Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Klem

Members
  • Posts

    1,793
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Klem

  1. Les chinois ne fourniront rien de concret: 1. ils ne veulent pas mettre le pied dans ce pot à enmerdes (relations commerciales avec l’Occident et alliés) 2. Une Russie affaiblie deviendra de facto un tributaire qui fournira à bas prix energie et matières premières.
  2. En plus on peut dire qu’en Ukraine il y a plein de situations d’urgence, non? C’est fou quand même qu’ils soient à ce point prêt à tout sacrifier pour un bout de terrain qui va finir en ruine
  3. Si c’est avéré en effet. La Russie va démilitariser la Biélorussie aussi du coup …
  4. Faire fonctionner un T-62 requiert sans doute moins de composants sourcés a l’etranger, donc indisponibles en ce moment. Le vieux matériel est aussi plus simple mécaniquement : quelques bon mécanos et ouvriers pour réparer ou refaire des pièces et zou ca démarre, la ou un T-90 demande sans doute plus de connaissances et des pièces qui ne peuvent sortir que d’usine. On peux faire l’analogie avec tous ses vieux avions de chasse de la 2ème gm que des passionnés remettent en état à la mano et font voler, ce qui ne pourrait pas être fait avec un rafale ou un m2000.
  5. Si les russes n’ont rien prévu pour ce cas de figure, c’est une occasion rêver de les repousser en Crimée et de reprendre le littoral de la mer d’Azov.
  6. Franchement depuis l’offensive russe dans le dombass je me demandai quand les ukrainiens allaient attaquer vers la Crimée pour couper le dispositif russe. Mais les russes ne sont pas imbeciles non plus et je les voit mal n’avoir rien prévu. L’erreur à ne pas faire côté ukrainien serait de pousser au delà des frontières initiales avec la Crimée, ce qui donnerai un argument en or à Poutine pour hausser le ton (conscription, armes nucléaires tactiques) car le territoire russe serait envahit
  7. C’est assez bien vu de la part des ukrainiens de porter leur offensive dans ce secteur. Mais c’était tellement évident que couper le front à cet endroit était stratégiquement payant que je me demande si les russes n’ont pas créé un piège dans le secteur pour détruire les force ukrainiennes du coin.
  8. Je n’ai absolument pas dit que c’était un goulag. Mais le fait est que la Russie ne propose pas un model de mode de vie très alléchant . Pour les ukrainiens tu as en plus une négation de leur existence en tant que peuple et un déni du bien fondé de leur marche vers la démocratie entamée depuis 2014. En gros le message est qu’ils sont des vassaux de la Russie et doivent rester dans le rang. Ça explique pas mal la résistance acharnée des troupes ukrainiennes : elles défendent leur terre, leur identité et l’avenir de leurs enfants. C’est pour ça qu’ils ne céderont pas tant qu’il y aura un espoir de repousser les russes. C’est aussi un des moteurs de la haine qui grandit malheureusement entre ses deux peuples frères.
  9. J’ai même un collègue plus âgée qui a fait son service sur amx-30b2 au moment où les Leclerc arrivaient en unités et qui m’a dit que des conscrits en fin de service sur amx-30 avaient botté le cul de sous officier (dixit le gars: des caricatures de sous off de l’époque) sur Leclerc fraîchement arrivé. bien connaître son matériel et être au top côté entraînement fait la différence.
  10. Ça a fini en défaite politique, mais sur le terrain en victoire militaire incontestable (ex offensive du têt). Et ceux malgré un soutient militaire massif de l’URSS et de la Chine. On peux avoir la même analyse de la guerre d’Algérie. Il faut arrêter de comparer les USA et la Russie, c’est ni le même budget, ni la même doctrine politique et militaire. Un point que beaucoup de gens oublient : quand les USA attaquent, ils viennent avec un modèle politique alternatif qui séduit une partie de la population (démocratie, société de consommation…) la ou la Russie propose un modèle répressif et rebutant. Si les ukrainiens se défendent comme ça c’est aussi et surtout parce qu’ils ne veulent pas devenir « russes » avec ce que ça implique.
  11. Les hélicoptères d’attaques c’est bien, mais à mon avis ce qui feraient le plus plaisirs au ukrainiens ça serait des mlrs… le commander personal shotgun comme le surnomme certain GI. J’ai des doutes sur la sur viabilité des Mi-24/35 au dessus du dombass, entre la DCA et l’aviation russe. Mais déblayer des zones à la roquette lourde a sous munitions, ça pourrait faire très mal aux russes, d’autant que la portée du bouzin écarte le risque de feux de contre batterie.
  12. Ça va faire pas mal de matériel à remplacer dans les armées est européenne… les industriels US doivent en saliver d’avance. Je me rappel dans mon vieux simulateur falcon 4.0 que cette technique était décrite dans le manuel qui allait avec. Justement pour dégager en même temps de la zone. Mais quid de la précision avec des roquettes …
  13. Ils ont surtout pas envie de se ranger du côté occidental, mais leur position est bien plus proche de la neutralité que du franc soutien.
  14. Ça du matériel ils en ont, mais avec les sanctions occidentales ils ne vont pouvoir compter que sur du sourcable localement, ce qui exclut pas mal de matériel électronique. Ils vont donc devoir se battre en infériorité technologique donc assumer des pertes plus élevées. Clairement aucun camps ne va abandonner la partie comme ça, les ukrainiens se barreront jusqu’au bout pour libérer leur pays, les russes ne peuvent pas se permettre d’être humiliés de la sorte. Là où l’Ukraine a un avantage c’est qu’en tant qu’agressee elle n’a pas de choix autre, la ou la population russe peut en avoir marre à un moment 2022 sera un carnage dans cette région du monde.
