Niafron

Members
  • Content Count

    1,100
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4

Niafron last won the day on July 11 2020

Niafron had the most liked content!

Community Reputation

1,146 Excellent

About Niafron

  • Rank
    Vétéran

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Précision sur les Stuka, leurs sirènes et le choc psychologique: la plupart du temps, il semble que les sirènes n'étaient pas montées sur les JU 87 pour cause d'effet négatif sur la trainée ( déjà que les qualités de l'appareil en la matière étaient pas fameuses en plus d'une motorisation faiblarde). Bon sinon, sur le côté Ju 87 v He 111, l'essentiel a été dit plus haut je pense, le bombardement en piqué est plus précis. Si on prend les attaques du 13/05/1940 par exemple, les groupes de Stuka ont été prioritairement affectées au secteur du 19éme PZk ( le passage de la Meuse ) et constituaient une sorte de réserve d'artillerie volante à disposition de Guderian. Donc sur des objectifs tactiques demandant une certaine précision et une certaine réactivité. Les He111 auraient ils pu en faire autant? Peut-être, mais ce n'est pas évident. De toute manière, les groupes de Stuka étaient spécialement entraînés à la tâche, donc pourquoi confier la mission à d'autres escadres et laisser les Ju87 au hangar? En théorie, en plus de la précision, ils avaient aussi de meilleures chances à faible altitude de survivre à la chasse et à la DCA. S'agissant de la tactique du tapis de bombe, il faut préciser que les moyens demandés pour ce type d'opération sont énormes, voir par exemple l'opération COBRA en Normandie: https://fr.wikipedia.org/wiki/Opération_Cobra Pour finir, sur la question des gravats, oui ils sont gênants, mais essentiellement en milieu urbain. Pour le combat en rase campagne, ce n'est pas vraiment un problème à priori ( sauf cas particulier, comme par exemple l'encombrement de routes forestières en très mauvais état qui gêna considérablement les allemands lors de Wacht am Rhein).
  2. Presque tous les pays d Europe coupent leurs liaisons aériennes avec la GB... Dont les autorités font des déclarations alarmistes sur la nouvelle souche du virus... Pas mal ce twist de fin de saison... Ahem... De fin d année je veux dire. C est plus 24h chrono, c est 365 jours qui durent !
  3. J'ai déjà du poster ça quelque part sur le fofo, mais je vous remets un lien vers cet excellent site et plus précisément sur l'article consacré à la bataille d'Elsenborn: http://battleofthebulgememories.be/stories26/32-battle-of-the-bulge-us-army/360-la-bataille-delsenborn-decembre-1944-1ere-partie.html
  4. Hum... moi je la trouver hyper orientée cette uchronie... mais bon, après tout, chacun est libre de ses opinions et ça fait aussi partie de l’exercice. Par contre deux remarques: 1) Monnerville était un opposant farouche à la présidentialisation de la 5 éme République et a eu des mots très durs à ce sujet. Par ailleurs, je le vois mal, même contraint par les événements, frayer avec les putschistes d'Alger ( même remarque pour De Gaulle d'ailleurs...). Putschistes qui s'en sortent un peu trop bien à mon goût dans ce scénario, mais bon, comme je disais, les goûts et les couleurs... 2) Pour peu que le vote eut été un minimum démocratique, les algériens n'auraient jamais accepté cette histoire de fédération. Donc, il faudrait peut-être préciser les modalités du dit vote.
  5. Je suis tombé sur le site du média qui rapporte l'info... selon eux, l'explosion du port de Beyrouth est due à une frappe nucléaire...
  6. https://www.lavoixdunord.fr/900915/article/2020-11-30/jean-luc-melenchon-plaide-pour-une-forme-de-service-militaire-obligatoire Comme quoi, c'est pas une question droite/gauche...
  7. Précision: la charia n'est pas vraiment un critère pour distinguer islam et islamisme. Elle est en vigueur au Maroc par exemple ( enfin disons que c'est une des bases du droit ), pays qui n'est pas vraiment comparable à l'AS du point de vue des mœurs et des lois … En fait, la charia, c'est un peu ce que je disais tantôt sur le Coran, on peut lui faire dire ce qu'on veut, y a des versions light et hard. S'agissant du Pakistan, vu de loin, je dirais que c'est une version plutôt dure avec des nuances comme toujours. Le port du voile est obligatoire pour les femmes, mais pas intégral, le blasphème est puni de mort, mais il y a un débat important sur la questions, etc...
  8. L amour, la compassion et la miséricorde sont recommandés dans certains passages. D'autres incitent à la violence, à être implacable. Très franchement, chercher une cohérence sur ces questions n'a pas grand intérêt, c'est un texte complexe et d'une autre époque, la vérité, c'est qu'on peut lui faire dire ce que l'on veut.
