Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

ogo

Members
  • Posts

    476
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by ogo

  1. il y a 20 minutes, g4lly a dit :

     

    C'était tout l’intérêt du guet armé avec un avion confortable et embarquant suffisamment de personnel pour observer->communiquer->commander->attaquer en quelques minutes.

    [...]

    Le Tracker était parfaitement adapté ... traquer des navires de surface ou des schnorchel ... ou guetter un incendie ça demande des qualité proche par exemple. L'endurance était bonne environ 4h. Il me semble qu'il embarquait typiquement deux personnes mais qu'il y avait encore les places arrière pour deux autres au besoin.

     

    Il me semble que les Tracker, typiquement, n'embarquait qu'un pilote. Le 2ème siège était rarement occupé (instruction...).

    Mais je ne suis pas sûr de moi.

    • Upvote 1
  2. il y a 20 minutes, Fusilier a dit :

    Aujourd'hui on dirait "protection",  :rolleyes: il y a toujours une 40e de Fus embarqués sur le CdG (en sus du Bidel et ses fils) 

    ben en drome, normalement, t'avais 3 chaloupes de 11 m, 2 vedettes de 7 m  (canot major et vedette de l'Amiral) 3 zodiacs . En plus tu devais avoir deux Super Frelon 

    Plutôt liés à la 2e dite Cie de Détail 

    Il y en avait aussi sur le Clem, à l'époque (il y en a moins aujourd'hui :rolleyes: ) mais ce n'était que des engagés.

    Il n'y avais pas de drôme à bord du Foch, mais j'ai embarqué à la fin des missions Balbuzard, durant la passation PA1 - PA2 entre le Foch et le Clem. Peut-être avait-elle déjà été débarquées ?

    Et les Super-Frelons, je ne les ai pas vus embarqués, "juste" faire des exercices de cordées avec les Commandos-marine et (m'a t-on dit) le GIGN. Impressionnant, la nuit, tout feux éteint...

    Je n'ai pas eu la chance de faire beaucoup de mer, avant de découvrir les joies des différents quais de Toulon, et c'était au tout début de mon embarquement. En faisant des photos, j'avais l'impression de voler des images (et du temps de travail). Plus tard, durant l'IPER, j'ai compris que tout le monde s'en moquais et que j'aurais pu en faire plus et avec plus de soin.

    Trop tard.

    • Upvote 1
  3. Il y a 18 heures, Fusilier a dit :

    Merci pour tes photos perso, t'est attaché à ton bateau, faut être marin pour comprendre.  

    La 1ere c'était quoi, service intérieur et toussa ?  

    Le "deb" (j'aurais aimé savoir avec quoi il comptait nous faire débarquer :bloblaugh: ). C'était, à priori, la seule compagnie embarquée de fusiliers marins appelés. Mais je n'en suis pas sûr.

    On était lié avec, je crois (décidemment...), la 21ème compagnie qui était plus axée sur l'entretien du navire (cambuse, peinture...)

  4. il y a 18 minutes, Clairon a dit :

    Déterrer un sujet fermé depuis 13 ans, c'est une perf quand même ....

    Il y a 13 ans .... : Manu se faisait de la thune chez Rothschild, Obama recevait le prix Nobel de la paix, Nicolas et Carla c'était du sérieux, l'équipe de France de foot n'avait qu'une étoile sur son maillot, Johnny chantait encore, Tesla  avait fabriqué 147 voitures, Apple lançait l'Iphone 3GS, ....

    Clairon

    J'ai édité mon message, et je n'ai pas trouvé de sujet sur le Foch plus récent. Chacun ses perfs...

    il y a 33 minutes, ogo a dit :

     

     

  5. Bon, j'ai pris le temps de scanner mes quelques photos de mon service militaire sur le FOCH, en 1995/1996.

    Je voulais les partager avec vous, mais sachez que :

    - la qualité des photos est dégueulasse (appareil jetable)

    - la qualité du scan n'est guère mieux

    - je n'ai pas pris le temps de chercher un hébergeur qui puisse au moins permettre une vision potable de ces chefs d'oeuvres...

    Tant pis, ce sera via des liens. Encore désolé pour la qualité du truc...

