Lame

Members
  • Content Count

    787
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

305 Excellent

1 Follower

About Lame

  • Rank
    Connaisseur

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. La France n'a bien sûr pas de leçon à recevoir quand elle combat les jihadistes (Mali) ou fait comme tout le monde (Syrie, Lybie). Mais peut-on dire pour autant qu'elle assume la défense de l'Europe? Contre qui? Et peut-on vraiment dire qu'elle fait plus dans ce domaine que le groupe de Visengrad? Le sentiment que me laisse l'action de Macron en faveur d'un renforcement de l'autonomie de l'UE, c'est qu'il s'attendait à un rejet massif de ses propositions; ce n'est pas François Hollande non plus. En laissant les partenaires européens dirent non à un peu près tout, il a légitimé le développement de l'Initiative Européenne d'Intervention. Non seulement elle n'est pas moins critiquable que le Groupe de Visengrad mais il a été démontré que rien d'autre n'était réalisable dans l'immédiat. Je relève aussi que la création de l'IEI a concordé avec des propositions d'institutions fédérales spécifiques à la Zone Euro. Coïncidence?
  2. Pardonnez le dérangement, mais j'ai une question technique sur les radiers: Selon vous, est-il possible d'intégrer un radier à un porte-avion? Avec l'idée de se doter d'engins hybrides capables de servir à la fois d'engins de projection pour un assaut amphibie et d'aéroport pour des avions de transport embarqués tels des grumman C-2 greyhound ou équivalent.
  3. Lame

