Lame

Members
  • Content Count

    733
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

275 Excellent

1 Follower

About Lame

  • Rank
    Connaisseur

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Tu ne vois pas l'intérêt mais c'est pourtant ce qu'ils ont fait. Il y a des tas de trous à remplir dans la chronologie et ils ont choisi d'éliminer tout le background post-endor. Disney ne veut pas combler les trous dans l'univers étendu. Il veut créer son propre univers étendu qui sera sans doute optimisé pour la production de produits dérivés* plutôt que résoudre des incohérences fluffiques et combler des trous dans le background. L'ancien univers étendu est essentiellement l'oeuvre de fans. Le nouvel sera très probablement un moulin à jouet. C'est, d'une certaine façon, la continuation de ce qui a été initié avec le dernier film de la prélogie. Parce que, franchement, la Revanche des Sith, c'est un "catalogue Matel" plus que la conclusion d'une saga... (* J'imagine déjà la concurrence entre les bureaux techniques des différentes francises pour vendre le plus de petites culottes à l'effigie de leurs héroïnes fétiche: Elsa d'Arendelle vs Rey. J'espère qu'on en fera la satire dans un Robocop ou un autre film cyberpunk...) A quand la Planétaire des jeux...
  2. C'est le moins qu'on puisse dire. La gestion de la franchise par Disney ressemble de plus en plus à la gestion des opérations en Asie du Sud-Est sous Nixon... Sans doute mais le plus terrifiant, c'est que les dirigeants de Disney ont l'air très sûr d'eux et ne font rien pour arrêter la tabula rasa. Je les soupçonne même d'avoir organiser le crash de Solo après le succès inattendu (et gênant) de Rogue One. Sans vouloir dire que ce dernier est un chef d'oeuvre, j'imagine comme les pontes de Disney ont du râler quand ce film en accord avec l'univers étendu a bien mieux réussi que Star Wars VII alors que son crash était censé ringuardiser l'univers étendu et rehausser l'image de son prédécesseur.
  3. Non parce que seul Macron dit cela. A vrai dire, le grand frère n'a jamais protégé l'Europe que dans les discours politiquement correct. La défense de l'Europe occidentale contre l'URSS était plutôt l'organisation de l'Europe comme un glacis défensif des USA contre l'URSS. La défense de l'UE contre l'OTSC est très déclaratoire. Par contre, les USA se comporte depuis des décennies cen hooligan du "village mondial". Ex: containment de la démocratie russe naissante, intervention catastrophique dans le monde arabo-musulman (Afghanistan, Irak), attentisme face à Daesh, préparation d'une guerre contre l'Iran (au cas où une occasion se présenterait)... La montée en puissance de la Russie et de la Chine tient pour beaucoup au fait que ces deux pays causent peu de troubles et rendent des services au reste de la planète. Daesh a commencé à reculer grâce à l'intervention russe. Les gouvernements africains reçoivent des subventions et technologies de la Chine. Justement, ils rendent même plus de services au reste de la planète que l'UE et c'est une cause de la faiblesse géopolitique de l'UE: combien de pays préfèrent s'associer à la Chine plutôt qu'à l'UE?
  4. Ce n'est pas l'atmosphère qui m'inquiétait mais l'irradiation des terres devant être colonisées. Si les xénos doivent attendre un million d'années avant de pouvoir coloniser la planète "décapée" au rayon gamma, ce n'est pas forcément le mode de conquête le plus pertinent...
  5. Pardon, je n'avais pas compris que tu proposais, en tant que tactique xéno, de blaster la population terrestre avec le rayonnement gamma d'un pulsar. Disons qu'elle devient inhabitable par les xénos. Or, il me semblait qu'il voulait éliminer les humains puis occuper le terrain après que leur militaire ait tout "nettoyé".
