Niafron

Members
  • Compteur de contenus

    125
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    1

Niafron last won the day on April 19

Niafron had the most liked content!

Réputation sur la communauté

98 Excellent

À propos de Niafron

  • Rang
    Débutant

Profile Information

  • Pays
    France
  1. Eurofighter

    Les intérêts ou les obsessions? Si on s'engage sur un Deal gagnant/gagnant, en théorie, au niveau économique, personne n'y perd, ni les gouvernements, ni les constructeurs... Si Dassault doit fabriquer 100 Rafale de plus, ça change quoi des les vendre à l'Allemagne plutot qu'à la France? Et pareil pour Eurofighter... A la limite, on aurait pu dire qu'un seul avion polyvalent comme le Rafale pour tout le monde était la meilleure idée à la base pour faire des économies et avoir une bonne gestion, mais les choses étant ce qu'elles sont, nous avons bien mainteant 2 programmes plus ou moins arrivés à maturité, dont l'un est un redoutable chasseur bombardier et l'autre un avion spécialisé dans le A2A. Donc, au lieu de regretter des choix anciens, pourquoi ne pas faire avec ce qu'on a? Par ailleurs, se pourrait être une occasion de mutualiser les moyens en terme de formation ou de gestions des stocks, non? Après, si on me dit que de toute manière, le Rafale est et restera supérieur en A2A, c'est autre chose, mais de ce que j'ai compris, quand il aura enfin son AESA, le Typhoon a quand même de belles qualités.
  2. Eurofighter

    Dites, si le Typhoon fait quelques progrès et qu'il finit par être équipé de tous les jouets technologiques annoncés, serait il envisageable d'en équiper la DA française en remplacement des M 2000-5 si les allemands ou les anglais s'engagent à commander des Rafale pour remplacer leurs Tornado? Ou alors pensez vous que même en A2A, le Rafale est foncièrement meilleur et le restera? Je précise, question purement technique, laissons les facteurs politiques de côté un instant.
  3. Guerre civile en Syrie

    Est-ce que c'est toi John Wayne ... ou est-ce que c'est moi?
  4. Guerre civile en Syrie

    Bah les représailles, elles durent depuis longtemps maintenant... depuis la chute d'Alep, la question de la rebellion semble pratiquement réglée. Tout ce qui se passe en ce moment, intervention turque, nervosité israélienne, frappes des occidentaux, Daech qui remet le nez à la fenêtre... C'est parce que suite à la victoire du régime sur la Syrie "utile", y a une recomposition, un nouveau rapport de force entre factions, une nouvelle phase de la guerre, pour ne pas dire une nouvelle guerre tout court. Et pour moi, le principal enjeu maintenant, c'est le Kurdistan, parce que de fait, c'est la seule zone à peu près cohérente et viable à pouvoir survivre au nettoyage contre révolutionnaire. Hélas pour les Kurdes, si on les lache, en Syrie, ils n'ont que des ennemis.
  5. Guerre civile en Syrie

    Pour la nouvelle loi, il faut croire qu'en Syrie, il est plus simple de changer de peuple que de changer de président...
  6. Guerre civile en Syrie

    N'empêche, quoiqu'on en dise, avec tous leurs défauts, nos médias à nous ne peuvent quand même pas se comparer à ceux de la Syrie ou de la Russie. Prenons l'histoire un brin embarassante des MDCN qui restent en rade. L'histoire sort, elle est commentée... On chercherait bien dans l'autre camp une info ayant l'air un peu critique, mais l'on n'y trouvera que des récits héroïques des succès de la DCA syrienne. Alors, ne soyons pas naïfs, cela ne signifie bien sûr pas ( on le sait, c'est pas les précédents qui manquent) que coté occidentaux, on ne s'amuse jamais à tordre, à déformer l'information, voir à mentir purement et simplement. Mais tout de même, parce qu'il dispose de quelques anticorps, un des deux systèmes m'inspire d'avantage confiance que l'autre. Je le dis, parce que je trouve que trop souvent à mon goût ( ici et ailleurs), on renvoie les protagonistes dos à dos sans faire de distinction. A ce sujet, j'ai été un peu interloqué par quelques commentaires sur ce fil expliquant que puisqu'on les accusait en permanence de mentir, les Russes allaient désormais ne pas se priver et se permettre de raconter n'importe quoi sans plus aucune retenue. Sous entendu, les pays de l'Ouest sont fautifs et les poussent à une telle dérive. Curieux raisonement, les mensonges d'état sont l'affaire interne de la population dudit état et de sa relation avec ses gouvernants, si notre gouvernement se mettait à mentir en permanence, c'est à nous français que cela poserait un problème, lier la question aux relations internationales est une drôle de manière d'aborder le sujet. P.S: et je ne veux bien entendu pas dire qu'il n'existe pas d'opposition en Russie, mais ces derniers temps, elle n'est pas en super forme. Quant à la Syrie... et bien ceux qui disent le contraire de ce que dit le régime, quoiqu'on pense d'eux, ils se font tirer dessus.
  7. Guerre civile en Syrie