    Un nouveau

    Bienvenu Mandrier. On peut connaître le nom de l'institut si ce n'est pas un organisme des services secrets?
  4. Euh, SLT, je crois qu'Hirondelle fait référence à l'impression 3D, pas aux communications. Par contre, Hirondelle, vu le bruit du moteur, difficile d'en faire un usage civile même en attendant une version acceptable par les armées. Je reviens sur mon idée: Dans l'immédiat, est-il si important d'avoir un réacteur? Un moteur à hélice relativement peu bruyant, n'est-ce pas déjà du domaine du possible? Si oui, on peut trouver un usage militaire immédiat à un modèle à hélice: Suivant l'idée de Christophe38 (voir page 7), un commando peut utiliser des planches préalablement parachutées sur sa position de repli pour filer plus rapidement. Là, le manque de protection n'est plus un problème.
  5. Bienvenu, Alexbaba.
  6. C'est peut-être un peu exagéré vu que seul une partie de l'armée serait cybernétisée. Sans compter qu'une révolte, même de grande ampleur, n'engendre pas d'office un guerre civile ou un régime atroce. Plusieurs Etats occidentaux ont dû faire face à des soulèvements urbains ou à des mutineries d'une partie de l'armée et tout en rentré dans l'ordre. Ce qui est plus ennuyeux, c'est le dépassement technologique par des Etats rivaux ou hostiles. Là, c'est plus dangereux. D'où mon idée qu'on ne peut pas juste se contenter de faire comme si de rien n'était. Reste à savoir quel est la meilleur stratégie: créer des supersoldats (d'une façon ou d'une autre) ou des contre-mesures? Oui, mais étant Français, je me soucie plus du sort de l'Europe que de celui des USA. Peu m'importe que les USA finissent par être les "Indiens d'Amérique" des Chinois ou des Russes; c'est le problème des Américains. Je veux surtout que l'Europe ne subisse pas ce sort. Et, oui, je sais que c'est mal parti. Disons que l'asservissement par les cyborgs n'est pas une perspective plus riante que la transformation d'esclaves en skitarii.
  7. Oui effectivement mais la discussion sur les cryptomonnaies d'Etat, que je n'ai pas initié, n'est pas hors sujet non plus. Tu comprendras que je préférais avoir des réponses à mes questions sur les cryptomonnaies d'Etat plutôt que de passer des pages à débattre du fait qu'il y ait du cryptage ou non dans le bitcoin. Et pour cause: qui niera que c'est un effet "secondaire" du bitcoin? Comme je l'ai reconnu précédemment, autant je comprenais le but du bitcoin, autant je ne saisissais pas pourquoi il a incité les Etats à faire des cryptomonnaies. Merci à ceux qui ont éclairé ma lanterne. Oui je sais qu'il ne s'agit pas de cacher quoi que ce soit. Mais quel mot emploierais-tu, toi, à la place de "cryptage"?
  8. Ce n'est pas très clair. Les travers qui sont évoqués ici sont les excès d'une classe de particrates qui ont la bride sur le cou dès lors qu'ils sont élus. On est bien d'accord qu'ils ne vont pas se transformer en dirigeants éclairés juste parce que ce serait souhaitable dans les circonstances présentes. Donc je reformule la question: Quelles réformes pour que les autorités "les mêmes biais, les mêmes mauvaises façon de faire", mais pour que les citoyens changent de voie (ramasser les patates, etc...)? Il faut bien aborder le problème un jour puisqu'on ne peut éviter l'effondrement juste en énonçant des bonnes idées: il faut les mettre en oeuvre. Une fois encore, d'autres ont déjà leurs idées à ce sujet mais je doutes qu'elles aboutissent effectivement au bien des peuples. Je pense que ces idées-là aboutirait plutôt à exploiter les masses pour créer une endospore civilisationnelle au profit d'une élite dirigeante. Et quoi? La finalité de l'histoire, c'est que les masses y passeront en masse, puis se feront laminer par des colons sortis les uns de l'endospore des énarques, les autres de l'endospore des hommes de Davos?
  9. Oui, mais comme l'élite du PCC est mesquine et cruelle, elle risquerait d'organiser des safaris humains...avec des occidentaux dans le rôle de la biche. Je pense que c'est parce que la vie d'un fermier fait penser à celle d'un ouvrier du 19e siècle. Oui, j'avais compris que c'était une référence au travail agricole. Qui est nécessaire mais pénible. Donc qui ne s'impose pas aussi facilement que cela. Je ne doutes pas qu'une partie des citadins trouvent ou trouveront leur bonheur dans une vie de campagnards prosommateurs ou de simples fermiers. Je constate aussi que de plus en plus d'enfants de fermiers refusent de reprendre la ferme de leurs parents parce qu'ils ne veulent pas de leur vie. Combien finissent par se rétracter et devenir fermier finalement? J'espère que cette remarque ne me visait pas parce que je n'ai accusé personne de vouloir instaurer le stalinisme ou le maoïsme.
  10. Tu parles des fantassins occidentaux je présume. Pour qu'ils soient agressifs, il faudrait déjà qu'ils arrivent à localiser l'ennemi ce qui est problématique en contre-insurrection. Par contre, je n'ai pas saisi à quoi tu fais référence par "plateformes de communication".