  6. Moi, j'ai vu les séries et les films antérieurs à ceux de J.J. Abrams et je peux t'assurer que c'est assez iconoclaste sans tomber dans les excès de Star Wars: - La FPU est réduite à une simple ONU spatiale, - les uniformes…font plus Atréïdes sur Dune que Star Trek, - la téléportation est une parodie (probablement délibérée) de celle de la première série, - les Klingons ont une tronche atroce qui ne cadre pas avec la tradition de...euh...mixité intercladique de la franchise. C'est donc bien une tabula rasa qui n'est pas aussi évidente que pour Star Wars mais qui ne laisse aucune place pour une continuité avec les séries. Pour les scénarios, je t'avoue que je les ai trouvé assez médiocre pour le reboot de 2009 et Into Darkness, avec une amélioration dans Sans limites. Ce n'est pas temps le changement de timeline qui me dérange que la façon dont il est exploité: Cela rappelle le changement raté de timeline de la Franchise Terminator avec Terminator Genisys… par comparaison au "changement de timeline" réussi avec Terminator Dark Fate. Par contre, je n'ai rien contre les acteurs et leurs personnages. De mon point de vue, les acteurs cadrent bien avec leur rôle et Uhura a dépassé le stade de simple standardiste. Le design des vaisseaux est acceptable. Je dirais aussi, à la décharge des nouveaux films, que ce ne sont pas eux qui ont fait le plus de mal à la franchise Star Trek: l'échec de la série Enterprise est bien pire. Bien sûr, tu pourrais dire "les goûts et les couleurs" mais d'autres en disent autant aux contempteurs de la Troisième trilogie…
  7. Je te rappelle ce que disait Tancrède. Quel que soit l'échec des films, il n'est pas commercial. Pour moi, il est indéniable que la troisième trilogie visait d'entrée de jeu un objectif de tabula rasa fluffique et, ce, pour préparer le terrain à la/aux trilogie(s) suivante(s). Or, seul un échec commercial peut remettre en cause la sortie de nouvelles trilogies. Si j'ai bien suivi les infos relayés ici, la quatrième trilogie aura pour cadre la Vieille République avant la Guerre des clones; une valeur sûre pour peu que l'affaire soit confié à une personne capable. Cela permettra de faire de la caillasse le temps que la communauté des fans de Star Wars Legends ait fondu. Une fois débarrassé d'eux, par la grâce de la Troisième trilogie et de l'entropie, Disney pourra lancer une cinquième trilogie dans le futur, avec une technologie plus avancée, notamment dans la mise en scène de gholas numériques d'acteurs disparus. Par contre, ce qui est probable, c'est que la Troisième trilogie tombera aux oubliettes, ayant joués son rôle et faute de fans. Pour que la Troisième trilogie génère une communauté de fans, il faut qu'elle ait ses produits dérivés. Combien de romans et jeux vidéos sont inspirés de son fluff? Si on fait la comparaison avec le Deuxième trilogie, pas grand chose: On assiste plutôt à une persistance de Star Wars Legends. Tu trouves. Vivement qu'elle sorte. Je me demande à quoi ressemble Star Wars en format "Star Trek Deep Space Nine". Là, je me demande ce que tu veux dire. Si on fait la comparaison avec le film Solo, quel est la différence d'ambiance par exemple?
  8. Justement, je me demandais si Kotai proposait bien d'employer une étoile pour combattre les xénos. Dans l'affirmative, je ne me demandes même pas comment il compte faire...
  9. Eh bien, c'est assez discutable. Qu'est-ce qui a permis à Star Wars de devenir un tel phénomène, d'avoir autant de fans? Les trois premiers films? Non, c'est la révolution visuelle représenté par ces à l'époque, une ambiance inspirée de nombreux films de guerre de la décennie qui a précédé ces trois films, l'univers étendu et les produits dérivés qui ont permi de relancer le spectacle en l'adaptant aux goûts du moment. Concernant l'univers étendu, il ne faut pas sous-estimer la façon dont les romans (Ex: trilogie de Trawn) ou les BD (Ex: Star Wars Legacy) ont contribué à fidéliser les fans. Concernant les