Lame

Members
  • Compteur de contenus

    204
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

35 Excellent

1 abonné

À propos de Lame

  • Rang
    Connaisseur

Profile Information

  • Pays
    France
  1. Valérian et Laureline

    Oui mais il y a justement une différence entre être fan de la BD Valérian et fan de l'adaptation qu'en fait Besson. Sur un style plus neutre, as-tu vu le film Zero Theorem de Terry Guilliams? Si oui, tu n'as pas l'impression que l'esthétique a inspiré Besson dans Valérian (outre ce qu'il reprend du Ve élément?)
  2. Valérian et Laureline

    Justement, il faut se demander combien vont le voir à gauche du ramdam qui a été fait autour et combien en ressortiront satisfait: Si la qualité du film est discutable, sa promotion est en revanchement très efficace. Ce dont je suis sûr, c'est que c'est le genre de SF qui fonctionnera mieux en France que les Star Trek (je parle des anciens, pas des deux premiers remakes d'Abrams) ou les Star Wars. Ou même le futur Blade Runner 2049 qui sera certainement une affreuse daube. C'est que l'idée de base du scénario n'était pas mauvaise après tout et, si Besson daigne se faire aider pour le prochain film, il peut sûrement faire une bonne suite.
  3. Valérian et Laureline

    Bon d'accord. Vu les motivations qui l'animait quand il a imaginé le scénario du Ve élément, je suis prêt à croire qu'il a lu un Valérian quand il était petit et qu'il rêvait de se faire des tunes avec. Ceci dit, je ne pense pas qu'exploiter Valérian en conformité avec les Devises d'acquisition est un "regard d'adulte". Besson a simplement exploité une opportunité.
  4. Valérian et Laureline

    Bien sûr et je ne trouve pas que c'est une grande actrice. Mais elles et Bruce Willis se débrouillent mieux dans un film d'action que De Haan et Delevigne qui ont d'autres talents. C'est mon point de vue.
  5. Valérian et Laureline

    Valérian et Laureline, la Cité des Mille planètes Il y a quelques mois, quand on commentait Star Wars Rogue One, quelqu’un a relevé (à juste titre) que le film manquait un peu de souffle. Je conseillerais à ceux qui n’ont pas encore vu Valérian de d’abord revisionner Avatar, puis Star Wars La Menace Fantôme et enfin le Cinquième élément. Mon avis sur le film : a. L’ambiance de l’univers est potable même s’il s’agit d’une déclinaison de l’univers du 5e élément. Et n’est-ce pas un peu limite et ringuard quand, par exemple, on fait la comparaison avec Jupiter Ascending* par exemple ? (* Jupiter Ascending qui reste néanmoins une daube. Le public visé, les jeunes enfants, ne permettaient pas de rendre la perversité de certains personnages et le rythme de l'intrigue était trop élevé, même leurs parents.) b. L’ univers est tellement éloigné de celui de Valérian que la référence à la BD est abusive et purement motivée par la stratégie publicitaire de Besson. Adapter Valérian et s’inspirer du scénario d’un album de Valérian, ce sont deux choses différentes. c. Le film comporte une série d’incohérences d’ambiance bien plus flagrantes que dans les Star Wars. Voyez l’écart technologique entre Valérian et les forces terriennes. Voyez les lampions clignotants à l’intérieur des protèges-nuques des soldats. Les jumelles des fantassins sont un peu encombrantes pour une civilisation qui produits des croiseurs interstellaires avancés. d. L’intrigue générale par d’une idée plus subtile que celle de la BD « L’Ambassadeur des Ombres » mais mal exploitée. Valérian passe plus de temps à essayer d’obtenir la main de Laureline qu’à faire son boulot. Il y a trop de lourdeurs. e. Delevigne et De Haan manquent clairement d’expérience pour ce type de rôle, à la différence de Bruce Willis et Mila Jovovitch par exemple. Comparez les corps à corps du film avec ceux du Cinquième Elément ou Star Wars La Menace fantôme par exemple. Laureline est un bloc de glace et Valérian n’est absolument pas crédible en Don Juan. Le Convertisseur mül, cet adorable porcinet nucléaire, est réellement un rival sérieux et on comprend Laureline… La brochette de stars qui apparaissent en coup de vent ne parvienne pas à compenser les faiblesses des acteurs principaux. Pour conclure, Besson a besoin de manger et il a attendu que la technologie permette de réaliser un film alimentaire sur l'univers de Valérian en restant dans les limites du rentable. Il a quelques bonnes idées personnelles, outre ce qu'il pompe ailleurs, mais il n'a pas vraiment le talent pour les concrétiser. Ceci dit, il y a pire: J. J. Abrams, Night Shamanlyan...
  6. Les Mechas : une nouvelle arme ?