  11. Mais de quoi parles-tu? Je demandais comment un régime qui se pose en démocratie eudémonique peut gérer les cyborgs par l'esclavage. Car forcer des gens à se faire greffer des implants affreux et les condamner au service militaire à vie, c'est de l'esclavage. Or, de nos jours, il sera difficile de recourir ouvertement à l'esclavage sans provoquer tant de révoltes que le recours aux cyborgs causeraient plus de problèmes qu'il n'en résoud. Sachant que ne pas y recourir est une solution simpliste, puisque c'est aussi prendre le risque de devenir l'Indien d'Amérique d'un régime autoritaire doté de ce type de troupe. Je ne doutes pas que le régime américain ne soit exemplaire ni du point de vue de la démocratie, ni du point de vue du traitement des populations. La question est justement, comment se doter d'un corps de cyborg sans sombrer dans les méthodes des régimes autoritaires. Peu importe que le citoyen soit incité à consommer ou à économiser: comment faire pour se doter des cyborgs sans recourir aux méthodes chinoises?
  12. Non parce que les Américains ne sont pas les seuls à essayer de créer des soldats augmentés. En fait, ils ont même accéléré la recherche dans ce domaine en réponse aux programmes russe et chinois. Les régimes autoritaires ont des solutions toute trouvée au déploiement de tels soldats. Le fond du problème est qu'elles sont inapplicables par des démocraties ou particratie fondées sur le respect des droits individuels. Si ces régimes-là n'arrivent pas à élaborer leurs propres solutions, compatibles avec leurs principes, ils seront contraint d'opter pour une des alternatives: endurer les fuites de secrets technologiques ou se muer en régimes autoritaires.
  13. Oui, des prothèses digitigrades affreuses, qui nécessitent un entraînement particulier et qui ne sont très spécialisées. Sur ce dernier point, il faut comprendre que l'on doit changer de prothèses selon les circonstances: prothèses standards pour la marche, prothèse digitigrades pour les sessions de marathon. Les handisportifs ne crachent pas sur les prothèses parce que même les modèles actuels sont mieux que rien. Naturellement, il y a une différence entre être intéressé par une prothèse et accepter d'être condamné à un engagement militaire à vie. En admettant que l'handisportif accepte le marché, quelle garantie a-t-on qu'il ne finira pas par craquer et se révolter? Il faut donc toujours prévoir cette éventualité. Oui mais ce n'est pas le cas. Et franchement, même avec de telles prothèses, l'engagement militaire à vie continue de poser le risque d'insurrection. Une fois encore, on ne parle pas d'une révolte de simples soldats mais de soldats augmentés.
  14. Je recommande la lecture de l'article Le fantassin volant d'Emmanuel VIVENOT, publié dans le HS69 de DSI. Il nous apprend que le plus ancien prototype de jetpack est l'himmelstümmer conçu par l'Empire allemand en 1918. Après les projets de plate-forme à rotor de 1940 (Ex: Hiller VZ-1 Pawnee), les USA ont régulièrement investi dans des projets de jetpack de 1952 à nos jours. La question n'est pas de savoir quand des flyboards entreront en service dans les armées - ils sont inéluctables - mais quelle sera l'étendu de leur emploi. Les avantages cités par l'article : a. Améliorer "la manoeuvre distribuée" grâce à une vitesse et une discrétion supérieures à celles de l'hélicoptère. b. Faciliter la reconnaissance, les actions décentralisées, les Advanced Force Operations et la manoeuvre clandestine dans la profondeur du dispositif adverse en dépit du manque de protection en assaut. c. Saper les "structures AD2D" adverses en permettant le déploiement d'unités rapides et disséminées. d. Compléter et augmenter les systèmes autonomes, notamment dans les opérations de déminage. e. Transport de secours en cas de panne ou destruction d'un engin. f. Négocier plus facilement les terrains difficiles mais trop encombrés pour être négocier par des hélicoptères ou engins amphibies. g. Accroître la fulgurance des opérations d'encerclement et fixation en milieu urbain. h. Faciliter l'évasion d'équipe de forces spéciales. i. Accroître la disponibilité des infirmiers pour les troupes de mêlée. j. Réduire le coût de l'aéromobilité en contrepartie d'une plus grand vulnérabilité des troupes. Notons bien que l'auteur ne semble pas faire grand cas du concept d'économie des forces au regard des qualités qu'il attribue au jetpack. Ce n'est plus un problème avec mon concept de centurion volant: un drone de téléprésence/robot autonome sur jetpack. Vivenot n'a-t-il pas écrit que le jetpack pouvait augmenter un système autonome? Et si l'on emploie un système à rotor comme le Hiller VZ-1 Pawnee? Ne serait-il pas possible d'en faire un équivalent amélioré et relativement discret en attendant un flyboard amélioré?
  15. Deux questions: - Quand tu dis que le combat nocturne s'intensifiera, veux-tu dire que les troupes françaises procèderont à davantage d'interventions nocturnes? - Est-ce que les guérillas actuelles, plus particulièrement les jihadistes, privilégient le combat nocturne?