produits dérivés, on peut citer l'ancien jdr Star Wars D6 de West End Game qui a longtemps été le plus populaire des jdr (papier) de space opera et dont les fans ont largement contribué au développement de l'univers étendu: le jdr et les romans se sont mutuellement inspirés en créant un tout plus ou moins cohérent. Surtout, les incohérences et inconnues des films génèrent des produits dérivés (BD, romans, jdr) qui fournissent une explication contribuant à enrichir l'univers et le rendre plus cohérent (ex: la chute mortelle d'un Palpatine capable de léviter dans le Retour du Jedi et la BD l'Empire des Ténèbres). Evidemment, ce n'est pas une mécanique parfaite. Cela suppose que les développeurs de l'univers étendu aient le désir de respecter le background établi, pas juste de produire n'importe quoi à la cadence maximale. Avant le lancement de la Troisième trilogie, j'ai par exemple trouvé une BD de la Série Rogue où l'Aile-B était présenté comme une chasseur redoutable en combat aérien... Est-ce que la Troisième Trilogie peut engendré ce genre de dynamique? Bof. Elle semble être d'avantage un (mauvais) sous-produit des jeux vidéo dédiés à Star Wars. Je suis prêt à parier que la relance de cette dynamique découlera des films de la quatrième trilogie auquel la voie est ouverte par le tabula rasa de la troisième trilogie. Pour rebondir sur ce que j'ai écrit précédemment, la deuxième trilogie avait une esthétique (costume, combat) honorable et fidèle à l'univers mais elle préfigurait la troisième par son manque d'originalité scénaristique: - La Menace Fantôme paraphrase le Nouvel espoir, - l'Attaque des Clones fait polémique comme l'Empire contre-attaque (je l'ai trouvé potable), - la Revange de Sith ressemble plus à un catalogue de jouets. En gros, les recettes du passé ont été réutilisées avec les moyens techniques modernes. Une fois encore, qu'est-ce qui a généré des fans: les produits dérivés dédiés à la Vieille République plus que les films qui ne sont pas ignobles mais n'ont certainement pas autant de succès que les BD, Romans, jeux vidéo.
  10. Epargnons nous les chicaneries sémantiques. Tu es un spécialiste de la blockchain et tu as sûrement raison sur la forme. Sur le fond, il y a du cryptage dans la blockchain qui permet de s'en servir comme moyen d'authentification. C'est cela qui est important: La blockchain permet d'authentifier des actes numériques. Peu importe qu'elle soit considérée comme du cryptage ou non. Je ne vois pas le rapport. Ai-je dit que la Chine a interdit tout usage de la blockchain? Ai-je dit que c'était juste? J'ai juste relevé un fait: certains usages de la blockchain sont illégaux en Chine et il est étrange, voire dangereux, de prétendre le contraire. Comme pour le Ripple dans le secteur bancaire privé. Bouddha est dans les détails.
  11. Tout ce qu'un Etat interdit est illégal chez lui. Dans le cas chinois, il me semble qu'il n'y a pas d'interdiction généralisée de l'usage de la blockchain. Le problème est plutôt la reconnaissance de la validité des actes dont l'authentification est fondée sur la blockchain. Avec les anciennes lois, une entreprise devait toujours faire signé physiquement un contrat ou un acte notarié. Avec les nouvelles lois, il deviendra possible de le faire en ligne après expérimentation. Donc, il devient possible à une entreprise plus ou moins automatisée de le faire en ligne si elle a la personnalité juridique, la Chine n'étant pas l'Etat le plus avancée dans ce domaine. Non, pour cela, ce sont les pétromonarchies qui sont en pointe. Vu la place de la Chine sur le marché mondial, si un logiciel-entreprise acquiert la personnalité juridique et le droit de signer numériquement et à vitesse luminique des actes reconnus par les tribunaux, il y a de forte chance pour que cela devienne rapidement le cas dans un certains nombres de pays, puis finalement partout. La blockchain serait alors d'usage courant (et légal)...mais pas forcément pour émettre des crypto-monnaies à but anarchiste. Je propose qu'on se recentre sur ce qui concerne ce fil de discussion: les futures crypto-monnaies d'Etat. Quel avantage comparatif par rapport à une simple monnaie numérique à part faire le buzz? Merci à qui pourra me répondre.
