Kobalt

Members
  • Content Count

    735
  • Joined

  • Last visited

    Never

Community Reputation

0 Neutral

About Kobalt

  • Rank
    Connaisseur
  1. Il ne faut pas oublier que la plus part des troupes présentes là bas ne sont pas musulmanes ou issues de pays musulmans, sauf bien sur l’ANA. Dans ce genre de conflit le choc des cultures est toujours un gros handicape ainsi que l'attaque de l'Irak qui n'a pas facilité à donner une bonne image des occidentaux. Un autre élément, les campagnes afghanes ne sont peuplées que de gens simples où l'éducation ne doit pas être une grosse priorité (hormis peut-être celle du coran) cette population reste très influençable par des insurgés beaux parleurs qui auront vite fait avec persuasion et menace de lès obliger à coopérer avec eux. La moindre bavure sera amplifié et servira les intérêts des insurgés et ne fera que jeter le discrédit sur des troupes qui sont normalement sur place apporter la sécurité aux populations.
  2. Bon, gros programme. Que les neurones valsent! Vous êtes chef de groupe envoyer en Afghanistan: Quel matos vous préféreriez avoir (armt, matos) Vous êtes un haut responsable militaire designez: - 1: Comment organiseriez vous une Compagnie avec ses sections et les groupes qui les composent avec tout le TED (Tableau des effectifs et des dotations) Y a du boulot ! - 2: Les tactiques qui pour vous seraient les plus adaptées au terrain et à l'adversaire à combattre. La aussi y a du boulot ! De grasse évitons les solutions irréalisables, les warriors suréquipés et armés sévissant des les jeux vidéo et les idées fumeuses avec des divisions de chars et des flopées d'hélico, bref les super prod aux budgets colossaux. Partons d'un principe que les pays participant avec leurs moyens financiers se décident à se lancer dans une véritable synergie des moyens en homme et matériel avec une stratégie et des tactiques communes pour tenter de régler de façon stable et à long terme les problèmes de sécurité de l'Afghanistan.
  3. Mieux! On vire les montagnes du pays..... Heuuuu! Ho la la! :O ça fait combien de bulldozer en tout à commander pour ce genre de taffe? Ben ouai! Avec le cuirassé et la cavalerie Tchèque pour les couvrir!
  4. Kobalt