    Tu oublies un 3ème avantage majeur. Permettre au fantassin de transporter tout son barda (surtout avec des protections ballistiques supérieures). La charge totale emportée par le fantassin est rarement descendue en-dessous de 40kg (et sans les limites physiologiques, on en mettrait bien plus). On aimerait bien rajouter à ça des protections ballistiques NIJ classe 4 tout aspect, mais c’est pas possible … sauf assistance méchanique. Comme les exosquelettes. @rogue0 Ma réponse concernait évidemment les gundams mentionnés par Rendbo: Un pilote de gundam n'a pas plus à se soucier de barda qu'un tankiste. Ce sont les techniques de combat apprises lors de ces classes d'infanterie qu'il emmène dans le cockpit, pas le barda. Comme je l'ai dit plus haut, je suis convaincu que les exosquelettes mous (à ne pas confondre des méchas/gundams) seront un atout pour le fantassin. Ensuite, tu as raison, Star Wars regorge de marcheurs bipèdes et d'androïdes de combat géants ... qui n'apparaissent qu'une fois de temps en temps. Il faut croire que beaucoup misent dessus pour se rendre compte qu'ils ne répondent pas aux attentes. Le quadripode est justement le seul "mécha" qui ait eu à la fois un réel succès à l'échelle galactique et une certaine efficacité. Un mécha quadrupède, pas humanoïde au passage. Ce qui n'empêche pas un nombre non négligeables de tacticiens impériaux de déplorer que l'Armée impériale soit si conservatrice et préfère les quadripodes aux engins à répulsion, plus rapide. Ton code-dé en geekologie (univers étendu) est assurément supérieur mais pense plus loin. Je propose que l'on cesse de pécher contre Tarente et que l'on en reste-là pour la disgression sur Star Wars.
  7. Les Mechas : une nouvelle arme ?

    Tout dépend de ce qu'on appelle un mecha: a. Si tu parles d'un exosquelette blindé, donc une "armure énergétique, oui entièrement d'accord. b. Si tu parles d'un mecha de 2m et moins d'une tonne (ma proposition en page 10), on se protège comme on le fait avec un VBL et en exploitant les couverts. On peut éventuellement envisager l'emploi de bouclier blindé. c. Pour les très gros, ceux évoqués par Rendbo, c'est évidemment hors de propos.
  8. Applications militaires des nouvelles technologies

    Pas tout à fait: On peut imaginer une méthode de production différente. Par exemple, la culture de tissu transgénique conçu pour produire en continu des dents de bernique.
  9. Technologie africaine: improvisation et innovation

    La Corée du Sud est, avec le Japon, l'un des champions mondial de la vulgarisation de la robotique domestique et industielle. Dans le cadre de parteneriat avec certains pays africains, elle contribue à faire naître la prochaine génération de roboticiens africains. Source: Africanews Ce transfert de savoir va certainement contribue à la réalisation des (modestes) ambitions aérospatiales des Etats de l'Union Africaine : Source: 20minutes Connexités: - Israël bien décidé à prendre rang dans la conquête de l’espace - Le Japon veut envoyer un astronaute sur la Lune d'ici 2030 - Des Chinois sur la Lune avant 2040 - Pour explorer Mars, l’Europe et la Chine veulent créer une base lunaire Ces deux dernières décennies, les projets aérospatiaux les plus ambitieux des Etats de l'ESA ont consisté à rechercher des opportunités d'autostop: coopération avec les USA dans le cadre du programme Orion, coopération avec la Russie pour l'organisation d'un vol martien, etc... Qui sait? Peut-être que ce seront les Africains qui nous prendront en stop? On peut bien sûr arguer que nous avons une immense avance technologique sur eux mais quid de la volonté? Les Etats de l'ESA ne sont-ils pas en train de rejouer la fable du Lièvre et de la Tortue...
  10. Applications militaires des nouvelles technologies

    Et comment on produit en série des dents de bernique si l'on veut équiper l'infanterie de "crabes vonduun"?
  11. Avancé technologique = forcément trop cher ?

