans le secteur cargo.....et tant qu'a faire autant y ajouter la clientèle militaire pour qui il est évident qu'un programme de grand avion cargo (stratégique) est en train d'émerger impérativement.
  15. Energies renouvelables : application. https://www.journalmarinemarchande.eu/actualite/shipping/cma-cgm-des-unites-plus-grandes-et-plus-propres-pour-les-antilles-francaises
  16. Les "Beluga" sont conçu pour intégrer un segment de logistique dans un processus industriel à l'intérieur du même groupe. La solution "Beluga" dans le transport stratégique ne peut être qu'anecdotique en pis aller. Comme prévisible, la solution Antonov 124 est en voie de disparition......il y a donc un vrai sujet a résoudre concernant le transport logistique pour les Européens.
  17. Une "curiosité" pour nos outre mer : https://rci.fm/deuxiles/infos/Economie/Avec-Fly-Wi-la-compagnie-ETF-Airways-sinstalle-aux-Antilles
  18. Ou de le boire....a condition préalablement de le transformer en vodka.
  19. Achat de gaz à l'Ouest https://www.journalmarinemarchande.eu/filinfo/la-france-premiere-destination-du-gnl-americain-depuis-cinq-mois
  20. Si tout les C130H sont destinés aux opérations spéciales....alors la liste des "nouveaux aménagements" n'est pas définitive ou pas (encore ?) publiée.
  21. Oui, et l'indépendance par rapport à "Moscou" serait évidemment très appréciée........et pour cela, la condition serait la fin de l'embargo occidental sur l'Iran (fin de l'enfermement géographique des républiques d'Asie centrale)...Moscou n'y est pas favorable, Pékin y est très favorable.
  22. Tu es très en retard. J'en suis a me demander quand "les chinois" passeront l'écart des voies ferroviaires des républiques d'Asie centrale du standard 1520 mm (URSS) au standard 1435 mm qui a été adopté par la Chine et qui est aussi l'écartement standard en Iran....et en Turquie ..... 1520 mm concerne aussi l'écartement des voies ferrées dans les états Baltes et en Ukraine....ça pourrait bien changer prochainement.
×
×
  • Create New...