  15. C’est la bien me soucis: c’est les 2 à la fois: la Russie a de réserves de matériel contrairement à nous et en même temps ils sont short en matériel moderne. Je penses surtout que le temps joue contre la Russie, les T-62 signifient que la remise en état des T-80 et T-90 tout comme la production de nouveau chars bute sur un mur logistique. Les sanctions occidentales ont un effet paralysant sur l’industrie militaire russe, effet qui se renforcera avec le temps. Une guerre de heure intensité c’est un temps long, pas une affaires de semaines mais de mois à minima. C’est pour ça que je penses que l’Ukraine va regagner ses territoires perdues depuis février mais d’ici la fin de l’année, pas le mois prochain.
  16. On est loin de l’échelle de la 2eme GM… Les russes donnent tout pour terminer leur manœuvre de pince pour stabiliser le front avec des gains territoriaux et une défaite tactique ukrainienne qui va mettre un coup au moral. Mais en l’état les forces aux sol russes ont été usées à un point qui va nécessiter une pause, d’ailleurs nécessaire aussi aux ukrainiens. Fin d’un 2eme round en faveur de la Russie (après un premier en faveur de l’Ukraine) mais pas fin de la guerre, loin de la. Si les ukrainiens lâchent le saillant et se regroupent pour se réarmer et recompleter leurs forces, il y aura un 3 eme round offensif et je donnerai pas ma main à couper que les russes tiendront. Pour moi les facteurs décisifs seront : 1. Que les ukrainiens ne sacrifient pas leurs forces dans la poche 2. Que le matériel occidental arrive en première ligne plus massivement 3. Que les réserves en formation puissent être déployées Côté russes , moins de marge de manœuvre, mais si les ukrainiens attaquent trop vite et avec insuffisamment de forces, ils les repousseront
  17. Pour moi, effondrement veux dire rupture en cascade de la ligne front et possibilité pour l’adversaire d’avancer en balayant ce qu’il’y à derrière. La c’est du grignotage sur la ligne de front, derrière ça tiens encore pour une seconde ligne de défense. A échelle macro, les russes sont en mesure de réduire une belle poche, mais l’armée ukrainienne ne va pas s’effondrée elle va juste prendre un sale coup.
  18. Je ne vois aucun des deux camps s’effondrer, on est sur une phase de mouvements lents et coûteux en hommes avec une volonté des deux protagonistes de ne rien lâcher. Les russes vont certainement finir leur offensive a objectif réduit pour stabiliser la ligne de front, avant de marquer une pause. reste à savoir quel camp reprendra l’offensive après la récupération.
  19. On en a juste pas les moyens, l’armee française est une armée expéditionnaire depuis longtemps. Même du temps de la guerre froide nos forces conventionnelles étaient loin d’aligner le « blindage » suffisant pour affronter l’armee rouge. De manière assez clair on a choisie de défendre nos intérêt outre mer (aviation, marine, forces aéroportées, cavalerie légère…) mais pour le théâtre européen, passer un déploiement initial purement dissuasif, la stratégie française c’etait de se reposer sur l’OTAN et du nucléaire pre stratégique sur les divisions ennemis si il y avait des fuites. Alors oui, on est impuissant sur ce genre de scénario, mais depuis des dizaines d’annees on fait le job outre mer la ou les autres font de la figuration. La grosse armée blindée européenne c’etait l’Allemagne… mais visiblement c’est plus le cas.
  20. Question pour de militaires en service, sans lâcher d’informations confidentielles. On avait beaucoup mis en avant nos mortier de 120mm rayé ces dernières années, au point de remplacer des obusiers par ces derniers dans nos unités d’artillerie. C’est une pièces réputée pour sa portée (12km?), sa mobilité (600kg je crois) et ça bonne cadence de tir. On en avait mis en service plusieurs centaines , il en reste combien et combien seraient en stock donc fournissables aux ukrainiens? Je pense que passer d’un modèle de mortier à un autre nécessite moins de formation que l’intégration d’un nouvel obusier?
  21. En terme de portée, de précision , de mobilité et de cadence de tir, la CAESAR est un système qui dépasse ce que les ukrainiens alignent actuellement , envoie US compris. On peux aussi imaginer que leur emplois fait l’objet d’un luxe de précautions et que fournir des images permettant au russes de les localiser est exclus. D’autant plus qu’on en fourni pas 100, que je vois mal un re supply sans mettre l’armée française plus à poil qu’elle ne l’est déjà. Ils seront utilisés comme des snipers et pas en masse. Un sniper … ça se camoufle et ça reste discret.
  22. C’est pas HS, sur le front ukrainien c’est le genre de solution rapide pour réduire la menace des drones qui pourrait être mise en œuvre. En l’occurrence les armes et le munitions existent en quantités suffisantes pour un envoie aux ukrainiens. je dit pas que c’est la panacée mais à défaut d’avoir des solutions plus efficaces opérationnelles en quantité suffisante, en plus c’est aussi utilisables en antipersonnel donc en trimballer un c’est pas juste avec une arme spécialisée en plus.
×
×
  • Create New...