    Une entreprise qui vend à perte fait faillite. Qu'est-ce qui te fait croire que les équipements high tech, conçu à la demande d'un gouvernement généralement, sont forcément surfacturés? Oui, et il y a aussi le fait que les Américains n'ont pas besoin, militairement parlant, d'aligner des flottes massives de B-2. La petite flotte alignée par les Américains contribue suffisamment à leur prestige. Il faut aussi relever que le B-2 n'est pas exportable, ce qui impacte de facto le coût de l'engin.
  12. Les Mechas : une nouvelle arme ?

    Il y a deux idées à la base de ces engins: - Permettre à un fantassin d'employer des versions géantes des armes d'infanterie (valeur ajoutée tactique = entraînement d'infanterie + armement lourd), - Accessoirement, offrir une mobilité supérieure en terrain accidenté. Quand bien même la technologie permettrait la réalisation de tels engins, ce fil de discussion m'amène à penser que les avantages espérés seront toujours utopiques. Note que cela explique pourquoi les Impériaux de Star Wars ont rapidement abandonné les androïdes de combat géant... Rien ne se perd... +1 J'étais arrivé à la même conclusion en page 10 Concernant les exosquelettes rigides, je pencherais plutôt pour des exosquelettes civils que pour les exosquelettes militaires Hercule (France) et HULC (USA) employé comme équipement logistique de seconde ligne. Je pense que seuls les futurs exosquelettes mous seront susceptibles de conférer un réel avantage tactique aux troupes de mêlée: voir le sujet "Robots mous, nanoïdes et cobots" en lien dans ma signature.
  13. Je me présente

    Je te remercie d'avoir tenté de clarifier ta position: Tu as manifestement compris que "fédéraliste européen" est hélas une étiquette vague et qu'il faut préciser ce qu'il y a derrière. Je suis d'accord avec toi sur l'essentiel sauf une interrogation et un bémol. Interrogation: Es-tu partisan du maintien ou de l'extension du contrôle budgétaire? Je précise d'avance que je suis contre toute forme de tutelle exercée par l'Etat fédéral européen hormis pour ce qui concerne les actions entreprises par les Etats fédérés dans le cadre des compétences fédérales exclusives. Bémol: Je n'adhère pas à l'idée qu'il y ait d'un côté les méchants gouvernements nationaux eurosceptiques et de l'autre les gentils fonctionnaires et mandataires européens partisans d'une fédération européenne et agissant dans l'intérêt des citoyens européens. Au cours des cinquante dernières années, la principale contribution des mandataires et fonctionnaires européens à la construction européenne a consisté à satisfaire aux revendications économiques de lobbies étrangers et à affaiblir autant que possible les Etats en organisant une guerre économique permanente. Jusqu'à une époque récente, ils étaient clairement pour la régionalisation maximale de tout ce qui ne pouvaient être communautariser et pas pour rapprocher les institutions des citoyens. L'Europe puissance, ils s'en fichent: ils sont très contents de mettre l'Europe à la remorque des USA dans le cadre de l'OTAN. La création des Etats-unis d'Europe, ils s'en fichent: Certains ne se privent pas pour dire que la création d'une fédération européenne est passé de mode. Leur priorité, c'est la négociation de traités commerciaux inégaux ou difficilement compatible avec la démocratie. Il faut dire que la démocratie, ils crachent dessus. Les coopérations entre les Etats (qu'ils cherchent à déconstruire) ont clairement été négligé. J'adhère donc complètement aux craintes formulés par le Général De Gaulle vis à vis des fonctionnaires supranationaux en 1954. Je suis convaincu que pour mettre en oeuvre une intégration européenne plus eudémonique etmener à bien la construction d'une fédération européenne, il faut en finir avec cette incrimination systématique de l'échelon national dans tous les problèmes et ratés de l'Europe. Et qu' il faut aussi remettre les fonctionnaires européens à leur place. Je considère que les objectifs qu'ils se sont fixés, leur comportement vis à vis des nations et l'influence qu'ils ont exercé sur le processus de décision communautaire sont les premières causes des difficultés des institutions européennes dans leurs rapports avec la population et de l'absence de fédération européenne. Je suis un eurofédéraliste et nul ne devrait penser qu'à ce titre, je suis forcément eurobéat ou natiophobe.
  14. [wargame papier]

    C'est génial Lezard-vert! Merci pour les infos.
  15. Je me présente

    Justement, aux USA, il y a une armée fédérale ET des armées nationales (soutenues par le fédéral d'ailleurs) et c'est un avantage. Quand au problème de du babélisme, c'est effectivement une difficulté de la construction européenne à tout point de vue mais, pour moi, il ne remet justement pas en cause le bien fondé du système américain: une armée fédérale + des armes nationales, pas l'un ou l'autre.