    Bonjour,

    Salut et welcom!
  5. Salut Bigor! De quel régiment?
  6. Il y a une chose à ne pas oublier. Tout ce qui est VTC, VBC, VCI etc... Ils ont pour but à l'origine de transporter le combattant en securité contre la petite ferraille du champs de bataille ( munition de petit calibre, éclats, certaine mines) à ecouter certain ils faudrait les employer à tout bout de champ voir même debouler direct avec au sein du dispositif ennemi. Non, ça peut aller de 1000 à 50 selon le type de terrain et le contexte, les derniers mètres appartiennent à l'infanterie. L'armement plus lourd embarqué servant à l'appui. Idem pour les helycos, ils ne se poseront jamais sur un obectif suceptible d'être occupé par l'adversaire. Aussi rudimentaire que cela puisse parraître ce sera toujours comme ça. Quelque soit le transport, on ne l'envoi pas comme cela au hasard si la zone à aborder représente des risques. Idem pour les chars, à Surobi à quoi auraient-ils servis sur un terrain comme ça, à rien. Dans une configuration pareil l'infanterie est la meilleur arme et avec tout les risques qui en découlent. Ce sont les tactiques, l'entrainement et l'équipement du soldat qui feront toute la diférence. Ensuite adapter le renseignement ( reco, surveillance et l'observation) les transports et les types d'appuis adaptés pour apporter une efficacité maximum aux troupes engagées. Les Retex sur les guerre antérieur, les arcaïques seraient d'un grand secour, n'en deplaise à Brigitte, mais les Américains si je me rappelle utilisaient des ânes pour le surplus de poid en montagne, vachement techno comme moyen ;)
  7. Je ne suis pas artilleur mais l'artillerie d'aujourd'hui est très précise. Maintenant pour le calibre ce n'est pas je pense un facteur de précision, mais la distance ou l'obus est envoyé l'est certainement beaucoup plus, les vents en altitude selon les distances doivent peut-être un peu jouer sur la précision. Il faudrait un artilleur pour nous donner les rens.
  8. Sans chercher à te faire passer pour un imcompetant en matière militaire proprement dite g4lly, tu ne semble pas au fait de la psychologie militaire, c'est assez compliqué, l'homme du rang est considèré comme une personne à cadrer de façon constante. Il sera très dur aux autorités supérieurs de confier un tel pouvoir quand aux décisions de demander un appui lourd comme une frappe aérienne ou artillerie avec tout les risques et les concéquences qu'un pareil process peut engendrer. Le soldat de base dans l'armée n'a que très peu d'autonomie d'un point de vue collectif. il est maitre quant à l'emplois de son arme et à son environnement immédiat, il doit rendre compte prendre certaine decision sur certain point comme une riposte pour ce protèger ou protèger le groupe ou la section mais uniquement dans le cadre de sa mission du moment, (garde, sonnette etc...) bref les ordres qu'il a reçu sur le moment. Si il y a une hierarchie c'est justement pour eviter le foutoir ( tout le monde ne peut pas être président ou 1er ministre si le poste est vacant pour une raison ou pour une autre) C'est peut être illogique mais c'est comme ça. Pour tirer ne serait-ce qu'une roquette ou une grenade à fusil, il doit en avoir l'ordre avec un obectif designé et identifié par le CdG ou le CdS ou le chef d'equipe, à moins qu'il ne soit totalement isolé et coupé de sa hierarchie. Faut vraiment avoir été baigné dans ce monde pour le savoir. Un soldat de base n'est rien, je suis passé par là, il reçoit des ordres. Regarde le reportage où le servant de la minimi indique un point où il y du mouvement. Tu as vu la réponse du CdG qui le fait limite passer pour un con. Même si c'était soit disant une poule. Le gars ne s'en était peut-être pas apperçue et a juste rendu compte d'un mouvement. Le gradé est toujours plus intelligent et plus apte à prendre des decisions que le soldat de base. C'est dans la logique militaire. C'est stupide ,c'est vrai mais c'est dans la réalité.
  9. Former tout soldat à la demande d'un tir d'artillerie, transmettre de bonnes coordonnées et effectuer un réglage correct est risqué. Doublon dans la transmission des demandes, erreur et Cie... (tout le monde n'est pas un pros de la topo) Non minimum CdS et CdC c'est déjà pas mal.
  10. Les TE sont à la CEA et si l'organigramme en compagnie de combat n'a pas changé, il y deux TP par section, un groupe Eryx ( deux poste de tir). Mais comme dans beaucoup de cas, rien empeche de réorganiser les TED pour tel ou tel mission. Ca pourrait être une solution mais bon les gars ont assez de barda à trimballer. Si il fallait transporter un appareil pour chaque de figure qui se présente :O Et dans leur malheur, les tireurs devaient se trouver à 250 ou 300 mètre environ donc assez loin quand même pour atteindre avec précision des cible a moitié ou au trois quart masquée, sauf si le tireur est un as ou equipé d'une optique d'aide à la visée.
