Sebastian

Members
  • Content Count

    492
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

7 Neutral

About Sebastian

  • Rank
    Connaisseur

Profile Information

  • Pays
    Spain

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Tu peux commencer par tirer un trait sur le matériel US de ta liste dont les clauses interdissent l’utilisation contre un allié et qui plus est un membre OTAN. Crois tu sérieusement que l’Espagne consacrerait à sa défense, et ce depuis des décennies, moins de 1,3% de son PIB si elle craignait le Maroc? Penses tu que le Maroc pourrait supporter une hypothétique course à l’armement avec son voisin du nord sachant que 1% additionnel au PIB espagnol représente pour le Maroc un effort économique de plus de 12% de son PIB. Sans compter le retour pour l’industrie militaire espagnole? il faut arrêter les délires et cesser de donner la même source connue pour ses articles alarmistes, il semble que le confidecialdigital a plus de lecteurs marocains qu’espagnols. Cette décision du Parlement marocain est unilatérale et par conséquent ne changera rien, à l’instar la non reconnaissance de la part du Royaume du Maroc des eaux territoriales de Ceuta et Melilla.
  2. Nooo amigo tu ne l’es pas au passage merci pour tes excellentes contributions
  3. Le 28 décembre est la date dû jours des innocents en Espagne tous les espagnols la connaissent et beaucoup tombent dans le piège mais toi tu ne pouvais pas le savoir ;-)
  4. C’est écrit dans le titre jour des saints innocents qui est l’équivalent du poisson d’avril en Espagne
  5. La compagnie aérienne Volotea déplace son siège social vers ma région les Asturies: http://www.elcomercio.es/asturias/volotea-traslada-sede-20171019184713-nt.html
  6. Le but de mon intervention était de démontrer que ces exercices d'appontages sur le BPC ne sont pas une primeur pour les FAMET qu'ils ont déjà été réalisés avec l'Armada (les premiers appontages de Chinook datent de janvier 2012) et (donc) pas source à querelle entre ET et Armada.
  7. Pourtant de nombreux appontages ont déjà été réalisés sur le BPE dans le cadre d'évaluations d’interopérabilité entre les Forces aéromobiles et l'Armada, appontages de tous les modèles en service au sein des FAMET. Ces exercices ont également eu lieu avec l'US Navy http://www.ejercito.mde.es/noticias/2013/12/2891.html
  8. L'information vient d'être confirmée par plusieurs médias espagnols... RIP
  9. Sebastian

    Eurofighter

    La crédibilité de la source est égale à zéro. El Confidencial Digital est connu en Espagne pour ses articles alarmistes et dirigés. Cette information n'est d'ailleurs recoupée par aucune autre source.
  10. Pendant la dictature des généraux argentins, le pays avait un programme nucléaire avancé, il maîtrisait notamment la technologie de l'enrichissement. Une attaque nucléaire aurait entraîné à moyen terme, un danger élevé de reprasaille. D'autre part le RU avait, comme il l'a montré, les capacités conventionnelles de vaincre les argentins
  11. Membres du CGSU (Commissariat Général Special Units) de la police fédérale belge?
  12. Des problèmes pour Reuters. Selon le quotidien "El Confidencial Digital" Bruxelles a ouvert une enquête sur l'agence britannique. Plusieurs journalistes européens détachés à Bruxelles la soupçonnent de jouer un jeu trouble contre l'euro et réagissent aux attaques contre le journaliste de Libération Jean Quatremer. http://elconfidencialdigital.com/dinero/075960/la-agencia-reuters-vuelve-a-la-carga-otro-demoledor-analisis-citando-a-una-fuente-anonima-de-la-ue-llama-a-rajoy-torpe-y-asegura-que-espana-sera-intervenida Jean Quatremer. http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2012/07/le-jeu-trouble-de-reuters-dans-la-crise-de-la-zone-euro-encore-et-toujours.html
  13. Sebastian

    Eurofighter

    traduction google source: infodefensa
  14. Comme on dit de ce côté des Pyrénées tout ce qui brille n’est pas or. Il faut tout de même se rappeler qu’il y a peu de temps l’Allemagne, qui maintenant prône la rigueur économique, n’était pas spécialement respectueuse des normes. Selon Eurostat, entre les années 2000 et 2010, le gouvernement allemand avait dépassé les critères de déficit (3% du PIB) et dette publique (60%) du pacte de stabilité 14 fois sur un total de 137. L’Irlande et Espagne actuels mauvais élèves n’avaient quant à elles et pour la même période dépassé les limites qu’en 4 occasions. D’ailleurs, en 2003 le Pacte fut littéralement dynamité après que Schröder et Chirac aient pressionné le Conseil pour qu’il n’appuie pas les recommandations de la Commission à l’encontre des dépassements franco-allemands et obligeant en 2005 la réforme rendant le pacte plus flexible. Il ne fait aucun doute que l'Allemagne est un grand pays avec un système social consolidé depuis longtemps mais comment diable ont-ils « crées » autant d’emplois dans un contexte de crise économique alors que les autres nations voisines en perdaient. Comment arrivent-ils à un taux de 6% de chômage alors que l’Espagne en compte 23% ? La solution faire appel à un magicien nommé Peter Hartz qui plutôt que créer de l’emploi a fait disparaître les chômeurs. Au début des années 2000 les têtes bien pensantes des dirigeants allemands, conscientes que la croissance économique n’arriverait plus à générer suffisamment d’emplois, font appel au magicien d’Hartz. Celui-ci entouré de 15 disciples va émettre 4 recommandations (connues comme Hartz I, II, III et IV) qui seront introduites par le chancelier Schröder dans l’Agenda 2010 et entreront en vigueur le 1er janvier 2005. Le résultat sera abracadabresque, vers la fin de l’année 2010, 6.500.000 allemands soit 8,4% de la population vivaient exclusivement du programme Hartz. Il s’agit de chômeurs de longue durée et de personnes à faible recours bénéficiant du paiement de leur loyer, chauffage, une connexion internet, une aide de 380 euros par mois et des avantages fiscaux. En contre partie ceux-ci vont devoir réaliser des petits travaux occasionnels d’intérêt communautaire à…1euro de l’heure. Mais par ce coup de baguette magique l'Allemagne a fait passer son taux de chômage de 15% à 6%. Tout n'est qu'illusion.