     

    Catapultage Alizé & quelques appareils sagement rangés sur le pont d’envol

    Remorquage Crusader & vue mer, côté tribord

    Depuis la PL4 (veille optique surface), préparation au catapultage Alizée & appontage Crusader

    Toujours depuis la PL4, catapultage Alizée & préparation SuE

    RAM avec la Meuse

    Ilôt arrière Cheminée et tractage Crusader

    Vu des côtes (?) depuis le hublot de la passerelle de secours & le PA en IPER quai Vauban

    En IPER (1)

    En IPER (2)

    En IPER (3)

    En IPER (4)

    Logement "Hôtel 012" (sous la coursive Mairie, à peu près au centre du P.A)

    Toujours H012 et un crapahut avec les collègues de la 1ère compagnie

    Journée familles

     

     

     

     

    • Like 1
    • Thanks 1
    • Upvote 1
  6. Beaucoup de pays rencontrent des difficultés de recrutement pour leur soumarinade, souvent d'ailleurs faute de politique volontaire pour donner envie aux candidats.

    Une idée de la situation Française en la matiere ? Parce que 7 ou 8 soums c'est bien, mais 4 équipages supplémentaires, ça n'est pas rien dans l'équation.

    • Upvote 1
  7. Il y a 13 heures, Picdelamirand-oil a dit :

    Nous on a un casque par avion, ou 2 si c'est un B. Cela doit simplifier des trucs.

    Ils sont interchangeable selon les pilotes ? :blink:

    Un des critères de recrutement est un tour de tête identique ?

  8. Il y a 2 heures, pascal a dit :

    plusieurs centaines de nœuds au ras des badigouinces

    J'aurais appris un nouveau mot aujourd'hui...

    On doit même pouvoir l'utiliser dans l'industrie du cinéma :blush:

    Citation

    Badigoinces

    nom fem. pluriel.

    Lèvres

     

  9. Il y a 3 heures, bubzy a dit :

     

    Mais imaginons que la société s'organise autrement.... Imaginons qu'on remette en place les frontières et que les produits soient taxés à la hauteur de leur empreinte écologique. Alors il deviendrai beaucoup plus intéressant de les produire à nouveau sur le territoire. On produirait certainement moins, car ça coûterai plus cher. Mais ça referai de l'emploi. Pareil pour l'agriculture. Il serait temps d'arrêter de faire de la monoculture intensive, de remettre de la haie, du couvert végétal. Histoire déjà d'avoir moins de terre qui se barre dans les rivières, des nappes phréatiques qui se remplissent, de la matière organique qui stock du carbone... Et surtout beaucoup plus d'ouvriers dans les champs. On y échappera pas... Mais le "problème" pourrait aussi devenir une partie de la solution. 

    Pour refaire de l'emploi, il faut des volontaires. travailler en usine ou dans les champs, même à l'ère de la mécanisation, n'a rien d'une sinécure.

    Et les volontaires pour subir des contraintes (travail en horaires décalés, le week-end...) se font de plus en plus rares. Je ne pense donc pas que la relocalisation soit une clé de l'emploi. De l'écologie, plus certainement, en supprimant ces gabegies de transport d'un bout à l'autre du monde, déjà.

  10. Il y a 11 heures, bubzy a dit :

    Pas forcément. Mais l'acte d'achat aujourd'hui est provoqué, poussé au travers de la publicité. On exploite les failles du cerveau en provoquant les hormones de la récompense comme la dopamine. Pourquoi ? Car la croissance obligatoire impose de produire pour produire. 

    En fait on pourrait produire et produire mieux. L'obsolescence programmée est un fléau écologique. La décroissance c'est pas "ne plus produire" mais se poser les bonnes questions. On va pas me dire que les containers de produits fabriqués en Chine et vendus sur wish sont importants au point qu'on se disent qu'on ne peut rien changer. 

    On pourrait avoir des imprimantes qui ne cessent pas de fonctionner juste par convenance du modèle de production du constructeur ? On pourrait avoir de l'électroménager qui soit prévu pour fonctionner plus longtemps ? On sait pas faire ? Où on veut pas ? Pareil pour les voitures, et à peu près tous les objets manufacturés.

    Tout à fait. J'ai arrêté de prendre l'avion, je mange beaucoup moins de viande, je n'ai pas de TV, j'achète peu neuf, je privilégie l'occasion. J'ai les moyens de me faire plaisir mais j'ai acheté une Dacia car je l'espère fiable et ne la changerait que lorsqu'elle ne fonctionnera plus du tout. 

    Niveau logement, non j'ai pas pris petit, mais nous faisons de l'hébergement pour des personnes dans le besoin on a donc un "besoin" justifié.

    On consomme "local" et de saison, au max en vrac et sur des filières responsables. 

    Pas de TV chez nous. Nous avons des soirées mémorables avec nos amis ou nos enfants à jouet aux cartes ou aux jeux de sociétés.