  12. La blockchain est une méthode de cryptage qui vise à garantir l'authenticité de certaines opérations numériques. La "logique de blockchain" semble être le nom que tu donnes à l'idéologie de certains de ses promoteurs; je n'en ai pas parlé, donc inutile d'en parler.
  13. Comme tu le fais bien remarqué, il y a une différence entre la légalisation de la blockchain (une méthode de cryptage multiusage) et la légalisation de toute monnaie fondée sur la blockchain. La hausse du bitcoin est donc dû à une méprise sur les intentions de la Chine qui entretient (involontairement?) l'illusion en se montrant très conciliante avec les émetteurs de crypto-monnaie (Ex: pas de condamnation immédiate du libra). Mon idée est que d'une part la légalisation de la blockchain ouvre la voie à une cryptomonnaie chinoise*, d'autre part il ouvre la voie à l'authentification numérique des documents sur le marché mondial. Elle s'inscrit donc dans les projets d'automatisation du PCC: mettre en oeuvre les premières DAC (decentralized autonomous compagnies) avec un parc industriel et des chaines de magasins aussi automatisé que possible. * Je confesse ne toujours pas comprendre ce qu'une crypto-monnaie d'Etat apporte de plus à l'Etat qu'une monnaie numérique normale. La tentative de lancement ratée de la libra aura suffit, en tout cas, à créer un engouement des Etats. https://cryptonaute.fr/chine-premiere-superpuissance-dotee-propre-crypto-monnaie/
  14. Ta présentation n'est pas la plus courte. Comment sais-tu que ne prends que le surplus à tes abeilles? Et que leur lutte n'est pas motivitée par ton exploitation? Sinon bienvenu!
  15. Et bien, je crains que la situation soit pire que tu ne le crois: 1) Les institutions européennes et la majeure partie des Etats membres attendent simplement que Trump soit remplacé par un président américain "normal" càd donnant l'illusion d'être alliés des Européens, de se préoccuper d'eux et surtout plus respectueux du multilatéralisme et porté sur le libre-échange à tendance anarchocapitaliste (Alena, TAFTA, etc...) En réalité, comparé à ses prédécesseurs, Trump est surtout plus franc qu'europhobe. Les Américains ont commencé à privilégier leur relation avec l'Asie avant son élection et il n'a fait que suivre une tendance. 2) Il n'est pas dans l'ADN des institutions européennes de lutter pour autre chose que le libre-échange à tout prix. Voir les traités inégaux négociés à l'OMC. Donc, pour ce qui est de se défendre… Les Tibétains sont plus combattifs... 3) Il ne faut pas sous-estimer la mouvance eurasiste de l'UE. Les partis d'extrême-droite et même une partie de l'extrême-gauche européenne s'entendent très bien avec Putine. Certains exécutifs nationaux se rapprochent de lui et les sanctions imposés à la Russie ne sont pas critiqués que par des extrémistes ou des populistes. Le rapprochement avec l'OTSC n'est pas absurde pour tout le monde. 4) Est-on bien sûr que Trump désapprouverait un rapprochement UE/OTSC? Il ne veut plus de l'OTAN et Putine a pire adversaire (c'est un euphémisme). En fait, on peut même se demander si Trump n'aspire pas à la création d'une bloc eurasien allant de la manche à l'Atlantique, afin de prévenir toute forme d'expansion chinoise en Sibérie. Pour Trump, l'ennemi, c'est la Chine en son OCS plutôt que la Russie en son OTSC. Après tout, c'est la Chine qui est en train de rattraper les USA dans le secteur numérique, pas la Russie et c'est Shenzhen qui menace de supplanter la Silicon Valley, pas Akademgorodok.