  9. LE nommer... C est un nom masculin... du coup c'est raté... Au moins, on sait que ce n' est pas lui qui assassine la langue française.
  10. Pour illustrer un des mes morceaux de bravoure favori sur le front Ouest, un extrait du film "A bridge too far": La 82 éme "All American" organise tous les ans une course nautique à l issue de laquelle une pagaie est remise aux vainqueurs pour commémorer l événement.
  11. En même temps, Caen devait être pris le premier jour... Et il s agissait du secteur d où devait venir la percée décisive et le passage de la Seine. L Ouest de la Normandie ( et sa topographie spécifique ) n était pas supposé faire l objet d une bataille féroce dont dépendrait l issue de la campagne. C est d ailleurs un point passionnant et fondamental qui mériterait plus ample développement: En dépit du leadership apparent des américains au sein de l alliance, sur le terrain ( Overlord, Market Garden, etc...), ce sont les british qui se sont vus assigner les premiers rôles lors de la planification... pour finalement laisser la vedette aux Yankees au gré des circonstances dans la pratique. L offensive à l Ouest est une longue litanie de demi échecs et de succès mitigés pour les troupes de sa majesté... de moments de bravoure pour celles de l oncle Sam. Et j irais même jusqu'à dire que cela a eu des conséquences importantes sur le monde de l après guerre.
  12. Il vole assez mal, mais le compartiment de l'équipage est correctement protégé. Edit : le plus dingue, c'est qu'ils ont trouvé un mec assez taré pour piloter cette chose ET assez doué pour la poser sans casse… On September 2, 1942, exactly 70 years ago today in aviation history, the A-40 Krylya Tanka was mated to a T-60 for a test flight at Zhukovsky Airfield near Moscow. The tank was the stock T-60 that had been lightened for the test. To help further reduce weight, the tank carried no ammunition and only limited fuel. The A-40/T-60 was hooked to a tow line and connected to a TB-3 Heavy Bomber. Inside the tank, one of the Soviet Union’s most expert glider pilots, Sergei Anokhin, was strapped in. He was ready to fly. There were problems right from the start. The TB-3 bomber serving as the glider tug started up. It rolled down the runway and hauled the A-40/T-60 into the sky. Everything seemed promising at first, but as it climbed into the sky for altitude, the drag and weight of the flying tank proved to be too much for the TB-3. The bomber crew had to drop the tow line to avoid a crash. Instead of cutting loose at a higher altitude, as originally planned, the A-40/T-60 was too low to prove the concept and in danger of crashing. Once cut loose, however, Sergei Anokhin proved his expertise. He gently curved away from the TB-3 and lined up for an immediate landing. In the short time he was aloft, he found the A-40/T-60 flew smoothly and well. He touched down lightly with no damage to the tank. Once on the ground, he dropped the wings, started the tank engine and drove back to the base to file his flight test reports. From his perspective, everything had worked perfectly. The problem was that the Soviet Union lacked a powerful enough aircraft to tow the tank into the air and to the battlefield. Without a suitable plane on the drawing board, much less even remotely foreseen, the project was shelved. For one brief shining moment, the A-40 Krylya Tanka had flown.
  13. Les destructions étaient effectivement considérables. Mais il ne faut pas les surestimer non plus. Sauf cas de tir direct, un mur solide ne s'effondre pas comme ça. Tu peux regarder les photos d'époque, les toits et les façades sont effectivement dans un sale état, mais globalement, les murs sont encore debout.
  14. Ah, et sinon, côté anecdote, je ne résiste pas au plaisir de vous montrer une photo du redoutable guerrier qui brisa les défenses allemandes lors de la campagne de Monte Cassino:
  15. Les russes avaient quand même trouvé une méthode originale à Berlin: Ouvrir les murs au Panzerfaust ( capturés aux allemands et dont ils sont vite devenus fans). Effet garanti, non seulement ça ouvre un passage, mais ça tue tout défenseur potentiel derrière le mur… ainsi que tout civil innocent qui se trouverait là, mais à Berlin, les russes ont pas fait dans le détail. Ceci dit, il me semble qu'au delà de ça, Tchouikov avait mis au point un règlement assez précis pour le close combat qui insistait effectivement sur l'usage des PM et des grenades ( donnés pour les deux en quantité aux groupes de voltigeurs d'assaut), mais aussi, détail saisissant, sur l'usage des pelles de tranchées aux bords affûtés utilisées comme des haches.