    Nous ne sommes pas un modèle de vertu mais nous avons commencé à emprunter le chemin. 

    De façon plus particulière, j'aime bien la tentative de dire "et toi alors?" 

    Nous sommes prisonniers d'un monde qui nous impose des choses.

    Il suffit de mettre les enjeux à leur bonne place et ça se fera tout seul. Derrière le pouvoir d'achat, il y a la question de la justice sociale. Permettre un monde sans lequel chacun pourra se loger convenablement, se nourrir correctement, avoir un accès équitable à l'éducation et à la culture et ça devrait le faire. 

    Tous les gens avec qui j'en discute sont plus ou moins d'accord. 

    Le sujet du pouvoir d'achat tel qu'il est amené c'est comme le Burkini ou l'immigration. Se sont des chiffons rouges. Ils nous forcent à regarder ailleurs pour nous détourner des véritables problèmes de la société. 

    L'accès aux ressources, à l'énergie, le changement climatique, l'extinction de la biodiversité... Parler de pouvoir d'achat dans ces conditions c'est discuter de quel type de bonbon donner à un enfant dans une pièce en feu. 

    Même si fondamentalement, je ne peux qu'être d'accord avec toi, la notion de "chiffon rouge" ne s'applique pas pour une certaine catégorie de personne. Et si, comme tu le dis toi-même, tu as les moyens de te faire plaisir, tu sais aussi que ce n'est pas le cas de tout le monde.

    Je pense que beaucoup de foyer ont des aspirations écologiques, pour eux, pour leurs enfants, pour leur conscience ou même pour l'image qu'il veulent laisser paraitre, mais pas mal aussi ont pour principal préoccupation de boucler les fins de mois et de nourrir leur famille. Parfois à coup de viande d'élevage intensif, parce que le bio, même si ce n'est qu'une fois par semaine, c'est parfois inaccessible.

    Oui, les véritables problèmes de société ne sont pas dans le pouvoir d'achat, mais les problèmes du voisin, eux, sont parfois là et pas ailleurs. Et les programmes des élections en cours se concentrent sur ces problématiques, "court-termistes", mais très concrètes pour beaucoup d'électeurs.

    • Upvote 1
  11. il y a 10 minutes, g4lly a dit :

     

    Des élément de pontonnement "coulé" le long du front au niveau de Bilohorivka. On ne sait pas trop combien de tentative de franchissement ont eu lieu en meme temps. Pendant un temps il y avait plusieurs source qui semblaient parler d'endroits différents.

    lMfia2i.jpg

     

     

    C'est original ces 3 pylônes (électriques ?) collés l'un à l'autre, pile poil là où passe le seul itinéraire praticable du coin.

    • Haha 2
  12. Un homicide volontaire, sans mise en détention provisoire, ça n'est pas un peu contradictoire ?

    Ce que j'ai entendu ce matin (sur France Info ?) c'est qu'il est plus facile pour la justice de requalifier "vers le bas" que l'inverse. Et que, dans ce cas précis, le (la) juge aurait mis ceinture et bretelle.

    Mais comme je n'en retrouve pas la trace...

  13. Il y a 4 heures, Ronfly a dit :

    Avec la perte des Gabriel et l'arrivée seulement en 2029 de l'Archange, il serait de bon ton de modernisé à minima les ASTAC disponibles. Avec le RMV, il y a peu être une possibilité d'évolutivité du couple M2000D/ASTAC.

    Le Rafale serait même plus intéressant mais c'est peu probable vu les coûts de certification et autres. 

    De ce que je comprend de cette conversation, c'est que ASTAC est continuellement modernisé, sans pour autant qu'on en entende trop parler.

    Le tuilage entre les Gabriel et Archange passe effectivement peut être (sans doute) par ASTAC. Et l'arrivée d'ARCHANGE ne signera peut être pas la fin d'ASTAC...

  14. Le 12/03/2022 à 12:50, hadriel a dit :

    L'achat d'un Hawkeye supplémentaire histoire d'en avoir trois sur le PA, de deux C-2 pour faire de fret (et servir de réserve de pièces en cas de coup dur) et d'une poignée de MQ-25 parait frappé au coin du bon sens. Autant profiter de la compatibilité avec le matos US à fond, et éviter de dédier un SCAF hyper cher à ce qu'on peut faire avec un MQ-25.

    Il n'y a pas de drone de prévu pour l'alerte avancée, à plus long terme ? Je suis surpris qu'on ne parle que de ravitaillement...

    • Like 1
×
×
  • Create New...