    C'est une arme de représaille autant politique que militaire, donc, sans préjuger de qui est dérrière cette attaque, l'argument du "il a déjà gagné" ne tient pas.
  8. Guerre civile en Syrie

    Une première? Y avait une résolution pour le Kosovo? Ou la Bosnie?
  9. Guerre civile en Syrie

    Il y a un point que j'ai du mal comprendre, c'est le lien existant entre la convention sur l'interdiction des armes chimiques et le chapitre 7 de la charte des nations unies. Est ce que la convention spécifie textuellement qu'en cas de non respect par un état signataire, des sanctions pourraient être prises dans le cadre du fameux chapitre 7 en suivant le cadre général suivant: "Article 39 Le Conseil de sécurité constate l'existence d'une menace contre la paix, d'une rupture de la paix ou d'un acte d'agression et fait des recommandations ou décide quelles mesures seront prises conformément aux Articles 41 et 42 pour maintenir ou rétablir la paix et la sécurité internationales." Ou bien, la convention ne spécifie t elle rien de particulier et laisse aux autres états signataires le soin de décider de la réponse apropriée, réponse ne pouvant être unilatérale à cause de leurs engagements à l'ONU? Parce que pour autant que je sache, il fut un temps ou le non respect d'un traité était considéré comme pouvant légitimer une guerre. Bref, admettons que l'OIAC prenne une position affirmative sur la culpabilité de tel ou tel état, un autre état signataire est il légitime à répondre militairement sur la seule base du traité ou faut il obligatoirement un vote au CS, que ce soit parce que la convention le spécifie ou parce que l'adhésion aux principes énoncés par la charte de l'ONU l'emporte sur toute autre logique? P.S: désolé si la question n'est pas claire, mais ce n'est pas très clair dans ma tête non plus!
  10. Guerre civile en Syrie

    Bon, j'ai pris le temps de le lire ce fameux article... Très intéressant sur les détails, effectivement. Mais c'est totalement agiographique pour Obama. Par ailleurs, l'article nous présente les coulisses de la prise de décision américaine, mais ne dit absolument rien de ce qui s'est passé au même moment à Londres et à Paris. C'est un peu facile de dire qu'Obama a décidé d'agir parce qu'il a eu "l'opportunité pour, que le contexte international était favorable" sans étudier en détail le dit contexte international et en quoi il était favorable. Après, c'est toujours pareil, et je reconnais que c'est un vrai problème, nous pouvons difficilement agir sans l'appui des USA alors que eux peuvent se passer de nous. Donc, dans l'absolu, on pourra toujours dire qu'ils ont le dernier mot ( encore qu'au Mali, l'impression que j'ai, c'est qu'ils nous ont soutenus un peu contraints, avec le strict minimum et qu'ils n'étaient pas super chauds pour le faire). Mais cela n'évacue pas la question de savoir qui a poussé à la roue. Ce qui ressort aussi de cet article, c'est qu'Obama a beaucoup consulté et a été long à se décider. Et on voit bien l'importance accordée à divers acteurs de la politque américaine, mais curieusement, le rôle éventuel de leaders étrangers dans ces consultations est pratiquement totalement évacué. Donc, même si c'est une mine d'information, je le trouve très orienté cet article et par ailleurs, tourner en dérision le rôle de la France en agitant BHL m'hérisse un peu le poil. Pour tout dire, c'est quand même à la limite du french bashing...
  11. Guerre civile en Syrie

    Peut être, mais je suppose que quand on planifie une opération de ce type, on ne prend pas de risques... Tu peux aussi le voir d'une autre manière: le départ du PA constitue peut être une concession de Trump à son Mindef qui semblait craindre que les choses ne dégénèrent.
  12. Guerre civile en Syrie

    Il a d'ailleurs par un tour de passe qui n'a pas vraiment été relevé expliqué que la France et ses alliés étaient "majoritaires" ( 3 sur 5) parmi les membres permanents... Ce qui n'a bien sûr aucun sens du point de vue du fonctionnement du conseil de sécurité, mais bon... Il a aussi pas mal tergiversé sur l'expression " acte de guerre".
  13. Guerre civile en Syrie

    Autre question que je me suis posé ce WE. Plusieurs ici ont pointé que le départ du groupe Aéro Américain de Norfolk était peut être une feinte pour dissimuler l'iminence de l'attaque. Possible. Mais j'ai une autre hypothèse, il s'agissait peut être d'un moyen de pression dans les discussions "informelles" avec les russes pour les "convaincre" de ne pas réagir à l'attaque.
  14. Guerre civile en Syrie

    Oui, bah L'irak étant impliqué côté régime en Syrie, rien de surprenant, quant à l'Egypte et à l'Algérie, même topo que pour le Maroc... Entre les problèmes internes et les postures internationales un peu mouvantes d'un cas à l'autre, tu me permettras de ne pas y voir une forte position de principe.
  15. Guerre civile en Syrie

    Moui... Le Maroc a des positions à géométrie variable parfois. Dans le cas de la Syrie, il faut garder en mémoire que du côté du royaume, on a un peu tremblé au Printemps 2011...