  11. On prend un exemple simple, les brouilleurs pour contrer les attaque d'IED. De l'explo, un deto électrique, du fil et une batterie ou un exploseur ( une dynamo ) et tu as une IED a mise a feu electrique. La technologie, elle a ses limites. Des drone c'est bien mais si le gars est parfaitement camouflé et endurant t'auras beau passer 50 fois dessus tu sauras pas plus avancer, ou alors faudrait coller un reseau de télésurveillance avec detecteur de mouvement couplé à une caméra tout les 10 mètre à certain endroit pour surveiller et prevenir la mise en place d'une embuscades. Soyons réaliste. Un moyen peut être, agir la nuit, le gros avantage par rapport aux insurgés, les moyens de vision nocturne et des drones qui survolent en permanence le périmètre et les axes de progression, avec les caméras thermiques ils auront du mal à se planquer correctement quoi que! Mais le combat de nuit est plus difficile et les IL ne restituent pas encore parfaitement les détail du terrain et vue les caillase et les mouvements de terrain où il faut evoluer cela ne facilitera pas les déplacements tactiques.
  12. Les forces spécial sont pour les opé speciales, ils ne pourrons pas passifier le pays à eux seul. Fenrir l'a parfaitement dit la france à perdue cette culture de la guerre. Je ne dit pas de foncer partout où ça pète mais la mentalité c'est ramollie, on est le pays des droit de l'homme, cette image nous colle au basque maintenant on ne peut plus jouer les gros bras en tapant sur tout ce qui bouge. Même si c'est justifier face à des salopards comme en Cote D'Ivoire où on s'est gentilment contenter de degomer les avions fautifs du bombardement de nos gars, dont certain qui ont été tués étaient de mon régiment. L'expérience se transmet si il n'y a plus de vrais combattant en masse pour perpetuer le savoir faire, il n'y a plus de savoir faire.
  13. Tactac, la technologie, elle est toujours bonne à prendre Mais ce n'est qu'un outil. Les talibs eux n'ont pas une I.L. par gars, n'ont pas de moyens aérien, pas de satelites etc... Bref ils en sont au même point par rapport à l'époque que nos ancien et courageux résistant de la 2ème GR. Bref les Américains avec toute la technologie dont ils équipent leur armée n'ont pas réussi à passifier l'Afghanistan. Face à ce type de guerre il faut des tactiques, une doctrine. T'auras beau coller plus de satelites, de drones et de robots pour la recco, tu l'auras dans le cul bien profond, autant vitrifier l'afghanistan, là tu pourras tuer tous les talibs sans perdre un seul de tes soldats. Concernant l'equipement et l'armement lègers je suis entièrement d'accord, il y a beaucoup de chose à revoir. Quant au Felin, n'en parlons pas, trop lourd à porté et au dépend d'autre matériel et appro plus important que de la technologie qui fera chier le pax qui doit crapahuter dans la rocail sous la chaleur. Il faudrait augmenter les effectifs entrainer comme il faut et pas des gars qui se sont engagés dans l'armée par qu'ils ont vue de la lumière en passant ( je ne parle pas de tout les engagers heureusement beaucoup entre sous les drapeaux par vocation ). Je sais de quoi je parle je suis entré dans l'armée en 85 et je suis toujours dans la réserve opérationnelle, je l'ai vu évoluer, la mentalité et les classes aussi. Moi je suis de l'ancienne école comme fusilier, je ne sais pas si tu as un passé militaire mais si on ecoutait beaucoup de ceux qui parlent, que l'armée devrait être équipé de ceci ou cela, certe c'est le rêve de nombre d'entre nous, moi compris mais ça a un prix et surtout quant on parle de moyens de haute technologie. Mais je maitiens face à des hommes rustiques, de plus des fanatiques religieux et demerdards il faut des hommes rustiques et démerdards. Des gars qui ne tombent pas à la déprime si ils ont plus de nouvelles de bobonne pendant deux semaines. Pas des accros de consol vidéo qui se font une image de la guerre un joystic dans les paluches et la cannettes de soda à porté de main le cul confortablement caler dans le sofa. Par devoir de discrétion je ne donnerais pas d'exemple mais j'en ai à la pelle! Je le dit et je le repète la technologie est un outil et un plus, pas une finalité pour le combattant sur le terrain. Si il n'y a plus de batterie, tu pourras t'accrocher pour alimenter ton Mpoint ou tes moyens radio ou la caméra thermique ( et ouai la vieille gègène fera sont retour avec le morse tu sais le truc qui fais Bip BIIIP BIP....) Alors pour la supériorité absolue ont l'a vue, les Talibs reprennent du poil de la bète depuis un bout de temps. Le nombre de soldat tués a depassé celui d'Irak. La techno n'est rien sans les moyens humains et si l'humain merde ta techno te sera aussi utile qu'un super drone pour te torcher par ce que t'aura pas pensé à prendre un rouleau de PQ avant de partir sur le terrain. :O
  14. J'y pensais aussi, histoire de faire chier les américains et leur accord avec la Pologne sur le bouclier nucléaire.